Que fait l’ex-ministre de l’Energie Chakib Khelil chez Abdelkader Bensalah ?

Chakib Khelil
L'ancien ministre de l'Energie, Chakib Khelil. D. R.

Par Hani Abdi – L’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, se rendrait souvent, depuis quelque temps, au siège de la présidence de la République. Des sources informées ont fait état de ses déplacements fréquents à El-Mouradia depuis la démission du chef de l’Etat.

Chakib Khelil avait démenti, en janvier dernier, alors que l’ancien président de la République ne s’était pas encore prononcé sur le cinquième mandat, avoir l’intention de se porter candidat à la magistrature suprême, tout en «réaffirmant» son «engagement décisif» et son «appui indéfectible à toute décision qui serait prise par le président Abdelaziz Bouteflika au sujet de cette échéance. Partisan du maintien de Bouteflika au pouvoir, il avait soutenu qu’il cautionnait «la continuité afin d’assurer le parachèvement du processus de réformes entamé par le président de la République en 1999».

Depuis son retour des Etats-Unis, l’ancien ministre de l’Energie s’était affiché comme un probable successeur au président Bouteflika. Mais les affaires Sonatrach I et II le rattrapent depuis que le chef d’état-major de l’ANP, le général Ahmed Gaïd-Salah, a annoncé la réouverture par la justice des dossiers relatifs à la corruption, dont celui de la compagnie pétrolière nationale dans lequel le nom de Chakib Khelil avait été cité sans qu’il ait été convoqué en tant qu’accusé ou témoin.

La soudaine réapparition de l’ancien homme de confiance de Bouteflika au lendemain des procès Sonatrach I et II avait été interprétée comme un retour en force dans la perspective d’une annonce qui allait être faite mais qui semble avoir été contrariée par quelque imprévu.

Dans une conférence animée à Béjaïa en décembre dernier, Chakib Khelil avait appelé à la réalisation d’un «consensus national», seul moyen, selon lui, de surmonter la crise économique et de mettre fin à la dépendance à la rente pétrolière. Des observateurs s’étaient demandé, dès lors, si l’ancien omnipotent ministre faisait un appel du pied aux partisans du «consensus national», dont une partie réclamait ouvertement le report des élections ou s’il se préparait à s’impliquer plus ouvertement dans le débat politique qui faisait rage autour de la présidentielle de 2019.

Chakib Khelil a-t-il été sollicité par l’autre fidèle lieutenant de Bouteflika, Abdelkader Bensalah, pour le conseiller dans ce contexte marqué par un ralentissement économique dangereux dû à la crise politique qui risque de perdurer ?

H. A.

Comment (51)

    Mme CH
    17 avril 2019 - 1 h 50 min

    Tiens, il est toujours là ce petit bonhomme…! Il est sûrement venu pour rapporter/dicter les directives des USA à Bensalah et ses sponsors….car c’est un pion qui veille sur les intérêts des entreprises pétrolières américaines et bien sûr sur ses propres intérêts…! Drôle d’espèce, ces harkis industriels, intellectuels, politicuels, sporticuels….etc…tous des vendus à bas prix…!
    Hé, Chakibus, Haddad a besoin de compagnie à El Harrach….!

    Ret
    16 avril 2019 - 23 h 15 min

    Ces crocodiles sont entrain de faire disparaître tt tracé de dossier important qui puissent les conduire directement au TPI

    Anonyme Utile
    16 avril 2019 - 20 h 54 min

    L’agent de la CIA et l’un des pires traîtres de l’Algérie, le marocain Chakib Khelil est venu voir Bensalah, l’autre marocain, et surtout le marocain saïd Bouteflika, pour effacer tout ce qui peut le compromettre dans les affaires sonatrach 1, 2 et 3.

    Je signale, que le marocain saïd Bouteflika, à ce jour, est toujours à son poste comme conseiller de Bensalah, malgré d’une part, le départ de son frère Abdelaziz Bouteflika ( voir lien ci-contre https://www.youtube.com/watch?v=kxBvwLXZ4z0 ) et d’autre part, l’annonce de sa mise en résidence surveillée.

    Plus grave encore, on apprend également selon le lien ci-dessus, que saïd Bouteflika détient toujours le sceau présidentiel, qui engage la responsabilité de l’Algérie.
    Donc rien n’a changé, c’est toujours le pire traître et le pire ennemi de l’Algérie, le marocain saïd Bouteflika qui continue à gouverner derrière le rideau, en usurpant l’identité des présidents démissionnaire ou en poste.

