Le FFS appelle à une participation massive aux manifestations

ManifAlger3
Des manifestations populaires appelant au changement. D. R.

Par Hani Abdi Le FFS, qui boycotte activement l’élection présidentielle du 18 avril prochain, appelle à une participation massive aux manifestations de vendredi.

Le plus vieux parti de l’opposition affirme que l’élection n’est plus une priorité. Il appelle ainsi «au maintien et renforcement de la dynamique populaire pour le changement du système, l’avènement de la deuxième République à travers l’élection d’une Assemblée nationale constituante».

Le parti du défunt Hocine Aït Ahmed relève la nécessité d’«œuvrer à la préservation du caractère pacifique des manifestations politiques et populaires». «La volonté populaire s’est exprimée dans la rue en faveur du changement. La construction de l’alternative démocratique est en marche», assure cette formation politique pour laquelle «les Algériens ont décidé de ne plus subir l’impasse politique, le désastre économique, l’asphyxie sociale, les gaspillages financiers, la dilapidation des richesses nationales, l’émigration clandestine, la corruption, la faillite institutionnelle mettant en péril l’Etat national».

Le FFS considère qu’«imposer une présidence à vie est une grave atteinte à l’intelligence et à l’histoire du peuple».

Il est donc tout à fait légitime, selon lui, que «le peuple algérien se réapproprie la rue comme espace de mobilisation, de contestation populaire et de revendication démocratique en s’opposant au système prédateur qui a mis le pays en faillite au profit d’une oligarchie mafieuse».

Le FFS n’a pas cessé d’adresser des appels en direction des forces du changement. Ce parti estime que «la société est en mouvement, la rue s’est exprimée, le changement est irréversible, la fin du régime est proche», affirmant que «les luttes pour la démocratie ne peuvent être efficaces que si elles sont menées avec la société et dans la société».

Le FFS salue encore une fois «la mobilisation pacifique et la maturité politique du peuple algérien dans la quête de sa souveraineté et la consécration de son droit à l’autodétermination». Il se dit convaincu que «le peuple algérien exercera sa souveraineté et son autodétermination grâce au consensus national et populaire en construction sur le terrain pour une Algérie libre et démocratique».

Le FFS s’engage à travailler «à la convergence des forces du changement pacifique et à la mobilisation des Algériennes et des Algériens à même de réunir les conditions qui permettent une dynamique politique plurielle et organisée».

H. A.

Comment (21)

    Vroum Vroum 😤..
    1 mars 2019 - 13 h 19 min

    L’Algérie est un Pays jeune sorti y’a bientôt 60 ans de l’occupation Colonisation , dans son ensemble l’Algérie à bien réussi comparé à d’autres Pays Africain sortis du Colonialisme mais toujours sous le Joug du Franc CFA.. .Pour l’Algérie 60 ans de reconstruction Politique , Économique , Militaire, Universitaire , Infrastructure , Sociologique , c’est très peu pour un Pays et cela ne va pas sans erreures , le Système né de l’indépendance aura été jusqu’au bout de ces capacités bonnes ou mauvaises , et actuellement l’Algérie se trouve à un moment clé de la fin d’un Cycle et le commencement d’un autre qui se construit sur l’ancien . .Attention à la Colonne Islamistes de l’intérieur et leurs Frères Musulman du Djihad Wahabites de l’extérieur et pour cela le Peuple Algérien à été vaccinés , je l’espère . C’est mon avis . .

    MELLO
    1 mars 2019 - 12 h 46 min

    Je crois que la décadence socio-psychologique à atteint son comble par ce commentaire rejetant une position noble d’un parti Algérien et non un parti régional. Le FFS appelle à rejoindre ces manifestations et si on commence à rejeter la présence de ce parti , c’est une ignorance grave d’un regroupement des forces . Pour ta gouvernance, le FFS a toujours proposé des mesures de sortie de crise. Il ne sert à rien de spéculer sur une récupération puisque le parti est désormais disponible à rejoindre les manifestants. Vous devez savoir que le régime voudrait que des cadres, des partis ne puissent pas rejoindre ces manifestations, car pour ce pouvoir , la rue reste anonyme et sans lendemain si des politiciens, des cadres et toute l’élite ne viennent pas canaliser cette force de la rue. Alors , arrêtons de rejeter l’autre , on a besoin de toutes les forces vives de ce pays. Le FFS appelle tous les participants à plus d’attention pacifique et ne pas répondre aux provocations .

