Enrico Macias : «Je rêve toujours de retourner chanter en Algérie !»

Algerie Macias
Enrico Macias. D. R.

Par R. Mahmoudi En pleine polémique suscitée par son voyage controversé au Maroc, le chanteur pro-israélien Enrico Macias revient sur sa «relation» avec l’Algérie, en disant rêver toujours d’y retourner pour chanter.

Interrogé par l’hebdomadaire parisien Le Point sur ce qui l’empêchait de chanter dans certains pays arabes, le chanteur a eu cette réponse : «Certains pays m’ont boycotté mais je peux aller en Egypte, en Jordanie, en Tunisie, au Maroc. J’ai amené l’Occident en Orient et l’Orient en Occident quelque part… Mais en Algérie, tout reste bloqué.»  Pourquoi ? «Ce sont les gens au pouvoir qui ne veulent pas risquer quoi que ce soit lors de ma venue», dit-il, ajoutant : «J’ai voulu plusieurs fois y retourner, cela n’a jamais abouti. Retourner chanter là-bas, à Constantine… c’est un rêve que je fais souvent !»

Fidèle à ses engagements politiques, Enrico Macias réaffirme son soutien indéfectible à l’Etat d’Israël. «Je me sens d’abord français, entonnera-t-il. Mais je suis algérien par mes racines et israélien par conviction, par solidarité avec le peuple juif dont je fais partie. Je n’ai pas le droit de les laisser tomber.»

Au Maroc, plusieurs collectifs appellent au boycott du chanteur dont la Campagne marocaine pour le boycott académique et culturel d’Israël au Maroc (MACBI) pour qui la présence sur scène d’Enrico Macias «est une honte et une insulte au public casablancais et au public marocain en général», rapportent les médias français.

Enrico Macias a affirmé que la menace de boycott ne l’inquiétait pas et qu’il ne comptait pas annuler son concert. «Ce n’est pas pour quelques individus qui veulent me faire du mal que je vais changer d’avis sur le Maroc», a-t-il insisté.

R. M.

Comment (44)

    Aziz
    7 avril 2019 - 12 h 05 min

    S’il n’a pas embrasser la cause sioniste il sera le bien venu comme Roger anin domage il a fait son choix sinon pas de problème c’est un algérien de notre communoter juif d’Algérie. Ces enfants peuvent venir visiter la terre qui a vue grandir leurs encetrres.

    Apache
    18 mars 2019 - 7 h 13 min

    Tu peux continuer à rêver bozo. Les portes de l’Algérie deviennent de plus en plus fermées pour toi, surtout avec l’avènement prochaine de la deuxième République.

    sahraoui
    7 mars 2019 - 16 h 27 min

    Ce taré, qui a honte de se faire appeler par son vrai nom, vit en France depuis près de 60 ans et il est encore incapable de parler le français correctement. Il s’est fait du fric en chantant devant des pieds noirs, une activité qui ne demande pas beaucoup d’intelligence quand on l’exerce devant des abrutis, et qui a fini de tout perdre (ou presque) en voulant jouer avec des banques, croyant qu’il allait se faire encore plus d’oseille. La preuve de sa cupidité. Il peut aller au pays du makhnez si ça lui plait et s’il y a des vendus pour l’écouter et l’applaudir. Le peuple amazigh d’Algérie ne veut ni l’écouter et encore moins l’applaudir et le considère comme persona non grata sur la terre des héros et des martyrs.

    Pourquoi ça pleurniche ?
    13 février 2019 - 3 h 26 min

    Qu’il demande l’autorisation d’un visa comme tout le monde ?!

    5
    2
    Anonyme
    10 février 2019 - 11 h 39 min

    Jusqu’à quand va-t-on devoir se taper les sérénades mélodramatiques de ce soldat de l’ombre ?
    Comment appelle-t-on une personne qui veut vous imposer sa présence alors que vous ne voulez pas de la présence de cette personne ?

    13
    1
      Apache
      17 février 2019 - 7 h 48 min

      Un pique assiette .

    J'AI QUITTER MON PAYS ET ADAM
    10 février 2019 - 9 h 44 min

    Dans le début des années soixante après l l’indépendance, les chansons d’Enrico faisaient un tabac alors qu’il était inconnu dans le pays qui l’a pris dans ses bras.

