Jeu trouble de Washington : Trump veut faire de l’Algérie un second Venezuela ?

trump Washington
Quel plan diabolique Donald Trump mijote-t-il contre l'Algérie ? D. R.

Par Karim B. – Un certain nombre d’éléments indiquent que Washington verrait d’un bon œil une situation d’instabilité en Algérie dans le but évident de faire main basse sur ses hydrocarbures. Les déplacements et les agissements suspects de l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger semblent participer d’une stratégie visant à affaiblir le pays faute d’avoir pu l’intégrer dans le plan diabolique du «printemps arabe».

Quel deal Donald Trump a-t-il passé avec le régime monarchique de Rabat pour intégrer le Sahara Occidental dans les fonds d’aide alloués au Maroc, décidés par le Président et approuvés par le Congrès ? Cette décision intervient à quelques jours d’un déplacement programmé du conseiller et néanmoins gendre de Donald Trump, Jared Kushner, à Rabat pour, semble-t-il, préparer le terrain à la visite du Premier ministre israélien au Maroc. Une visite retardée en raison de la réaction hostile de la rue et d’une crainte de voir ce rapprochement déclaré entre le régime chérifien et l’entité sioniste provoquer des manifestations dans un contexte déjà marqué par les contestations du Rif dans le nord du pays.

Il va de soi que l’Algérie constitue une entrave au projet qui consiste à permettre à Israël de s’implanter au Sahel et au Maghreb.

Mais le plan américain a également pour but de mettre la main sur les richesses souterraines de l’Algérie que les géants pétroliers américains lorgnent. L’intérêt est plus particulièrement porté sur le pétrole et le gaz de schiste que l’Algérie entend exploiter à moyen terme pour faire face à ses besoins vitaux. Les Américains sont passés à l’offensive, en s’immisçant dans la rédaction de la nouvelle loi sur les hydrocarbures par le biais de cabinets de consulting américains, selon des sources médiatiques.

Les discours lénifiants des responsables américains à l’égard de l’Algérie «stable» et «alliée stratégique dans la lutte contre le terrorisme» sont à prendre avec des pincettes. L’establishment américain, qui téléguide à partir de Washington un coup d’Etat contre le président vénézuélien, Nicolas Maduro, ne compte pas passer à côté de la manne financière que peut lui procurer le recours à l’extraction des hydrocarbures non conventionnels en Algérie.

C’est dans cette perspective qu’une joint-venture a été créée récemment avec l’américain ExxonMobil, au moment même où une société américaine est en train de s’implanter au Venezuela pour exploiter des gisements de pétrole à Tia Juana, Rosa Mediano et Ayacucho 5 sur une période de 25 ans, révèlent des médias spécialisés, qui précisent que la société américaine «achètera l’ensemble du pétrole produit sur ces gisements et le revendra», en s’appropriant 49,9% des bénéfices.

K. B.

Comment (106)

    ANONYME 1
    23 février 2019 - 17 h 21 min

    Trump confirme que c’est un pourri comme ceux qui l’ont devancé.

    Trump ne sait pas que l’Algérie et es algériens vont le faire danser sans mouchoirs.

    Anonyme
    23 février 2019 - 11 h 54 min

    J avais pas vu cet article lol , Trump je t aime bien parce que tu fais la paix avec Kim le coréen tu t entends plus ou moins bien avec Poutine par rapport à Obama et Hillary et tt les autres ,les médias sionistes et les banques les stars les sportifs les intellectuel tout ce système sioniste établi depuis belle lurette te détestent parce que tu ne fais parti de leur système mais des fois tu n as pas le choix de faire des concessions comme pour le mur au Mexique ou l installation de l ambassade américain a Jérusalem ect ect mais tu es avant tt un homme d affaire un milliardaire donc tu sais négocier et avec n importe qui mais t es brutal comme un vrai cow boy texan et je préfère ceux la aux sionistes ou néoconservateurs israélo américain qui on usurpé le pouvoir aux states et ton gendre en fait parti mais c est le mec a ta fille et le père de tes ptis enfants encor des concessions obligatoires donc revenons à nos moutons l Algerie est un pays ami des USA et a rendu un service que n importe quels présidents américains ne devra jamais oublié ainsi que son peuple c est la prise d otage en Iran ds votre ambassade , qui a trouvé une issue pour les USA et ses otages L ALGERIE ; Qui fête la meme fête d indépendance que vous un jrs après vous l ALGERIE ; Qui est la force régionale et qui a combattu le terrorisme le plus violent ALGERIE ; Qui a combattu un pays puissant et membre du conseil permanent de l ONU ; L ALGERIE .Pour finir qui peut manger une boite entière d Harissa en un trait lol , un navy seal un GI’ s un rangers ils en seront incapables et ne pourrons plus combattre ; encore L ALGERIE et c est meme pas un soldat ; alors réfléchis bien Trump avant de faire quoique ce soit avec l ALGERIE!

