George Soros est-il derrière les flux migratoires qui touchent l’Algérie ?

printemps Soros
George Soros. D. R.

Par Kamel M. – L’auteur du livre Soros et la Société ouverte est revenu dans un récent entretien sur les actions menées par des officines occultes dont la finalité est la déstabilisation d’un certain nombre de pays dans le cadre de la «stratégie mondialiste» qui fait perdre aux Etats leur souveraineté.

Cette stratégie vise à «dissoudre les équilibres géopolitiques et stratégiques existants pour les reconfigurer selon ses intérêts», souligne Pierre-Antoine Plaquevent. «Telle est la méthodologie du mondialisme et de la société ouverte. L’utilisation des flux migratoires, des brigades internationales islamistes ou encore les déstabilisations de régimes politiques (printemps arabes, etc.) ou même l’invasion militaire pure et simple (comme en Irak ou en Afghanistan) constituent toute une gamme de technologies politiques dont disposent les mondialistes pour faire avancer leur projet partout dans le monde», explique-t-il.

Le militant qui se décrit comme «anti-globaliste» et rejette le «sentimentalisme et la plainte victimaire» estime que George Soros «use sa fortune dans un esprit globaliste missionnaire» et dispose d’un outil de dimension planétaire au travers de son réseau, les fondations Open Society [qui] comptent officiellement plus de 40 fondations nationales et régionales interconnectées entre elles à travers le globe, mais elles sont en fait beaucoup plus nombreuses». «Il s’agit, précise-t-il, d’un réseau d’organisations non gouvernementales (ONG) réparties sur tous les continents et dont l’action se déploie dans des thématiques sociales, sociétales ou politiques telles que les migrations, la dépénalisation des drogues, les nouvelles normes sociétales (théories du genre, propagande LGBT), les déstabilisations de régimes politiques jugés autoritaires, la liberté de la presse, l’écologie, etc.».

«Les réseaux Soros s’investissent massivement dans la question migratoire», souligne Pierre-Antoine Plaquevent, qui précise que l’ensemble des moyens auxquels recourent ces réseaux «pour imposer leur agenda migratoire est colossal» et «effectuer d’importantes campagnes de lobbying en faveur des changements juridiques dans le droit international sur le statut des migrations».

Pierre-Antoine Plaquevent rappelle que «l’une des organisations les plus impliquées dans l’installation d’immigrés venant de Syrie (…) est l’association Human Right Watch dont le fondateur n’est autre qu’Aryeh Neier, l’ancien président de l’Open Society de 1993 à 2012 et qui est aujourd’hui son président d’honneur». «Cette même Human Right Watch est l’une des ONG les plus écoutées par les instances internationales dans les accusations de crimes de guerre portées contre l’Etat syrien et le président Bachar Al-Assad», explique-t-il encore.

L’Algérie est directement impactée par ce phénomène, les services de sécurité algériens ayant expulsé d’anciens membres de l’opposition armée syrienne qui s’étaient infiltrés dans le sud du pays, alors que ces mêmes ONG lançaient une campagne de désinformation sur un supposé mauvais traitement des migrants par les autorités algériennes. Le tout sur fond de pressions pour pousser l’Etat algérien à ouvrir des camps pour réfugiés. Une injonction à laquelle l’Algérie a opposé un refus catégorique.

K. M.

Comment (36)

    Abou tamtam
    20 février 2019 - 12 h 23 min

    Il n’y a pas que ce sorros.
    Avis aux Algériens qui supportent les équipes étrangères sans savoir à qui elles appartiennent. Le président de Tottenham par exemple possède en Argentine, des territoires aussi grands que plusieurs wilayas pour permettre à des milliers de soldats israélites de prendre des vacances et en même temps s’entrainer

    Anonyme
    20 février 2019 - 12 h 17 min

    @ Algerian35

    Calme toi….le probleme des refugies africains qui arrivent des pays du sahel..doit etre resolu avec beaucoup de sagesse et d intelligence aux frontieres sud de notre pays…et les medias surtout ne doivent pas amplifier le probleme des refugies.Vous ecrivez qu Il s’agit d’invasion migratoire, illégale, comme moyen d’atteinte à l’intégrité de notre pays.et oui c est vrai..mais cette invasion est organisee par les forces et les services speciaux sur le territoire du Mali et du Niger…pour pousser les Algeriens a commettre des actes agressifs et racistes contre des africains….la preuve l assassinat du jeune etudiant du Zimbabwe a Annaba…et c est le but de l instrumentalisation des refugiers par ces puissances sur le sol du Mali et du Niger pour detruire la dimention africaine de l Algerie et ternir son image pour faciliter l entree en force d Israel en Afrique et particulierement dans les pays du Sahel…cela a commence avec le Tchad
    Donc traitez les refugies humainement ,ils sont une proie et un otage de ces puissances stationnees dans les pays du Sahel…La diplomatie Algerienne doit s activer a trouver les solutions adequates…avec nos voisins du sud.

