Imposante manifestation contre le cinquième mandat à Kherrata

Kherrata
Kherrata, ce matin. D. R.

Par Rabah A. – Des centaines de personnes, en majorité des jeunes, ont répondu à un appel, dont on ne connaît pas encore l’origine, pour une marche contre le cinquième mandat au centre-ville de Kherrata, à l’extrémité est de la wilaya de Béjaïa.

Les manifestants ont sillonné les grandes artères de la ville pour aboutir devant le siège de la daïra en scandant des slogans hostiles au pouvoir et en brandissant de grandes banderoles, sur lesquels on pouvait lire : «Non au mandat de la honte», «FLN dégage».

Selon nos informations, la foule s’est dispersée dans le calme. Les forces de l’ordre ont préféré rester à l’écart durant toute la marche.

Nous apprenons également de sources locales qu’un autre appel a été lancé pour une manifestation à Amizour, le 22 février.

R. A.

Comment (34)

    Non au 5ème mandat Francais !
    18 février 2019 - 0 h 34 min

    A quand un BOUDIAF ou UN BOUMEDIENE ?!!

    Anonyme
    18 février 2019 - 0 h 32 min

    Une banderole écrit en Kabyle ou en arabe aurait été mieux ! A quand le drapeau Francais pendant que nous y sommes ?

      Anonyme
      18 février 2019 - 15 h 24 min

      et pourquoi tu écris en français alors ???

    Anonyme
    17 février 2019 - 15 h 13 min

    Le massacre de Kherrata a déclenché la guerre de libération nationale,cette manifestation des gens de Kherrata va j espère déclencher le renvoi de ce système….la symbolique est forte…

    10
    1
    TARZAN
    17 février 2019 - 12 h 27 min

    la banderole c’est les mêmes qui l’ont financé celle de ain melila anti trump et le roi d’arabie saoudite?

    2
    7
    La République
    16 février 2019 - 23 h 35 min

    Tous main dans la main pour faire barrage à la monarchie. Vive la république algérienne.

    16
    3
    bozscags
    16 février 2019 - 22 h 21 min

    il faut que toutes les willayas se reveillent il faut que dans toutes les willayas tout le monde s’arrete de travailler il faut tout bloquer pacifiquement 1 jour puis 1 semaine puis 1 mois si il le faut il faut tout stopper et la vous allez voir que ce regime fachiste va vite bouger et deguerpir.

    16
    2
    Les chiens aboient la caravane passe
    16 février 2019 - 21 h 54 min

    Pendant que certains internautes se surexcitent sur les réseaux sociaux au demeurant très peu représentatifs du peuple Algérien, les opposants de pacotilles qui n’ont pas su s’organisé durant les 20 ans de Bouteflika se sont réunis en France, à Saint Denis dans la fameuse chaîne TV Marghabia dont le propriétaire est le fils de Abass Madani protégé et financé par le Qatar. Chercher l’erreur! Je veux bien m’opposer mais pas servir de faire valoir à l’ex FIS ou Frères Musulmans ou aux Salafistes. LE mélange des genres de ces opposants est à vomir, des soit disant démocrates laîcs, des républicains avec des Islamistes avec des progressistes avec Moutawana divisé (entre Assoul et Djilali). Quelle peut être le dénominateur commun des toutes ces personnes et quelle peut être le programme commun? Je suis très septique sur l’approche, alors vous pouvez me vomir, m’insulter, de traiter de harki mais je garde moi, la tête sur les épaules. Je ne suis pas un mouton que l’on va tondre puis l’emmener à l’abattoir. Oui pour le changement, oui pour la rupture, oui pour que le système parte, oui pour une projet moderne, ouvert, démocratique, créateur de richesse,.. ect NON pour le chaos, NON pour la manipulation, NON à l’incohérence, NON au désordre.

