Sahara Occidental : le Conseil de sécurité exprime un «soutien sans réserve» à Horst Kohler

Conseil sécurité
Horst Kohler. D. R.

Le Conseil de sécurité a exprimé un «soutien sans réserve» à l’émissaire de l’ONU pour le Sahara Occidental, Horst Kohler, et se dit disposé à lui apporter l’appui nécessaire pour accomplir son mandat. «Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur soutien sans réserve à l’envoyé personnel pour le Sahara occidental, l’ancien président de la République fédérale d’Allemagne, Horst Kohler», souligne le Conseil de sécurité, jeudi, dans une déclaration publiée par son président pour le mois de janvier, le Dominicain José Singer Weisinger. «Les membres du Conseil se sont félicités de l’exposé de l’envoyé personnel et sont prêts à continuer de soutenir ce dernier dans l’exercice de son mandat», relève le Conseil dans cette déclaration.

Conformément à la résolution 2440 (2018), les membres du Conseil ont «accueilli favorablement» la participation des parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, et des pays voisins, l’Algérie et la Mauritanie, aux discussions de la table ronde initiale tenue en décembre à Genève. Les quinze membres ont, selon l’APS qui rapporte l’information, «pris note de leur volonté de participer à une deuxième table ronde au premier trimestre 2019», et ont exprimé «leur appui à leur collaboration constante et constructive avec l’envoyé personnel».

La déclaration du Conseil de sécurité intervient deux jours après le briefing de l’ancien président allemand sur la situation au Sahara Occidental. L’instance suprême des Nations unies devait rendre publique une déclaration à la presse à l’issue de sa réunion de mardi, avaient prévu des sources onusiennes proches du Conseil de sécurité.

Lors de cette réunion, tenue à huis clos, le médiateur de l’ONU a informé le Conseil de sécurité de son intention de se réunir à nouveau avec les différentes parties en février en vue de préparer une deuxième table ronde en mars prochain. L’objectif de ces consultations est de ficeler l’agenda de la nouvelle rencontre, selon des sources proches du dossier.

Mardi, le Front Polisario a évoqué dans un communiqué diffusé à New York «une réelle fenêtre d’opportunité» pour le règlement du conflit du Sahara Occidental, appelant le Conseil de sécurité à «agir dans l’intérêt du processus de paix». Le Front Polisario a souligné que la première série de pourparlers de paix tenues à Genève a clairement montré que le statu quo était «insoutenable et constituait un obstacle à la paix».

C’est à ce titre que la partie sahraouie a exhorté le Conseil de sécurité à «mettre à profit la dynamique actuelle en prenant des mesures concrètes pour garantir le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination, tel que prévu par les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale». «Si ce processus doit aboutir, il est essentiel que les membres du Conseil agissent dans l’intérêt de la paix et du droit international, en prenant des mesures qui maximiseront les chances de parvenir à une solution négociée entre le Front Polisario et le Maroc», a relevé la partie sahraouie.

Pour progresser dans le processus de paix, le Conseil de sécurité doit soutenir une série de mesures de confiance comprenant la libération par le Maroc des détenus sahraouis, l’accès des observateurs des droits de l’Homme aux territoires occupés et la cessation des violations du cessez-le-feu et du pillage illégal des ressources naturelles du Sahara Occidental, a affirmé le Front Polisario.

R. I.

Comment (7)

    anonyme
    3 février 2019 - 0 h 24 min

    « soutien sans réserve  » à Kohler !!!
    une grande victoire !!!

    2
    1
    Anonyme
    2 février 2019 - 22 h 05 min

    Le conflit était entre deux. Maintenant c’est entre quatre belligérant… Échec sertain

    Anonyme
    2 février 2019 - 16 h 03 min

    Le royaume feodal et son momo6 ont prefere s allier au diable pour les aider a conserver un territoires qui ne leur appartient pas et qu ils occupent contre toutes les lois internationales celle de l autodetermination des peuples vivant sous occupation etrangere…Me Horst Köhler est connu pour son integrite,c est un homme incorruptible….il a prefere deposer sa demission en tant que president de l Allemagne que de se soumettre aux dictats des lobbys autour de madame Merkel…..Les Sahraouis finiront par arracher leur autodetermination et leur independance ….Vive la RASD …Vive l Algerie.

    5
    17
    Kader
    2 février 2019 - 10 h 52 min

    One Two Three Viva la RASD

    5
    14
    juste
    2 février 2019 - 9 h 49 min

    Le roitelet doit passer des nuits blanches ! L’autodétermination du peuple sahraoui ne signifie rien d’autre que la fin du roi-saltimbanque tant ni son peuple ni ses généraux ne lui pardonneraient – après son traître de père qui s’est mis au service de la cause siono-israélienne – de les avoir embarqués dans cette aventure abracadabrante ! Le droit international primera, soyons-en assurés ! Bravo à l’Algérie, je dis qui a toujours cru en une fin « propre » au grand dam de madame Claude, alias Fafa !

    9
    26
    Felfel Har
    2 février 2019 - 0 h 15 min

    On a souvent dit que les gens intelligents comprenaient à demi-mot (intelligenti pauca), mais est-ce le cas des autorités marocaines? Le support exprimé à Köhlrer par l’ONU, sous la dictée de Trump et Bolton a l’avantage d’être clair: achever au plus vite (en 2019) la décolonisation du Sahara Occidental. Momo aura beau pleurer sur l’épaule de son Mimi, il ne peut rien pour lui, sinon se plier à la volonté de la communauté internationale.
    Un conseil: Momo, prends ta valise et casse-toi du Sahara! Et fissa3!

    12
    46
      Felfel Har
      5 février 2019 - 19 h 19 min

      Macha Allah, 45 pouces en bas, mais pas un seul commentaire, un seul écrit pour nous apporter la contradiction! C’est à croire que le courage des Marocains se limite à cliquer sur la souris, dans l’anonymat.
      Peut-être n’ont-ils aucun argument à faire valoir pour contrer les nôtres, en bon français, bien sûr. Plus ils sont nombreux, et mieux je m’amuse devant tant de lâcheté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.