Ramtane Lamamra : «Nous refusons d’envisager le pire pour le pays»

gouvernement Lamamra
Ramtane Lamamra. New Press

Par Hani Abdi – Ramtane Lamamra, vice-Premier ministre, décline le «plan de travail» présenté par le président Bouteflika, qui «permettra de répondre à l’appel pressant au changement et de veiller à ce qu’il se déroule dans le calme et dans la sérénité». «Quand la patrie gagne, tout le monde gagne. Quand elle perd, tout le monde perd», souligne-t-il.

S’exprimant sur les ondes de la Chaîne III, Lamamra insiste sur le mot «plan de travail», assurant que la feuille de route pour la transition sortira de la conférence nationale inclusive. «Le président Bouteflika n’a pas présenté une recette magique. Il n’est pas l’organisateur ni lui ni le gouvernement qui ne sont que des facilitateurs», soutient-il. Pour ce faire, «il faut rebâtir la confiance, donner des garanties aux manifestants.» Il poursuit en assurant que «le Président ne propose pas de faire lui-même cette Constitution ou de faire cette conférence. Il a décidé que le moment est venu de donner la parole au peuple et non de lui présenter un programme, puisque l’aspiration du changement est profonde».

Ramtane Lamamra dit être optimiste quant à l’adhésion d’une grande majorité des Algériens à cette conférence nationale inclusive. «Nous refusons d’envisager le pire pour le pays. Nous ferons tout ce qui est humainement possible pour qu’il y ait un large pan d’adhésion», répond-il aux questions des journalistes.

Il explique que cette conférence nationale inclusive va réunir tous les Algériens, dans toutes leurs composantes, considérant que si les Algériens se réunissent, c’est bien pour aller de l’avant et pour avancer vers un système politique meilleur qui répondrait aux exigences de l’heure, notamment de la jeunesse et des femmes.

Lamamra respecte les réserves et le rejet de ce «plan de travail» par des Algériens qui poursuivent leurs manifestations et estiment qu’il était du devoir du gouvernement en cours de construction de donner des garanties quant à la sincérité de la démarche.

«Les réactions de rejet sont parfaitement respectables. Nous sommes admiratifs de ces manifestations pacifiques, de la mobilisation de notre jeunesse qui a démontré sa grande ambition pour le pays et sa parfaite maîtrise de l’organisation et des nouvelles technologies», précise Lamamra pour lequel la plus grande réalisation de Bouteflika est «l’émergence de cette jeunesse dynamique, ambitieuse et fulgurante qui a permis à ce que les manifestations soient tout à fait pacifiques». «La société algérienne a bel et bien progressé», martèle-t-il.

Lamamra précise que la conférence nationale est souveraine du choix du système politique qui constituera les fondations de la deuxième République. Selon lui, les points qui ne sont pas discutables et sur lesquels la majorité des Algériens sont d’accord sont le caractère républicain et démocratique et les constantes nationales (arabité, amazighité et islamité).

Lamamra estime que tout ce qui se passe actuellement en Algérie fait partie du jeu démocratique. Il appelle ainsi l’ensemble des forces vives de la nation à «faire preuve de créativité». «Plutôt de bâtir des murs, il faut dialoguer pour transcender des conjonctures difficiles», soutient-il. «Nous ne pouvons vivre ce qui s’est passé en Libye ou en Syrie. La Libye et la Syrie ont commis des erreurs que nous n’allons pas faire», assure Ramtane Lamamra. «Nous avons la responsabilité de convaincre. Nous allons aller vers tout le monde, vers le citoyen. Nous sommes contraints de réussir, à nous entendre», ajoute-t-il, estimant que «la poursuite des marches doit nous motiver davantage pour aller plus vite dans le sens voulu par le peuple».

Selon lui, l’idée de cette conférence n’est pas nouvelle. Des partis ont même mené des consultations.

H. A.

Comment (53)

    Anonyme
    14 mars 2019 - 15 h 41 min

    Votre CV a peut-être été surfait à des fins inavouées ? Longtemps vous avez fait illusion, les gens vous prenaient pour un brillant diplomate, mais aujourd’hui la déception est immense.
    Un brillant diplomate ne saurait en aucun cas s’acoquiner avec des êtres malfaisants.
    Vous avez perdu toute crédibilité, du vent on vous a trop vu !

    1
    5
      Vroum Vroum 😤..
      14 mars 2019 - 22 h 02 min

      @Annonyme 15h41…tu n’a rien d’un Algérien sinon tu ne parlerais pas comme un dentiste !!.. Mr Lamamra est bien plus respectable et éduqué que toi qui serait un Troll manipulateur d’opinion…Bon c’est raté pour toi , essai ailleurs .

