Un pays du Golfe serait prêt à offrir l’asile à l’ex-président Bouteflika

Bouteflika déchus
L'ex-président de la République Abdelaziz Bouteflika. New Press

Par R. Mahmoudi – Le site pro-qatari Al-Khaleej Al-Jadeed révèle que Le Caire refuserait d’entrée d’accueillir les présidents soudanais et algérien déchus, Omar El-Bechir et Abdelaziz Bouteflika, dans le cas où ils le demanderaient.

Citant des sources diplomatiques, ce média arabe indique que le gouvernement égyptien n’a l’intention d’accueillir aucun de ces deux chefs d’Etat pour des raisons à la fois politiques et sécuritaires. Par cette annonce anticipée, les Egyptiens cherchent clairement à se disculper auprès de ceux qui, au sein de la Ligue arabe notamment, leur reprochent de participer à ce qui est qualifié de «contre-révolution» dans les deux pays arabes en butte, depuis quelques mois, à des soulèvements populaires contre les régimes en place.

La même source ajoute que des consultations seraient actuellement menées à «un haut niveau» pour accueillir éventuellement  Bouteflika et El-Bechir dans une des monarchies du Golfe. La source ne précise pas le pays mais voit bien l’Arabie Saoudite dans ce rôle, en rappelant que Riyad avait déjà, par le passé, assuré l’asile à d’autres chef d’Etat déchus, à l’image du Tunisien Zine El-Abidine Benali, le Yéménite Ali Abdallah Salah.

La source explique que la raison de santé peut être invoquée pour le cas de Bouteflika et El-Bechir pour justifier une demande d’asile dans un de ces pays d’accueil. Il s’agit, pour ce qui concerne l’ancien président soudanais notamment, aujourd’hui très malade, de l’extraire à une très possible condamnation dans son pays. Un risque que n’encourt pas visiblement son ex-homologue algérien, dont la maladie est encore plus lourde, mais qui n’en subit pas moins de pressions.

Sommé d’évacuer, lui et ses frères, la résidence présidentielle de Zéralda, comme l’ont rapporté certaines sources, Abdelaziz Bouteflika est en quête d’un «chez soi» sûr où il pourra finir ses jours tranquillement.

R. M.

Comment (156)

    sahraoui
    6 mai 2019 - 18 h 35 min

    arrêtons de tourner la veste dans tout nous l’avons insensé puis aujourd’hui nous le jetons Mr le président Bouteflika nous as servi et il s’est servi il est comme tous les présidents de la planète .c’est un fils de l’Algérie et il restera en Algérie quoi qu’il lui arrive . occupons nous de la bande qu’il la utilisée

    3
    3
      anonyme
      10 mai 2019 - 0 h 38 min

      c’est quoi ce délire, boutéflika laissez le mourir en paix dans son pays arretez d’utilisez son image, il est parti par la petite porte ça resteras un grand monsieur comme meme qui a fait beaucoup pour le peuple, bouteflika n’est pas un lache il mourira dans son pays, il a pas besoin d’asile politique, il a une famille, respectez sa famille…. occupons nous de bensalah plustot….. alger s’est fait prendre en coup d ‘etat, le peuple algerien dois se reveillez, le makhzen est derriere tous ça…………

    dal G ri
    5 mai 2019 - 10 h 30 min

    je ne croit pas que boutef irait demander l asile pour les 3 jours qui lui reste a vivre quoi qu il ne sera dépaysé vu qu il s est toujours conduit en monarque ,,il peut y aller ,,,,sans la valise!?! skuz,,, je voulais dire ,sans le conteneur et la planche a billets a youyahia

    Iwen
    4 mai 2019 - 21 h 54 min

    Dieu merci, que nous parlons que sur l’Algérie, et non pas de ceux qui ont des « parachutes d’orées » de la part de leurs entreprises multinationales, situés aux quatre coins du monde et qui, à la suite de le départ et des quelques milliers (voir des millions) resteront sur le carreaux pour très longtemps. Ca relativise énormément !