    6
    24
    Anonyme
    16 février 2019 - 21 h 14 min

    @Anonyme 16 février 2019 – 19 h 35 min. Voilà c’est des personnes comme toi qui fait que les Algériens sont prudents. Ils ne veulent pas se faire manipuler et aller vers le chaos. Il suffit de voir ta réaction qui consiste à me cataloguer comme Harki parce que je vais pas dans ton sens. Les personnes comme toi lorsque ils arrivent au pouvoir, c’est une dictature fasciste qui nous attendrez, avec camps de concentration, rééducation et des tueries à tout va. Comme quand le FIS à pris le contrôle de façon démocratique pour nous emmener vers une guerre civile qui a coûté 200000 morts d’Algériens de tout bords. Intolérant, fasciste voir peut être raciste par ton régionalisme étriqué!!!!!!!!!!!! Seul l’intérêt suprême du pays et le Peuple Algérien m’intéresse, les petits capos comme toi, l’histoire nous a montré de quoi ils étaient capables. Médite petit cerveau!

    3
    7
    Anonyme
    16 février 2019 - 20 h 57 min

    J’ai vu un extrait sur facebook, un monde fou!!! Et dans le calme!!! Un peuple serein, mâture et responsable qu’on laisser gouverner par des brigands!!!

    34
    4
    Anonyme
    16 février 2019 - 19 h 40 min

    Kabyle, Chawi, Sahraoui, Dziri, ….. TOUS ENSEMBLES main dans la main pour faire barrage au ridicule 5éme mandat.

    46
    6
    Salutations, remerciement et soutien aux manifestants de Kherrata
    16 février 2019 - 19 h 31 min

    Nous sommes tous pour le changement, rien à dire.

    39
    7
    Anonyme
    16 février 2019 - 19 h 30 min

    L’Algérie a besoin d’une concorde politique. La nation est face à un défi très difficile à surmonter, avec en embuscade les forces réactionnaires extrémistes de l’intérieur téléguidées de l’extérieur pour organiser le chaos et un printemps de type Libye, Syrie, Irak, Côte d’Ivoire, Soudan, …enfin un cataclysme pour tout le pays, avec en ligne de mire des centaines de milliers de morts, voir des millions de morts.
    L’Algérie a besoin, maintenant de tous ses enfants, pour faire face à un défi inégalé. Oui, maintenant et sans tarder. Les dirigeants algériens devraient lancer un appel à une concorde politique, et rappeler aux commandes ses serviteurs. Cela urge.

    12
    31
      NON aux concordes
      16 février 2019 - 19 h 57 min

      Ce terme concorde ne suffit pas, KHLASS

      28
      7
      Anonyme
      16 février 2019 - 20 h 08 min

      Ne te casse pas la tete…notre armee veille sur notre securite….le peuple Algerien manifestera sa colere dans le calme pour rejeter ce 5 eme mandat
      n essayez pas de dramatiser et de faire d une souris un elephant ….L Algerie n est ni la Lybie ni la Syrie…c est un autre gabarit un peuple une nation.

      31
      10
      Oiseau de mauvaise augure
      16 février 2019 - 22 h 44 min

      Et je présume que tu vois en la «continuité» du règne de fakhamatouhoum wa hachiyatouhou, la seule et unique possibilité d’épargner au pays tout ce déluge de cataclysmes destructeurs de la nation et du peuple algérien… n’est-ce pas ?

      7
      1
    Anonyme
    16 février 2019 - 17 h 40 min

    Si les brigants qui manipulent les ficelles derriere les coulisses reussissent a nous imposer un homme malade a moitie inconscient, avant 5 ans on se mangera entre nous. 200 milliards disparus en 5 ans, 1000 milliards partis en fumee en 20 ans et la planche a billets pour voler le peuple nous assomera a jamais. On veut un CHANGEMENT RADICAL. Y’en a raz le bol du clan d’oujda qui perdure depuis 62.

    53
    15
      Anonyme
      16 février 2019 - 19 h 33 min

      Sans oublier l’effacement des dettes de 14 pays africains de (…) et nos hôpitaux maquent de tout.