    5
    1
    Brahms
    20 février 2019 - 5 h 12 min

    Il se repose sur le dos des pauvres pour s’enrichir. Il mange l’intérêt, c’est un usurier. Il s’enrichit grâce à la sueur des salariés qui font du rendement dans les entreprises. Comme en Indonésie, on fabrique un maillot de football à 5 €, qui sera revendu 110 ou 120 €, à Paris. Voilà, son business. Regardez son visage, il n’a pas l’air d’être heureux car assoiffé d’argent. Il pense qu’il va ramasser tous les billets de banque qui sont en circulation. L’argent est un très mauvais maître.

    8
    1
    Mme CH
    20 février 2019 - 0 h 34 min

    Sbah El Kheir..! Comment, vous ne le saviez pas….??? Soros est le pur jus du cercle oligarchique de Bilderberg..!

    « Soros se qualifie lui-même de chef d’Etat, sans Etat. Il vit le jour en 1930, sous le nom de György Schwartz, dans une famille juive non pratiquante. Son père changeât le nom de famille pour Soros afin de se protéger des nazis.

    Soros admet son implication dans la crise des migrants : « Les frontières nationales sont l’obstacle. »

    L’investisseur milliardaire George Soros a confirmé qu’il veut faire tomber les frontières de l’Europe, à la suite des accusations portées la semaine dernière par le Premier ministre hongrois Viktor Orban.

    La semaine dernière, M. Orban a accusé M. Soros – qui est né en Hongrie – d’encourager délibérément la crise des migrants.

    « Cette invasion est conduite, d’une part, par les passeurs, et de l’autre par ces « militants des droits de l’homme » qui soutiennent tout ce qui affaiblit l’État-nation », a déclaré M. Orban. « George Soros est peut-être ce qui représente le mieux cet état d’esprit Occidental et ce réseau militant. »

    M. Soros a envoyé une déclaration au Bloomberg Business, affirmant que ses fondations aident à « maintenir les valeurs européennes », tandis que les actions de M. Orban qui consistent à renforcer la frontière hongroise et à arrêter l’afflux massif de migrants « sapent ces valeurs. »
    « Son plan traite la protection des frontières nationales comme le but et les réfugiés comme un obstacle», a ajouté M. Soros. «Notre plan traite la protection des réfugiés comme le but, et les frontières nationales comme l’obstacle.«

    Le mois dernier, M. Orban a accusé les ONG pro-immigration de « tirer profit » de la crise de l’immigration, en mettant en relief celles qui sont financées par M. Soros.

    George Soros est un ferme partisan des organismes transnationaux tels que l’Union européenne, et sa « Fondation pour une société ouverte » (Open Society Foundation, OSF ) fournit de l’aide aux militants pro-migration.  »

    C’est clair comme de l’eau de roche…!

    Anonyme
    19 février 2019 - 23 h 10 min

    Dieu tout puissant, je le regarde et je pense au Diable.

    8
    1
    Anonyme
    19 février 2019 - 22 h 59 min

    Soros est a l origine de transparency et tant d autres ong qui poussent les affilies a doubler d orgueil en défiant les lois souveraines des pays émergents en constituant un réseau d influences pour tous ses touristes pris en charge par toutes ses ONG , billets , per diems qui suscitent des rapaces allant jusqu a vendre leur âme au diable ; voila la grande corruption de soros à travers ses ong ;
    Il est impensable de fédérer les bons esprits autours de toute cette charogne , l Algérie est l un des rares pays a respecté la dignité humaine , le droit de circuler sans être enfermé dans des camps de rétention ,alors que tous ses enfants sont enfermes à paris , londres ……. sous l oeil de nos ambassadeurs affairistes. Nous avons été un camp à ciel ouvert pendant 132, nous resterons fidèles a la circulation , à l indépendance des pays et des hommes .