    EL KHOU
    4 mai 2019 - 14 h 46 min

    Jusqu’à preuve du contraire, aucun média national n’a fait état à ce jour d’une quelconque demande d’asile de BOUTEFLIKA. « Algérie patriotique » parle d’ une offre d’un pays du Golfe. . Lui et sa famille sont suffisamment bien lotis en Algérie pour répondre favorablement à une telle offre.

    4
    2
    hamza
    4 mai 2019 - 13 h 22 min

    Bouteflika c’est trop tard pour une justice humaines, cette homme histoire le jugera maintenant c’est pas le moment de faire une chasse aux sorcières ,on aura ke temps attrapé et de mettre en prison le clan Oujda et tout ce qui on profité du système, on doit plus de concentrer sur un changement de régime et surtout rester vigilant

    13
    2
      Laredj
      4 mai 2019 - 16 h 53 min

      Heureusement et dieu merci tu n’as pas le pouvoir car tu résonnes comme un 2ème bureau. J’ai sincèrement mal pour mon pays et Allah m’en est témoin. Crois moi que demain tu seras jugé pour tes propos haineux. Qu’allah nous pardonne tous. Aussi, le vrai problème des Algériens c’est cette guerre contre Allah, alors revenons vers lui et il nous accordera sa bénédiction. Allah protégez ce beau pays de cette génération qui ne reconnaît plus les bienfaits de ceux qui se sont sacrifiés toute leur vie pour les servir. Laissez la justice faire son travail car il va falloir juger tout le monde y compris les grosses têtes parce qu’en général on est trop fort pour les faibles et oh ! Combien faible pour les puissants. Finalement la vérité finie toujours par éclatée.

      7
      9
    Vraijustice
    4 mai 2019 - 9 h 24 min

    Cette fuite cette asile pourquoi il et pas bien dans le pays qu’il a présidé pendant 20 années et etre ministre pendant aussi des années cela prouve qu’il était chez nous que pour son propre intérêt et non pas pour celui du peuple voilà ce dont on a eu comme président un faux compatriote et cela bien avant 62

    9
    6
      Lghoul
      4 mai 2019 - 10 h 44 min

      Il faudrait d’abord comprendre la definition de « mole » pour comprendre pourquoi certains agissent de l’interieur pour ensuite retourner chez eux.

    BiBi
    4 mai 2019 - 8 h 45 min

    Les bédouins d’Arabie Saoudite ont financé le terrorisme en Algérie en 1990 puis nous ont envoyés Bouteflika le goumier marocain pour éteindre l’incendie. A la fin, il a vidé les caisses pour tout donner aux français et aux multinationales étrangères.

    12
    7
    La sentinelle
    4 mai 2019 - 8 h 38 min

    Bon débarras ! Tu peux aller faire des courbettes à tes maîtres enturbannés pour quémander une retraite « méritée » pour bons et loyaux services rendus en étant le principal exécuteur du plan consistant à détruire l’Algérie, tu y étais presque… Mais ce peuple recèle en lui des forces insoupçonnées qui tu n’as heureusement pas identifiées et qui tel un tsunami t’ont emporté toi et tes semblables.
    Vive l’Algérie libre et démocratique.
    Salutations.

    14
    5
    no news
    4 mai 2019 - 8 h 12 min

    on ne doit pas lui pardonner son regne de mepris envers les Algeriens et l’humiliation que nous avons senti pendant 20 ans. Il doit etre juger et finir ses jours dans l aprison pour etre finalement enterrer dans un cimetiere specialement concue pour les traitres.Avec sa maladie, il voulait continuer a gouverner le pays donc il est capable de vivre en prison.

