Ces citoyens insolites qui se voient président : la politique se banalise

présidence département
Tout le monde veut être président. New Press

Par Hani Abdi – En quatre jours, 79 lettres d’intention de candidature à la présidentielle ont été transmises au ministère de l’Intérieur depuis l’ouverture de l’opération. C’est un chiffre officiel rendu public par le département de Nourreddine Bedoui.  Sur ces 79 demandes, 11 seulement émanent des partis, qui sont pourtant très nombreux (une soixantaine). 68 ont été formulées par des prétendants indépendants dont la plupart sont des illustres inconnus.

On y trouve de tout : avocat, agent de sécurité, agriculteur, fonctionnaire, ancien militaire… Beaucoup d’Algériens, représentant différentes catégories de la société, semblent vouloir présider aux destinées de l’Algérie. Il y a même parmi ces prétendants ceux qui n’ont jamais géré même une épicerie de leur vie et ceux qui ont un niveau d’inscription très bas. Et leur nombre risque d’augmenter dans les prochains jours.

Outre l’ex-député Tahar «Spécifique», qui se dit déterminé à s’engager dans cette compétition électorale, lui qui a échoué à faire passer sa candidature aux dernières législatives, on peut citer aussi le retour du loufoque Rabah Benchérif, qui promet déjà aux Algériens de transformer le grand Sahara en paradis. Rabah Bencherif, ancien président du PNSD, ne révèle cependant pas sa recette magique.

D’autres prétendants n’imaginent pas mieux. C’est le cas d’un agent de sécurité qui n’a rien trouvé de mieux à dire que de promettre de garder son couvre-chef s’il devient président de la République. Il y a aussi cet agriculteur de Koléa qui dit prétendre à la présidentielle faute de pouvoir continuer d’exercer sa profession, «tuée», selon lui, par l’importation. «Il ne reste plus d’agriculture, tout est importé», affirme-t-il.

Jamais une élection présidentielle n’a enregistré autant d’intentions de candidature en quelques jours. Des prétendants à la candidature qui viennent de différentes couches sociales. La majorité d’entre eux n’ont jamais fait de la politique. Certains avouent avoir décidé de tenter cette aventure par simple volonté de se faire connaître. D’autres estiment qu’ils sont mieux outillés pour redresser le pays et le faire sortir de sa situation actuelle.

Ces prétendants indépendants à la présidentielle sont tellement nombreux qu’ils banalisent cette élection présidentielle. Réussiront-ils à constituer un dossier complet qui pourrait être validé par le Conseil constitutionnel ? Ces prétendants à la candidature à la présidentielle ont-ils des programmes ? Iront-ils jusqu’au bout de leur démarche électoraliste ? On le saura bientôt.

H. A.

Comment (86)

    Azirou
    25 janvier 2019 - 17 h 31 min

    C’est pour donner la légitimité à ceux qui sont au pouvoir Déjà c’est aussi simple que ca Et vous vous n’êtes plus patriote même cette espace à changer de camps gloire à nos martyres

    Momo
    25 janvier 2019 - 16 h 35 min

    @ droit de réponse
    La sagesse, les qualités humaines et les bonnes manières (al akhlaq) que vous citez sont pour le commun des mortels une évidence. Même dans notre histoire très lointaine nos villages et dechras était régis par un comité de sage élus par les citoyens qui leur reconnaissaient toutes ses qualités. C’est vrai que le clan d’oujda à détruit toutes ces valeurs ancestrales et clochardisé nos institutions à tous les niveau, mais il va sans dire que tous les algériens considèrent cela comme un pré-requis indiscutable. Les diplômes preuves de savoir, les langues et l’ouverture sur l’universalité sont des exigences du 21ème siècle et des défis qu’il impose. C’est aussi une barrière infranchissable pour tous les cancres et voyous qui aujourd’hui squattent nos institutions.