    5
    2
      Algerian35
      20 février 2019 - 9 h 43 min

      Je trouve confus ce vous écrivez, c’est quoi cette « liberté de circulation » ? Il s’agit d’invasion migratoire, illégale, comme moyen d’atteinte à l’intégrité de notre pays. Les lois algériennes exigent un visa. Réveillez-vous s’il vous plaît (à moins que vous ne soyez un troll professionnel …).

    Anonyme
    19 février 2019 - 22 h 06 min

    Les actions de ces barons des lobbys sionistes sont actuellement occupes a detruire l image des pays arabes en Afrique et de semer leur venin en multipliant les fakenews tel la maltraitance des africains en Lybie en Algerie et en Tunisie,,,a travers les manipulations des refugies africains et par la provocation organisee des citoyens Maghrebins pour les pousser a reagir contre le flux des refugies…

    Algerian35
    19 février 2019 - 20 h 33 min

    L’invasion migratoire organisée, comme ce qui se passe en Algérie, n’a pas pour finalité le vol de ressources d’un peuple, mais plutôt pour faire disparaître le peuple lui-même, c’est une bombe biologique qui agit lentement mais sûrement, elle est fatale. Manquons-nous de responsables visionnaires ?

    NORD DEAN
    19 février 2019 - 17 h 54 min

    « un jour une hache était entrain d’abattre un arbre, ce dernier dit à la hache : Pourquoi tu es entrain de me détruire. Celle-ci lui répond : N’oublies pas que mon manche vient de chez toi ».

    Le manche de l’arbre Algérie, qui équipe les haches des « George Soros » ne peuvent provenir que de la branche du 1er au 5eme mandats . —

    14
    10
    Felfel Har
    19 février 2019 - 17 h 28 min

    Ils sont parfois pathétiques ces milliardaires qui dilapident leur fortune à vouloir influer sur les grands évènements qui façonnent le monde, à se croire investis d’un pouvoir supranational. Soros n’est pas un élu, il n’a donc aucun mandat pour décider ce qui doit être fait ici ou là. C’est donc un mercenaire, un brigand, un criminel dont il faut mettre la tête à prix et qu’il faut éliminer au plus vite.
    Contrairement à Bill Gates et Ted Turner qui ont mis la main à la poche pour soulager les maladies endémiques qui affectent le monde (le premier) et pour venir en aide aux institutions de l’ONU ( le second), Soros ne rêve que d’apocalypse.

    15
    3
    Anonyme
    19 février 2019 - 17 h 01 min

    Tout comme pour les pays arabes dernièrement déstabilisés (à raison ou à tort), on a vu en 2017 le conflit rohingya au Myanmar surgir de nul part. L’implication des acteurs géopolitiques majeurs, tel ce fameux Soros, était derrière le réveil brusque d’une crise entre Bouddhistes et Musulmans, avec en filigrane une manœuvre contre la Chine et dirigée pour s’accaparer les vastes réserves d’hydrocarbures de la région.
    Concernant l’Algérie, l’attaque externe de Tiguentourine, élaborée en test, a démontré hors de tout doute que l’Algérie n’est pas facilement maniable, sa solidité militaire et sa capacité de limiter les dégâts exigent une stratégie plus sophistiquée.
    Le  »Soros » avec l’aide d’autres collaborateurs internes et externes ont décidé d’attaquer sur le flanc interne en créant les conflits du Mzab, de la Kabylie, le pourrissement politique et socio-économique via agents infiltrés, les bizarres dépassements en matière des droits de l’Homme … en plus d’une attaque sournoise par le Sud avec les subsahariens. Un peu à l’image de nos harragas sur les cotes italiennes et espagnoles, avec des organismes israéliens pour les accueillir.
    Les algériens se réveillaient tous les jours avec des milliers de gens arrivés des frontières tchadiennes, les retourner chez eux fut considéré comme un manque d’humanisme et une atteinte aux droits de la personne. Les ONG aux ordres étaient aux aguets.
    Vu que rien n’y fit, les Sorros & Co ont du concocter à la va-vite la conférence de Marrakech (Le Makhzen est de toutes les saloperies) pour les droits des harragas.
    Le 5ème mandat du cadre tombe à point pour une énième attaque …

    9
    3
    kamel
    19 février 2019 - 15 h 23 min

    le lobby juif
    soros juif
    aquarius le propriétaire est juif
    la France juif
    le Maroc gérer par la France est les juif
    comme dit le premier ministre hongrois et polonais le problème est la France avec sont lobby.