    10
    7
    Algerian
    4 mai 2019 - 7 h 55 min

    Cet article me fait penser aux kabyles racistes lorsqu ils s attaquent lâchement aux arabes derrière leurs slogans « retournez en Arabie » alors qui ils sont en réalité originaire d europe du nord (vandales).

    9
    54
      Farida
      4 mai 2019 - 10 h 47 min

      FAKOU. Nous sommes un peuple FIER de sa diversite.
      Retourne plutot a casa ou a riyadh. Lest vacances chez les autres sont finies.

      52
      4
      Algérienne-DZ
      4 mai 2019 - 11 h 36 min

      Le faux Algerian @

      Tu es tout sauf Algérian .
      Dégage chez toi. Tu es comme un reptile qui cherche où déposer son venin.
      DÉGAGE D’ICI.

      68
      2
      Amazigh
      4 mai 2019 - 13 h 58 min

      Va relire l histoire,et on est pas bédouin

      11
      2
    Anonyme
    4 mai 2019 - 4 h 06 min

    On veut bien leur rendre leur Bouteflika (le vieux seulement, le jeune étant en assez bonne santé pour être jugé), à condition qu’ils acceptent de récupérer au passage leur Gaïd Salah en même temps. Ils seront content de récupérer leurs agents, et nous on sera content de s’en débarasser.

    43
    14
    Anonyme
    4 mai 2019 - 4 h 00 min

    Heureusement que les forces patriotiques de l’opposition ont fait échouer la loi sur les hydrocarbures de 2005, qui allait offrir la souveraineté de notre sous sol aux américains.

    35
    3
      Lghoul
      4 mai 2019 - 9 h 25 min

      Permettez moi de rire SVP.
      On dirait que vous ne savez pas que la redaction de la feuille de route (sur mesure pour les americains)de sonatrach fut redigee aux USA sous le regard ravi de chakib ?
      Si vous voulez implicitement laver chakib l’intrepide, il n’est qu’une question de temps avant qu’il rejoigne haddad dans sa residence de luxe.

      10
      2
        Anonyme
        4 mai 2019 - 18 h 25 min

        @ Lghoul
        Mon ami, prenez bien la peine de lire, avant de commenter, ce que j’ai dit ne diffère pas de ce que vous dîtes. Je ne couvre pas Chekib, bien au contraire.

      Apache
      4 mai 2019 - 9 h 59 min

      Grâce aussi au Président vénézuélien Chavez qui était intervenu pour convaincre Bouteflika de geler ce projet et à la quasi majorité des cadres deSonatrach qui étaient contre ce projet piloté par Chakib Khellil.

      31
    Anonyme
    4 mai 2019 - 0 h 56 min

    notre presedent n’est pas il a demissionne

    5
    5
    Tinhinane-DZ
    4 mai 2019 - 0 h 16 min

    Comme Abassi Madani est mort, ce pays du golf veut d’autres Algériens pour les manipuler…Afin de renforcer El-magharibya.
    En vérité ce pays du Golf est intéressé par la nouvelle génération des Bouteflika, les neveux et autres…Pour présenter leur candidat en Algérie en 2030.
    Tout le monde reste en Algérie..

    35
    5
    Karim Aït Ali
    3 mai 2019 - 23 h 58 min

    Tous ceux qui ont fait du mal à l’Algérie l’ont payé très cher. Boumédienne qui a instauré un régime dictatorial et usurpé le pouvoir aux véritables combattant de la révolution algérienne, il a fait rentré des centaines de milliers de marocains armés jusqu’aux dents pour prendre le pouvoir, il a ramené Bouteflika dans ses bagages on sait comment il est mort. Benbella le traitre au service de la France et de l’Égypte n’a régné sur l’Algérie que 2 ans et c’était déjà beaucoup, il a passé une partie de sa vie en prison après avoir été renversé par Boumédienne. Chadli qui a officialisé le FIS comme parti politique a fini par être destitué, il est parti sans gloire. Bouteflika qui est rentré dans les chars de l’armée a fini dans un fauteuil roulant, moqué par plusieurs pays, même malade il s’est accroché au pouvoir contre la volonté du peuple qui ne l’a jamais élu, il a été protégé et élu par Toufik et Gaïd Salah et son clan et sa tribu, il a fini par être renvoyé avec humiliation par le peuple. Avis aux prochains dirigeants qui oseraient faire du mal à l’Algérie, le malheur leur tombera dessus.

