Que présage ce silence radio après le sixième vendredi de manifestations ?

6e vend manifestations
Après le 6e vendredi de manifestation, un silence inquiétant règne. PPAgency

Par Karim B. – Il n’y a eu aucune réaction aux manifestations pacifiques de ce vendredi. Habitués à avoir un écho de la présidence de la République après chaque marche, les Algériens n’ont reçu, ce samedi, aucun signal en provenance de Zeralda.

Que signifie ce mutisme du président Bouteflika et de son entourage au moment où tout le monde, en Algérie et à l’étranger, scrute la suite des événements après l’appel du chef d’état-major de l’ANP à l’application de l’article 102 de la Constitution ? Maintenant que le divorce est définitivement consommé entre Ahmed Gaïd-Salah et son chef hiérarchique, à quoi faudra-t-il s’attendre ?

Des sources concordantes assurent que le vice-ministre de la Défense pourrait ne pas se limiter à l’appel lancé en direction du Conseil constitutionnel et à la mise en garde, à peine voilée, destinée aux membres du cercle présidentiel. De même, le président Bouteflika, qui jouit toujours de son statut de chef de l’Etat et de chef suprême des armées, tant que l’empêchement n’a pas été constaté par les instances habilitées, pourrait réagir à la décision du vice-ministre de la Défense de choisir le camp des manifestants contre lui, en prenant une décision radicale à l’encontre du chef d’état-major, avant d’abdiquer une fois que son mandat arrivera à échéance.

Bouteflika laisserait alors derrière lui un pays divisé et au bord de l’implosion. Ira-t-il jusqu’à provoquer un conflit avec l’institution militaire pour demeurer au pouvoir ? Pourquoi le Président, qui n’a encore que quatre semaines devant lui, ne répond-il pas aux exigences de la rue qui se font de plus en plus fermes et irrévocables ? A qui profite cette perte de temps qui risque d’aggraver la crise et faire basculer le pays dans la violence ?

Contrairement à ce qu’ont pu croire certains optimistes qui ont vite crié «victoire», le président de la République a encore de nombreuses cartes en main. Le Conseil constitutionnel est présidé par un de ses fidèles lieutenants qui, dit-on, ne bougera pas le petit doigt sans l’aval de celui qui l’a désigné à ce poste. Paradoxalement, c’est sur la Constitution que Bouteflika s’appuie pour se maintenir jusqu’à la dernière minute au pouvoir, sa destitution ne pouvant être effective sans le respect des dispositions de la Loi fondamentale.

Entre la destitution et la démission, une autre possibilité s’offre donc à Bouteflika : celle de faire valoir sa «légitimité constitutionnelle» jusqu’au 28 avril à minuit. Que compte-t-il faire d’ici là ? Laisser pourrir la situation ou se retirer avant qu’il ne soit trop tard ? Ce samedi, lendemain du sixième vendredi de manifestations, on n’en sait rien.

K. B.

 

Comment (25)

    Melissa Nicholas
    1 avril 2019 - 21 h 37 min

    Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez tous bien. Je m’appelle Melissa Nicholas, je viens du Kansas. Il y a quelques mois, j’étais dans une mauvaise situation financière et j’avais besoin d’un prêt urgent pour payer mes factures et me remettre sur pied financièrement en raison de ma situation financière actuelle, que ma banque a refusée. pour me donner un prêt, il ne me restait donc plus que la possibilité de rechercher un prêt non sécurisé en ligne. Dans le cadre de mes recherches, j’ai été victime d’une fraude et j’ai perdu près de 750 $. J’avais plus de problèmes et j’ai presque donné J’avais espéré obtenir un prêt jusqu’à ce que je trouve un message en ligne. Le message était un témoignage partagé de M. Frank de Charleston States qui explique comment il a obtenu 50 000 $ de Kathy Finance Inc. après avoir lu le message. J’ai décidé de contacter Kathy Finance Inc. par email: ([email protected]) contact partagé dans la publication, ma demande de prêt non garantie de 350 000 $ a été approuvée dans les 72 heures de ma demande et mon prêt a été payé sur mon compte bancaire sans aucune omission.

    Je tiens à exprimer ma profonde gratitude et à conseiller aux demandeurs de prêt d’être très vigilants, car de nombreux fraudeurs ont pour seul but de frauder les demandeurs de prêt innocents. Vous devez donc être prudents et vigilants. Je recommande Kathy Finance Inc, vous pouvez contacter l’entreprise par e-mail: ([email protected])

    Merci d’avoir lu mon témoignage, je vous souhaite bonne chance.