      Mohamed
      25 janvier 2019 - 19 h 31 min

      Salam aleikoum,

      Nuance, faut pas croire que nos ancêtres étaient des ignorants et des incultes, d’après ce que les colonisateurs voulaient nous faire admettre, car selon les historiens européens, bien avant la colonisation française de l’Algérie en 1830, chaque algérien possédait une bibliothèque riche en ouvrages religieuse et universelle en sciences et en philosophie (les maths et autres).
      Même les membres du comité des sages avaient un minimum de prérequis en savoir et en connaissance n’est ce qu’en religion.
      Mais je ne suis pas d’accord pour ce que vous qualifiez les qualités que j’ai cité comme des « akhlaq », car ce sont des qualités codés dans nos génomes qui s’agrandissent en chaque personne qui s’instruisent et malheureusement disparaissent ou s’affaiblissent chez quelqu’un qui ignore le savoir.
      Et je vais vous étonner même quelqu’un d’instruit, qui a fait des études supérieurs peut être un ignorant s’il se borne, ferme son esprit aux autres connaissances et se limite à sa branche, moi je le qualifié « d’un automate à une seule fonction », car toutes les sciences s’imbriquent entres elles et ont une relation invisible dont seul un esprit ouvert peut la contempler.

    Le pouvoir fait semblant d’organiser des élections présidentielles,et le peuple fait semblant de s’y intéresser. L’acte de candidature tourne au burlesque.

    6
    1
    Et Si ...
    25 janvier 2019 - 1 h 27 min

    Et si ces modestes citoyens s’étaient concertés pour envoyer des messages insolites aux hauts responsables pour les secouer,et les faire sortir de la bulle dans laquelle ils se sont résolument enfermés ?
    Les discours du patron de l’UGTA,de Ould Abbés, Ghoul, Goudroune etc…reflètent encore plus d’incrédulité et de débilité, car plaventristes,et roulés dans la ruse et le mensonge. Alors que ces gens là ont un amour sincère pour le pays et ils souhaitent tous y apporter un changement, même avec modestie, et très peu de bagage. Pas mal,l’astuce. À méditer.

    5
    1
      Mohamed
      25 janvier 2019 - 12 h 30 min

      Salam aleikoum,

      Bon raisonnement dont je salue, des fois devant le manque de qualité, la quantité devient une qualité… Comme l’avait démontré les russes au front de l’est, durant la seconde guerre mondiale devant le char allemand Tiger qui était un char en avance à son époque de 20 ans, qui est de qualité supérieur avec son blindage, son canon principal de 88 mm qui faisait mouche à plus de 1800 m et détruisait tout les blindages, mais qui avait un défaut comme tout les autres chars, le temps de rechargement de son canon qui se faisait manuellement, alors des dizaines de char T-34 l’assaillait de partout grâce à leur rapidité car pour faire mouche T-34 pouvait faire mouche uniquement à partir de 800 m, en s’inspirant de la nature comme cette meute de hyène qui harcèle un lion esseulé pour le tuer (1 Tiger détruit pour 8 T-34 détruits), alors Staline avait dit la quantité pouvait devenir une qualité.
      Retournant à nos moutons, devant la médiocrité à tous les plans et à tous les niveaux et la vacance du pouvoir, la situation inédite qui va peut être devenir un cas d’école et avec mode de gouvernance comme : l’aplaventrisme, la ruse, la fourberie, mensonge et certains de nos citoyens qui ferment leurs yeux qui applaudissent à tout va et acceptent cette situation anormale en l’instituant comme une normalité, en décrétant que la normalité est devenue anormale et l’anormal est normal et par conséquence les gens normaux étant transformé en anormaux, il fallait un sursaut, une réaction, et je trouve que ces citoyens qui ont postulé pour la candidature de la magistrature suprême est une réponse immunitaire à ce dysfonctionnement. Je ne doute pas de leur sincérité, ni de leur patriotisme, devant le danger, ils se sont portés volontaires dans leur intention de sauver notre pays. Alors contrairement à l’élite et à l’opposition qui se détruisent entre eux et qui s’opposent uniquement entre opposants, chacun essaie d’être un Messie, qui au fait, ils cherchent uniquement de la reconnaissance mais n’œuvrant pas pour l’intérêt du pays.
      Si cette une ruse ou une manœuvre du pouvoir, avant de tirer toute conclusion à la hâte, observons d’abord, l’évolution de cette situation à tout les niveaux et quelle serait la réaction de ces candidats face à des situations, comme par exemple si certains vont se retirer, si Bouteflika annoncerait sa candidature et lui prêter allégeance. Donc observons et restons vigilants.