    Par ailleurs, Bensalah est un marocain d’origine juive proche des sionistes, preuve à l’appui.

    Pourquoi n’a t-on pas arrêté les deux frères Bouteflika, pour très haute trahison comme le général Toufik et le général Tartag.

    Je ne comprends pas à quoi joue Gaïd Salah.

    Que les choses soient claires. Le PEUPLE ALGERIEN n’arrêtera jamais la pression, par des manifestations plus importantes que les précédente, pacifiques et civilisées, jusqu’au :

    1/- le départ immédiat de l’illégitime Bensalah le marocain et l’arrestation du traître saïd Bouteflika et son frère nacer.

    2/- Le départ des illégitimes et illégaux Bédoui et de son gouvernement.

    3/- Le départ du traître et illégitime Bouchareb.

    4/- La restitution du pouvoir au PEUPLE ALGÉRIEN conformément à la constitution, qui va désigner très rapidement des représentant en qui il a entièrement confiance pour gérer la période transitoire.

    VIVE L’ALGERIE ET VIVE LE PEUPLE ALGÉRIEN.

    Citoyen
    16 avril 2019 - 20 h 22 min

    Il y va de sa survie ce gros voleur en puissance il craint de finir en prison a
    el harach
    Cette ali baba doit finir ca live en prison
    Et rendre tous l’argent qu’il a fauché au pays.

    23
    1
    Bibi
    16 avril 2019 - 19 h 38 min

    Il a des yeux de bandit, un drôle de coco, assoiffé d’argent, prêt à vendre le pays pour plier bagages et ainsi profiter de l’argent avec ses multiples chéries dans les palaces à l’abri des regards. Allez dégage, on a assez vu ta tête de voleurs.
    Aucune utilité pour le pays.

    20
    3
    Brahms
    16 avril 2019 - 19 h 31 min

    Ce Ripoux s’est sauvé avec la caisse plus de 250 000 000 millions d’euros sur son compte bancaire, très culotté ce lascar. Il va pouvoir nourrir sa Palestinienne et ses marmots. Aux USA, ils paient ses impôts rubis sur ongle car là – bas, il respecte la loi car la justice aux USA ne badine pas, on l’a vu avec Bernard Madoff (150 ans de prison), il n’y pas de copinage. Mais, en Algérie c’est de la rigolade, on ramasse la mise en rigolant Mouhahaha, que la fête continue.

    fennecdz
    16 avril 2019 - 19 h 23 min

    A tous ceux qui le défende et qui disent qu’il est compétent moi je leurs répond qu’il est compétent pour liquider notre pays et vous êtes des traîtres car vous faites parti du système, votre heure arrive préparez vous car pour vous c est fini l Algérie ..

    Anonyme
    16 avril 2019 - 18 h 08 min

    Il faut l’arrêter sur le champ avant qu’il s’échappe. Khelil le criminel doit être jugé, il doit être interdit de sortir du territoire, la justice italienne s’est prononcée sur lui, il est responsable de la corruption qui implique une société italienne qui lui a donné des dizaines de millions de $ en pot de vin via Farid Bedjaoui pour obtenir des contrats faramineux en Algérie.

    30
    2
      Rahate Nanake ya Sellal
      16 avril 2019 - 19 h 09 min

      Allez ya Mr le DGSN au lieu de déshabiller de valeureuses algériennes arreter vite ce malfrat et son acolyte Hameche Réda de la sonatrach chiche !

      21
      1
    Kouider Ben Kaddour
    16 avril 2019 - 16 h 42 min

    L’ennemi de mon ennemi est un ami.
    En tout les cas, ceux qui se nourrissaient de la vache du Sud ne lui pardonnerons jamais la taxe qu;il avait fait payer à leur mamy !

    11
    2
    Moi, je le croyais en prison.
    16 avril 2019 - 15 h 44 min

    M. Gaïd salah, la bande sévit toujours ! Vous n’avez encore rien fait ! Qu’attendez-vous ? La justice n’est pas encore libre. Alors rendez-la au peuple. Il en fera son affaire si vous hésitez !

    25
    2
    Promesse
    16 avril 2019 - 15 h 10 min

    Gaid salah nous à promis ke tous les corrompus seront jugés , qu’il arrete ce voleur de chekib alors. si il est un vrais patriote et moudjahid qu’il le fasse a moins ke c du blah blah. Où bien chakib connait les secrets des généraux aussi. Ça se peut, le chacal.

