La marine algérienne tire sur un pêcheur tunisien qui refusait d’obtempérer

Tunisie pêcheur
Cet incident est le premier du genre. D. R.

Par R. Mahmoudi – Un marin pêcheur tunisien a été tué par des tirs de garde-côtes algériens dans les eaux territoriales algériennes, ce jeudi, indique l’agence officielle tunisienne TAP, citant une source de la Grade nationale tunisienne.

Le marin pêcheur, qui était à bord d’un bateau de pêche avec deux autres individus, a refusé d’obtempérer à une sommation de s’arrêter, précise la même source. L’homme, âgé de 33 ans, a été atteint de deux balles. Evacué par la Protection civile, il a succombé à ses blessures avant son arrivée à l’hôpital, d’après la même source.

L’incident a eu lieu au large de la région côtière de Tabarka (nord-ouest). A l’heure où cet article est mis en ligne, les autorités algériennes n’ont fait aucun commentaire sur cet incident tragique, d’abord pour le confirmer, et aussi pour expliquer les circonstances dans lesquelles cela s’est passé et désamorcer, par-là même, une polémique qui commence à enfler en Tunisie, où certains commentateurs dans la presse et sur les réseaux sociaux, sans doute sous l’effet de la colère, accusent les garde-côtes algériens d’avoir tendance à «dégainer trop rapidement». D’autres font remarquer que cet incident est le premier du genre, les garde-côtes de chacun des deux pays ont l’habitude d’interpeller des pêcheurs du pays voisin dans leurs eaux territoriales, avant de les interroger et de les refouler vers leur pays.

Cela dit, cet incident ne doit pas servir de prétexte pour nourrir des animosités entre l’Algérie et la Tunisie, à l’heure où les services de sécurité entre les deux pays voisins sont engagés sur un double front pour combattre les groupes terroristes qui infestent la région frontalière et faire barrage aux réseaux de trafic transnational.

A noter que d’importants accords de coopération et de coordination entre les autorités des deux pays ont été signés en novembre dernier.

R. M.

Comment (55)

    Ali
    7 février 2019 - 23 h 12 min

    Il es navrant de lire des commentaires aussi stupide et désolant de la part de peuple frère que sont la tunisie et l’Algérie.
    L’amnésie de certains algériens qui oublie si facilement les soutiens que le peuple tunisien a apporté à l’émancipation du peuple algérien au colonialisme français.
    Personne ne peux aujourd’hui se réjouir de cette tragédie qui frappe une famille par la mort de son fils.
    Alors ,la décence voudrais que nous tous soyons respectueux et que nous disions tous ensemble
    ALLAH YARHAMOU
    et laissons la justice faire toute la lumière sur ce tragique événement

    C'est triste mais ........
    2 février 2019 - 1 h 19 min

    Allah yarhamou.
    L’Algérie comme tout le monde le sait est sérieusement menacés pat les occidentaux.
    Les garde côte ont dû sûrement pensé qu’ils tenaient autres choses que des simples marin pêcheurs tunisiens.
    Par les temps qui court tout le monde est tendue.
    Les tunisiens sont nos frères et le resteront.
    Ils peuvent compter sur nous les algériens pour les soutenir fasse à n’importe quel problème.
    Nous avons même étés plus dure que ça envers les occidentaux.
    Nos ennemis sont autour de l’Algérie accueillis et hôtes des pays voisins de l’Algérie.

    8
    3
    Mme CH
    2 février 2019 - 0 h 53 min

    Pourquoi ce soi disant pêcheur ne s’est pas rendu à la marine algérienne s’il n’avait rien à se reprocher et les deux autres individus ? Les garde-côtes qui n’ont fait que leur boulot doivent être très vigilants et n’ont pas droit à l’erreur, dans le sens où, c’était peut être des trafiquants d’armes ou de drogues…ou…ou…..Malheureusement, la Tunisie est devenue un foyer de terros manipulés par les commanditaires occidentaux et leurs collabos zarabes, donc il ne faut pas jouer avec la sécurité de notre pays.

