Révélation : les autorités françaises «terrifiées» par la situation en Algérie

Macron Observateur
Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd-Salah en compagnie d'Emmanuel Macron. PPAgency

Par Kamel M. – C’est le chroniqueur du Nouvel Observateur qui le révèle. Début février, affirme-t-il, un «haut responsable français» a été interrogé sur «ce qui inquiétait le plus» le président français, Emmanuel Macron. Le responsable a alors répondu que «le cauchemar du président de la République, c’est l’Algérie». «Les plus hautes autorités de l’Etat sont terrifiées par la perspective d’une grave déstabilisation de notre ancienne colonie après la mort de Bouteflika [président depuis 1999]», aurait encore affirmé ce responsable.

«On imagine aisément qu’aujourd’hui l’Algérie est plus que jamais le sujet numéro un des préoccupations de l’Elysée», commente l’hebdomadaire socialiste français, fondé par Jean Daniel, estimant qu’«une grave crise politique dans ce pays si proche – à la suite d’une révolte de la jeunesse et/ou d’une disparition de son Président – risque, en effet, de poser des problèmes considérables à la France».

Le média français révèle, par ailleurs, le contenu d’un «document confidentiel du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie du Quai d’Orsay» qui s’intéressait à ce que l’organisme officiel français a appelé «la nécrologie prospective», comprendre les conséquences possibles du décès du président Bouteflika en fonction. «La mort d’un dirigeant, était-il écrit dans cette note du 2 décembre 2014, adressée au ministre Laurent Fabius et à laquelle nous avons eu accès, n’est pas forcément source de crise, mais plusieurs pays présentent une fragilité particulière lorsqu’ils réunissent les trois facteurs suivants : l’âge avancé du dirigeant, la concentration excessive du pouvoir, l’absence de mécanisme de succession», lit-on dans le rapport auquel fait référence le chroniqueur du Nouvel Observateur, Vincent Jauvert.

Le Quai d’Orsay donne cinq raisons aux retombées d’une crise politique dans notre pays. «L’Algérie est l’un des principaux fournisseurs d’énergie de la France (10% du gaz importé)», souligne le rapport qui précise qu’«en cas de déstabilisation profonde du pays, des centaines de milliers de jeunes pourraient tenter de rejoindre la France par tous les moyens (…) d’autant que l’immigration algérienne en France et sa descendance est nombreuse et attentive à ce qui se passe de l’autre côté de la Méditerranée». Le Quai d’Orsay rappelle, enfin, que «la précédente crise politique algérienne à la fin des années 1980 a ouvert la voie aux djihadistes qui ont semé la terreur dans le pays pendant une décennie et menacé la France à plusieurs reprises».

K. M.

Comment (42)

    Anonyme
    27 février 2019 - 22 h 31 min

    Pas de 5ieme mandat !!!

    louise brian
    27 février 2019 - 9 h 25 min

    j espère qu on ne donnera pas la parole à béchamel (bhl) ….parce que lui il fait déjà du sépartiseme en se servant des kabyles. je prie pour que les algériens ne tombent pas ans le panneau

    Bendekka
    26 février 2019 - 23 h 23 min

    La France n’a pas peur. Elle pousse plutôt l’Algérie vers une destination inconnue. La preuve : des archives sont déclassifiées notamment sur Bouteflika, ses qualités, ses défauts et son rôle dans les différentes étapes historiques de l’Algérie. L’objectif ? Verser de l’huile sur le feu. Maintenant, si la moitié de la population algérienne qui a moins de 20 ans, venait à se déplacer en France ou en Europe, ce sera le résultat des « l’activisme » des français qui veulent à fois la déstabilisation du pays et le maintien de sa jeunesse sur place. Ces deux opérations ne vont pas ensemble. L’une entrainera certainement un afflux massif de jeunes vers la rive nord de la méditerranée. L’Elysée doit faire un choix. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