    40
    12
      Moh
      4 mai 2019 - 1 h 20 min

      Bonjour Karim, les anciens disaient que l’Algérie est protégée par le sang des chouhada, leur sang est sacré.

      23
      32
    Abdellatif
    3 mai 2019 - 23 h 21 min

    Jamais de la vie Nous ne sommes pas une république bananière ni une république pseudo démocratique où présidents et chefs de gouvernements sont une honte pour les peuples qu’ils écrasent d’impôts de corruption et de lois pseudo démocratiques tout en proclamant le contraire

    On est un grand pays même un très grand pays et parmi les quelques rares grands pays dignes de ce nom dont l’occident est dépourvu. L’occident est mort ou dans le meilleur des cas agonisant et à un stade très avancé. On ne peut donc s’attendre de votre part à des comportements et attitudes vertueuses civilisées autres que de pareilles suggestions.
    Quelle philosophie est-ce là? Quelle basse et primaire attitude est-ce là ?
    Mais ce n’est point étonnant de la part d’individus qui comme vous ont créé Daesh et Consorts
    C’est vraiment nous prendre pour des c… ce que vous êtes en fait vous imaginant que nous allons tomber dans votre piège grossier
    Nous ne chasserons jamais au grand jamais notre ex Président.
    Il finira ses jours avec honneur et respect chez lui en Algérie. La question est une question d’ordre politique c’est clos et il n’ira par ailleurs certainement pas comme vos larbins de leaders dans les poubelles de l’histoire.

    Maintenant Occupez-vous de vos ouailles qui périclitent de jour en jour à tout point de vue économique civilisationnel culturel etc…etc…
    Et continuez à couchez avec vos relations atlanto-américano-sionistes et vos bédouins parés de cette ample et longue toge avec un zéro sur la tête.

    On vous a offert la traduction d’Aristote et vous n’avez en fait rien appliqué et de surcroît vous nous avez trahi, plagié et falsifié
    On reprend les commandes maintenant et allons appliquer ce qui en réalité est indigne de votre barbarie.

    Et venez pas quémandez à nos portes car nous n’aurons pas de ministère d’immigration et réfugiés

    51
    80
      Réponse
      4 mai 2019 - 1 h 25 min

      Arrêtes ton délire ya chiatte, qui a parlé de chasser Bouteflika d’Algérie ? C’est lui même et sa famille qui cherchent un pays d’exil car cette famille a peur de rester en Algérie, ne nous demandes pas de retenir ces voleurs de force quand même, qu’ils partent mais pas avant d’avoir rapatrier les capitaux volés du Trésor Public !

      89
      6
    Vangelis
    3 mai 2019 - 22 h 32 min

    Ce serait trop facile de lui accorder le sauf conduit pour aller dans un de ces pays du Golfe dirigés comme l’Algérie par des dictateurs.

    Mais pourquoi diable son pays d’origine la narco-terro-monarchie ne lui propose pas de venir chez elle, lui qui lui a rendu tant de services au détriment de l’Algérie.

    En fait, et vu l’état dans lequel il a mis l’Algérie, à dessein, il ne faut pas l’éluder, il doit passer par la case justice et rendre des comptes et s’il lui reste du temps à vivre après ça, et bien qu’il aille au diable, ce roublard.