    Un jour, en quête de notoriété peut-être, il déclare que son beau-père a était (tenez-vous bien !!!) assassiné par des « terroristes ». C’est comme si on traitait Gandhi, Mandela, Luther King, le Che … de terroristes. Traiter les Moudjahidines de la sorte entraîne une ferme, immuable et excellente réaction du gouvernement Algérien de l’époque d’interdire ses chansons sur son sol.

    D’après ce que j’ai appris (à vérifier), l’armée Française n’a pas tué ce monsieur et le Wilaya 2 historique et FLN n’ont jamais revendiqué son homicide.

    Donc, on revient à la fameuse question : A qui profite le crime?
    – Aux Français ? Les juifs risqueraient de basculer du coté de leur patrie, leur véritable pays en « déchirant » le Décret Crémieux du 24/10/1870.
    – Aux Algériens ? Quel intérêt ? Cheikh Raymond était aimé de TOUTE la population (musulmane ou juive).
    Et, c’est là que j’envoie un message à Mr Gaston Ghrenassia .

    Avez-vous envisagé une autre piste ? Celle du Mossad par exemple, il n’est de secret pour personne que depuis le début du 20eme siècle, les sionistes envisageait de créer un « état juif » et ne lésinaient sur aucuns moyens pour « encourager » les juifs à s’y installer. Interrogez les Européens sur l’origine des deux guerres mondiales et la privatisation de leurs banques.

    Quelle belle occasion de tuer un symbole juif à Constantine pour « encourager » les juifs Algériens à occuper la « Palestine » que vous nommez  » Israel ».

    La vie suit son cours, la France est noyée petit à petit par un certain lobby et Mr Macias pour des raisons de recettes, proclame haut et fort qu’il ne soutien pas uniquement l’état d’israel mais aussi Tsahal (l’armée Israélienne).

    La coupe était déjà pleine mais là elle déborde. Il ne me reste rien qu’a dire à cet individu que s’il rêve de l’Algérie, L’Algérie ne rêve pas de lui.

    Dommage, et dire que je connaissais ses chansons par cœur !!!

    21
    2
    Anonyme
    10 février 2019 - 8 h 35 min

    Pour nous il n’est pas algérien puisqu’il a choisi son camp. Il est un harki comme les autres. Sa famille est harki depuis environ 1831. Pas la peine de nous la faire à l’envers, ceux qui ont profité du colonialisme, ne sont plus algériens, ils sont harkis, quelque soit la « religion » à laquelle ils se réfèrent. Macias n’est guère le bienvenu. Ses pleurnichardes sont de la comédie.

    9
    2
    Mme CH
    10 février 2019 - 1 h 33 min

    Rêve toujours mon petit bonhomme….c’est votre droit…mais ne prenez pas vos désirs pour des réalités…! Il n’arrête pas de verser des larmes de crocodile sur l’Algérie mais son amour, son énergie et son argent vont pour ladite israël, d’ailleurs « il a été décoré par le Ministre israélien de la Défense pour l’aide morale apportée à Tsahal… » Alors, il veut chanter en Algérie et l’argent qu’il va empocher sera destiné aux sionistes qui tuent nos frères palestiniens…!

    C’est lui aussi qui a dit: « « Machiah ( Le Messie) est arrivé le jour de la création de l’Etat d’Israël. Rien n’arrêtera le cours de notre histoire. Je serai toujours aux côtés d’Israël et si des épreuves personnelles ne m’en avaient pas empêché, je serais moi-même aujourd’hui à gaza, aux côtés des soldats de Tsahal. Ils sont en train de mourir pour nous. Je veux mourir pour eux. » »…Alors qu’est-ce que vous attendez pour allez mourir pour eux…? Dommage, si vous aviez dit que vous vouliez mourir pour l’Algérie, on aurait peut être accepté de vous laisser chanter à Constantine, mais puisque les dés sont jetés..alors ne mettez jamais vos s…pieds en Algérie…!

    15
    1
    ech'ah
    9 février 2019 - 22 h 12 min

    On lui offrira un mur. Il pourra se lamenter le restant de sa vie. Ech’ah fih.

