Bouhired : «Le soutien de Macron est une agression contre le peuple algérien»

Alger Bouhired
Djamila Bouhired s'est jointe aux manifestations contre le régime. PPAgency

Par Houari A. – La moudjahida Djamila Bouhired a affirmé que «le soutien du président français au coup d’Etat programmé de son homologue algérien est une agression contre le peuple algérien, contre ses aspirations à la liberté et à la dignité», estimant que c’est un «signe révélateur [des] liens pervers de domination néocoloniale».

Dans un commentaire adressé à Algeriepatriotique, l’icône de la Guerre de libération nationale considère que «plus d’un demi-siècle après la victoire sur la domination coloniale et l’accession du pays à l’indépendance, le système politique tente de survivre par la ruse pour continuer à opprimer les Algériens, détourner nos richesses et prolonger la tutelle néocoloniale de la France pour bénéficier encore de la protection de ses dirigeants».

«Ceux qui, au nom d’un patriotisme de bazar, exigeaient la repentance de la France, ont fini par tomber les masques», souligne-t-elle, en s’interrogeant : «Combien de dirigeants, à la retraite ou encore en activité, combien de ministres, combien de hauts fonctionnaires, combien d’officiers supérieurs de l’armée, combien de chefs de partis, se sont repliés sur l’Hexagone, leur patrie de rechange, le refuge du fruit de leurs rapines ?»

«Au nom de quelle conception bien singulière de la démocratie, au nom de quelles valeurs universelles peut-on voler au secours d’un régime autoritaire pour prolonger, hors de toute base légale, le pouvoir d’un autocrate, de sa famille, de son clan et de leurs clientèles, massivement rejetés par la volonté du peuple algérien ?» s’est-elle encore interrogée, en rappelant que «dans son long combat libérateur, le peuple algérien ne s’est jamais trompé de cible». «Si notre génération a combattu le système colonial, écrit-elle, elle a su apprécier à sa juste valeur la solidarité active du peuple français, notamment de son avant-garde progressiste.»

Djamila Bouhired explique son «rappel historique» par sa volonté d’«attirer l’attention de la jeunesse algérienne en lutte sur les dérives qui menacent [son] combat».

«Vous avez repris le flambeau qui va éclairer le chemin de notre beau pays vers son émancipation, dans la dignité retrouvée et dans les libertés à reconquérir. Là où ils se trouvent, je suis convaincue que nos martyrs, qui avaient votre âge lorsqu’ils avaient offert leur vie pour que vive l’Algérie, ont, enfin, retrouvé la paix de l’âme», souligne la moudjahida qui a combattu dans la Zone autonome d’Alger, qui salue l’«engagement pacifique» des jeunes qui ont «désarmé la répression» par le «civisme qui a suscité l’admiration dans le monde» et par «cette communion fraternelle tapie dans nos cœurs et qui resurgit chaque fois que la patrie est en danger».

Djamila Bouhired appelle à la vigilance «après des semaines d’une lutte pacifique, exemplaire dans l’histoire et de par le monde», indiquant que le mouvement «est à la croisée des chemins» mais qu’il «risque de sombrer dans le catalogue des révolutions manquées» au cas où les jeunes tomberaient dans le piège «des manipulateurs déguisés en militants, des agents provocateurs en service commandé, des serviteurs zélés du système fraîchement repentis, tapis dans l’anonymat et la clandestinité» qui «tentent de détourner votre combat pour le mener vers une impasse, dans le but de donner un sursis aux usurpateurs et de maintenir le statu quo».

H. A.

Comment (56)

    Sagesse
    19 mars 2019 - 21 h 34 min

    Le peuple est le maitre, sans lui, ils ne sont rien, des moins que rien

    C’est en s’alliant et en associant toutes les forces que l’on peut vaincre. Il ne faut pas renoncer. Macron et Boutef ne resteront pas longtemps au pouvoir. D’autres pervers du pouvoir viendront pour les remplacer, (que ça soit en France ou en Algérie), mais le peuple restera dans son pays pour le défendre. C’est pourquoi il faut continuer les luttes et taper là où ça fait mal. (grèves générales pendant des jours). Il faut rester uni pour lutter et combattre. Ils sont en train d’affaiblir vos forces, ils utilisent tous les moyens pour vous faire peur mais le peuple fort ne tombera pas, car sans lui, ils ne sont rien, des moins que rien.

    Ali 8
    15 mars 2019 - 7 h 45 min

    Depuis quand la France défend les intérêts Algériens,depuis quand la France elle aime et s’intéresse à l’Algérie,c’est comme par Hasard depuis Avril 1999 ou ses enfants ont repris le pouvoir,ou la corruption est devenu légale,des détournement et le pillage,le traître est récompensé et les honnêtes citoyens emprisonné,ont réhabilite les traîtres et on blâme les vrais Moudjahid

    5
    2
    Lahouaria
    15 mars 2019 - 6 h 05 min

    Madame rouhi choufi les journaux algériens qui veulent imposer leurs gourous BHL fe Dewla el Djazairia. Les appels de Tsa El Watan et AlgériePart pour commencer leurs Fitna, quant à Macron les gens de la banlieue Saint Denis Bab El Oued sauront lui parler avec leurs manières à eux.

