Lakhdar Brahimi : «Je ne suis pas désigné pour présider la conférence nationale de transition»

Lakhdar Brahimi
Lakhdar Brahimi. D. R.

L’ancien ministre des Affaires étrangères Lakhdar Brahimi a souligné aujourd’hui, lors d’un entretien à l’ENTV, qu’il n’a pas été désigné pour présider la conférence nationale indépendante inclusive, chargée par le président Bouteflika de plancher sur une nouvelle Constitution. «Je ne suis pas désigné pour présider la conférence nationale de transition. J’espère qu’on trouvera parmi les millions de compétences que compte ce pays un homme ou une femme capable de présider cette conférence», a soutenu Lakhdar Brahimi.

L’ancien chef de la diplomatie algérienne a profité de son passage à l’écran pour donner des nouvelles sur l’état de santé du président Bouteflika. Sur ce point, Lakhdar Brahimi a indiqué que Abdelaziz Bouteflika est «un homme malade avec une voix inaudible».  «Il est, certes, incapable de prononcer un discours mais sa vie n’est pas menacée et il a repris à 100% ses capacités morales», a-t-il néanmoins tenu à préciser.

S. S.

Comment (30)

    Algérois
    14 mars 2019 - 15 h 26 min

    Quand je lis les commentaire, une seule chose revient, ceux qui disent il faut dégagé tout le System et toute suite et cherche à discréditer toute le monde veulent tout simplement brûler le pays. ils savent que le changement prend du temps mais ils réagissent comme des fanatiques.
    le changement prendra du temps que vous le veuillez ou non. Ceux qui disent le contraire ne cherche pas l’intérêt du pays mais cherche une vengeance personnel.
    Faite attention la majorité qui commentaire ne sens pas Algérien et ne vive pas en Algerie

      Vroum Vroum 🙂..
      14 mars 2019 - 21 h 55 min

      @Algerois…enfin du bon sens et raisonnable . . Il est facile de tout détruire , mais reconstruire c’est très long…Donc l’intelligence doit passer avant l’émotion….oui pour le changement , d’autres Figures Politique expérimentés , mais intelligemment , sans brutalité…..merci Algerois , ..le plus courageux n’est pas celui qui montre les poings mais celui qui réfléchit et analyse pour justement avancer sûrement.

    APS
    14 mars 2019 - 8 h 08 min

    Monsieur Brahimi vous êtes honte de l’Algérie,pour votre médiation en c’est qui concerne la Syrie et l’Irak,et comment voulez-vous être crédible pour la transition Algérienne,votre place est à Paris ou Émirats

    Rayes Bahriya
    14 mars 2019 - 7 h 56 min

    Oui merci monsieur le Bachagha …
    On vous a compris..

    Tussaud
    14 mars 2019 - 7 h 28 min

    Au cadre,il manquait ce clou pour le maintenir accroché,avant d’être immortalisé au musée Tussaud.

    Med Hangal
    14 mars 2019 - 4 h 12 min

    Il vient tout simplement tenir compagnie à l’homme pour qui sonne le glas.Bouteflika a joui pleinement de l’utilisation de son « pouvoir » et il partira aussi pauvre qu’il était venu.

    Bamar
    14 mars 2019 - 3 h 33 min

    Il a une voie inodible mais que son entourage entend tres bien pour lui faire dire se qu ils veulent…

    Kenza
    14 mars 2019 - 1 h 44 min

    Décidément, tous ceux qui approchent Boutef finissent par sentir mauvais et perdent toute crédibilité. A la fin de leur vie, rabbi ga3 kchef3oum!