    21
    4
    Anonyme
    19 février 2019 - 14 h 39 min

    Les acteurs de la mondialisation sont les firmes transnationales (FTN) Ce sont les acteurs majeurs de la mondialisation : Ils réalisent deux tiers du commerce mondial et 25 % du PIB mondial. … La mondialisation est le processus de mise en relation et en interdépendance de la quasi-totalité des pays du monde dans une sorte de vaste marché unique.Les Etats interviennent pour soutenir leurs économies en nationalisant ou en menant des politiques protectionnistes . Le rôle des firmes transnationales (FTN)- est fondamental dans la mondialisation en adoptant des stratégies industrielles planétaires .Elles sont plus de 70000 dans le monde avec plus de 850.000 filiales à l’étranger: les 100 plus importantes qui emploient plus de 6 millions de salariés à travers le monde ont toutes leur siège social dans un pays de la Triade..Les trois pôles de la triade: Etats-Unis, Europe occidentale et Japon constituent le centre, le cœur de la mondialisation: ils rassemblent entre 15 et 20% des habitants de la planète mais réalisent entre 70 et 80 % du commerce mondial, 80% des IDE, des IDH élevés et ils maîtrisent les principaux leviers économiques, financiers et culturels de la mondialisation.Ils controlent le flux des capitaux et les organismes internationaux.La mondialisation est un facteur de bouleversement et tend à transformer la géographie du monde.Aujourd’hui ceux qui restent à l’écart de la mondialisation sont bien plus nombreux que ceux qui en profitent et ils regroupent le tiers de la population mondiale et forment les espaces en marge. Beaucoup sont situés dans des angles morts et en Afrique la plupart des pays situés dans cette zone appartiennent au groupe des PMA (pays les moins avancés), en clair les plus pauvres de la planète .Ils sont trop éloignés pour bénéficier des investissements des FTN (Firmes transnationales) et ont des retards de développement et sont souvent trop pauvres pour représenter un marché potentiel.Depuis plus d une vingtaine d’années, l’interdépendance des économies nationales s’est accélérée .L’ action des organisations internationales, la stratégie planétaire des FTN contribuent à mettre en place une nouvelle carte économique du monde.Néanmoins que ce soit à l’échelle mondiale, nationale ou locale les inégalités persistent et ont tendance à se creuser.
    Georges Soros est un grand element qui pousse a accelerer ce mouvement pour mieux en profiter et faire profiter la nebuleuse dans laquelle il est le moteur… Dans un monde de plus en plus interdépendant, qui change qualitativement les relations, et en parallèle dépourvu de coordination, la porte sera ouverte aux conflits, aux catastrophes politiques et économiques comme l’histoire l’a déjà montré.On sait ce que l’on perd sans toujours savoir ce que l’on va gagner. La mondialisation rend la vie instable, elle transforme les sociétés et les modes de vie ce qui porte l’homme à se rendre vers l’inconnu, une situation qui n’est jamais confortable.Mais d un autre cote,Voilà peut-être ce que les socialistes ont le plus de mal à accepter : la mondialisation enrichie, détruit la pauvreté et permet une élévation générale des conditions de vie. D’ailleurs, quand on veut punir un État on lui impose un embargo. Les États enclavés, sans accès à la mer, sont bien souvent pauvres et font tout pour essayer d’avoir un accès à un port. La Suisse était très pauvre avant d’opter pour un mode de développement original.Les échanges sont source de richesses, ils permettent de découvrir de nouveaux produits, d’améliorer ceux qui existent.Pensons à la Corée du Sud, aussi pauvre que le Mozambique dans les années 1950 et aujourd’hui l’un des États les plus riches au monde. De même pour le Japon, qui a commencé son décollage économique au moment de son ouverture vers l’Occident, avec la révolution Meiji, et cela sans renier sa culture et sa foi. Ouverture et échanges ne sont pas forcément synonymes de dissolution et de disparition. Au contraire, la mondialisation a ceci de particulier qu’elle renforce les cultures fortes, même si elle dissout les cultures faibles.Face à l’ouverture mondiale, de nombreux peuples s’interrogent sur ce qu’ils sont et sont conscients de la nécessité de défendre leur culture pour ne pas disparaître. D’où l’affirmation identitaire que l’on retrouve en plusieurs points du globe. La montée de l’indigénisme, la volonté de défendre et de sauvegarder son patrimoine ; autant de principes qui naissent de la compréhension qu’il faut se défendre pour ne pas disparaître. Le tourisme joue un rôle important dans cette défense et préservation de la culture, qui n’est pas qu’une muséification. De nombreux peuples ont compris qu’il fallait mettre en valeur leur patrimoine, car c’est ce qui attire le touriste. C’est le phénomène de patrimonialisation, que les géographes analysent de plus en plus. il y a bien sûr le risque que cette culture se fige . mais fait de façon intelligente, c’est une véritable mise en valeur.
    Pour se défendre et donc subsister, les peuples doivent opérer un retour à leur histoire et à leurs racines. Ils doivent en prendre pleinement conscience pour les aimer et les défendre. La mondialisation peut donc aboutir à un individu coupé de tout passé et vivant dans le présent habituel (ce que Tocqueville avait très bien perçu), mais aussi à un homme enraciné, conscient du terroir où il vient et capable de développer et de faire fructifier sa culture. Pour qu’elle survive, une saine tradition doit toujours être en développement.
    Appréhender les dangers potentiels et les conséquences négatives de la mondialisation permet de les éviter et de les amoindrir. Ce qui n’empêche pas non plus de comprendre les promesses et les grandeurs de ce phénomène, qui enrichit matériellement et culturellement les populations et que l’on aurait bien tort de vouloir supprimer.Notre Patrie l Algerie saura joindre l utile a l agreable pour que nous puissions occuper notre place parmi les nations modernes digne du 21 eme siecle…..et que nos hommes et nos femmes politiques ne doivent pas militer et penser aux prochaines elections mais penser aux prochaines generations ..donc reflechir et penser en veritables hommes d etat…