    Anonyme
    24 janvier 2019 - 23 h 52 min

    79 lettres d’intentions et ce n’est pas encore fini.quel desastre.ca me rappelle vraiment les fameuses chaines dans les souks el fellah.

    8
    3
    Mohamed
    24 janvier 2019 - 23 h 27 min

    Salam aleikoum,

    Aprés avoir lu les commentaires à droite et à gauche, sur ce site et ailleurs, je suis arrivé à la conclusion que nous les algériens sommes des hagarines, en quoi ça nous dérange que ces citoyens se portent candidats, je dis candidats, ils n’ont pas encore été élus, mais juste des candidats, en état embryonnaire dans un long processus vers la magistrature suprême, dans une démocratie tout citoyen peut se prétendre à la candidature à condition qu’il remplit certains critères et entre autre la plus importante un casier judiciaire vierge, mais le tamis qui éliminerait ces candidats serait le programme, les gens sensés et raisonnables votent pour le programme. Nous sommes des hagarines, hautins et arrogants et nous nous méprisons entre nous… rien ils n’ont même pas droit de respirer, voilà que nous sommes devenus des geôliers et c’est nous qui décidons qui a droit ou non, vous les connaissez ? Vous les avez côtoyé ? Peut être que parmi ces citoyens y a seulement une seule personne qui nous conviendrait…
    ça me rappelle l’histoire d’une jeune fille qui a attendu toute sa vie qu’un prince charmant arrive sur son cheval blanc pour qu’il l’épouse et elle est restée vielle fille jusqu’à sa mort. Alors je vous dis attendez et patientez jusqu’à la fin des temps qu’on vous envoie votre Messie en mission recommandée… Nous sommes des personnes superflues… Dites moi depuis quand nous votons pour un programme ? Ou plutôt nous votons selon la tête du candidat… Avec toute cette mentalité tout autour, un cadre aura plus de chance de devenir président, alors que dans un pays sensé avec des gens normaux, sa place réelle est accrochée au mur… Je suis sur que si l’avion n’a pas été inventé et que quelqu’un aurait dit oui c’est possible de voler il suffit d’y croire et qu’un jour ça sera possible nous volerons, vous l’effacerez

    7
    5
    T.I.R
    24 janvier 2019 - 21 h 16 min

    Auparavant on a avait une république certe avec quelques défauts mais pas dans cet état là, l’Algérie est devenue un SOUK Marocain,et celui qui crie plus fort,il est le chef, corruption, injustice, hogra,exode, pillages, trahison, humiliations, soumission, bientôt nous allons devenir Marocains au Secours, Abdelaziz Mugabe va confisqué le pouvoir encore pour cinq ans

    8
    5
    صالح/ الجزائر
    24 janvier 2019 - 20 h 24 min

    Ces citoyens insolites qui se voient président , c’est une preuve supplémentaire de la dégradation du prestige des hautes responsabilités en général et de celle de la présidence en particulier .
    Mais à qui revient la faute ? .

    12
    2
    Du Fric, Et Des Candidats Clownesques À Gogo
    24 janvier 2019 - 20 h 04 min

    Voilà où va la couleur et l’odeur du fric de belahmar ali goudroune. Il arrose ces chaînes privées à coup de millions, pour garantir la continuité à un 5eme mandat, et pour renforcer en parallèle le dégoût de l’opinion publique pour les élections et la chose politique. Encore une ruse grotesque et cousue de fil blanc,mais qui semble avoir atteint son objectif.

    4
    1
    chakibo
    24 janvier 2019 - 19 h 44 min

    ma fiha la nekkaz la spicifique la walou, Khelil président et picitou. les hallabas, fils de france, ont peur pour leur bizness et c’est pour cela qu’ils dansent. c’est le seul qui leur rendra la vie difficile, krahna menkoum ya zari3at franca

    3
    13
      LePagmatique
      24 janvier 2019 - 20 h 21 min

      Ces gens sont loin d’être des imbéciles ou des idiots.Ils répondent par la médiocrité à la médiocrité que le régime a institutionnalisé tout azimut avec la complicité de l’islamisme.C’est bien le message qu’ils ont voulu faire passer au peuple.En quoi ces gens là sont différents de BenSalah,de Saadani,de Ghoul,de Tliba,de Bouchareb,de mokri,de certains walis et présidents d’APC.
      Par leurs gestes,ils tentent de décrédibiliser le scrutin lequel au fil des ans a démontré qu’il n’est qu’une parodie démocratique et que le peuple tenait, tient et tiendra un rôle de figurants dans une mise en scène d’élection grotesque.Pourquoi la classe politique comme le peuple et les medias sont suspendus aux lèvres de Bouteflika concernant le 5ieme mandat.Ils savent qu’un OUI de sa part signifie la continuité ,scrutin ou pas.Les élections avec les milliards de Da dépensés servent uniquement à le légitimer internationalement comme président.

