Deux communicants et un expert de l’organisation pour Bouteflika

Benyounes Bouteflika
Amara Benyounes, l'un des hommes de la campagne électorale de Bouteflika. New Press

Par Chérif K. – Dans un contexte où les enjeux économiques et sociétaux sont clefs, le trio qui forme la direction de campagne de Bouteflika semble promettre une campagne de communication bien huilée.

«Hommes du sérail, fins connaisseurs des secteurs les plus stratégiques et bien souvent collègues au sein du même gouvernement, les trois leaders chargés de la campagne du candidat Bouteflika se connaissent bien et maîtrisent les enjeux de société et des campagnes électives», souligne une source informée à Algeriepatriotique. Ce cocktail présage quelques changements importants dans la pratique politique si l’on se concentre sur ce qui lie ces hommes.

«Sensibles à l’économie et aux enjeux sociaux, Sellal et Benyounes n’ont jamais caché leur volonté d’apporter un souffle nouveau à l’économie et à ses effets sur la société, quitte à brusquer les habitues et défier les tabous», explique notre source, qui note que «derrière des sorties médiatiques fracassantes pour leur propre image parfois, ils ont toujours su créer le débat et des interrogations sur des sujets qui préoccupent la société ou qui devraient la préoccuper». «En tout état de cause, la société aura été l’un de leurs centres majeurs de préoccupation et il sera retenu auprès de leurs admirateurs une certaine forme d’intégrité difficilement contestable», admet notre source pour qui «Amara Benyounes reste l’un des rares ministres à avoir démissionné d’un gouvernement présidé par Bouteflika».

Dans le contexte de cette présidentielle, l’alliance de ces deux hommes politiques, présentés parfois comme opposés depuis la nomination de Sellal en tant que ministre des Travaux publics en remplacement d’Amara Benyounes suite à sa démission en mai 2001, promet de l’énergie.

Sellal, le faiseur d’élections

«Cet homme de confiance du président Bouteflika a conduit avec justesse les projets à connotation sociale les plus sensibles du Président», estime notre source. «En effet, précise-t-elle, de l’autoroute Est-Ouest et la transsaharienne du programme Nepad au réseau hydraulique algérien, il aura été le chef d’orchestre de grands chantiers d’infrastructures qui devaient permettre à l’Algérien de mieux vivre son quotidien et accélérer l’indépendance de l’économie algérienne envers les hydrocarbures».

Mais c’est en tant que Premier ministre au lendemain des «Printemps arabes» qu’Abdelmalek Sellal a surpris le plus, en affichant une personnalité populaire qui apaise les esprits bien que le contexte économique suggérait le contraire.

Directeur de la communication : un costume «parfait» pour Benyounes

«Comme un juste retour des choses, il aura été de ceux qui ont participé volontairement à façonner l’image du Président indispensable», relève notre source, selon laquelle le président du MPA «a été, lors de la dernière campagne électorale de 2014, celui qui a défendu les couleurs de l’Algérie et porté la parole du Président à l’étranger dans un contexte bien difficile où le quatrième mandat était mal vu et incompris de beaucoup de partenaires étrangers et de la communauté nationale à l’étranger».

«Habile du verbe, dans ses déclinaisons amazighe, arabe et française, il a frappé particulièrement les esprits en appelant à un quatrième mandat alors qu’il s’agissait du troisième. Il faut reconnaître que dans toutes les campagnes électives qu’il a eu à mener depuis 1990, des locales aux présidentielles, et petit parmi les grandes formations politiques, il a toujours su faire résonner sa voix et celle de son Président», confie notre source.

«Pour cette étape encore, en étant le dernier à se prononcer pour un cinquième mandat, il semble avoir été de ceux qui ont le mieux compris les enjeux de cette période pour le Président et à décrypter l’échiquier politique», pense notre source, convaincue que «pour cette constance, et à bien d’autres égards, Amara Benyounes paraît être la personnalité idoine pour porter la lourde tâche d’assurer la communication du candidat Abdelaziz Bouteflika dans le contexte de ce 5e mandat, surtout si l’on se réfère à l’aveu d’Ahmed Ouyahia lorsqu’il signifiait l’incapacité du gouvernement à communiquer justement».