    14
    3
    NORD DEAN
    19 février 2019 - 13 h 27 min

    Les problèmes que génère ce genre d’individus sont beaucoup plus perfides qu’on le pense. Une chose est certaine, si les Algériens ne se rassissent pas et ne s’unissent pas, les « George Soros » intra ou extra-muros auront de très beaux jours devant eux.

    12
    1
      NORD DEAN
      19 février 2019 - 18 h 49 min

      Mille excuses, prière lire … si les Algériens ne se ressaisissent pas et ne s’unissent pas …

    Anonyme
    19 février 2019 - 13 h 23 min

    Les meutes subsahariennes qui arpentent le territoire algérien dans tous les sens sont aidés par des mains algériennes (passeurs ?? ou autres). quand on voit un nigérien illettré entrain de mendier avec toute sa tribu au dernier village avant la Tunisie ( (Oum Teboul), on se pose des tas de question. A ceci s’ajoute bien sûr, l’audace des africains qui avancent sans recul.

    14
    2
      Anonyme
      20 février 2019 - 12 h 14 min

      Ce n’est pas l’audace des africains et autres syriens mais notre faiblesse et nos largesses qui seront notre tombeau. Si les Algériens ne se réveillent pas et font le vide des migrants envahisseurs africains et arabes, ils paieront le prix fort, beaucoup plus fort que celui payé par la Syrie qui contrairement à notre pays, n’a pas une masse de francophiles prêts à tout pour plaire à leur mère patrie.

      1
      1
    Tin-Hinane
    19 février 2019 - 12 h 11 min

    Soros est derrière tous les mauvais coups, les hongrois n’arrêtent pas de le répéter. Soros et ses semblables sont contre l’humanité et donc ils agissent en conséquence, ils veulent que le monde soit un perpétuel chaos sur lequel ils pourront régner comme leur maître Satan. Les Soros de ce monde sont sorti de l’humanité. Toutes les guerres qu’ils ont réussi à faire faire aux autres, les scissions entre peuples, la mésentente, la liste de leurs méfaits est longue. Malgré tout, ils sont en train de perdre car je ne sais comment, je ne sais par quel miracle, quelque soit la force du mal, quelque soit l’énormité de ses moyens, le Bien finit toujours par triompher. Le Bien triomphera, hasta la victoria.