    18
    2
    Apache
    16 avril 2019 - 14 h 58 min

    Bensalah cherche à le convaincre d’être Président du Conseil Constitutionnel à la place de Tayeb Louh, démissionnaire. Après cela, Bensalah démissionnera en laissant la Présidence à Chakib Khellil, qui, après la démission forcée de Bedoui et de son gouvernement, nommera un autre Chef de Gouvernement (du clan encore?) et d’un nouveau gouvernement de technocrates uniquement.

    8
    11
    Algerien Pur Et Dur
    16 avril 2019 - 13 h 06 min

    Conteste comme il est, comment peut il s’afficher avec quelqu’un qui est autant honi par la rue? C’est soit de l’arrogance ou tout simplement de la stupidite de la part de quelqu’un qui gere le pays ne serait ce que d’une maniere transitoire. Le tunnel est encore long.

    25
    3
    Felfel Har
    16 avril 2019 - 12 h 59 min

    Sa visite à Bensalah est aussi suspecte que la démission de Belaïz, bien que fortement souhaitée par le peuple. Chakib n’aurait-il pas offert ses services pour le remplacer à la tête du Conseil Constitutionnel?
    A la tête de cette auguste institution, je verrais bien un(e) vrai(e) constitutionnaliste qui, non seulement connaît l’esprit et la lettre de la Constitution, mais la respecte et la défend.
    Pourquoi pas une femme?Je verrais bien Madame Fatiha Benabbou le Conseil Constitutionnel.

    15
    5
    khell.... pas le bienvenu chez Bensalad...
    16 avril 2019 - 12 h 54 min

    À mon simple avis la maison Algérie est en pleine révolution et ce monsieur sait que top ou tard il va être rappelé pour les crimes qu`il a commis envers notre pays. Donc là il essaye de soutirer des assurances à Bensalah pour son immunité clanique. Car s`il est en Algérie c`est qu`il ne sent pas plus en sécurité à l`étranger ou il peut être arrêté inopinément. Il va bientôt former un parti avec Saidani Amar en mémoire du bon vieux temps.

    30
    1
      Lghoul
      16 avril 2019 - 13 h 22 min

      C’est le meilleur moment de le clouer au pays pour qu’ils n’échappe pas. Il n’est pas protégé par son passeport américain dans son pays « d’origine » ???

      27
      1
    Lghoul
    16 avril 2019 - 12 h 26 min

    Il y a un adage qui dit que le criminel retourne toujours a l’endroit ou lecrime fut pérpétré. Esperons qu’il sera mis en examen sur les vraies accusations de corruption a son encontre. On n’affiche pas des personnes au parquet de milan pour le plaisir. Lui retirer le passeport jusqu’a ce que tout soit clarifié.

    32
    2
    Confidentiel
    16 avril 2019 - 12 h 14 min

    La clique a deux protecteurs assistés et protégés par la France: Abdelhamid Bendaoud dit Ali.
    Par les Etats Unis : Chakib Khelil.
    -Ces deux personnes ont leurs relais en Algérie et a a l’étranger dans nos ambassades et consulats.

    -Ces deux pays cherchent le partage du pouvoir en Algérie a travers leurs deux agents.

    31
    Jich Chaab Khawa Khawa
    16 avril 2019 - 12 h 13 min

    Chakib doit certainement avoir un testament de la part de Bouteflika.

    20
    2
    DYHIA-DZ
    16 avril 2019 - 11 h 55 min

    Peut-être que le grand Ali Baba se voit président de la transition…Il n’ a pas fait le tour d’Algérie pour rien.
    Ben-Salah veut-il savoir comment construire des pompes à essence à la chakib, pour sortir l’Algérie de la crise.

    26
    4
      Patriote
      16 avril 2019 - 22 h 27 min

      Toufik à été viré et humilié il y a 4 ans. Son réseau à aidé le hirak et peut être l’a lancé. C’est lui qui a dénoncé la corruption sonatrach, autoroute et c’est ça qui lui a coûté ses déboires. Je sais que il comme beaucoup d’hommes du système mais il ne traîne pas de casseroles et à toujours défendu les intérêts suprêmes du pays. Je ne dit pas qu’il est avec le hirak mais il veut sa revanche tout comme l’autre clan ennemi veut sa tête.
      Le peuple doit rester en dehors et appeler à la sagesse et ne pas perdre de vue sa révolution. C’est la guerre des clans qui a mené au 5ème mandat et qui risque de créer des tensions qui vont nuire au hirak. Même les dossiers corruption ne sont pas prioritaires car la justice n’est pas indépendante et la priorité c’est qu’ils dégagent tous.

