Une équation à plusieurs inconnues

peuple succès
Seule la volonté du peuple doit primer. PPAgency

Par Nasser Chali – La première phase de la transition a été réalisée avec succès, voire sans heurts. Continuons ! Cependant, nous nous retrouvons avec une contradiction de taille ou une équation à plusieurs inconnues.

Faut-il s’entêter à appliquer une loi quand des millions de gens crient le contraire ? L’avenir des enfants d’Algérie est plus important que tous les textes produits depuis l’indépendance. Il ne faut pas qu’on se trompe d’époque maintenant quand on a trompé le peuple pendant plus d’un demi-siècle.

Il est pathétique de voir des ministres empêchés de travailler et que l’on ne réagit pas devant cet état de fait. On doit agir au plus vite pour protéger le peuple algérien et ses institutions. Il y va de notre crédibilité.  Soyons donc pragmatiques et cessons de questionner les textes qui pourraient ralentir l’avènement de la deuxième République. Vivement la constituante !

La force de la sagesse doit primer sur la rigidité des textes qui sont, eux aussi, arrivés à échéance car ne répondant plus aux aspirations d’aujourd’hui.

Il est vrai que nous vivons une période trouble qui pourrait nous être fatale si on ne réagit pas avec le bon sens que le peuple réclame tous les vendredis. Et ne croyons surtout pas que nos ennemis nous laisseraient en paix. Ils se délectent à chaque fausse information et échafaudent des scénarios d’apocalypse.

L’union de tous les Algériens et Algériennes doit être sacrée pour que dans la paix, le calme et la fermeté nous sortirons de la transition grandis et, surtout, servirons de modèle unique à travers le monde comme l’a été notre glorieuse Révolution.

La loi ne vaut que si elle est au service du peuple, sinon elle devient un texte inutile qu’il faudra vite changer conformément à la volonté générale.

Gloire à nos martyrs !

N. C.

(Toronto)

Ndlr : Les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

Comment (6)

    Zaatar
    21 avril 2019 - 12 h 27 min

    J’ai eu échos que pas plus loin qu’aujourd’hui, le ministre de l’énergie Arkab Mohamed s’est rendu à un des sites de la sonelgaz au gué de constantine pour y inaugurer un nouveau bâtiment. Malgré que le ministre soit un enfant de cette boite, il fût reçu comme un malpropre par ses anciens collaborateurs avec des « Arkab Dégage », « tetnahaw ga3″…et tout une panoplie de slogans hostiles au ministre et au pouvoir en général.
    devant cet état de fait, il est illogique de voir encore ce genre de ministre faire des tournées pour du soit disant travail de terrain. Il est même insensé pour ces ministres que tout le peuple ne veut pas, puissent encore sortir sur le terrain pour se faire insulter ou se voir lancer même des obscénités. Mais bon, combien de temps encore vont ils tenir?

    dal G ri
    20 avril 2019 - 18 h 49 min

    Je pense qu il est temps d afficher la liste des candidats (intègres j espers) et démarrer la campagne le plus tôt possible qu on puisse nous fixer sur nos opinions
    Sinon votez pour moi ,pas sérieux s abstenir , mon casier judiciaire: vole de figues sur un figuier pour la petite histoire ,ils n était pas mûres et je me suis fait attraper si vous avez des questions n’ hersiez pas
    Ma première action que je ferais c est l autonomie de la justice on ne peut pas faire mieux comme preuve de bonne foi je ne ferais pas discours inutiles ou des promesses que je peut tenir et je vous laisse le soins de me juger sur mon bilan d ou j instaure le suffrage universel qui vous le droit de me déposé au bout de période définie par la loi
    Vive NOUS

    Karim
    20 avril 2019 - 18 h 21 min

    Chaque heure qui passe profite aux ennemis de l’Algérie et à la mafia qui a ruiné et perverti le pays.Ce gang qui a voulu mettre un homme mort à la tête de l’Algérie est responsable de la situation que nous vivons et Dieu merci que notre pays n’a pas glissé vers l’irréparable grâce à la maturité de notre jeunesse. Au lieu d’arrêter et de juger ces irresponsables on les laisse se réunir et décider de notre sort, alors qu’ils devraient être interdits de toute activité politique. Le peuple soutient l’armée, elle est garante de la sécurité du pays.Son intervention est nécessaire dans la situation actuelle. Ceux qui parlent du respect de la constitution risquent de nous mener dans une ‘impasse.

    Kouder Belala
    20 avril 2019 - 14 h 57 min

    A MON HUMBLE AVIS; SI ON VEUT DES RÉSULTATS PROBANTS CONTRE CE POUVOIR QUI S’ACCROCHE COUTE QUE COUTE, IL FAUDRA IMPÉRATIVEMENT QUE LE HIRAK DÉSIGNE AU PLUS VITE SES REPRÉSENTANTS OFFICIELLE POUR POUVOIR DISCUTER AVEC CETTE MAFIA POLITCO/ FINANCIÈRE POURQUOI PAS PAR EX Mr BOUCHAHI ET Mme ASSOUL ET D’AUTRES; SI C’EST OUI IL FAUT QUE DANS LE PROCHAIN HIRAK METTRE CES NOMS DANS TOUS LES BANDEROLES POUR QU’ILS PRENNENT EN MAIN ET REPRÉSENTE CE MOUVEMENT!!!!!!!!

    1
    1
    à Monsieur Nasser Chali
    20 avril 2019 - 10 h 05 min

    Ya si Nasser Chali auteur de l’article, avec tout mon respect si toi tu es d’accord que c’est le système qui doit gérer la transition, c’est ton problème , c’est ton point de vue ! Si tu trouve qu’on fait perdre du temps à l’Algérie en chahutant des ministres c’est que tu es pour le statut quo ! Si le pouvoir et Gaid Salah veulent qu’on avance il faut qu’ils déclarent qu’ils ont entendu la rue, qu’ils acceptent enfin d’aller vers une vraie transition non gérer par le système mais avec de nouvelles personnalités intègres!

    Quand à ton appel pour une constituante, bon c’est ton point de vue, mais moi je te conseille de réfléchir à deux fois avant de parler de Constituante ! Vu les ruptures idéologiques, culturelles, linguistiques, religieuses qui existent dans notre pays , la meilleure solution est de faire réviser par des experts,des juriste et des constitutionnalistes la Constitution de 2016 en fonction des revendications du hirak (fin au caractère hyper présidentiel du régime, séparation des pouvoirs, garanties des libertés individuelles et collectives etc.. etc..), et on soumet cette nouvelle mouture au référendum populaire ! Point barre. Attention à se qu’on propose sans y voir les tenants et les aboutissants !

    15
    1
    Rochdi
    20 avril 2019 - 8 h 38 min

    MR Ahmed
    Réglons d’abord notre situation en Algérie..
    La Libye c’est le problème de l’Egypte et de la Tunisie aussi et en cela dure depuis 2011.

    4
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.