      5
      1
    Anonyme
    14 mars 2019 - 15 h 01 min

    a l’auteur inconnu du 14 mars dont le commentaire est « qui sont nous qui etes.vous »,mon cher ami mon commentaire est clai comprehensif eet denue de toutes arrieres pensées comme vous semblez le supposer mais je ne voud tiens pas rancune car vous n’avez meme pas eu le culot de mettre votre pseudo.je suis un partisan parmi toute la population qui est sortie dans la rue pour refuser le cinquieme mandat et la disparition totale de tout le systeme en place et cela a parti de 1999…a moins que vous ne soyez pas de mon avis ou sie vous lisez entre les lignes !!!!!

    Maboul l
    14 mars 2019 - 13 h 58 min

    Un capitaine ne quitte jamais le navire quand il prend l eau.il essaye de le sauverv sachant pertinemment qu il sera jugé par la suite quelque soit le résultat par un tribunal ou par l histoire….. Rien n est facile…. La nature a horreur du vide…. Nm ….

    Mahboul
    14 mars 2019 - 13 h 22 min

    Je sais que vous êtes intellectuellement honnête et que vous avez le courage de reconnaitre sue vous avez piquez ou pris zu moins deux idees du candidat ali ghediri. Rupture avec le systeme …. 2eme République….merci ali ghediri pour votre générosité……mmo

    2
    1
    Brahms
    14 mars 2019 - 11 h 52 min

    Les lois sont faîtes pour les petits. Par contre, les gros ont le droit de taper dans la caisse pour acheter des appartements à l’étranger leur épargnant ainsi les soucis de payer un crédit pendant 25 ans pour en devenir le ou les propriétaires. Pour certains, le vol permet de devenir de plus en plus riche et pour d’autres, le vol les conduira en prison.

    1
    2
    Anonyme
    14 mars 2019 - 9 h 33 min

    qui ça »nous » ?? qui êtes vous?? on ne vous reconnais pas vu qu on refuse le 5ême mandat dont « vous » étés membres

    2
    3
    rlbior
    14 mars 2019 - 8 h 00 min

    on dit que lamamra et brahimi sont des diplomates aguerris.alors s’ils le sont ils doivent le montrer en oubliant de faire peur aux algeriens qui ne reculeront devant rien pour faire valoir leurs droits legitimes.ce GRAND PEUPLE n’est pas en train de demander l’aumone mais il est en train de revendiquer sa liberte sa democratie son honneur et son bien le plus precieux qui est son ALGERIE.Il aboutiront tres tres surement a recuperer tout ce dont ils espèrent par leurs volonté inébranlable dans l’interet de tout un PEUPLE EN QUÊTE DE SES DROITS BAFOUES,DE SON IDENTITE LONGTEMPS IGNORE.Alors de grace mrs brahimi et lamamra si vous etes venu en tant que citoyen algerien averti dans le but de trouver conjointement avec un peuple en quete de sa vraie legitimite une solution rapide ok sinon si vous supportez et manigancer sur le dos du peuple en le terrorisant avec des appels insensés vous participer a attiser les flammes que nous ne voulons pas.il faudrait legaliser les doleances constitutionnelles en conformite avec les droits sacres universels du peuple et non celui d’un clan maffieux jusqu’a l’international.nous aspirons a la liberte la quietude la recuperation de nos richesses naturelles bradees par des « vandales et des huns ».CE PEUPLE N’A QU’UNE SEUL ET UNIQUE REVENDICATION:L’ALGERIE AUX ALGERIENS SOUCIEUX DE REMPORTER UNE VICTOIRE DANS L’INTERET SUPPREME DE LA GENERATION ACTUELLE ET DE TOUTES CELLES A VENIR.VIVE L’ALGERIE,VIVE LE PEUPLE ALGERIEN GLOIRE ETETNELLE A NOS MARTYRS.

    1
    2
    Rayes Al Bahriya
    14 mars 2019 - 7 h 25 min

    Pour sa consommation externe , ce régime au pouvoir depuis le coup d’État du clan d’Oujda Tlemcen , contre le GPRA , en 1962 , met sur orbite les 2 diplomates, connus , L.Brahimi et R.Lamamra, pour faire vendre l’option du coup d’État du 18 avril 2019 , alors que les partis de l’alliance ayant imposé l’option 5e mandat sont tapis dans l’ombre, car ils sont les tentacules de la pieuvre qui va encore usurper le pouvoir…
    La révolte du peuple contre ce régime, 5e colonne de la france, doit continuer.
    Le clan au pouvoir, rassurée par la France , veut étouffer encore une fois une 2e libération de l’Algérie du clan maffieux et du hizb frança depuis 1962 , voir même avant…
    Tiens Marine Lepen s’est tu , et la classe dirigeante française s’est muré ds un silence complice de leur acolyte de Macron…
    La supercherie ne passera pas..
    La lutte continue..
    On lâche rien…
    Vive le peuple.
    Vive la 2e république…

    4
    1
    Bamar
    14 mars 2019 - 3 h 41 min

    Le pire c est que l Algerie avec autant de richesse et d argent gaspier est dans un etat catastrophique grace a vous et vos amis qui avez trahient le peuple Algerien…

