Nouvelle manifestation des Gilets jaunes en France : le samedi de tous les dangers

Paris Gilets
Affrontements entre forces de l'ordre et Gilets jaunes lors du 18e acte. D. R.

De Paris, Mrizek Sahraoui Si le quinquennat d’Emmanuel Macron a pris du plomb dans l’aile dès après la révélation de l’affaire Benalla, une histoire aux ramifications sans fin, la journée de ce samedi, qui coïncide avec le 19e acte de la protestation des Gilets jaunes, risque de compromettre définitivement les chances d’un second mandat.

Sous l’œil de la presse internationale, la France s’apprête à vivre le moment le plus périlleux du mandat Macron. Après un 18e épisode de manifestation des Gilets jaunes, marqué par la recrudescence de la violence ayant mis Paris dans un climat de guerre civile, le chef de l’Etat a décidé de faire appel, sans concertation, faut-il le souligner, avec le chef d’état-major des armées aux soldats de la force Sentinelle, une force mobilisée exclusivement pour faire face au risque terroriste. Mais de l’avis de l’opposition, le déploiement des soldats de l’opération Sentinelle présente un risque majeur de voir la France plonger dans un avenir bien sombre. Beaucoup d’élus ont émis des doutes sur l’opportunité d’une telle mesure. Le responsable si d’aventure la situation venait à déraper porte un nom : Emmanuel Macron, qui a décidé de façon unilatérale de recourir à l’armée, une décision qui a suscité une vive polémique.

Les militaires, s’est insurgé Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise, ne sont pas formés pour gérer les mouvements de foule. Dans une déclaration solennelle, il a exhorté les militaires à faire preuve de retenue et leur a demandé d’éviter de faire usage de leurs armes, même s’ils se retrouvent face une menace réelle de légitime défense. Mais la crainte est d’autant plus grande et rien ne garantit que les militaires resteront statiques et ne réagiront pas s’ils se trouvent contraints de respecter les ordres de mettre hors d’état de nuire les manifestants qui prendraient le risque d’en découdre avec les forces armées, craignent tous les Français opposés à la politique de Macron.

Par ailleurs, nombreux sont les observateurs qui ont vu dans la décision du président de la République une énième diversion. Le grand débat national tirant à sa fin n’a pas donné les résultats escomptés. Sept Français sur dix ne sont pas convaincus de l’utilité dudit débat. Le même pourcentage a relevé l’incapacité de l’Exécutif à rétablir l’ordre public, tout en s’interrogeant sur l’opportunité d’une telle mesure. Une loi anticasseurs a déjà été votée par le Parlement et des dizaines d’arrêtés interdisant des manifestations dans la plupart des grandes agglomérations ont été signés par les préfets.

La décision de faire appel à l’armée en renfort, une prise de risque inutile, selon les médias qui s’interrogent à quoi il faudra s’attendre ce samedi 23 mars, cache mal l’échec patent du grand débat national initié pour noyer, dénoncent les opposants à Emmanuel Macron, les revendications légitimes des Français qui réclament du pouvoir d’achat et non une confrontation directe avec l’armée.

M. S.

Comment (4)

    Juan Carlos de La Tragenta
    23 mars 2019 - 10 h 17 min

    BONJOUR LA FRANCE !!! Ca te dis ca me di à samedi alors ….c est Saturday Night ; la fièvre du samedi soir il manque plus que Travolta et Franzi des jours heureux . Toute la semaine ils vaquent à leurs occupations et le samedi ils se donne rdv pour tout Peter faire la fête koi et tous ensemble police gendarmeries gilets jaunes badauds journalistes politiques parfois des personnalités aussi Finkel krotte et la ils ont convié meme l ‘armée à la fête ; ils aiment ca la fête c est le 19 eme samedi (…) je suis de tt cœur avec vs gilets jaunes pour viré votre m… de Macron. il leur a sorti l armée les sentinelles qui sont habitués a protéger ce meme peuple contre ls terroristes ,a t il pris les gilets jaunes pour des terroristes???, non lui il a craché sur tt les combattants et patriotes des deux guerres !!!(…) vs êtes vraiment mal barré les Français avec lui. Ca va finir en guerre civile avec lui ;il aime l affrontement et l adversité et il attend ca pour justement faire le monde qu il a envi de faire et surtout sa France avec des lois qui vs choquerons , de futurs esclaves pire qu une dictature a la chinoise !!! ,on y arrive avec eux rappelez vous Sarkozy president nous allons vers ce monde et personne je dis bien personne ne pourra l empêcher, c est des sataniques !

    8
    1
      Anonyme
      23 mars 2019 - 16 h 56 min

      L’armée n’a pas bougé un petit doigt pour les attentats du bataclan alors qu’elle est à côté Cazeneuve a donné l’ordre de ne pas intervenir.

    Anonyme
    23 mars 2019 - 9 h 37 min

    Une journée de fête pour le monde entier sauf pour Macron et son protégé M6.

    8
    1
    El pueblo
    23 mars 2019 - 9 h 07 min

    l’occident prédateur qui se dit démocrate et une énorme supercherie

    10
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.