Blablacratie

tous narcissiques
Système et opportunistes de tous bords, les Algériens ont dit leur mot. PPAgency

Par Karim B. – Comme dans toute révolution, il s’en trouve des narcissiques qui hantent les télévisions et les journaux, pérorant à longueur de journée, analysant les faits et les contrefaits, corrigeant les autres, se présentant comme l’alternative incontournable au statu quo, s’admirant face à la caméra, s’écoutant parler sans entendre les contradicteurs.

Ces narcissiques blablacrates nous vendent une marchandise pourrie faite de bavardage, de baratin, de bagout ; bref, de bla-bla du matin au soir dans une mise en scène vaudevillesque où les diserts parlent pendant que les Algériens sincères battent le pavé sans convoitise aucune, sinon un avenir radieux pour une Algérie prospère et débarrassée de ses fossoyeurs.

Ces narcissiques habitent les réseaux sociaux qu’ils actionnent par le truchement d’influenceurs chargés de vendre leur image comme celle de faiseurs de démocratie, enterrant le cadavre d’un passé tout aussi équivoque que celui de ceux à qui ils jettent la pierre.

Ces narcissiques crieurs ont attendu que la rue se mette en mouvement pour jerker au rythme des slogans appelant le système – tout le système – à dégager, c’est-à-dire le Président et ceux qui, à son ombre ou dans la tranchée opposée, ont aidé à faire durer l’opéra-comique pendant de longues années, chacun dans son rôle.

Un commentateur de matchs hystérique payé en dollars, un enseignant universitaire incapable de distinguer entre son obédience doctrinaire et l’érudition académique, un avocat aux attaches politiques évidentes, une poignée d’agitateurs couvés par le NDI, le NED, Otpor, Freedom House et autres organismes occidentaux louches. Voilà les nouveaux visages qu’on cherche à nous infliger pour ensevelir l’espoir de voir l’Algérie enfin dirigée par ses enfants les plus vaillants qui se sacrifient abnégativement et dignement pour elle, loin des caméras, loin des projecteurs.

K. B.

Comment (19)

    Nasser
    7 avril 2019 - 20 h 36 min

    Faire attention aux opportunistes et manipulateurs !
    ——
    On a lancé la propagande que Gaid Salah ne représente pas l’Armée et qu’il est du « système »dans le but de discréditer l’Armée !
    L’Armée ne décide que ce qui se décide au niveau de l’Etat-major ; lequel analyse la situation du terrain, les préoccupations du peuple et prend position en fonction de ce que permet la Constitution surtout dans ses volets stabilité et sécurité du pays !
    A ce jour l’Armée, que représente Gaid-Salah, a été légaliste et d’une correction exemplaire !
    S’il n’y avait pas le « coup de pouce » de l’Armée aux revendications du peuple rien ne serait fait avec ce pacifisme ! Ces parties qui voulaient le désordre n’étaient pas contentes que les choses se déroulent ainsi, alors ils innovent des situations !
    Le peuple, qui respecte les lois, n’est pas inconscient des risques d’un vide constitutionnel.
    La Constitution oblige le président du Conseil de la nation d’assurer l’intérim en l’occurrence M. Bensalah, Celui-ci est en effet un maillon du système ! Il n’est pas aussi « dangereux » qu’on le croit ! Il fera, lui-même, ce que le peuple avec l’aide de l’armée lui diront de faire, sinon il se retire ! Point !

    Anonyme
    7 avril 2019 - 19 h 23 min

    De qui parle cet article, histoire de comprendre ? Parce que ma pensée spéculative est en panne. Merci.

    naim
    7 avril 2019 - 17 h 32 min

    On parle, pour définir les évènements en cours en Algérie, de révolution. Personnellement, je m’inscrit en faux contre cette appellation. Une révolution a vocation à un changement radical de paradigmes existant. À cet effet, elle se trouve conduite sur la base de conceptions révolutionnaires préétablies par le biais desquelles elle poursuit le combat. N’est pas révolutionnaire qui veut. On peut par exemple considérer révolutionnaire un mouvement opposé au parlementarisme pour une forme de démocratie directe supportée par une théorie économique anti-consumériste. En Algérie, rien de tout cela ne semble émerger. On crie au dégagisme et c’est tout. Un islamiste qui défend une forme de tyrannie politique en référence au califat, menant la contestation me paraît personnellement aussi anti-révolutionnaire que l’ancienne équipe du régime Bouteflika, sinon pire. Il y a lieu, de ce fait, de redéfinir ce que ce passe en Algérie par des termes exacts pour éviter le risque de fausse conscience qui est quant à lui, bel et bien un paradigme anti-révolutionnaire.

