Affaire du sabotage du projet Desertec : un démenti et des interrogations

Allemagne Desertec
L'ambassadrice d'Allemagne à Alger Ulrike Knotz avec Xavier Driencourt. D. R.

Par Karim B. – L’ambassade d’Allemagne à Alger aurait – le conditionnel est utilisé ici par précaution – publié un démenti sur Facebook suite à l’information révélée par des internautes et reprise par l’Association des oulémas sur les propos d’un ministre allemand qui accuse la France d’avoir «saboté» le projet Desertec.

«Les propos attribués à notre ministre de l’Economie et de l’Energie, Peter Altmaier, relatifs au projet Desertec, tels que publiés par certaines pages Facebook et la presse électronique sont faux. Il s’agit donc de fake news», lit-on sur la page de la représentation diplomatique allemande. Or, la communication officielle via les réseaux sociaux ne garantit pas que cette mise au point soit authentique, l’ambassade d’Allemagne à Alger n’ayant pas fait parvenir sa mise au point de manière directe aux médias ayant relayé l’information, dont Algeriepatriotique.

Par ailleurs, le démenti officieux de l’ambassade d’Allemagne ne précise pas ce qui est «faux» dans l’information : le ministre allemand de l’Energie s’est-il oui ou non exprimé sur la chaîne allemande ZDF au sujet du mégaprojet énergétique avorté ? Si oui, qu’a-t-il dit exactement s’agissant du rôle présumé de la France dans l’échec de ce projet que les autorités françaises avaient boudé dès le départ ?

Tout n’est pas clair dans cette affaire de déclaration du ministre allemand Peter Altmaier. Mais il paraît évident que le rapprochement actuel entre Paris et Berlin fait que les deux capitales verraient mal un «incident» briser cette lune de miel au moment où l’Europe traverse une crise grave accentuée par la décision des Britanniques de quitter l’Union européenne.

Pourquoi des internautes auraient-ils inventé une déclaration fictive ? La très sérieuse Association des oulémas a-t-elle manqué de discernement ou a-t-elle profité de l’occasion pour tomber à bras raccourcis sur la France dont elle fustige la langue et la culture «envahisseuses» ?

L’ambassade d’Allemagne gagnerait à donner plus de précisions sur cette polémique, en s’adressant directement aux médias.

K. B.

Comment (62)

    Anonyme Utile
    21 avril 2019 - 3 h 15 min

    La France officielle a bloque depuis 1975 les projets les plus importants, prévus par Feu Boumédienne et qui allaient permettre à l’Algérie de devenir le premier pays émergent au monde, dès 1980.

    Le président Boumédienne avait prévu de créer 1 million d’emplois, à partir de 1975, dans ses projets industriels.
    Il avait prévu l’exploitation du plus grand gisement de minerai de fer du monde, de Gara djebilet. Le transport du minerai, par voie maritime (de l’Atlantique à nos côtes Méditerranéennes) était le moins coûteux, le plus économique et le plus rentable,

    Le président Boumédienne avait prévu de créer des industries ultra modernes de sidérurgie, de métallurgie, de construction mécanique, de construction automobile pouvant produire 2 millions d’unités par an, de construction naval, de construction d’engins de travaux publiques ……

    Pour financer ces projets gigantesques, le président Boumédienne comptait sur les revenus de gaz naturel, qu’il allait l’exporter par pipelines qui desservaient, l’Espagne, le Portugal, la Belgique , L’Allemagne et , la Grande Bretagne. Ces revenus gaziers étaient estimés à 100 millions de dollars, par jour et 36,5 milliards de dollars par an, en 1974.

    Et c’est la France officielle qui a bloqué ces projets extraordinaires, en créant le problème du sahara occidentale avec des conséquences incalculables et extrêmement graves, qui a failli embraser toute la région méditerranéenne.

    Le problème du Sahara occidental était un très grave problème de sécurité nationale, pour lequel le président Boumédienne lui a consacré en 75 et 76, toute son énergie, pour sauver le pays. Feu Boumédienne n’a pas pu trouver une solution de rechange, pour réaliser les projets industriels en question à cause d’une maladie extrêmement grave. Feu Boumédienne nous a quitté ALLAH YARHAMOU en n1978. Et ses projets extraordinaires n’ont jamais vu le jour, à cause des complots très dangereux que la France officielle à créée à l’Algérie, en créant le très grave problème du Sahara occidental, en 1975, pour BLOQUER LE DEVELOPPEMENT DE L’ALGERIE, preuves à l’appui.

    Alors que le président Boumédienne avait prévu une économie de l’après pétrole très dynamique dès 1980.

    De grands groupes industriels Allemands qui avaient de très projets en Algérie (VW, Siemens ….) et de grands capitaines d’industrie, comme Mr Rebrab, ont été bloqués sous l’ère Chadli, en utilisant ses chevaux de Troie, comme Larbi Belkheir, notamment, qui était le conseiller de Mitterand auparavant.

    Mr Rebrab avait également des des mégas projets industriels qui allaient d’une part, créer 1 millions d’emplois directs et indirects et d’autre part, porter nos exportations hors hydrocarbures, à 35 milliards de dollars.

    Mr Rebrab avait prévu de créer des industries ultra modernes de sidérurgie, de métallurgie, de construction mécanique, de construction automobile pouvant produire 1 millions d’unités par an, de construction naval, d’électronique de pointe …..

