L’incursion ratée d’un ex-conseiller de Sarkozy dans l’élection algérienne

Ghediri Dahmane
Abderrahmane Dahmane avec Shimon Pérès et un dirigeant du Crif. D. R.

Par Kamel M. – Le directeur de campagne du candidat à la présidentielle Ali Ghediri a démenti toute relation entre le général à la retraite et Abderrahmane Dahmane. Certains médias avaient indiqué que ce dernier était désigné conseiller de Ghediri pour la France. La mise au point aussi prompte qu’expéditive de Mokrane Aït Larbi montre à quel point une proximité avec cet intrigant personnage peut nuire à l’image du prétendant à la magistrature suprême.

Abderrahmane Dahmane, décrit comme un homme de réseaux en France, avait joué un rôle-clé lors de la campagne présidentielle de 2007 en faveur de l’ancien président Nicolas Sarkozy dont la politique interventionniste en Libye a plongé ce pays dans la guerre civile. Sa tentative d’incursion dans le paysage politique algérien suscite des interrogations.

Il y a quelques années, Abderrahmane Dahmane avait déclaré que c’était lui qui aurait reçu la demande de l’ancien secrétaire général du FLN Amar Saïdani pour l’obtention d’un titre de séjour en France et l’aurait transmise au chef de cabinet du préfet de police de Paris après en avoir informé Claude Guéant. Y a-t-il un lien entre cette apparition soudaine de l’ancien conseiller à l’intégration de Nicolas Sarkozy à l’Elysée entre 2007 et 2011 et sa relation avec Amar Saïdani ? Ce dernier tirerait-il les ficelles derrière le rideau et pour qui roulerait-il ?

Abderrahmane Dahmane s’était positionné du côté de Lila Lefèvre qui, à partir du siège du Parlement européen, avait appelé le président Bouteflika à se retirer. «L’Europe où se soigne la momie et sa famille n’est derrière aucune campagne, elle dirige [l’Algérie] par le biais de ses amis sur place. [On] fabrique quoi [en Algérie] en dehors de la corruption ?» avait-il commenté en guise de soutien à la journaliste algéro-franco-belge.

Abderrahane Dahmane, qui a été traduit en justice par le président de l’Observatoire contre l’islamophobie, Abdallah Zekri, pour «diffamation», s’affiche, par ailleurs, de façon ostentatoire avec les chefs de file du lobby sioniste pro-israélien en France dont il semble s’être servi pour pouvoir s’introduire dans le sérail français où il avait effectivement fini par y occuper une bonne place avant d’en être éjecté lorsqu’il avait senti la menace que sa présence aux côtés de Sarkozy représentait pour lui dans un contexte marqué par la montée de l’islamophobie, encouragée par le discours flottant de son mentor.

K. M.

Comment (47)

    Fethi
    26 janvier 2019 - 1 h 08 min

    Pas seulement l’ami de saidani mais il a aussi jouer un role important dans la campagne on lui préparant le chemin à la présidentiel (1er mandat) à Bouteflika donc il faut reconnaitre son role dans les années 1990.

    Fettou
    25 janvier 2019 - 12 h 20 min

    Azul :
    Ouf j’ai eu peur
    Au diable bourourou .
    L’amicale des algériens en France , qui se souvient ? Et il ose montrer sa tranche

    Brahms
    25 janvier 2019 - 10 h 33 min

    Il a une tête de vendu celui du milieu. Il irait manger dans toutes les assiettes, on appelle cela un râtelier. Que va t il apporter à l’Algerie ? Rien, donc ce personnage n’ira jamais investir en Algérie comme le patron de Cevital. Il va passer sa vie à jouer au tireur de ficelle puis le jour où il décèdera, ses enfants ou sa femme viendront au Consulat pour être enterré en Algérie. Le pays à besoin de bonhomme, de stratège pour avancer, on ne veut pas de gugusse qui nous fait perdre notre temps si précieux. Ses copains ou ses copines cela ne nous regarde pas, qu’il aille ailleurs faire le mariole..

    Blakel
    25 janvier 2019 - 3 h 41 min

    Il faut s’attendre, dans les semaines qui viennent, à toute sorte de manoeuvres, de la part du pouvoir, pour tenter de décrédibiliser Mr Ghédiri.

    Vangelis
    24 janvier 2019 - 21 h 15 min

    Ainsi sont les harkis. Des vendus. des sans honneur. Des fourbes et cerise sur la gâteau, ils tueraient père et mère pour quelques radis.