    Votre,
    Melissa Nicholas.

    BabElOuedAchouhadas
    30 mars 2019 - 23 h 02 min

    Les marocains du Clan d’Oujda d’Él Mouradia et leurs oligarques prédateurs sont prêt à mettre l’Algérie à feu et à sang pour se venger de son digne peuple.
    Alors attention et méfiance de tout ce qui sent le Makhzen.

    13
    1
    Marre d'eux
    30 mars 2019 - 20 h 42 min

    Ce Gaid Salah n’a toujours pas compris qu’il fait parti du système qui est la cause de nos malheurs comme Bouteflika et ses frères, Ouyahia, Sellal, Bensalah, Ould Abbés, Haddad, Sidi Said, Ben younes, …La liste n’est pas très exhaustive!!!

    4
    8
    Vangelis
    30 mars 2019 - 20 h 17 min

    Fakhamatouhoum est rentré par la porte en Algérie par effraction. Il l’a « dirigée » par l’élimination de ceux qui étaient contre lui et rémunéré ses parvenus pour se plier à ses quatre volontés.

    En conséquence, il s’était incrusté ne voyant pas venir à grands pas son rejet, lui qui insultait les citoyens qu’il prétend ne pas le mériter.

    Aimant les honneurs et le koursi, il a des difficultés à les quitter alors que les algériens tentent de le sortir par la fenêtre.

    Comme il est rentré par effraction, il paie l’addition en entrainant avec lui tout son entourage, ceux qui l’ont mis à cette fonction et ses soutiens.

    MELLO
    30 mars 2019 - 19 h 44 min

    La honte des dirigeants , leur silence est symbole de cet échec. Échec des dirigeants qui croyaient avoir fait de nous des émeutiers, des  » violenceurs » , des gens qui ne peuvent rien faire d’autre que d’être des emeutiers.
    Le silence est d’or , la parole est d’argent . Entre les deux le choix est vite fait , mieux vaut qu’ils se taisent définitivement et laisser ce peuple décider de son avenir.

    bebel
    30 mars 2019 - 19 h 33 min

    Il me semble que tout est là. Quelles sont ces parties qui sont derrière ces mobilisations trop bien organisées. Le saura t’ont un jour.

    2
    1
      Vroum Vroum 😤..
      31 mars 2019 - 9 h 37 min

      Personne ne peux contrôler le Tsunami Algérien , le Peuple est mature , civilisé , et laisser entendre que des Forces obscures manipulerai le Tsunami Algérien c’est prendre le Peuple pour des Boeufs !!.. Non l’Algérie à surpris le Monde , un cas unique dans le Monde , qui mérite admiration , une osmose entre le Peuple , ANP , Force de l,’ordre…Celà ne peut que finir bien , union , de tout manière un retour en arrière est impossible , ça ne peut qu’avancer , le Peuple est Roi , et nous sommes tous la pour l’Algérie , la servir car les Hommes passent et l’Algérie reste .

    maori
    30 mars 2019 - 19 h 03 min

    bouteflika et ses frères diaboliques veulent incendier l’Algérie comme néron a foutu dans sa folie le feu à Rome. Ils n’ont plus à perdre, après eux le déluge. Il faudra les alpaguer avant n’est-ce pas?

    Anonyme
    30 mars 2019 - 18 h 27 min

    Said a conduit son frère à sortir humilié et défait, lui qui ne voulait être ni président stagiaire ni 3/4 de président, sortira par la lucarne de l’histoire…. Il n’aura ni la stature d’un boumedienne, ni l’image du bon père tranquille de chadli, ni de l’intègre révolutionnaire de Boudiaf, Rien de tout cela que l’image de la corruption endémique, de la clochardisation des institutions du pays et des petites affaires de la mafia politique… Il était venu en proclamant qu’il allait redonner la fierté aux algériens: sur ce point il n’avait pas tort..Aujourd’hui les algériens, mobilisés tous contre lui, ont retrouvé leur fierté et leur dignité et réclament la république de novembre 54, celle pour laquelle son morts les millions de martyrs de l’Algérie….

