Maroc : marche à Rabat pour la libération des détenus du Hirak

Hirak
Ahmed Zefzafi, père du leader du Hirak du Rif. D. R.

Des milliers de personnes ont manifesté, dimanche, dans la capitale marocaine Rabat, pour dénoncer les lourdes peines infligées aux leaders du Hirak du Rif, réclamant leur «libération immédiate» et une réponse aux revendications «légitimes» exprimées par le mouvement de contestation.

Baptisée «Marche du peuple marocain : stop à l’injustice politique», cette manifestation a été organisée à l’appel des familles de détenus et plusieurs organisations politiques et de défense des droits humains, de structures politiques et syndicales.»Le peuple veut la libération des détenus», ont scandé les manifestants, défilant derrière une banderole en soutien aux 42 prisonniers de ce mouvement de protestation populaire qui a secoué le royaume marocain depuis 2016, selon des médias locaux.»Nous appelons à la fin des arrestations politiques et à la libération de tous les détenus des mouvements et à répondre à leurs revendications légitimes», ont exigé également les manifestants, indignés par la confirmation des lourdes peines prises par la Cour d’appel de Casablanca début avril à l’encontre des membres du Hirak, accusés de «complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’Etat».Les leaders du mouvement, notamment Nasser Zefzafi et trois autres militants ont écopé de 20 ans de prison ferme, soit les peines les plus lourdes, tandis que les autres membres ont été condamnés à des peines allant de 1 à 15 ans de prison.

Participant à cette marche nationale avec les autres membres des familles des détenus, Ahmed Zefzafi, père du chef de file du Hirak du Rif, a pris la parole pour s’adresser à l’ensemble des Marocains : «Je vous prie mes concitoyens de vous mettre aux côtés de la justice et de l’équité, car des personnes veulent au Rif un déchirement, un effacement de son histoire, de son identité, de sa fierté et de sa dignité.»

Les manifestants ont dénoncé, à l’occasion, la sévérité des jugements et réitéré leurs appels à la libération des détenus, relevant que les militants du Hirak n’«avaient commis aucun crime pour mériter un tel châtiment».

Le soutien aux détenus du Hirak du Rif a gagné aussi la diaspora marocaine à l’étranger. Samedi, des centaines de Marocains ont investi les rues de La Haye (Pays-Bas) pour protester contre les lourdes peines de prison infligées aux leaders du mouvement de contestation. La diaspora marocaine a dénoncé lors de cette marche la situation des droits de l’Homme, notamment dans le Rif, évoquant de «graves violations des droits des Rifains par les autorités marocaines».

Le mouvement populaire du Rif avait été déclenché par la mort tragique, en octobre 2016, à Al-Hoceima de Mohcine Fikri, un vendeur de poissons broyé dans une benne à ordures en tentant de s’opposer à la saisie de sa marchandise par la police marocaine. Ses funérailles avaient donné lieu à de larges rassemblements et à des actions de protestation, notamment dans les villes du Rif, et dans d’autres villes marocaines dénonçant les comportements de la police et la marginalisation dont avait subi cette région.

R. I.

Comment (17)

    Moskosdz
    22 avril 2019 - 20 h 47 min

    Rif is not Morocco.

    25
    18
    Ben Barka
    22 avril 2019 - 19 h 44 min

    Toute la région transformée en caserne militaro-policière,repression continue,des rafles,des peines de prison lourdes ect……. pour des revendications sociales…

    Je me demande qu’est ce qui se serait passé si c’était des revendications politiques contre la junte mafieuse du makhzen(généraux de l’armée, hauts gradés des services de sécurité, familles fassies d’origine juive).Quant au roi hassasse,ce n’est qu’une potiche symbolique derriere lequel se cache les vrais tenants du pouvoir,les tamassihs et les 3afarites du makhzen cités plus haut!

    27
    15
    Des Mollusques et Des Bergers
    22 avril 2019 - 19 h 29 min

    Un mollusque est un animal sans colonne vertébrale qui rampe et qui rampera toute sa vie…
    Et un berger ne sera jamais guerrier….