    10
    2
    Bouzorane
    1 février 2019 - 21 h 20 min

    Il s’agit probablement de pilleurs de corail rouge

    5
    3
    pomme
    1 février 2019 - 20 h 39 min

    La Tunisie est un pays ami de l’Algérie, à quoi bon tirer sur un pêcheur. La marine aurait pu agir autrement. C’est un acte déplorable qui mérite une enquête. Quelle est la différence entre un pêcheur tunisien et un pêcheur algérien? Usage de la force inutile pour ce cas. Alors que les vrais terroristes de Daech venus de Syrie ont juste été refoulés hors de la frontière, ils butent un pêcheur qui a peut être paniqué ou qui est sourd.
    L’Algérie doit s’excuser ou apporter des preuves que la victime était une vraie menace.

    12
    21
    Al-Taïr
    1 février 2019 - 20 h 11 min

    Peut être que, malgré une apparence banale, le rafiot était bourré d’électronique pour capter des communication militaires, gouvernementales, sur les entreprises pétrolières, recueillir des données sur l’infrastructure côtière militaire, sur les navires, sous-marins, …. au profit d’une tierce partie. Le décès est regrettable mais les garde-côtes étaient vigilants, contrairement au aux gardes-frontières terrestres qui n’ont pas du recevoir des ordres pour empêcher l’infiltration de dizaines de milliers d’intrus subsahariens (voire des centaines des milliers selon certaines sources). Comme ils sont polygames et ont une capacité de se reproduire très rapidement, ils seront dans pas longtemps majoritaires. Ensuite la violence, cmme dans leurs pays. Vous aurez remarqué qu’aucun responsable algérien concerné n’a été inquiété ou n’a rendu des comptes pour cette situation. Pour endormir les gens ils font quelques déclarations rassurantes mais peu d’actions concrètes. Il suffit qu’un employé de l’ONU demande l’arrêt de l’expulsion des intrus sans visa pour ces responsables obtempèrent.

    11
    9
    Vortex
    1 février 2019 - 19 h 34 min

    Il y a quelque mois un bateau algérien dont avait fait écho Algérie Patriotique, avait dérivé et s’était retrouvé dans les eaux marocaines au large de la ville de Saidia.
    Imaginez que les marocains avaient tiré du premier contact visuel sous prétexte que les occupants ne voulaient pas obtempérer ? Qu’aurait été notre réaction ?
    Aussitôt repéré il a été abordé et pris en charge par les garde cotes marocaines. Le bateau au bord duquel se trouvaient des ressortissants algériens tous issus de la même famille visiblement des plaisanciers, ont reçu de l’eau et quelques vivres et ont été reconduits vers les eaux algériennes.
    Ce n’est pas ça un geste on ne peut normal ? La famille étaient très contente de l’aide apporté et du traitement chaleureux selon leur dire.

    17
    21
      Selecto
      1 février 2019 - 20 h 13 min

      L’armée algérienne c’est l’armée algérienne et l’armée marocaine c’est l’armée marocaine donc il n’ y a aucune comparaison.

      Nous somme ce que nous sommes et nous ne cherchons pas a plaire a quiconque.

      23
      14
        Bouzorane
        1 février 2019 - 21 h 14 min

        Exactement!

        4
        9
        Bouzorane
        1 février 2019 - 21 h 16 min

        Exactement!
        Il est fort probable que ce soit des pilleurs de corail.

        7
        7
      A ma connaissance
      2 février 2019 - 3 h 48 min

      Ces plaisantiers algeriens n ont pas cherche a fuire comme l a fait le bateau tunisien

      10
      3
    RODEO
    1 février 2019 - 18 h 33 min

    Non ce malheureux pécheur était au mauvais endroit et au mauvais moment , seulement il a voulu se sauver en se mettant à l’abri dans les eaux internationales et l’ayant pris pour un traficant de drogue qui sont generalement lourdement armés , nos gardes frontières ont donc utilisé la loi qui leur permet de tirer sur tout récalcitrant à un ordre de s’arréter.

    13
    9
    Selecto
    1 février 2019 - 17 h 06 min

    La Tunisie est un allié du Maroc et de la France sur le plan diplomatique la raison pour laquelle nos marins doivent avoir le doigt sur la gâchette.

    Tout chalutier tunisien qui ne répondra aux sommations doit être pulvérisé pour éliminer tout risque d’attaque terroriste ou trafiques de drogues ou manœuvres pour tester la vigilance de notre marine.
    C’est comme ça qu’on aime notre marine.