    Ce sinistre personnage, rien que pour ses accointances avec le sioniste en chef, Perez, prétendument Nobel de la Paix, devrait se regarder face à un miroir et s’interroger sur le sens de sa vie. Celui d’un homme libre qu’il n’est pas ou celui d’un homme qui pour peanuts, a vendu son âme au diable.

    ago
    24 janvier 2019 - 21 h 05 min

    Bonjour Messieurs, Dames,
    Monsieur Ghediri, à mon avis Abderahmanne Dahmane n’est pas une personne qu’il faut fréquenter au vue de son passé douteux avec l’UMP, d’après ces dires, il aurait facilité l’acquisition du titre de séjour pour Saadani et bien d’autres. Pour moi il s’agit d’une personne corrompu et qui baigne la dedans.
    Si vous vous considérez comme une personne honnête alors choisissez correctement les personnes qui vont vous entourer tout au long de cette campagne présidentielle et surtout compétentes avec un minimum de connaissances et de bagages.
    Au vue de votre rang dans votre carrière militaire, vous devriez avoir le flair pour repérer ce genre de spécimen à des kilomètres. Méfiez vous et faites abstraction de tout ce qui viens du gouvernement car je pense sincèrement que le peuple peut être derrière vous et vous soutenir les yeux fermés car les Algériens en ont marre de cette grande mascarade du FLN.
    A bon entendeur !

    Anonyme
    24 janvier 2019 - 20 h 22 min

    Bon ou mauvais le peuple votera Ali ghediri le peuple est fatigué de voir ce système voleur prédateur qui enrichi l occident sur le dos des algériens. Mettons fins a ses oligarche de ouyahia et compagnie

    Tredouane
    24 janvier 2019 - 19 h 59 min

    Le trouble jeux des service anti Algériens Libre et SOUVERAINE,comme on dit les marionnettes bougent mais c’est un marionnettiste qui est derrière.
    Sachez que nous sommes une Nation jeune mais qui est née des flammes d’une glorieuse Guerre de Libération qui a un long très long prolongement Historique qui ne sait ,qui ne saura abdiqué à l’éternité.

    T.I.R
    24 janvier 2019 - 19 h 11 min

    Ce monsieur et de la nouvelle race de nouveaux Harkis, encore plus dangereux que ceux de la guerre de libération,la grande majorité étaient des analphabète,des orphelins abandonné,ou de Fils de Gaid, malheureusement la majorité de nos dirigeants actuels se sont des amis et ils fréquentes les même Souk d’Oujda

    Nasser Nasro
    24 janvier 2019 - 17 h 57 min

    Un berbere n’est pas forcément kabyle. La kahina et Mokrani ont défendu le territoire amazigh, l’une est Chaoui des Aures avec un grand « ch » et l’autre Kabyle avec un grand K issus de tribu Hafside de Bejaia. quant à l’origine du mot berbere est une origine mitigé entre egypte d’un coté et greco romain de l’autre , dans les deux cas la signification et la meme, berbere veut dire Etranger. Sommes nous des Etranger dans notre pays pour lequel des millions d’amazighs sont morts depuis les premières invasions? Arabe , nous ne le sommes pas , berbere non plus, donc nous sommes Amazigh, notre véritable origine. Celui qui ne se reconnait pas dans cette amazighité, est issue de l’invasion et donc un berbère c’est à dire Etranger d’origine. il est le bienvenue comme les Amazighs (imazighène) le sont dans d’autres contrées du monde , néanmoins , il a l’obligation de respecter la langue et la culture de ses hotes qui sont les Amazighs, tout comme les Amazighs à l’étranger respectent la langue et la culture de leurs hôtes en (Europe , Amérique, arabes etc….)