    16
    Macias shalom
    9 février 2019 - 21 h 51 min

    Il y a beaucoup de Macias en France que la France doit virer chez eux

    4
    3
    Nasser Nasro
    9 février 2019 - 21 h 28 min

    Si Gaston, Nous n’avons aucun problème ni avec les gens du livre, ni avec les juifs (ne pas confondre les deux). Par contre, vous ; vous avez été piégé par les sionistes de Ben gourion comme l’ont été vos compatriotes lors de la shoah. Ben gourion qui voulait imposer l’idée à DE GAULLE de diviser l’algerie en DEUX , une Algérie Algérienne et un état israélien en algerie dont Bab el oued pour les juifs et la casbah pour les algeriens. Ainsi des schémas similaires pour l’ensemble de l’algerie. Allons même DE GAULLE colonialiste s’est refusé d’avoir un Etat Israélien au Maghreb que dire des Algériens qui ont combattu le colonialisme..Voilà la raison de rupture entre vous et les algériens que vous avez combattu arme au poing quand vous aviez 18 ans faisant partie de la milice montée par raymond leyris
    je reprend pour vous un passage de l’histoire de la guerre d’algerie.
    Raymond Leyris n’avait pas d’enfants. Il en a adopté deux, dont Enrico Macias. Celui-ci est donc à la fois l’enfant adoptif, le disciple et l’héritier de CheiKh Raymond. A-t-il été l’héritier en tout ? Seul Macias pourra le dire. En tous les cas, les réseaux FLN avaient alors une conviction. Pour eux, Raymond Leyris avait été contacté par les services spéciaux israéliens. Il organisait des collectes, montait des réseaux, et travaillait en sous-main avec les services spéciaux israéliens, qui avaient alors un objectif : organiser le transfert massif des juifs des pays arabes vers Israël. En Algérie, leur première cible était Constantine, avec ses 25.000 à 30.000 juifs : il y avait presque autant de juifs à Constantine que dans les grandes villes israéliennes.

    En mai 2005, le journal israélien Maariv citait un ancien officier du Mossad chargé de piloter l’opération. Cet officier affirme avoir recruté deux agents, Avraham Barzilaï et Shlomo Havilio, qui arrivent dans la région de Constantine début 1956, sous la couverture de modestes enseignants. Quatre mois plus tard, une grenade explose dans un café fréquenté par les Juifs de Constantine, rue de France. S’ensuit une opération de vendetta organisée par les cellules mises en place par le Mossad, selon l’officier en question. Les ratonnades font de nombreux morts. L’historien Gilbert Meynier, qui l’évoque dans une de ses études, et parle de «pogrom», est contraint à une longue mise au point. (http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2007/03/14/4319574.html).

    Quel est le rôle exact de Raymond Leyris ? Difficile à dire. Mais l’homme surfe déjà sur une vague de célébrité et de respectabilité. Artiste adulé, il a atteint une renommée qui va au-delà des communautés. Il est le notable juif par excellence. Il garde le contact avec les arabes qui veulent préserver la communauté juive ; il reste l’interlocuteur des autorités coloniales au sein de la communauté juive ; il poursuit une activité clandestine avec le Mossad……..

    Vous avez fait votre choix, assumez.

    29
    2
      le Terroir
      10 février 2019 - 10 h 25 min

      Bravo et merci.

      Nasser Nasro
      10 février 2019 - 10 h 52 min

      ce que je voudrais rajouter, si les français se sont retiré de l’Algérie au prix que nous connaissons tous, il n’en est pas de même avec le sionisme qui continue a avoir une visée sur l’Algérie et espère un jour crée un état israélien en Algérie. Un gouvernement de l’état des pieds noirs algériens a été créé en France par l’Heraultais jacques villards le pillard et un autre gouvernement kabyle emmené par ferhat menhenni le crédule soutenu et financé par Israël. Personne ne l’ignore. Donc, mettre votre erreur sur le compte d’une erreur de jeunesse , oui, c’est admis, faire votre repentir oui c’est admis pour revenir parmi vos frères algériens qui ne vous ont jamais combattu, mais Continuer à soutenir le sionisme, c’est être forcément contre l’Algérie et vous en êtes un grand ennemi de l’Algérie. Parce que vous confondez gens du livre et sionisme. si vous ignorez tous cela, c’est que vous êtes manipulable comme l’ont été et le sont beaucoup parmi vos compatriotes sincères. A l’exception de nos amis parmi les gens du livre (ahl el kitab )

    Anonyme
    9 février 2019 - 18 h 56 min

    lea anglais disent  » you can’t have your cake and eat it too ». avec tes positions politiques, tu peux toujours rever mais tu ne mettras jamais les pieds en algerie encore. c’est comme pour Roger Waters de demander a se produire a tel aviv, ca n’arrivera jamais tant qu’il est l’un des leaders du mouvement BDS contre Israel.