      7
      1
        Mohamed
        24 janvier 2019 - 22 h 29 min

        Salam aleikoum,

        Voilà quelqu’un qui a compris les dessous de cette affaire inédite, et je vous joins oui pourquoi devrions nous rire de ces citoyens qui ruent pour postuler à la candidature, alors que les pires nous les supportons comme une charge depuis plus de 20 ans au sommet de l’État

        10
    MELLO
    24 janvier 2019 - 19 h 23 min

    L’Algérie de tant d’envahisseurs depuis des millénaires ,continue à saliver et à attirer des vautours. Mais, mais malheureusement, on ne fabrique pas une nation par des mises en scène, par la clandestinité , par le mensonge , en abusant de la naïveté et l’ignorance du peuple par des menaces réelles ou fictives.
    L’Algérie , pour devenir une Nation , un État digne de ce nom , n’a pas besoin de Rambo ou de zaim , elle a juste besoin d’institutions bien établies et des élites affranchies de la tutelle des gouvernants , d’élites qui comprendraient que la science ,le savoir , la vérité et la justice sont plus importants que tout.

    7
    1
    Anonyme
    24 janvier 2019 - 19 h 04 min

    Au vu du haut niveau d’analyse et de réthorique de certains commentaires ici de lecteurs , je me dis qu’il gache leurs talents ici dans les commentaires et qu’il pourrais se présenter pour la présidence !

    11
      Anonyme
      25 janvier 2019 - 0 h 19 min

      Dans 5 ans je déposerai ma candidature !

      12
      1
    Anonyme
    24 janvier 2019 - 18 h 53 min

    ________________________________________________________________________________________
    DROIT DE REPONSE
    ________________________________________________________________________________________
    @momo 24 janvier 2019 – 11 h 18 min
    Salam aleikoum,

