Le FFS dénonce la répression contre les manifestants et les étudiants

étudiants
L'instance présidentielle du FFS. New Press

Par Hani Abdi − Le FFS dénonce énergiquement l’usage de la répression contre les manifestants et les étudiants. Le plus vieux parti de l’opposition assure qu’il restera mobilisé aux côtés des Algériennes et Algériens afin de continuer à «exiger le changement radical du régime et de ses symboles». «Il est plus que jamais impératif d’appliquer l’une des résolutions du Congrès de la Soummam qui stipule la primauté du politique sur le militaire», exige ce parti, qui demande encore une fois au chef d’état-major de l’armée de ne plus s’immiscer dans les affaires politiques du pays.

Le FFS considère, dans ce sillage, que la désignation aujourd’hui de Abdelkader Bensalah à la tête de l’Etat comme «un énième coup de force perpétré contre le peuple algérien et contre ses aspirations légitimes».

«La désignation du désormais ex président du sénat, comme chef de l’Etat démontre la volonté du régime à maintenir l’ordre établi et à reprendre les choses en mains d’une manière violente et répressive. Les dernières arrestations effectuées ces derniers jours dévoilaient déjà la volonté des autorités en état de panique, d’en finir le plus vite possible avec cette contestation massive et galopante», ajoute ce parti, pour lequel en choisissant de manière obsolète et ridicule et par le biais des deux béquilles illégitimes du système, l’architecte des fraudes électorales massives et la normalisation autoritaire durant ces 25 dernières années, «les tenants du pouvoir réel ont affiché leurs vraies intentions». C’est «tuer la révolution populaire en utilisant toutes les méthodes répressives et imposer une alternance clanique à l’intérieur du sérail», estime le FFS.

H. A.

Comment (11)

    Maboul
    10 avril 2019 - 15 h 50 min

    Tout ce qui à pour objectif de decribilisrer l etat algerien est soutenu par le ffs..alors qu il n a pas lui même une direction homogène et legitime…mm

    1
    2
      MELLO
      10 avril 2019 - 21 h 04 min

      Le FFS reste un parti fort. Fort par son programme, fort par ses militants , fort par la qualité de ses cadres et fort par son organisation.

      1
      2
    Kenza
    10 avril 2019 - 14 h 14 min

    En matière de repression et pour casser le mouvement pacifique, Bedoui a dû recevoir des conseils de Castaner….

    Vroum Vroum 🙄..
    10 avril 2019 - 11 h 53 min

    Bien sur que la répression en général est pas bien , dans ce cas précis , « Révolution en Algérie « .. Révolte Populaire..Révolte des Étudiants «  » , sont un terrain de jeux pour les ONG , financées par USA , Ned, Canvas , OPTOR, Open Society.. beaucoup d’étudiants Arabes de plusieurs Pays , d’associations , Dirigeants Partis politiques , ont soit participé à des Conférences en Europe ou Usa de ces ONG qui vous «  »veulent du bien  » , plutôt leurs propres intérêts au détriment des vôtres !!.. Des slogans similaires lors de Manifestations en Serbie , Géorgie , Égypte , Tunisie , Iran , Liban..et Algérie !!.. Bizarre , comme c’est Bizarre !! , sur le Site de Michel Colon un anti Impérialiste anti déstabilisation , le Site.. Investi Action ..très sourcer rapporte que des activistes Algériens ont participé au conférences de ces ONG qui nous veulent « du Bien « .. Vous même si vous faites quelques recherches sur ces ONG vous parviendrez au même résultat ..Donc dans cette manifestation d’étudiants Algérien que les Forces de l’ordre ont tenté de disperser se trouvent des Slogans semblables à ceux vus en Égypte , Tunisie , Iran..ect ..On a vus des Manifestants Algérien donner des Fleurs aux Forces de l’ordre !! , exactement les pratiques que conseillent ces ONG Cia Usa Canvas , OPTOR, à leurs adhérents , il s’avère que dans les Manifestations pacifiques Algérienne on y voit ce genre de procédé … Alors que nos habitudes sont le respect et non offrir des fleurs à un Policier
    ou aller lui faire une accolade , c’est déplacé et non dans nos coutumes , on préfére le respect ! . Des Manifestation oui , mais jamais pour OPTOR ou Canvas qui eux ne cherchent que soit la déstabilisation ou amener les Manifestants graduellement de la Marche Pacifique , et du Slogan gentil au Slogans « Degage »..Tous Pourris « ..Ar’hal « .. »Game Over  » et ainsi à des Manifestations incontrôlables , par le refus à toute solutions.. Pour le simple Algérien il descend manifester , ok , mais dans les Bureaux d’études Cia Canvas , NED , OPTOR tout est planifié et rien n’arrive au hasard , pas même les Fleurs offerte aux Forces de l’ordre ou les accolades de « Manifestans » au Policiers… Donc si Les Forces de l’ordre on essayer de disperser la Manifestation Étudiant , ils devaient avoir de bonnes raisons que nous on ignore . . Ces Manifestations sont obligatoirement infiltrés par des membres de ces ONG « qui vous veulent du bien « ..

