Abdelkader Bensalah reçoit l’ancien président de l’APN Abdelaziz Ziari

Abdelkader Bensalah reçoit l’ancien président de l’APN Abdelaziz Ziari

Comment (16)

    Vroum Vroum 😤..
    18 avril 2019 - 23 h 13 min

    Ils ont du mal à admettre qu’ils ont perdu la confiance du Peuple , et c’est Vous Dirigeants , surtout les proches du Pouvoir Bouteflika , FLN , RND qui viviez dans un circuit fermé entre vous , loin du Peuple , clientélistes , affairistes , un monde hors du Peuple , oui un monde hors du Peuple , qui êtes responsables de cette perte de confiance , et maintenant pour installer la confiance , cette confiance indispensable qui scelle le lien Dirigeants et Peuple mettra beaucoup de temps à se rétablir , pour cela le Peuple a besoin d’être écouté , et ce n’est pas en bougeant les « Meubles » dans le Salon , mais en changeant le « Mobilier  » , le Peuple est resté tellement longtemps mis à l’écarter, non consulté , jamais écouté , que maintenant il se méfie de « Vous » tous Politiques Dirigeants ou ex Dirigeants ou même Secrétaire… C’est arrivé à un stade où on ne distingue plus le bon du mauvais , une perte de Confiance , et c’est celà le plus grave !.. Alors Mr Ben Salah ou Bedoui , Ouyahia et tous ces Semblables qui ont gravité autour du Clan Présidentiel faites vous oublier , vous avez tous perdus la Confiance du Peuple , on met parfois des années pour gagner la Confiance , cette Confiance s’entretient , comme l’amitié , on entretient l’amitié , et vous chers Dirigeants et Courtisans vous avez vécus entre vous en circuit fermé , la seule , seule Solution est de rétablir la Confiance , Dirigeants /Peuple , pour ce faire de Nouvelles Têtes non proches de tous parties liées au Pouvoir sortant , des Technocrates neutres , une Présidentielle saine , et une Équipe Gouvernementale ou chacun est Compétant dans son Domaine , des projets sur le long terme , rapatrier l’argent détourné , …ect , Redonner la Confiance au Peuple , sinon rien . .La Confiance est le noeud du Problème , la Confiance entre Dirigeants et Peuple … Surtout changer le mobilier . . Instaurer la Confiance , la clé de la stabilité …La Confiance..

    ayweel
    18 avril 2019 - 23 h 10 min

    un fervent adorateur et défenseur de bouteflika qui refait surface des profondeurs de combines et complots, comme un sous- marin pour scruter l’horizon, on sait jamais, peut être quelque part une chaise vide à occuper. ces gens ne changent et ne changeront jamais, une vipère restera vipère tant qu’on lui a pas écrasé la tête.

    Patriote Thammezgha
    18 avril 2019 - 22 h 17 min

    Un jour, vos arrières petits enfants seront sur les mêmes bancs d’école que ceux du peuple. Dans les quatre coins du pays, l’Histoire de l’Algérie sera racontée sans mensonges, ni falsification. Elle épargnera les louanges de Abdelkader et des militaires voire de Boumediène, Ben Bella, Chadli , Bouteflika et tous les dirigeants occultes ou visibles de cet acabit.

    Vous serez déjà ailleurs, quand Monsieur le professeur, entamera paisiblement son cours. De Massinissa, de Jugurtha, de Fadhma Nsoumer, d’El Mokrani…etc, il racontera les glorieuses épopées. La guerre de libération, Avril 1980, Octobre 1988, Avril 2001 seront quelques dates phares pour la mémoire. Du 22 février 2019, il constatera que, vous les renégats de la démocratie, vous vous êtes accrochés avec voracité aux rampes du pouvoir sans jamais le lâcher. Vous vous êtes permis comme à l’accoutumée des atrocités : gaz lacrymogène, arrestations musclées, filles dénudées, places d’expression libres bâillonnées, souricières de policiers à Alger et ailleurs dans le pays, barrages filtrés, internet infiltré, jeunes raflés et bastonnés, conférences et rassemblements interdits,…etc. Votre progéniture ne sera que bouche bée et s’empressera de vous condamner puisque la vérité et toute la vérité aura été rétablie.

    L’Histoire écrira au tableau puis à la dactylo, lettre par lettre, mot par mot, toutes les violences, tous les crimes, tous les détournements, tous les abus, toutes les injustices, toute la torture, enfin, tous les maux que vous et vos despotes prédécesseurs, vous avez additionnés.