    11
    1
    djarbout
    7 avril 2019 - 15 h 39 min

    moi je dis que c’est pas leur faute, le 1er fautif c’est ses TV avides de scoop et de fakes news qui font appel a eux , on assiste en ce moment a la chasse aux scoop avec ses derives et danger , un peut comme achourouk qui a bazardé des enormités autant dangereuse pour le pays que pour la marche des manifestant, et l’on se demande pourquoi….cherchez l’erreur

    10
    Anonyme
    7 avril 2019 - 14 h 55 min

    Monsieur Karim B .les gens que vous citez sont des algeriens comme vous avec lesquels de tres nombreux algeriens partagent les idées, Pour moi tout le monde en ces temps d eclairci a le droit d exposer ces idees meme Mehenni qui a commis l irreparable en incitant ces adeptes a jeter notre embleme là ou il a eu làcheté de le dire , Que tous ces gens rejoignent leur pays et exposent leurs idees le peuple doit etre a leur ecoute; . Tout ce qui est demandé a ceux qui detiennent le micro pour influencer l opinion , c est d aider le peuple a se liberer et a etre SOUVERAIN ,le peuple n est pas dupe il saura choisir ses representants et se corriger dans le futur s il constate qu il s est trompé , c est ainsi que doit etre vue la democratie c est elle qui a porté HITLER au pouvoir et apres lui ANGELA MERKEL .
    SIGNEZORO….Z….

    8
    15
      Anonyme
      7 avril 2019 - 17 h 20 min

      C’est les urnes qui ont porté Hitler au pouvoir, les méthodes que le parti nazi a utilisées pour « gagner » ne relèvent pas de la démocratie mais du fascisme et de la manipulation des masses, manipulation aidée un peu par des assassinats et des attentats pour terroriser, des chemises de tristes couleurs pour surveiller et intimider voire faire disparaître « d’autres démocrates ». Les actions J. Edgar Hoover, l’ex- directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI), à qui il manquait les moyens d’Hitler, relève-t-il de la démocratie.
      Ces « intellectuels » qui « débattent » à la télé, ont été choisis sur quels critères, pour quelles missions ? Chauffer la salle ? Je n’ai pas entendu un seul tempérer les ardeurs en appelant à la présomption d’innocence et de demander un audit de toutes les institutions, entreprises, associations, etc. C’est à justice de nous dire définitivement qui a abusé de ses fonctions. La blablatie (bien trouvé) est un miroir déformant qui exagère une laideur que nous n’avons pas, entre tout est pourri et demander (toujours) mieux, c’est choisir entre le boulet et le tremplin.
      Signé Moha Benabid Bandit d’Honneur.

      7
      2
        ZORO
        7 avril 2019 - 20 h 19 min

        Les jeunes qui ont ete a l origine de ce hirak ne sont pas ces vieux pantouflards assis devant leurs tele pour zapper d une tele a l autre et recevoir des informations a la carte qui formatent leurs esprits erodés. Grace a internet ils sont au courant de tout ce qui se passe dans le monde , ils recoivent tout types d informations qu ils traitent pour etre en phase avec leur temps; Je t invite soldat d honneur a visionner le debat sur u tube entre Brahimi le grand diplomate et un jeune algerien qui fait ses debuts, peut etre que tu arriveras a comprendre mieux que TAB JENANEH que reellement TABJNANEK laisser donc les jeunes s occuper de leur jardin , je crois en eux ils sont capables de plus de miracle que ce qu ils ont realisé.
        SIGNEZORO….Z…

        5
        1
      Elephant Man
      7 avril 2019 - 19 h 43 min

      @Zorro
      Vous plaisantez ou quoi Mehenni le MAK = MOSSAD/ BHL. INTERDIT DE SÉJOUR AU PAYS.
      Tout individu qui prête allégeance à une nation étrangère quelle qu’elle soit et de surcroît l’entité sioniste N’A PAS VOIX À LA PAROLE ET INTERDIT AU PAYS.
      Ce ne sont PAS DES PATRIOTES donc DEHORS QU’ILS AILLENT CHEZ LEURS MAÎTRES.

      5
      2
    Felfel Har
    7 avril 2019 - 14 h 34 min

    Certains opportunistes de la politique s’agitent un peu trop ces derniers temps. Actionnés par leurs marionnettistes, ils squattent les plateaux de télé, ils se présentent comme des démocrates BCBG, des messies capables de sauver la nation, ils tentent de voler notre victoire et nos espoirs, ils organisent des situations ubuesques pour se faire remarquer. Peine perdue!
    Abe Lincoln nous a mis la puce à l’oreille « ….you cannot fool all the people all the time. » Nous serions bien avisés de ne pas confier les clés de la maison à des aventuriers qui, comme le panache du coq, changent de directions et d’opinions en fonction de la direction des vents dominants.