      issam
      24 janvier 2019 - 23 h 32 min

      ça c’est sûre que tu es rien du tout 🙂

    Nasser Nasro
    24 janvier 2019 - 14 h 36 min

    les jeux de coulisses ont commencé, le pouvoir en place fera l’impossible pour discréditer tout candidat sérieux et voilà que bon nombres d’algériens tombent dans le piège. Par contre, on voit bien que des lièvres « clown » pour amuser la galerie font leur apparition, pour qui roulent -t-il ? Est ce vraiment une banalisation de la démocratie, non, impossible, il y a bien une stratégie et un plan derrière tout cela . Parce que la machine électorale est un processus très coûteux à coût de millions de dollars et dois se dérouler en un temps records. Y a t il un candidat qui peut financer à lui seul la campagne électorale. Il y a forcément derrière chaque candidat des soutiens financiers importants. Pour l’instant, il n’y a aucune information sérieuse pour accuser un candidat d’accointance ou relation douteuse avec un régime politique étranger. Attendant pour voir et agiront au moment opportun. A moins que dans ce site, certains internautes font le jeux du système pour semer le doute dans l’esprit des algériens. Toutefois, en politique, il y a nécessairement la théorie des jeux comme les relations internationales ou les comportements stratégiques des acteurs dans les ensembles organisés (théorie des organisations). Intégrité et probité sont les éléments clés mais jamais sans la théorie des jeux . Alors, si on fait confiance à un candidat, quel que soit ce candidat, laissons le agir si c’est dans l’intérêt de la nation et soutenant le.

    Thebest
    24 janvier 2019 - 14 h 24 min

    Je vous l’ai dit: le parti de la France que Bouteflika a démantelé en Algérie, se mobilise pour écarter Bouteflika et khelil de la présidence. Ils veulent même le retour du système nuisible des généraux au pouvoir. L’institution militaire est saine, avec un niveau de compétence et de puissance jamais atteint, mais qui demeure éloignée de la société civile grâce au travail remarquable du président Bouteflika, salué par toutes les démocraties du Monde, et aussi par gaid Salah. La France ne veut pas perdre l’Algérie puissance africaine numéro 1, mais veut aussi maintenir l’Algérie dans la division, le sous développement et dépendance vis a vis d’elle par le chantage des dirigeants corrompus qui aspirent au pouvoir en Algérie. L’idéal pour l’Algérie C’est d’avoir Bouteflika comme Président et chakib khelil premier ministre. Quant aux rumeurs, il n’y a que des imbéciles qui y croient.

      Momo
      24 janvier 2019 - 19 h 26 min

      On veut une véritable démocratie, mais à choisir entre une dictature militaire et une voyoucratie monarchique , je préfère la dictature militaire. Elle au moins preserve la nation.

      AYMEN
      27 janvier 2019 - 17 h 21 min

      il y a l’intégriste de mokri…l’islamiste de service de la Turquie et le quatar….les dollars de erdogan, et la famille des bédouins du quatar ne tarderont pas renflouer les caisse de ce harki enturbané…

    Yeoman
    24 janvier 2019 - 14 h 19 min

    Voilà une mise au point qui indique que Ali Ghediri n’est pas un petit amateur qui laisserait le premier opportuniste venu embarquer dans son équipe.

    Enya
    24 janvier 2019 - 13 h 25 min

    Ah …..tous les Berberistes du Net vont former une grande coalition avec AP pour sauver le tr…… soldat Ghediri .
    ce n’est que le debut , reste a savoir avec qui Ghediri a eu cette reunion secrete a Paris et le raliement de Ait Larbi n’est pas innocent , il ya anguille sous roche ..de toute façon en tant que poulain de Tewfik GHEDIRI NE PASSERA JAMAIS NI lUI NI UN AUTRE CANDIDAT DE RECHANGE que tewfik alignera au startbox en dernier recours, cependant on reste toujours sur notre curiosité sur leurs accointances avec les sionistes et comment ils ont pu etre approchés …

      MELLO
      24 janvier 2019 - 13 h 47 min

      Dernièrement , Essai Aknine , un campagnon de fortune , me disait :  » même si Mohammed (qlssl) revient pour être candidat à cette présidentielle, il ne gagnera pas face au candidat du pouvoir  » .
      Tout est dit. Mais ne faut il pas rêver ? Le rêve est permis non ? .
      Que viennent faire les berberistes ici ? . Les vieux démons reviennent, car tout candidat soutenu par les berbères est louche.