    Avec un esprit tordu comme le tien, l’oiseau ne devrait plus voler, Dieu merci, l’Homme qui avait évolué en devenant l’Homme moderne qu’il est, ne vous a pas rencontré sur son parcours sinon vous l’auriez rendu à son arbre.
    Vous croyez détenir tous le savoir pour pouvoir juger, alors que vous ne connaissez rien puissance à l’infini et au delà, car laissez-moi vous dire pourquoi, en vous racontant une histoire.
    Un jour un père dont son fils allait être opéré a insulté un chirurgien qui était venu en retard malgré que l’opération avait réussi, le traitant de tous les noms, et il est allé se plaindre auprès de la direction, et là quel fut la surprise une assistante tout en larme lui répondit que le chirurgien venait juste de rentrer du cimetière, il vient juste d’enterrer son fils unique. Malgré ça, il n’avait pas oublié son jeune patient qu’il devait opérer alors qu’il avait toutes les bonnes raisons au monde de demander un congé exceptionnel pour cet événement douloureux.
    Alors qu’un passage important a été effacé involontairement de ma part
    Voilà ce passage :
    « Je vais vous étonner, oui être président ne demande pas à être un doctorant avec un PHD, ou un ingénieur ingénieux et débrouillard mais juste une personne avec des qualités intrinsèques comme :
    – la droiture,
    – juste, impartial et équitable
    – honnête,
    – sage et objectif
    – brave
    – tolérant, pas imbu de sa personne, être compassion et empathique
    – Intelligent et sensé
    – Humble
    – Avoir une capacité de raisonner afin de déceler le vrai du faux et l’utile du futile pour ne pas être mal conseillé ou être berné.
    – Pas influençable et être intransigeant
    – Avoir un esprit philosophique et esprit critique
    – Grande capacité de déduction et rapidité de tranchement
    – Grande capacité d’écoute et fin analyste afin de synthétiser tous les options qui s’offrent à lui.
    – être le premier à donner l’exemple
    Etre un instruit est un plus, mais être un président n’est pas être appelé à inventer un machin chouette, ou à réparer quoi que ce soit, inventer des nouvelles méthodes mais juste à apporter un équilibre dans le fonctionnement d’un État et faire en sorte que tous les éléments s’harmonisent et fonctionnent comme une horloge. Pour cela, ne faut pas compter uniquement sur son diplôme car c’est juste un certificat qui vous permet de travailler dans un domaine sinon sans cela, vous êtes juste un imposteur et un charlatan.
    Tient moi, dentiste, c’est avec mes diplômes, mes certificats que je vais diriger la destinée du pays ? Vais-je aller enlever toutes les dents à tous les citoyens ? Vais-je trouver cette dent cariée qui est la cause de la ruine de notre pays et la soigner ? Non, si votre capacité intellectuelle ne vous a pas permis de lire entre les lignes et de comprendre le sens de mon message, alors vous êtes passé à côté de vos longues années études en vain qui vous a rendu juste un automate sans réellement profiter du savoir, devenu cet automate contemplant perpétuellement le doigt qui a désigné la lune.
    Oui les études comptent beaucoup mais les études ne vous instruisent pas, ne vous apprennent rien si votre esprit n’est pas cette eau qui épouse toutes les formes du récipient, car les études ne sont justes qu’un ensemble d’informations que vous collectez et accumulez toute au long de votre vie et que votre esprit doit traiter à bon escient. Sans cela il n’y aura aucune différence entre celui qui a étudié et un ignorant donc voilà ces éléments que les études sont censés vous avoir enrobé avec :
    – la droiture,
    – juste, impartial et équitable
    – honnête,
    – sage et objectif
    – brave
    – tolérant, pas imbu de sa personne, être compassion et empathique
    – Intelligent et sensé
    – Humble
    – Avoir une capacité de raisonner afin de déceler le vrai du faux et l’utile du futile pour ne pas être mal conseillé ou être berné.
    – Pas influençable et être intransigeant
    – Avoir un esprit philosophique et esprit critique
    – Grande capacité de déduction et rapidité de tranchement
    – Grande capacité d’écoute et fin analyste afin de synthétiser tous les options qui s’offrent à lui.
    – être le premier à donner l’exemple
    Une autre remarque, quel élément que les autres en ont et nous, non qui fait que leurs ingénieurs, leurs chercheurs, ont une avance ? Avant d’entamer toute recherche avec une méthode scientifique, ils philosophent, oui c’est avec de la philosophie que des médecins, des mathématiciens, des physiciens et surtout des informaticiens ont fait d’énorme progrès, je ne parle pas de la philosophie de la rubrique littéraire, mais de cette philosophie esprit scientifique qui vous incite à poser des questions, à poser un problème et à trouver sa solution, un problème bien posé est la moitié de la solution, il n y a pas de question bête, mais une réponse bête oui, surtout dans le domaine de l’informatique en se basant sur la philosophie que des informaticiens-mathématiciens (les vrais informaticiens, pas les scribeurs des codes qu’ils ont appris sans comprendre le sens) ont accompli des prouesses en s’engageant à chaque fois sur des nouvelles voies en philosophant et chez nous, nous maudissons la philosophie en se moquant, et nous avons institué la philosophie en poème et classée dans la rubrique littéraire.
    Juste une question un architecte voleur corrompu et incompétent, un médecin sans cœur, sans compassion et affairiste corrompu, un PHD sans foi ni loi, dira-t-on d’eux qu’ils ont fait des études ? La science sans conscience est la ruine de l’âme, et concernant pour la magistrature suprême, nous avons besoin d’un président visionnaire qui n’aura pas peur d’aller de l’avant et nous n’avons pas besoin d’un gérant ou d’un intendant.
    ________________________________________________________________________________________

    6
    3
      Mohamed
      24 janvier 2019 - 20 h 31 min

      Salam aleikoum,
      C’est signé par moi, pour assumer mes dires

      2
      2
      Blakel
      25 janvier 2019 - 3 h 15 min

      Très juste, Mr Mohamed

      2
      1
    Yacine
    24 janvier 2019 - 18 h 09 min

    Non , pas exactement . La politique ne se banalise pas en Algérie , et auquel cas se serait une bonne chose , car cela voudrait dire que les Algériens sont politisés et ont des idées pour leur pays !
    Il serait plus juste de dire qu’après la société , l’économie , maintenant c’est la politique qui se clochardise et se trabendise ! Voilà où nous en sommes . La risée du monde !!

