Ali Benflis réagit à la lettre de Bouteflika

Talaie Benflis
Ali Benflis. PPAgency

Par Houneïda Acil La réaction d’Ali Benflis, président de Talaie El-Hourriyet à la lettre du candidat Bouteflika à sa propre succession n’a pas tardé. Pour lui, cette lettre attribuée à une «candidature fictive» n’est pas celle d’Abdelaziz Bouteflika.

«Ce sont toujours les forces extraconstitutionnelles qui sont à la manœuvre. Cette lettre est, au fond comme dans la forme, un nouveau défi inacceptable et une provocation supplémentaire inqualifiable», a-t-il fait savoir, en indiquant que le peuple algérien «attendait une réponse sans ambigüité et sans louvoiement à ses demandes ; il n’a eu droit qu’à la répétition d’anciennes promesses non tenues depuis vingt ans».

Benflis, qui a décidé de ne pas se présenter à la présidentielle d’avril 2019, a estimé que les Algériens n’ont pas été «dupes» et ont répondu sans tarder à la candidature du Président sortant à sa propre succession par des rassemblements pacifiques qui, selon lui, ont été d’un «haut niveau de maturité civique, de conscience politique ainsi qu’un attachement inébranlable à la paix civile».

Le président de Talaie El-Hourriyet a expliqué que le peuple a clamé «que doit cesser la fuite en avant, consistant en une persistance dans la promotion d’une candidature fictive à un mandat présidentiel tout aussi fictif». Il a ajouté que la population n’a plus foi en des promesses «destinées à le soumettre au fait accompli du cinquième mandat», telles que la conférence nationale qui sonne comme «une tentative désespérée de sauvetage d’un régime politique en fin de parcours».

H. A.

Comment (12)

    Rayés Al Bahriya
    5 mars 2019 - 10 h 22 min

    Y a pas l’ombre d’un doute que c’est le ministre conseiller du président, ramtane lamamra , qui a rédigé cette lettre , le Nicolas machiavéli , qui auprès de la grande serenisseme Suisse, avait fait peser de son aura de diplomate de l’ONU, pour que le HUG , puisse accorder un billet de bonne santé à roulettes, pour le président Bout Teflika , pour se porter candidat à sa propre succession. ..
    La suite est de savoir, si l’état-major fait partie de cette grande supercherie….
    La république est à refonder, car ce régime tire à sa fin….l’édifice se lézarde , et la rue algérienne imposera l’ultime destinée …
    Vive la 2e république.
    Tahya Al Djazair …
    Gloire aux chouhada …

    saad odhar
    5 mars 2019 - 8 h 59 min

    il ferait mieux de se taire.toute sa vie sem3ane wa ta3a sidi , on l ‘a improvisé Rais hizb et il se prend au sérieux. il serait mieux dans un secretariat general d’un wali tout au plus .ou bien cheikh de queque petite el 9abila .
    Talae3 el houriate???!!! Drole de denomination.

    salim a
    4 mars 2019 - 21 h 00 min

    Il y’a trois parties dans cette partition musicale: celle qui a dirigé jusqu’à présent le pays (de gré ou de force), une autre partie qui veut prendre le pouvoir (mais qui reste encore tapie dans l’ombre et qui avance chaque jour ses pions) et le peuple déboussolé qui se fait manipuler par l’une ou l’autre partie et qui rêve d’être libéré.

    L’issue est certaine, le président partira qu’il le veuille ou non. Reste à savoir le nombre de pertes en vies humaines que cela prendra.

    La dernière fois, cela s’est soldé par plus de 200 000 morts. Espérons que cette fois ci, cela sera beaucoup moins.