    6
    8
    Anonyme
    15 mars 2019 - 5 h 03 min

    La France ne voudra jamais d’un régime démocratique en Algérie. Notamment parce que si celui ci venait à jour il inspirerait les opposants marocains et commencerait tôt ou tard une révolte contre la monarchie marocaine. Or celle ci est alliée objective de la France néocoloniale.

    6
    4
    1830
    15 mars 2019 - 1 h 39 min

    Nos ancètres moudjahidine qui ce sont battus pour notre terre et patrie, voyant ce qui ce passe actuellement, vont ce retourner dans leurs tombes. A quoi à servi la guerre d’indépendance si c’est pour brader l’Algérie au même COLONS que nous avons combattus naguere !?*****

    8
    3
    ALGERIE RECOLONISÉ
    15 mars 2019 - 1 h 31 min

    S’agit il d’une deuxième guerre d’Algérie qui cette fois sera à 10 contre 1 ? Ou encore plus subtile ?

    4
    3
    ANONYME 1
    14 mars 2019 - 22 h 00 min

    Ce n’est pas un honneur à Bouteflika et son entourage que de voir un «sioniste invétéré» «Macron» leur apporter un soutient

    6
    2
    Anonyme
    14 mars 2019 - 21 h 46 min

    Hommages à la « Moudjahida » courageuse, Djamila Bouhired
    Mais, malheureusement, la France est un état très influent, très organisé, et très puissant
    Ce sont, malheureusement, des « algériens », qui ont fait le bonheur, la domination, l’influence, et la puissance De la France, en Algérie

    5
    2
    Mefiance
    14 mars 2019 - 21 h 07 min

    cette dame a été rappelée à la rescousse par le système mafieux, après le flop Lamamra , dont la sauce n’a pas pris, maintenant c’est le tour de cette dame de nous faire avaler en filigrane la main de l’étranger,
    Réveillez vous, les chacals au pouvoir sortent tous leurs jokers et agents de réserve en sommeil, ils sont capables de ressusciter les morts pour nous dévier de nos objectifs et prolonger ainsi le 1er mandats de 20 ans en 25 ans

    4
    6
    LE DIRECT .
    14 mars 2019 - 20 h 34 min

    Fiche Technique de « Macron est un artiste sans œuvre et un produit des Rothschild qui ne prône que le MAL aux Arabes Aux Musulmans et surtout Aux Algériens et ce n’est un secret pour personne » IL SOUTIENT CORPS ET ÂME LES SIONISTES SUR LES MASSACRES DES PALESTINIENS PAR L’ENTITÉ SIONISTE ET SE PERMET DE S’INGÉRER DANS LES AFFAIRES INTÉRIEURES ALGÉRIENNES NE PENSEZ -VOUS PAS MONSIEUR MACRON QUE CES INTERVENTIONS RESSEMBLENT BEAUCOUP PLUS A CEUX DES VOYOUS CEUX DES SAUVAGES ET DES IMMORALES SIONISTES QUI TUENT MASSACRENT ET SPOLIENT LA TERRE SAINTE DE PALESTINE . JE FINIRAIS PAR DIRE A CE MACRON DE NE PLUS VOUS INGÉRER DANS LES AFFAIRES ALGÉRIENNES INTÉRIEURES CAR ELLE RISQUENT FORT DE SE RÉPERCUTÉS SUR VOTRE PROPRE SOL EN FRANCE . ET LA SUITE ONT LA CONNAIT .

    4
    2
    L'Algérien
    14 mars 2019 - 17 h 42 min

    Je vous salut bien bas Madame  » la vraie Moudjahida  » pour votre combat pour la patrie . Votre histoire
    s’écrira en lettres d’or pour votre vécu sur le champ de bataille , pas comme certains usurpateurs . Malgré
    votre âge avancé , l’Algérie à encore besoin de vous pour participer au redressement de notre chère patrie.
    On doit impérativement vous associer à la commission de désignation des hommes et femmes intègres qui
    auront la lourde tâche de préparer les rouages pour l’instauration de la nouvelle et vraie république DÉMOCRATIQUE , émanation et uniquement du peuple sans qu’elle nous soit imposée par les opportunistes de tout bord .Vous serez là , pour filtrer le bon grain de l’ivraie et les empêcher d’agir à leur guise .

    16
    4
    Anonyme
    14 mars 2019 - 17 h 27 min

    Cette Dame c’est comme un éclaireur, suivons là!