    Les projets de Mr Rebrab allaient permettre à l’Algérie un véritable décollage économique.
    Les projets de Mr Rebrab ont été bloqués par le traître et cheval de Troie de la France, saïd Bouteflika, qui exécute l’agenda de la France en Algérie, sur ordre de la France.

    Son complexe industriel Ev con exploite une technologie de pointe révolutionnaire et unique au monde pouvant porter à lui tout seul nos exportations à 100 milliards de dollars dans le domaine de l’ultra filtration et de le dessalement à coût inégalé, d’ici 3 ans étant donné la demande très importante mondiale.
    Et ce projet a été bloqué par saïd Bouteflika, le cheval de Troie de la France, et sur son ordre, preuves t témoignages publiés sur le web, à l’appui.

    Le comportement de la a France officielle en Afrique est très grave. La France officielle a choqué ses propres partenaires Européens comme l’Italie, et l’Allemagne, notamment.

    Le Vice président du Conseil Italien, Mr Luigi Di Maio a d’une part, accusé publiquement la France d’appauvrir l’Afrique et d’autre part, réclamé un débat sur le départ de le France en Afrique.

    Et maintenant, c’est au tour du ministre allemand de l’énergie, Mr Peter Altmaier d’accuser, à très juste titre, la France officielle, d’avoir saboté, le projet géant Desertec en Algérie, qui allait d’une part, réduire d’une manière très importante les rejets de CO2 dans l’atmosphère au niveau mondial et produire, pour toute l’Europe et toute l’Afrique une énergie propre à zéro émission.

    7
    1
      bentoumi rabah
      21 avril 2019 - 12 h 59 min

      il faut se renseigner le projet desertec a était bondonné parce qu’ils décider de changer de stratégie énergétique.Ils ont opter pour l’équipement des 90 millions de logements européens en énergie positive ,plutot que pour des centrales.C’est la theorie d’un americain qui s’appel Jeremy Ryfkins qui a obtenu un prix nobel pour le sujet .La science avance vite .
      il faut qu’on assume la responsabilité de nos choix et de nos échecs. C trop facile de rejeter tout sur bouloulou.Quand j’essaye de faire quelque chose chez moi c pas des francais qui me bloque pour de la chipa.

      1
      1
        Anonyme Utile
        21 avril 2019 - 17 h 44 min

        @ Bentoumi Rabah

        Bonjour,

        J’attire ton attention que les maisons « à énergie positive » ne permettent pas de satisfaire les besoins en énergie de la maison en question. Ce type de maison est toujours relié au réseau électrique classique. L’énergie électrique produite par les panneaux solaires est stockée dans des batteries d’accumulateurs et optimisée automatiquement, tandis que les panneaux solaires thermiques assurent le chauffage de l’eau ( eau chaude sanitaire ou chauffage, mais pas les deux).

        Et il ne faut pas perdre de vue que l’énergie solaire est une énergie intermittente et elle n’est pas disponible à tout moment de la journée.

        En plus le taux d’ensoleillement de l’Europe du nord n’est pas terrible. Seuls les parties proches de la Méditerranée ( Espagne, France, l’Italie, Grèce…) ont un taux d’ensoleillement moyen. Ce n’est pas le cas de l’Europe du nord où se trouve la grande partie des maisons des habitants de l’UE.

        Personnellement, je pense que les maisons à « énergie positive », ne permettront jamais de répondre à tous les besoins en énergie électrique.

        Mr Jérémy Rifkins est Américain. Il a imaginé un réseau à hydrogène à la manière d’un réseau de gaz naturel où tout le monde peut produire et mutualiser son hydrogène, pour alimenter les piles à combustible, que ce soit pour le transport que pour les maisons individuelles.

        Mais Mr Rifkins s’est rendu compte du très grand danger de l’hydrogène distribué par un réseau dédié à cet effet ou stockée dans des bouteilles à bord des véhicules,à 700, voir 2000 bars., pour certains constructeurs fous.

        Les véhicules à hydrogène de Toyota ou Daimler Benz, ne sont que des effets d’annonce, sans plus.
        Et donc l’idée de Mr Rifkins est une utopie.

        Je m’intéresse aux ENR et au réchauffement climatique depuis 28 ans.

        Ce débat est essentiel, mais cet espace ne suffit pas pour tout évoquer.

    couscous.ma
    20 avril 2019 - 20 h 36 min

    tout ce blabla pour dire que le projet est revenu aux marocains je vous l avait toujours dit et je le repete a vos zoro patriotique ta wallah hta nhablokome le sahara est marocain et le couscous aussi

    4
    28
      hercule
      21 avril 2019 - 2 h 14 min

      Pourquoi tu fourres ton … nez dans les journaux algériens, en particulier algérie patriotique. Va lire plutot tes journaux du makhzen et dégages d’ici.

      7
      1
    ANONYME 1
    20 avril 2019 - 19 h 25 min

    Il y a du louche dans cette affaire.

    Que l’ambassade omet ou le fait volontairement pour éclaircir cette affaire démontre qu’il y a des choses cachées au commun des mortels que nous sommes.

    IL Y A DU LOUCHE.

    On ce bougent !
    20 avril 2019 - 19 h 23 min

    Le jour ou le pouvoir sera NATIONALISTE les poules auront des dents !