    44
    5
    Smith
    30 mars 2019 - 17 h 57 min

    Il est difficile de se livrer à des interprétations sur le silence de boutef et de ces sinistres ,mais il est évident et cela n’aura échappé à personne que le président n’est plus au commande de l’Algérie depuis 2013.Ce qu’on constate aussi c’est qui a rédigé ses lettres alors ?beaucoup soupçonne l’oligarque Ouyaya mais cela n’est que pure conjecture .Les puissants alliés du FLN et du RND qui encensé encore il y a quelque jours la momie tire à boulet rouge maintenant sur lui.Je subodore et cela n’est que mon avis et il n’engage que moi bien sur , que ce silence augure une intervention de l’ALN pour mettre un terme à cette chienlit .Les pieds nickelés qui sont au palais présidentiel et dans les ministère refuse d’agir et d’apporter la moindre réponse à la rue ,à savoir déjà respecter la constitution qu’ils ont bafoués et enterrer définitivement.Je ne veut pas jouer les Cassandres mais il faut absolument que les revendications légitimes scandés par tout le peuple Algérien trouve enfin un écho favorable avec des personnes représentatif de toute cette foule joyeuse sans pareil dans le monde .Il faut aussi que ces personnes ,peu importe leur origine sociale ou leur chapelle politique sortent de l’anonymat en apportant une alternative de transition saine pour porter d’une seule voie les aspirations légitimes du peuple Algérien .Si par cas fortuit cela ne sa réalise pas dans l’immédiat alors oui le danger guette et il est plus qu’urgent que l’ALN pas Gaid Salah bien sur ,qui est la colonne vertébrale du peuple assure alors cette transition politique quelque temps .

    37
    6
      Smith
      30 mars 2019 - 18 h 31 min

      Désolé pour mon erreur de frappe c’est L’ANP et non L’ALN !

      7
      1
        Bonano
        30 mars 2019 - 18 h 46 min

        Cela peut être aussi sans jouer les Cassandres comme vous le dites si bien monsieur Smith la porte ouverte à une sédition plus violente avec comme meneur des barbus .N’envisageons pas ce scénario mais il doit être pris en considération si on se réfère à quelque manchette de la presse dénonçant justement la présence sur notre territoire d’officine plus que délétère .Je reste résolument optimiste quand même et le peuple Algérien doit faire très attention au manipulation d’où qu’elle vienne .

        25
        1
    Anonyme
    30 mars 2019 - 17 h 51 min

    Jeune , il faisant dresser ses amis , l’un contre l’autre. Un réflexe très entretenu avant , ça m’étonnerait qu’il ait changé . J’ai peur qu’il partira en semant la pagaille.

    11
    3
    Mir
    30 mars 2019 - 17 h 06 min

    On n’attend rien de ce Pouvoir. Le seul moment de la journée où Bouteflika se réveille, Son frère le rassure en lui disant qu’il est toujours Président. Il se rendort ensuite, shooté par son traitement médical.
    Jusqu’au jour où son frère le réveillera en lui annonçant qu’il n’est plus Président.

    14
    5
    Anonyme
    30 mars 2019 - 17 h 05 min

    Bouteflika est fini, si il se mure dans le silence c’est qu’il se sait fini, le 28 avril prochain il devrai plier bagage lui et sa smala, il est en position d’extrême faiblesse, le coup de grâce lui tombera sur la tête, soit avant le 28 soit ce jour là. Le peuple a tranché, l’armée aussi, ses soutiens sont réduits en peau de chagrin. La bête est blessée n’en revient pas que le peuple l’ait pu le rejeter massivement. Ceux qui craignent encore Bouteflika, n’ont pas réalisé encore la force du peuple qui s’est uni comme un seul face un grabataire et son clan qui ne sont que l’ombre d’eux mêmes. Bouteflika à la mentalité marocaine a oublié qu’il n’était plus au Maroc, et que le peuple algérien l’a toujours rejeté.

    13
    4
    Anonyme
    30 mars 2019 - 17 h 01 min

    Le conseil constitutionnel est au service du clan des Boutef et non pas de l’Algérie.
    Faut-il laisser la situation pourrir.
    Faut-il laisser la destruction de l’Algérie par des gens anti-constitutionnels. Des responsables sans postes.

    13
    2
    Abou Langi
    30 mars 2019 - 16 h 52 min

    Si ça peut vous rassurer, moua aussi je n’en sais rien . Non seulement je n’en sais rien , mais je n’entrave que pouic à cette comédie burlesque. J’aurai pu vous balader dans des élucubrations fantasques hichock iennes pour ne vous l’avouer qu’à la fin mais comme je sais que de tloute façon vous lisez tout ce qu’on vous propose je n’en ai pas besoin. Donc il ne se passe rien , ou s’il se passe qu’elle chose on n’a pas daigné me mettre au courant. Mais si vous n’en savez pas plus que moi n’ayez aucun complexe, vous n’êtes pas les seuls puisque de plus importante personnalité ne sont pas muses au parfin non plus et ne se contente que de tirer des mauvais plans sur la commette . Genre si Gaid Salah en avait il aurait pu dégommer Boutef. Mais ce n’est pas lui qui tire les ficelles. Donc Boutef ne s’en ira que lorsqu’il l’aura décidé y compris après le 28 avril. D’ici là si nous ne sommes pas encore dans m… c’est parce que ça met un temps pour arriver , comme tout le reste.
    Et ne rigolez pas !Car si vous croyez savoir plus que nous vous n’avez qu’à nous le dire pour qu’on arrête de vous parler de chose qu’on ignore.