Mustapha Rahiel : expert de l’organisation et des réseaux

Moins connu du grand public que les deux premiers, Mustapha Rahiel «a su se distinguer dans le système politique algérien par sa discrétion et ses capacités d’organisation», explique notre source. «Il aura servi également aussi bien Benyounes que Sellal dans leurs différentes responsabilités ministérielles en tant que secrétaire général aux Travaux publics, chef de cabinet du ministre de la Santé et, enfin, ministre-chef de cabinet du Premier ministre», rappelle-t-on. «Dans ces rôles respectifs, il a été celui qui articulait les chantiers et les réseaux mais, surtout, la transition en aval comme en amont entre les deux hommes», note notre source qui voit dans «sa connaissance des arcanes du pouvoir et du jeu des réseaux d’influence, notamment dans le milieu des affaires» un atout qui «devrait permettre une coordination fluide dans la continuité de son action au sein de l’instance de coordination et de gestion actuelle du FLN».

C. K.

Comment (32)

    kassamen
    8 février 2019 - 10 h 24 min

    Pauvre Algérie et pauvre peuple sur qui Ali baba et les (à peu près 40 Millions/10) voleurs exercent leur « dévote activité ».
    Il faudra peut être encore 132 ans d’esclavage pur et dur avec des promesses de logements enflés par leur TV nationale pour que ce peuple
    se réveille et découvre la farce.
    Après tout dira le plus commun des mortels : c’est une affaire de Beylik et le peuple n’a pas à s’en mêler (« hchicha talba maaicha »).

    Les mises en scènes ont commencé il y a bien plus de 4 mois où Aparatchik passant aux TV Yatimates et Cheyattates récitaient les louanges
    à sa majesté le seigneur des seigneurs.Ils scandent tous que la pluie est tombée et les barrages remplis grâce au programme de Fakhamatou.
    A noter que les titres des nouveaux seigneurs ont été copiés sur ceux de Pharaon tout puissant ,le maître du monde et n’ont jamais été inscrits à
    la déclaration du 1er novembre à la Soummam mais peut être à la prochaine version de la Constitution.
    Economie vide, aplatie ,vantée à coup de mensonges,affaire amazighe mise sur devant de la scène et médiatisée avec guerre civile pour bientôt,fuite de
    devises à l’étranger où tous les Aparatchiks achétent des villas somptueuses au vu et au su de la justice algérienne et de FAFA qui laisse faire le
    blanchissement qui lui rapporte gros,affaires de cacaines, drogues,saisie d’armes et de drogues….liberté de la presse, liberté de s’exprimer ..Tout pour faire peur.
    Voler c’est halal pour cette classe qui est dirigée, orientée et aux ordres de FAFA.
    Il n’y a qu’à regarder comment le marchand de légumes parle français « canigo » car cela fait un bout de temps que l’Arabe la langue du drapeau
    national et des millions de martyres a été jeté à la poubelle.Tout s’achète et se finance avecles deniers du peuple même le poste de président !
    Le péril est grand ,même très grand avec cette classe qui a tout pris ,même les symboles du 1er novembre.
    Le peuple est toujours noyé jusqu’au cou , n’a jamais sorti la tête du bourbier et l’entourage du président qui a une folle envie du 5è pélerinage fera tout
    pour l’avoir afin d’assurer sa durabilité, sa continuité et sa survie .
    Algérie ancerclée de toute part,même Israel se profile tout récement chez les Touaregs,et en kabylie,et le régime ne pourra que faire des concessions au
    détriment des valeurs de l’Algérie,pour…survivre.
    Et viendra le jour où il commencera à chanter: »Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé ».
    Allah youstour.

    Houari
    8 février 2019 - 0 h 57 min

    Lahouaria khtina avec vos provocations et spv ne dites pas que vous êtes oranaise car a Wahran on dit pas Rabi yarhmou mais on dit Allah Yarhmeh. Pourquoi voulez-vous salir l’image des oranais??? C’est quoi l’intérêt de parler de l’ouest, nous sommes tous algériens point barre. Figurez vous que beaucoup d’oranais ne veulent plus d’un président malade quasi absent depuis 2013, oui nous avons voter pour Bouteflika quand il était en bonne sante mais maintenant ce n’est pas possible, quand le chat n’est pas la, la souris dance, et bien c’est ce qui se passe en Algérie depuis 2013, son clan fait la loi au Bled la suite vous la connaissez

    Yes
    7 février 2019 - 15 h 59 min

    Il n’a besoin ni de communicants ni d’experts. C tous des experts en chiyatines ,la campagne électorale est permanente depuis l’ancienne …. Ils ne savent même pas mentir,ils ont déjà dit qu’il n’a pas besoin de campagne,et qu’il n’a même pas besoin de se présenter devant le conseil constitutionnel…. Alors ne vous moquez pas du peuple.