    Anonyme
    16 avril 2019 - 11 h 45 min

    S’il fréquente les bureaux du gouvernement ça veut dire qu’il peut accéder aux dernières traces du pillage en emportant les dossiers compromettants.

    21
    1
    Arayassen
    16 avril 2019 - 11 h 44 min

    C’est Boutef qui continue encore à envoyer ses lettres.Mais cette fois-ci c’est vers la présidence qu’il les envoie pour application.

    14
    Anonyme
    16 avril 2019 - 11 h 36 min

    Encore lui ? C’est une provocation.

    21
    2
      le niveau
      16 avril 2019 - 13 h 39 min

      et ces comme ca que l’algerie ne sait jamais relever la tete
      rien que la provocation et provocation.
      et bien une bagarre, un match de foot !! les supporteurs
      commence toujour par la provocation !! apres la provocation sortira une bataille …allah ghaleb ont n’est pas loin d’une bataille et ces pas moi qui le dit

      4
      1
    Vangelis
    16 avril 2019 - 11 h 16 min

    Mauvais homme, donc mauvais canasson !

    Franchement :

    * qui ferait confiance ou attendrait des avis d’un ancien ministre qui a mis le pays dans une situation de pompage à outrance des ressources en hydrocarbures et qui est impliqué dans des affaires scabreuses liées aux contrats y afférents ?

    * qui ferait confiance également à un ministre qui a échoué à faire diversifier l’économie algérienne qu’il découvre actuellement ?

    * qui ferait confiance enfin à un bonhomme qui fait la tournée des zaouias comme s’il attendait qu’on lui lise son avenir dans une boule de cristal ?

    Il a agi par l’esbroufe et seuls les niais ont cru à ses compétences. Bensalah est aussi un niais qui fait appel à un autre qui s’ignore. A moins qu’il n’y s’y déplace pour ses affaires tordues ou pour un autre coup de Trafalgar.

    27
    Anonyme
    16 avril 2019 - 10 h 50 min

    Il part chez ses amis à la présidence pour voir si les preuves de ses corruptions ont été détruites ou pas.
    Après l’annonce par Gaid Salah l’ouverture des dossiers de corruptions, Chakib veut assurer son futur du moment que son protecteur est parti.

    44
    Bozscags
    16 avril 2019 - 10 h 21 min

    C’est en prison qu’il faut le mettre.

    48
    2
    Ont marche sur la tête
    16 avril 2019 - 10 h 13 min

    Je ne comprend pas pourquoi le sujet principal qui intéresse tout le peuple.
    Celui des supposés milliards qu’il a détourné .
    De tout les contrat de gaz et pétrole effectuer de gré à gré en sachant que les appels d’offres internationale et le seul moyen de tout accords entre un pays et l’entreprise retenu.
    Don les accords doivent être officiel : montant les délai les cahiers des charges. …..
    Et pourquoi un ex ministre d’un ministère si sensible que celui de l’énergie ai la nationalité américaine et vive en Amérique.
    Où est la fibre patriotique qui devrait constitué ce soit disant algérien.
    Il faut l’arrêter immédiatement si il est en algérie et si il est en Amérique il faut lancer un mandat d’extradition avec tout les chefs d’inculpation quI l’accable.
    Et s’il est en contact avec le clan d’Oujda c’est qu’il parle au nom des américains à ces putschistes qui s’accroche aux pouvoirs.
    Je crois rêvé en observant toutes ces agitations des uns et des autres parmi ces malfrats de la pire pègre au yeux d’un peuple meurtris dans son coeur et sa chair.
    Comme ci ils étaient encore légitimes.

    36
    3
    maori
    16 avril 2019 - 9 h 43 min

    Cela confirme la duplicité et la complicité de bensalah et de khellil. Ils appartiennent au même système mafieux instauré par les bouteflika et consorts. Ils ourdissent encore et toujours contre le peuples. Ce sont des renégats dangereux. Ils faut les empêcher de nuire. Qu’attend le procureur de la république pour ouvrir une instruction contre khellil, alors que son implication dans l’affaire sonatrach a été avérée par la justice italienne? Il doit être empêché de sortir du pays voire, mieux, mis en résidence surveillée.