    44
    4
    fennecdz
    3 mai 2019 - 22 h 01 min

    Honte à nous d’avoir laissé cet imposteur diriger aussi longtemps notre pays après tous nos martyrs morts pour nos libertés!!! On devrait enquêter et rechercher toutes personnes dans tous parti politique qui a appelé à l élection de cet imposteur et les interdire a vie de s approcher a quelques fonctions politiques et étatiques que ce soit.Honte à nous…

    44
    6
      Anonyme
      4 mai 2019 - 0 h 01 min

      Il a profité de la poste décennie noire, le peuple était encore terrorisé pour asseoir son règne illégitime sur l’Algérie tout en méprisant le peuple et tout en pillant et en détruisant l’Algérie. Ce psychopathe a fait plus de mal à l’Algérie que tous les autres dirigeants réunis qui ont instauré une dictature.

      44
      4
    Anonyme
    3 mai 2019 - 21 h 52 min

    Vu son état franchement .. ou vs voulez qu il aille ; il pourra meme plus en profitez .;vous me direz qu il en a plus besoin il arrive bientôt au vrai commissariat et au vrai tribunal celui de dieu tt puissant hé oui celui la personne y échappera mais on peut le juger mais je préfère le garder déjà en Algerie dans une pension de retraité de droit communs pour qu il comprend tt ses vieux et vielles personnes algériennes ce qui l a oublié pdt ttes ses années ou il avait le pouvoir et que pdt lui se soigner en France avec son peignoir comme un pacha , par compte ceux qui faut pas lâcher ses son clan ses frères sa sœur et tt le reste ; ceux qui se sont sauver généraux ou autres un mandat d arrêt internationale et le pays qui vs accueille souvent ils ont des biens mal acquis qui devront rendre au trésor public algerien .Et si ses pays ne veulent pas joueur le jeu ou tromper l Algerie demandeuse ils en subiront les conséquences au niveau relationnel économique et financier ils devront choisir leurs propres intérêts dans ce cas ou vous livrer a la justice algerienne comme pour Khalifa pour Londres , vs ferez la meme faites moi confiance si un mandat d arrêt international a été lancer a vos encontre et vos proches , y a pas de raison que vs allez terminer vos beaux jours avec vos femmes et vos proches au frais de la princesse sans etre inquiéter hé oui , tt de suite vs revenez pour rendre des comptes au peuple algerien et sa justice qui rendra le verdict au nom de son peuple les voleurs faux patriotes harkis….on en oubliera pas un ou une . l Algerie c est pas les autres pays tunisiens égyptiens ou autres donc ne nous comparez pas.

    13
    3
    Abidi
    3 mai 2019 - 20 h 45 min

    Bonsoir ce serait bien honteux de parler d’asile politique pour un président comme Bouteflica qui a réussi à instaurer la paix en Algérie dans les années noires qui a payé toutes les dettes du pays et qui en plus est clean normalement il doit finir ses jours en paix c’est le moins que l’on puisse faire

    12
    30
      Anonyme
      4 mai 2019 - 19 h 31 min

      Les dettes du Pays ont été payé grâce au prix du baril de pétrole qui frôlait les 120 $ sur le marché international.
      Est-ce que tu vas encore nous dire que c’est grâce à fakhamatoukoum que ce prix avait atteint ce record historique ?!?

    Selecto
    3 mai 2019 - 20 h 44 min

    Pour chercher un pays pour s’exiler c’est que Bouteflika et ses proches ont quelque chose a se reprocher.
    Leurs comptes bancaires et biens immobiliers les attendent.

    16
    4
    Brahms
    3 mai 2019 - 19 h 52 min

    En Arabie Saoudite, on coupe la main des voleurs pour éviter qu’ils recommencent. Bizarre, que des voleurs se réfugient chez eux preuve que l’islam n’est qu’une invention des juifs saoudiens pour ramasser de l’argent. Qu’ils sortent leurs argent et en donnent aux pauvres pour qu’ils puissent passer un bon ramadan car ce n’est pas avec 4000 dinars par mois qu’un handicapé pourra se nourrir convenablement en Algérie. Ah oui, comment financer un voyage à la Mecque qui coûte 4 790 €, avec une indemnité de 4 000 dinars par mois ? Expliquez nous.

