Bouteflika neutralise Gaïd-Salah et offre aux Algériens un cadeau empoisonné

gaid Bouteflika
Le général de corps d'amrée Ahmed Gaïd-Salah. PPAgency

Par Karim B. – Si les Algériens ne s’attendaient pas à ce que Bouteflika désigne un nouveau «gouvernement» alors qu’il lui est expressément demandé de partir et de leur permettre de tourner la page de vingt ans de règne sans partage, la présence du chef d’état-major sur la liste du nouvel exécutif a désarçonné plus d’un.

Après avoir appelé à l’application de l’article 102 qui stipule la destitution pure et simple du chef de l’Etat, Ahmed Gaïd-Salah surprend les manifestants qui ont soutenu son appel par sa «collusion» avec le cercle présidentiel qu’ils accusent de chercher à pousser au pourrissement en refusant de quitter le pouvoir.

Beaucoup s’interrogent sur les dessous de ce maintien du chef d’état-major au sein d’un gouvernement non reconnu et décrié dès l’annonce de sa composition aussi hétéroclite qu’insolite. «Comment l’omnipotent Ahmed Gaïd-Salah pourrait-il siéger aux côtés de ce tout-venant de ministres stagiaires appelés à la rescousse après que les véritables personnalités ayant l’expérience politique et un poids suffisamment important auprès de l’opinion publique ont refusé de cautionner la démarche de Bouteflika ?» s’interrogent, dubitatives, des sources contactées par Algeriepatriotique.

«Comment le chef d’état-major va-t-il convaincre de la sincérité de son appel à destituer Bouteflika au moment même où il lui offre une légitimité sur un plateau d’argent», se demandent encore nos sources qui n’excluent pas que Gaïd-Salah «annonce sa démission du nouveau gouvernement fantôme» ou «alerte l’opinion publique sur une machination dont il aurait fait l’objet en affirmant que son nom aurait été joint à la liste sans en avoir été avisé».

«La formation du nouvel Exécutif ne fera qu’exacerber la crise», affirment nos sources, qui pensent que Bouteflika «cache son jeu» et nourrit des intentions non révélées à travers ce «nouvel affront». Il pourrait s’agir d’une annonce imminente de sa démission, mais en laissant derrière lui un gouvernement qui ne pourrait pas être démis ou remanié tant qu’une nouvelle élection présidentielle n’aura pas lieu. Autrement dit, le président en fin de règne laisse aux Algériens un cadeau empoisonné.

K. B.

 

Comment (84)

    Brahms
    2 avril 2019 - 12 h 41 min

    Ce papy Général va sur 80 ans et toujours dans la caserne. Il croit que l’armée c’est un restaurant ou une épicerie pour voir ses copains. Vu les nombreux accidents d’avions et les nombreux morts comme à Boufarik, ce Général aurait dû rendre sa casquette et son tablier depuis très longtemps. Il y a plein de choses à faire dans la vie.

    7
    1
    Vroum vroum 😤..
    2 avril 2019 - 12 h 15 min

    Allez voir les dernières ou la dernière vidéo YouTube de Rafaa 156JZR sur l’élection présidentielle en cours , une exelente source , pour comprendre cette Élection présidentielle ou d’autres sujets passés…visionnez , regardez !!… le Top !

    8
    1
    EL Che
    2 avril 2019 - 5 h 36 min

    Ca serait très grave Si les agissements du chef de l etat major de l’armée reflété la position de l’armée…..Ca voudrait dire que l’Algérie est en Danger .

    4
    4
      ABDER
      2 avril 2019 - 13 h 47 min

      Bonjour

      Je pense que la republique est en danger et geree par un clan qui usurpe le president de la republique . il faut que les instances republicaine , le president du conseil constitutionnel , le premier minister fasse toute la lumiere sur cette usurpation faux et usage de faux et des la fin du mazndat reprendre le fil des choses et inculper toutes les personnalite actuelle ayant trempe dans ce trafique qui perdure de puis des annees

      2
      1
    amara
    2 avril 2019 - 0 h 52 min

    Arretez de dire que Boutef à décider, a pris la décision, a nommer, a désigner, cette momie est finie se sont ses deux frères si ce n’est pas Nacer, c’est Said ou les deux à la fois qui décident avec l’oligarchie qu’ils ont créer ainsi que les services secrets et surtout Mediène qui est derrières le Hirak, il y a des mains intérieures qui manipulent. Cet après-midi un invité sur France24 en Français était très explicite et il dit que c’est Said qui décide et qu’il est en Suisse pour des soins car il est vraiment malade.
    Aux peuple Algériens d’etre vigilent, a…

    9
    3
    Brahms
    1 avril 2019 - 22 h 41 min

    Le code militaire s’applique à tous sans exception, il n’y a pas de copains ou de copines. A 65 ans, c’est terminé, 3 ème âge donc cela veut dire que c’est l’heure de la retraite qui a sonné comme dans toutes les armées du Monde. En France, aux USA, en Angleterre, il n’y a pas d’accointance avec le monde politique. On prête serment, on fait son job puis on passe le témoin à un autre professionnel qui essaiera de faire mieux que le précédent puis terminé. Or, là, on a l’impression que ce Général veut que des privilèges, des avantages alors qu’il y a plein de malheureux partout si bien qu’il dénature par son comportement, la fonction de Général qui rime + avec intérêt.