    RAYES EL BAHRIYA
    26 février 2019 - 22 h 30 min

    OUI NOUS AUSSI ON A PEUR POUR LA FRANCE ALGÉRIENNE !!

    mohamed
    26 février 2019 - 20 h 32 min

    Effectivement le president Gay Makro pilleur de lAfrika et qui couche avec sa mere a tres peur des GJ et de ce que va dire son amant Mokoko Banalla..suite a sa courte garde a vue..

    mohamed
    26 février 2019 - 20 h 28 min

    faire disparaitre les Gilets Jaunes de la une du journal le monde en les remplaçant par les manif en Algérie est la dernière farce sioniste imaginée par les journalistes psychotiques !!! et pourquoi pas les manifs du Togo, du Sénégal, d’argentine, du Soudan ou du Cameroun ???…

    rayane
    26 février 2019 - 20 h 23 min

    si le peuple algérien parvient à imposer la démocratie et l’état de droit, il y aura évidement des conséquences sur le Maroc, sur l’occupation illégale du Sahara Occidental et sur tout le reste de la France Afrique !!!
    toute la région sera chamboulée au nom de la liberté !!!

    Anonyme
    26 février 2019 - 20 h 21 min

    Divorce de Lalla Salma : l’homosexualité de Mohammed VI mise en cause, en ce moment, il trompe le roi d’Arabie avec le prince du Qatar plus fortuné !!!

    https://www.afrik.com/maroc-divorce-avec-lalla-salma-l-homosexualite-de-mohammed-vi-mise-en-cause

    Bouzorane
    26 février 2019 - 20 h 01 min

    Etre terrifiée, trembler,… la France le peut!
    Pour autant, la France n’a pas idée sur ce qui l’attend réellement avec une Algérie debout, une Algérie sortie de son état comateux actuel.
    La France, ses alliés et ses larbins n’imaginent pas l’ampleur de ce qu’ils risquent face à une Algérie qui a pris son destin en main
    Les français et les occidentaux déguerpiront du Sahel. Ils n’ont rien à faire dans cette région.
    L’Azawad et toutes les terres touaregs, aujourd’hui éparpillées entre le mali, le niger, la lybie et le burkina, sont des terres Algériennes.
    Au diable les frontières tracées par les occidentaux. Les touaregs, tous les touaregs, sont Algériens. Toutes les régions touarègues doivent être annexées par l’Algérie.
    L’Algérie doit donc virer la France et les occidentaux, et annexer toutes les régions touarègues.
    Nous récupéreront également nos terres de l’ouest, aujourd’hui sous occupation marocaine. En effet, nos terres s’étendent jusqu’au oued Moulouya. Les villes comme Oujda, Figuig… sont Algériennes et doivent être récupérées. Au passage, nous raserons les sommets de montagnes qui bloquent les nuages en provenance de l’atlantique. Cela augmentera notre pluviométrie et concrétisera notre projet de reverdir le Sahara.
    Une stratégie à long terme visera aussi l’annexion des iles les Canaries qui n’ont rien d’espagnol.
    Le Sahara Occidental et le Rif seront des états souverains. Sebta et Mlilia intégreront le nouvel état Rifin.

      Anonyme
      2 mars 2019 - 10 h 25 min

      Et renvoyer les algériens de France dans leur pays pour réaliser ces grandes choses 😉🤗

    Rien de bon en tout les cas.....
    26 février 2019 - 19 h 23 min

    Si l’Algérie sombre dans une nouvelle décennie où double décennies.
    La moitié des 41 millions d’algériens vont traverser la Méditerranée pour rejoindre l’europe.
    Et l’autre moitié basculeront dans des guerres fratricides et dans l’anarchie.
    Ce que je dis n’est pas à prendre pour de l’argent comptant.
    Ce n’est que mon point de vue.
    Dieu seul sait vraiment ce qui arrivera si cela venait à se produire.
    Qu’Allah nous en épargne.