    37
    4
      Kenza
      16 avril 2019 - 11 h 17 min

      Avec Ben Salah à la présidence par intérim, c’est la feuille de route du clan mafieux au pouvoir qui est mise en application. Ils devaient l’appliquer par le cinquième mandat, puis par la prolongation du quatrième..maintenant ils ont trouvé le gouvernement Bédoui et le président par intérim Ben Salah pour faire perdurer le système qui ne permettra jamais au peuple algérien de les présenter devant une justice indépendante au service du peuple.
      En fait, ils ne veulent pas sauver l’Algérie, ils veulent sauver leur peau .

      17
    elbior
    16 avril 2019 - 9 h 35 min

    ya si chakib,vous et vos amis du systeme 1999/2019 soit 20 ans de desastres fomentees par votre gestion catastrophique, anarchique n’ont fait qu’augmenter la misere,l’insécurité alimentaire,le chômage et l’isolement de la jeunesse formé dans tout les domaines mais malheureusemrnt marginalisée par votre partialité a tout les niveaux.Disparaissez votre vue et celle de tes semblables nous donne la nausée et l’envie de vomir.VIVE LE PEUPLE ET VIVE L’ALGERIE.

    23
    1
    Belhadj Mohammed Noria
    16 avril 2019 - 9 h 23 min

    Je suis une Algérienne 62 ans je pleure pour mon pays. Fille d’une famille militante
    Chou hada et père moudjahed. Même moi une grande militante à Mostaganem. Mais je suis à Paris pour raison de santé mais c’est pas le moment de parler de moi malgré que j’ai beaucoup a dire
    S »il vous plaît arrêtez ce début d’une guerre civile. Le pouvoir est entre vos mains. Je vous respecte comme un grand frère ou un père qui ne veut pas voir ses enfants Algerien mourir
    Alors je vous supplie de bien reagire pour ce peuple qui soufreste.

    4
    2
    dal G ri
    16 avril 2019 - 9 h 20 min

    surement entrain de comploter pour se tirer de se guêpier dans ils se sont enfoncer jusqu au coup et c est connu d avance ça etre la faute des boutef si tout les acolytes on croquer dans les caisses de l état

    18
    1
    naaja
    16 avril 2019 - 8 h 57 min

    ce mr est tres competant et de plus anti francais . il a fait ses preuves a l’internationale et a la sonatrach . c’est normal que la f…cherche a le calomnier . on a besoin de ses competances

    7
    44
      L'inspecteur
      16 avril 2019 - 18 h 18 min

      Sa place est derrière des barreaux avec toute la bande des Dalton dont il est le trésorier.

      7
      1
    Anonyme
    16 avril 2019 - 8 h 49 min

    ya si chakib votre vue donne la nausée a tout les algeriens.vous et vos comperes avez fait bcp de mal au pays.disparaissez.pourquoi vous obstinez vous.tous les algeriens et tout le peuple l’ont fait savoir a travers les proclamations du HIRAK.de grace partez partez et oubliez ce BEAU PAYS QUE VOUS AVEZ DEFIGURE.NOUS SAURONS LE RECONSTRUIRE MAIS EN ATTENDANT VOTRE VUE NOUS CRISPE.VIVE LE PEUPLE ALGERIEN.

    23
    3
      elbior
      16 avril 2019 - 17 h 20 min

      les compétence catastrophiques de celui ci, il peut les multiplier par 1000 et les jeter a ses semblables :C’EST A DIRE LES POUBELLES. yahamwaldikem MRS ALGERIE PATRIOTIQUE AVEC TOUS MES REMERCIEMENTS ANTICIPES: ESSAYEZ DE NE PAS NOUS MONTRER LES PHOTOS DE CERTAINS TELS QUE: chakib?ouldabbes? bouchareb? ammar ghoul? ET LA LISTE EST TRES LONGUE ET ON AURA PEUT ETRE LE TEMPS D’OUBLIER CES ENERGUMENES QUI NE FERONT JAMAIS PARTIE DE L’HISTOIRE.MERCI

    Zaatar
    16 avril 2019 - 8 h 42 min

    Cette information du retour de Khelil lekhla qui circule dans Alger vient pour mettre le feu aux poudres.

    23
    Rayah
    16 avril 2019 - 8 h 41 min

    Chakib Khelil ! L’homme par qui le scandale arrive.