    Jer Redouane
    14 mars 2019 - 1 h 12 min

    Bruler le systèm avec tout ses cadres (Brahimi, Lamamra et les autre) n’es pas une solution. C’est un suiciide. Et une excitation populistee.
    Brahimi est loin d’être la solution parfaite. Mais existe t il une solution parfaite? Et je ne pense pas qu’il est celui qu’il faut à cette soi disant Conférence. Mais la dignité que je vois dans la rue lors des manifs, je ne la vois pas dans ces posts haineux. Je vois l’exact contraire: la division laide au lieu de la belle unité.
    L’avenir sera sans cette génération. C’est clair. La biologie le veut. Mais craché sur ce passé ne construit pas l’avenir.
    Je suis fier chaque vendredi. J’ai honte en lisant les posts haineux.

    Anonyme
    14 mars 2019 - 0 h 37 min

    la ou passe brahimi ca laisse des traces..Irak…Syrie …et maintenant l’Algerie.

    Dîtes Moi Docteur, Est Ce Que C'est Grave?
    13 mars 2019 - 22 h 57 min

    Docteur, j’ai 85 ans et je ne peux m’empêcher de mentir. Est ce que c’est grave?

    Mohamed Ali
    13 mars 2019 - 22 h 15 min

    On se demande en quelle qualité parle Lakhdar Brahimi, n’ayant aucune fonction gouvernementale. Il n’est pas non plus député, chef de parti, membre de l’opposition ou encore responsable d’une association de la société civile. Et pourtant, le journal télévisé de l’ENTV ouvre avec ses déclarations logorrhéïques. Et cela veut tout dire.

    La voici donc la mission de ce commis-voyageur qui ne réside même pas en Algérie mais coule des jours heureux en France depuis des décennies : assurer le service après-vente du plan de Bouteflika auquel il est inféodé depuis des années. Et pourtant, c’est ce même individu qui enfile, sous égide de l’ONU, le burnous du médiateur en charge de faciliter l’instauration de la démocratie en Irak et en Syrie entre autres.

    Pour preuve de sa vassalisation à son idole et de son incompréhension incommensurable de la société algérienne dont il ignore manifestement tout des forces sociales et politiques qui la travaillent, voici ce qu’il déclarait il y’a à peine quelques semaines à l’hebdomadaire Jeune Afrique :

    « Moi, je ne prévois pas de crise. Je ne crois pas qu’il y aura une crise majeure en 2019 ni en 2020. Récemment, j’ai voyagé un petit peu à l’intérieur du pays et j’ai l’impression que l’Algérie se porte plutôt bien. »
    Et notre expert en sociologie politique et en théorie de l’action collective d’ajouter ceci : « Le président n’est pas vraiment contesté en Algérie, ni par la classe politique ni par la population. Les gens lui sont profondément reconnaissants d’avoir restauré la paix après la décennie noire et reconstruit les infrastructures ».

    Et cela il le disait non pas il y a 10 ou 5 ans mais le 9 décembre dernier.

    Et c’est cet individu, missi dominici de la Grande Loge, qui vient à présent vendre au peuple debout sa fumée blanche pour nous bonimenteur sur l’alignement des comètes et tenter de faire avaliser l’adoubement de son maitre pour un autre mandat.

    Alors, faut-il vous l’envelopper, comme dirait San Antonio ?

    Anonyme
    13 mars 2019 - 22 h 10 min

    Tant mieux.

    Dz213
    13 mars 2019 - 21 h 29 min

    Mr Brahimi ,vous qui étiez tout proche du président et certainement vous saviez que depuis 1999 il désignait que des incompetants aux postes sensibles,apn,senat,ministres, hommes d’affairesbeznassias,television
    national privées et ugta vous saviez qu’il n’etait pas corrumpu il n’aimait pas l’argent, mais il avait acheté tout lès imbéciles pour l’entourer ,ilaimait le pouvoir et la zaama,Mr Brahimi vous étiez au courant que la situation était chaotique,même tliba l’ignorant le savait ,moi le simple citoyen , triste ou en sommes arrivé et déçu de tout nos intellectuels et honnettes politiciens d’avoir fermé leurs yeux,en laissant Ali haddad et ses copains s’amuser à barcelone,paris,londres et Dubaï,avec notre argent,d’avoir laissé lès minables vendre notre dignité pour une carte de residence vip et un apt la bas,en colère de voir les nouveaux riches jeter notre argent sur le bassin des chiyakhates alors que des millions de citoyens n’ont pas lès moyens de nettoyer leurs dents ,Mr Brahimi vous auriez du conseiller le président ou ala akal dénoncé lès ordures qui ont profité de sa maladie,vous êtes un bon diplomate même pour Mr Lamamra mais je dirai c’est bien dommage,je crois que c’est un peu tard,tahia el dzair.