    Logiciel
    4 mars 2019 - 20 h 52 min

    Napoléon Bonaparte avait dit un jour :

    « Le coq n’a point de force, il ne peut pas être l’image d’un empire tel que la France ! Il faut choisir entre l’aigle, l’éléphant ou le lion. Prenons l’aigle : c’est l’oiseau qui porte la foudre et qui regarde le soleil en face… »

    « Le nom de roi est usé car il apporte avec lui de vieilles conceptions et ferait de moi un héritier ; je ne veux descendre ni dépendre de personne. Le titre d’empereur est plus grand, il est un peu inexplicable et impressionne l’imagination.

    elhadj
    4 mars 2019 - 17 h 54 min

    le citoyen lambada est convaincu que le président candidat invalide hospitalisé depuis plusieurs jours pour un court séjour de contrôle est complètement déconnecté de ce qui se passe actuellement et le contenu de cette lettre rédigée par……..fait rappeler le discours et les engagements inaboutis du président tunisien Zine Dine El Abidine en janvier 2011.le rôle des partis politique est de mobiliser pacifiquement la société civile pour l émergence d une élite de pouvoir dans un cadre d alternance nécessaire et de bonne gouvernance transparente et contrôlée

    le Terroir
    4 mars 2019 - 17 h 41 min

    Voilà que l’opposition fiche le camp et un par un comme des petits poltrons. Allez jusqu’au bout Benflis,le combat est avec le peuple ou peut être préférez-vous rester dans l’opposition organisée par le pouvoir? C’est beaucoup mieux pour vous ? Vous préférez rester dans votre fauteuil devant l’écran TV et refaire le monde au lieu de rejoindre le Peuple. Marche ou crève Benflis, marche ou crève Hannoune ainsi que les autres opposants qui fuient le combat. Restez planqués dans vos belles résidences ici, à Paris et ailleurs. Ces politiciens de l’opposition poltrons et opportunistes. Ces politiciens qui voient la colère et le choix du peuple et qui l’abandonnent. Et les autres, où êtes-vous ? Où es-tu Hamrouche? Où es-tu Ghozali avec tes grandes théories ? Vous voulez la présidence sur un plateau d’argent ? Bravo Ghediri ! Merci à AP.

    Vroum Vroum 😒..
    4 mars 2019 - 16 h 48 min

    Savoir traverser sans se mouiller …on ne peut faire du neuf avec de l’ancien , je suis très optimiste pour l’Algérie , un cycle se termine vive le nouveau . .La construction est ainsi faite , à chaque étage on prépare le suivant , mais chaque étage à sa raison d’être …chaque étage supporte le suivant et chaque étage à son importance …La Maison Algérie est solide …J’ai apporté mes commentaires sur Mr Benflis , la Candidature de Mr Bouteflika à ma façon dans le seul but de porter ma caution modeste à la construction de l’étape à venir , Un grand respect pour le Président Bouteflika , et Dirigeants qui ont contribué à construire l’Algérie . .À ce stade de la Présidentielle je suis très optimiste , ça s’eclairci sans aucun doute . Le prochain Président sera un Homme d’expériences et compétent…n’oublions jamais que c’est l’ALN suivie de l’ANP qui ont fait L’Algérie et sont le socle…de ce vivier sont sortis les Présidents . .Mr Ali Ghediri en fait parti ..