    Mez
    7 février 2019 - 4 h 41 min

    Salam
    Si bouter se présente pas de problème c’un Algerien comme nous tous
    Une chose il va souvent en Europe pour des contrôles de routine d après les communiqués de la présidence
    Donc son MÉDECIN se trouve à l etranger et est étranger
    Qu il nous ramène un certificat d aptitude de la clinique ou l hôpital où il fat ses contrôles de routine
    Le tour est joué car un médecin la bas n est pas comme celui d ici avec certificat de complaisance
    Salam
    N

    anonyme
    6 février 2019 - 23 h 01 min

    chers amis
    Vous oubliez le chef d’orchestre de tout ce carnaval fi dechra c’est mister Ouyahia
    l’Algerie sans lui ira bcp mieux

    Chiffres et Adam
    6 février 2019 - 20 h 38 min

    2 communicants et 1 expert de l’organisation pour Bouteflika et 0 pour l’ensemble. Ce qu’on appelle « une suite logique » en mathématique .

    6
    2
    Les Recyclés
    6 février 2019 - 18 h 52 min

    L’ Alliance des larrons experts en entorses constitutionnelles, et de la continuité des continuités, dans tous les domaines,tous azimuts, en passant par la grande moquée, et l’auto- roule est-ouest, de Roule et Goudroun. Voilà ma propre synthèse à la lecture du tas de louanges déversées sur ces ces bouchkaras recyclés d’un autre àge.

    Anonyme
    6 février 2019 - 15 h 59 min

    Haya ya sidi 5eme mandat et puis 6 et 7 et même 20 eme après son décès. Il sera classé comme Errasoul auprès de dieu par ces experts en khorti et mise en scène. Après ça ?? est ce que vous allez continuer a envoyer des représentants comme Sellal et consorts aux événements internationaux (pour reprendre etbahdayels aux yeux du monde entier) ?. S`il y a une guerre vous allez continuer à vous adresser au peuple par voie de communiqué?? Pourquoi vous ne creeez pas un autre HCE de 10 vice-presidents (comme essouhaba ) pour toute l`équipe qui sera chapeauté par Fakhamatouhou et chaque année un va diriger l`épave Algérie et à la fin le meilleur deviendra le nouveau Mouta9aribe….Combien de centaines de litres de sang et de larmes ont coulés pour ce pauvre pays. Lisez l`incendie de Mohamed Dib….car ce monsieur est un visionnaire.

    18
    Rascasse
    6 février 2019 - 15 h 47 min

    C’ est la fin de ce clan, il faut maintenir la pression médiatique sur lui et usé de la propagande s’il le faut, cette caste ne respecte aucune étique il faut user des mêmes methodes , entre l’etique Et l’Algérie 🇩🇿 je choisit l’algerie, ces téméraires ont choisit leurs intérêts

    20
    Les Experts
    6 février 2019 - 15 h 34 min

    À monsieur Chérif K. Les experts dont vous chantez les louanges,sont tous connus du peuple,pour être des experts de la chkara. Ça se voit que vous ne vivez pas au pays, à moins de débarquer de Mars!

    19
    1
      Anonyme
      7 février 2019 - 1 h 14 min

      Rebrab et Toufik qui soutiennent Ghediri sont aussi des experts de la Chkara. Et d’où va t-il ramener l’argent pour financer la campagne électoral ce Ghediri? Ils se valent tous!