    34
    17
      Monsieur X
      1 février 2019 - 17 h 51 min

      Pulvériser, éliminer,…
      Que de mots guerriers, pour un malheureux pêcheur. Pourquoi ?
      De plus j’ignorai que TABARKA était dans les eaux territoriales algériennes!
      Si cela avait été l’inverse qu’auriez-vous écrit : Vengeance?

      22
      18
        Selecto
        1 février 2019 - 19 h 18 min

        Un malheureux pêcher ? Nos marins n’avaient aucune preuve en plus prendre le risque de se trop rapprocher d’un chalutier fuyard dont on connait pas ce qu’il transportait c’est prendre le risque de s’exposer a un danger d’explosion terroriste ou un a un feux nourrit d’occupants.

        Aucun capitaine ne prendrait le risque d’exposer ses hommes a des dangers pareils.

        25
        10
    Tunisien
    1 février 2019 - 15 h 06 min

    Je vois des commentaires des algériens qui prennent du plaisir et font l’éloge de ce crime terrible contre un simple pêcheur connu à Tabarka qui s’appelle Maher Allah ya7rmou qui part chaque jour à la mer pour bosser et nourrir ses enfants…Les gardes maritimes Tunisiens et l’armée Tunisienne arrête chaque mois des pêcheurs Égyptiens à la cote sud prés de la Libye mais ils n’ont jamais tiré sur eux ou les a tué…On voit chaque jour des milliers de Harraga de toutes les nationalités qui défoncent vers les eaux de l’Italie de l’Espagne ou de la Grèce donc selon votre logique criminelle on leur tire dessus par des lances missiles pour les exterminer ! Un simple pêcheur Tunisien qui est entré par erreur à l’espace maritime algérien on lui tire dessus par des Snipers comme si c’est un dangereux terroriste qui fonce avec une flotte de guerre ! Normalement la Tunisie doit convoquer l’ambassadeur Algérien pour demander des explications sur cet incident (…)

    34
    50
      Anonyme
      1 février 2019 - 15 h 21 min

      L’armée algérienne a agi comme il le fallait, après des coups de semonces le pêcheur n’a pas obtempéré, le fautif dans cette évènement malheureux c’est bien le pêcheur tunisien. Quant à la convocation de l’ambassadeur d’Algérie, allez y faite le et fermez donc vos frontières avec l’Algérie qui vous nourrit, qui vous remplit les caisses de l’État avec ses millions de touristes, faite le donc, vous nous rendrez service. Les tunisiens débarquent chez nous pour remplir leur voiture d’essence, pour faire le plein de tous nos produits subventionnés. Je dis que l’armée algérienne a donné un avertissement certes malheureux, mais qui servira de leçons aux autres prédateurs tunisiens ou autres qui s’aventureraient sur les eaux territoriales algériennes. Nous sommes pas un même pays nous avons nos politiques, nos ressources que nous devons protéger en toute légalité.

      48
      24
        Rais
        1 février 2019 - 19 h 16 min

        Bien Dit!

        11
        5
      Anonyme
      1 février 2019 - 16 h 19 min

      @ tunisien , L’armée algérienne a fait son travail , si ce pêcheur n’avait rien a se reprocher pourquoi a t’il fui? vous savez très bien que les terroristes utilisent tous le moyens pour s’infiltrer Chez nous , il pouvait être un terro lui meme et avoir des armes dans son bateau, les militaires algériens ne le savait pas , il fuit donc il a quelque chose a se reprocher , et les militaires ont fait leur travail point!

      39
      7
      Anonyme
      1 février 2019 - 16 h 32 min

      Tout d`abord, Allah yarehm ce malheureux pecheur! Soyons raisonnables, les gardes cotes algériens ne sont pas criminels, ils n´ont pas tiré pour le plaisir de tuer mais parce qu´ils ne savaient pas á qui ils auraient affaire. Ca pouvait etre des trafiquants d´armes ou de drogue, des terroristes ou je ne sais quoi encore!