    Kenza
    23 février 2019 - 9 h 30 min

    D’où vient le vrai danger ? il vient de ceux qui, coûte que coûte et jusqu’au risque de diviser le peuple et provoquer un second 5 octobre, veulent nous imposer un cinquième mandat ou la main de l’étranger qui trouve là l’occasion de s’immiscer dans nos affaires intérieures ?
    Car, voyez-vous, la meilleure arme contre un ennemi de l’étranger, ce n’est pas une armée aussi puissante soit-elle et prête à faire la guerre mais c’est tout simplement un peuple uni et une armée qui a le soutien du peuple, tout le peuple et, de ce fait, est capable de préserver LA PAIX !

    TARZAN
    23 février 2019 - 9 h 27 min

    l’ennemi de l’algerie c’est pas les américains qui sont très très loin de l’algérie et ne connaissent meêm pas où se trouve l’algérie, les problèmes de l’algérie viennent de trois pays: france, israel et bien sûr le maroc. ls USA ont toujours aidé l’algérie, et la decennie noire est là pour le prouver!

    2
    4
      Anonyme
      23 février 2019 - 13 h 07 min

      Pas d’ accord Tarzan; c est le pays qui a fait plus de guerres dans le monde et il est partout dans le monde dans tt ses continents et aucuns pays ne leur est inconnu et encor moins l Algerie , ils sont tous ses pays occidentaux et les USA les premiers le fer de Lance d Israël. Nous avons rien contre les USA mais nous les connaissons bien et nous pouvons pas leur donné une totale confiance comme celle qu on par exemple avec la Russie ou meme la Chine. Les américains ils s en foutent complètement de l Europe ou de l Afrique ou de qui que ce sot a part Israël car le lobby est puissant comme par exemple l APAC qui gèrent la politique extérieur des USA donc les Dept d état les affaires étrangères et il y a que leurs propres intérêts qui comptent avant tout et ils ont aucunes pitiés pour les peuples et pays qui leur fait de l ombre ou qui les empêche de s accaparé pourquoi ils ont des bases militaires partout ; les affaires ils les font avec leurs armes et leurs soldats ils les imposent indirectement et c est le seul avec certains comme la France et d autres colons impérialistes. Je ne dis pas qu il faut pas avance avec eux ou ne pas faire d affaires avec eux bien au contraire mais avec un œil vigilant et qu ils nous prouvent leurs bnes intentions avant avec nous .

    Kenza
    23 février 2019 - 9 h 02 min

    D’où vient le vrai danger ? il vient de ceux qui, coûte que coûte et jusqu’au risque de diviser le peuple et provoquer un second 5 octobre, veulent nous imposer un cinquième mandat ou de la main de l’étranger qui trouve là l’occasion de s’immiscer dans nos affaires intérieures ?

    UMERI
    18 février 2019 - 19 h 44 min

    Pour se maintenir au pouvoir, Bouteflika utilise la ruse, contenter tout les puissants de ce monde. Les fournitures d’ armes, auprès de la Russie, le pétrole pour les U S A, les constructions d’infrastructures pour les chinois, les Entreprises économiques et les banques pour la France.Les italiens, espagnols, anglais allemands, ont également une part du gâteau Algérie, ce qui à manqué a Maduro du Venezuela. En cette période de magouille a grande échelle, ceux qui disposent d’importantes ressources, sont les plus menacés.Si cous n’avez rien vous crevez de faim, de soif, le monde  » dit civilisé » s’en balance. Alors, pas de panique, il faut garder la tête froide, réfléchir un peu, sur ce qui nous arrive, avec le système Bouteflika et comment, nous en sortir, sans trop de dégâts.

    10
    4
    chark
    18 février 2019 - 14 h 41 min

    Tant que L’Algerie utilisera le pq$ dans ses échanges internationaux , elle subira les foudres de l’administration us/sioniste , il faut suivre le chemin des Chinois , des Russes , et des Iraniens !