    12
    1
    Everest
    24 janvier 2019 - 17 h 57 min

    Ces candidats eux au moins ils parlent , on les voit .povre algerie..

    rabah
    24 janvier 2019 - 17 h 09 min

    Tliba est vice-président de l’APN. Donc c’est la porte défoncée à toutes les médiocrités.
    Saidani, président de l’APN et SG du fln.
    Un ministre (affaires religieuses) qui connait la voix de Bilal, décédé il y a 14 siècles.
    Un ministre (Santé)qui connait la gentillesse légendaire des scorpions
    etc…
    etc…
    Alors pourquoi pas des guignols à El Mouradia!?

    19
    kamel
    24 janvier 2019 - 16 h 59 min

    Décidé avec beaucoup avec l’aides mes miens, pour me présenter à ses élections décisives. Ma femme s’occupe de ma petite ferme, tandis que mes enfants s’occupent de la rédaction de mon programme. Etant un ex. gardien d’école primaire, en retraite et au crépuscule de ma vie, j’ai cru utile d’en faire bénéficier les citoyens de mon pays de ma vision et mon expertise.
    Hélas la neige a bloqué le trafic vers Alger à partir de l’est et donc je ne peux me rendre dans l’immédiat au Palais du gouvernement pour faire acte de participation et retirer les formulaires. C’est vers vous, que je me retourne et je sais que vous m’aiderez

    6
    2
    Arretez Le Massacre
    24 janvier 2019 - 16 h 34 min

    Les TV privées sont complices de cette déchéance et décadence qui humilient les Algériens. Ce sont des TV (…) à propagande, qui n’informent point le citoyen,mais qui protègent la racaille installée au sommet en échange de pots de vin faramineux. Ces candidats insolites ne font qu’imiter la grossière et repoussante (…) qui tient les ficelles du pays.

    13
    Où Va L' Algerie?
    24 janvier 2019 - 16 h 20 min

    L’incertitude de feu Mohamed Boudiaf à propos de l’avenir du pays dans son ouvrage « Où Va l’Algérie’ (1964),reste toujours d’actualité,vu
    ce qui se passe autour de ces élections.
    Les comportements insolites de ceux qui font des courbettes à un cadre accroché au mur,et de ceux qui se voient déjà président sans aucun bagage,ont de quoi faire retourner plus d’un martyr dans sa tombe.
    Dire que nos valeureux martyrs ont sacrifié leur vie,et arrosé de leur sang la terre de cette pauvre Algérie, sans contrepartie, ni condition pour la libérer du joug du colonialisme.
    Observez ces grossiers,crasseux
    analphabètes ignorants,appâtés par le gain facile,et comparez avec l’altruisme, et la morale patriotique qui habitaient les tripes de nos valeureux chouhada.
    Allah yarham echouhada el abrar,wa Rabi yeftah 3la had l’bled elmadhloum wa’lmetbahdel.

    11
    1
    Aissa
    24 janvier 2019 - 16 h 11 min

    IL y a un manque de realisme et de clairvoyance au sommet si frappant qu on peut passer outre cette mosaic de candidatures insolites.
    L homme qui est a la Tete du pays parait plus ridicule que Tous ces candidats Dans la mesure ou son egoisme l empeche de communiquér Avec le pays.
    IL doit nous dire sans delai s IL est candidat ou non .IL n a Pas le droit de tenir la nation en haleine.
    S IL me peut Pas s experimer que quelque un le face a sa place .
    En quoi son frere le conseille t il?
    Qu il vienne nous le dire . pourquoi cette ruse et cette tromperie?
    L election doit etre un fair game .
    La Huee de tous ces candidats me parait etre reflet de toute de tout ce moisi a la cime de cette pyramide qui commence a montrer des signes de fragilite

    Anonyme
    24 janvier 2019 - 16 h 06 min

    Juste pour nous dire que Bouteflika est le meilleur, même s’il est absent H 24.

    13
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.