    15
    Kassaman
    20 avril 2019 - 18 h 43 min

    M. Karim B., vous faites votre, le postulat avancé par l’association des oulémas que l’abandon du projet desertec était un sabotage ». Êtes-vous sûr qu’il n’a pas plutôt été un choix objectif?
    Il faut distinguer deux choses dans le projet desertec, l’idée de base, c’est-à-dire l’exploitation de l’énergie solaire à grande échelle et sa mise en œuvre industrielle, la DII (Desertec Industrial Initiative).
    Si on ne peut être contre l’idée de base il n’en va pas de même des modalités d’exploitation proposées par le projet. Vous devriez chercher et interroger des scientifiques et ingénieurs du côté Algérien qui étaient proche de ce dossier et vérifier si effectivement il s’est agit d’un « sabotage » ou d’un choix éclairé anticipant les évolutions des technologies (CSP Vs PV) et les implications géopolitiques.

    9
    3
    Digage!
    20 avril 2019 - 16 h 51 min

    L’ambassade d’Allemagne à Alger prend le temps de lire et de démentir des propos de la  » Très sérieuse association des Oulémas ».

    Sauf qu’elle croyait que  » Oulémas » veut dire « Savant Scientifiques ».

    Elle pensait avoir affaire à des savants-fous qui hibernent dans leurs labos et font des recherches H/24 en oubliant parfois de manger. Elle ne sait pas que la Science chez nous c’est le dernier maillon de la chaîne alimentaire. Que vaut un Docteur en Mécanique des Fluides devant un Beggar importateur d’aliment pour animaux ?

    Lieber Deutscher ! Sachez que chez nous, « Savant » Désigne un énergumène analphabète et inculte dont le seul souci est d’utiliser Dieu pour assurer son gagne pain. Un peu comme vos Témoins de Jéhovah, vous comprenez ? Dank!

    19
    7
      Oulémas ?
      20 avril 2019 - 18 h 27 min

      On aimerait bien lire le rapport scientifique de cette association de Oulémas sur la faisabilité technique et pratique du projet Desertec.
      Même en arabe et agrémenté de sourates et hadiths, c’est pas grave. Montrez nous votre savoir-faire en Énergie solaire svp !

      14
      2
    Cher Karim B.
    20 avril 2019 - 16 h 08 min

    Cher Karim B. auteur de l’article, qui vous dit que l’Association des Oulémas est une « association sérieuse » au sens où vous voulez bien nous le faire entendre ??? Si cette association est sérieuse, elle doit faire ces déclarations sur la base de faits, de preuve, de recoupement etc.. etc. ! Bref un vrai travail d’investigation.

    Ceci étant, pour moi et se sont mes supputations, il n’est pas impossible que la France ait sabotent ce projet pour que l’Allemagne n’obtienne pas le projet ! C’est ce qu’on appelle la « guerre économique » qui est devenue « légitime » sur le plan international ! ¨Point barre !

    12
    3
    Anonyme
    20 avril 2019 - 16 h 05 min

    heureusement qu’il yades gens integres qui denoncent le mensonge de certainesparties aveuglees par la haine

    4
    16
      Bonano
      20 avril 2019 - 17 h 35 min

      Ce qui est sur et certain pour l’avenir de notre Algérie à laquelle nous aspirons tous de nos vœux c’est qu’il faudra démener tout ces panier de crabes .

      18
      1
    Ayweel
    20 avril 2019 - 15 h 28 min

    on ne doit rien reprocher à la France ni à un autre pays. l’algérien doit comprendre une fois pour toute que la notion peuple frère, pays frère, pays ami ou ennemi n’a aucun sens. L’algérien doit comprendre que les pays par le biais de leurs dirigeants ne cherchent que l’intérêt de leur peuple et de leur nation. leurs dirigeants sont prêt à détruire voire même anéantir tout autre pays dont l’économie et la politique va à l’encontre de la survie et de l’intérêt de leur peuple.Seul l’intérêt compte quitte à le faire sur les dos des morts d’autres peuples, et c’est pour cette raison que la Corée du nord a accepté de vivre la misère et la famine et d’investir toute sa richesse pour se doter du nucléaire. Une fois doté d’un arsenale nucléaire, le pays peut prétendre à la protection de ses intérêts et de son peuple. pour revenir à ce projet desertec, et bien il suffit juste d’analyser les retombées Economiques, scientifiques et techniques sur l’Algérie de même aussi que ses répercussions sur les lobbies d’énergie et des pays producteurs de gaz et pétrole et des pays producteurs et exportateurs d’électricité dont les centrales nucléaires dépassent soixante pour cent 60% du parc de production de l’électricité. Donc avant de blâmer les autres on doit nous blâmer nous même, nous qui avons accepter qu’on fasse de nous des tubes digestifs et qui avons accepter d’être dirigé par des agents aux service d’autres pays. en Europe seuls les allemands sont plus sincères lorsque il s’agit d’investissement et avec qui on peut prétendre au principe des contrats gagnant- gagnant, il suffit de voir toutes les usines réalisées dans les années 70 par la RFA entre autre la SONACOM à rouiba, constantine, l’ENIE à oued aissi et SONELEC à sidibellabess,….. et de comprendre pourquoi on les a détruit et qui les a détruit et pour quelle raison ils ont été détruit….. c’est beau d’avoir un pays riche et beau sauf que le meilleur c’est d’avoir des dirigeants compétents et nationalistes dont l’intérêt de la nation passe avant l’intérêt de quiconque. .

