Saïd Sadi : «Les clans du sérail font peser de graves périls sur le pays»

gouvernement Sadi
Saïd Sadi. PPagency

Par Houari A. – L’ancien président du RCD estime que «les tensions latentes qui opposaient les deux principaux clans du sérail s’exacerbent», expliquant, dans un message posté sur les réseaux sociaux, que «ces antagonismes, aux antipodes des scènes de ferveur populaire et de dignité citoyenne, vécues dans la liesse collective chaque semaine, font peser sur le pays de graves périls s’ils venaient à masquer ou, pire, à s’imposer devant l’aspiration à la libération nationale qui s’est révélée depuis le 22 février».

Pour Saïd Sadi, «du point de vue de l’intérêt général, le seul qui compte en démocratie, les raisons obscures qui ont scellé la longue complicité des deux clans ne peuvent pas être plus crédibles que celles qui provoquent leur divorce aujourd’hui». «Désormais, écrit-il, le destin des Algériens ne saurait être otage ni d’un clan familial qui a saigné le pays ni d’une oligarchie militaire». «Celle-ci a d’ailleurs longtemps hésité avant de tenter un positionnement encore équivoque par rapport à des revendications populaires clairement et massivement exprimées en faveur d’une rupture radicale avec un système politiquement illégitime, économiquement prédateur et moralement dégradant», affirme encore l’auteur d’Une histoire algérienne.

Saïd Sadi soutient que ce n’est pas à la rue de «s’adapter aux rapports de force claniques mais à chacun de rejoindre, sans arrière-pensées, cette société plurielle, fraternelle, démocratique et moderne». «Ces manifestations, note-t-il, attendent, maintenant, d’être traduites dans des cadres institutionnels conformes à ses besoins et qui ne peuvent relever de puérils et pathétiques bricolages gouvernementaux», estimant que «le citoyen n’attend ni sauveur ni tuteur».

«Toute entreprise contraignant ou bloquant la mobilisation historique du peuple pour son émancipation politique et sociale ne serait que vaine et dangereuse manœuvre de restauration d’un régime anachronique honni et, en réalité, méprisé par ses partenaires, quelles que soient les concessions auxquelles il s’abaisse déjà», met-il en garde, en appelant les «deux clans» à «se conformer» aux «évidences patriotiques réhabilitées (…) pendant qu’il en est encore temps».

H. A.

Comment (23)

    Anonyme
    2 avril 2019 - 7 h 42 min

    Qui etes-vous vous d’abord. Vous n’êtes plus chef de parti et votre avis n’interessent personne.

    Tredouane
    1 avril 2019 - 18 h 49 min

    Mr vous vous êtes trompé société,vivez votre vie,l’avenir de la Patrie se construit avec ces citoyens qui y vivent qui chérissent la Nation ,qui espèrent un avenir radieux pour les concitoyens ,et je pense que vous êtes manipulé a vous de découvrir par qui.

    5
    4
    Anonyme
    1 avril 2019 - 15 h 12 min

    @LYES DZ « SON ANALYSE EST PERTINENTE ET PARTAGÉE PAR TOUS LES ALGÉRIENS DOUÉS D’INTELLIGENCE, n’en déplaise aux aigris et baltagias du net. » C’est pour cela qu’il est un tocard, obsolète qui fait de la figuration depuis 40 ans, n’ayant jamais rien apporté à la notre pays. Un grand opportuniste qui a participé à notre faillite. Il a surfé sur le régionalisme essentiellement Kabyle en manipulant ce créneau sans avoir réussi à un être un parti National ou vu comme tel !!!! Il a du sang sur les mains, il a trahi Hocine Ahmed, il a été crée par le DRS pour affaiblir le FFS, il a mangé à la gamelle de Bouteflika , il a trahi les démocrate, … ?c’est un démocrate de façade copain de BHL ‘comme cité par un précedent post) …