      31
      9
      ANTAR
      1 février 2019 - 17 h 17 min

      je ne vois ou et le problème de convoquer l Ambassadeur pour vous donner des explication ces quoi vous voulez nous donner des ordres alors il été dans une zone hors de son pays il a eux des tire de sommation il na pas voulez s arrêter alors la marine a ouvert le feux pour protéger son territoire des terroriste et des trafiquant de drogue arrête de faire de la polémique messieurs les TUNISIENS alors vous avez oublier le policier de frontière Tunisien l année passer a la frontière il a tuer une fille algérien soit disant il voulez tire sur un chien errant arrêtée basta les TUNISIEN BASTAAAAAAAAAAAA

      24
      3
      Felfel Har
      1 février 2019 - 17 h 52 min

      @Tunisien
      A l’instar de nombreux internautes algériens, je déplore la mort de votre compatriote, Allah Yarrahmou. Il faut toutefois se mettre dans la tête que la marine algérienne fait ce qu’on lui ordonne de faire, ie, protéger le territoire national pour prévenir toute menace d’où qu’elle vienne.
      Sans vouloir être cynique, que celà serve de leçon à tous ceux , d’est en ouest, qui jouent le jeu de nos ennemis et qui s’aventurent à tester notre défense! Attention, il y a danger de mort à tous les coups!
      Salutations!

      14
      3
      RODEO
      1 février 2019 - 18 h 18 min

      Surtout ne pas faire la bétise de convoquer l’ambassadeur algérien en Tunisie

      7
      7
      Anonyme
      1 février 2019 - 22 h 01 min

      Tunisien ce n est pas un crime mais les autorités d un pays qui ont demander a un bateau non identifiés de s arrêter pour pouvoir faire les contrôles d usages ou de routines ; par compte l assassinat d un touriste algérien kabyle en Tunisie ca oui c était un crime crapuleux .

      6
      1
      Neutre
      2 février 2019 - 8 h 37 min

      @Tunisien;mes sincères condoléances a la famille et aux proches de la victime Maher;tout d’abors nous sommes deux peuples frères;et nous vivons depuis bien longtemps dans la bonne entente;je n’étais pas sur le lieu pour en jugé,et sa ne date pas d’hier que les Tunisiens franchisent nos frontière et Algériens de meme;parfois volontairement et d’autre involontairement;il fallait coulé le bateau mais pas tué un père de famille,avant tous c’est un voisin;et dans notre religion le voisin est sacré;les peuples s’entendent très bien mais les corrompus politiciens beaucoup moins; divisé pour régner Harem Allikoum

      2
      5
    montana
    1 février 2019 - 15 h 03 min

    franchement ils auraient pu l arreter sans le tuer.ils ont fait des orphelin pour rien ou plutot quelque poisson. dieu ne leur pardonneras jamais.

    12
    30
    Rachidd
    1 février 2019 - 14 h 30 min

    Celui qui a prit la vie de ce Monsieur repondra de ses actes devant Dieu !

    que lui dira-t il ?

    Fisabil Ldjazair ??!!

    15
    33
      mohamed
      1 février 2019 - 18 h 28 min

      Rachidd tu te prend pour qui toi ? le bon dieu ou le terroriste avec tampon sur le front..!
      Que Allah te pardonne, mais j ai des doutes

      15
      5
        le niveau
        1 février 2019 - 21 h 10 min

        normalement ces rachidd qui devrais te repondre ..mais bon comme je suis algerien …you now
        j’ai aussi des doutes sur ta religion ??en plus rachidd a repondu convenablement sinon dirige toi sur le saint coran et commence a lire et surtout bien le comprendre

        1
        8
      Bouzorane
      1 février 2019 - 21 h 45 min

      Rachidd est un islamiste, et comme tout islamiste, il se prend pour Dieu (le 2ème « d » pour Dieu?).
      C’est bien là la différence entre un musulman et un islamiste. Le musulman est humble et a le prophète comme modèle. L’islamiste, lui, est arrogant et prend, non pas le prophète, mais carrément Dieu comme modèle. Il se substitut à Dieu, légifère à sa place, décide qui doit mourir et qui doit tuer et pour quelle cause!