    27
    1
    Felfel Har
    20 avril 2019 - 15 h 02 min

    DESERTEC en Algérie est mort, on n’en parle plus. Mais a-t-on, en haut lieu, appris une leçon? Il semble que non, puisque Sonatrach entame des pourparlers avec la toute-puissante Chevron en vue d’exploiter notre gaz de schiste, perpétuant ainsi notre dépendance des hydrocarbures.
    Il semble que le développement des sources alternatives d’énergie durable (solaire et éolienne dont la technologie est relativement simple et maitrisable) n’ intéresse pas notre ministère de l’énergie (ou le lobby pétrolier). Comme des toxicomanes, nous restons « accro » à notre pétrole et à notre gaz, sans nous soucier de notre propre avenir. Et pourtant, c’est le moment d’y penser pour, non seulement nous sortir du piège d’une forte dépendance des hydrocarbures, mais aussi pour préparer la diversification de nos sources futures d’énergie.
    D’autres pays, plus avisés et mieux gérés, ont déja mis en place les fondations d’une économie verte. Serons-nous encore une fois la lanterne rouge dans ce domaine?

    20
    2
      Argentroi
      20 avril 2019 - 20 h 28 min

      @Felfel Har
      On parle du solaire et tu nous sors le gaz de schiste ! Tu nous donnes la preuve que le lobby privé algérien du solaire veut deux choses simultanément : promouvoir le solaire coûte que coûte et empêcher coûte que coûte l’exploitation du gaz de schiste. On est en droit de se poser la question : et pourquoi ces deux sources d’énergie sont-elles antinomiques pour ce lobby ? Tout simplement parce qu’il veut, lorsqu’il s’emparera du pouvoir avec ses amis bien connus, mobiliser toutes les ressources financières disponibles de l’Algérie pour le seul solaire du fait que l’Algérie ne peut pas courir deux lièvres à la fois.
      C’est vraiment marrant ce concept de dépendance aux hydrocarbures qu’on avance et que les pays occidentaux avaient développé les années 70 pour se soustraire aux achats du pétrole du Moyen-Orient !
      On a une richesse de notre sous-sol prisée de par le monde, alors on l’exploite pour nos propres besoins et pour le vendre comme on vendrait du fer ou du cuivre ou n’importe quoi. Alors il ne faut pas invoquer cet argument de dépendance mais si tu veux parler de diversification, cela est une autre affaire.
      Tout cela nous amène à se demander pourquoi les américains ne se sont pas arrêtés d’exploiter leur gaz de schiste et se tourner carrément vers la solaire du moment que le désert de l’Arizona a un taux d’ensoleillement aussi élevé que celui de notre Sahara. Les américains ont-ils des études stratégiques moins poussées que celles de nos officines de l’ombre !

      1
      3
        Anonyme
        21 avril 2019 - 0 h 46 min

        Parce qu’aux USA les grandes compagnies pétrolières constituent un lobby tellement puissant, qu’il est capable de faire passer leurs intérêts devant celui de leur pays.

          Argentroi
          21 avril 2019 - 7 h 07 min

          @ Anonyme du 21 avril 2019 – 0 h 46 min
          Ce n’est pas les capitaux qui manquent aux USA ! Si le solaire était techniquement faisable et aussi rentable, les banques et les investisseurs américains se seraient immédiatement saisis de l’aubaine en dépit de l’opposition qu’elles peuvent attendre des compagnies gazières et pétrolières comme tu le prétends.
          On remarque donc que les USA, avec toute leur puissance économique, scientifique, technique et financière, ne se sont pas permis de l’imbécilité d’abandonner l’option gaz pour se tourner totalement vers le solaire comme nous le demande le lobby privé algérien du solaire.
          Cet insignifiant et sombre lobby algérien du solaire que les forces de l’ombre ont monté en épingle veut par la seule mystification et la manipulation fourvoyer l’Algérie en la poussant dans une option suicidaire : consacrer ses maigres revenus pour un hypothétique et fumeux projet. Quelle mégalomanie ont ces forces de l’ombre en s’arrogeant le droit de décider sans aucun mandat !
          No pasarán !

          2
          2
        Anonyme
        22 avril 2019 - 1 h 48 min

        Aucun lobby n’a demandé l’arrêt de l’exploitation des hydrocarbures conventionnels en Algérie. Il ne faut pas jouer sur les mots. Pour ce qui concerne le gaz et pétrole de schiste, c’est une autre affaire. La grande majorité des pays, y ont renoncé, car ils y voyaient plus d’inconvénients que d’avantage. Le cas des USA est particulier, c’est le pays du business, de la libre entreprise
        , par excellence. C’est le pays du profit à court terme, par excellence. Le long terme on, s’en moque. De plus, la loi sur le propriété du sous sol, est différente aux USA. La bas, contrairement à ce qui se passe dans la majorité des pays, les propriétaires terriens, sont propriétaires à la fois de la terre, et du sous sol (alors qu’ailleurs en général, seul l’Etat est propriétaires des richesses du sous sol). Cela a facilité les choses pour les compagnies américaines, pas d’autorisation étatique, nécessaire.

    digage!
    20 avril 2019 - 14 h 59 min

    « La très sérieuse Association des oulémas » Hahahahahaha

    15
    6
      Kaci
      20 avril 2019 - 17 h 40 min

      digagi nta ya digage

      1
      21
    SABOTAGE CONTROLÉ
    20 avril 2019 - 14 h 43 min

    Tout est fait pour mettre l’Algérie la tête dans l’eau, il s’agit bien d’un sabotage parmis tant d’autre de la main étrangère (Les fameux 3 frères toujour les trois mêmes pays) avec la main traitre de l’intérieur. Un secret pour personne, car vous immaginer si l’Algérie décolle ? Tout les Algériens et même les Francais ce sauveront de cette France colonisé elle même et sous la dictature progressif pour venir vivre en Algérie ! Donc cela n’intérresse pas ceux qui ont colonisé la France et qui rakette le peuple Francais H24 avec toute les subtilités et arnaque que l’on connait, et false Flag (Pour faire passer des lois qui tendent vers la dictature.)