    6
    5
    ZORO
    3 mai 2019 - 19 h 42 min

    AH les INGRATS !!! Personne ne dit merci BOUTEF pour Tamazight,yennayer
    le douze comme FIESTA.
    SIGNEZORO….Z….

    6
    25
      Anonyme
      4 mai 2019 - 8 h 53 min

      Tamazirt, Yennayer c’est une partie prépondérante, fondamentale de l’identité algérienne.
      Vous posez la question à l’envers ! Ce qui n’est pas normal c’est que cela ne soit pas reconnu depuis l’indépendance, alors que c’est typiquement algérien. Pour les gens dotés de neurones, il est sous l’influence terrible du panarabisme, surtout égyptien le système éducatif algérien a été gangrené par , sur notre pays, une idéologie sur un pays millénaire comme l’Algérie, une façon étrange de gommer l’origine des algériens. C’est ça qui n’est pas normal. Sans le combat identitaire des algériens berbérophones (je ne le suis pas) cela n’aurait jamais eu lieu. Bouteflika est un politicien, toute sa vie il ne s’est aimé que lui-même et son aura, il ne l’a pas fait par conviction, mais par calcul politique.

      5
      1
      Farida
      4 mai 2019 - 9 h 53 min

      Tu l’as dit a notre place. Eh bien dire ‘merci » pour notre patrimoine est une tradition kharabe.
      On etait presque arrive a lui dire merci pour notre existence. Le cadre fait le reste.
      Retourne au maroc car on t’a compris.

      5
      3
      Anonyme
      4 mai 2019 - 19 h 47 min

      L’ingratitude réside plutôt dans tout le temps mis à ignorer voire à renier une telle réalité. Parce qu’en définitif, et dans les faits, les algériens n’ont pas attendu le «décret» de fakhamatoukoum pour assumer leur histoire et leur identité.
      Il serait donc peut-être temps pour toi, et pour ceux qui raisonnent comme toi, de comprendre et d’admettre, une bonne fois pour toute, que l’identité ne peut d’aucune façon se décréter.

    Anonyme
    3 mai 2019 - 19 h 30 min

    Déjà malade, il a dénaturé l’Algérie, humilié les patriotes, limogé des personnes d’immense qualité. En bonne santé il aurait fait de notre pays un zoo pour esclaves. Bouteflika était un très mauvais président. Toute sa carrière politique n’est que de l’imposture. Quand à ses frères ce sont vraiment des hommes sans foi ni loi pour avoir exposé leur frère dans une telle posture.

    14
    5
    Semssoum
    3 mai 2019 - 19 h 11 min

    Pourqoui un asil, il n’est pas menacé en algerie, comme quoi les pays de golf lui veulent du bien, rahou fi bledou, une comparution devant la justice n’est pas une menace de mort, et puis s’il n’est pas en condition de santé qui lui permette de comparaître devant la justicee-si la justice le demande-on attendra son retablissemnt,j’espere la y9blch azil chez les hypocrites

    3
    3
    Anonyme
    3 mai 2019 - 18 h 21 min

    C’est une torture que de nous infliger cette photo qui date de plus de 10 ans. Ne participez pas au moralisme à la … qui voudrait sauver la face du régime …

    16
    10
    Vraijustice
    3 mai 2019 - 18 h 20 min

    Finir ces jours tranquillement je ne crois pas du tout du moins si il a encore son esprit car des remords a ce mordre les doigts il doit a n’avoir vue le mal qu’il a gangrèner sur tout se qu’il a fait surtout pendant la guerre d’Algérie « déserteur » pendant que que d’autres combattez le colonisateur,opportuniste et comploteurs dans sa vie pour tout l’or du monde je ne voudrez être sa place une fin détestable car courrousser maudit par ces contemporain et dieu j’en suis persuadé l’histoire retiendra de ce personnage et de son clan qu’il a guider un peuple droit au mur et trahie L’Algérie…..