    38
    10
    LYES DZ
    1 avril 2019 - 13 h 22 min

    SON ANALYSE EST PERTINENTE ET PARTAGÉE PAR TOUS LES ALGÉRIENS DOUÉS D’INTELLIGENCE, n’en déplaise aux aigris et baltagias du net.
    IL EST AUSSI VRAI QU’IL NE NOUS APPREND RIEN. On sait tous que le clan boutef et le clan de gaid sont un vrai danger pour la nation et que leur antagonisme et entêtement peut nous mener à l’irréparable.
    QUE SADI QUI A COMMENCE LE HIRAK EN 2011 BIEN AVANT NOUS, et s’est retrouvé matraqué et traité de said samedi s’exprime c’est aussi son droit et son analyse ,qui au demeurant est juste, il ne l’impose à personne.
    Quand à cet énergumène qui n’a pas sa place dans l’Algérie de matin et que le drapeau amazigh dérange, qu’il commence par s’instruire et apprendre l’histoire du pays auquel il prétend appartenir, qu’il se documente sur ce drapeau pour comprendre qu’il est complémentaire au drapeau algérien pour lequel les Aures et le Djurdjura ont payé le plus lourd tribut et qu’il apprennent que ce drapeau appartient et flotte dans tous les pays nord africains.
    Enfin, même si c’est pas important, je tiens à dire aux détracteurs de sadi que moi même j’en suis pas fan, même si c’est pour des raisons totalement différentes des leurs, mais que l’Algérie de demain doit être fondée d’abord sur le respect des différences et la tolérance.

    17
    37
      Abou Lbaltagui
      1 avril 2019 - 13 h 46 min

      « SON ANALYSE EST PERTINENTE ET PARTAGÉE PAR TOUS LES ALGÉRIENS DOUÉS D’INTELLIGENCE, n’en déplaise aux aigris et baltagias du net.
      IL EST AUSSI VRAI QU’IL NE NOUS APPREND RIEN »

      Vous êtes commis à charge ou à décharge ?

      Vous voulez dire qu’il parle pour ne rien dire mais il faut être kamim un surdoué pour le comprendre ?

      Mais je disais exactement la mimchose dans le sens contraire .

      23
      9
      HOUARI
      1 avril 2019 - 16 h 38 min

      IL etait où votre drapeau identitaire et séparatiste pendant la guerre de libération et les manifestation pour l’indépendance des années 60 lorsque nos jeunes héros
      et martyres arborer le VERT ,BLANC ,ET CROISSANT
      ROUGE devant les tirres nourris des parachutistes commandos français dans les grands boulevards d’Alger, Blida,Oran,Constantine et dans les djebels.
      Vous ne pourrez jamais changer, déformer ou détourner l’HISTOIRE.
      GLOIR A NOS MARTYRS.
      VIVE ALN ET ANP.

      68
      9
    SaidZ
    1 avril 2019 - 12 h 45 min

    Heureusement que le peuple ne pense pas comme la plus part des gents qui commentent ici sur AP.
    Vous tirez sur tout le monde et pourtant la cible est très claire!

    14
    18
    Abou Langi
    1 avril 2019 - 11 h 18 min

    Je vois que vous zavez zaimé, voilà du rab.

    Loukane meqar c’est de la poésie genre : «Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon coeur d’une langueur monotone» Pour annoncer « le débarquement ».

    Sadi, lui, n’est pas aussi inspiré que Verlaine alors il fait dans la liturgie . Rappelons-nous kamim qu’il n’y a pas plus musulman que lui.

    «Les clans du sérail font peser de graves périls sur le pays». Chwiya men 3end Nietzsche chwiya men 3end Sidna 3issa.

    Ih, té j’va vous la remettre  en majuscules cette fois : «LES CLANS DU SERAIL FONT PESER DE GRAVES PERILS SUR LE PAYS.»

    Sadi est psychiatre, à l’origine seulement, mais ça lui est resté. Il soumet tout ce qui bouge à l’analyse. Moua modestement quand j’étais jeune je me suis intéressé au mouvement anti-psychiatrique américain. Thomas Szasz wa rba3tou. Alla Khati je ne suis pas Psy , allah yesteur.

    Un de mes professeurs qui disait en voyant des psy essayer d’extrapoler des pronostics de guérison à partir de l’histoire racontée par les patients nous a dit : Moua quand je vois un patient m’affirmer avec moult arguments les raisons qui le poussent à entamer cette démarche de guérison , je suis plutôt enclin à parier sur celui à qui je pose la question et qui me répond tout simplement : «  parce que ». Ce Monsieur est arrivé au bout de la contradiction, de l’ambivalence, il sait ce qu’il veut sans avoir à devoir se justifier ou à s’en expliquer.

    Cela me rappelle cette histoire qu’on racontait chinou : Un kabyle et un zarabophone exclusif partirent à la chasse. Ils attrapèrent une perdrix et drôle d’autre zanimal. Alors le Zzarabe dit au Kabyle : teddi lou3gab ou neddi lhedjla oula neddi elhadjla enta tedi lou3gab. Le kabyle dit au Zzarabe Moua je ne comprends pas l’arabe mais en tous les cas il n’est pas question que je prenne ce zanimal-là.
    Quand le peuple dit : «yetnehaw ga3». Il est au bout de sa résolution. Efraha.