    18
    6
    Dz213
    14 mars 2019 - 16 h 58 min

    Soit ils viennent chez noud boire un café à Alger et nous jettent dès fleurs avec arrieres pensées,une fois chez eux ils nous poignardent sur le dos ,soit ils vennent chez nous avec un sourire d’ange et nous insulte à partir d’un pays voisin et frère,leurs amitié n’est pas sincère.

    10
    13
    Algerien
    14 mars 2019 - 16 h 05 min

    Je vous salut bien bas Madame  » la vraie moudjahida  » pour votre combat pour la patrie . Votre histoire
    s’écrira en lettres d’or pour votre vécu sur le champ de bataille , pas comme certains usurpateurs . Malgré
    votre âge avancé , l’Algérie à encore besoin de vous pour participer au redressement de notre chère patrie.
    On doit impérativement vous associer à la commission de désignation des hommes et femmes intègres qui
    auront la lourde tâche de préparer la nouvelle république.

    15
    5
    Lahouaria
    14 mars 2019 - 15 h 39 min

    Pour moi, elle ne représente qu’elle même, la seule Combattante qui continue de me toucher le cœur c’est Hassiba Ben Bouali morte parmi ses frères de combats et pas une autre

    10
    76
      Anonyme
      14 mars 2019 - 19 h 54 min

      méchanceté gratuite

      Es tu Algérienne

      19
      2
      Anonyme
      14 mars 2019 - 20 h 47 min

      Tu as un vilain penchant Lahouaria, depuis des années : tu te prends souvent comme celle qui peut sonder les reins et les âmes des autres. Seul Dieu a ce pouvoir. Bouhired est une résistance, cela ne te plaît pas, soit. Elle a œuvré pour sa patrie, au prix de sa vie, pas toi. Et toi ? Quand vas-tu résister au lieu de passer ton temps à donner des bons et mauvais aux autres ? Pour qui te prends tu ?

      19
      3
    Les martyrs
    14 mars 2019 - 15 h 18 min

    La France néocoloniale n’a donc rien trouvée d’autre pour sauver son allié algérois que de pratiquer un vulgaire « ROQUE » sur l’échiquier algérien!

    BOUTEFLIKA est en échec….un … « roque » ne le sauvera pas de sa destiné!

    Le destin se chargera de le mettre « Mat »!

    (Le « roque » est un déplacement spécial du roi et d’une des tours au jeu d’échecs. Le roque permet, en un seul coup, de mettre le roi à l’abri tout en centralisant une tour, ce qui permet par la même occasion de mobiliser rapidement cette dernière. Il s’agit du seul coup légal permettant de déplacer deux pièces, sans respecter le déplacement classique du roi et de la tour de surcroît.

    BOUTEFLIKA=Roi
    LAMAMRA/BEDOUI= Tour

    La France à jouée « Roque » le 11 mars! Retirant BOUTEFLIKA et mettant en avant ses tours…violant la loi constitutionnelle algérienne!

    Le Peuple mettra t-il « MAT » à la France le 19 mars?

    Les martyrs l’espèrent!

    Marche interwilaya sur Alger le 19 mars!

    15
    6
    Mon respect madame DJAMILA BOUHIRED
    14 mars 2019 - 15 h 02 min

    Merci Madame DJAMILA BOUHIRED valeureuse Moudjahidina vous avez dit tout haut ce que le peuple pensait tout bas madame DJAMILA BOUHIRED.
    Mais avec du recul il est évident que depuis l’indépendance l’Algérie n’a jamais essayée de décollé et n’a même jamais essayée de prendre son envol.
    Mis à part la période du vivant de nôtre valeureux HOUARI BOUMÉDIÈNE ALLAH YARHAMOU comme vous il était un vrai patriote …

    14
    3
    Yassine
    14 mars 2019 - 14 h 27 min

    Je suis submerge par mes emotions quand cette GRANDE DAME parle de martyrs , de ces jeunes qui ont donne leurs vies pour une algerie libre .
    EMOTION .
    J’ai 67 ans ans et je ne peux m’empecher d’avoir une pensee a mon frere aine Ali condamne a mort par contumace et qui tomba au champ d’honneur en 1960 a l’age de 18 ans . Presque un gamin , mais un juste !
    Aujourd’hui mes petits enfants ont presque son age !
    Oui que les petits enfants des martyrs reprennent le flambeau de la lutte et de la liberte .
    Quant a notre generation , c’est une generation perdue Nous n’avons pas reussit a proteger notre peuple et notre patrie contre ces renegats installe par la France en 1962 .

    33
    3
      Kenza
      15 mars 2019 - 5 h 31 min

      Votre génération n’est pas perdue puisque vous avez réussi à enfanter des enfants et des petits enfants qui reprennent le flambeau de la lutte et de la liberté et qui,eux, vont protéger notre peuple et notre patrie contre ces renégats installés par la France en 1962 .

      Allah yarham echouada ! Gloire à nos Martyrs !