    benchikh
    13 mars 2019 - 20 h 56 min

    je me demande pourquoi ce M. Lakhdar brahimi qui est un fidèle à l’oncle SAM, se trouve chez nous dans ce temps délicat ???!!!! ,et il a approuvé ses échecs dans presque tous les conflits, mais probablement il avait arrangé une pénétration sûre pour son oncle SAM .(Afghanistan ,syrie ,iraq ,…. et aujourd’hui ils essayent l’Algérie)

    Hibeche
    13 mars 2019 - 20 h 35 min

    M. Brahimi, nous avons compris que vous avez un CDD, c’est bien, mais pour faire quoi au juste? si ce n’est pas pour présider la conférence nationale, quel est alors votre rôle ?

    Anonyme
    13 mars 2019 - 20 h 23 min

    Cet arabo-baathiste j’étais étonné de son accent arabe imitant le langage des libanais et égyptiens… Et, vous voulez nous le vendre comme personnalité Algérienne.

    Kenza
    13 mars 2019 - 20 h 05 min

    Boutef a repris 100% de ses capacités morales….Mr Brahimi contraint de nous rassurer sur les capacités de Boutef a au moins le mérite de le faire de façon plus subtile et plus digne que celle de Amara Benyounes , soucieux de plaire à son dieu, lorsqu’il avait déclaré: « Le cerveau de Bouteflika fonctionne mieux que le mien »

    Anonyme
    13 mars 2019 - 19 h 56 min

    Arrêtez de salir Le président Bouteflika.
    Bouteflika ne sait même pas qu’il est candidat

    Il faut parler de ceux qui profitent de sa maladie

    sof
    13 mars 2019 - 19 h 52 min

    je pense que il est possible que cela faut une fonctionne car aujourd’hui il faut une transition

    citoyen
    13 mars 2019 - 19 h 46 min

    Alors il s’occupe de quoi ?
    Arreter de prendre le peuple pour des poussins
    Si il n’a pas les mains libre qu’il demissionne pour ne pas etre complice de ce bourbier
    Qui devient fariguant pour notre pays.

    Arayassen
    13 mars 2019 - 19 h 05 min

    Mr Brahimi vous avez dit enfin que Boutef est:«un homme malade avec une voix inaudible».Alors soyez honnête avec vous-même et dites qu’il doit partir.Maintenant.

    Mahboul
    13 mars 2019 - 19 h 00 min

    Heureusement…..pour nous…

    Anonyme
    13 mars 2019 - 18 h 56 min

    Si comme vous dites Bouteflika est en bonne sante…on vous l offre et gratuitement vous pouvez l emporter avec vous …c est le meilleur service que vous aurez jamais servi au peuple Algerien…Monsieur a votre age vous continuez a mentir…la vieillesse est un naufrage….Partez Mr et ne vous retourner pas….le peuple Algerien avec sa jeunesse saura trouver seul les solutions dont il a besoin.

    Chibl
    13 mars 2019 - 18 h 47 min

    Ce type la ou il met les pieds c’est la guerre, Afghanistan, Syrie,Irak, cet oiseau de mauvaise augure doit retourner chez lui a Paris.

    Mir
    13 mars 2019 - 18 h 24 min

    Oui Monsieur Brahimi, votre rôle est bien connu : nous vendre un Bouteflika en bonne santé à chaque fois que le peuple se pose des questions. Vous êtes en quelque sorte son infirmière attitrée.