    Kenza
    10 avril 2019 - 10 h 37 min

    Un mouvement pacifique ne les arrange pas. Ils veulent pousser le peuple à la désobéissance civile afin d’avoir l’occasion de rependre les choses en main…ces gens là, les gens du système mafieux, des voleurs, des bandits et des traîtres, fleurissent sur un terrain où règne la loi du plus fort; une loi faite par eux pour eux. Ils ne trouvent leur compte que dans le chaos et dans l’absence d’un état de droit. Jamais il ne trouveront leur place dan un pays où le peuple est souverain pour choisir ses représentants et où règne la justice.

    Kenza
    10 avril 2019 - 9 h 33 min

    Le retour de Ould Abbas, Ghoul qui nargue le peuple, Ouyahia qui se maintient comme étant toujours le chef de son parti, Bedoui qui actionne la répression contre le peuple pacifique….comme ils ont soutenu leur Dieu Bouteflika, tous les traîtres et les khobzistes sont appelés à soutenir le larbin Ben Saleh au service de la mafia au pouvoir et de tout le système.

    anonyme
    9 avril 2019 - 23 h 15 min

    DÉNONCER c’et tout ce que vvous savez faire

    1
    2
      Massinissa
      10 avril 2019 - 8 h 25 min

      @ Anonyme
      et toi souffler le chaud et le froid , c’est tout ce que tu sais faire

      2
      1
      MELLO
      10 avril 2019 - 15 h 06 min

      Dénoncer est déjà une position politique noble. Si le FFS s’est prononcé , c’est parce qu’il connaît ce pouvoir . Depuis sa création en 1963 , le FFS n’à jamais cessé de payer le prix de la violence du pouvoir . Ce parti à payé un lourd tribu de cette violence du pouvoir , il s’est toujours mis du côté de ceux que le pouvoir violente.
      – Ghardaia, les médecins, les étudiants , les journalistes , ainsi que les familles de disparus et tant d’autres. Merci le FFS .

      4
      1
    Exactement
    9 avril 2019 - 21 h 45 min

    Entièrement d’accord avec le FFS.
    pourtant je ne suis pas membre du parti et d’aucun parti politique.

    2
    2
    MELLO
    9 avril 2019 - 20 h 34 min

    Le FFS s’inquiéte pour l’avenir politique et démocratique de l’Algérie. Une inquiétude légitime , car le mouvement populaire ne doit pas rentrer dans ce jeu de la violence. Le FFS sait et connaît très bien les méthodes de ce pouvoir autiste et aveugle qui ne voit pas que le mouvement populaire à atteindre des proportions telles que cette violence ne viendra pas à bout des revendications de millions d’Algériens. L’Algérie n’est pas seulement la grande poste , bien que lieu symbolique d’un mouvement qui ne connaît pas de marché arrière. La violence de ce pouvoir , aussi forte qu’elle soit ne peut arriver au niveau de la violence coloniale qui a été vaincue. La répression de ce pouvoir ne fera que renforcer la détermination du mouvement pour aller jusqu’au bout du bout et tous les B seront éjectés.

    3
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.