    Tredouane
    14 mars 2019 - 14 h 11 min

    J’estime que nous sommes redevable en tant que Nation Algérie à ingéniosité de la glorieuse guerre de libération,redevable à tout ceux qui y ont contribué ,encor aujourd’hui ils nous prouvent combien ils sont GRANDS ,alors merci et vous resterais dans nos mémoires éternellement…………

    19
    5
    Anonyme
    14 mars 2019 - 13 h 25 min

    Que Dieu vous prête longue vie. Les luttes ont besoin d’icônes; vous en êtes une.

    22
    4
    ahmedine
    14 mars 2019 - 13 h 18 min

    je demande à tous les algeriens d’avoir une pensée pieuse à Abane Ramdane tué abominablement par ses pairs pour avoir dit que le civil prime sur le militaire: 60 ans après on revient à cette vérité !

    29
    4
      Zaatar
      14 mars 2019 - 14 h 12 min

      Paix à son âme. Une pensée à tous les martyrs qui ont libérés le pays, mais tout particulièrement à ce Monsieur Grand qu’il était en toutes circonstances. Abane Ramdane représente pour moi à lui seul tout ce qui fût durant la guerre de libération du pays. Ses assassins sont certainement en enfer.

      22
      1
    Mohamed
    14 mars 2019 - 13 h 01 min

    Salam aleikoum,

    Standing ovation pour notre icône Djamila Bouhired.
    Qu’Allah (SwT) te prête une longue vie et que vous puissiez assister à l’indépendance pour du vrai de l’Algérie et à la naissance de la Deuxième République, Amine

    21
    4
    ANONYME 1
    14 mars 2019 - 12 h 59 min

    Actuellement majorité de nos responsables ont un pied à terre en France. Et dans quelle conditions ont ils achetés et acquis ces biens ???

    Au point que les citoyens français disent dès qu’il y a problèmes les algériens viennent en France fuient en France.

    Désolé ce sont les responsables qui fuient la vindicte populaire et n’ont pas la conscience tranquille, où fuient en France pour dilapider l’argent volé en toute tranquillité dans l’anonymat. Et ils sont tous connus nominativement.

    Les algériens aiment et veulent rester chez eux.

    26
    3
      Lkhdar bel3id
      14 mars 2019 - 13 h 32 min

      La grande jamahirya idem l’algerie continent la meute oligarques algeroises a sa tête boutef ont vidé la société du contenu politique et initiative seul le système tire les ficelles et vibre les marionnettes a sa guise selon la doctrine gaddafiste
      Question est ce que le pays continent subira le même sort que la grande jamahirya ? ???!!!!!!

      23
      5
        BEN HASSENE
        14 mars 2019 - 15 h 45 min

        Nous ne subirons en aucun cas le cas de la Jamahiriya ni de la Syrie.nous n’avons aucune ressemblance avec ces pays .Nous sommes algériens avec nos propres spécificités. Point barre.

        18
        3
    Anonyme
    14 mars 2019 - 12 h 51 min

    Ce qu’elle dit est entièrement vrai. La déclaration de Macron est une agression politique contre le peuple algérien. Il n’a pas à se mêler des affaires algériennes, ici nous sommes blindés, nous avons des hommes dont le rôle est de s’occuper de l’Algérie. Il doit se taire et ne plus se prononcer sur l’Algérie. Il lui reste à se consoler chez Benalla.

    24
    4
    Kahina-DZ
    14 mars 2019 - 12 h 17 min

    Mme BOUHIRED restera l’exemple du patriotisme Algérien !!

    Une réalité amère. On a toujours volé les victoires du peuple Algérien. De Massinissa à Zeroual !!
    La révolution de 54 a été vendue aux arabo-baathistes
    La victoire sur la décennie noire a été récupérée par les pays du Golf. Le patriote a été marginalisé et les copains de Merzag ont été engraissés…Abassi Madani se régale au Qatar et ses fils nous proposent des candidats à partir de El-magharibia.
    On oblige l’Algérien à partager même ses victoires sportives avec tous les pays arabes. Alors qu’aucun pays ne partage ses victoires avec l’Algérie. Quelle trahison.

    Cette fois-ci le peuple ne doit pas être dans le mauvais camp. Il ya trop de manipulations et de récupérations.

    On ne veut pas un président imposé par une force étrangère
    On ne veut pas un président appartenant à une ONG
    On ne veut pas un président qui va perdurer la politique des clans

    À cet effet, L’ANP doit veiller à ce que le choix soit correcte.

    41
    8
      aucune tendance islamiste
      14 mars 2019 - 15 h 22 min

      La religion musulmane restera toujours notre religion mais les affaires de l’état ne seront pas mêlées à notre croyance religieuse ni même aux croyances individuelles, chacun est libre.

      19
      12
        Kahina-DZ
        14 mars 2019 - 18 h 01 min

        Oui à L’islam Algérien
        NON à l’islam des ONG. Point barre.
        NON AUX SECTES.

