Gaïd-Salah : «Des parties malintentionnées s’affairent à préparer un plan visant à porter atteinte à l’ANP»

Gaïd-Salah : «Des parties malintentionnées s’affairent à préparer un plan visant à porter atteinte à l’ANP»

Comment (10)

    saad odhar
    31 mars 2019 - 13 h 56 min

    c’est maintenant que le « qui tue qui » trouve toute son expression .
    « qui est qui » ? la mafia politico financière avec sa pléthore de thuriféraires, soutenue, protegée et encouragée dans leur oeuvre de specialistes d’ exsangue l’algerie
    ou bien les ennemis eddakhili et kharidji , ce tigre en carton que l’on nous a toujours brandit .

    2
    2
    selma
    31 mars 2019 - 9 h 22 min

    Non, le peuple n’a jamais remis en cause ou tenté de porter atteinte à son armée, bien au contraire, il n’y a qu’à écouter les slogans des manifestants. Par contre le peuple demande un salut qui permettrait à des hommes intègres de prendre en charge les destinées de ce pays meurtri par des décennies de corruption, de hogra et de malvie. Voilà ce qui est exigé chaque vendredi , que tous les vautours, hyènes et carnassiers disparaissent à jamais de la sphère du pouvoir.

    10
    1
    Anonyme
    31 mars 2019 - 3 h 53 min

    Le clan maffieux de Said et ses 40 voleurs sont soutenus par la France.
    L’ANP doit agir pour sauver l’Algérie. N’attendez pas Belaiz, il fait partie du clan mafieux.

    17
    5
      Bonano
      31 mars 2019 - 10 h 20 min

      L’ANP oui mais sans Gaid Salah!

      7
      8
    Argentroi
    30 mars 2019 - 23 h 34 min

    Si ces parties veulent porter atteinte à l’ANP, c’est qu’ils disposent d’un réel pouvoir aussi puissant qu’une armée ! Ou est-ce que le clan Bouteflika a reçu de nouveaux renforts pour pouvoir s’opposer à Gaïd Salah. Les affaires se corsent mais s’éclaircissent ! C’est le peuple qui a créé lui-même les conditions pour que cette situation se développe ainsi et donc le choix du peuple est tout fait.

    8
    18
      Le Berbère
      31 mars 2019 - 15 h 17 min

      Que se soit une conspiration ou une théorie du complot interne consolidée par une puissance(s) étrangère , les authentiques algériens seront toujours là pour stopper leurs projets destructeurs. La majorité de peuple algérien ne tolère pas de faire du mal à leur pays .Ceux qui manœuvrent dans les obscurité des coulisses et chambres noires pour saboter le projet de l’état de droit que le peuple Algérie s’acharne à le concrétisé sache que la volonté de changement radicale de l’actuelle république qui fait honte aux millions de nos chouhadas et chahidates tombés dans le champs d’honneur contre le colonialisme barbare de la France incivilisé et massacres des islamistes sauvages et incultes. Nous le peuple algérien, les descendants des légendaires guerriers et guerrières berbères, nous allons les délogés un par un dans les semaines ou dans les mois prochaines incha Allah…Tahya Al Djazëir Amazighia fière et souveraine!

      6
      2
    Anonyme
    30 mars 2019 - 21 h 49 min

    LES PARTIES MAL INTENTIONNEES CRIMINELLES SONT FACILEMENT IDENTIFIABLES :
    CE SONT CELLES N’ONT PAS ACCEPTE LA SYMBIOSE ENTRE LE PEUPLE ET SON ARMEE ( JEICH CHAAB KHAWA KHAWA ) ET QUI AURAIENT AIME QUE L’ ARMEE MITRAILLE SON PEUPLE.

    16
    4
    Anonyme
    30 mars 2019 - 20 h 52 min

    Que notre anp..en laquelle nous avons confiance puisse noter que nous avons affaire à une coalition mafieuse prête à mettre le feu au pays.la population de ce pays a été claire..nulle personne ou individu issu du système ne serait tolérée ou acceptée pour la transition ou prétendre à pouvoir assumer des fonctions officielles a l avenir..ceci concerne aussi les partis soit disant d oppositions et ceux d obédience intégriste.. l islam est notre religion..personne ne pourra prétendre nous diriger a travers un islam salafiste..ou autre..l islam est une chose..le coran est sacré.. la politique est l art du mensonge…ou les choses changent..a travers une 2eme république.ou c est la perte de notre avenir..de notre liberté.. et de l espoir pour une nation forte digne de ce nom..vive le peuple..vive l algerie..vive les hommes integres

    20
    2
    Cmonavi
    30 mars 2019 - 20 h 46 min

    Avec l’article 102 c’est le Président du Conseil national qui sera désigné Président par intérim. Sauf que cette personne a la double nationalité, et la Constitution interdit aux personnes ayant une nationalité en plus de la nationalité algérienne d’être Président (intérim ou pas). De plus, ce Président du Conseil national ne peut être remplacé que par décret du Président de la nation, or ce dernier est déclaré inapte… Je pense qu’il y a une vraie impasse constitutionnelle.  

    4
    4
      zyriab
      31 mars 2019 - 10 h 17 min

      Persister dans « Les Fake News  » c’est l’intention des forces occultes qui n’ont qu’un seul but la déstabilisation du pays l’accaparation des hydrocarbures et plonger le pays dans le chaos qu’ont connu d’autres pays

      3
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.