        Nasser Nasro
        24 janvier 2019 - 17 h 48 min

        Un berbere n’est pas forcément kabyle. La kahina et Mokrani ont défendu le territoire amazigh, l’une est Chaoui des Aures avec un grand « ch » et l’autre Kabyle avec un grand K issus de tribu Hafside de Bejaia. quant à l’origine du mot berbere est une origine mitigé entre egypte d’un coté et greco romain de l’autre , dans les deux cas la signification et la meme, berbere veut dire Etranger. Sommes nous des Etranger dans notre pays pour lequel des millions d’amazighs sont morts depuis les premières invasions? Arabe , nous ne le sommes pas , berbere non plus, donc nous sommes Amazigh, notre véritable origine. Celui qui ne se reconnait pas dans cette amazighité, est issue de l’invasion et donc un berbère c’est à dire Etranger d’origine. il est le bienvenue comme les Amazighs (imazighène) le sont dans d’autres contrées du monde , néanmoins , il a l’obligation de respecter la langue et la culture de ses hotes qui sont les Amazighs, tout comme les Amazighs à l’étranger respectent la langue et la culture de leurs hôtes en (Europe , Amérique, arabes etc….)

      H.R
      24 janvier 2019 - 13 h 59 min

      Enya / tu n’es qu’un petit vendu de crétin qui veut discréditer M.Ali Ghediri qui est une personnalité nationale exemplaire sans casseroles et incorruptible , soutenu par les algériens et à qui ilslui souhaitent bonne chance aux présidentielles et que inchaallah le 19 avril au matin on aura pour Président M.Ali Ghediri à qui on souhaite une longue vie . Vive l’Algérie !!!!!!!

        Adra Benz
        25 janvier 2019 - 10 h 12 min

        Que Ali guediri justifie
        Qu’il n’a pas la double nationalité avec
        la France ou autre
        Qu’il n’a pas des biens en dehors dé l’Algerie
        Qu’il n’a pas une résidence en dehors de l’Algerie
        Que toute sa famille est de nationalité algérienne
        Qu’il déclare tous ces biens mobiliers et immobiliers
        Qu’il présente son niveau d’inscription et son programme politique,économique, sécuritaire et l’amélioration du pouvoir d’achat des algériens
        Sa stratégie imminente pour installer une justice indépendante et lutter contre la corruption qui ronge notre pays et mettre un système éducatif correcte et convenable qui a ce jour a abruti plusieurs générations.
        C’est criteres sont valables pour tous les candidats, sans oublier que le candidat aux présidentielles soit
        EN BONNE SANTÉ et ne dépasse pas 70 ans.

      Anonyme
      24 janvier 2019 - 14 h 52 min

      Je me suis dit, pourvu que ce ne soit pas vrai, c’est juste pas possible, pas avec les accointance que cet homme a avec tous les sionistes de France et de Navarre alors on est rassuré,

      Anonyme
      24 janvier 2019 - 17 h 42 min

      Tu dois être soit un marocain, soit l’un de ces magouilleurs qui, tels des microbes, ont horreur de tout ce qui est propre et sont terrifiés à l’idée de voir l’Algérie faire un pas dans le bon sens.

      anti menteurs
      24 janvier 2019 - 19 h 36 min

      Arrêtez de prendre les gens pour des abrutis. votre méthode satanique de diviser les Algériens , de manipuler les arabophones avec vos discours racistes tendant à opposer arabes aux berberes n’échappe à personne. ce discours en soit est un service rendu à ceux qui s’accrochent au pouvoir et par dela leurs maitres d’outre mer, quitte à provoquer une guerre entre les composantes d’un seul peuple.à vous entendre en dirait que tous les arabophones au pouvoir sont des saints et tous les berbérophones sont des diables.les amis des Benzaid et des Al Saoud, alliés d’Israël ne sont pas dans leur majorité des berbérophones.

    anonyme
    24 janvier 2019 - 12 h 54 min

    La plupart des « droitsdel’hommistes » sont francs-maçons (donc atlanto-sionistes, donc mondialistes). J’espère pour lui que M. Ghediri n’en est pas un … maintenant qu’on sait qu’il a le soutien de M. Mokrane Aït Larbi.

    Anonyme
    24 janvier 2019 - 12 h 30 min

    Quand j’ai lu que Abderrahmane Dahmane allait se faire l’intermédiaire du candidat Gal. Ali Ghediri, en toute franchise je me suis dit que M. Ghediri n’aura jamais ma voix, malgré l’espoir qu’il a fait naître en moi.
    Me voilà rassuré.

    marri
    24 janvier 2019 - 11 h 38 min

    on est même pas étonnés mais dégoûtés de ce que peuvent commettre des gens mis sur orbite politique par Bouteflika, tels que ce triste sire que le drabki de son nom saidani. On découvre petit à petit leurs collusions avec ces harkis croupions du sionisme. Et dire qu’ils veulent donner des leçons de patriotisme et d’engagement politique à meurs maîtres. Qu’on nous en debarrasse à jamais! Voila ce que nous avons récolter ces dernières vingt années. Que Dieu les fasse payer à leur juste rétribution en enfer….