        14
        4
        Anonyme
        15 mars 2019 - 6 h 54 min

        Pour être comme la Tunisie ou les femmes musulmanes peuvent épouser des non musulmans et ou il eu même un projet de loi pour dépénaliser l homosexualité et ouai attention ok pas de fis mais pas une Algerie a la tunisienne non plus

      Kenza
      14 mars 2019 - 20 h 15 min

      Cette fois-ci la victoire sera celle du peuple. Ce peuple qui, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, est entrain de démontrer au monde entier et en direct le vrai sen du mot « DÉMOCRATIE » du grec dêmos (« peuple »), kratos ( » pouvoir »).

      PS: Je suis entrain de regarder des handicapés qui sont descendus nombreux pour manifester…j’ai les larmes aux yeux de les voir ainsi se montrer et dire qu’ils existent, qu’ils ont le droit de vivre et de vivre dans la dignité ! Dieu que c’est beau ! Merci mon Dieu de m’avoir fait vivre ça !

    QUI JOUE AVEC LE FEU RISQUE DE SE BRULER
    14 mars 2019 - 12 h 05 min

    Hier ce n’était que mépris et laissés pour compte, aujourd’hui ils découvrent les vertus du peuple, ces pyromanes ont joué avec le feu pendant des années, si demain la maison Algérie brûlerait ils seront comptables devant l’histoire et les Algériens qu’ils avaient traités avec indifférence.

    26
    2
    NORD DEAN
    14 mars 2019 - 11 h 25 min

    Une fleure parmi tant d’autres, parmi ses sœurs roses blanches vêtues de Haik et La3djar. Bienvenue ou re-bienvenue à ma prodige Algérie d’antan tant espérée ou le retour heureux de l’enfant prodigue.

    Faire un éloge à cette Grande Dame ou aux humains de son ampleur et envergure, tous les qualificatifs de louange de mon dictionnaire cérébral ne suffiront pas, il faut que j’invente des mots pour décrire cette personne.

    Quant à son honorable présence dans la foute, Kamel Daoud n’a-t-il pas résumé en disant :
    Si les hommes descendent dans la rue c’est une révolte.
    Si les femmes descendent dans la rue c’est une révolution.
    Sans commentaires. —

    19
    5
    TOP
    14 mars 2019 - 10 h 24 min

    Bravo Madame l’héroïne Algérienne,votre sang est un pur de chez nous,vous n’acceptez pas la soumission et la trahison,vous combattez l’injustice et le mépris,c’est typiquement le sang de l’homme libre,que Dieu vous protège et vous réserve une place a coté de nos héros chahid

    25
    6
    Reseau 16
    14 mars 2019 - 10 h 21 min

    Bravo Madame l’héroïne Algérienne,votre sang est un pur de chez nous,vous n’acceptez pas la soumission et la trahison,vous combattez l’injustice et le mépris,c’est typiquement le sang de l’homme libre,que Dieu vous protège et vous réserve une place a coté de nos héros chahid

    16
    6
    Bouzorane
    14 mars 2019 - 10 h 10 min

    À mon avis, il ne faut pas trop s’attarder sur qui soutient qui.
    Éviter surtout de se disperser!
    Le peuple est puissant et souverain.
    Une force tranquille et sereine !
    Rien ne peut nous arriver, si nous restons concentrés sur notre objectif : dégager ces vouyous incompétents et indignes, qui ne méritent meme pas le qualificatif de « traîtres »…
    Les qualifier de « traîtres », cest leur donner une importance qu’ils ne méritent pas du tout… Ce sont juste des voyous!

    23
    5
    Bokhzer
    14 mars 2019 - 10 h 01 min

    La voix d’une JUSTE qui s’exprime et tonne comme un canon!! Que tous les JUSTES toutes générations confondues TONNENT à L’UNISSON pour CHUCHOTER aux oreilles des AMNÉSIQUES… encorne et encore
    TALA3A SAOUTOU EL-AHRAR YOUNADINA LILISTIKLEL…ISTIKLELI WATANINA…!!!

    20
    5
    Selecto
    14 mars 2019 - 9 h 32 min

    Djamila c’est notre icône, l’Algérienne type.

    21
    7
    Sprinkler
    14 mars 2019 - 9 h 16 min

    Bonjour à toi Zaatar !
    en tous cas, ceux et celles de nos jeunes qui ont investi la rue depuis le 22 février ont tous quelque chose de Djamila Bouhired…La relève, même avec un demi-siècle de retard, est en marche ! Du coup on se prend à rêver de tous les possibles…Les  » monteurs de voitures  » et autres importateurs  » patentés  » ont bien des soucis à se faire…Comme tous les courtisans du régime finissant…
    ———————————————————————————————————————————————-
    Zaatar
    14 mars 2019 – 8 h 03 min
    @Sprinkler,

    Bonjour l’ami,
    Ah si tous les algériennes et tous les algériens étaient des Djamila Bouhired….