    10
    6
    FAID
    18 février 2019 - 9 h 30 min

    Les USA ont déjà tout ce qu’ils veulent de l’Algérie avec ce régime cela continuera tant que ce régime est en place, mais nous faire peur pour laisser faire c’est sous-estimer le peuple.

    17
    4
    Anonyme
    18 février 2019 - 8 h 21 min

    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a annoncé que la communauté musulmane allait vivre des moments difficiles comme ceux qu’elle vit actuellement.
    Mais il a également transmis dans le Coran et la Sounna quels sont les remèdes pour la communauté afin de sortir de cette situation et qu’elle retrouve ainsi la grandeur qui était la sienne.

    D’après Thawban (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les différentes communautés sont sur le point de se regrouper contre vous comme se regroupent les gens qui mangent autour d’un plat ».
    Une personne a dit: Est ce que la cause de cela est que nous serons peu nombreux ce jour-là ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ce jour-là, vous serez plutôt nombreux. Mais vous serez comme l’écume du torrent (*). Allah va retirer des coeurs de vos ennemis la peur qu’ils avaient de vous et il mettra dans vos coeurs le -wahn- ».
    Une personne a dit: Ô Messager d’Allah! Qu’est ce que le -wahn- ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’amour de l’ici-bas et le fait de détester la mort ».
    (Rapporté par Abou Daoud et authentifié par cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°958)

    (*) C’est à dire faibles et méprisables.

    19
    18
    Douakhariad
    18 février 2019 - 2 h 04 min

    Mais ils nous prenne pour des pigeons les c…

    6
    2
    Pour avoir l'ennemis, faut penser comme l'ennemis !
    18 février 2019 - 0 h 19 min

    Il y a plusieurs types de printemps et redécoupage de carte que la coalission US veulent réaliser en Algérie comme en Afrique du nord ! Mais nous ne sommes pas dupe, nous maintiendrons nos frontières fermés, l’Algérie c’est l’Algérie rien d’autre « El JAZAÏR ! »

    11
    12
    Anonyme
    17 février 2019 - 22 h 18 min

    J ai lu pas mal de commentaires mais ma fois…si trump veut faire quoi que ce soit en Algérie..ni fakhamatou..ni les autres incompétents de notre gouvernement ne pourront l arrêter…donc s ils veulent faire peur aux algérien pour faire re voter fakhamatou…c pas la peine car à mon avis il faut trouver autre chose que ça..les américains s en foutent du gas algérien..ils ont plus de pétrole et de gaz que nous…pfff les américains s’intéresse à l Algérie… moi je dis les marochiens sont entrain de mijoter leur plans selon les directives de leur maître les sionistes..pour causer des troubles epicitou..alors on paye tant d incompétent pour nous protéger des jeux politiques sionistes marocains et nous autres attendent les gifles avant de faire quoi que ce soit…

    18
    25
    issam
    17 février 2019 - 22 h 07 min

    Oui oui trump nous menace juste avant les élections d’avril .Bien sur on va voter en masse pour le cadavre bouteflika

    37
    6
      Anonyme
      18 février 2019 - 0 h 37 min

      Je sais qu’il s’agit juste d’une faute de frappe et que tu voulais plutôt écrire «on va voter en masse pour le CADRE» et non pas le cadavre.

      13
      5
      Anonyme
      18 février 2019 - 8 h 36 min

      Ohh maman papa j’ai peur

      11
      1
      Anonyme
      18 février 2019 - 12 h 40 min

      c est un poisson d avril du système!