      1
      2
    anonyme
    6 février 2019 - 14 h 57 min

    Même virés ces chiyatines viennent soutenir leur clan
    Si le peuple (s’il y e a un ) laisse passer cette mascarade c’est qu’il est complice et lâche
    (…)

    24
    1
    La Viriti
    6 février 2019 - 13 h 25 min

    A Sellal, Benyounes et Rahiel le sale boulot.
    A Louh, Belaiz, ou Messahel le respect de bouteflika et le vrai pouvoir.
    Aux naturalisés les rouages de l’état et au peuple algériens les emeutes pour plus de dignité…
    A Tlemcen le TGV pour relier oran et à Khenchela, les écoles sans chauffage ni transport scolaire, ni cantine…

    Je vous demande pardon ya Si larbi BenMhidi… Nous ne sommes pas à la hauteur

    30
    3
    Abou Stroff
    6 février 2019 - 13 h 05 min

    « Deux communicants et un expert de l’organisation pour Bouteflika » titre C. K..
    vous croyez vraiment que dans un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation, celui (ou ceux) qui contrôle la distribution de la rente a besoin de faire des efforts (de communication et d’organisation) pour rester au pouvoir?
    non, monsieur, tout ceci est du tape à l’oeil pour donner l’impression aux algériens (et aux étrangers) que nous ne vivons pas dans une société qui a perdu tous ces repères et en particulier, le premier des repères de toute société moderne, à savoir, le TRAVAIL, comme valeur suprême.

    20
    Anonyme
    6 février 2019 - 12 h 04 min

    des moins que rien qui ont insulté le peuple algerien à plusieurs reprises pensent que le peuple va les accueillir avec des fleurs ? non, ils savent que c est la fin des haricots et en même temps la fin du systeme ! en appelant à la rescousse leurs khoubsistes par bus des autres wilayas, ils ne font que durer le plaisir du peuple algerien pour voir leurs descentes en enfer! remplissez la coupole avec l argent du peuple algerien et profitez de ce dernier baroud! le peuple algerien se porte volontaire avec ses propre moyens, zkara fe enidam, pour faire vibrer la voix du peuple au stade du 5 juillet !

    21
    Les experts !?!?
    6 février 2019 - 10 h 50 min

    Quand j’ai lu cet article de Monsieur Chérif K. , je me suis dis :  » waouh ! ah mon Dieu si par hasard ces personnes expertes en communication et en organisation vont être remarquées par la Nasa, le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis (l’USSS) ou le KGB russe ou la DGSI française, elles vont être exfiltrées, expatriées par hélicoptère et ne vont plus les lâcher ! Ya sahbi des cerveaux comme çà ne se néglige pas !

    C’est la première fois que je lis autant de qualificatifs élogieux et dithyrambique sur ces individus ! Je crois qu’on n’a plus qu’à rentrer chez soi puisque ils sont trop forts pour nous. On doit vite baisser les armes car le combat est insurmontable !

    30
    lhadi
    6 février 2019 - 10 h 04 min

    Une contribution est faite pour faire réfléchir n’est-ce pas ?

    Alors je vais réagir non pas de façon instinctive à cette contribution mais plutôt utiliser mon esprit critique dans cet espace de liberté, d’expression, de débats contradictoire que met à notre disposition A.P – et je les en remercie – pour me conduire comme il se doit ; c’est-à-dire faire preuve, de respect, de décence, d’humilité qui sont des principes qui (nous) font, sans aucun doute, grandir.

    La question qui me taraude, n’est pas de savoir qui va mener la campagne du renard de la politique qui a muselé tous les coqs, plumé les poules et volé les oeufs et, donc, en d’autres termes, oeuvré à un champs de ruines en matière politique.

    La question que je me pose concerne l’anti constitutionnalité de la candidature du Président de la république.

    Lors de sa dernière sortie médiatique, le premier des ministres, aguerri à la chose politique, a validé, lui aussi, le terme du cinquième mandat du président de la république…ce qui, à mon sens, ne rentre pas dans le cadre de l’application de la loi fondamentale de la république.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    22
    1
      Zaatar
      6 février 2019 - 12 h 24 min

      Il me semble qu’il y a erreur l’ami. ET puis, pour ma part, je ne pense pas que H’mida puisse commettre une telle bourde, lui qui est précautionneux de tout ce qui le lie aux lois et aux règles constitutionnelles. Il me semble que la constitution a été modifiée (notamment l’article qui ramène le nombre de mandats présidentiels à deux maximum) pendant que notre président actuel accomplissait son quatrième mandat. Et donc pour la nouvelle constitution c’est le premier, par conséquent il a le droit à un second. Lorsqu’il exercera le second mandat, à partir d’avril 2019, alors on pensera encore à modifier la constitution pour ramener le nombre à 3.