    Sadi lui il est dans l’interprétation, dans l’exégèse. C’est là une manœuvre pour transférer le débat sur son terrain de prédilection. Il voudrait faire oublier au peuple sa simple et claire revendication pour lui substituer ses propres ambitions il ne s’y prendrait pas autrement.

    C’es , pour revenir aux Psy, ce qu’ils appellent l’onanisation, heu… pardon : l’oralisation.

    C’est comme si tu as envie de t’acheter des khourchef et tu te faisais tarabuster par le commerçant : Ah, les khourchef ? Qu’est-ce que ça représente pour toi , d’où te vient cette envie, pourquoi justement des khourchef  et pas des poivrons. Comment tu t’expliques cela ? A quel âge tu as mangé tes premiers khourchef : raconte ! C’est dans cette zone qu’intervient Sadi.

    Sinon , le peuple il a dit «tetnahaw ga3», voilà tout !

    6
    16
    Met la en veilleuse et dégage!
    1 avril 2019 - 10 h 53 min

    Ce Saidi nous fatigue à nous ressasser toujours les mêmes histoires, toujours à vouloir regarder dans le rétroviseur. Il ne comprend pas que nous les jeunes, on veut se projeter dans l’avenir avec une société moderne dont il est incapable d’imager car trop limité, trop obsolète, trop incompétent pour cela . Il fait partie du passif, lui aussi et on ne veut plus le voir ni entendre parler de lui. ! 40 ans que l’on voit son visage avec les Madame Hanoune, … ect C’est pas avec ce personnel que l’on va s’en sortir Il est honnis par les algériens, on sait tous qu’il a trempé dans beaucoup de magouilles politique et business. Ayez un peu honte, partez, dégagez, barrakat, barraket, barraket, vous avez assez commis de dégâts que ce soit l’opposition ou majorité.

    40
    20
    maori
    1 avril 2019 - 10 h 42 min

    Voila ce psycho qui refait surface, remonté par la vague populaire. Il avait disparu du radar et avait démissionné du rcd par lâcheté après avoir été agressé, selon lui, lors d’une manif à El Madania. C’est un élément diviseur de la nation, comme le harki de mehenni son adversaire. Il y a quelques jours il justifiait la présence du drapeau amazigh sous le prétexte fallacieux qu’il représente la diversité de l’Algérie. Il devra prendre des lessons de Karim Tabbou qui représente l’avenir démocratique de l’Algérie. J’imagine que maintenant chaque région du pays va exhiber un drapeau différent de celui pour qui les martyrs se sont sacrifié. cela amènera surement à la division du pays, souhait profond des sionistes et de ceux qui veulent le voir partir en fumée………

    36
    25
    Abou Langi
    1 avril 2019 - 10 h 18 min

    Monsieur Sadi a un passé à charge qui ne plaide pas pour lui. C’est comme ce joueur acharné qui veut se faire à tout prix. Même quand il n’apporte rien au débat et pour ressasser ses rengaines il faut qu’il nous soit admirable . Nos propos n’étaient rien avant que lui-même ne les ait régurgités.
    Quelle triste fin ! Il veut marquer les esprits même quand il ne ressasse pompeusement que des banalités, quitte à se rendre lamentable et se faire harakiri.

    Ce qui m’a toujours empêché de faire confiance à cet homme c’est son manque d’humilité qui cachait mal sa folle ambition. Allez savoir pourquoi je l’ai toujours trouvé suffisant et confondant autorité et autoritarisme. C’est-par là et dans la même veine qu’il faisait pendant à Zzilhou, l’autre Za3im encore plus céleste que lui.

    Sinon je ne vois pas l’utilité de ses entrées intempestives dans le débat sinon pur le polluer encore plus. Nous avons été dans la même situation , il y a trente ans et nous savons ce qu’il a fait . Au lieu de faire l’aveu de son échec , de ses fautes d’analyse,de sa méthode , il a accusé la société : Môssieur s’est trompé de société.

    Monsieur Lambda a immédiatement réagi à l’annonce de son gouvernement comme il a réagit à celle de Gaid Salah, il n’est point dupe. Sa devise c’est : yetnahaw ipicitou.

    Or Sadi fait dans l’exégèse , pour lui rien n’est dans ce qu’on voit mais dans son interprétation. Il sait pourtant qu’il n’est lus rien de ce qu’on lui prête , et que son opinion ne vaut pas plus que celle que celles qui sont exprimées par le tout venant.