    2
    1
    C'est une étape obligatoire
    14 mars 2019 - 1 h 02 min

    Entièrement d’accord avec lui.
    Car ce n’est pas d’un claquement de doigts que tout ce que nous désirons nous algériens et algeriennes peuple d’Algérie .
    Se réalisera devant nos yeux en un clin d’oeil.
    Je pense très sincèrement qu’ils doivent avoir nôtre confiance pour leur laisser le temps de faire de préparer le grand changement que nous réclamons tous avec le nouveau président que nous allons élire cette année incha-Allah.
    Il veulent laisser les commandes près à fonctionner en facilitant la transition des dossiers de l’inventaire de la maison algérie au nouveau président.
    Pour que dès qu’il soit au pouvoir lui et le nouveau gouvernement les nouveaux députés et sénateurs trouvent les dossiers à leurs dispositions qu’ils disposeront dorénavant à leurs manière pour les gérer.
    Puis ensuite ils partirons tous en aillant conscience d’avoir remis les commandes et transmit les dossiers aux nouveaux et nouvelles femmes qui dirigeront l’Algérie à 180° différemment que leurs prédécesseurs.
    Avec des vrais et fin technocrates sortie des grandes écoles.
    Nous devons passé par cette transition qui passe obligatoirement par la confiance et encore un tout petit peu de patience.

    15
    4
    Amazighkan
    13 mars 2019 - 23 h 37 min

    C’est Bedoui le 1er ministre et c’est le vice 1er premier ministre qui monte au front pour vendre l’ultime ruse du pouvoir clanique restreint pour gagner du temps en espérant l’usure des manifestations populaires pour rester au pouvoir jusqu’au bout, c’est à dire jusqu’à la mort. J’ai écouté l’intervention de M.Lamamra et le débat animé par les journalistes de la radio chaîne 3. Il est évident que M.Lamamra est rappelé en tant que pompier pour essayer de circonscrire cette contestation populaire légitime, provoqué par ce pouvoir incompétent, corrompu et anti-patriotique. M.Lamamra a dit que Bouteflika a compris l’appel du peuple et veut être un « facilitateur » pour réunir tous les Algériens et leur permettre de débattre et de proposer des idées pour construire les bases et les fondements de la 2ème république. Comment voulez vous que le peuple puisse vous faire confiance alors que ce même président s’est déclaré candidat pour un 5ème mandat et dans sa lettre il déclare qu’il n’a jamais été question de cela. Vous ne savez même pas mentir car si c’était le cas, il ne désignerai pas Sellel puis Zaalane comme directeur de campagne.
    Si réellement le clan présidentiel voulait être un facilitateur, il n’a qu’à démissionner en bonne et due forme en déclarant que ma santé m’empêche de faire mon travail de 1er magistrat du pays.
    Quant à Monsieur Lamamra qui est un redoutable négociateur très compétent aura l’occasion d’exercer son talent dans une Algérie libérée.

    11
    2
    Aveugle,Sourd Et Muet
    13 mars 2019 - 23 h 31 min

    Le conseil constitutionnel est muet.
    Est il atteint d’aphasie?

    8
    1
    Le Peuple Rêve De Vacance!
    13 mars 2019 - 23 h 10 min

    Vous refusez d’envisager le pire pour le pays ? C’est aussi le vœu du peuple. Respectez donc son choix et œuvrez à la vacance du pouvoir ,et tout rentrera dans l’ordre. Le peuple ne demande que l’application stricte de la constitution. Le reste viendra.

    10
    2
    AIT HAMOUDI DJAMEL
    13 mars 2019 - 22 h 35 min

    Monsieur LAMAMRA,

    Vous devriez avoir honte de votre mission, honte de continuer à servir la famille Bouteflika en pleine révolution du peuple Algérien.
    L’Algérie a une chance inouïe d’avoir un peuple qui a dit non a la quatrième puissance militaire au monde (la France) qui a dit non aux fascismes islamiques et là qui disent non à la hongra. Du jamais vu.
    Et vous, vous osez vous présenter devant le peuple pour défendre une poignée d’Algérien qui ont amassé les plus grosses fortunes avec les ressources du pays. Honte à vous et monsieur Brahimi.
    L’Algérien n’est pas à vendre. Pendant 20 ans vous vous êtes comporté comme des colons, une administration au service d’un clan, un général qui fait appliquer les lois en fonction de ses intérêts. Honte à vous tous, l’Algérie possède les plus grands démocrates dans l’opposition et vous osez nous dire que vous allez instaurer une démocratie.
    Un FLN qui s’est rempli de menteur et voleur, un RND de béni-oui-oui, un pique-assiette qu’est le MPA et le TAJ qui qui n’a même plus de dignité. Et ça c’est la représentation politique de notre nation.
    Retourné d’où vous venez, c’est fini pour vous tous.
    On arrive et le 18 avril nous reprendrons les clés d’El Mouradia pour les confier au gouvernement provisoire que nous installerons.