    Anonyme
    1 février 2019 - 14 h 07 min

    C’est une leçon pour ceux qui s’aventureraient sur nos eaux territoriales, les pêcheurs étrangers ne doivent pas piller les ressources algériennes, ils nous volent tous ces voisins, le pétrole, nos produits subventionnés, etc… eux nous refilent leurs immigrants illégaux, la drogue, leurs produits de mauvaise qualité, voir frelaté, ils vivent sur le dos de l’Algérie. Et ceux qui nous rabattent les oreilles avec l’UMA, je dis allez vous faire foutre, ces voisins n’ont qu’un but c’est nous piller jusqu’à l’os, pauvre Algérie elle prise d’assaut pour tous les voisins, les subsahariens, ils nous inondent de partout. L’Algérie est assiégée par tous ces voisins qui vivent dans la misère, comme la nôtre ne suffisait pas.

    38
    12
    Pecheur
    1 février 2019 - 14 h 04 min

    La marine algérienne n´a de respect ni pour les tunisiens ni pour les algériens. dans la localité d´El Aouana (Jijel), elle a choisi de s´installer au beau milieu de la zone touristique sur un site où se trouve un vieux port naturel dont l´activité remonte à l´époque ottomane. En s´installant la marine algérienne a décidé de déloger les pécheurs qui activaient au niveau de ce port. Pour ce faire, elle fait pression sur les directions des domaines et du tourisme pour que celles-ci poursuivent en justice les pêcheurs pour « occupation illegal du littoral ». ces pêcheurs ont été donc traînés en justice et condamnés à payer une amende. Mais malgré cela les pêcheurs continuent de braver les interdits et de poursuivre leurs activités de pêche qui est leur gagne-pain. Pour les dissuader la marine n´hésite pas à tirer leur dans leur direction pour les effrayer. Jusque là il n´y a pas eu de drame mais jusqu´à quand? Par la suite l´armée décide de créer un champ de tir qui surplombe le port en question et qui est en même temps situé à 200m du nouveau port de plaisance. Oui vous avez bien lu un champ de tir a coté d´un port de plaisance. A partir d´octobre, lorsque les estivants sont tous partis, on peut entendre des détonations assourdissantes qui viennent perturber la quiétude de ce beau village. Les murs des maisons se fissurent. Mais à qui se plaindre? Le maire et le chef de daira sont là; ils ont tout vu, tout entendu.Mais ils adoptent la posture des trois singes. Pour continuer dans la provocation les militaires qui gèrent ce site devenu zone militaire( en pleine zone touristique) décident d´ériger un mur de clôture qui cache la vue sur le bord de mer, frôle la station service et passe sous la fenêtre d´un citoyen. Les habitants sont dépités et se demandent si le colonialisme n´est pas revenu.

    30
    28
    TADJ MOHAMED
    1 février 2019 - 13 h 13 min

    Un délai de fuite est puni par la loi…

    27
    6
      rachid
      1 février 2019 - 14 h 26 min

      Pas par les tirs , on va ou la ?

      la Marine a bien des vedettes rapides , Non ? si un pecheur peut les semer alors on frole la catastrophe

      13
      14
        Rais
        1 février 2019 - 19 h 19 min

        Je me demamde si la marine tunisiens ne faise pas la meme chose, si elle se consider MARINE. You need to see what US Marines will do!

    Zone Interdite
    1 février 2019 - 12 h 17 min

    Meskine pour une sardine il a perdu sa vie et laisser ses enfants à l’abandon,certes y’a pas photo il est en tort;ou il devrait respecter les règles;mais ce n’est pas la fin du monde ni pillé l’Algérie comme son frère Mr Saidani alias le drebki de Sfax;mais chez les KHOUROTOS.mieux volé un boeuf qu’un oeuf;c’est la coutume;ou les voleurs qui font la loi

    21
    25
    BAROUDI le MOSTAGANÉMOIS
    1 février 2019 - 12 h 16 min

    ALLAH GHALLEB ! LE « pécheur » (espion/sioniste) A REFUSÉ D’OBTEMPÉRER AUX SOMMATIONS PRÉLIMINAIRES TELLES QUE PRÉVUES PAR LES LOIS MARITIMES INTERNATIONALES CE QUI EST TRÈS LOUCHE ET VRAIMENT TRÈS BIZAROÏDE…
    QUAND ON A « rien » A SE REPROCHER ON OBTEMPÈRE AUX SOMMATIONS ET USAGES DE FORMES. POINT A LA LIGNE. IL A FAUTÉ, IL A PAYÉ. IL N’A QU’A S’EN PRENDRE A LUI-MÊME… MATCHI DH’LA FAUTE ENNAGH !!!

