La date du 13e congrès de l’UGTA avancée : Sidi-Saïd ne se présentera pas

sidi congrès
Qui remplacera Sidi Saïd, patron de l'UGTA. PPAgency

Le 13e congrès de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) se tiendra avant sa date prévue, a déclaré, jeudi à Oran, le secrétaire général du syndicat, Abdelmadjid Sidi-Saïd, précisant qu’il n’avait aucune intention de se représenter pour un nouveau mandat.

«Le mandat actuel prendra fin le 10 janvier 2020, toutefois nous avons décidé d’avancer la date de l’organisation du 13e congrès de l’UGTA», a déclaré Sidi-Saïd à l’APS en marge d’une réunion de coordination à huit-clos regroupant les membres du comité exécutif national de l’UGTA. «Nous avons convenu de créer une commission nationale de préparation du 13e congrès qui tiendra, le 27 avril courant, une réunion pour mettre les mécanismes et les mesures préparatifs du congrès ainsi que la date exacte de sa tenue», a-t-il souligné, ajoutant : «J’affirme que je ne me présenterai pas candidat pour diriger l’UGTA.»

Selon Sidi-Saïd, il a été décidé, à l’unanimité lors de cette réunion de coordination organisée au complexe Les Andalouses d’Oran, par les membres du comité exécutif de l’UGTA, de continuer à respecter le règlement intérieur ainsi que le statut particulier de la Centrale syndicale. Il est également attendu de poursuivre le travail dans ce sens, principalement dans son volet sanctions.

En outre, différentes mesures et procédures techniques relatives à la préparation du congrès ont été abordées lors de cette rencontre. Par ailleurs, et dans une déclaration écrite, la direction nationale de l’UGTA a estimé qu’elle «ne peut demeurer indifférente face à cette période charnière que traverse l’Algérie dans son histoire contemporaine». «L’UGTA qui a acté le cri de cœur des manifestations, en particulier de notre jeunesse formidable, exprimant une grande ambition pour l’Algérie, tient à saluer le civisme et le patriotisme qui ont émaillé les marches citoyennes et populaires», a-t-on ajouté dans cette déclaration signée par le secrétaire général de la Centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi-Saïd.

Pour lui, «l’expression populaire est exemplaire et doit être imprégnée par le souci majeur d’une transition pacifique, démocratique et sereine dont le seul acteur est le peuple algérien souverain». Il a estimé, à cet égard, que «le besoin du changement est devenu nécessaire, comme il est évident qu’il doit se construire à travers un dialogue empreint de sagesse, d’une solution consensuelle permettant de faire émerger l’édification d’une nouvelle République en harmonie avec les aspirations du peuple».

Au passage, l’UGTA a tenu a rappeler que «son engagement aux côtés de l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est le fruit des multiples acquis économiques et sociaux engrangés par le monde du travail dans le cours du processus de la reconstruction nationale dans la paix».

R. N.

Comment (21)

    bozscags
    12 avril 2019 - 23 h 03 min

    avec tout le fric qu’il a pris c’est tout a fait normal qu’il ne se represente pas il n’a honte a rien normalement c’est en prison qu’il doit croupir avec son ami haddad.

    Khorrotov
    12 avril 2019 - 19 h 48 min

    Il y a lieu de rafraîchir la mémoire de ceux qui l’ont courte. A.S.S., pour ne pas le nommer, êtait président du Conseil d’administration de la Cnas. Il a établi et signé en l’absence des membres du CA un pv tenant lieu de résolution pour le placement des avoirs de la Cnas à KhalifaBank d’un montant d’un peu moins de 1 milliard de dinars. Durant le show judiciaire où il a été convoqué, tenez-vous bien, comme simple témoin, il a lancé pour toute réponse:  » J’assume »! Aujourd’hui, on nous parle de déficit de la Cnas, omettant à dessein quelle en est la cause.Il faut ajouter à son triste palmarès, le dèmantèlement de tout le tissu industriel public cédé aux oligarques pour une bouchée de pain et dont toutes les structures ont été détournées de leur vocation initiale, entraînant dans le sillage de cette décision , la disparition de la couche moyenne productive. Ce traître qui répond parfaitement à la définition d’un harki, doit être jeté dans des oubliettes, comme au temps des châteaux forts et des seigneurs, de lui donner juste une petite ration de survie, servie dans une écuelle au travers d’un trou. Où a t-on vu de par le monde, un représentant des travailleurs entouré de gardes de corps?

    Felfel Har
    12 avril 2019 - 17 h 05 min

    Quid de sa garde rapprochée qui, grâce à lui, s’est fortement embourgeoisée? Tous doivent être traduits devant le Conseil de Discipline pour rendre des comptes avant de faire face à la justice du peuple.
    « Auri sacra fames! » (Excécrable soif de l’or) Tel était le verdict de Virgile dans l’Énéïde!
    Likla ikhalass!