    16
    15
    Rani zaafane
    13 mars 2019 - 21 h 56 min

    Je crois que la conference envisagée sera un grand cirque en direct puisque inclusive,elle reunira probablement tout le monde dans une seule salle(partis politiques,associations,organisations, personnalités…etc) . Avant qu’elle ne termine son travail si les participants arrivent à s’entendre ,on aura consommé la moitié du 5 ème mandat! Souvenez-vous de la conférence de 1994 présidée par Ghozali! Je pense que seul un president élu démocratiquement pourra mener les reformes qui constitueront les bases de la nouvelle république.

    7
    3
    Alhambra
    13 mars 2019 - 21 h 54 min

    Certains raisonnent comme des supporters d’un club de foot. Ils DOIVENT TOUS PARTIR !! L’etat ce n’est pas une superette; tout le monde part et laissez les clés de l’Algerie sur la place Audin. C’est quoi ce délire? Nous sommes tous d’accord qu’il y’a un clan mafieux, que ce clan a meprisé le peuple et la nation. Nous savons tous que la tragedie nationale ce n’est pas la décénie noire mais le regne de Bouteflika. Cependant il faut savoir qu’il y’a des hommes qui ont assumé des rôles dans l’éxecutif mais ces hommes là ont été au service de l’Algerie et de l’Algerie seulement et Mr Ramtane Lamamra en est l’un des rares ! Ce Monsieur n’est pas un businessman. Il ne fait pas partie du clan; c’est un diplomates qui a offert à l’Algerie ses compétences losqu’on bien voulu d’elles et qui s’en est allé lorsqu’on en a pas voulu. Au jour d’aujourd’hui Mr Lamamra est la SEULE personnalité crédible et suffisamment armée pour mener cette séquence historique dont dépendra l’avenir de la Nation. Homme brillant et sincerement patriote, il aurait pu être président depuis fort longtemps si ce clan de rapaces aimaient aussi bien que lui l’Algerie. Qu’on le veuille ou pas c’est autour de Lamamra que doit s’articuler cette phase de transition car je vois en lui un rassembleur. C’est l’incarnation d’Abane Ramdane carrément. C’est le savoir et l’intelligence contre la force. Il faut quand même rappeler à certains qu’a peine parti du gouvernement, Mr Lamamra a été dédigné parmis les bras droit de Mr Antonio Guiteres, secretaire général de l’ONU. Il faut rappeler aussi que sa dernière grande prouesse, et pas des moindre, a été d’organiser…une phase de transition et une éléction présidentielle à Madagascar !!! C’est un exploit salué par toute la communauté internationale et afraicaine particulièrement. Comment alors me pas confier la transition politique Algerienne à quelqun qui a réussi à organiser une transition et une éléction présidentielle ailleurs?
    Alors arrětez de délirer en voulant chasser tout le monde et faire rentrer des hdidwan à El Mouradia. Même la France lorsqu’on la vaincue n’a pas quitté tout de suite l’administratiin Algerienne. C’était même demandé dans les accord d’Évian. André Mandze a continué à diriger l’université d’Alger jusqu’en 1972. Mers El Kebir pareil. Les hopitaux, les lycées, les entreprises..etc.
    Donc aidons Mr Lamamra à diriger l’Algerie pendant cette phase cruciale et je suis même très favorable à son éléction pour un mandat presidentiel car en un mandat, je suis persuadé que ce grand Monsieur va faire rentrer veritablement l’Algerie dans le 21 ième siècle.

    101
    9
    benchikh
    13 mars 2019 - 21 h 21 min

    «l’émergence de cette jeunesse dynamique, ambitieuse et fulgurante qui a permis à ce que les manifestations soient tout à fait pacifiques».c’est vrai M.Lamamra auparavant les jeunes prenaient une barque à minuit ou tout le monde dort, pacifiquement ils crevaient dans la mer personne ne les a flatté .A votre avis M. pourquoi???? parce-qu’ ils ne représentaient pas de danger !!!!!! Et aujourd’hui voilà le danger que vous l’avait négligé ,ils ne sont plus dans la mer ,ils sont dans les rues ,il fallait les flatter ,c’est ça l’art de gouverner ???!!!!!

    10
    3
    Mir
    13 mars 2019 - 20 h 33 min

    Ramtane Lamamra : «Nous refusons d’envisager le pire pour le pays».
    Le pire = vous vous accrochez au pouvoir.
    Le Meilleur = vous partez tous.

    20
    9
    Hibeche
    13 mars 2019 - 20 h 28 min

    M. Lamamra, Afin de faire vite, et entamer un dialogue sérieux, le pouvoir doit répondre à la première demande de 80% d’algériens à savoir : le retrait immédiat de Fakhamatihi. Sans ça, je crains le pire au pays. Les algériens n’accepteront pas moins que ça.

    15
    7
    BJ
    13 mars 2019 - 20 h 23 min

    Il faut le prendre au mot. Les citoyens et les politiques doivent s’impliquer dans cette conférence nationale. Le véritable travail politique commence et là c’est une refonte du système politique globale qu’il faut repenser. Le travail est énorme en réalité mais là tout le monde doit mouiller la chemise. Saisissons à bras le corps cette proposition de transition et impliquons nous véritablement dans le cadre de ce débat politique afin d’aboutir à du concret.