    18
    29
      Nourdine
      1 avril 2019 - 12 h 16 min

      Vous aussi vous faites de l’interprétation, vous taxez les séjours en prison de ce Monsieur, avec la bénédiction du Tribunal Révolutionnaire de Berrouaghia, de passé à charge? Il ne régurgite « nos » propos, il ne fait que répéter ce qu’il disait alors devant ces juges. Vous ne commentez pas le texte, admirable au demeurant, vous êtes lancé dans une opération de diabolisation et d’exclusion, vous reprenez à votre compte les travers du régime que vous dites vouloir la fin. Vous n’écrivez pas ce que vous pensez réellement, chacun fait sa psychanalyse, vous le cachez derrière un texte tout venant.

      6
      10
        Abou Langi
        1 avril 2019 - 13 h 04 min

        Al Capone aussi a fait de la prison. Mais lui ne s’en vante pas. Sadi sikamim pas Mandela, Martin Luther King ou Soljenitsyne .

        De Berrouaghia au « club des pains » , ça lui a fait une sacré trotte, n’est-ce pas ?

        12
        7
          Anonyme
          1 avril 2019 - 13 h 38 min

          L’insolence cache beaucoup de choses. Elle cache l’essentiel. La caricature est l’hommage que la médiocrité paie au génie.

          6
          10
          Abou Langi
          1 avril 2019 - 14 h 46 min

          Anonyme
          1 avril 2019 – 13 h 38 min

          C’est l’hommage du vice à la vertu.

          Non, ne me remerciez pas , ça froisserait ma modestie !

          7
          5
    co5
    1 avril 2019 - 10 h 10 min

    « complicité des deux clans » ???le peuple algérien a décidé comme celui 1960 de ne plus accepter la dictature du « Néron malgré lui » kidnappé par sa « famille » révolutionnaire.

    9
    2
    KARIM NACER
    1 avril 2019 - 10 h 04 min

    conseils de frère à la population que nous sommes:
    -la nomination du nouveau team gouvernemental est une réponse a gaid salah pour le situer dans l’échiquier de la décision,donc si la dernière sortie de gaid est vraiment une sortie respectable il doit se positionner maintenant vis à vis de la présidence,en d’autres termes il doit prouver que la dernière panique n’est pas le fait d’avoir eu peur de son dégommage ourdi dans les réunions dites secrétés…sinon la population doit poursuivre son chemin jusqu’à un nouveau gouvernement indépendant et une commission indépendante des élections…inchallah fiha khir

    salah
    1 avril 2019 - 8 h 43 min

    FAKOU on en veux pas de hisb frança.Ton combat de toute ta vie c’est de diviser et détruire notre cher pays .en portant atteinte à L’ANP comme tes cousins du ffs
    Le pire c’est vous.
    Décidement vous avez vraiment besoin d’un psychiatre .
    Vive L’algérie UNE ET INDIVISIBLE mais non plurielle.
    Vive l’ANP.

    94
    39
      Anonyme
      1 avril 2019 - 9 h 30 min

      Doit-on comprendre que tu es pour une Algérie exclusivement amazighe ??
      Moi je pense qu’une Algérie plurielle qui accepte également la dimension arabe, en plus de la dimension amazighe seraît préférable.
      Salah, tu es trop sectaire, la diversité est une richesse.

      25
      57
        Tikouk
        1 avril 2019 - 10 h 03 min

        Oui, l’Algérie n’a jamais été arabe!

        25
        24
          Algérois
          1 avril 2019 - 12 h 59 min

          L’Algérie n’es t pas non plus amazighe, c’est la diversité de Notre Pays qui à fait que Nous sommes ce que Nous sommes.
          Les communautaristes, les sectaires sont les ennemis mortels de toute Nation depuis la nuit des temps.
          Je suis Algérien et sa prime sur tout et sur tout le monde.
          Vive l’ANP et Vivre L’Algérie

          13
          11
          L' algerie est berbere depuis des millenaires
          1 avril 2019 - 14 h 36 min

          Tu fais de la transposition!! Communautarisme c’ est vous qui le faites en imposant l’arabisation à un peuple qui n’a jamais été arabe. E France , de là où vous importez ce néologisme, l’ État est français, parce que le pays des francs. En Algérie terre Numide par contre vous imposez l’ État arabe. Du colonialisme plus que du communautarisme. Nuance!

          11
          13
          Algérois
          1 avril 2019 - 15 h 06 min

          L’Algérie n’a jamais était berbère qui n’es même pas une civilisation.
          les berbères sont la nomenclature de plusieurs tribus qui ont vécu en Algérie depuis leurs exiles d’Asie mineur suite aux catastrophes naturelles provoquant ce que les historiens appellent l’invasion des peuples de la mer il y a des millénaires.
          les berbères sont une une partie intégrante de L’Algérie mais ne représente pas sa dénomination principale.
          Vive L’Algérie Algérienne.
          Vive L’ANP et Vive L’Algérie

          13
          16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.