      5
      2
    Anonyme
    17 février 2019 - 21 h 53 min

    Un article sur Voltaire net sous le titre :Comment une cellule secrète de Facebook manipule les opinions publiques signe par Shelley Kasli (Bloomberg) révèle la manière dont Facebook manipule les processus démocratiques,il a révélé aussi comment une cellule secrète de Facebook a permis la création d’une armée de Trolls à la faveur de nombreux gouvernements de par le monde.Cette initiative est menée depuis Washington par une équipe très discrète de Facebook, spécialisée dans les questions de politique globale, avec à sa tête : Katie Harbath, l’ancienne stratège numérique du camp Républicain qui a travaillé en 2008 sur la campagne présidentielle de l’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, ainsi que sur les élections indiennes de 2014 . Le nombre d’utilisateurs de Facebook a explosé concomitamment aux soulèvements des « printemps arabes » qui ont eu lieu au Moyen-Orient en 2010 et 2011, mettant en évidence l’immense influence qu’exerce la plate-forme sur la démocratie.Facebook a été mis en cause par l’Union Européenne pour avoir laissé l’islamisme radical prospérer sur son réseau.À l’époque des élections indiennes de 2014, Facebook avaient déjà travaillé pendant plusieurs mois sur diverses campagnes. Modi a grandement profité du soutien de Facebook et de WhatsApp pour etre elu haut la main…..Dans les semaines qui ont suivi l’élection de Modi, Zuckerberg et sa directrice d’exploitation Sheryl Sandberg se sont tous deux déplacés en Inde………L’Inde est devenu un foyer de désinformation, avec notamment la propagation d’un canular qui a conduit à des émeutes causant la mort de plusieurs personnes. Le pays est aussi devenu un endroit extrêmement dangereux pour les partis d’opposition et les journalistes.Ce qui est intéressant, c’est que Mark Zukerberg lui-même veut devenir président des États-Unis et s’est ainsi déjà attaché les services de David Plouffe (conseiller de campagne de Barack Obama en 2008) puis de Ken Mehlman (conseiller de campagne de George Bush Jr en 2004). Il travaille actuellement avec Amy Dudley (ancienne conseill§re du sénateur Tim Kaine), Ben LaBolt (ancien attaché de presse de Barack Obama) et Joel Benenson (ancien conseiller de campagne d’Hillary Clinton en 2016) .Une étude parue en 2014 intitulée : La mise en évidence expérimentale d’un phénomène de contagion émotionnelle de grande ampleur via les réseaux sociaux a étudié le ratio entre les messages positifs et négatifs vus par 689 000 utilisateurs Facebook. Cette expérience, qui s’est déroulée entre le 11 et le 18 janvier 2012, a tenté d’identifier des effets de contagion émotionnelle en modifiant le poids émotionnel des informations diffusées aux utilisateurs ciblés. Les chercheurs concluent avoir mis en évidence pour la première fois « la preuve que les émotions peuvent se propager à travers un réseau informatique, [même si] les effets liés à ces manipulations restent limités ».Ainsi donc, pour quel nouveau produit révolutionnaire Facebook a-t-il conduit des expérimentations psychologiques visant à manipuler émotionnellement ses utilisateurs ? Ces produits révolutionnaires sont des armées de Trolls numériques à des fins de propagande qui diffusent des informations mensongères comme une trainée de poudre afin d’aider ses clients pendant les élections.La plupart d’entre nous ne prête pas vraiment attention à ce qui est posté sur les réseaux sociaux et la majorité de ce que l’on voit est plutôt inoffensif. Du moins, c’est l’apparence que cela prend à première vue. La vérité est que ce que nous postons sur le net a un impact effrayant. Selon une recherche récente menée conjointement par le Laboratoire national du Nord-Ouest pacifique et l’université de Washington, le contenu que l’on poste sur les réseaux sociaux pourrait être utilisé par un logiciel afin de prédire des événements futurs —Dans un papier qui vient d’êre publié par ArXiv, une équipe de chercheurs a découvert que les réseaux sociaux peuvent être utilisés dans le but de « repérer et de prédire des événements dans le monde réel » . L’analyse de Twitter peut prédire avec précision des troubles sociaux, par exemple, lorsque des personnes utilisent certain hashtags pour discuter certains problèmes avant que leur colère ne se répande dans le monde réel.L’exemple le plus connu de ce phénomène est survenu lors des printemps arabes, lorsque des signes évidents de protestations et de soulèvements imminents ont été repérés sur le net les jours précédant la descente des gens dans les rues.L’inverse est aussi vrai, signifiant que la colère peut aussi être générée par les réseaux sociaux et une fois qu’elle atteint un niveau optimal être déversée sur des événements de la vie réelle.la diffusion de fausses nouvelles porte préjudice à la perception de la réalité quotidienne….Madame Feraoun doit plutot penser a installer un veritable systeme de cibersecurite ..et creer une agence nationale de securite numerique,elle doit faire appel aux experts Russes pour former nos ingenieurs en securite numerique …ils sont parmi les meilleurs du monde…aujourd hui avant demain …car la manipulation de l opinion publique Algerienne est en pleine activite…. …..