    15
    5
    Anonyme
    20 avril 2019 - 14 h 06 min

    Le projet Desertec a été abandonné par le pouvoir algérien, peut-être à cause de la présence de Cevital dans ce projet. Eh oui, si vous prenez la peine de vous renseigner sur internet, vous découvrirez que la seule entreprise privée algérienne partenaire du projet Désertec, était Cevital. De quoi contrarier peut-être fakhamatouhou et sa bande….??

    37
    3
    anti-fr
    20 avril 2019 - 13 h 07 min

    Mais quels handicapes mentaux sommes nous !
    132 ans de colonisation ,plus de 6millions citoyens tués sans compter les richesses volées et on se demande encore si LA FRANCE EST ENNEMIE OU AMIE!!!!!
    Donc arrêtez d’appeler les Algériens « HOMMES LIBRES » ! FRANCE DEGAGE

    29
    11
      anti-fr
      20 avril 2019 - 13 h 32 min

      merci pour l’equipe d’Algerie patriotique

      12
      3
      Monsieur X
      20 avril 2019 - 13 h 53 min

      Au moins votre pseudo est en rapport avec vos écrits qui ne surprennent pas; mais votre haine semble être à votre image : excessif et donc immédiatement discrédité quant au chiffre farfelu que vous mentionnez.

      11
      5
      Jean
      20 avril 2019 - 19 h 39 min

      Vociférer votre haine contre la France qui est la responsable de vos maux et vos malheur je veut bien mais n’oublier pas que le peuple Français n’a rien à voir avec cette élite messianique qui la gouverne.Il y a des hommes et des femmes dans ce pays qui forcément ne font pas les éloges des médias qui œuvrent justement pour faire table rase sur ce passé colonial qui envenime nos relation depuis trop longtemps .Il est plus que temps de penser nos plaies douloureuse ,de faire abstraction de tout ce qui nous sépare même si nous avons il est vrais une histoire commune ,de se tendre la main et d’aller de l’avant pour notre bien commun à tous .N’allumer pas des feux inutiles qui n’apporteront rien mais à l’inverse auront des répercussions et des conséquences désastreuse pour la diaspora Algérienne et qui annihileront tout espoir de véritable réconciliation.

      6
      3
        Algerien Pur Et Dur
        20 avril 2019 - 22 h 58 min

        Et pourtant on a ete infiniment modeste dans nos demandes au vu des crimes qui ont ete commis: reconnaitre ses crimes et demander pardon. Votre pays l’a fait avec les juifs bien que son delit etait infiniment moindre et a meme reconnu le genocide armenien auquel elle n’a participe ni de pres ni de loin. Meme un simple pardon semble rester a travers la gorge de votre pays comme un arete de poisson. La porte est en train de se fermer et bientot il n’y aura plus d’opportunites pour lAlgerie et la France de regler leur lourd different. Il restera deux pays qui se regarderont en chiens de faience pour l’eternite. Quant a la diaspora algerienne, la France en a autant besoin que l’Algerie. Mais si on reussi, inchallah, a degager ses harkis du pouvoir, la diaspora algerienne n’aura plus besoin de rester chez vous. Connaissant la bonte du coeur des algeriens, ils seraient peut etre meme pres a accueillir chez eux ces francais qui se sont toujours consideres algeriens du moment qu’ils fassent leur mia culpa.

    Kahina-DZ
    20 avril 2019 - 13 h 06 min

     »..suite à l’information révélée par des internautes et reprise par l’Association des oulémas… »

    On a tout vu dans ce pays.
    Même les imams deviennent des présidents parallèles et s’occupent des dossiers de sabotages économique.

    Au lieu d’appliquer les lois de la ripoublic pour juger les saboteurs, on leurs fait juste rappeler que c’est Haram.

    37
      Anonyme
      20 avril 2019 - 14 h 32 min

      Les zaouïas des Fakhamatouhoums sont bien ancrées dans les lois de l’Algérie de Bouteflika qui nous envoient encore ses odeurs.

      13
      1
    Grave
    20 avril 2019 - 12 h 48 min

    si vs voulez avoir l’information exacte , accéder au archives de zdf sur le net c accessible au lieu de se poser les question es que ou n’es pas , quand au projet de desertec le sabotage était un notre niveau , comme on’a pas la culture du long terme , nos dirigeants on préférer investir dans les usines clé en mains que d’investir dans un projet qu’il profiterons peut être jamais durant leurs vie ,

    15
    1
    DYHIA-DZ
    20 avril 2019 - 12 h 02 min

    La France a saboté le projet pour le donner à son valet le marrouk.
    Mais la question qui s’impose: Comment la France a t-elle pu saboter ce projet ??? À travers ses représentants pseudo-Algériens bien sûr.
    Le Bilan des Fakhamatouhoum !
    DÉGAGEZ.

    60
    6
      Selecto
      20 avril 2019 - 12 h 20 min

      Les Algériens naturalisés ont toujours saboté l’Algérie au profit de leur mère patrie le Maroc avec l’aide de la France.
      J’espère que l’Algérie reviendra dans le giron de ses authentiques filles et fils car ces escrocs naturalisés ont fait trop de mal a la patrie.
      Il faut les juger un par un et une par une.

