Une source fustige la «mise en scène décalée et maladroite» d’une députée RND

députée
La députée RND Amira Slim. D. R.

Par Houari A. – Une source a réagi au message polémique posté ce lundi par la députée RND Amira Slim, sur ce qu’elle a qualifié de «désintérêt» du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, «par rapport aux préoccupations de notre communauté vivant à l’étranger» et ce qu’elle affirme être un «refus de répondre à ses questions programmées à l’APN depuis juin 2018».

Notre source a réagi en estimant que «ces sorties récurrentes de cette députée sont décalées, injustes et de maladroites», tout en soulignant qu’«en s’attaquant cycliquement au ministre des Affaires étrangères sur les réseaux sociaux, elle brise les codes de la discipline réglementaire et partisane».

«Dans ses messages sur son compte Facebook, ajoute notre source, on trouve de la suffisance, de l’ambition démesurée, de l’autodérision, des mises en scène imaginaires et des blagues douteuses, comme celles de prétendre injustement que le ministre n’entretiendrait pas de contacts réguliers avec la communauté nationale à l’étranger, ne serait pas à l’écoute de ses attentes et de ses préoccupations et ne se soucierait guère de ses problèmes».

«Le chef de la diplomatie ne rate aucune occasion pour rencontrer les membres de la communauté nationale établie à l’étranger, les dernières en date celles qu’il a eues à Sofia en mars, à Bruxelles en mai et à New York en septembre 2018, à Oslo, Copenhague et Washington en janvier 2019, pour ne citer que ces exemples édifiants», relève notre source, en ajoutant que ces rencontres, «qui s’inscrivent dans le cadre des contacts réguliers entretenus avec la communauté nationale à l’étranger, sont l’occasion pour le ministre des Affaires étrangères d’écouter ses attentes et de souligner la place importante qu’accorde le gouvernement algérien à la communauté nationale à l’étranger sous la conduite et les instructions du président de la République».

«A chaque occasion, le ministre fait part des mesures prises, dans ce cadre, pour l’amélioration des services des visas, de l’état civil et des autres services consulaires», a encore affirmé notre source qui trouve «très regrettable de constater que cette élue oublie qu’à chaque message posté sur sa page Facebook, Abdelkader Messahel est soit retenu par une activité imprévue, soit en mission à l’étranger, comme celle que conduit présentement le Premier ministre Ahmed Ouyahia à Addis-Abeba».

Notre source s’étonne de la récurrence des ces messages «troublants» et «décalés», se demande s’ils ne cachent pas un dessein inavoué tut en ne s’expliquant pas, «au-delà de l’ambition ministérielle démesurée de cette députée, cette attitude incompréhensible d’une élue indisciplinée qui multiplie les coups d’éclat sur la scène publique et cherche à provoquer des polémiques qui la mettent au devant de la scène, sans se préoccuper des implications que cela peut engendrer sur l’image de notre diplomatie, domaine réservé du président de la République».

H. A.

Comment (14)

    Zahida
    13 février 2019 - 12 h 06 min

    A-t-elle vraiment fait quelque chose pour nous, les émigrés, qui vivont à l’étranger loin de notre pays ? NON ! Alors….. à quoi sert-elle cette bonne dame ? Là est toute la question….. Elle se tape des frais de voyages en devises sonnantes et trébuchantes, elle voyage en première, mais comme résultats concrets….. RIEN ! WALOU ! OULACH ! Donc, BARRA…..!!!

    La vérité les dérange.
    13 février 2019 - 9 h 48 min

    Ce que dit Mme mira Slim est la vérité.
    Nous ici à l’étranger nous sommes des laissés pour compte, des pestiférés des moins que rien.
    Le seul pour qui nous avions de la valeurs à ces yeux et la démontrer de multiples fois.
    C’était le défunt valeureux HOUARI BOUMÉDIÈNE ALLAH YARHAMOU.
    Depuis nous avons de la valeur à leurs yeux, juste au moment d’un scrutin électorale.