    Ce n’est pas une question d’homme mais une question de système politique. Si vous voulez garantir un système propre faites en sorte de multiplier les organes de contrôle.
    Mettons plus d’horizontalité dans notre système politique et impliquons nous plus.

    C’est bien jolie de manifester, maintenant il va falloir participer à la conférence et ça c’est un boulot.Facile de dire « tous pourris », ça ne demande pas beaucoup d’efforts, Facile de dire Non maintenant il va falloir dire quoi et comment…

    Tahya El Djazayer

    13
    4
    anonyme
    13 mars 2019 - 20 h 18 min

    Ramtane Lamamra : «Nous refusons d’envisager le pire pour le pays»

    Cassez vous et rien n’arrivera au pays

    14
    9
    sof
    13 mars 2019 - 19 h 57 min

    cette homme mr ramatane Lamamra est une homme compétent car il a été ministre et éjecté mais il es revenu pour aider notre pays il es un bon diplomate avec de l’expérience qui défend les intérêt de notre pays
    aujourd’hui quelle solution peux être apporté? car seule une transition nationale fonctionne

    8
    15
    Zaatar
    13 mars 2019 - 19 h 56 min

    C’est très simple Mr Lamamra, si vous refusez d’envisager le pire pour le pays alors remettez au peuple les clés de ce pays. Tout ce système machiavélique qui a régné depuis 62 doit rendre des comptes après que le peuple ait choisi les nouveaux responsables du pays.

    13
    4
    MELLO
    13 mars 2019 - 19 h 53 min

    Mr Lamamra, votre système est arrivé à terme et vouloir le prolonger à tout prix , exposera le pays a la mésaventure. Aujourd’hui, le courage , la SAGESSE, le PATRIOTISME consistent à accepter de se confronter sans s’affronter. Nous pouvons le faire et nous devons le faire par fidélités aux pères fondateurs de la révolution et en reconnaissance à leurs sacrifices. L’espoir reviendra reenchanter à nouveau nos esprits et la confiance illuminera nos regards , mais éteindra les votres.

    7
    1
    Aissa
    13 mars 2019 - 19 h 50 min

    J ai bien peur que maintenant que la fin est proche pour ce regime ,certains par vengeance et par haine pour le peuple vont prendre des mesures de sabotage economique et de haute trahison.
    Soyez tous vigilants ou que vous soyez.
    Surveillez les transactions financieres et faites attention que personne ne quitte le pays avec des secrets

    10
    3
    ALI 62
    13 mars 2019 - 19 h 11 min

    Monsieur Larmamra,les pires des pires pour l’Algérie et son peuple,c’est bien vous et le clan d’oujda,depuis avril 1999;les citoyens Algériens meurent faute de soins et de manque de médicaments,et les membres du clan se soignent dans des plus grands hopitaux d’Europe,l’instauration de la justice aux enchères(aux plus offrant)ou le modeste citoyens n’ont aucune chance d’avoir leur droits,une corruption légalisée ou pour avoir juste acte de naissance tu dois payé des amendes bidons des fonctionnaires pour poussé les citoyens à corrompre,tout nos génies sont parti à l’étranger,les serviteurs du clans remplissent les poches et citoyens digne crève de faim,alors partez chez vos maitres et laisser le peuple soufflé un moment

    15
    5
    Alwaystamurth
    13 mars 2019 - 19 h 06 min

    Notre Peuple doit s’exprimer a travers des patriotes a qui il peu faire confiance,
    a des femmes et a des hommes qui ont toujours mis ALGERIE avant TOUT,
    des ALGERIENNES et des ALGERIENS, les vraies moujahidates et Moujahidin qui ONT RISQUE LEUR VIE des le debut de la glorieuse gerre de liberation Nationales,
    pas a la promotion de LACOSTE et DEGAULLE
    pas aux moujahiidine du 19 mars
    pas a ceux qui ont usurpe le noble titre de moujahid par un fond de coommerce
    a tous les algeriennes et algeriennes qui ont combattu pour une ALGERIE DEMOCRATIQUE et SOCIALE
    a tous les algeriennes et algeriennes qui ont combattu pour une ALGERIE FIERE de Sa CULTURE et ses ORIGINES
    a tous les officiers patriotres de noter ARMEE.
    On Pourrait commencer avec NOS MOUJAHIDATES: DJAMILA BOUHIRED, LOUISETTE IGHILHARIZI
    GLOIRES A NOS CHOUHADATES ET CHOUHADAS
    TAHYA TAMURTH

    10
    2
    firmus
    13 mars 2019 - 18 h 45 min

    Mais (…)pourquoi ces mascarades alors que le peuple demande une seule chose : que les élections se tiennent le 18 avril comme prévu point !!!! A force de faire les sourdes oreilles, la revendication populaire va certes être récupérée et manipulée !!! Arrêtez avec votre mépris insignifiant et entêtement ! Mr Lamamra je vous aime bien, ne m’ obligez pas à vous détester !!