    Vos arrières petits enfants , votre propre chair, vous renieront à jamais pour vos actes dégradants, car autrement l’opprobre leur collera à la peau comme l’écorce sur le tronc.

    Le peuple n’ a pas ordonné l’exécution de Abane, ni de Boudiaf. Ni de Krim,ni de Mecili. Ni de Khider, ni de Mekbel…etc. Le peuple ne s’est pas non plus gavé de l’argent du pétrole ni de celui du gaz. Vous avez forgé en lui la faim comme dans le roman de Dib quand la mère bouillit des pierres à ses enfants toute la nuit. Vous avez aiguisé sa soif de liberté. Vous avez irrigué de sang son honneur. Vous lui avez déguisé les mensonges en vérité. Comme un esclave, vous avez marqué son dos de lourdes peines. Vous avez spolié son cerveau et enterré ses libres pensées dans le royaume de l’amnésie. Entre vous et les Touaregs, les Chawis, les Kabyles, les Mzabs, les Constantinois, les Oranais…etc, il y a un océan de ténèbres.

    Vous avez plongé le peuple dans le noir malgré que les martyrs lui ont offert la lumière et la gloire. Vous lui avez crevé les yeux, vous lui avez arraché le cœur, vous avez tué en lui l’espoir, puis vous le trainez encore et encore comme un paria en lambeaux tiré par les pieds derrière le charriot de vos bêtises immondes. Vous l’empêchez de vivre, de choisir, de décider. Mais il n’a jamais abandonné. Avant tout, vous êtes sadiques, inhumains sans aucune empathie. Vous n’avez ni foi ni loi. La haine est votre butin. Peut-on croire un instant que vous avez une once de bonté dans votre cœur de pierre?

    Ni libre arbitre, ni compétences, ni talents, ni sagesse, vous avez géré le pays comme votre propre bien. Vous avez fait de l’Algérie votre harem où se côtoient la laideur des galons éminents et les cravates de personnages incultes. Vous avez triomphé par la force, la violence, les manigances, les vols et les viols. Mais le peuple est au pied d’estale, vainqueur grâce à l’Amour qu’il voue pour sa patrie tandis que votre cupidité ronge vos esprits. La corruption est votre idole. Elle est le symbole de votre richesse, de votre paresse, de vos biens immobiliers mal acquis, de vos hectares de terrains où les abeilles n’osent butiner ni pollen ni nectar. Vous avez meurtri les jeunes de tous les âges dans les enclaves du chômage. Combien de villas luxueuses, d’appartements outre-mer, de maisons bâties sans raison en possédez-vous? Combien d’entreprises en gérez-vous? Combien de fric y a-t-il dans vos coffres forts en Algérie où ailleurs en Suisse, en France, en Amérique? Quel pardon le peuple peut-il vous accordez?

    Orphelins, pauvres, misérables, femmes, hommes, enfants, non-voyants, personnes à mobilité réduite, étudiants, intellectuels…etc., ont souffert et souffrent encore de votre pouvoir aux chimères démocratiques dont les élections sont toujours trempées dans le trafic des urnes bourrés. Puis, c’est l’éternel recommencent de la fraude d’échéance en échéance. Pouvez-vous méditer un instant votre acharnement à vouloir à tout prix soumettre l’Algérie à vos appétits démesurés ?

    Sortez donc dans la rue pour comprendre et de visu vous constaterez contre qui le peuple est-il en colère? Mais, vous préférez envoyer les policiers en tenues et en civils pour serrer l’étau aux villes. Vous vous barricadez derrière les boucliers des forces armées, en espérant disloquer les marches du vendredi. Au même moment, vos émissaires foulent les tapis rouges de l’occident et concluent tranquillement vos affaires, vos transactions, vos transferts et vos dernières traites bancaires. Le peuple bat le pavé et le bitume mal fait à cause de vos travaux bâclés dans des marchés puant les pots et les grosses commissions. Vous feignez d’ignorer les millions d’Algériens qui descendent dans les rues, car votre mépris n’a pas d’égal. Vous continuez à signer et persistez que vous prônez le changement en programmant des élections en juillet pour demeurer les maîtres incontestés. Quand est-ce que le bon sens frôlera vos esprits pour saisir que le verbe « dégager » se conjugue aussi bien à la première personne du singulier que du pluriel? Vous n’êtes pas prêts à céder la moindre parcelle de liberté.