    Mokrane
    24 janvier 2019 - 11 h 25 min

    Espérant que c’est un «fake news» parce que le nain Sarkozy est synonyme de : BHL, CNIF, Sionisme International, Mongolien M6, Colonisation du Sahara occidental, Amar Saidani, Destructions de la Syrie et de la Libye, Ouverture des frontières du Haschich, Arrivées massives de centaines prostituées marocaines, Obtention de passeports algériens aux 450.000 clandestins marocains qui circulent actuellement en toute liberté à travers le territoire national etc…etc…etc…

    Salim Samai
    24 janvier 2019 - 10 h 57 min

    Il me semble, JE CROIS que le lobby Israelien est en perte de vitesse en Occident!
    Il n´est plus LE LOBBY mais juste un lobby parmi tant d´autres!

    Le Temps est le meilleur Ami de la Verite! Meme Israel en est consciente aux USA ou tout se joue!
    Il NOUS faut, nous aussi, nous adapter au Nouveau Terrain!

    Moskosdz
    24 janvier 2019 - 9 h 47 min

    La propagande contre l’homme intègre qu’est Ali Ghediri a déjà commencé.

    Anonyme
    24 janvier 2019 - 9 h 16 min

    Après l’appel insensé des dinosaures-pyromanes à Bouteflika pour qu’il rempile en fauteuil pour la cinquième fois, après la flopée de clowns en tous genres candidats déclarés aux élections, et maintenant cet imposteur, nous voilà bien partis pour être la risée du monde. On me souffle dans l’oreillette que Gaïd Salah envisageait de se porter candidat avec le support des barbus, je dis ça je dis rien.
    Vite, un Poutine !

    Je veux devenir une momie
    24 janvier 2019 - 9 h 04 min

    La photo parle d’elle meme et bien entouré bras de si bras dessous , personnage néfaste qui finit a la poubelle !!

    Anonyme
    24 janvier 2019 - 8 h 18 min

    On ne sait plus quoi penser. On ne sait plus qui croire
    Ghediri a bel et bien donné sa première interview sur France 24. A-t-il été piégé.
    Qui va financer sa campagne électorale. Ghediri dit qu’il est un citoyen juste moyen. Pas riche.
    Le soutien de Mokrane Aït Larbi n’est pas du tout positif pour ce candidat.

      anonyme
      24 janvier 2019 - 9 h 18 min

      France 24 est une télé sioniste, si vous faites quelques recherches. Sans le soutien de la juiverie mondiale, rien ne se fait … sans heurts !

      Abu Stifaille
      24 janvier 2019 - 11 h 44 min

      @Anonyme 8h18
      Où avez-vous vu que Ali Ghediri a donné sa première interview sur France 24?
      J’ai beau cherché sur le net,je n’ai pas trouvé.
      Donnez-nous svp le lien afin que nous puissions tous juger par nous-même.
      Où alors serait-ce une enième tentative supplémentaire pour le salir sachant que la majorité des Algériens ont une très mauvaise opinion de France 24?
      De votre (absence de) réponse dépendra la réponse à ces questions

    Djeha Dz.
    24 janvier 2019 - 8 h 12 min

    L’Algérie, telle que présentée dans la brève introduction de Mr Ali Ghédiri, n’arrangerait sûrement pas les affaires des ennemies d’un pays, avec a sa tête, un homme intègre dont le seul souci et de redorer le blason de son pays et de rendre au peuple sa dignité.
    N’a t-il pas déjà subit une première mise en garde bien avant qu’il n’annonce son intention de participer à l’élection du mois d’avril ?
    Les agitations de ce Abderrahmane Ramdane, confirment que la candidature de Mr Ghédiri, préoccupe déjà quelques-uns.
    Il faut s’attendre à voir d’autres bâtons dans les roues de Mr Ghédiri, pour mettre un frein à sa démarche.
    Mr Ali Ghédiri, aura besoin de la force du peuple. Bon courage.