    41
    12
    règles du droit maritime !
    1 février 2019 - 12 h 06 min

    Un marin pêcheur sait aujourd’hui grâce à la technologie (GPS, telécom etc..) où il se trouve exactement , d’une manière précise et savoir s’il est en zone tunisienne ou en zone algérienne ! Il sait aussi que quand des gardes côtes , des douaniers ou des flottilles de guerre les somme de s’arrêter, ils doivent obtempérer ! C’est la règle ! Quand on a rien à se reprocher (drogue ou pêche illégale ou… etc.. etc..), on se doit de couper le moteur, de répondre aux questions , et reprendre la route si tout va bien , … épicitou !

    42
    5
      Anonyme
      1 février 2019 - 13 h 42 min

      Juste la radio en Afrique tu te crois à Sète Metz voir en Europe ou ses bateaux ou chalutiers algériens et tunisiens et autres n auraient pas le droit de naviguer du à leur états de délabrements pour bcps un peu comme les voitures sur nos routes hé oui contrôle technique et les épaves interdictions de circuler est ce le cas au Maghreb ou en Afrique , ils vont à l aveuglette pour les plus démunis ses bateaux .

      5
      9
    le Terroir
    1 février 2019 - 11 h 21 min

    « Ils accusent les garde-côtes algériens d’avoir tendance à «dégainer trop rapidement». Allah yerahmou mais… Les tunisiens volent et pillent nos ressources halieutiques rapidement. Notre corail a subi un massacre par ces mêmes gens qui le commercialisaient. Ils raclaient nos fonds marins et détruisaient nos récifs séculaires. En plus, en le rachetant, les italiens le faisaient passer pour du corail d’Italie. Il y a aussi des complicités chez nous. Ils n’ont pas à piller nos ressources, les autres pays auraient fait pire, ils auraient brulé le bateau. Je rappelle juste un fait qui a eu lieu au large des côtes canadiennes il y a de cela plus de 20 ans. Un chalutier espagnol venait pécher un poisson nommé le Turbot, jusqu’ aux côtes canadiennes et dans les réserves de reproduction. Les gardes côtes canadiens ont demandé au chalutier de les suivre et les refusé de le faire. S’en est suivie course poursuite. Les canadiens ont finalement harponné le chalutier espagnol et l’ont tiré de force jusqu’ à Terre Neuve. Apres vérification, ils ont trouvé des filets non conformes, trop étroits, en résumé ils prenaient même le tout petit poisson pour ensuite le jeter à la mer (plus de 60% du poisson péché), un carnage écologique des chalutiers espagnols dans le monde, sans compté les chalutiers japonais. Chacun protège ses ressources. Les USA protègent leurs ressources avec des gardes armés jusqu’aux dents. Essayez de vous approcher de leurs élevages de homards et vous verrez leur réaction !!!! Peut-être que ce chalutier tunisien avait autre chose à cacher que le poisson ? Les gardes côtes algériens n’ont rien à se reprocher. Les frontières c’est les frontières. Merci à AP.

    61
    9
      Anonyme
      1 février 2019 - 11 h 46 min

      Le terroir et le precheur c est haj moussa moussa haj….c est l armee du net ..cette nebuleuse actionnee pour semer la division et le doute …qui essaie de manipuler l opinion.Algerienne……

      3
      28
    Anonyme
    1 février 2019 - 11 h 12 min

    Les garde-cotes Algeriens n ont rien a se reprocher….ce malheureux pecheur aurait du s arreter et laisser les garde-cotes faire leur devoir de fouiller son bateau…et s il n a rien a se reprocher il aurait pu regagner son port d attache en Tunisie sans aucun probleme….Nos garde-cotes et nos douaniers ne laisseront rien au hasard…la conjoncture actuelle exige la vigilence et sans aucune complaisance….les trafics de drogue…d armes…et de transferts de terroristes sont devenus monnaies courante….

    49
    6
    Anonyme
    1 février 2019 - 11 h 10 min

    Les gardes-côtes sont chargés de veiller à l’inviolabilité des eaux territoriales dans tous les pays.Ce bateau tunisien ou tout autre bateau au lieu de s’enfuir aurait dû se soumettre au contrôle d’usage puisque’il est en infraction.Même si vous n’obtempérez pas lors d’un contrôle routier les agents sont en droit de vous tirer dessus.En prenant la fuite ce pêcheur tunisien avait ses raisons…et il l’a payé de sa vie.