    3
    8
    SaidZ
    13 mars 2019 - 18 h 26 min

    Ramtane Lamamra : «Nous refusons d’envisager le pire pour le pays» voyant donc…………..!!
    il faut joindre le geste à la parole, le peuple vous a cru longtemps troooop longtemps !!!
    On ne reconnait l’arbre que par ses fruits.
    Dommage que t’es pas de côté de ce fabuleux peuple, vraiment dommage pour toi!

    8
    3
    Chelabi
    13 mars 2019 - 18 h 22 min

    La rue algérienne doit reprendre l’initiative de l’agenda politique. Le peuple doit proposer rapidement des noms qui feront partie de la conférence nationale. En voici quelques uns pour l’exemple:
    Mustapha Bouchachi (avocat)
    Zoubida Assoul (avocate)
    Mokrane Ait Larbi (avocat )
    Ferhat Ait Ali (expert financier)
    Abderrahmane Mebtoul (docteur en économie, expert international)
    Fatiha Benabbou (constitutionaliste)
    Karim Tabou (politicien).

    Ce comité de sages désignera un chef d’État aux attributions limitées qui entrera en fonction le 26 avril, date d’échéance du mandat de Bouteflika. Le chef d’État doit désigner un cabinet de ministres technocrates dont le mandat est d’expédier les affaires courantes. Celui qui aura le portefeuille de l’Intérieur devra remplacer tous les walis et chefs de dairas pour assainir l’administration. Aucun fonctionnaire désigné ne doit appartenir au sérail.

    Ce comité aura également la charge de préparer la conférence nationale avec les partis agréés et ceux qui attendent leur agrément ainsi que les personnalités publiques quelles que soient leurs obédience pour peu qu’elles n’aient aucun passif politique.

    8
    3
    Anonyme
    13 mars 2019 - 18 h 19 min

    La rue algérienne doit reprendre l’initiative de l’agenda politique. Le peuple doit proposer rapidement des noms qui feront partie de la conférence nationale. En voici quelques uns pour l’exemple:
    Mustapha Bouchachi (avocat)
    Zoubida Assoul (avocate)
    Mokrane Ait Larbi (avocat )
    Ferhat Ait Ali (expert financier)
    Abderrahmane Mebtoul (docteur en économie, expert international)
    Fatiha Benabbou (constitutionaliste)
    Karim Tabou (politicien).

    Ce comité de sages désignera un chef d’État aux attributions limitées qui entrera en fonction le 26 avril, date d’échéance du mandat de Bouteflika. Le chef d’État doit désigner un cabinet de ministres technocrates dont le mandat est d’expédier les affaires courantes. Celui qui aura le portefeuille de l’Intérieur devra remplacer tous les walis et chefs de dairas pour assainir l’administration. Aucun fonctionnaire désigné ne doit appartenir au sérail.

    Ce comité aura également la charge de préparer la conférence nationale avec les partis agréés et ceux qui attendent leur agrément ainsi que les personnalités publiques quelles que soient leurs obédience pour peu qu’elles n’aient aucun passif politique.

    23
    11
      choucom
      13 mars 2019 - 18 h 42 min

      C’est exactement ce que demande le peuple.

      Chelabi
      13 mars 2019 - 19 h 01 min

      Je ne vois pas pourquoi mon post apparaît sous le pseudo Anonyme. J’ai bien donné mon nom comme à l’accoutumée. Je m’appelle Mohamed Larbi Chelabi. Comme vous le voyez, je n’ai pas pour habitude de me cacher. Bien au contraire!

      5
      1
      Anonyme
      13 mars 2019 - 19 h 07 min

      Tout a fait..mais il faut inclure dans la nouvelle constitution que les Walis ne doivent plus etre designes mais choisis par le peuple a travers des elections regionales des wilayas..c est plus democratique.les citoyens de chaque wilaya elisent leur Wali…les citoyens inscrits sur des listes electorales procedent a l election du Wali..et plus jamais les designations….cela peut se faire en meme temps que les elections legislatives…

      Boulou
      13 mars 2019 - 19 h 21 min

      N’oubliez pas Benbitour un
      Monsieur compétent et integre
      qui peut aider et participer beaucoup
      à la création de la 2 eme république

      12
      2
      MELLO
      13 mars 2019 - 19 h 33 min

      Tous les corps de metier qui partagent les revendications de la rue, doivent intégrer le comité de gestion provisoire. Cela rappelle les 22 historiques qui avaient préparé et enclenché le 1er Novembre 1954. Je citerai les avocats, les juges, les universitaires, les hommes politiques libres, les membres de l’ONM, du MALG et les syndicalistes qui ont quitté l’UGTA.
      Ce conseil doit se mettre en place avant la date fatidique de fin de mandat de Bouteflika.