      Anonyme
      24 janvier 2019 - 11 h 12 min

      Un habitué des coulisses de l’ambassade américaine à Paris, tu appelles ça un homme intègre? Que cet autre général félon pro-sioniste le rejoigne où espère le rejoindre n’a rien d’étonnant.
      Les États Unis se préparent à prendre le relais en Algérie; en témoigne l’intensification des sortis de leur ambassadeur, les facilitations accordées aux étudiants algériens désirant ce rendre en Amérique et les tentatives de réchauffements en cours; tout cela en accord avec la France qui diminue en même temps l’accord des visas aux Algériens afin de laisser le champ libre aux USA. La France n’étant pas de taille face à la Chine espère un strapontin avec les États Unis dans cette guerre qui s’annonce pour le contrôle de l’Afrique.

        Anonyme
        24 janvier 2019 - 12 h 36 min

         » Un habitué des coulisses de l’ambassade américaine à Paris »

        Si vous faites allusion à l’article du site promarocain  » Mondafrique « , Ali ghediri a donné sa réponse, que le directeur du site à placé dans les commentaires et non bien en évidence dans un écrit à part.

        Djeha Dz.
        24 janvier 2019 - 14 h 13 min

        • Une anlyse qui ne tient pas debout. À moins que vous ne donniez plus d’éléments vérifiables. Rien n’est plus facile que l’intrigue, le complot et la médisance.
        Jusqu’à preuve du contraire, Mr Ali Ghédiri est un honnête citoyen dont les intentions dérangent. Et s’il venait à être élu, il dérangerait beaucoup plus de monde. Son objectif est clair : une 2e République. Vous savez sûrement ce que cela suppose.

        Le fait que la candidature de ce Monsieur, à la moralité exemplaire, au parcours professionnel admirable, intéresse et retient tellement l’attention des Algériens et des étrangers, prouve qu’il est porteur d’un réel espoir et projet de changement que des millions d’Algériens souhaitent. Contrairement aux rentiers et aux clients du système, qui sont pour la continuité… De leurs  »petites affaires ».

        L’Algérie d’aujourd’hui, sert mieux les intérêts de la France et des Etats Unis plus que vous ne semblez comprendre.

        Si des fois, vous avez d’autres arguments, on peut toujours en débattre.

    Anonyme
    24 janvier 2019 - 8 h 10 min

    Chaque Gourou va envoyer son cendrillon de minuit pour devenir Président en Algérie.
    La France a ses candidats qui se reconnaitront
    Le Marrouk a Nekkaz
    Qatar, la Turquie et les wahhabites sont représentés par les islamistes
    Chakib c’est cendrillon des USA

    À qui faire confiance.

      EL Che
      24 janvier 2019 - 10 h 53 min

      @ Anonyme , Basico Amigo il faut faire confiance a l’institution patriotique qui est l’armée donc General Ghediri …..

    anti menteurs
    24 janvier 2019 - 7 h 59 min

    ..cet homme est un opportuniste hors paire,il est capable de s’allier avec le diable pour ses intérêts.

      Anti menteurs
      24 janvier 2019 - 12 h 31 min

      A coté de Shimon perez , figurez vous ! il ose parler de l’islam et des intérêts de l’Algérie.

        Détrompez-vous "anti menteurs"
        25 janvier 2019 - 16 h 49 min

        Détrompez-vous « anti menteurs », les Algériens qui ont fait plus de mal à l’Islam en France, les sionistes cherchent leurs intérêts.
        Figurez-vous qu’à chaque dépôt de déclaration d’association le Crif demande à la préfecture les statuts et la liste qui compose son bureau.

    co5
    24 janvier 2019 - 7 h 51 min

    « Abderrahmane Dahmane » le harki de service ?

      Abderrahmane Dahmane, n'est un Harki
      24 janvier 2019 - 23 h 15 min

      Abderrahmane Dahmane, n’est un Harki mais un natif de Laayoune à 60 kms à l’ouest d’Oujda, il a demandé la nationalité dans les années 90.
      Les Harkis Méchants sont restés en Algérie, car les Harkis de France ne font pas de mal pour l’Algérie.

    ISIS
    24 janvier 2019 - 7 h 34 min

    Mr Ghediri c’est l’erreur à ne pas commettre,si vous êtes un homme intègre et de bonne famille éviter cette personne a plusieurs facettes, d’ailleurs il est l’intermédiaire des personnalités corrompus et pilleurs de la nation Algérienne et les autorités Françaises,il est aussi l’ami intime du Drebki alias Saidani le Tunisien, c’est de la race des nouveaux Harkis,par contre ce monsieur je le vois bien conseiller du Mr Abdelaziz Mugabe et son clan d’Oujda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.