      30
      6
        Mon Opinion a Moi
        20 avril 2019 - 15 h 29 min

        Pour quelle raisons dis-tu qu’ils sont naturalisé Algerien ,sont ils marocains d’origine? peux tu developper stp car je comprend pas ! merci

        4
        4
    Anonimaoui
    20 avril 2019 - 11 h 20 min

    Tiens la confrérie des Oulémas qui se démarque de la France après près de deux siècles de loyaux services. Maintenant pour ce projet, le seul coupable est Bouteflika qui a été encouragé dans ses œuvres de destruction par les Zaouia et cette même confrérie anachronique, entre autres souteneurs zélés.

    21
    7
    Dans cette affaire...
    20 avril 2019 - 11 h 08 min

    …La question d’à qui profite le crime s’impose ! Les questions économiques opportunes ont-elles été posées par nos responsables pour défendre l’intérêt de l’Algérie ? La réponse, à mon avis, sans être un spécialiste est non ! Car, comment imaginer que des responsables qui nous ont bassinés longtemps avec la préparation de l’après pétrole aient pu opté par la suite pour le gaz et le pétrole de schiste (qui, du reste, sont rejetés par presque tous les pays y compris par ceux là même auxquels on avait fait appel) et en prime, avec une autre idée saugrenue d’aller vers le nucléaire civil au détriment d’un projet de panneaux solaires qui serait viable ailleurs et pas chez-nous ? Oui, on peut imaginer que le gain facile et immédiat l’ait emporté au détriment de l’intérêt général à long terme, ce qui en dit long sur l’état d’esprit de ceux qui nous ont gouvernés. Et, Il n’y a qu’un pas à franchir pour imaginer l’ombre de la FrançaFric et ses réseaux influents. Cette affaire mérite une enquête approfondie pour situer les responsabilités. Tout le système en place dans son ensemble est sommé de se justifier au lieu s’employer à jouer la montre pour cacher le soleil à « Desertec ».

    20
    2
    SI KOUIDER BOUNETEF
    20 avril 2019 - 10 h 44 min

    Il n’y a pas de fumée sans feu.

    14
    6
    bebel
    20 avril 2019 - 10 h 24 min

    En tout cas il est évident que l’Etat français et ses grandes entreprises voyaient d’un trés mauvais œil le cheminement de la réalisation de ce projet qui leur échappait et surtout qui risquait de renforcer le potentiel énergétique de l’Algérie. De là à ce qu’ils aient fait des pressions pour le saborder il n’y a qu’un pas que personnellement j’ai vite franchi sachant que toute volonté de développement de notre part se trouve confrontée à une censure plus que vigilante des officines françaises en charge de ces questions.
    Rappelons-nous seulement qu’à l’époque ce dossier avait été évoqué, sans lui donner toute son importance malheureusement, par la presse qui ne comprenait pas son rejet par les autorités algériennes.Certains de nos parlementaires qui ont été associés aux discussions avec les spécialistes allemands devraient faire état de leur étonnement au sujet de cette affaire.Nos voisins marocains, eux, ont su en profité.Tant mieux pour eux et tant pis pour nous.

    18
    5
    Amin99
    20 avril 2019 - 10 h 21 min

    En quoi une association des oulémas s’intéresse-t-elle sur des sujets d’ordre économique si ce n’est des arrières pensées pour légitimer une fois de plus les pays sponsors de l’influence islamique et connus de tous au détriment de l’ancienne puissance coloniale.
    Quoi qu’il en soit, il est temps que l’Algérie prenne son envol et défini sa politique économique et énergétique de façon autonome en fonction de ses propres intérêts stratégiques loin de l’influence des uns et des autres, c’est aussi cela être indépendant.

    21
    2
    Zombretto
    20 avril 2019 - 10 h 20 min

    De toute façon, que cette information soit vraie ou fausse, ce projet était voué à un échec certain. Les corrompus du Système auraient mis des bâtons dans les roues et essayé de récolter des pots de vin à chaque étape, et ça aurait pris tellement plus de temps et d’argent que prévué que les allemands auraient fini par abandonner le projet.
    Avec la Nouvelle Algérie qui va naître – si tout va bien – ce projet peut être remis sur les rails, et quand c’est le peuple qui sera aux commandes il aura toutes les chances de réussir.

    24
    5
      fafa
      20 avril 2019 - 15 h 02 min

      Oui ils auraient mis tellement de temps que le jour où tout serait prêt il n’y aurait plus de soleil pour le faire fonctionner !!!

      4
      1
    Cher Karim B.
    20 avril 2019 - 10 h 16 min

    Cher Karim B. auteur de l’article, qui vous dit que l’Association des Oulémas est une « association sérieuse » au sens où vous voulez bien nous le faire entendre ??? Si cette association est sérieuse , elle doit faire ces déclarations sur la base de faits, de preuve, de recoupement etc.. etc. ! Bref un vrai travail d’investigation.

    Ceci étant , pour moi et se sont mes supputations, il n’est pas impossible que la France ait sabotent ce projet pour que l’Allemagne n’obtienne pas le projet ! C’est ce qu’on appelle la « guerre économique » qui est devenue « légitime » sur le plan international ! ¨Point barre !