      36
      4
    Elhadj
    16 février 2019 - 16 h 49 min

    ces manifestations spontanées enregistrées a travers les villes du pays risquent de conduire le pays vers l inconnu alors que le pouvoir s entête a mener par procuration une campagne électorale pour un candidat qui a déjà règne 20 ans et dont l état de sante déficient depuis 2013 ne lui permet pas de postuler pour un autre mandat ni pouvoir assumer ses prérogatives constitutionnelles ni a fortiori parler au peuple.,ce qui explique le ras le bol de la jeunesse qui aspire a un renouveau et a une bonne gouvernance.la crainte de revivre le désordre d un passe récent est franchement fondée.que Dieu nous en préserve

    37
    12
    ben
    16 février 2019 - 16 h 47 min

    ça me rappelle une vidéo d ahmed taleb el Ibrahim
    j ai reçu abdelkader hachani après le 1er tour il a proposé que le fis garde 50 pc du parlement le reste aux autres formation et propose ait ahmed premier ministre mais ils n ont reçu aucune réponse du pouvoir.
    normal : le pouvoir veut tout ou c est le chaos
    quel gâchis pour ce beau pays

    26
    13
    Anonyme
    16 février 2019 - 16 h 24 min

    Le role de l armee et de la douane est de controler les frontieres …le peuple fera degager ces predateurs qui s acrochent au pouvoir….plus rien a esperer..ils sont decides a s acrocher aux fauteuils du pouvoir….le peuple les degagera..coutera ce que cela coutera….Qassaman…

    45
    13
    La Viriti
    16 février 2019 - 16 h 10 min

    C’est sous le hait patronage de bouteflika et ses proches que pendant 20 ans le pays a été dépouillé
    Il est le SEUL responsable

    49
    13
    Ya pas foule !
    16 février 2019 - 16 h 09 min

    Combien de personnes? Moins de 50 d’après la photo, no comment.

    12
    79
      Anonyme
      16 février 2019 - 19 h 35 min

      Ya Pas Foule !
      16 février 2019 – 16 h 09 min

      HARKI,

      19
      14
    Basta
    16 février 2019 - 16 h 00 min

    Toutes les Wilaya du pays doivent dire au pouvoir (…) : dégage.

    56
    11
    Anonyme
    16 février 2019 - 15 h 56 min

    La même chose dans les villes de : Béjaïa, Jijel, Oran, Chlef etc…..Les jeunes manifestent bruyamment leur rejet du cinquième mandat.

    50
    11
    Anonyme
    16 février 2019 - 15 h 11 min

    L’Algérie ne sera jamais le royaume des bouteflika et des tlemcanis

    52
    13
    Anonyme
    16 février 2019 - 14 h 01 min

    Ne vous vous fatiguer pas pour rien on a pas atteint la période ou Eltsine pour sauver la Russie a installe Poutine et Barack Obama a installer Trump pour sauver les USA contre l’état profond qui ont mené leurs pays a la destructions et la faillite . Ils faut que le peuple Algérien patientent ça arrive quand le cycle est atteint chere peuples

    10
    38
    Anonyme
    16 février 2019 - 13 h 00 min

    et alors ! le peuple algerien soutient BOUTEFLIKA ET LES USURPATEURS AU POUVOIR ? c est la fin des haricots ; soyez sages et partez avant que la rue ne vient vous déloger par la force et aucune force ne peut arrêter ou faire face au peuple algerien ! le fleuve arrive et il va tous vous emporter ! le peuple sait que vous avez préparer vos arrieres en France mais vous n allez pas échapper à la volonté populaire !

    58
    12
    Missive
    16 février 2019 - 12 h 56 min

    Qu’es qu’il attendent les autres villages douar villes pour suivre le mouvvvvv

    44
    13
      Anonyme
      16 février 2019 - 15 h 59 min

      La même chose dans les villes de : Béjaïa, Jijel, Oran, Chlef etc…..Les jeunes manifestent bruyamment leur rejet du cinquième mandat.

      29
      11
    FELLAG
    16 février 2019 - 12 h 51 min

    Bravo ! et encore Bravo !,ne laissez vous pas mourir;c’est le moment ou jamais à défendre votre nation;ceux qui vous dirigent ont tous une résidence ailleurs avec un compte bancaire pleins a craqué;réveillez vous nous sommes à égalité en matière de corruption et d’injustice avec la somalie pays en guerre;pour se soigner il faut aller chez nos voisins;es-que c’est normal que le pays le plus riche du continent n’arrive meme pas à acheter les médicaments pour ses malades

    46
    12
    Anonyme
    16 février 2019 - 12 h 45 min

    Que toutes les villes, villages et jusqu’aux moindres dechras suivent

    53
    13
    Anonyme
    16 février 2019 - 12 h 42 min

    BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

    49
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.