    8
    9
    Anonymeplus
    17 février 2019 - 21 h 50 min

    Qui comprend que les lobbys juifs, principalement sionistes déterminent la politique étrangère américaine, comprendra le côté va-t-en guerre des usa.
    Depuis l’indépendance des usa, ces derniers sont restés en paix, sans guerroyer, 17 ans !!!
    Tout le reste est un perpétuel recommencement d’une domination guerrière, pourquoi ? Parce que les usa ont besoin de sa pour exister. L’industrie de l’armement, l’industrie pharmaceutique, l’industrie du tabac, l’industrie du bâtiment, les marchés boursiers, la métallurgie, la sidérurgie, les chantiers navals, l’industrie aéronautique, etc…sont des domaines verrouillés, cadenassés par les juifs, si l’on rajoute à cela tous les leviers de pression politique au niveau de la maison blanche, du congrès, de la chambre des représentants, des partis républicain et démocrate, nous avons là une magnifique brochette où le politique, l’économique mais également et surtout le financier convergent tous vers une seule ligne directrice, celle de tel aviv parce que les usa sont redevable à israël via ses lobbys d’une forme de dette que toutes les plus grandes banques américaines détiennent vis-à-vis du gouvernement américain et elles sont toutes tenues par des juifs.
    Ce chantage financier oblige le président américain a se plier au desiderata des bailleurs de fond, généralement le président américain opte pour la guerre principalement pour le côté économique aujourd’hui que les caisses sont vides, il était idéologique jusqu’à la fin de la guerre froide.
    L’irak hier, la Syrie aujourd’hui sont des motifs de guerre purement économique.
    Pour revenir à l’article, il me semble plus qu’exagérer l’entrée en guerre des usa avec notre pays.
    1- l’Algérie n’est pas l’irak ou la Syrie économiquement parlant qui justifierait une guerre, fut-elle éclaire, l’Irak possède les quatrième réserves mondiale de pétrole, la Syrie à une position stratégique pour le passage des pipes line futurs venant des anciennes républiques socialistes du sud ouest Russe et qui alimenteront toute l’europe occidentale en pétrole, d’où l’intérêt des usa.
    2- le gouvernement algérien maintient des relations cordiales avec l’administration américaine qui ne justifie en aucune manière que ce soit une hasardeuse intervention militaire.
    3- l’Algérie maintient également de très bons rapports avec la Russie qui n’acceptera jamais que les usa puissent ne serait-ce qu’en rêve, envahir l’Algérie, c’est impossible.
    Dans ce genre de situation, il est préférable aux usa de corrompre les régimes en place plutôt que de les envahir militairement, les usa arrivent à leur fin plus facilement en mettant des caniches qui répondent au doigt et à l’oeil sans effusion de sang, comme au moyen-orient, ou toutes les monarchies sont les valets des usa qui se servent sans limites (400 milliards de dollars de contrat d’armement avec l’arabie yehoudite, 200 milliards de dollars avec le qatar, les eau et oman).
    Une guerre aux usa se compte d’abord en milliards de dollars, une intervention des usa en Algérie n’est pas rentable pour le trésor public américain, c’est d’abord le coût et surtout la rentabilité qui seront déterminant, c’est ça le pragmatisme américain, j’investis combien dans cette guerre, pour avoir en retour combien, c’est aussi simple que ça, le nerf de la guerre est une réalité au quotidien chez l’oncle Sam.

    6
    4
      Anonyme
      18 février 2019 - 7 h 24 min

      @Anonymeplus

      Vous etes en retard d une guerre….si vous ecrivez que «  »L’irak hier, la Syrie aujourd’hui sont des motifs de guerre purement économique.. » » je vous conseille de suivre sur Youtube ou de lire le livre de Oded Yinon sur les plans sionistes pour le moyen orient…Oded Yinon, journaliste et ancien fonctionnaire du ministère israélien des Affaires étrangères, est l’auteur de ce texte publié en 1982 par l’Organisation sioniste mondiale.,et vous verrez que les vrais motifs sont totalement differents que ceux que vous voulez nous faire entendre…..

      4
      2
    hercule
    17 février 2019 - 21 h 20 min

    Yaw fakou.
    Qui est à la tête de la plus grande entreprise algérienne (SONATRACH)?
    C’est Ould Kaddour. Vous connaissez certainement l’histoire comment il a été nommé et qu’est -ce qu’il a commis.
    Vous connaissez aussi Chakib Khelil et les affaires de maguille qu’il a eu quand il était ministre.
    Allors arrêtez avec ces articles de propagande.
    Ce pouvoir est en parfaite symbiose avec les USA. Il lui rend service de la manière la plus parfaite.