    41
    5
    Khal arras
    1 février 2019 - 11 h 10 min

    ce marin mérite son sort, il n’avait qu’ obeir aux ordres de la marine. Puis n’assure que c’était un navire israelien déguisé en bateau de pêche. Notre souverainté est sacrée quen deplaise aux petit peuple juifs tunisiens

    38
    8
    Anonyme
    1 février 2019 - 10 h 00 min

    Mais pourquoi le pêcheur a t’il refusé d’obtempérer ? C’est très très malheureux pour lui et pour sa famille. J’ai l’impression que le fait d’avoir un président handicapé fait croire à certains que le pays est impuissant et qu’il va tellement à vau-l’eau qu’on peut s’assoir sur ses lois, narguer sa police et s’y enfoncer comme dans du beurre: cf l’assaut des hordes subsahariennes qui tentent ( et réussissent ) sans cesse leur chance, les chercheurs d’or super équipés dans le désert dont on nous annonce des arrestations presque tous les jours, les Palestiniens de Gaza venus en éclaireurs d’un futur exode et les Syriens djihadistes en goguette dans le Sud.

    42
    7
    Prêcheur
    1 février 2019 - 9 h 45 min

    Pauvre Tunisie, pauvre Maroc , vous n’avez pas de chance d’être les voisins de ce pays e criminels qui s’entre tue déjà entre eux , 260 000 morts au compteurs déjà , un tunisien de plus ou de moins c’est as le méditerranée à boire

    24
    86
      Anonyme
      1 février 2019 - 11 h 19 min

      Toute honte bue, vous osez mordre la main qui vous donne encore à manger même avec une frontière fermée, occupez-vous d’éradiquer la drogue dont vous êtes le leader mondial, la misère qui vous rend servile à souhait, la prostitution qui vous a fait bannir de plusieurs pays, la famine qui vous ronge jusqu’à l’os, le sous-développement qui vous gangrène, la soumission qui fait de vous l’espèce la plus rampante, votre assujettissement n’a d’égal que votre bassesse, la mendicité qui fait de vous la peuplade la plus indigne, votre incommensurable lâcheté qui vous déshonore , votre veulerie envers vos maîtres qui vous protègent; il y a de quoi écrire une encyclopédie sur vos travers.

      57
      11
      Anonyme
      1 février 2019 - 11 h 28 min

      @Prêcheur 1 février 2019 – 9 h 45 min,moi je dirai plutôt pauvre Algérie ayant à sa frontière est la petite Tunisie fourbe et hypocrite qui a produit 6000 djihadistes pour Daech et dont les agents pullulent dans les wilayas frontalières et même ailleurs pour déstabiliser le pays.A l’ouest ce n’est pas mieux avec le royaume haschich qui nous fourgue des tonnes de drogue et prend les produits de première nécessité et les carburants bon marché.Ce royaume qui a aussi produit des milliers de djihadistes pour daech a aussi ses agents infiltrés là où on le soupçonne le moins pour faire leur travail de sape surtout à l’ouest du pays et dans la capitale qu’ils ont investie en force.

      41
      7
      Lyes Oukane
      1 février 2019 - 13 h 01 min

      @ Pré Chieur . Aux escadrons de fanfarons qui se la jouent mignons . A apprendre par cœur .
      Ils sont venus ,ils ont voulu ,ils ont morue !

      Ps : Tu te rappelles ( il y a quelques mois à peine ) des marocains qui se sont faits tirer ,en haute mer , comme des pigeons par la marine de ta majesté . Les pauvres ,ils étaient cachés sous la bâche de l’embarcation . Seul le pilote espagnol est sorti indemne parce qu’il était debout à la barre ( comme c’est bizarre ) ?