    25
    2
    sam
    9 février 2019 - 16 h 11 min

    c’est pas mal quand on soutient un éta t raciste et voyou qui interdit au peuple palestinien de vivre libre sur sa propre terre il est normal que les Algériens ne souhaite pas sa venue l’Algerie est le pays qui a combattu le colonialisme c’est pas pour accepter sur ses terres des prosionistes

    35
    3
    Neva
    9 février 2019 - 15 h 19 min

    Il n’est pas INTERDIT de rêver donc on a le DROIT de toujours rêver !!!

    35
    2
    Anonyme
    9 février 2019 - 15 h 13 min

    Un dernier conseil, Gaston: Continuez de rêver, personne ne vous l’interdit! Mais l Algerie et les Algeriens vous ont enterre depuis longtemps,parce que vous avez ete,vous etes encore et vous le resterez le summum de l ingratitude…….

    35
    3
    Felfel Har
    9 février 2019 - 14 h 27 min

    Enrico, vous ne pouvez pas festoyer avec Tsahal et ses généraux sanguinaires lorsqu’ils massacrent des Palestiniens dont le tort est de revendiquer leur indépendance, et venir pleurnicher et vous plaindre sur les plateaux de TV réputés pro-sionistes et anti-algériennes. Vous avez choisi votre camp, assumez-le, bon sang! Koun Radjel!
    Généreuse et sans rancune, l’Algérie n’a pas tenu rigueur à de nombreux Juifs qui n’ont pas de sang sur les mains et qui ne sont pas soumis aveuglément aux thèses racistes de l’extrême-droite française ni à celles de Netanyahou et ses extrêmistes sionistes ( tous originaires de l’Europe de l’Est).
    Roger Hanin (pourtant apparenté au raciste Mittérand) qui est resté Algérien de coeur, a eu droit à des funérailles exceptionnelles à Saint-Eugène. Repose en paix Roger!
    D’autres Juifs ont été autorisés à revoir le pays où ils ont grandi et où leurs ancêtres sont enterrés. Ils n’ont pas oublié que les Algériens les avaient protégés contre les nazis et les Français qui chantaient « ♫Maréchal, ♪ nous voilà…. » pour saluer le collabo Pétain, récemment honoré par Macron, ami du CRIF et de Satanyahou.
    Un dernier conseil, Gaston: Continuez de rêver, rien ne vous l’interdit!

    54
    3
    UMERI
    9 février 2019 - 14 h 27 min

    Maintenant qu’il est fauché,que sa villa a été saisie,par le fisc, il veut se faire du fric en Algérie, peine perdue, son appartenance et son soutien a l’entité sioniste, le discrédite, aux yeux des algériens et même des anciens, car il s’est rangé du coté des nostalgiques de l’Algérie de papa.Il a perdu l’occasion de se ranger du cotés des pacifistes israéliens, qui dénoncent la répression contre les palestiniens et lui au contraire s’en réjouit, puisque il n’a jamais condamné les bombardements sur Gaza et les crimes contre de jeunes manifestants, par l’armée israélienne. Pour toutes ces raisons, Enrico, doit faire son deuil, sur sa venue en Algérie.

    38
    2
    صالح/ الجزائر
    9 février 2019 - 14 h 00 min

    En février 2015, l’acteur français Roger Hanin , d’origine juive algéroise , se fait inhumer à Alger . Nous ne sommes pas contre les juifs , mais contre le traître vis-à-vis de «ses!» racines et le sioniste , Qui croit qu’il n’a pas le droit de laisser tomber les violeurs et les occupants des terres des autres (palestiniens , syriens et libanais) .

    41
    3
    Anonyme
    9 février 2019 - 13 h 00 min

    Il a choisi son camp qui n’est pas le notre, alors qu’il aille se laver ailleurs.