    Anonymeplus
    1 mars 2019 - 7 h 43 min

    Aucun des partis politiques de la scène algérienne n’avait envisagé que la lame de fond populaire allait se soulever contre le cinquième mandat.
    Aujourd’hui ils veulent tous récupérer de façon minable la volonté populaire, le ffs en tête, parti connu et reconnu pour son courage politique qui consiste uniquement à boycotter les élections sans jamais proposer autre chose, ce parti veut drainer les foules, lui qui est incapable de sortir de sa région pour être un vrai parti politique représentatif de l’Algérie.
    La démocratie à géométrie variable de ffs est plus que dépassée, le ffs c’était hocine ait ahmed, aujourd’hui il n’est plus que des lambeaux qui se déchirent avec une crise de pouvoir interne qui ferait pâlir de jalousie le parti communiste soviétique du temps de sa superbe.
    Il n’y a aucune démocratie dans ses arcanes, il n’y a que des petits caporaux qui se cachent lamentablement derrière l’héritage d’ait ahmed et qui veulent à tout prix porter un burnous pas du tout taillé pour leurs frêles épaules.
    Et ça veut diriger un pays, quel décadence !
    Aujourd’hui, pour rétablir un semblant de normalité dans ce parti, ils ont fait appel au fils de ait ahmed qui n’a aucune légitimité …. Ils ont eu exactement les mêmes réflexes que le parti unique, celui des dictatures et des coups bas.
    Commencez par montrer l’exemple en étant transparent, le peuple à compris que vous êtes comme les autres partis, parfois même, vous êtes pire.

    yassine
    28 février 2019 - 22 h 06 min

    L’ennemi du peuple algerien est ce viel inculte de Gaid Salah qui a vendu son ame a Bouteflika au detriment du peuple algerien .
    Il sait que si Bouteflika part , ce sera de meme pour lui et il perdera sa super puissance . Il veut rester le pharaon .Car aujourd’hui c’est sa parole qui compte le plus ; sauf si d’autres generaux arrivent a le juguler.
    C’est lui qui a bloquer toute possibilite de presenter une personne propre tel que Mr Ramtane ou un autre qui aurait put faire evoluer le systeme algerien en douceur .
    Maintenant , c’est le clash et le pourissement , meme si les algeriens restes pacifiques . Le pouvoir est sans solution sauf la violence !

    Nasser
    28 février 2019 - 21 h 23 min

    OPPORTUNISME du FFS qui appelle à participer aux manifestations!
    C’est au FFS de suivre le peuple et non l’inverse!

    ould al ffs
    28 février 2019 - 19 h 55 min

    Le FFS tu nous casses les pieds …c’est un Parti de la Fitna , sous couvert d’ancien parti de Ait Ahmed , il s’est enfoncé dans la collaboration sioniste ..oui oui je dis bien sioniste ! le meme programme que le MAK sauf que le FFS beneficie de l’aura du marhoum Ait Hocine, alors il utilise cette image pour masquer leurs minables desseins de separatistes

    Izem
    28 février 2019 - 19 h 42 min

    Le FFS est fidèle à ses principes et aux constantes du Grand Hocine Ait Ahmed, meme si ces derniers temps la Direction actuelle du parti fait du sectarisme entre les militants…N’oubliez pas que seul le FFS a pu faire sortir des milliers (voir millions) de gens à l’occasion de ses grandes marches pour la démocratie des années 90….et les funerailles de Hocine Ait Ahmed ont réuni des millions d’Algériens de l »Ouest, du Sud, du Centre et de l’Est du pays…..Que cette aura du FFS serve au moins à rassembler les Algériens autour des principes nobles du parti : Démocratie- indépendance de la justice et de la presse – égalité homme et femmes- primauté du civil sur le militaire- nationalisme et patriotisme positif – unité nationale….
    Et les marches actuelles seront celles du peuple algérien et non des partis meme s’ils y adherent….Bravo à ceux qui les soutiennent….

    algerian
    28 février 2019 - 18 h 05 min

    Je suppose que ce serait faire preuve de naivete politique que d’attendre une meme demarche de soutien que celle du FFS de la part du parti de Mokri, engagé qu’il est a sauver le « clan ».

    On participe et vous
    28 février 2019 - 17 h 05 min

    J’aimerais bien voir les leaders des parties politique sur la première ligne de la marche si non ils sont ke des opportunistes ki cache derrière le mot democratie. Alors je vous défie de participer à la marche ce vendredi. Sinon vous êtes des mini pouvoir

    Quelqu'un
    28 février 2019 - 17 h 03 min

    Pour quoi tout ça, on veux quoi à ce pays ?! Pour quoi on ajoute l’essence au feu ?! il faut arrêter ces manifestations, car elles ne sont pas dans notre intérêt.

    Les citoyens qui se souviennent de 1980, 88 et les années 90, diront non aux manifs et non à la déstabilisation de ce pays. Normalement nous avons tirer les conclusions de cette époque.

    Si les frontières sont bien garder par nos frères on ne doit pas les poignarder et laisser tomber la stabilité que nous avons acquise alors que d’autres pays sont dans la tourmente à cause des théories du complot occidentales, nous devons donner l’exemple pour le scrutin et prioriser les faits avec leurs conséquences et fermer toutes les portes qui nous mènent vers l’inconnu, un tunnel dans lequel on ne sait pas et on ne peu pas prédire la conclusion.

    Nous devons éviter d’être aveugler par l’espoir imaginaire occidental pour le changement ou bien la démocratie, car cela n’existe pas, même chez eux, il suffit juste de voir l’affaire des gilets jaunes.