      Karim
      13 mars 2019 - 19 h 49 min

      T as pas honte …Karim tabou et pourquoi pas ferhat meheni….met toi bien Dans la tete l algerie c pas seulement la kabylie ….depuis 62 l administration algerienne est exclusivement kabyle…basta

      7
      11
      Anonyme
      13 mars 2019 - 19 h 51 min

      Enlevez SVP Mebtoul de la liste, il ėtait conseillė du prėsident et à maintes reprise j’ai lu ses articles qui tournaient autour du pot au lieu de cibler les vrais problème!! Aaaa non pas lui!!!
      Il n’a jamais au grand jamais siflė mot sur la grande corruption de son maître!!!

      El pueblo
      13 mars 2019 - 20 h 16 min

      vous oubliez Benbitour

      chaoui40
      13 mars 2019 - 20 h 24 min

      ces personnes que tu cites, qu elles participent à la conférence nationale, on voit pas en quoi ils ont des compétences avérées pour que le peuple leur fasse confiance !!
      Tu demandes a nommer de nouvelles personnes dans les services de sécurité ? A quoi tu joues exactement ????
      l Armée, et les services de sécurités doivent être préservés pour le moment, jusqu à ce que la crise soit derrière nous…Ils ont fait leurs preuves et les déstabilisés, c est irresponsable ou malveillant contre l Algérie !
      OK la constitution n est pas respectée en effet…mais demander « un renversement de régime » est ce constitutionnel …?

      le mieux serait que Bouteflika arrête à la fin du mandat tout simplement, et qu on enchaine sur la transition pacifique. Cette transition ne peut se faire sans la participation de TOUS les algériens, autant les futurs dirigeants que certains anciens crédibles et honnêtes…
      On ne peut pas faire une transition sans ceux qui sont experimentés en matiere de gestion de l Etat, des affaires strategiques internationales, etc….
      Je comprend pas qu on rejette des gens comme Lamamra ou Brahimi, alors qu’ils sont compétents et honnetes. Ils sont rejetés car ils font partie du plan « presidentiel », mais dans un autre cadre il ne doivent être rejettés. On a besoin de gens comme eux pour passer le relais et beneficier de leur experiences internationales.

      5
      8
    Chaoui Ou Zien
    13 mars 2019 - 18 h 15 min

    Vous dites que «La société algérienne a bel et bien progressé». Vous etes un homme doue d’une grande intelligence ya Mr lamamra et vous savez donc aussi bien que nous que le peuple algerien a toujours ete mature. Vous en etes issu. Autrement, comment aurait il pu reussir a s’organizer et chasser la quatrieme puissance mondiale (du moins en ce temps la) de ses terres s’il ne l’etait pas? Ce sont les predateurs qui ont pris le pouvoir en 62 qui ont voulu en faire a tout prix un peuple enfant pour qu’ils puissent faire de l’Algerie ce qu’ils en ont fait; un desastre qui a pousse le peuple dans la rue en 88 et 2019. J’espere que cette fois ci ce sera la bonne. Dire donc que notre societe a progresse comme si elle etait compose de « baloubas » auparavant, c’est chercher des excuses a ces predateurs, qu’ils soient encore vivants ou morts. Les dinosaures etaient aussi des predateurs et il y a longtemps qu’ils ont disparu. Il est donc temps pour cette racaille, qu’elle soit compose d’Algeriens ou marocains naturalizes, de disparaitre aussi et a jamais. C’est ce que ce peuple qui « a progresse » exige.

    18
    4
    Tahia El Djazaïr
    13 mars 2019 - 18 h 03 min

    Elhagarine. Marican wa l’UE
    wakfet elhoum fil wetch,wa wetch Macron el khade3. Tahia El Djazaïr.

    12
    Mouloud
    13 mars 2019 - 17 h 48 min

    C est sur qu ils jubilent les larbins et les receleurs baltagias..leur big chief reste aux commandes pour un petit moment…on aurait aime les voir manifester leur soutien a ce regime dans la rue..comme drs hommes..mais .ils se terrent comme des rats..ca viendra les mecs. On reglera moult contentieux

    22
    5
    Kenza
    13 mars 2019 - 17 h 43 min

    Le pire, c’est la clan mafieux au pouvoir qui l’envisage !

    On connait la chanson. Toujours aussi rusé ce Bouteflika qui nous a mis un diplomate, avec une certaine crédibilité, pour flatter le peuple et au final mieux le tromper.
    Allah Ghaleb, chat échaudé craint l’eau froide. Il faut que Bouteflika parte et ne prolonge pas son mandat. Avec la fraude il nous a imposé un quatrième mandat et maintenant il veut nous imposer sa prolongation en toute illégitimité et contre la volonté du peuple. Ce n’est pas à partir d’une illégitimité et contre la volonté du peuple qu’on va construire quelque chose de légitime.