    27
    16
    Sid'Ahmed
    22 avril 2019 - 15 h 13 min

    A mon avis le Rif a besoin d’un millier de Zefzafi pour faire accéder le Rif a son indéprendance et ainsi répondre aux voeux de leur icone Abdelkrim El Khettabi.

    44
    21
    Ziad ALAMI
    22 avril 2019 - 10 h 21 min

    Tôt ou tard la RASD et le RIF finiront par recouvrir leur indépendance pour la simple raison qu’on n’y peut rien contre la volonté des peuples et ce n’est pas la France officielle qui va me contredire surtout quand on sait qu’elle disait durant 132 ans que l’Algérie était française et pourtant.

    55
    25
    B
    22 avril 2019 - 9 h 41 min

    C’est AVRIL 80 des marocains, espérons qu’il n’attendrons pas 39 ans, comme chez nous, pour que tout le peuple se réveille.

    43
    22
    Anonyme
    21 avril 2019 - 20 h 19 min

    Une limace ne se met jamais debout! C’est contre nature.

    49
    30
    M'Hamed HARMOUCH
    21 avril 2019 - 19 h 48 min

    Et bizarrement il n’y avait aucun drapeau marocain dans cette grandiose manifestation de Rabat aujourd’hui !

    Est ce que le peuple marocain est moins patriote que les peuples Algérien et Soudanais ?

    51
    22
    Anonyme
    21 avril 2019 - 18 h 51 min

    C est le moment ou jamais pour reprendre ce qui vs appartiens , votre liberté les marocains , vs n aurez plus a faire le baiser de la honte , allez y c est le moment ensuite c est mort pour vous ! nous reverrons les choses ensuite différemment entre peuples ; mais faites le avant . hé oui ; la balle est dans votre camp !

    73
    23
      Reda
      21 avril 2019 - 19 h 46 min

      Je parie qu’ils ne bougeront pas ces esclaves… c’est GÉNÉTIQUEMENT prouvé ! Allah ghaleb… tant pis pour eux. N’est pas HOMME qui veut !

      57
      26
      Simo
      22 avril 2019 - 0 h 23 min

      On a attend le résultat de la révolution des sourires guidée par un général, comme en 92

      25
      57
        Inconnu
        22 avril 2019 - 9 h 37 min

        @Simo
        C’est comme ça chez les Arabes, c’est souvent la jalousie qui apporte courage et motivation, d’où le proverbe « 3aned ou ma tahssedche !  » . Faites déjà là moitié de ce qu’a fait le peuple algérien et vous aurez tout notre respect.

        51
        16
          Simo
          22 avril 2019 - 11 h 12 min

          Changer un handicapé par un général. Non merci

          18
          46
          Esclave Rampant
          22 avril 2019 - 19 h 16 min

          @Simo
          Non,relevez votre pantalon(pour une fois dans votre histoire),c’est la seule chose qu’on vous demande……

          26
          8
          Anonyme
          22 avril 2019 - 21 h 18 min

          Un président handicapé, ce qui n’est du reste pas une honte, sauf peut-être dans ton royaume enchanté, est toujours plus honorable qu’un royaume avec un roi tr…!

          25
          7
        TOLGA - ZAÂTCHA
        23 avril 2019 - 0 h 21 min

        Mieux vaut être guidé par un GÉNÉRAL MOUDJAHED qui a rejoint les rangs de l’A.L.N. à l’âge de 17 ans !!! Que d’être « guidé » comme vous par un « roîtelet » P.. !!! Là, est toute la différence entre vous et….. NOUS !!! LES ALGÉRIENS ! LES GUERRIERS ! ESSAYEDKOUM !!!

        23
        25
          Anonyme
          23 avril 2019 - 12 h 29 min

          jolie analyse géostratégique M.Alami , on ne peut rien contre la volonté des peuples …. de plus cela fais seulement 40 ans que les sahraouis attendent ! #onestpastpresse

          5
          16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.