    17
    4
    Kamel
    17 février 2019 - 21 h 18 min

    En fait ceux qui veulent la destruction de l’Algérie ce sont ceux qui veulent se maintenir au pouvoir en Algérie à contre courant de l’histoire et de la biologie, ceux qui piétinent la constitution quotidiennement et qui aident les corrompus à mettre à sac l’Algérie.

    18
    1
    rien
    17 février 2019 - 20 h 53 min

    Le jeu trouble sont les (…) au pouvoir qui le font. S’il veulent la stabilité et la paix qu’ils dégagent et qu’ils laissent le peuple tranquille, sans l’humilié avec un (…) comme président.

    27
    2
    Hamid TOUAHRI
    17 février 2019 - 20 h 32 min

    comment vas tu

    1
    2
    benchikh
    17 février 2019 - 20 h 18 min

    pour les gens qui ne prennent pas au sérieux le danger que les Américains présentent, qu’ils lisent l’histoire Romaine et sa domination sur tout les richesses qui peuvent alimenter l’empire mère .Les Américains ont l’idée de donner la naissance d’un empire Romain à l’Américaine .Leur empire à besoin des ressources pour se propager sur les cinq continents .A mon avis il fallait toujours prendre au sérieux le danger Américain parallèlement le danger Russe aussi .Ces états, qui ont pu intégrer les autres races dans l’orbite de leur empire ne s’arrêteront pas .Et notre pays présente comme auparavant des richesses et surtout notre époque le Pétro-Dollar ,il fallait se préparer en face de ce gigantisme machine de guerre.Que DIEU tout puissant Bless Algeria .

    9
    15
    Anonyme
    17 février 2019 - 19 h 46 min

    Jeu trouble de Washington : Trump veut faire de l’Algérie un second Venezuela ?

    Quelle blague!!!!!!!!!!!!!!
    Ceux qui veulent le chaos c’est ceux qui se maintiennent au kourssi coûte que coûte

    52
    7
    dz 16
    17 février 2019 - 19 h 43 min

    accepter le 5ème mandat, et la ruine qui va avec, sinon la révolution, mais je pense il y a un autre choix . juste laisser le choix au peuple (@-0).

    39
    3
      belahmar
      17 février 2019 - 22 h 47 min

      . .. les seuls danger pour l algerie sont boutef la marocain et la clique de voleurs qui est autour…
      ce sont les vrais dangers ….

      8
      2
      Anonyme
      18 février 2019 - 8 h 41 min

      @ Dz 16….Tout a fait,le peuple est seul souverain et c est au peuple Algerien d imposer son choix le jour du scrutin.Gardons notre calme et evitons la division en clans qui peut se transformer en confrontation……Menons notre campagne electorale pour celui ou celle qui nous semblera le mieux approprie et adapte a diriger le pays….a proceder aux profodes reformes pour sauvegarder nos institutions et offrir a notre pays une constitution digne du 21 eme siecle qui renforcera la souverainete du peuple et la sauvegarde de ses interets et celles de la nation Algerienne…

    Tredouane
    17 février 2019 - 19 h 38 min

    Je ne suis pas expert mais,la politique U.S appartiens aux cercles qui dirigent cette nation,nous ne pouvant qu’adopter notre propre politique,il es certainement et plus que jamais nécessaire de consolidé vraiment notre front intérieur non pas par des prouesses politiques politiciennes mais par des actes avec des auteures politiques nouveaux compétant dévoués et honnêtes.
    A mon avis nous ne pouvons plus continué avec des acteurs politiques de façade qui ont prouvé qu’ils n’ont aucune vision de leurs réalités quotidiennes,leurs demandés une vision stratégique à moyen long terme serais purement suicidaire,ils doivent s’éffacés de la seine politique et laisser place à un genre d’hommes politiques qui marchent au seins du peuple sans ce blindé .
    Nous devons bien mesuré l’impression que donne le reflet de notre image à l’extérieure et non pas nous regarder dans un miroir trompeur,très lourde responsabilités pèse sur nous tous en tant que Nation de Novembre dont la flamme ne s’éteindra jamais,non seulement passons de l’exemple l’état pour des hommes au choix d’HOMMES D’ETAT.

    22
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.