    Les Terrifiés
    26 février 2019 - 18 h 15 min

    Les grands terrifiés sont à mon sens beaucoup plus ces bandits qui veulent coûte que coûte faire passer ce 5 eme mandat de la honte, au détriment de la volonté de tout un peuple qui bout de colère, mais qui reste pacifique, et empreint d’un civisme exemplaire. Tout commence ici, en Algérie avant une quelconque validation outre-mer.

    Abou tamtam
    26 février 2019 - 17 h 31 min

    De quoi je me mêle.

    Anonyme
    26 février 2019 - 17 h 29 min

    Pourquoi la France a peur? tout simplement pour la bonne raison que si le peuple arrive a faire basculer Bouteflka , cela risque de se propager a travers l’Afrique et autour de nous , et si cela arrive la France peut dire bye bye a son influence en Afrique et cela peut changer toute la donne.

      numi
      26 février 2019 - 19 h 51 min

      L’Afrique se détache déjà de la France.
      Il n’ y a que le roi d Maroc qui maintien la France en Afrique.

    A3ZRINE
    26 février 2019 - 16 h 00 min

    Tout l’intérêt de la France à voir Boutef s’éterniser au pouvoir, il a tout concentré entre ses mains, ne laissant aucune marge aux autres, sans moi le pays coule, et c’est ce qui est en train de se passer. l’Alliance présidentielle n’a aucune vision hormis celle de Fakhamatouhou, cette alliance sera réduit à rien après l’air Boutef, pour ne pas dire, disparaitra.

    Citoyen
    26 février 2019 - 15 h 54 min

    Que la france s’occupe de la france et laisse l’afrique au africain qu’elles arretent de piller les richesses et qu’elle paye au prix juste ceux qu’elle veut.
    Concernant l’algerie qu’elle nous laisse maintenant gouvernner librement notre pays
    Le General de Gaulle nous a fait payé depuis notre independance.
    Que cela s’arrete, ca suffit
    Algerie libre!!! Pour son peuple et que pour son peuple!!!

    kamal
    26 février 2019 - 15 h 37 min

    voilà un autre défenseur de la continuité … je pense même que c’est l’instigateur principal.

    Anneau Nime
    26 février 2019 - 14 h 47 min

    L`Algérie aussi est préoccupé par la situation instable en France . Imaginez tous les Algériens retourner au pays….pour se réfugier …à cause qu il n`y a pas de lois Anti-sunitismes.

      Monsieur X
      26 février 2019 - 16 h 16 min

      Cela n’empêche pas qu’un nombre important d’algériens y vit et ceux d’ailleurs y rêvent. J’ai encore le souvenir dans mes oreilles du mot résonnant VISA.

        Madame Z
        26 février 2019 - 16 h 29 min

        Et alors ? vous avez habité l’Algérie en barbares pendant 130 ans, nous habiterons la france pour les siècles à venir mais n’ayez crainte nous nous sommes civilisés

    Felfel Har
    26 février 2019 - 14 h 24 min

    Nous pouvons affirmer avec certitude que, sans l’interférence de la France dans nos affaires depuis 1962 (peut-être même avant) et sans la complicité de nombreux hommes politiques (du gouvernement, des partis et de la société civile), l’Algérie serait aujourd’hui une puissance régionale, prospère stable et respectée.
    La France s’est évertuée à nous mettre des bâtons dans les roues pour empêcher et retarder notre décollage économique et elle a trouvé des complicités bien introduites dans les centres de décision algériens, quitte à fouler à ses pieds, les principes cardinaux de démocratie (séparation des pouvoirs et respect de leur autonmie, alternance du pouvoir, transparence des élections et de la gestion des affaires de l’État, liberté d’expression et respect de la volonté populaire, justice sociale) qu’elle invoque quand cela fait ses affaires.
    Macron a raison de se faire du souci car l’Algérie de demain lui signifiera de s’occuper de ses affaires. Il a déja fort à faire avec les GJ à qui je souhaite beaucoup de succès. Qui sait la 2ème République algérienne pourrait bien s’entendre avec la 6ème République française, en commençant par se respecter mutuellement?