    9
    2
    degdoug
    20 avril 2019 - 10 h 09 min

    La France joue le tout nucléaire, l´Allemagne dont la population est très soucieuse de l´anvironnement et nettement en Avance sur la population francaise fait un forcing sur l´énergie renouvelable et tout ce que cela représente comme Industrie. En gros l´économie francaise est surtout agricole et « préindustrielle » celle de l´Allemagne est plutot environnementale et smart-industrielle. Deux conceptions differentes de l´économie où la France est restée au stade d´une croyance aveugle au progrès technologique vieille école et bombe le torse Avec , alors que l´Allemagne a dépassé cette ce stade et a privilégié les Technologies intelligentes soucieus de l´environnement et de la sécurité des etres humains!!!
    En un mot, l´Allemagne est très en avance sur la France. Malgré ca, nos décideurs n´ont d´exemple que la France qui colonise encore leurs cervelles. Comme disait ma mère, « chef elfar we 3ma » lfar est resté sa seule référence!
    Autre Chose, l´Algérie ne représente pas assez pour l´économie allemande, pour se brouiller avec la France avec laquelle elle a une alliance sacrée, ciment de l´Europe dont profite l´Allemagne en premier!

    10
    4
    Chaoui 05
    20 avril 2019 - 10 h 04 min

    …Nous devons nous libérer de la France pour qu’on puisse coopérer avec des pays comme la l’Espagne L’Allemagne l’Italie la Russie, l’Inde, la Chine …des responsables italiens n’ont ils pas accusaient t la France d’avoir appauvri les pays africains et bloqué leur développement….l’Algérie doit se libérer de la France une 2eme fois

    15
    5
      d'accord
      20 avril 2019 - 16 h 13 min

      @Chaoui05,
      Je suis de votre Avis si urgent méme pour la langue il faut opter pour la langue Anglais,comme ça si un divorce totale avec les hypocrites francais .

      4
      4
    B.Belkacem
    20 avril 2019 - 9 h 49 min

    Tout le monde sait que ce projet a ete bloquer suite a la visite de Bouteflika en Allemagne pour ce projet, la France avait un projet similaire avec le Maroc. Un chantage aux corrompus est toujours utiles pour les faire taire

    13
    3
    BEN
    20 avril 2019 - 9 h 25 min

    C’est une hystérie collective. Croire que la france contrôle le commerce mondial et force les entreprises à passer par elle pour entrer en Algérie. Même si c’ est le cas pour les entreprises europeennes, quid du commerce avec les USA, la Chine, Brésil, la Russie, Japon….Encore en fois en France on a des amis, des adversaires et des ennemies à nous de faire le tri. Autre chose, utilisons la France comme elle nous utilise. Ils peuvent nous ouvrir l’Europe pour notre commerce gaz, agriculture, électroniques… Il faut garder à l’ esprit l’intérêt de l Algérie. Nous avons des reflexes de colonisés et eux de colonisateurs. Avant 1830 nos relations étaient plutôt bonnes avec des hauts et des bas. Les algériens de l’époque n’ avaient certainement pas ce genre d attitude. Arretons de regarder les chaines des tv françaises et de réagir au moindre commentaire d’un journaliste. Il faut grandir Messieurs.

    21
    14
      Précision
      20 avril 2019 - 13 h 40 min

      La France contrôle les responsables Algériens par le chantage.

      9
      2
    Une guerre d'intérêt économique
    20 avril 2019 - 9 h 25 min

    Le ministre allemand de l’Economie et de l’Energie, Peter Altmaier .
    Il n’aurait pas osé divulguer des mensonges de tel importance sans savoir que les conséquences qui s’en suivrait par rapport à la loi pour diffamation.
    Ce que cela lui aurait coûté comme levé de boucliers .
    Il a certainement eu le feu vert dû sommet de l’état allemand pour lui autorisée à divulguer la vérité.
    Car l’Allemagne ne pourra jamais supporter ce qui viennent lui coupé l’herbe sous les pieds en entravant son développement économique.
    Les démentie ce ne sont juste là forme diplomatique.
    Les images et comportement de façade sont là pour minimiser les dégâts.
    Qui eux sont déjà fait.
    Les loups ne doivent logiquement pas se mangés entre eux.
    Et pourtant c’est déjà plusieurs fois arriver.
    Et cela arrivera encore.
    Les accusations les révélations les surprises étonnantes vont certainement se multiplier ces prochains mois .
    Car le marché algériens va bientôt se libéré et devenir accessible pour toutes la concurrence étrangères.
    Les privilégiées d’autrefois vont dorénavant se trouver livrés à des concurrents commercial qui vont chercher à s’accaparée des marchés algériens.
    Les langues vont de plus en plus se déliés ainsi que les jets de épelure de bananes. par rapport à avant , la situation qui est en train de changer en algérie aujourd’hui remettra les règles à plat dans l’intérêt uniquement de l’Algérie.
    Les concurrents l’ont très vite compris.
    Pour mêmes raisons les affrontements qui ont lieux en Libye aujourd’hui sont pour les intérêts économiques des uns et des autres.
    Ils se font la guerre par des forces intermédiaires.
    Comme le font les américains contre l’europe.
    Cela s’appelle une guerre économique et elle se fait s’en aucune émotions amies fussent-ils.
    L’amitié elle se termine la ou les intérêts économiques commence.
    C’est vieux comme le monde.

    19
    7
    Anonyme
    20 avril 2019 - 8 h 57 min

    C est connu cette hafssa…. les allemands ; mais elle fonctionnera tout le temps et avec tt les temps passé simple imparfait futur antérieur subjonctif présent conditionnel ce que vs voulez , tu lâches l information ensuite tu déments mais le mal est fait puisque t a lâché l information…c est trop tard le mal est fait , hé oui ! fake news ou pas le but est atteint . bien joué les allemands d avoir grillé les Français volontairement sans le reconnaitre officiellement . Pas à nous les algeriens qd meme ?