      3
      5
    Pig pong
    6 février 2019 - 10 h 04 min

    Ce gouvernement a peur de tout perdre il n’a d’égal que le peuple qui veut tout reprendre. Deux communicants et un expert. Ça me rappelle le sourd le muet et l’aveugle qui veulent communiquer avec le peuple.Des vrais experts du passé, l,Algérie veut l’avenir pas le passé.

    23
    Djeha Dz.
    6 février 2019 - 9 h 32 min

    Nous sommes devant une situation ubuesque. Le candidat président, que les oligarques de la République veulent imposer au peuple, ne s’est pas encore prononcé pour un 5e mandat et peut être, ne le fera jamais. Il n’a plus aucune capacité physique et mentale pour ses propres besoins, encore moins pour présider une nation, son peuple et ses multiples problèmes.
    Otage de son clan et système, le président, n’aura certainement pas rêvé de finir ainsi. Victime de ses propres stratagèmes.
    On n’aura jamais vu un si haut niveau de cynisme, de perversion. L’obsession du pouvoir, l’avidité pour les affaires de ces experts de la propagande et du mal, n’ont plus de limites.
    Nul doute, bientôt, commencera le  »show politique » animé par des cabotins sans scrupules.
    Pauvre Algérie.

    18
    8
    Mohand
    6 février 2019 - 9 h 27 min

    Oui c’est vrai ils ont contribué au rayonnement de l’a Algérie, à son développement et à son retentissement. A eux seuls ils ont publié des centaines d’articles dans les revues les plus prestigieuses. Leurs apports sont indéniables et leur investissement dans cette campagne électorale élèvera le niveau intellectuel et politique.
    Moi aussi je sais manier la langue de bois.
    Avec eux ou sans eux la momie aura son nouveau joujou : un 5e mandat

    19
    1
    Lahouaria
    6 février 2019 - 8 h 30 min

    Qu’est-ce que vous allez faire après les élections si le Président sera réélu et le gouvernement reconduit ?
    Vous allez chez le journal El Watan pour rédiger des insanités contre l’Armée algérienne et l’accuser chez Fafa ?
    La France a détruit tous les pays de République arabe qui étaient debout et maintenant Darète 3ala ke3letha son peuple s’entretue. Chacun est libre de faire sa campagne électorale et peut être que le Président veut mourir dans sa fonction, c’est son droit, il a le droit meskine, il vous sorti des griffes de monstres qui se cachaient au sommet de vos montagnes, il a rétabli l’ordre et reconstruit le pays et à donné le droit aux étrangers d’y retourner pour cohabiter dans l’industrie et la construction d’habitation. Seulement vos femmes et vos sœurs ou vos femmes se mises à se faire des gosses pour ne rien contrôler, ces gosses sont devenus de vrais bombes suicidaires et certains ont péri en mer ou dans les déserts et les autres ont envahi l’Europe sans demander la permission et la France est entrain de leur notifier un (OQTF) et va les parachuter à la case départ c’est-à-dire en Algérie chez leurs deux mères: la Maman et la Patrie…
    Vous savez je m’en fous de vos like « j’aime pas ». Cela me prouve que vous êtes des fachos, vous haïssez les gens de l’Ouest algérien et que vous orgueilleux, vous n’aimez que votre petit monde et que vous êtes aussi répressifs que dictateurs, vous rejetez tout ce que fait pour vous votre pays et votre but c’est de faire revenir Sbabnioules sur la terre de nos Martyrs…
    Bonne journée à vous mes compatriotes…

    4
    38
      LAKHDAR
      6 février 2019 - 10 h 49 min

      TU ES PATHETIQUE.
      Il nous a sorti des griffes des monstre … ? Waoo, ça se voit que tu te la coulais douce chez FAFA quand ERRADJALA pourchassaient ces monstres et ton héros se la coulait aussi douce chez ses amis du golf.
      Ceux qui ont combattu, comme en 54, étaient à l’intérieur du pays, les autres, comme en 62, ont cueilli le fruit de ses sacrifices et l’ont dilapidé.
      Alors, arrêtes tes conneries à 2 balles et continues à profiter du confort de FAFA.