    28
    10
    pomme
    3 mai 2019 - 18 h 06 min

    Il faut que le monde entier sache que l’ex-président de la république n’a rien à craindre dans son pays pour sa sécurité. Nous sommes civilisés et si justice doit passer, elle passera, mais pour de bonnes raisons.
    Partir comme un voleur n’est pas respectueux, ni pour l’intéressé, ni pour le pays et son peuple.
    Et si cela devait se produire, cet ersatz d’etat qu’est le Qatar s’enorgueillirait d’être devenu une sorte de terre de liberté qu’elle n’est certainement pas. Donc, départ nulle part. Il reste à la maison.

    44
    6
      Selecto
      3 mai 2019 - 20 h 08 min

      Vous avez raison mais quand on se sauve c’est qu’on a quelque chose a se reprocher.

      8
      2
        Apache
        4 mai 2019 - 10 h 20 min

        Vous croyez vraiment qu’il est assez conscient pour vouloir chercher un pays d’asile? C’est sa famille qui cherche à s’enfuir et qu’il faut coûte que coûte empêcher de quitter le territoire national avant d’être jugée et avant d’avoir récupéré tous les biens volés. Quant au Président, il est préférable qu’il reste en Algérie jusqu’à ce qu’il rejoigne son créateur, pour le prestige de l’Algérie. Au vu de son âge, personne ne cherche à l’envoyer en prison, ni à l’envoyer en exil au Qatar, l’un des « chitty states » comme les appelle si bien leur protecteur Trump

    صالح/ الجزائر
    3 mai 2019 - 17 h 29 min

    Autre preuve qu’ils se considèrent comme des coopérants techniques dans leur propres pays respectifs , lesquels ils les quittent lorsque leurs missions désastreuses venaient de s’achever .

    21
    4
    Hirak
    3 mai 2019 - 17 h 22 min

    Qu’Il aille au diable, sa place est en enfer
    Il sort de la petite porte de L’ALGÉRIE et surtout qu’il ne compte pas y revenir sur cette terre qui ne voudra pas de sa dépouille, le cimetiere el Aliya appartient a une femme algerienne qui a donné tout ses biens pour ce pays et les soit disant HOMMES COMBATANTS DIRIGEANTS ..volent l’argent du peuple et en profitent même après leur mort.
    lui qui aime la royauté il n’a qu’à s’y frotter jusqu’à sa mort loin des algériens, peuple de la libération
    Ils reigneront tous bien en enfer ces criminels

    26
    11
      Abidi
      3 mai 2019 - 20 h 48 min

      من كان في نعمة لم يشكر خرج منها ولم يشعر. Croyez moi mr il faut voir le cas de la Tunisie pour croire

    DYHIA-DZ
    3 mai 2019 - 17 h 16 min

    Le président Bouteflika ne doit pas quitter l’Algérie. Il vivra le temps qui lui reste en Algérie.
    Les pays du Golf et l’Égypte jouent la provocation. Ils veulent que le président Algérien subisse le même sort que Moubarrek, Morssi et celui de la Tunisie. NON ET NON.
    La plus part de la désinformation sur les réseaux sociaux émanent des égyptiens et des marrouki ainsi que des pays du Golf qui se reconnaitront…

    42
    15
      Anonyme
      3 mai 2019 - 17 h 39 min

      Il ne doit pas quitter l’Algérie pour être jugé, les Bouteflika qui ont mis le pays à terre et l’ont vendu, pillé, trahi etc… doivent subir leur procès le peuple veut leurs têtes, il insiste pour que Bouteflika et son clan de voleurs, les traitres, les vendus, les pilleurs, les méprisants, des antinationalistes avérés et j’en passe doivent être jugés pour leurs crimes multiples contre l’Algérie et son peuple, et aussi pour leurs crimes des 128 jeunes kabyles en 2001.