    23
    3
    Elephant Man
    19 février 2019 - 11 h 26 min

    Excellent article.
    L’immigration massive est un procédé sioniste de déstabilisation du pays d’où l’assassinat du Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou par le couple Sarko/ BHL et le chaos libyen et sahélien voulu et délibéré.
    Voilà pourquoi je dis ONG qui n’ont de NON gouvernementales que le NOM et FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES DE TOUTE PART.
    Soros n’est plus à présenter il finance même le fameux « Islam de France ».
    Sors a dit qu’il allait démolir Trump ce dernier l’ayant vivement critiqué lors de sa campagne électorale.
    Open Socity a affirmé « nous investissons de l’argent dans les pays tiers pour des raisons politiques ».
    Soros a financé 500 000$ une équipe de journalistes pour une enquête pour « faire face » à la défense des valeurs traditionnelles soutenues par la politique russe du Président Poutine.
    « La Hongrie va utiliser tous les outils à sa disposition pour mettre dehors les ONG financées par Geroge Soros », 2017 Szilard Nemeth vice-président du parti au pouvoir Fidesz, il a accusé les organisations du milliardaire Soros de « servir le capitalisme mondial et soutenir le politiquement correct contre les gouvernements nationaux ».

    27
    6
    Le chaos nous perdra
    19 février 2019 - 11 h 15 min

    Il est sur que si l’Algérie est déstabilisée, notre pays ira à sa perte avec un flux d’immigration incontrôlable, nos richesses spoliées par les grandes puissance, les Algériens seront encore enclin à quitter le pays de façon plus massive, … ect. Il suffit de regarder les exemples comme l’Irak, la Syrie, la Libye. Le Liban et le Yemen ont été des champs de guerre par puissances interposées. Le changement en Algérie doit se faire de façon apaisé, maîtrisé, contrôlé par une vrai transition démocratique sans concession. Je vois beaucoup de posts qui poussent à l’émeute, au désordre voir écris par des personnes qui manipulent pour créer la zizanie entre Algérien mais qui j’en suis sur n’habite pas en Algérie. Alors méfiance, prudence et faire preuve d’esprit critique, d’analyse et de recul.

    72
    6
    Rabi yestrour mon pays
    19 février 2019 - 10 h 59 min

    Ce n’est pas qu’ils restent Fort  » ces Machiavéliques » plutôt les systèmes de ces pays  » soit disant les victimes « qui restent Faible!
    au Faite et malheureusement c’est toujours le peuple qui reste la vrai victimes.

    33
    6
    Vaut mieux un riche illuminé qu'un féodal islamique
    19 février 2019 - 10 h 04 min

    L’impérialisme arabe n’est pas moindre comme volonté d’anéantir d’autres peuples.

    20
    25
      Anonyme
      19 février 2019 - 16 h 30 min

      @ »Vaut mieux un riche illuminé qu’un féodal islamique », en fait le féodal islamique n’est qu’un sous produit du riche illuminé, mais ils sont exactement pareils. Les islamistes ont été créés par Soros et sa bande et ils servent Soros et sa bande. Les islamistes sont les zombis serviteurs et mercenaires du sionisme.

      9
      3
        Anonyme
        19 février 2019 - 19 h 59 min

        L’arabisme a tenté de singer le mouvement sionisme mais betement

        1
        3
    Brahms
    19 février 2019 - 9 h 56 min

    Ce juif polonais ou hongrois a fait fortune dans la finance à la bourse exactement en plaçant des paquets d’argent sur des actions pour en toucher les dividendes pendant que les salariés de ces entreprises s’usaient au travail. Il a donc faire fortune sur le dos des salariés en restant assis près du radiateur (technique du juif) pour s’enrichir.

    27
    8
      Anonyme
      19 février 2019 - 11 h 12 min

      Faites comme lui …..Dans la vie il n y a que des interets a sauvegarder ou a fructifier…..bon lui c est un grand speculateur qui marche sur les cadavres…mais c est le systeme mondialiste qui le lui permet et il est comme un poisson dans l eau dans la mondialisation qu il appelle a imposer a toute l humanite..il depense des milliards de $ dans des ONG pour installer son influence sur les 5 continents du globe…il a bien ses raisons……Nous Algeriens nous devons avancer dans la serenite et eviter le chaos des critiques infructueuses….Nous avons un RDV extremement important le 18 avril…il faut y penser dans le calme ….et eviter la con frontation…..Il est vrai que le flux migratoire est manipule a travers le Mali le Tchad et le Niger pour radicaliser les citoyens Algeriens et les pousser dans des actions comme celle qui a coute la vie a ce malheureux etudiant du Zimbabwe…dans le seul but de detruire l image et la dimention africaine de l Algerie et preparer l entree en force d Israel en Afrique…renverser en sorte la machine du boycot d Israel en Afrique par le boycot des pays arabes surtout l Algerie…

      56
      12
    Anonyme
    19 février 2019 - 9 h 52 min

    ce n´est pas ce bonhomme qui pousse nos jeunes à prendre la mer mais plutôt les « drabkia et chiatin »

    36
    14
    La tulipe
    19 février 2019 - 9 h 45 min

    Ce complot existe bel et bien, et le 5ème mandat sera l’élément déclencheur. 😎

    28
    13
      Bravo la tulipe
      19 février 2019 - 10 h 59 min

      Bien dit.