    6
    1
      ابو النخي
      30 mars 2019 - 17 h 56 min

      Pour les photes et les kokiyes jissipa comment j’ai fait, je viens de m’acheter un clavier alifbata demayati mixte que je ne maitrise pas encore .

      2
      1
    Anonyme
    30 mars 2019 - 16 h 52 min

    « Maintenant que le divorce est définitivement consommé entre Ahmed Gaïd-Salah et son chef hiérarchique », comme vous y allez!
    Ahmed Gaïd-Salah est le porte parole de l’entourage de Bouteflika, pas nécessairement de Bouteflika lui même.
    Après une demande de transition de 2 ans avec le 5eme mandat raccourci, de 1 année avec le 4eme prolongé, voila que le système essaie de s »assurer 3mois. On peut se poser la question de savoir dans quel but? Probablement pour mettre à l’abri l’argent mal acquis. On peut également en déduire que le plus gros a été transféré.

    10
    6
    Algerien Pur Et Dur
    30 mars 2019 - 16 h 51 min

    A tous ceux qui sont en train se tenir des propos peu flateurs a l’egard de Zeroual dans des commentaires directes ou en filigramme en reponse a divers articles d’AP. Si ce n’etait lui, nos epouses et soeurs seraient en train de rouler le couscous aux hordes islamistes. Peut etre meme qu’ils auraient fait de l’Algerie une republique a l’image de celle de l’iran. La paix civile, on ne la doit certainement pas a Bouteflika. Au vu des manifestations dignes qui se deroulent a travers le pays, je sais que mes concitoyens ne pourraient jamais etre capable d’une telle ingratitude a l’egard d’un homme qui a pu maintenir l’ordre malgre un baril a 10 dollars et la solidarite de fafa pour les hordes islamistes a travers un boycott en regle de l’Algerie. Tous ces commentaires et pouces vers le bas ne pourraient donc venir que des agents du web du makhzen dont le “roi” n’a pas encore digere la fermeture de la frontiere et aux fundamentalistes a qui il a brise l’echine.

    31
    10
      Anonyme
      30 mars 2019 - 17 h 07 min

      Je suis favorable à ce que Zeroual fasse la transition, il a sauvé le pays du péril islamiste, faisant lui confiance.

      15
      11
      Algérien
      30 mars 2019 - 19 h 05 min

      Parce que vous croyez sincèrement, que l’ancien président L. Zeroual, qui n’a rien fait pendant son mandat, il osera cette fois-ci, avec sa baguette magique et son âge avancé, défié ceux qui l’ont déjà poussé dehors ? Dites nous juste pour qui vous travaillez. L’Algérie, dispose, al hamdou LILLAH, des jeunes capables de relever le défi. Tous les vieux aux placards. Place aux jeunes.

      2
      3
      Moh
      30 mars 2019 - 19 h 57 min

      Les pouces vers le bas on pour origines des Marocains naturalisés aux passeports algériens certains occupent des très hautes fonctions car les Marocains du Maroc on leur armée dormante chez nous et elle représente un vrai danger pour le pays.

    Naturalisé
    30 mars 2019 - 16 h 42 min

    Said Bouteflika et non pas Abdelaziz qui n’est même pas au courant des manifestations demandant son départ avec sa bande de délinquants en cols blancs font un bras d »honneur au peuple.
    Attendons nous a de dramatiques évènements qu’ils nous préparent d’ici là.

    20
    3
    salim A
    30 mars 2019 - 16 h 18 min

    C’est une partie d’échecs dont ne connait que quelques uns des participants. Il reste que l’une des parties, à l’origine de l’appel du 22 février 2019, ne s’est pas encore dévoilée et cache encore ses cartes.

    Les autres participants tentent pour l’heure de la faire sortir de l’ombre mais pour le moment, elle continue son jeu de maitre.

    Il reste à espérer qu’avant la date de fin du mandat du président partant, il n’y ait pas de pertes de vies humaines et que la voie de la raison l’emporte afin d’enclencher la naissance de la deuxième république.

    36
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.