    PS: Voir Mr Lamamra dans ce rôle, moi qui avais beaucoup de considération pour le diplomate, j’ai comme un vague sentiment de déception…

    4
    4
    Tredouane
    13 mars 2019 - 17 h 24 min

    Mr l’initiative viens de la Nation Algérie d’évité le pire pour vous reprendre et nullement de l’exécutif et/ou pseudos partis politique,la Nation Algérie à réagis face à un détournement de l’ETAT NATION par une bonde minoritaire parfaitement démasquée et connue,et dont la Nation demande la destitution pure et simple sans conditions .
    Mr c’est nullement un jeu mais un tournant géopolitique décisif pour que la Nation Algérie ce repositionne en tant qu’État Nation ferme et respecter avec des Hommes dévouer à la Nation qui vivent parmi lui et pour lui et non pas un bonde minoritaire qui n’a fait que maitre ces intérêts personnelles au dessus des vairs aspirations de la Nation Algérie.
    Mr on dialogue quant il y’a une divergence politique mais l’urgence est la mise hors d’etat de nuire de tout ceux qui ont trahis la Nation Algérie contribué à son affaiblissement.
    Mr aucune comparaison raisonnable et/ou plausible entre le dossier Libyen et Syrien donc je me demande pour quoi les évoqués .
    Mr sachez et dite vous bien qu’en tant que diplomate connue à l’internationale votre réputation vous l’avais acquise du faite de votre appartenance à la Grande Nation Révolutionnaire qui est L’État NATION ALGÉRIE vous êtes REDEVABLE à la NATION.
    Mr La société Algérienne n’a pas progressé mais au contraire elle a été freiné par des pseudos politiques et/ou responsables qui ont démontré que non seulement sont très loin des aspirations populaires mais aussi incapable de rattrapé leurs erreurs au contraire ils veulent dupé la Nation.
    Mr c’est la Nation qui vous surveille et l’histoire prendre actes de votre démarche ,à votre place je démissionnerais et me rangerais du coté de la Nation.Vive L’ETAT NATION ALGÉRIE SOUVERAINE ,GLOIRE A NOS MARTYRES ÉTERNELLEMENT…………………

      Vroum Vroum 🙂..
      14 mars 2019 - 22 h 13 min

      Hello Tredouane…bien dit , pour en arrivé la , le Pouvoir Politique à perdu toute réalité et lien avec le Peuple…Maintenant ils ont compris qu’il y a un Peuple Algérien…mais trop tard pour Eux , sans remettre en cause le travail Diplomatique remarquable de Mr Lamamra . .Ne jamais se couper du Peuple , car c’est lui le Roi …..Cordialement…je partage ton Post Tredouane .

    Brahms
    13 mars 2019 - 17 h 23 min

    Il y a surtout beaucoup de privilèges à sauver et les grandes puissances ne veulent pas de changement à cause des enjeux financiers sous jacents. On connaît la musique, les gens sont instruits. Ce système est sclérosé et beaucoup d’Algériens n’ont plus envie de servir ce système qui ne produit rien en retour. La motivation n’est plus là et les algériens préfèrent garder leurs €uros car trop trahis.

    anonyme
    13 mars 2019 - 17 h 17 min

    Le pire c’est ce pouvoir très ancien qui s’accroche et qui va pourtant partir, le peuple ne vous fait plus confiance.

    4
    2
    Algérienne-DZ
    13 mars 2019 - 17 h 02 min

    «La société algérienne a bel et bien progressé»

    M. Lamamra
    Vous parlez comme si vous étiez surpris de l’intelligence du peuple Algérien. Désolée, mais en Algérie il n’ya pas que des  »Belhamar » et les charlatans de la ROQIA. Il y a aussi de la matière grise que le système a piétinée.

    12
    1
    SaidZ
    13 mars 2019 - 16 h 57 min

    Ramtane Lamamra : «Nous refusons d’envisager le pire pour le pays» voyant donc…………..!!
    il faut joindre le geste à la parole, le peuple vous a cru longtemps troooop longtemps !!!
    On ne reconnait l’arbre que par ses fruits.

    4
    1
    Anonyme
    13 mars 2019 - 16 h 37 min

    «Nous refusons d’envisager le pire pour le pays» . Qu’est ce que vous êtes en train d’insinuer ?
    Etes vous en train de nous dire :  » c’est nous ou le chaos ?  »
    C’est une menace à peine voilée ou quoi ? Le mieux que vous puissiez faire est de partir sans vous retourner, les Algériens sont suffisamment adultes et responsables pour se prendre en charge sans votre tutelle, merci.
    L’Algérie ne brûlera pas ! Tahia El Djazaïr ! Gloire éternelle à nos Chouhada.

    6
    2
    GHEDIA Aziz
    13 mars 2019 - 16 h 36 min

    Mr Lamamra, avec tous mes respects, mais une fois que vous serez partis, une fois que ce régime aura abdiqué, une fois que ce système aura disparu, une fois que le FLN sera mis dans un musée, le peuple algérien pourra souffler et dire « enfin, le pire est derrière nous ». Tout le reste n’est que politique politicienne.

    5
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.