      11
      7
    Lui et d'autres
    19 février 2019 - 9 h 42 min

    Ce chétane de George Soros est impliqué dans tous les maux touchant à la diminutions de la population mondiale par différents moyens.
    Par l’introduction de molécules à travers les médicaments.
    Par des insecticides et pesticides répandu sur toutes les agricultures dont nous consommons.
    Par la composition et l’introduction de colorants et de multiples additifs qui se retrouvent dans des boissons des conserves des friandises dans le pains etc…etc .. toutes sortes de produits que nous consommons tout les jour au quotidien.
    Par des guerres qu’ils finance lui et d’autres qu’ils propagent et multiplie lui est d’autres.
    Il est partout où la mort frappe touche les hommes de manière semi rapide et lente sournoisement à nôtres insu.
    LUI ET D’AUTRES au moins 50% de ceux qui nous gouvernent à travers le monde sont au courant de ces plans diabolique et laissent faire où même il y participent activement.
    Alors que devons nous faire ???

    21
    12
    Lghoul
    19 février 2019 - 9 h 39 min

    Voila pourquoi il faudrait avoir un pays fort et bien gouverné par une équipe moderne et jeune ayant de bonnes relations avec le peuple. Ainsi le pays pourra dormir sur ses deux oreilles car il pourra compter sur son peuple.
    Quand un colonialisme remplace un autre, on sait alors comment le peuple se sent et on connait le résultat.

    32
    7
    Réseau 16
    19 février 2019 - 9 h 31 min

    C’est toujours la faute des autres,si on veut faire de la politique,il faut qu’on soit capable ou sinon laisser la place aux autres, pour bien protégé une nation la meilleure façon c’est d’avoir une vraie justice, une égalité,une vraie démocratie

    27
    7
      Anonyme
      19 février 2019 - 10 h 58 min

      Et il faut se mettre au travail et ne compter que sur soi meme non etre un parasite qui attend que l Etat le nourrisse….travailler…travailler et toujours travailler en organisant son temps de repos et son temps de loisirs.point barre.

      63
      3
    EL Che
    19 février 2019 - 9 h 30 min

    BINGO …..Bravo effectivement George Soros est bien derriere la destruction des Etats Nation par le biais de Melange des cultures (Migration) et autres Revolutions colorées , le Buts est bien sur la mondialisation , Et aucun pays n est exclu de ce Projet …….Aucun !

    22
    8
    Anonymeplus
    19 février 2019 - 9 h 17 min

    Un juif hongrois qui plus est de mèche avec toutes les banques juives d’europe et des usa, bien sûr que soros est impliqué dans le dessein machiavelique qui consiste à déstabiliser les pays riches en matières premières pour pouvoir mieux les acheter.
    C’est le principe même de toutes les banques juives à travers le monde, corrompre les régimes en place pour mieux gagner sinon, on créé une crise pour changer de régime et mettre en place un corrompu de plus pour mieux le contrôler et donc gagner plus.
    Actuellement il y a un exemple qui se joue en couleur et en direct, le Venezuela est le modèle type, Maduro est le dirigeant que les banquiers détestent, il est le dirigeant d’un pays très riche mais il n’est pas du tout facile en négociations, du coup, les banquiers ont appelé tous les corrompu en costume cravate à le déloger de gré ou de force, quit à l’éliminer, l’essentiel étant le pétrole venezuelien qui doit leur revenir pour plus de profit.
    On voit des voyous européens suivre comme des caniches Trump dans une tentative de changer un régime en place d’une manière anti démocratique au sein même des nations unis.
    Heureusement que l’ours Russe et la Chine sont là pour stopper net les desseins macabres d’une europe et d’une amérique sans aucun honneur, mais qui gardent le réflexe pavlovien du chien qui mord lorsque les banquiers le lui ordonne.

    30
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.