    Anonyme
    26 février 2019 - 14 h 03 min

    Il va faire dans son froc ce dimanche apres les rassemblements prevus a Paris et dans les autres villes Francaises, ca va etre 10 fois plus que ce qu’on a vu ce dimanche 24, deja les images de la place de la republique du 24 ont deja fait un electrochoc dans la population Francaise et sa classe politique.
    Qu’ils se rendent compte qu’ils n’ont plus a se meler de nos affaires interieures et encore moins a soutenir le pouvoir maffieux, on oubliera pas de sitot le terme  » alacrite » de 2014
    On veut se liberer du pouvoir maffieux et etablir avec la France une relation apaisee, de respect mutuel, de partenariat equitable et gagnant-gagnant et tourner definitivement la page du paternalisme Francais et de la Franceafrique, de la magouille, de la rapine et des copinscoquins
    That’s all folks

    Nadjma
    26 février 2019 - 13 h 53 min

    Ils ont l’air plutôt enragés, du moins ceux qui se sont exprimés sur les plateaux télé, et ils essaient de mettre cette rage sur le compte de l’inquiétude, ils ont « parait il » peur d’être submergés par des hordes d’algériens qui vont bientôt fuir l’Algérie pour aller en france… c’est avec des balivernes de ce genre qu’ils tentent d’expliquer un comportement irrationnel concernant notre pays. Il ne faut pas les écouter qu’ils disent ce qu’ils veulent tant qu’ils restent chez eux. Il est vrai que nous avons un gros problème c’est que qu’ils ont encore des hommes et des femmes à eux chez nous, des gens qui trahissent pour eux, c’est pour cela qu’ils croient pouvoir tout se permettre avec l’Algérie. Il serait grand temps de nettoyer les écuries d’augias et de remettre les français, les européens et les autres à leur place. Ils ne sont plus rien, même plus capables de se battre puisqu’ils font faire leurs sales guerres par des islamistes alors qu’est ce qu’ils veulent au juste?

    Anonyme
    26 février 2019 - 13 h 52 min

    L Algerie deviendra la premiere puissance Africaine…sur tous les plans…et deviendra la Mecque de toutes les elites africaines…le coeur economique,social,et civilisationnel de l Afrique.
    L’Afrique, qui compte aujourd’hui 1,3 milliard d’habitants représentant 17 % de la population mondiale, en totalisera près de 4,5 milliards à l’horizon 2100, soit 40 % de l’humanité. Notre pays comptera 80 millions d habitants…C est vous dire combien est importante l Afrique pour notre pays aujourd hui pour edifier des liens tres etroits..et s investir davantage dans tous les pays africains….demain ce sera tres tard…un homme averti en vaut deux……

    Anonyme
    26 février 2019 - 12 h 21 min

    Oui ils ont l’aire très concernés par ce qui se passe chez nous, en quoi cela les regarde t’il? ancienne colonie et alors il y a bien le mot « ancien » cela veut que ce n’est plus d’actualité, comment faire comprendre aux français qu’aujourd’hui ils sont eux mêmes une colonie, la colonie d’israël. Leur vanité et leur cupidité les a rendu fous, allah ichafihoum.