    19
    5
    Sacro-saint
    14 mars 2019 - 9 h 14 min

    Un proverbe de chez nous, dit concernant l’orphelin : « Ayama outhnanaghde, Ammi A3kalnanaghde » (Mère ils nous ont frappé, mon fils ils nous connaissent ».

    Du 1er au 5e mandat, effectivement n’importe quelle presse pouvait déverser son poison, n’importe que petit pays pouvait nous critiquer, n’importe quelle multinationale pouvait s’imposer, piller nos richesses et exiger, n’importe quel petit politicien étranger pouvait s’ingérer dans nos affaires et même ordonner, n’importe quel petit monsieur pouvait se servir des caisses de l’Etat, n’importe quel minable responsable pouvait faire sa loi. Etc. …

    Tout le monde pouvait nous taper dessus car ils connaissent l’absence effective de Bouteflika par son unique désir de se maintenir au pouvoir en échange de soutien …

    Aujourd’hui, la jeunesse a pris conscience, elle s’est unie, fraternisée, politisée, déterminée, volontaire et elle dit : « A ouine y hasvane imaniss thizame adyass aye yache » (Que celui qui se prenne pour un lion vienne me manger).

    Vos jours sont comptés et le compte à rebours a commencer depuis le 22 Fev 2019.

    A nous tous maintenant de ne pas bloquer ce compteur.

    18
    7
    Allah yerhem chouhadas
    14 mars 2019 - 8 h 34 min

    Permettez nous de mettre en ligne cet appel de notre héroïne nationale, Djamila Bouhired. Un appel qui vient des trefonds de l’Algérie authentique et de nos chouhadas tombés à la fleur de l’âge pour que chaque algérien puisse vivre digne. Un appel qui doit être enseigné à nos enfants
    Mes chers enfants et petits enfants.

    Je voudrais d’abord vous dire tout mon bonheur d’être parmi vous, pour reprendre ma place de citoyenne dans ce combat de la dignité, dans une communion fraternelle.

    Je voudrais vous dire toute ma gratitude pour m’avoir permis de vivre la résurrection de l’Algérie combattante, que d’aucuns avaient enterrée trop vite.

    Je voudrais vous dire toute ma joie, toute ma fierté de vous voir reprendre le flambeau de vos ainés. Ils ont libéré l’Algérie de la domination coloniale ; vous êtes en train de rendre aux Algériens leurs libertés et leur fierté spoliées depuis l’indépendance.

    Alors que les Algériens pleuraient leurs chers disparus dans la liesse et la dignité retrouvée, les planqués de l’extérieur avaient déclaré une nouvelle guerre au peuple et à ses libérateurs pour s’installer au pouvoir.

    Au nom d’une légitimité historique usurpée, une coalition hétéroclite formée autour du clan d’Oujda, avec l’armée des frontières encadrée par des officiers de l’armée française, et le soutien des “combattants” du 19 mars, a pris le pays en otage.

    Au nom d’une légitimité historique usurpée, ils ont traqué les survivants du combat libérateur, et pourchassé, exilé, assassiné nos héros qui avaient défié la puissance coloniale avec des moyens dérisoires, armés de leur seul courage et de leur seule détermination.

    Plus d’un demi siècle après la victoire sur la domination coloniale et l’accession du pays à l’indépendance, le système politique installé par la force en 1962 tente de survivre par la ruse, pour continuer à opprimer les Algériens, détourner nos richesses, et prolonger la tutelle néocoloniale de la France pour bénéficier encore de la protection de ses dirigeants. Ceux qui, au nom d’un patriotisme de bazar, exigeaient la “repentance” de la France, ont fini par tomber les masques. Combien de dirigeants, à la retraite ou encore en activité, combien de ministres, combien de hauts fonctionnaires, combien d’officiers supérieurs de l’armée, combien de chefs de partis, se sont repliés sur l’hexagone, leur patrie de rechange, le refuge du fruit de leurs rapines ?

    Dernier signe révélateur de ces liens pervers de domination néocoloniale, le soutien du président français au coup d’Etat programmé de son homologue algérien est une agression contre le peuple algérien, contre ses aspirations à la liberté et à la dignité. Au nom de quelle conception bien singulière de la démocratie, au nom de quelles valeurs universelles peut-on voler au secours d’un régime autoritaire, pour prolonger, hors de toute base légale, le pouvoir d’un autocrate, de sa famille, de son clan et de leurs clientèles, massivement rejetés par la volonté du peuple algérien ?

    Dans son long combat libérateur, le peuple algérien ne s’est jamais trompé de cible. Si notre génération a combattu le système colonial, elle a su apprécier à sa juste valeur la solidarité active du peuple français, notamment de son avant-garde progressiste.

    Mes chers enfants et petits enfants.