    2
    1
    icialG
    12 avril 2019 - 10 h 43 min

    PLUTÔT qu il n a pas interet a se représenter ,,,,,za3ma comme s il avait le choix

    5
    1
    El Vérité
    12 avril 2019 - 6 h 35 min

    Je me demande d’où viennent-ils toutes ces girouettes installés par le clan Marocain d’oujda, comment puisse se rabaisser aux pieds d’un corrompu traître est ingrat, es-ce que on pourra importer notre fortune de nos tombes, si c’est Non pourquoi se rabaisser devant un être comme vous et parfois pire que vous

    5
    2
    Mme CH
    12 avril 2019 - 0 h 13 min

    Oulala, le pôvre…qu’est ce qu’il va faire maintenant….?? Je pense qu’il devrait aller former un syndicat de la 3issaba à El Harrach, mais avant, il doit nous dire où sont passés les milliards déposés à la banque El Khalifa, et sa part a été de combien…???
    Quand l’affaire de la Cocaïne a éclaté, il a eu peur et a déclaré qu’il allait se retirer de l’UGTA car il était malade….puis, il est revenu lorsque les choses se sont tassées…!
    Une image vaut mille mots…! Puuufffffffff…..!

    6
    1
    El pueblo
    11 avril 2019 - 21 h 03 min

    Quel hypocrite
    j’ai des nausées
    A l’heure qu’il est il devrait être sous les verrous

    9
    1
    Samgo
    11 avril 2019 - 20 h 36 min

    La chute des traitres a toujours été brutale!!!!

    Mir
    11 avril 2019 - 20 h 06 min

    Sidhoum attend d’abord de connaître le nom du prochain Président pour ensuite lui organiser son Congrès de la Chitta.

    Kenza
    11 avril 2019 - 18 h 59 min

    Encore heureux qu’il ne se présente pas…et se serait encore plus heureux s’il se présente devant un juge !

    18
      Kenza
      11 avril 2019 - 19 h 18 min

      Erratum: Ce serait….

    Zaatar
    11 avril 2019 - 18 h 42 min

    Le … ne se présentera pas, il a du trouver d’autres sources de rente…

    13
    1
      Kenza
      11 avril 2019 - 19 h 07 min

      La nouvelle rente ? Logé nourri à El Harrach !

        Nora
        12 avril 2019 - 13 h 31 min

        Quand on a le ventre plein de foin, on se prėpare à prendre la poudre d’escampette avant que la mèche ne dėmarre!! Attention Lėo a l’intention de s’ėchapper, surveilleren les frontières!

    Chelabi
    11 avril 2019 - 18 h 40 min

    En voilà un autre qui reprend le même script que celui de son maître Bouteflika. Je ne me présenterai pas en 2020 pas mais en attendant je suis là pour veiller à la préparation du congrès.
    Il faut que les syndicalistes nationalistes le mettent dehors de force illico presto. En attendant que le peuple le juge pour haute trahison.
    C’est lui qui disait que le 5e mandat de Bouteflika était une pure formalité. Sale chien!

    19
    1
    maori
    11 avril 2019 - 18 h 36 min

    Il ne se présentera pas devant ses pairs pour un autre mandat, mais j’espère qu’il sera présenté devant le juge qui va reinstruire l’affaire khalifa. Il devra justifier l’utilisation de l’argent de la CNR et de la CNAS. Cela lui a permis de vivre et ses complices dans l’opulence dont il targue les Algériens. Quant à l’UGTA, comme le FLN, elle doit être mise au musée de la guerre d’indépendance afin de ne plusieurs souiller les idéaux de Aissat Idir.

    20
    1
    elhadj
    11 avril 2019 - 18 h 30 min

    après avoir détruit l UGTA devenue auxiliaire du pouvoir et du patronat,dilapidé impunément les fonds des travailleurs ,des oeuvres sociales,des mutuelles et de surcroît en s érigeant d office et sans légitimité tuteur des travailleurs pour proclamer l investiture d un homme malade,aphone,sans aucune motricité depuis des années,dont les frasques désastreuses sont en train de se dévoiler sur la place publique,le départ,voire le renvoi brutal,de cet individu n est nullement une perte mais qui doit cependant rendre compte au préalable de ses agissements notamment avec la banque El Khalifa pour l énorme préjudice financier causes aux intérêts des travailleurs qui devront sans tarder saisir la justice.

    19
    Travailleur
    11 avril 2019 - 18 h 30 min

    BON DEBARRAS vous avez rien laisser derrière sauf les insultes,vous etes un commis professionnel;servant vos maitres ou pouvoir

    17
    2
    elbior
    11 avril 2019 - 18 h 26 min

    arrete ton char ya sidhoum said.on connait les subterfuges des cadres de l’ugta.vous voulez déguerpir eh bien ! faites le et vite mais en attendant laissez sur votre bureau les dossiers anciens et nouveaux ouverts ainsi que les justificatifs des 4000 milliards engrangés aupres de khalifa bank et qui appartenaient aux malades de la CNAS.

    15
    ZORO
    11 avril 2019 - 18 h 18 min

    L UGTA, RND, FLN ce triangle de feu doit imperativement etre étouffé pour eviter tout incendie.

    SigneZORO. ..Z….

    15
    2
    SI KOUIDER BOUNETEF
    11 avril 2019 - 18 h 15 min

    Il sait qu’il y a le feu à la maison, alors chauve qui peut.

    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.