      Vroum Vroum 🙄..
      4 mars 2019 - 22 h 53 min

      En 1962 , l’indépendance , tout était à faire , analphabétisme en grande majorité , infrastructures nulles, pas d’industrie , ni compagnies d’aviation , on se chauffait au Kanoun , pas de Cie maritimes , Université néant, 10 architecte et 30 médecins pour tout le Pays ?…ect…60 ans plus tard l’Algérie construit des Satellites , Air Algérie , Infrastructures , Développement , Universités , Électricité sur tout le Territoire , Hôpitaux..Sonatrach ..2eme Puissance en Afrique ..Alors quand je dis Respect à Mr Bouteflika et Tous les Dirigeants qui ont contribué à la construction de l’Algérie je suis honnête , car 60 ans après l’indépendance c’est énorme , on peut toujours faire mieux mais Hamdoulilah pour tout ce qui a été fait malgré Dix ans de Terrorisme islamiste Wahabite qui ont stoppé le développement…Hamdoulilah pour Aujourd’hui , car il est facile de tout critiquer , mais il a bien fallut des Dirigeants et Gouvernements , du Personnel , Employés , tout corps de métiers pour construire l’Algérie , personne n’est parfait , l’indulgence est de mise …Je me méfie de certains post , des intervenants opportunistes dont leur rôle serait s’enflammer les esprits , semer le doute , des Agents manipulateurs dont leur travail est justement la Présidentielle Algérienne pour enflammer la Rue Algérienne , par des propos contre les Dirigeants actuels et passé du Pouvoir Algérien..on peut être critique mais mesuré , mais là certains post dépassent le politiquement correct , injurieux . ….Mr Benflis , ou Mr Ouyahia ou Mr Ould Abbas ou Mr Sellal ou le Président Bouteflika…ect sont avant tout des Algériens qui ont servit leur Pays qu’à cela ne déplaise , c’est dans cet esprit que que j’ai confronté la Candidature de Mr Bouteflika ou Mr Benflis ou le New FLN…j’ai écrit ce texte pour mettre en garde contre des Agents étrangers manipulateurs qui voudraient enflammer les esprits et monter des Algériens contre les Dirigeants ou ex Dirigeants Algériens…Le Patriotisme est à tous les niveaux du Peuple aux Dirigeants ou Ex Dirigeants..le reste est une affaire de Famille entre Algériens avec des différents politiques , on traverse une période délicate et à nous d’être intelligents .

    Anonyme
    4 mars 2019 - 16 h 07 min

    Moi je me suis toujours la question suivante: N y a t il pas une personalite independante proche de Bouteflika qui peut lui rendre visite a l hopital de Geneve et le mettre devant ses responsabilites sur tout ce qui peut occasionner cet entetement de son clan avec ce 5 eme mandat de la honte…??? ou peut etre une delegation de l opposition pour lui rendre visite a Geneve et de le convaincre de la realite de la situation en Algerie….Je pense qu il est d une urgence extreme qu une delegation de l opposition de dialoguer avec Bouteflika et ne pas laisser l exclusivite au clan de mafieux …..

      Anonyme
      4 mars 2019 - 16 h 52 min

      C est la meme question que se posent des milliers de citoyens…..pourquoi les hommes et femmes politiques de l oppositions ne font aucun contact avec Bouteflika pour dialoguer avec lui une sortie honorable….??? pourquoi ne composent ils pas une delegation et de se rendre a geneve pour un dialogue serieux avec Bouteflika et informer le peuple de leur demarche..??? c est une urgence.
      Dans des circonstances pareilles extremement dangeureuses pour notre pays,un dialogue doit etre nouer entre les adversaires politiques,c est bien avec un adversaire qu on doit dialoguer…et ne pas laisser l exclusivite du contact entre Bouteflika et le clan de mafieux qui l entourent.
      Formez une delegations et regagner Geneve et discutez avec Bouteflika…et informez le peuple des resultats….le peuple Algerien saura au moins que l opposition a tout essaye pour eviter
      le chaos et l imprevisible….si chacun campe sur ses positions c est le peuple qui paiera les degats….j espere que cette petite contribution de ma part trouvera des oreilles pour m entendre..

      Mir
      4 mars 2019 - 17 h 06 min

      Souvenez vous de la demande faite par les 14 personnalités respectables pour juste avoir un entretien face à face avec Bouteflika, en 2014 je crois. Walou ont répondu ses geôliers. Notre Président est séquestré dans un bunker et il est impossible de le voir ou de lui parler, bien protégé par sa famille ou son Clan. C’est une prise d’otage caractérisée et punie par la Loi. Et on se dire qu’il est candidat ! il est incapable de dire 2 mots au peuple. Comment peut il etre capable de preparer la transition ? qui va négocier en son nom ? on va encore nous enfumer avec des commissions de chiyatines. C’est bon Khlass on a compris !

      choucom
      4 mars 2019 - 17 h 07 min

      Mais c’est la poule aux oeufs d’or. Personne ne te laissera t’approcher de lui et découvrir la vérité. 19 personnalités ont bien tenté de l’approcher mais ils ont failli être linché par ses protecteurs ou dirais-je ses profiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.