Manifestations dans plusieurs villes du pays contre le cinquième mandat

marches 5e mandat opposition
Vue d'une des nombreuses marches ce vendredi à Alger. Photo : Ennahar

Par Hani Abdi – Des milliers de personnes ont manifesté ce vendredi dans plusieurs villes du pays contre le cinquième mandat. Répondant à un appel anonyme pour une large mobilisation, ces manifestants ont exprimé leur opposition à la succession de Bouteflika à lui-même.

A Alger, ville fermée depuis 2002 aux marches, plusieurs rassemblements ont eu lieu, notamment à la Grande-Poste, à la place des Martyrs, à Bab El-Oued et à El-Madania, sans heurts. Les manifestants ont fini par converger vers la Grande-Poste d’où ils ont tenté une marche vers la présidence de la République. Aussi bien à Oran qu’à Béjaïa et Constantine, des manifestants ont scandé des slogans hostiles au pouvoir et plus particulièrement contre la reconduction de Bouteflika à la tête de l’Etat.

Fortement déployées à travers les différents axes routiers et quartiers du centre d’Alger, les forces de sécurité laissent les manifestants marcher. Encadrés, ils passent par le Palais du gouvernement pour rejoindre le Télemly, sur les hauteurs d’Alger, avant de poursuivre le chemin jusqu’à la présidence de la République. Dans certains endroits, comme à la place du 1er-Mai et la montée vers El-Mouradia, la police a usé de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants et dégager les axes routiers à la circulation automobile.

Les manifestations aussi bien à Alger qu’à l’intérieur du pays se sont déroulées dans le calme. Au-delà du nombre exact, il faut souligner que cela fait longtemps qu’il n’y a pas eu de marches à Alger, en raison notamment de l’interdiction de toute action de rue dans la capitale.

H. A.

Comment (13)

    Rani zaafane
    23 février 2019 - 11 h 45 min

    Ceux qui espèrent le départ de Bouteflika en réaction à ces manifestations peuvent toujours rêver. Le bonhomme a juré qu’il ne quittera pas le pouvoir vivant (témoignage de Lakhdar Bouragaa) de plus. il méprise le peuple qu’il considére pas à la hauteur pour voter sur la constitution.Souvenez vous que duranr 20 ans de règne il ne s’est jamais présenté devant le parlement algerien au moment où il a tenu un discours devant les députés français.

    8
    1
    Zaatar
    23 février 2019 - 6 h 46 min

    Un à zéro pour les manifestants contre les ennemis de l’Algérie et la main étrangère. Un à zéro cependant pour H’mida contre les manifestants car la situation arrange bien H’mida si cela va ainsi sans heurts et sans violence jusqu’au jour du scrutin qu’il maîtrise à merveille. Il en a fait la démonstration depuis 62 déjà. Donc, si l’on espère changer les choses, les manifestations doivent se poursuivre jusqu’au jour du scrutin et les manifestants doivent s’organiser pour être dans tous les bureaux de vote le 18 avril prochain, et doivent participer, ou être présent le cas échéant, au dépouillement et au comptage des voix. Sans cela, toutes ces manifestations n’auront servies à rien car H’mida est un excellent prestidigitateur. Peu importe celui qui sera élu, même si c’est Bouteflika, il aura au moins cette fois ci une élection propre et représentative. Autrement, si les manifestants ne seront pas aux bureaux de vote et ne seront pas aux dépouillement et au comptage des voix, soyez en certain le candidat de H’mida sera élu haut la main. Ces manifestations pacifiques arrangent bien H’mida soyez en certains.

    9
    1
    Anonyme
    23 février 2019 - 0 h 23 min

    Le peuple d’Algérie a rappelé magistralement aux camelots du 5 ème mandat et leurs soutiens occidentaux , qu’il est la source de tout pouvoir comme le stipule l’article 7 de la constitution:
    Art. 7. — Le peuple est la source de tout pouvoir.
    La souveraineté nationale appartient exclusivement au peuple.
    En préambule de cette constitution il est écrit noir sur blanc : Le peuple algérien est un peuple libre, décidé à le demeurer.
    Il est écrit aussi que : Article 1er. — L’Algérie est une République Démocratique et Populaire.
    Ce qui veut dire que l’Algérie n’est pas un royaume héréditaire.
    Il est temps pour les camelots du 5 ème mandat d’aller donc se rhabiller.

    14
    Nora
    22 février 2019 - 22 h 54 min

    Un ėlan formidable du peuple! Il a fait en un jour ce que l’opposition (des salons et des intėrēts) n’a pas fait en 20 ans!!!!!
    Faut juste rester vigilant et alèrte (…) la rėcup. aussi est aux aguets!
    Les slogans et les chants sont sublimes!