    Yes
    13 février 2019 - 4 h 12 min

    Primo c pas au ministre des ae de bourlinguer à travers le monde pour d’occuper des émigrés. Il y a consuls ambassadeurs et les représentants des partis FLN RND et autres à l’étranger.
    Ensuite g écouté cette députée il y a 2 ou 3 ans à la télé discussion de la constitution elle était nulle à tel point que l’animateur était gêné,une honte pour le statut de député.

    Yacine
    12 février 2019 - 12 h 13 min

    Il ya bien des attaques du FLN(Tayeb Louh ) contre le premier ministre Ahmed Ouyahia , pourquoi pas la réciprocité ?
    Ceci dit , la communauté algérienne à l’étranger est le dernier souci des affaires étrangères algériennes ! Il suffit juste de le demander aux Algériens de l’étranger .

    21
      Yekhnounes
      12 février 2019 - 21 h 21 min

      En Algérie il ne faut surtout pas toucher à l’ordre établi, sacrilège.

    Kenza
    12 février 2019 - 8 h 28 min

    Elle veut peut-être que le ministre lui fasse une place dans son ministère où elle pourra bourlinguer à travers la planète au frais de la princesse pour s’occuper de ses ptites affaires….heu…des affaires de notre communauté à l’étranger !

    12
    10
    Dz213
    11 février 2019 - 20 h 02 min

    Dans le monde des democraties, en public les politiciens se comportent et s’habillent convenablement avec des costumes et tailleurs de bonne qualité et de couleurs classique,la coiffure aussi est importante,ce n’est pas une unsulte mais malheureusement la majorité de nos dibitis ibehedlou chwiya,même durant leurs interrview devant les cameras de tv au lieu d’éteindre leurs bortables et les mettre dans leurs poches ou sacs,ils mettent leurs i phoune zaama sur la table,tahia el ouhda el khamssa.

    21
    2
    RRR
    11 février 2019 - 19 h 36 min

    Pour être belle elle l’est , mais ça doit s’arrêter là

    16
    11
      Zaatar
      12 février 2019 - 10 h 09 min

      La beauté est relative et ne présage de rien de la personnalité. Mais en règle générale les deux qualificatifs sont rarement complémentaires chez une même personne.

      11
      6
      fahd
      13 février 2019 - 10 h 20 min

       » les gôuts et les couleurs… »
      blonda ou smimna, la préférée du maquignon/biznessman du village.

    Anonyme
    11 février 2019 - 18 h 18 min

    Elle a ete elue par accident…..son niveau intellectuel le prouve…qu importe les diplome ..il y a un art de representer une frange de la societe Algerienne……faites vous oubliee Madame…..mieux pour vous…

    31
    11
    bozscags
    11 février 2019 - 18 h 18 min

    d’ou sort-elle cette madame la deputee sa place n’est pas a l’assemblee nationale .

    29
    5
    Tangoweb 54
    11 février 2019 - 17 h 04 min

    Madame la Députée, depuis quelque temps vous vous faites beaucoup de publicité en s attaquant à tout le monde. Est ce que le poste de Députée ne vous suffit plus ? Bien sûr votre ambition débordante vous pousse a vouloir plus, mais svp dites nous d abord comment vous avez fait pour devenir Députée? Car drpuis l avènement du multipartisme on sait comment les gens deviennent Députés.

    39
    9
    Djemel
    11 février 2019 - 16 h 52 min

    La désignation de Messahel est peut-être une erreur. Cependant, peu importer les mots, on peut donner le sens suivant à son message. Les différents pouvoirs algériens pratiquent « le diviser pour régner » non seulement entre les différentes régions de l’Algérie, mais aussi entre algériens résidents en Algérie et algériens résidents à l’étranger. Une des preuves est contenue dans la dernière constitution.

    24
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.