    53
    3
    Anonyme
    9 février 2019 - 12 h 08 min

    TU PEUT TOUJOURS RÊVER ,FAUT RECONNAÎTRE QUE TU A DE BELLES CHANSONS ,DOMMAGE mais tu peut aller chanter en israel

    37
    4
    Brahms
    9 février 2019 - 11 h 47 min

    Vous savez le monde est petit. Enrico veut voir sa terre natale, il a le droit. Il faut évoluer avec son temps. Regardez le nombre d’accidents de voitures en Algérie avec plus de 3000 morts chaque année sur les routes. Par conséquent, faire des reproches à un chanteur 30 ou 50 ans après, n’a plus de sens. Etre rancunier c’est aussi très mauvais et tout le monde peut faire des erreurs.
    Je connais aussi des algériens qui ont mis le pays à plat rien qu’avec leur gestion catastrophique et quelques uns se trouvent d’ailleurs à l’étranger menant la grande vie après avoir tapé dans la caisse. Ces suceurs de moelle sont très connus donnant (appartements à Paris 8ème, Maison à 660 000 €, villa cossue en Espagne, Hôtel à Barcelone, appartement sur les Champs Elysées, plusieurs villas au Canada et aux USA) etc.. etc.. sans compter des comptes bancaires bien planqués dans des paradis fiscaux ouverts au nom de leurs maîtresses, chéries, enfants illégitimes, sociétés écrans. On connaît la musique, on a fait des études, on connait les méthodes et les pratiques des brigands. Par conséquent entre Enrico et ces escrocs en cols blancs, les griefs reprochés au chanteur sont véniels.

    129
    76
      nounou
      9 février 2019 - 12 h 33 min

      Il n’est pas question pour que Gaston Ghrenassia , ce félon , cet imposteur aux larmes de crocodile reviennes aux pays des Martyrs.
      Militant sioniste déclaré , agent du mossad et farouche partisan de l’Algérie française durant la colonisation , Il sévissait au sein des « unités territoriales » et collaborait avec un personnage tristement célèbre, le criminel Maurice Papon préfet à Constantine où il a contribué à organiser de redoutables escadrons de la mort pour réprimer et assassiner les patriotes algériens durant la lutte de libération nationale.

      62
      13
        DAHMANI
        9 février 2019 - 21 h 29 min

        [email protected]
        Impossible pour Enrico Macias d’avoir été le collaborateur de Maurice Papon. Maurice Papon a été ‎préfet de Constantine à partir de 1949 jusqu’à 1951. A cette époque Enrico Macias était âgé ‎d’environ 13 ans. ‎

        6
        6
      Anonyme
      11 février 2019 - 20 h 02 min

      Allez raconter vos balivernes ailleurs, et n’espérez rien de l’Algérie, les carottes sont cuites pour vous.

      7
      2
    Tredouane
    9 février 2019 - 11 h 07 min

    La vie est ainsi faite nous faisant tous des rêves,aussi nous devons nous résigner, il y’a des rêves qui ne se réalisent jamais ;l’Histoire nous démontres que le sionismes abjecte n’a aucune racine ,son mode de vie mème en occident est un mode de vie détacher de la société et renfermé sur soi mème ,œuvrent dans le secret pour faire aboutir la domination de ca propre doctrine raciste expansionniste sur un fond théologique non seulement sur une partie du monde qui est le moyens orient mais aussi sur le monde et le genre humain.
    Nous Algériens nous sommes juste anti colonialiste convaincu ,une position enraciné profondément dans la Nation,restez loin très loin car vous n’avez aucune racine en Algerie vos racines son chez la france envahissante question qui a ete tranche par une longue guerre de libération envers la qu’elle vous avez eu un position claire,rangez comme vous restez d’ailleurs si fidèle du coté de envahisseur.
    Enfin vos rêves ne sont perçus par les Algériens que comme des complots alors certainement vous n’êtes pas bienvenu.

    34
    4
    DAHMANI
    9 février 2019 - 10 h 31 min

    Enrico Macias s’entête à vouloir venir d’une façon officielle pour visiter Constantine, sa ville natale, ‎alors qu’il peut le faire à titre privé comme l’ont fait beaucoup de pieds-noirs ; quoique lui ne peut ‎pas être considéré comme un pied-noir étant d’origine algérienne. ‎
    Ce désir récurrent a fini part être interprété comme une sorte de marketing pour sa carrière. En ‎plus de chanter le « déracinement » des pieds –noirs, il ne rate aucune occasion pour répéter sa ‎jérémiade « être empêché de visiter son pays bien aimé l’Algérie ».‎
    Cette même Algérie qu’il a poignardée dans le dos en lui déniant l’indépendance et en allant même ‎jusqu’à faire partie des commandos de représailles contre les nationalistes et moudjahidines. ‎

    53
    1
      Kenza
      9 février 2019 - 17 h 18 min

      « quoique lui ne peut ‎pas être considéré comme un pied-noir étant d’origine algérienne ».