    20
    FAYCAL RAHMANI
    22 février 2019 - 22 h 33 min

    alors le plan B? LUI OU VOUS TOUS

    5
    2
    La Viriti
    22 février 2019 - 20 h 14 min

    Et toujours rien a Tlemcen, ville gavée durant les 20 ans de règne régionaliste des bouteflika…Gloire aux algériens qui expriment leur souhait de voir cette dynastie venue d Oujda disparaître à jamais du paysage algérien…
    Plus jamais de naturalisés et de marocains au pouvoir !!!!!

    25
    14
      Tlemcen
      22 février 2019 - 21 h 09 min

      Garde ta haine anti-Tlemcen pour toi. Il y a eu une manifestation à Tlemcen.

      Tlemcen, ville gavée par le pouvoir ?? Qu’est-ce qu’il y a à Tlemcen ?? Même pas une seule usine. Il n’y a rien à Tlemcen. La ville qui a été gavée est Alger.

      Même l’usine pharmaceutique ramenée par Elias Zehraouni a été construite à Alger.

      25
      6
      Sacro-Saint
      22 février 2019 - 23 h 46 min

      @La Viriti
      « Plus jamais de naturalisés et de marocains au pouvoir » je suis entièrement avec toi, mais mettre tous les Tlemçaniens dans le même panier, je refuse.

      Comme dans TOUTES les villes et Willayas, il y’a une minorité qui profite et une majorité qui galère. Je sais de quoi je parle, j’ai pas mal d’amis de cette région. Fais un tour et vérifies toi-même.

      Au nom du colonel Lotfi (Allah y rahmou ou yarhem chouhada) et de cette pauvre majorité, présentes tes excuses, tout est à ton honneur. L’Algérie a besoin de tous ses enfants unis, surtout en ce moment.

      Merci mon frère.

      PS : Je suis pas Tlemçanien et les « like » inappropriés de qui … vous devinez, n’impressionnent plus personne, ignorez-les.

      16
      1
      le niveau
      23 février 2019 - 5 h 38 min

      je suis pas aussi de tlemcen
      mais garde ta haine en toi
      hier ces toute l’ algerie qui ces soulever contre le 5eme mandat et les mafieux …juste une bonne note a te donner sur les marocains ..les frontieres resteront fermer
      alor excuse toi devant tlemcen ( elmoussameh karee)
      tahia el djazair hora moustagila ou tahia 48 wilaya

      12
      1
    voter contre le regime
    22 février 2019 - 20 h 02 min

    Je suis contre ceux qui appellant au boycott , c’est la tactique utilizer par le pouvoire voyeux depuis des annees ,afin de prendre le pouvoire.
    Allors vottant contre ce regime .

    22
    5
    Anonyme
    22 février 2019 - 18 h 59 min

    Même Bokassa, Mugabé et les pires dictateurs de toute l’histoire d’Afrique auraient honte et ne participeraient pas à la comédie algérienne qui n’a que trop duré.

    27
    3
    MELLO
    22 février 2019 - 18 h 54 min

    Un grand jour pour cette Algérie , tant paralysée, qui se libère. Des voix se sont élevées au ciel pour dire BASTA. La maturité politique du peuple Algérie s’est manifestée haut et fort , pour dire à Ouyahia, Sellal, et autre Ghoul, que le vent du changement, pacifique , est bien là . Le peuple n’est pas mort, n’est pas violent non plus, le peuple ne veut que CE CHANGEMENT tant désiré depuis des années. La main de l’étranger n’a pas et ne fonctionnera pas pour manipuler ce peuple qui avait ,depuis des années, retenu sa colère , il vient de démontrer que les dirigeants de ce pays se trompent lourdement sur son cas.
    En suivant , depuis des années , les articles et les commentaires y afférent sur ce média ALGÉRIE PATRIOTIQUE, j’ai pleinement adhéré au principe puisque cette maturité du peuple ressort de tous les intervenants. POUR UNE ALGÉRIE APAISÉE.

    26
    1
    Felfel Har
    22 février 2019 - 18 h 28 min

    Le message de la rue sera-t-il entendu? A l’évidence, non! Ce sera alors en laissant les urnes vides le jour des élections que le peuple fera entendre sa voix et imposera son refus du 5ème mandat.
    Sellal se vante du nombre de signatures en faveur de son joker, mais il oublie de préciser combien de morts il a déterré pour gonfler sa liste. Belaïz fermera les yeux et ne pipera mot.

    29
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.