    10
    2
      M'HEND Oularbi
      1 avril 2019 - 23 h 08 min

      J’ai comme un profond sentiment que ce « général » à la noix veut prendre la place de Boutef pour devenir… « PRÉSIDENT » ! Une sensation très étrange que j’ai de ce gros lard !

      16
      3
    SOUHILA Aït Kaci
    1 avril 2019 - 22 h 23 min

    « Bouteflika neutralise Gaïd-Salah… ». Ah bon ! Et bien moi je vous dis et je vous le confirme que :
    Bouteflika et Gaïd Salah SONT LES DEUX FACES D’UNE SEULE ET MÊME PIÈCE…! Ce qui se passe actuellement dans notre pays n’est NI LE HIRAK !NI SIDI ZEKRI ! C’EST TOUT SIMPLEMENT….. UNE MANIPULATION DE MASSE MONSTRUEUSE A GRANDE ÉCHELLE !!! C’est tout et rien d’autre. En d’autres termes : C’EST UN COMPLOT CONTRE L’ALGÉRIE ET LE PEUPLE ALGÉRIEN… Faisons gaffe yal khaoua !!! L’heure est très GRAVE…

    14
    4
      Anonyme
      2 avril 2019 - 7 h 44 min

      Gaid est plus malin que le pervers de Boutef&Co qui cherche (ent) desesperement à sauver un système et recycler ses Hommes,
      S’il ne part pas au delà du 28 Mars, Le peuple ira par millions le déloger là où il est, l’Armee lui ouvrira le chemin,

      Tahya El Djazair

      1
      6
        Vroum Vroum 🙄..
        2 avril 2019 - 12 h 58 min

        @Anonyme 7h44…cordialement, t’as rien compris au film , ton sauveur est justement le marionnettiste qui veut tirer la couverture sur Lui , et laisse l’ANP de côté car elle ne sert que de paravent au marionetiste . . La Partie d’échec touche à sa fin , on attend l’échec et Mat …

        2
        1
      Bouzghaia
      2 avril 2019 - 7 h 57 min

      Le Processus est Irréversible, le Basculement interviendra ce n’est qu’une Question de temps,
      Gaid est un Stratege, c’est un militaire, il ne déserte pas, vous voudriez qu’il quitte le navire ??? C’est ce que cherche le Système…Gaid reste le seul rempart à ses vautour qui sont à leurs dernières La manœuvres,
      15 millions d’Algeriens dehors…personne n’arretera Le Tsunami…

      1
      5
      Vroum Vroum 🙄..
      2 avril 2019 - 13 h 13 min

      @Souhila… oui les deux faces d’une même pièce !… ne reste plus qu’une face !.. laissons l’ANP en dehors de cette partie d’échec… . La face restante avant de partir voudrait placer ces Pions et sauver les électrons parasites qui tournaient autour du noyau qui s’eteint , et c’est mon avis et Analyse… .Bonne Route à l’Algérie…Dans une partie d’échec on attend l’échec et Mat . .

      2
      1
    UMERI
    1 avril 2019 - 21 h 56 min

    Exiger l’application de l’article 102 de la constitution, pour incapacité avéré de Bouteflika, pour cause de maladie grave,le général Gaid Salah, accepte d’être reconduis à son poste de vice-ministre de la défense, par ce même président incapable, il y a de quoi perdre son latin. Confusion totale au sommet de l’Etat.

    9
    1
    Anonyme
    1 avril 2019 - 21 h 08 min

    il y’a trop de kal ou kal . A part Dieu à travers le Coran, je ne croirais plus personne. Le pays a besoin de sérénité mais tout le monde met son once d’huile sur la braise ,qui finira par tout emporter. , certains pour défendre un clan d’autres la majorité par manque de visibilité et culture politique. Je ne manifesterais plus ,ni pour Moussa ni pour EL Hadj.

    6
    4
    Mir
    1 avril 2019 - 21 h 02 min

    Finalement, Bouteflika il est apte ou pas ? DECIDEZ VOUS SVP !
    Car Hier Gaid Salah et toute sa clique nous informait que Bouteflika a perdu la tête et ne sait plus où il habite. Donc article 102.
    Aujourdhui le même « Son Excellence le Président Bouteflika » nomme un gouvernement, et donne un poste à Gaid Salah dans l’équipe.
    Gaid Salah va donc bosser pour un Président inapte. En attendant de le virer.
    J’arrête, j’ai mal au crâne.

    16
    2
      Anonyme
      2 avril 2019 - 0 h 49 min

      En fait, le bouteflika qui nomme et dégomme, n’est pas le bouteflika que le monde entier prend pour l’actuel président de l’Algérie.

      3
      1
    Karim
    1 avril 2019 - 20 h 13 min

    On risque de regretter les jours qui passent.Chaque fois qu’on demande qu’il faut en finir avec cette mascarade puisque ce n’est pas Bouteflika qui décide, on nous brandit alors la Constitution.

    6
    1
    Anonyme
    1 avril 2019 - 18 h 49 min

    commentaire partisan base sur un esprit reguonaliste .des contres verites .un president legitime est taxe de tous kes noms.led putshustes sont epargnes .drole de pays .attention les puissances etrangeres ne permettent pas ce cinema

    4
    11
    MusulmanAlgérienKabyle
    1 avril 2019 - 18 h 44 min

    GS est le meilleur protecteur du clan, il la toujours était,

    19
    3
    DYHIA-DZ
    1 avril 2019 - 18 h 09 min

    Toufik a démenti..selon la presse Algérienne
    Que doit-on penser maintenant. Laissez votre imagination galoper dans tous les sens.

    14
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.