      37
      15
      Anonyme
      3 mai 2019 - 22 h 30 min

      Il ne doi jamais être enterré en Algérie terre sacrée.

      8
      3
    Brahms
    3 mai 2019 - 17 h 08 min

    La culture et la psychologie de ces margoulins c’est :

    – Je rentre à la Banque d’Algérie et je me sers dans la caisse comme je veux car j’ai l’étiquette de ceci ou de cela et personne ne devra rien dire. Taisez – vous et laissez moi tranquille, non mais. J’ai quand même le droit de me servir et de faire ce que je veux avec l’argent.

    En réalité, ces margoulins s’arrogent le droit mais oublient leurs devoirs envers les populations. Ce sont donc des cleptomanes (trouble psychiatrique nécessitant des soins).

    23
    8
    La Viriti
    3 mai 2019 - 17 h 08 min

    Ce type n’a eu aucunes pitié pour l’Algerie et son peuple. Sans sa maladie invalidante il nous aurait vendu à la France, sa tutrice adorée et devant laquelle il se couche pour avoir droit de rester sur le trone qu’il s’est inventé
    Je suis fier de lui avoir toujours vouer que mérpsi et je suis fier de sa fin dans les poubelles de l’histoire…Maintenant il faut lui retirer tout l’argent qu’il a volé, lui, sa famille de kav et sa tribu de marocains degueulasses ( Belaiz, bensalah, Louh, Zerhouni,etc…etc…).

    Je suis pour l’explusion des Bouteflika hors de l Algerie après avoir purgé leur peine. Ils n’ont rien d’algériens, ce sont des traitres et des minus

    34
    11
      Selecto
      3 mai 2019 - 17 h 42 min

      Choisir un pays du Golfe comme lieu d’exil n’est anodin car c’est dans cette région que lui et ses proches ont des capitaux cachés principalement aux Emirats Arabes Unis, Liban, Jordanie, Qatar.

      Il aurait bien voulu finir sa vie en Algérie parmi le peuple mais le peuple l’a vomi avec tout ses proches qui finiront exilés ou enfermés dans des sous sols.

      23
      7
      anonyme
      3 mai 2019 - 18 h 09 min

      Sa mosquée (idée massacreuse de Bouteflika) devrait être transformée en une bibliothèque centrale et mise entre de bonnes mains afin qu’elle soit « patriotiquement » entretenue pour plusieurs générations (cette mosquée c’est ce qui nous reste de l’argent du pétrole). On n’a pas besoin d’un aussi grand lieu de culte, l’Islam est dans le cœur de tous les musulmans, les algériens compris.

      25
      10
        Confidentiel
        3 mai 2019 - 21 h 16 min

        Peut de personnes connaissent l’histoire de l’Université de Bab Ezzouar.

        A l’origine elle devait être une Mosquée offerte par l’Arabie Saoudite, Boumedienne a donné son accord mais une fois construite il a remercié les Saoudiens en leur expliquant que le le peuple algérien a besoin d’une Université et a ordonné de la transformer en Université.

        10
        2
          Algerien Pur Et Dur
          4 mai 2019 - 3 h 34 min

          … bab ezzouar ne ressemble en rien a une mosquee. Etant un etudiant a l’epoque de boumedienne, je peux vous assurer qu’il n’y a pas d’argent saoudien a bab ezzouar. Les journeaux de l’epoque tous arabo baathistes l’auraient claironne. Par contre la mosquee emir abdelakader de constantine transformee en universite islamique c’est bien de l’argent saoudien de a a z.

    Anonyme
    3 mai 2019 - 16 h 37 min

    Sa place est en taule!………LUI ET SA FRATERIE SONT DES VOLEURS!……AUCUNE PITIE POUR CES POURRIS!…..

    36
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.