      20
      1
        Lahouaria
        6 février 2019 - 20 h 10 min

        Bouteflika fait partie de la famille de maman…👩‍👩‍👧‍👧👨‍👩‍👧‍👦👪👨‍👨‍👧‍👦👨‍👩‍👧‍👦 ce n’est pas mon héros..Mais mon président.
        Mon héros algérien, c’est notre Martyr national Si Larbi Ben M’hidi🇩🇿 Rabi Yarhmou, et mon héros américain restera Ernesto Che Guevara et pas un autre, pour lui j’ai fait 29 heures de vol en avion jusqu’à Santa Clara à Cuba… pour lui apporter des roses blanches algériennes, oranaises et témouchentoises depuis Oran-Toulouse et Santa Clara Cuba…
        C’était pour lui dire Merci Ché🇨🇺 d’être venu dans mon pays l’Algérie, la Argelia🇩🇿

        2
        5
      axxer
      6 février 2019 - 19 h 39 min

      @lahouaria
      une question; que veut dire facho ? expliquez moi s’il vous plait.

      1
      2
        Anonyme
        6 février 2019 - 21 h 39 min

        @lahouaria, le problème ne réside pas en la personne de Mr BOUTEFILKA .S’il était en bonne santé , c’est à dire capable de présider à la destinée du pays , je voterais encore pour lui , car j’ai toujours voté pour lui.Mais soyons sérieux et moralement honnête , le Mr BOUTEFILKA est handicapé par ses AVC et depuis 5 ans ,il est sur une chaise roulante , n’arrivant même à prononcer un mot ou à lever la main. A 81 ANS avec sa maladie , le prophétie en personne (qlssl) n’arrivera pas à faire croire au plus con des algériens qu’il est encore capable de diriger le pays. il n’est pas question d’est ou d’ouest ou sud , mais d’une vérité qui crève les yeux. Ce n’est pas le président qui veut se présenter mais……. vous savez qui .

    anonyme
    6 février 2019 - 8 h 15 min

    Des commandos grassement récompensés, quelques camionnettes banalisées et hop le tour est joué. La difficulté sera de s’accorder sur le chiffre « officiel » à donner aux médias : je suggère 78 %, pour enfumer encore plus le peuple. Nous devrions d’ailleurs en faire un jeu de pronostic ici. Je lance le jeu !

    17
    anonyme
    6 février 2019 - 8 h 04 min

    Imaginez Marine Le Pen ou Mélenchon comme directeur de campagne de Macron. Ou encore Nancy Pelosi au service de Donald Trump ! Nos partis de l’opposition ne s’opposent à rien. Ils partagent et prennent les miettes que le pouvoir leur jette, quand leurs adhérents vivotent d’illusions …

    16
    Chaab
    6 février 2019 - 7 h 36 min

    Ils sont les chefs d’orchestre des grandes chippa (autoroute est-ouest, …) désespoir, harga, fuite des cerveaux, fraudes électorales, planche à billets, etc.
    Ça tout le peuple le sait. Ils pensent pouvoir nous faire passer des vessies (leur bilan qui atteste de leur faillite) pour des lanternes (nous sommes déjà au paradis et un meilleur monde nous attend).
    TO…

    30
    2
    Bozscags
    6 février 2019 - 7 h 35 min

    Ils n’ont honte de rien .

    27
    1
    FELLAG
    6 février 2019 - 6 h 46 min

    C’est vrai des experts en lèches et soumissions comme Sellal, Benyounes, Ghoul, Ouyahia n’existent nul part ailleurs, sauf chez le bougnoulisme qui croît aux corrumpus et non en Dieu,je demande comment l’argent puisse rabaissé les valeurs et l’honneur de certains l’être humain,certes le bougnoulisme à des gênes différentes que les autres Humains

    39
    1
    COTE D'OR
    6 février 2019 - 5 h 52 min

    C’est du vent dans les filets de pecheurs ou de la poudre aux yeux;meme avec les plus grands experts ou monde;ils n’arriveront jamais à faire réélire un président avec des bilans pareil;mais avec des experts de la fraude et bourrage des urnes;ainsi l’invention des urnes Caméléons;tout est possible;mentir est triché lorsqu’on est pas loin du jugement du plus puissant;cela veut dire que nos corrompus dirigeants ne croient a rien sauf à l’argent sale et les magouilles;ce n’est pas en construisant une Mosquée avec l’argent de la Nation qu’on peut corrompre Dieu

    36
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.