    L'Oublié
    13 mars 2019 - 18 h 24 min

    On espérant que vous aviez bien compris le message du peuple Algérien qu’ils ne veulent pas des opportunistes affairistes;ni des corrompus et les nouveaux Harkis au col-blanc,ils veulent comme vous dites des personnalités humble et intègres;patriotes et loyaux;de très bonne famille depuis la guerre d’indépendance;prière de dire à votre ami et maitre Bouteflika;d’épargner cette nation autant soufferte et depuis 1830 jusqu’a aujourd’hui Ca suffit maintenant,partez loin est emporter avec vous l’argent pour vivre une éternité et laisser le peuple Algérien tranquille

    MELLO
    13 mars 2019 - 18 h 12 min

    Bouteflika n’à pas besoin d’un rapporteur sur son état de santé que tout Algérien connaît. MR BRAHIMI , vous étiez un homme honnête, un homme de dialogue , mais vous venez de perdre ces principes auprès de ceux qui ont violé la loi suprême -la Constitution –
    Bouteflika vous à ramené de Paris , par avion présidentielle, pour vous désigner président directeur de la conférence , alors n’essayez pas de se la jouer.

    Chelabi
    13 mars 2019 - 18 h 07 min

    Je laisse de côté mes sentiments personnels à l’égard de AP et de sa ligne éditoriale. L’heure est au rassemblement des bonnes volontés. Aujourd’hui, nous sommes tous algériens et notre seul intérêt est de sauver la république des mains des prédateurs. Aussi, il faudra d’ores et déjà que ces formidables manifestations de rue se transforment en une force de propositions pour neutraliser ce pouvoir et montrer que les jeunes ont un projet d’avenir pour l’Algérie. Ces jeunes doivent reprendre l’initiative et fixer, in fine, le momentum à l’agenda politique. Il n’est plus question de laisser ce pouvoir maître de l’agenda politique de notre pays. La désignation des membres de la conférence nationale est un impératif immédiat. Je ne connais pas très bien les hommes de valeur de notre pays mais j’ai suivi quelques uns d’entre eux qui me semblent très valables. J’en cite pour l’exemple:
    Mustapha Bouchachi (avocat)
    Zoubida Assoul (avocate)
    Mokrane Ait Larbi (avocat )
    Ferhat Ait Ali (expert financier)
    Abderrahmane Mebtoul (docteur en économie, expert international)
    Fatiha Benabbou (constitutionaliste).
    Karim Tebou (politicien)
    Il faudra leur adjoindre un jeune homme représentatif de cette formidable jeunesse qui a écrit la plus belle page d’histoire de l’Algérie post indépendance .
    Ce groupe aura 2 missions principales:
    1) désigner un chef d’état qui prendra ses fonctions le 26 avril prochain lorsque viendra le mandat de Bouteflika à échéance. Ce chef d’état préparera une liste de ministres technocrates qui auront le mandat d’expédier les affaires courantes. Ces ministres ne doivent pas faire partie du sérail. Le ministre de l’intérieur doit nommer de nouveaux walis et chefs de dairas pour assainir l’administration.
    2) préparer la conférence nationale en prenant langue avec les partis agréés et les partis qui attendent leur agrément ainsi que les personnalités politiques quelle que soient leurs obédiences. Nous ne devons exclure personne, sinon tous ces efforts salutaires vireront au cauchemar qu’à Dieu ne plaise!

    nectar
    13 mars 2019 - 17 h 52 min

    Mensonge quand tu nous tiens, la sénilité a atteint toute la gérontocratie engraissée à la mamelle de Hassi-Messaoud..A croire que ce plouc est un spécialiste en neurologie, pour dire que Boutef a toutes ses capacités morales..Le peuple ne veut plus du système dans sa globalité, il a failli dans tous les domaines et il doit le reconnaître et s’éclipser en douceur, avec son parrain et sa fratrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.