      17
      2
      Rach
      1 février 2019 - 16 h 49 min

      @Prêcheur
      Non, c’est les Algériens et les Sahraouis(et les Mauritaniens aussi)qui ont eu la malchance d’avoir des voisins voyoux émascules et défroqués, trafiquants de drogue qui empoisonnent tout le voisinage avec leurs drogues nocives, des voisins sans dignité qui ont jetté le déshonneur sur toute la région et qui se nourrissent du commerce de la chair de leurs femmes et de leurs enfants en bas âge…des voisins expansionnistes et criminels qui nourrissent des visées colonialistes et expansionnistes sur tous les pays voisins et qui ont effectivement, attaqué et massacré au napalm et au phosphore blanc, leurs voisins du Sahara Occidental,pourtant connus pour être pacifistes et non-violents…des voisins laches et poltrons qui se sont fait massacrer à la petite cuillère et passer dans les pressoirs à olives par celui devant lequel,ils se prosternent,le Glaoui Hassane deux et sa junte makhzeniste de proxénètes, sans qu’ils aient le courage de relever leurs froques à défaut de prendre les armes et résister…250 mille morts et disparus,pendant ces annees de plomb de sinistre memoire,y compris ceux gazés aux armes chimiques au Rif dans cette guerre civile à sens unique!

      11
      3
      Samir
      1 février 2019 - 17 h 02 min

      @Prêcheur
      Faiseur de courbettes…il y à peine quelques semaines, les gardes cotes de ton royaume de la déchéance ont tiré sur plusieurs de tes compatriotes-sujets qui tentaient de fuir la misère qui prévaut dans ton royaume sur une embarcation de fortune.La mort d’une pauvre fille qui était à bord, a fait les titres de la press internationale!
      Rien de surprenant de la part d’une junte mafieuse narco-trafiquante qui fait du business avec vos femmes et vos enfant en bas âge et qui vous a passé à la moulinette pendant 35 années de plomb et massacré plus de 200 mille de tes compatriotes-sujets dans des conditions effroyables(camps de la mort, massacres aux armes chimiques etc…).

      12
      Bouzorane
      1 février 2019 - 22 h 15 min

      Pauvre Prêcheur marochien, fourbe, servile, prostitué, pédophile, narco-trafiquant, sorcier adepte du vaudou…
      Sois reconnaissant ne serait-ce que pour la publication de ton message par un site Algérien en toute liberté.
      Une liberté que tu n’auras jamais dans ton pays d’esclaves

    Abou tamtam
    1 février 2019 - 9 h 32 min

    … il ne faut pas oublier que nonobstant l’invasion du pays par la cocaïne et autres drogues, les tunisiens viennent souvent nous voler notre coraille de très bonne qualité. …

    65
    6
    Anonyme
    1 février 2019 - 8 h 20 min

    Le pecheur a refusé d’obtempérer à une sommation des garde-cotes Algeriens de s’arrêter,……il a couru un tres grand risque….in incident tragique …..mais qui aurait pu etre evite….Les garde cotes aussi bien Tunisiens qu Algerien sont confrontes a d enormes problemes de trafic de toutes sortes ..avec la decouverte de plusieurs centaines de colis de cocaines en mer et d autres drogues tels les pillules de LSD ..extremement dangeureuses sur la sante des jeunes aussi bien en Tunisie qu en Algerie….Les drogues ont envahis les ecoles et se changent sous les manteaux ….Les jeunes en manque pour financer leurs drogues sont en mesure de commettre des crimes ,des vols ou de s adonner a la prostitution pour quelques billets pour financer le mal dont ils sont atteint…Tout ceci n est pas un argument pour justifier cet acte regrettable de la mort du jeune pecheur mais une realite que vivent les familles aussi bien en Tunisie qu en Algerie.Les autorites doivent mener une campagne d information aux pecheurs pour les mettre en garde d eviter la fuite en cas de sommation des gardes cotes des deux cotes de la frontieres maritimes.Nos candoleances a la famille du pecheur …Allah Yarhamou.

    41
    12
    Norebi
    1 février 2019 - 8 h 19 min

    les gardes cotes algériens, ont fait leur travail, après une sommation,le pêcheur tunisien aurait dû s’arrêter dans les eaux territoriales algériennes, et laisser le soin à la marine algérienne de fouiller leur bateau, et de les renvoyer hors des eaux territoriales algériennes, l’Algerie ou quel que soit le pays , doivent veiller à la sécurité du pays , contre le terrorisme, contre les trafiquants de drogues et d’armement.

    69
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.