    Tin-Hinane
    26 février 2019 - 12 h 07 min

    De notre côté nous pouvons retourner la politesse à Monsieur Macron et aux autorités françaises: nous algériens sommes très préoccupés de la situation quasi insurrectionnelle en France avec les manifestations des gilets jaunes, que va t’il advenir de la république française, de son président vivement contesté, de ses institutions désavoués par le peuple français, de l’avenir des français, la france a une dette colossale. Je crois très sérieusement que nous algériens avons mille fois plus de raisons de nous inquiéter pour l’avenir de la france que l’inverse. Car en fait ce qui préoccupe les français c’est qu’ils ne savent pas très bien ce qui se passe en Algérie et ils n’ont peut-être pas la possibilité d’agir et ou de « mésagir », on sait très bien ce qu’ils veulent : foutre le chaos en Algérie comme en Libye et en Syrie. Que dieu et les chouhadas protègent l’Algérie.

    anonyme
    26 février 2019 - 10 h 56 min

    Moi aussi je serais terrifié à l’idée de perdre un excellent ami ! L’Algérie, avec ou sans Bouteflika est appelée à avancer vers son destin. Comme la France, avec ou sans Macron. Un homme, ce n’est rien. La vérité repose dans le mode de production (capitaliste ou communiste) ! C’est le mode de production qui change un pays … voire le monde.

    anonyme
    26 février 2019 - 10 h 55 min

    Moi aussi je serai terrifié à l’idée de perdre un excellent ami ! L’Algérie, avec ou sans Bouteflika est appelée à avancer vers son destin. Comme la France, avec ou sans Macron. Un homme, ce n’est rien. La vérité repose dans le mode de production (capitaliste ou communiste) ! C’est le mode de production qui change un pays … voire le monde.

    firmus
    26 février 2019 - 10 h 38 min

    C’ est Nekkaz qui les terrifie, lui et personne d’ autre. Le seul à pouvoir tenir tête aux français et qui sortira l’ Algérie par la grande porte des dirigeants Algériens mafieux bloqués et menottés par la france dû à leur contrat officieux etc est bel et bien Nekkaz, tout le reste des opposants, je dis bien tous n’ est que khorti fel khorti. Nekkaz est le seul homme qui pourra nous faire gagner 20 ans de retard dû aux malfrats vereux en 5 ans. Si il reste un peu de NIF à des décideurs qui regrettent ce qu’ ils ont fait dans le passé et qui souhaiterais se racheter leurs consciences et laisser un pays dans le timing économique mondial et voir l’ Algérie et les Algériens fier de leur pays avant leur mort gommant ainsi derrière eux 20 ans de tourments et de malheurs , qu’ ils se prononcent pour rachid Nekkaz.

    Spleen DZ
    26 février 2019 - 10 h 20 min

    Voilà ce qui arrive quand on soutient l’insoutenable depuis l’indépendance.Inutile de vous lamenter messieurs du Quai des … c’est ce que vous avez semé!! Tous les pays que la France et seulement la France a colonisé se trouve dans l’impasse, la confusion et le désordre. Que de calculs mesquins! Foutez nous la paix, y en a marre de vous.

    La Viriti
    26 février 2019 - 9 h 27 min

    La France est terrifiée de perdre Bouteflika et les 20 ans de contrats juteux qu’elle a obtenu en Algérie en contrepartie de son soutien les yeux fermées et sans engagé des poursuites contre tout l’entourage de Bouteflika sur les biens mal acquis innombrables à Pairs ( appartements, comptes bancaires, carte d’identité française…)

    La poule aux oeufs d’or risque de disparaitre.

    Question : Qui sait combien a coûté au trésor public algérien l’installation de Renault en Algérie ? Des milliards…

    Anonyme
    26 février 2019 - 8 h 53 min

    heureusement que bouteflika ne mourra jamais, ainsi Macron peut dormir tranquille et la france ne sera pas terrifiée..Quelle foutage de gueule que ces informations… …C’est vraiment lamentable comme situation et c’est une insulte à tous ceux qui sont morts pour ce pays. depuis 1830

    benchikh
    26 février 2019 - 8 h 48 min

    changeant de drapeau ???!!!!!