    22
    3
    Kenza
    16 avril 2019 - 8 h 40 min

    1/ Avec les mêmes hommes: Retour de Ouyahia, de Ould Abbas, de Chakib khalil…et même Haddad qui s’est exprimé au lendemain de l’installation de Ben Salah à la présidence, le même Sidi Saïd à la tête de l’UGTA, les mêmes présidents illégitimes de l’APN et du Conseil constitutionnel…
    2/ Avec les mêmes méthodes: déploiement massif de la police et des gendarmes, repression des manifestations, les interdits ( interdiction de la conférence de Mr Bouchachi), dénigrement et tentatives de discréditer les vrais patriotes et tous les opposants au système, les arrestations abusives et illégales ( comme celles des militants de RAJ) , le retour des baltaguias pour tenter de dissuader le peuple de manifester voire semer le chaos…
    3/ Le gouvernement Bedoui qui continue ses activités comme si de rien n’était.
    4/ Programmation et préparation de l’élection présidentielle au 4 juillet

    Avec les mêmes larbins et les mêmes complices traîtres à la nation, avec les mêmes méthodes, Ben Salah est entrain de faire du Bouteflikisme sans Bouteflika 1 mais en suivant les directives et la feuille de route de Bouteflika 2 après le retrait de son frère du cinquième mandat et l’annulation des élections: Saïd Boutef et le clan mafieux qui sont à la manœuvre depuis le quatrième mandat sont toujours à la manœuvre et suivent les directives DE PUISSANCES ÉTRANGÈRES que tout le monde connait !
    Il y a un clan qui travaille pour les intérêts de la France et un autre clan qui travaille pour les intérêts des Etats Arabes Unis…le clan de Chakib Khalil travaille pour les intérêts des états-unis.

    SEUL LE PEUPLE MANIFESTE POUR LES INTÉRÊTS DE L’ALGÉRIE ET DE LA PATRIE !

    LE PEUPLE ET L’ANP PLUS QUE JAMAIS UNIS POUR SAUVER LA PATRIE ! VENDREDI TOUT LE PEUPLE DANS LA RUE ! IL FAUT SE DÉBARRASSER DE CETTE MAFIA ET DE CES TRAÎTRES AU POUVOIR !

    20
    3
      Kenza
      16 avril 2019 - 11 h 23 min

      Erratum: Emirats Arabes Unis.

    Damane
    16 avril 2019 - 8 h 02 min

    Je témoigne devant Dieu, que Mr Chakib Khelil avait bien travailler lors de sa période qu’il a passé comme ministre de l’énergie et responsable de sonatrach.

    5
    36
      Anonyme
      16 avril 2019 - 10 h 47 min

      Il a bien travaillé pour ses maitres et non pas pour l’Algérie. Il a même failli vendre la sonatrach.
      Quelques minables stations d’essence, tu appelles ça travaillé.

      30
      5
        samir
        17 avril 2019 - 0 h 24 min

        J’affirme pour ma part qu’il a complètement désorganisé Sonatrach, laquelle jusqu’à l’heure actuelle ne s’est toujours remise du massacre organisé qu’à été son règne.
        Il a même été jusqu’à l’ignominie de designer feu Djamel Eddine Khène, cancéreux en phase terminale en tant que PDG juste pour pouvoir lui succéder une fois ce dernier décédé.
        Ce qui fut fait moins de 3 mois plus tard.
        Une machination diabolique à l’image de cet abject personnage lavé par les zaouias

      Anonyme
      16 avril 2019 - 11 h 32 min

      Pourquoi citer Dieu dans ces affaires de pillages sordides ? Arrêtez d’utiliser la religion dans ces affaires, c’est trompeur.

      14
      3
        Anonyme
        17 avril 2019 - 4 h 56 min

        C’est le sieur Khellil qui a utilisé la religion ou Dieu si vous préférez en allant faire la tournée auprès des archaïques zaouias, pas le commentateur.

    Chikh
    16 avril 2019 - 7 h 02 min

    Merci le peuple

    12
    Anonyme
    16 avril 2019 - 6 h 57 min

    Ça serait le comble du comble.

    13
    El Vérité
    16 avril 2019 - 6 h 52 min

    Ce monsieur il devait être derrière les barreaux mais comme c’est encore les Marocains qui dirigent ce pays, on est pas sorti de l’auberge et le chemin est encore plus long, le clan d’oujda ont été toujours solidaire les uns avec les autres pour détruire la Nation Algérienne,

    24
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.