    Par ce rappel historique, je voudrais attirer votre attention, vous la jeunesse algérienne en lutte, sur les dérives qui menacent votre combat.

    En renouant le fil de l’histoire interrompu en juillet 1962, vous avez repris le flambeau qui va éclairer le chemin de notre beau pays vers son émancipation, dans la dignité retrouvée et dans les libertés à reconquérir. Là où ils se trouvent, je suis convaincue que nos martyrs, qui avaient votre âge lorsqu’ils avaient offert leur vie pour que vive l’Algérie, ont, enfin, retrouvé la paix de l’âme.

    Par votre engagement pacifique qui a désarmé la répression, par votre civisme qui a suscité l’admiration dans le monde, par cette communion fraternelle tapie dans nos cœurs et qui resurgit chaque fois que la patrie est en danger, vous avez ressuscité l’espoir, vous avez réinventé le rêve, vous nous avez permis de croire de nouveau à cette Algérie digne du sacrifice de ses martyrs et des aspirations étouffées de son peuple. Une Algérie libre et prospère, délivrée de l’autoritarisme et de la rapine. Une Algérie heureuse dans laquelle tous les citoyens et toutes les citoyennes auront les mêmes droits, les mêmes devoirs et les mêmes chances, et jouiront des mêmes libertés, sans discrimination aucune.

    Après des semaines d’une lutte pacifique, exemplaire dans l’histoire et de par le monde, votre mouvement est à la croisée des chemins ; sans votre vigilance, il risque de sombrer dans le catalogue des révolutions manquées.

    Tapis dans l’anonymat et la clandestinité, des manipulateurs déguisés en militants, des agents-provocateurs en service commandé, des serviteurs zélés du système fraichement repentis, tentent de détourner votre combat, pour le mener vers une impasse, dans le but de donner un sursis aux usurpateurs et de maintenir le statu quo. Des listes de personnalités confectionnées dans des laboratoires occultes circulent depuis quelques jours pour imposer, dans votre dos et contre votre volonté, une direction fantoche à votre mouvement.

    Mes chers enfants et petits enfants.
    En quelques semaines, vous avez révélé au monde, surpris, ce que le peuple algérien avait de plus beau, de plus grand, malgré des décennies d’oppression pour vous imposer le silence.

    Il vous appartient à vous qui luttez dans les universités pour une formation de qualité, dans les entreprises pour imposer vos droits syndicaux, dans les tribunaux pour faire reculer l’arbitraire, dans les hôpitaux pour exiger des soins de qualité pour tous ; il vous appartient à vous les journalistes, qui traquez la vérité pour démasquer le mensonge et la manipulation, et dont certains d’entre vous l’ont payé de leur vie ; il vous appartient à vous les artistes, qui mettez de la lumière dans l’obscurité de notre quotidien, il vous appartient à vous qui résistez contre la déchéance pour imposer de l’éthique ; il vous appartient à vous tous de dessiner votre avenir, et de donner corps à vos rêves.

    Il vous appartient à vous, et à vous seuls qui luttez au quotidien, de désigner vos représentants par des voies démocratiques et dans une totale transparence.

    Notre génération a été trahie ; elle n’a pas su préserver son combat contre le coup de force des opportunistes, des usurpateurs et des maquisards de la 25e heure qui ont pris le pays en otage depuis 1962. Malgré la colère du peuple qui l’a rejeté, leur dernier représentant s’accroche encore au pouvoir, dans l’illégalité, le déshonneur et l’indignité.

    Ne laissez pas ses agents, camouflés dans des habits révolutionnaires, prendre le contrôle de votre mouvement de libération.

    Ne les laissez pas pervertir la noblesse de votre combat.

    Ne les laissez pas voler votre victoire !

    Djamila Bouhired

    30
    4
    El pueblo
    14 mars 2019 - 8 h 33 min

    @Djamila
    Vous êtes notre bouclier
    Soyez bénie

    18
    4
    Kenza
    14 mars 2019 - 8 h 20 min

    A quelque chose malheur est bon. Grâce à cette ingérence de Macron, il est devenu clair et net, au yeux du peuple, que les traîtres au pouvoir, indirectement et d’une certaine façon, maintiennent l’Algérie sous le régime de la Françafrique.

    38
    5
    saad odhar
    14 mars 2019 - 8 h 14 min

    ne pas dissoudre l’ apn , le senat, le cc et le fln dans l’immediat , tout ce qui se dira ou se fera n’est que balivernes.

    11
    19
    Kader
    14 mars 2019 - 8 h 08 min

    One Two Three Viva l’ALGÉRIE libérée des marocains du Clan d’Oujda et Viva la RASD indépendante.