    Lghoul
    26 février 2019 - 8 h 45 min

    Vont ils peut etre perdre leurs « hommes » ? Sinon l’Algérie doit avoir des relations normales, naturelles et sans complexes avec la France. Comme l’Inde et toutes les anciennes colonie britanniques avec la Grande Bretagne. A mon avis c’est le nouveau fln qui a mis l’Algérie dans une position de faiblesse et de compléxée vis a vis de la France (apres 57 ans d’indépendence !) . Eux-mêmes, déja compléxés, farfelus car ils ne savent pas comment ils sont arrivés a ce stade dans leur carrière et comme la plupart est corrompue ils ont peur d’etre exposés puisque tous leurs biens sont en France (exemple: le drebki).

    Brahms
    26 février 2019 - 8 h 35 min

    C’est du chantage pour avoir plus de privilèges ou d’avantages. Il y a suffisamment de bonhomme de valeur en Algérie pour reprendre les rênes du pouvoir. Après ce sera le travail qui fera la différence sur le terrain. Avec un autre Président, il faudra également travailler. Rien ne tombe tout cru dans la bouche.

    Lahouaria
    26 février 2019 - 8 h 31 min

    La France est dans la merde depuis l’automne et toute les semaines nous subissons le bordel dans le centre ville, beaucoup de français ont été licenciés à cause de la Conjoncture, mon beau frère un Boujioute a été licencié récemment de son travail et fait que pleurer, il a 59 ans un homme qui pleure c’est triste, car il a bossé dans sa boite depuis 35 ans, ma nièce une franco-algéroise, aussi a acheté une voiture neuve et a été licenciée de son travail où elle bossait comme ambulancière à 21 ans, elle se retrouve au chômage comment va t’elle fait pour payer sa voiture. Beaucoup d’algérien ont été virés de leurs boulots ce mois-ci et certains commencent à déménager en Espagne.
    Madame FAFA fait ne pas ta Sainte Nitouche et ne joue pas à la Folle effarouchée, tu aimerais bien revoir détruite cette Algérie qui te traverse la gorge, et occupe-toi de tes manifestations qui dégénèrent tous les samedis dans tes grandes villes et rembourses les frais médicaux des gilets jaunes dont tu as cassé leurs mâchoires sinon fous la paix à l’Algérie Indépendante depuis 57, y’en a marre!!!!

    Anonyme
    26 février 2019 - 8 h 14 min

    Les jeunes algériens ne choisissent plus la France pour leur évasion.

    Anonyme
    26 février 2019 - 8 h 10 min

    Les jeunes algériens ne choisissent plus la France pour leur évasion.

    Gilets Jaunes
    26 février 2019 - 7 h 41 min

    Révélation : les Algériens «terrifiées» par la simltion en France et disent à Macron: « De quoi j’me mêle. Laissé passer le passé »

    Top 16
    26 février 2019 - 7 h 28 min

    Cela prouve encore les liens très étroits entre les traîtres Algériens et les ex- colons Français,si Mr Macron s’inquiète ce n’est pas envers l’opprimé peuple Algérien, il s’inquiète pour ses commis ou pouvoir Algérien,il craint qu’un Algérien pure souche s’empare du pouvoir et coupé les vivres aux tuteurs Français,il suffit d’enquêter sur les commis Algériens où ils vivent beaucoup plus a Paris qu’à Alger,Mr Macron tôt ou tard le peuple Algérien va se réveiller de son long sommeil et il va vous demander des comptes, malgré les cadeaux et avantages offerts par le clan d’Oujda, vous favorisez toujours M6 et la Monarchie Marocaine que vos commis Algériens, vous avez besoin un commis reste un commis ni honneur ni fierté

    Jean Boucane
    26 février 2019 - 7 h 18 min

    Ils sont inquiets pour leur intérêts… et oui les nouvelles générations ne sont pas Pro France comme avant… la vraie independance algerienne va avoir lieu dans quelques années avec le changement generationnel!!! Vous verrez que maintenant l’Algerie va enfin prendre son envol!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.