      Anonyme
      28 février 2019 - 22 h 23 min

      Les harkis n’ont pas leur place sur ce site. Dégage !
      Il n’y aura aucune violence venant du peuple, les seuls qui ont intérêt à la violence c’est la voyoucratie
      au pouvoir. Mais nous ne tomberont pas dans ce piège.

    Miawww
    28 février 2019 - 15 h 19 min

    Le surf est un sport qui consiste à glisser sur les vagues, ondes de surface, au bord de l’océan, debout sur une planche. Le surf se pratique sur des sites de surf, appelés spots, plages qui sont baignées par des vagues plus ou moins grandes et propices à la glisse

    Anonyme
    28 février 2019 - 13 h 55 min

    Les tentatives de récupération de ce parti sont insupportables. Personne en Algérie n’a oublié son positionnement lamentable lors des tentatives d’ingérences de San Eugédio

    Pig pong
    28 février 2019 - 13 h 11 min

    Ce parti boycotte l’élection présidentielle, ce parti n’a pas compris que le pouvoir peut désigné d’autres candidats avec Bouteflika pour gagner et légaliser le 5eme mandat. Oui pour la manifestation pacifique Non pour le boycotte.

    Anonyme
    28 février 2019 - 13 h 02 min

    Le FFS appelle  » au maintien et renforcement de la dynamique populaire pour le changement du système, l’avènement de la deuxième République à travers l’élection d’une Assemblée nationale constituante»…..
    Le maintien de la dynamique populaire pacifique est une revendication juste et logique…mais le choix de l election d une assemblee constituante pour rediger une nouvelle constitution est une affaire extremement dangeureuse et destabilisatrice et peut durer des annees et couter les yeux de la tete tout en attisant la division entre les clans des elus ….etc. On a l exemple de ce choix de la Tunisie, et on connait les resultats……L Ideal pour faciliter le passage a une 2 eme republique sans trop de douleurs et de risque…c est premierement dissoudre le parlement…..choisir une date commune pour des elections legislatives et presidentielles,nommer un gouvernement de transition formes de technocrates independant pour gerer les affaires du pays et faire le choix d une haute commission independante formee de juristes specialises dans le droit constitutionnel pour rediger une nouvelle constitution digne du 21 eme siecle et qui s adapte au specifites religieuse sociale economique regionale et continentale africaine de l Algerie et du peuple Algerien…
    En un seul mot …Elire une assemblee constituante pour rediger une constitution est un billet d aller sans retour vers l inconnu et l irreparable,c est une chose a ne jamais faire…demandez aux Tunisiens et rappelez vous de ces mots…………

      Anonyme
      28 février 2019 - 14 h 09 min

      Entierement d accord avec Anonyme
      28 février 2019 – 13 h 02 min,une assemblee constituante est une aventure extremement pleinr de danger….une haute commission independante de Juristes specialiste du droit constitutionnel peut realiser un excellent travail dans la redaction d une nouvelle constitution… qui doit absolument etre soumise au referendum du peuple pour etre agreee.

    Anonyme
    28 février 2019 - 12 h 40 min

    SIMPLE CITOYEN ? JE SALUE LA POSITION DU FFS ET ÉGALEMENT CELLE DU RCD AINSI QUE DE CELLE DE MOUWATANA ET SANS OUBLIER L HÉROÏQUE MADAME ASSOUL QUI JE PENSE SERAIT LA PREMIÈRE FEMME PRÉSIDENTE DE L ALGÉRIE MODERNE ET INDÉPENDANTE DU FOND DU CŒUR POUR SA JUSTE LUTTE POUR LA DÉMOCRATIE RÉELLE §

    Rascasse
    28 février 2019 - 12 h 30 min

    Là ça va changer, bravo au FFS

      Action
      28 février 2019 - 16 h 36 min

      @ Rasscasse,
      Avant de féliciter le ffs sur cette appelle a une participation massive aux manifestations en dernier moment, il faut leurs demandé s’ils ont l’audace de démissionner leurs élus soit APC APW et APN mais je crois pas de laisser les quarante millions.

        Rascasse
        28 février 2019 - 20 h 55 min

        Oui je suis d’accord avec toi, le courage politique n’est pas une qualité payante en l’etat actuel des choses contre un système pourri qui n’obéit à aucune règle

        MELLO
        28 février 2019 - 21 h 17 min

        Connaissez vous les conséquences d’une telle initiative ? Démission des députés de l’opposition , poussera le pouvoir en place à s’ériger en seul acquéreur de cette assemblée. En plus , ce sont des élus du peuple et seuls ceux qui ont voté pour eux peuvent leur retirer leur légalité. En restant à l’APN , les députés de l’opposition empêchent ce pouvoir de privatiser cette institution qui constitue un pouvoir : le pouvoir législatif.
        L’appel au soutien des manifestations est tout à l’honneur de ce parti , qu’on disait muré dans son silence: bravo le FFS d’accompagner ces manifestants, mais qu’on ne dise pas c’est de la récupération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.