    18
    19
    Kenza
    14 mars 2019 - 8 h 07 min

    Ce n’est ni plus ni moins que de l’ingérence. Mais ingérence pour ingérence, autant que Macron le fasse en déclarant respecter la volonté du peuple algérien plutôt que de saluer des décisions prises par un pouvoir illégitime et qui viole de façon flagrante la constitution. Mais peut-on s’attendre qu’un président d’une nation étrangère soutienne la volonté du peuple algérien quand lui-même n’écoute pas son peuple et réprime, de la façon la plus brutale, des manifestations pacifiques d’un mouvement (les gilets jaunes) qui ne fait que réclamer ses droits et la justice pour tous. Sans compter le fait que Macron, concernant le Venezuela, soutien un président auto proclamé qui n’est qu’une marionette dans les mains de Washington et qui prend le risque d’entraîner son pays dans une guerre civile.

    22
    4
    Djamila, Éternellement Djamila
    14 mars 2019 - 8 h 05 min

    ….
    Soit bénie notre Djamila, ta voix au dessus de ce brouillard opaque, et par dessus ce silence oppressant, est pareil au chant d’un rossignol,ivre de liberté par un joli matin de printemps, inoubliable en Algérie. Tout un peuple, et sa jeunesse s’inclinent devant toi,Djamila. Merci Djamila, bouclier de tout un peuple. Que Dieu te protège.

    28
    7
    Zaatar
    14 mars 2019 - 8 h 03 min

    @Sprinkler,

    Bonjour l’ami,
    Ah si tous les algériennes et tous les algériens étaient des Djamila Bouhired….

    28
    8
    maori
    14 mars 2019 - 7 h 56 min

    Cette héroïne, qui est restée digne d’elle-même et de son combat contre le colonialisme résume parfaitement la situation du régime compradore et traître au pays et au peuple. La france, ou du moins son gouvernement, qui n’arrive pas à gouverner son pays, montre son vrai visage néocolonial. état français n’a rien à faire de la démocratie en Algérie, cela ne sert pas ses intérêts de domination politique et de profits économiques. Elle n’a cure du peuple algérien, d’ailleurs comme les usa qui viennent apporter leur soutien à l’action dictatoriale de bouteflika et de sa camora. La démocratie n’est pas bonne pour le peuple algérien, ils le jugent mineur et incapable de se structurer, de se prendre en charge et donc d’être autonome et faire évoluer le pays au diapason des pays dits avancés pour goûter à une vie paisible et avancée. Avoir à faire à un régime corrompu et vassal sert leurs intérêts pour sucer les matières énergétiques et autres dans l’intérêt non pas de leur peuple mais des lobbies oligarques, vrais dirigeants de leur pays. les Algériens s’en souviendront certainement. Il y a peu, ces pays claironnaient pour les gogos a travers des pseudo ONG, la lutte contré le blanchiment de l’argent volé à leur peuple respectif par les dirigeants ripoux associés à la maffia locale , nous voyons maintenant qu’il n’en n’est rien et qu’ils accueillent ces nouveaux harkis et les milliards volés sans aucun état d’âme . Dieu et les hommes les reconnaissent déjà.

    25
    7
    MOUDJAHID
    14 mars 2019 - 7 h 35 min

    Depuis avril 1999 la France à décoloniser l’Algérie,rappellez vous avant 1962 la France ménage et favorise ses alliés d’origine Algérienne,l’exemple les Gaid,certains cheikhs,les harkis,et ceux qu’ils lui rapportent les collabos,tous ce monde avaient le droit comme tout les occupants et parfois plus,et aujourd’hui c’est la même chose le clan d’Oujda,les personnalités à triple visages,les nouveaux harkis aux col-blanc,les ex fils de Gaid,ainsi ceux qui ont des origines douteuse,ils ont les mêmes droits que les Français de souche,si Mr Macron défend le régime actuel c’est pour défendre ses citoyens qui règnent en Algérie,bravo où Moudjahida ou sont ils les Moudjahid,les vrais certainement sont décédés et faux soutiennent la France et le régime d’Oujda

    23
    8
    Sprinkler
    14 mars 2019 - 7 h 30 min

    Chapeau bas Grande Dame ! Vous êtes la dernière étoile de cette guerre de Libération dont les fruits ont été cueillis par des mains indignes ! Gloire à nos Martyrs qui vont enfin connaître le repos de l’ âme de vous voir rendre le flambeau à nos enfants, vos enfants !

    38
    9
    Rayes Al Bahriya
    14 mars 2019 - 6 h 53 min

    Le mouvement risque de s’estomper s’il n’exige pas leur départ..
    L’alliance se reconstitue pour se dédouaner.
    Les algériens doivent exiger le départ de l’ambassadeur de France illico presto…
    Les élus de la république française, des franco algériens, veulent demander audience à leur menteur de macrons , alors qu’ils doivent accompagner la lutte de leur peuple et renoncer à leur statut de députés de service , et abdiquer leur nationalité algérienne.
    Bravo Djamila Bouhired ,
    Quand à l’opposition elle se tapis ds un silence morne et complice. !

    26
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.