    13
    2
    MELLO
    7 avril 2019 - 14 h 20 min

    Mr Karim Bouali , l’analyse est une chose, l’avis est autre chose. Lorsqu’on veut avancer , il est inutile de s’attarder sur les clichés, l’option positive est avant tout nécessaire afin de ne pas semer le doute et la méfiance générale des lecteurs et autres. Il est arrivé un moment où l’Algérie à besoin de positions claires , c’est d’arriver à citer nommément ces blablateurs de salons et ne pas mettre les autres militants , honnêtes, sans vice caché et porteurs d’idées dans le même sac. J’ai personnellement vu et suivi les interventions fort nombreuses et positives de personnalités comme Maître Bouchachi, Maître Debbouz, le Docteur Mourad Dhina, Monsieur Belarbi, Mme Assoul , et tant d’autres apporter des eclaircicements pour un horizon radieux.
    Ne jouons pas au jeu de quilles du pouvoir qui a éliminé mille et une têtes.

    9
    7
      Anonyme
      7 avril 2019 - 15 h 56 min

      Y’a pas mieux que la franchise et je pense que Mr Karim. B l’a été suffisamment, ce qui n’est pas le cas de beaucoup au moment où les propositions concrètes « impartisanes », pas louches et surtout palpables en chair et en os bien pesés sont demandés et non pas des jugement gratuits et de l’invective génératrice de débats marginaux en deçà des attentes du peuple et, à la longue, réductrices de toute la « hauteur » retrouvée des Algériens.

      5
      1
      T213
      7 avril 2019 - 16 h 11 min

      le « Doctour » Mourad Dhina ? L’ancien chef du sinistre FIDA, chargé de liquider les intellectuels démocrates. Merci, on a assez donné. Non au retour des monstres intégristes !

      14
      1
        MELLO
        7 avril 2019 - 23 h 11 min

        Je ne suis nullement le défenseur du Docteur Mourad Dhina, mais je vous conseille de lire et de vous renseigner sur lui. Il a été persécuté par ces mafieux du système, pour lesquels Lorsqu’on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage. Je vous invite à lire sérieusement. MERCI

        1
        3
    Anonyme
    7 avril 2019 - 13 h 16 min

    Le « nec plus ultra » des « personnalité » qui se pavanent de plateaux télé aux plateaux radios ne s;attardent pas sur la fuite des capitaux ou la mauvaise gestion sectorielle de differents responsables qui devraient être passible de questionnement par une APN très remaniée et capable de tenir une reunion digne de ce nom pas les « khobzistes » nommés par ces memes souffleurs de theatre et ne précopnisent meme pas de sanctions légitimes. meme qu’ils ne se sentent meme pas humbles pour dire que c’est leur opinion : non ils essaient de nous l’imposer. Et pourtant nous en avons de la matière grise…. meme parmi nos pères et meres qui pourraient satisfaire notre curiosité. Attention l’expérience est aussi à prendre en consideration.
    A bonne entendeur,,,

    Anonyme
    7 avril 2019 - 11 h 03 min

    Analyse, à mon avis, très intelligente. il faut occuper la place dans les plateaux télé.

    7
    2
    Anonyme
    7 avril 2019 - 8 h 59 min

    A mon avis il faut fermer ces plateaux -télé de chita du passé et présent ,pour tordre le cou à la fitna et aux arrivistes qui viennent nous vendre du vide.

    35
    Elephant Man
    7 avril 2019 - 8 h 04 min

    Une syrisation de l’Algérie est planifiée depuis longtemps par l’axe Washington Tel-Aviv.
    VIGILANCE ACCRUE
    Tous les TARTUFFE inféodés au sionisme sont de sortie nous en avons eu un aperçu avec initialement la campagne électorale depuis l’étranger et de surcroît Paris Tel-Aviv Sur Seine sur une chaîne du FIS affiliée makhNazi des Gheridi Nekkaz et cie…mouwatana et toute la clique.
    Georges Orwell : « la politique est destinée à rendre vraissemblable les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l’apparence de la solidité ce qui n’est que du vent ».

    57
    16
      Elephant Man
      7 avril 2019 - 10 h 08 min

      Citation d’Orwell exactement c’est « Le langage politique est destiné à rendre vraissemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l’apparence de la solidité à ce qui n’est que du vent ».

      20
      6
        Anonyme
        8 avril 2019 - 9 h 11 min

        Un peu comme vos commentaires en vérité!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.