Le journal Liberté empêché de tenir son forum hebdomadaire au Sofitel

Liberté
L’hôtel Sofitel a exigé de Liberté une autorisation de la wilaya d’Alger. PPAgency

Par Houari A. – Le quotidien Liberté s’est vu notifier l’interdiction d’organiser son forum par la direction de l’hôtel Sofitel qui exige une autorisation de la wilaya d’Alger.

«Après l’avoir tenu sept fois de suite à l’hôtel Sofitel d’Alger, Liberté se voit contraint de délocaliser son forum hebdomadaire. A compter de ce dimanche 3 février 2019, le rendez-vous se tiendra dans la salle de conférence du journal», note la direction du journal, qui précise que la décision de délocaliser le forum «a été prise jeudi dernier, lorsque la direction de l’hôtel Sofitel nous a fait savoir, par mail, que Liberté doit désormais obtenir et présenter une autorisation de la wilaya d’Alger».

Pour nos confrères de Liberté, «il est clair qu’une telle exigence ne peut venir d’un établissement à caractère commercial», laissant entendre que l’interdiction est un acte éminemment politique. «Chacun saura en situer l’origine et chacun comprendra que le forum de Liberté dérange ceux qui ont peur du débat car, en définitive, ce forum n’est rien d’autre qu’un lieu de libre débat», souligne le journal qui assure n’avoir pourtant fait aucune discrimination dans le choix des intervenants.

«Certes, nos invités ont tous été critiques envers la gouvernance économique du pays. Certes, aucun d’entre eux n’a montré le moindre empressement à plaider pour la continuité ou à soutenir le 5e mandat. Mais ceux qui pouvaient le faire ont également été conviés au forum et n’ont pas daigné, jusqu’ici, répondre à notre invitation qui, par ailleurs, tient toujours», assure la direction du journal dont le prochain invité sera un des principaux animateurs du mouvement Mouwatana et président de Jil Jadid, Sofiane Djilali.

H. A.

Comment (12)

    ALI 13
    2 février 2019 - 20 h 02 min

    Indigne, honteux, irréprochable, ridicule, d’empêcher les citoyens de se dialogué, même a l’époque du colonialisme ils fermaient l’oeil, où elle est notre indépendance, nôtre libertés,notre (démocratie) confisqué par des ‘(…)

    anonyme
    2 février 2019 - 16 h 08 min

    il faut une greve générale seule alternative pour contrer cette dictature

    10
    1
    Pig pong
    2 février 2019 - 11 h 55 min

    Cela est tout a fait normal , tout le monde oublie que le pays est une dictature.

    12
    3
    Samira
    2 février 2019 - 9 h 34 min

    Ce pouvoir n’a aucun scrupule. Le peuple doit dire son mot car le pouvoir qui ne regarde que ses interets ne le represente pas. Le pouvoir tel qu’il est concu ne represente que les interets d’un groupe.

    54
    3
    Rascasse
    2 février 2019 - 1 h 41 min

    Ça fait parti du matraquage psychologique histoire de faire croire que Ghediri est vraiment un danger on le privant de sois disons les signatures, et on punissons tout ceux qui sont avec lui ou lui donne tribune histoire de gonfler un peu l’homme et lui faire croire qu’il est gênant et faire de lui un véritable lièvre , les frères Machiavels avec leur serviteurs sont capables de tout les scénarios inimaginables sauf celui de remettre le pouvoir au peuple dommage

    27
    4
    Mohamed
    1 février 2019 - 23 h 02 min

    Salam aleikoum,

    Dites moi J. Staline est-il encore vivant ?

    23
    4
    Anonyme
    1 février 2019 - 22 h 55 min

    Les obstacles commencent….comment faire pour les contourner?
    Ils poussent vraiment le peuple à se soulever,pourquoi avoir fait une guerre de libération si on retombe dans une autre forme de colonisation?

    72
    3
      Anonyme
      2 février 2019 - 14 h 44 min

      Mais pour faire cette guerre de libération les initiateurs ont souffert avec une grande partie de cette population qui était a jouer aux dominos si ce n’était le génie de quelque uns.Pour faire déguerpir ce pouvoir،le peuple doit se prendre en charge comme l’ont fait les gens du FIS ils n’ont pas quitte les urnes un instant et leur présence était remarquée et efficace sans ça le portrait va remporter un autre mandat avec les décédés des listes électorales et va se contenter

      4
      1
    HOUMTY
    1 février 2019 - 22 h 22 min

    SALAM L’KHAWA…. Ça y’est les magouilles commence !!!! Le clan des mafiosos a leur tête, cette illettrés et ennemie du peuple Mr tliba…. il a fait quoi ce Mr dans la vie et pour L’ALGERIE, Sorter son DOSSIER….. – TOUS POUR Ali GHEDIRI PRÉSIDENT – , VIVE L’ALGERIE et notre glorieuse A.N.P

    79
    2

    […] Le journal Liberté empêché de tenir son forum hebdomadaire au Sofitel est apparu en premier sur Algérie […]

    MELLO
    1 février 2019 - 21 h 40 min

    La -LIBERTE » est mise au placard. Après avoir donné la parole à ALI GHEDIRI , le journal n’à plus sa Liberté. Le début de la fin de campagne du 5e mandat. Le pire nous attend.

    60
    2
    salah
    1 février 2019 - 21 h 20 min

    C’est la continuité de ce pouvoir interdire même les débats

    41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.