    16
    7
    Anonyme
    20 avril 2019 - 8 h 53 min

    dans le cas présent c est la France qui est visée l Algérie n a que second rôle

    13
    4
      Hchicha Talba M'iicha حشيشة طالبة معيشة
      21 avril 2019 - 5 h 05 min

      Anonyme
      20 avril 2019 – 8 h 53 min
      Depuis quand la France perd ? Elle domine l’Afrique en general et le Maghreb en particulier. Même si le projet a change geographiquement, il reste toujours que l’intérêt de la France reste pratiquement intact.
      A bonne entendeur,,,

    El Kendy
    20 avril 2019 - 8 h 39 min

    j’ai fait des recherches sur les propos tenus par Altmaier , je n’ai rien troùvé dans la presse allemande.
    Mais sa position avant d’être nommé ministre de l’économie le 14.03.2018, était le ministre de la chancelerie :C’est à dire le coordinateur des services.Il devrait être bien informè.

    28
    4
    K. DZ
    20 avril 2019 - 8 h 34 min

    Je cite AP : « LA TRÈS SÉRIEUSE ASSOCIATION DES OULEMA ». Vraiment, vous êtes sérieux !!?

    42
    7
      Pr Nadji Khaoua
      20 avril 2019 - 9 h 20 min

      C’est ainsi que des clans dans le systeme
      politique agonisant et leurs relais
      scribouillards dans la presse, continuent a
      magouiller et a enfumer ce peuple, participant ainsi
      directement et volontairement a renforcer
      la fragilisation de notre pauvre pays.
      Tout est bon pour eux pour realiser leur
      objectif premier: maintenir ce pays en bas, le
      rapprocher du point de rupture, pour accelerer
      son effondrement, au benefice de leur
      ideologie mortifere, l’islamisme politique
      et ses parrins neocoloniaux.
      Sinon, en quoi le projet Desertec et ses
      peripeties, interessent-ils une association
      religieuse a caractere syndicale ?
      Si on avait un Etat, immediatement ces gens
      de l’association des Imams seraient remis
      a leur place. Une enquete serais declenchee
      sur les raisons reelles de leur intrusion dans
      un sujet qui ne les concerne pas.

      Pr Nadji Khaoua

      21
      7
        Elephant Man
        20 avril 2019 - 10 h 26 min

        @Pr Nadji Khaoua
        Il ne s’agit pas de terroristes sionistes FIS GIA et cie mais de oulemas en quoi est-ce problématique ?!
        Le Hezbollah fait partie intégrante de la vie politique libanaise et lutte notamment contre la corruption outre l’aspect Résistance militaire défense et libération du Sud Liban de l’occupation sioniste.

        5
        18
          Pr Nadji Khaoua
          20 avril 2019 - 10 h 46 min

          Bonjour, Votre commentaire est absolument surrealiste. Comment vous osez un instant faire un parallele entre un groupe politique, reconnu comme tel dans son propre pays, le Liban, ensuite le seul luttant quotidiennement depuis des annees dans la region contre Israel et contre ses outils de l’islamisme politique (El Qaida, Daech et derriere eux les clans royaux et neoliberaux de tous les pays du Golfe sauf Oman), et un simple syndicat des travailleurs faisant fonction d’Imam, c’est a dire concretement des travailleurs religieux dont la tache precise en tant que salaries est de : – conduire les prieres dans les mosquees: – appeler sur les minarets a la priere ?
          Pr Nadji Khaoua

          15
          Elephant Man
          20 avril 2019 - 11 h 11 min

          @Pr Nadji Khaoua
          Et pourquoi cette association syndicale n’aurait-elle pas le droit de s’intéresser à la politique EN QUOI EST-CE SURRÉALISTE?!
          Déjà ÊTRE SYNDIQUÉ C’EST ÊTRE POLITISÉ!!!

          5
          14
        Anonyme
        20 avril 2019 - 13 h 33 min

        Tout simplement par Khelil qui leur rend souvent visite à ses oulémas , il a été ministre d état de l énergie au pays ne l oublions pas et doit bien les renseigner dans ce domaine , je pense Pr Nadji Khaoua ?

        4
        1
    karimdz
    20 avril 2019 - 7 h 48 min

    Très franchement, je ne serai pas surpris, sans conditionnel, que le ministre allemand a subi des pressions de la France, du lobby sioniste pour démentir.

    Le projet desertec était bien réel, et force est de constater qu’il n a jamais été réalisé, alors que l Algérie et l Allemagne avaient beaucoup à y gagner.

    Ceci dit, il n est jamais tard, les sources d energie naturelles, doivent être la priorité avec l investissement productif, du futur gouvernement démocratique.

    44
    7
      Elephant Man
      20 avril 2019 - 11 h 27 min

      @Karimdz
      Complètement d’accord avec votre analyse.
      L’Allemagne est le pays engagé dans le respect de l’environnement et dans l’écologie par excellence depuis des lustres.

      8
      5
        Anonyme
        20 avril 2019 - 13 h 47 min

        Je n’ai rien contre l’Allemagne, bien au contraire, mais j’en ai marre de voir des gens comme vous raconter n’importe quelle ânerie, pour conforter leurs opinions. L’Allemagne pour réduire sa dépendance au gaz russe (et en raison aussi, de sa réduction de sa production nucléaire), a ré-ouvert des usines thermiques au charbon, très polluantes ces dernières années.

        10
        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.