      Avec le décret Crémieux tous les juifs algériens ont accédé au statut de français à part entière et donc ils avaient le même statut que les pieds-noirs, alors que les algériens musulmans sont restés sous le Code de l’indigénat !

      17
      1
        DAHMANI
        9 février 2019 - 18 h 35 min

        Dans ce contexte on doit se limiter à la signification stricto sensu du mot Pied-noir, qui veut dire : ‎français d’origine européenne installé en Afrique du nord jusqu’à l’époque de l’indépendance. Ce ‎qui n’est pas le cas d’Enrico Macias. ‎‎

        10
        5
        AKLI
        9 février 2019 - 20 h 20 min

        @Mme./Melle. Kenza. 9 Février 2019 – 17 h 18 mn.
        Je voudrais vous préciser juste une chose, si vous le permettez.
        Etant moi-même âgé de 76 ans, j’ai vécu pendant la période coloniale le problème quant à la définition exacte du titre de Pieds-Noirs.
        QUI SONT EXACTEMENT CES HABITANTS D’ALGERIE QUI ÉTAIENT APPELÉS PIEDS-NOIRS ?
        L’ALGERIE, durant toute la période coloniale, a été déclarée juridiquement par la France comme étant une COLONIE DE PEUPLEMENT et par là même comme étant un TERRITOIRE FRANÇAIS divisé en TROIS DÉPARTEMENTS FRANÇAIS :
        – ALGER 91
        – ORAN
        – CONSTANTINE
        contrairement à la Tunisie et le Maroc qui étaient des PROTECTORATS et non des colonies comme ce fû le cas de l’ALGÉRIE.
        Aussi, pour « remplir » cete nouvelle colonie, la France eût recours aux populations EUROPÉENNES de SOUCHE CATHOLIQUE… UNIQUEMENT CATHOLIQUE ! Ces populations étaient SURTOUT issues des pays du contour méditerrannéen tels que :
        LE PORTUGAL. L’ESPAGNE. LA FRANCE. L’ITALIE. MALTE. LA GRECE. Et de petites quantités d’autres petits pays européens sans grandes importances.
        Ce sont ces populations de pays européens et de culte CATHOLIQUE – ESSENTIELLEMENT – qui étaient considérés et donc appellés : PIEDS-NOIRS !!!
        Pas les juifs ! Et pourquoi donc cela ? Tout simplement par le fait que les juifs, à l’arrivée des français en 1830 en ALGÉRIE – ÉTAIENT DÉJÀ….. PRÉSENTS – en terre ALGÉRIENNE – DEPUIS 2000 ANS !!! Et donc, BIEN AVANT l’arrivée des français. Ils étaient ainsi considérés JURIDIQUEMENT comme des AUTHOCHTONES ALGÉRIENS par l’administration coloniale française. Et c’est bien pour cela que la France et son administration n’a jamais considéré les juifs Algériens comme des français et encore moins comme des….. PIEDS-NOIRS.
        Ils ne furent considérés que bien plus tard comme citoyens français grâce au fameux Decret CRÉMIEUX promulgué à l’époque par ce politicien français Alphonse CRÉMIEUX lui-même d’ORIGINE….. JUIVE !!!
        Voilà, comment les juifs d’Algérie sont devenus français, non pas de souche ou de pure souche, mais des « français » de SECONDE ZONE ou de second collège, si vous voulez.
        Pour l’Histoire, je me rappelle très, très bien quand les juifs d’Algérie étaient repoussés et haïs même par les Pieds-Noirs eux-mêmes qui étaient extrêmement RACISTES envers TOUS les juifs et les Arabes d’Algérie.
        Les Pieds-Noirs insultaient avec beaucoup de mépris les juifs d’Algérie en les traitant de : SALES YOUPINS !!! Et ils nous faisaient vraiment pitié de les voir ainsi mal-traités. Il nous arrivait, très souvent, pris de pitié de nous (Arabes) battre avec les Pieds-Noirs pour DÉFENDRE NOS FRÈRES JUIFS mais ces derniers nous ont trahis en trahissant leurs origines et les origines de leur terre nouricière : L’ALGÉRIE ! Hélas…….
        LES JUIS D’ALGÉRIE N’ONT JAMAIS ÉTÉ DES PIEDS-NOIRS ET NE LE SERONT JAMAIS ! CAR ILS N’ONT JAMAIS ÉTÉ CONSIDÉRÉS COMME TEL….. NI PAR LA FRANCE NI ENCORE MOINS PAR LES PIEDS-NOIRS EUX-MÊMES.