    La cloche est déjà sonnée et vos arrières petits enfants ne sont guère fiers de vous puisque vous avez choisi la voie de l’imposture au lieu de la démocratie. Le cœur gros, le soupir profond et la tête baissée, ils rentrent chez eux sous le regard rempli de pitié de Monsieur le professeur.

    Karim
    18 avril 2019 - 20 h 25 min

    Les personnes et partis ayant soutenu le programme de Bouteflika devraient être interdits de pratique politique.

    Med
    18 avril 2019 - 15 h 04 min

    Pauvre Ben Saleh. le seul qui répond as demande sont les anciens Beni Oui Oui du système comme Ziari. Le prochain sera Saidani??? C’est un signe de faiblesse. Ben Saleh a perdu et c’est question de jours avant qu’il démissionne. Vas t’il consulter avec les Bouteflikas???? hahahahahaha
    Je pense que l’armée fait des negotiations en parallel avec Zeroual, Ahmed Taleb, Bouregaa, Bouhired, Bouchachi pour la vrai transition. Ben Saleh n’a aucun pouvoir. C’est une marionette temporaire pour l’armée qui doit trouver une solution a la crise

    Binathoum
    18 avril 2019 - 14 h 14 min

    Ça donne une idée sur les personnes que Bensalah va consulter pour la Transition. Que des gens du sérail, entre eux, les clans dans les clans. Le peuple peut continuer à marcher. Il n’est pas concerné pour qu’on lui demande d’envoyer des représentants. Ils veulent régler les choses binathoum.

    10
    Pitié!
    18 avril 2019 - 13 h 56 min

    Ziari= Bensalah.Le premier adorateur à s’être s’incliné devant le cadre avec dévotion dans une mosquée du pays,en compagnie de Bensalah,et Ouyahia.
    Le premier adorateur à avoir appelé et soutenu le 5eme.Et maintenant, il fait semblant de soutenir le changement.
    Pitié, des fervents dévots du régime corrompu, hier sous le burnous de Bouteflika,qui décident pour un pays jeune,majoritairement peuplé de jeunes élites.

    12
    numi
    18 avril 2019 - 13 h 49 min

    Cela ne sert à rien de recevoir un tel ou un tel…
    Les algériens veulent le départ de Bedoui, son gouvernement et Bensalah.

    La porte ouverte dont parle Gaid Salah pour le changement doit être utilisé pour un transition avec des gens capables, propres et compétents.

    Il faut accélérer et arrêter de jouer la montre pour enfin sortir de cette crise.

    13
    Badi
    18 avril 2019 - 12 h 40 min

    Abdelkader Bensalah reçoit l’ancien président de l’APN Abdelaziz Ziari.
    ON n’en a pas encore fini avec les différentes déclinaisons du B qui doivent dégager qu’on nous sort un Z;
    attendez au moins qu’on passe au F comme fennich avant de passer aux autres lettres de l’alphabet..

    14
    Cheikh
    18 avril 2019 - 12 h 14 min

    Abdelaziz Ziari est impardonnable devant le peuple et l’histoire, il est l’auteur du retrait du dossier d’incrimination du colonialisme français en Algérie.. Bien qu’il avait reçu l’ordre de Bouteflika, il était président de l’APN et il devrait se positionner en un homme patriote même s’il serait limogé… Malheureusement il s’est comporté contre la volonté du peuple et l’histoire le poursuivra jusqu’au jour du jugement..Les chouhada et les vrais moudjahidin ne lui pardonneront jamais.

    16
    2
    icalG
    18 avril 2019 - 11 h 29 min

    ET ALORS????

    2
    11
      Momoh
      18 avril 2019 - 13 h 14 min

      … la suite du feuilleton après la pub

      14
      Anonyme
      18 avril 2019 - 16 h 59 min

      Deux représentants du cassade qui se rencontrent.
      Ces fossiles doivent dégager, ils ne représentent pas les valeurs de l’algerie actuelle ni celle de ceux qui ont chassé le colonialisme français.
      Rais.

      Anonyme
      18 avril 2019 - 17 h 04 min

      Deux fossiles coupés des réalités algériennes actuelles et du monde d.aujourd’hui.
      Le peuple leur demande de dégager, raus, get out !

    yo
    18 avril 2019 - 11 h 27 min

    Quel scooop ! et ils mangent quoi au déjeuner ??? on a besoin de savoir svp si c’est une Loubia ou un couscous méchoui.

    13
    3
      Ou du kachir !
      18 avril 2019 - 18 h 42 min

      Vous êtes sourds ! « PARTEZ TOUS » !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.