        21
        1
    Le Berbère
    9 février 2019 - 9 h 38 min

    Qu’il reste là où il est maintenant..Comme il a dit coluche dans un de ces films:  » se n’est pas la peine de venir ici, il y’a déjà assez de m**de dans notre pays » qui veux dire que on à assez de problèmes chez nous ce n’est pas la peine qu’il se déplace ici pour créé d’autres problèmes. Une chose est sûr, les Algériens ne sont pas nostalgiques de leurs séfarades car ses derniers étaient en grande majorité favorables à la politique coloniale de la France en Algérie.

    49
    7
    Kenza
    9 février 2019 - 9 h 07 min

    Les palestiniens, aussi, rêvent toujours de retourner chez-eux !

    72
    2
    Anonyme
    9 février 2019 - 8 h 57 min

    C’est non !
    //// Enrico était dans l’OAS à Constantine.
    Qu’il oublie l’Algérie !
    Un traître est un traître et un supplétif des criminels est aussi criminel.

    64
    8
    Apache
    9 février 2019 - 8 h 51 min

    Continue de rêver Bozo! Mets toi dans la tête que tu ne reverras plus jamais l’Algérie. Tes pieds ne saliront jamais la terre de nos glorieux martyrs. Essaies plutôt d’aller te lamenter au pied du « mur des lamentations » ….

    56
    7
    Anonyme
    9 février 2019 - 8 h 33 min

    VA CHANTER EN ISRAËL.LA NOUVELLE GÉNÉRATION ALGÉRIENNE NE TE CONNAIS PAS ET NE CHERCHE PAS TE CONNAITRE….

    52
    8
    Elephant Man
    9 février 2019 - 8 h 21 min

    Dans tes rêves !
    Je rappelle qu’il a été décoré par le ministre de la défense israélien pour son soutien indéfectible à IsRatHell et son armée (comprendre financement de tsahal les tunes l’oseille…) il a déclaré je cite  » les Arabes doivent s’estimer heureux de vivre en IsRatHell.. » et sans oublier « mon coeur bat pour IsRatHell pas pour la France ».
    La loi algérienne est très claire aucune relation avec l’entité sioniste.
    VOUS ÊTES INDÉSIRABLES.
    Vous êtes israélien et soutenez un régime TERRORISTE NAZI D’APARTHEID SÉGRÉGATIONNIISTE CRIMINEL BARBARE.
    Alors qu’en France, tout spectacle en hommage aux Palestiniens est censuré cf. mairie Paris Âne Dingo l’ultrasioniste..

    54
    10
    anonyme
    9 février 2019 - 8 h 21 min

    Enrico, nous te permettrons de revenir quand Israel permettra aux Palestiniens de revenir … En attendant, continue de te lamenter !

    58
    11
      anonyme
      9 février 2019 - 9 h 02 min

      Il y a des sionistes en Algérie ? Je rappelle que je suis antisioniste par ce que le sionisme est une forme de colonialisme. Donc, à ceux qui poussent vers le bas, je dis ceci : get lost !

      24
      12
    Hibeche
    9 février 2019 - 8 h 12 min

    Monsieur Ghenassia alias Enrico Macias: vous êtes indésirable chez nous, ayez la dignité de ne pas venir. Moi, je n’oserai jamais aller là où on ne veut pas de moi.
    Vous avez fait vos choix pendant la guerre d’indépendance, et après pour Israël parmi les sionistes les plus radicaux. Alors soyez conséquent avec vous même et assumez vos choix. Vous n’êtes pas le bienvenu.

    56
    8
    Citoyen
    9 février 2019 - 7 h 45 min

    Ce pro sioniste qui crache tous les jours sur lalgerie er la palestine .
    Une honte.

    49
    5
    Anonyme
    9 février 2019 - 7 h 36 min

    Hier Vendredi 08/02, il était l’invité de l’Auvergnate Claire Chazal, sur la chaîne France 5, afin qu’il continue de débiter ses calembredaines et comme toujours en point de mire l’Algérie.

    61
    5
    Anonyme
    9 février 2019 - 7 h 07 min

    … Reves y encore de chanter en Algerie, peut etre que tu l’emmeneras avec toi au paradis.

    27
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.