Des sources évoquent une «décision importante» de Bensalah ce dimanche

Présidentielle Bensalah
Abdelkader Bensalah. PPAgency

Par R. Mahmoudi – Selon le quotidien arabophone El-Khabar, le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, prononcera un discours «important» qui sera diffusé ce dimanche à 20 heures.

Citant des sources sures, ce quotidien croit savoir que le chef de l’Etat devrait annoncer une nouvelle offre de dialogue avec la classe politique, après l’échec du premier appel, et pourrait, à la même occasion, son intention de présenter sa démission après les consultations envisagées avec les acteurs politiques.

Cette information vient conforter la thèse selon laquelle les décideurs actuels seraient en train de murir l’idée d’une transition politique qui serait confiée à une personnalité ou à un panel de personnalités consensuelles pour jeter les bases d’une reconstruction démocratique du système politique et préparer, éventuellement, l’élection présidentielle, qui demeure la pierre angulaire de ce projet, avec la mise sur pied d’un gouvernement de compétences nationales ou de technocrates. Distillée sans complexe par des médias acquis au commandement de l’institution militaire ou qui s’en font les relais, cette idée continue à faire son bonhomme de chemin dans l’opinion publique.

Quelle que soit l’option qui sera retenue, un éventuel départ d’Abdelkader Bensalah, devant entraîner automatiquement celui du Premier ministre, Noureddine Bedoui, est de nature à ouvrir une grande brèche dans l’impasse politique actuelle, dès lors que leur départ, avec celui d’un troisième «B», Mouad Bouchareb, le président de l’APN, est resté une revendication phare des manifestants, depuis la démission d’Abdelaziz Bouteflika, le 2 avril dernier.

Des 4 B, symboles du bouteflikisme, dont les têtes ont été réclamées par la rue, seul Tayeb Belaïz a démissionné. Leur maintien à leur poste dans pareil contexte est perçu par les animateurs du mouvement populaire, ainsi que par une partie importante de l’opposition, comme un appui de la part du chef d’état-major de l’ANP, l’homme fort du pouvoir, aux «résidus» de la caste nommée par le Président déchu.

R. M.

Comment (46)

    icialG
    6 mai 2019 - 8 h 54 min

    UN discours de 10 Km pour ne rien dire alors qu il suffisait de deux mots :je démissionne

    ben
    6 mai 2019 - 7 h 35 min

    ..GAID) et benssalla et touts les autres doivent rejoindre said et compagnie en prison

    Zaatar
    6 mai 2019 - 4 h 20 min

    Je pense que tout le monde a écouté le discours de Bensalah, et que tout le monde a compris qu’il prend le peuple pour un imbecile. Il le dit lui-même en plus. Il juge légitime les revendications du peuple et ne répond pas favorablement à l’une d’entre elles qui est qu’il parte lui-même avec bedoui. Mieux, il s’obstine à vouloir organiser les élections le 4 juillet et Gaid est derrière lui. Voilà qui est clair, H’mida est toujours en place et que toutes les manoeuvres observées jusque jusque-là, même si quelques une répondent à certaines exigences du peuple, il n’en demeure pas moins que l’essentiel est conservé pour H’mida. L’avenir nous le dira en tous les cas, car pour moi les carottes sont cuites à moins d’un soulèvement autre que tout le monde ne veut pas.

    4
    1
    Anonyme
    6 mai 2019 - 0 h 44 min

    De leur point de vue à eux, il s’agit là d’un discours qui va rentrer dans les annales de la grande histoire de l’Algérie !
    Finalement, Droupi nous annonce qu’il veut encore dialoguer, mais allez savoir avec qui au juste, et qu’en plus de ça, il tient mordicus à l’organisation de son élection présidentielle du 4 juillet !?!
    Je pense vraiment que ceux d’en-haut souffrent tous d’une forme d’autisme-sénile non encore répertoriée par la médecine moderne.
    C’est triste, mais on ne peut plus rien pour eux. Allah ychafihoum.

      Zaatar
      6 mai 2019 - 6 h 29 min

      Non l’ami, H’mida n’est pas malade, il se porte même mieux que tout le monde et ses capacités intellectuelles sont au top. Non, H’mida sait ce qu’il fait et il a encore une fois fait du peuple le dindon de la farce.

    Anonyme
    5 mai 2019 - 21 h 27 min

    Ben Salah flippe, plus vite il passera la main, plus vite il dégagera au Maroc pour asile politique chez lui. Cela apprendra aux Algériens a faire confiance aux clans d’oujda

    4
    3
    Rivey
    5 mai 2019 - 20 h 30 min

    pshiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit !!!!!

    rivey
    5 mai 2019 - 19 h 50 min

    tictac tictac tictac……

    4
    1
    [email protected]
    5 mai 2019 - 18 h 51 min

    Je rêve d’un monde dans lequel les humains regardent de l’avant tout en apprenant du passé, décident d’eux mêmes sans qu’on les perfusent d’information et de contre informations, qu’ils s’élèvent au rang de citoyens et et non pas de moutons et qu’ils se posent de vraies questions.
    Quelques unes au hasard:
    – pourquoi suis-je pris par cette pulsion folle d’être négatif tout le temps?
    – qu’a fait mon pays pour moi et qu’ai-je fait en retour?
    – J’ai l’impression d’être manipulé de toute part, ne faudrait-il pas que je m’arrête deux secondes pour réfléchir un petit coup?
    – suis-je vraiment propre moi-même?
    et pour finir:
    – à qui appartient tel ou tél canal d’information?
    – à qui profite la contre vérité, la calomnie et le mensonge?

    16
    3
    Digage!
    5 mai 2019 - 17 h 35 min

    Ah non ! on a déjà droit au discours hebdomadaire du Mardi de Fakhamatouhou II.
    Vous n’allez pas nous obliger à écouter un 2eme discours de Bensalah qui sera dicté par la même source.
    Pitié pour nos oreilles, nos pieds sont déjà fatigués de marcher.

    16
    6
    Miloud
    5 mai 2019 - 15 h 30 min

    Arrêtez de parler d’eux de cette matière et installer un suspens qui ne doit pas avoir lieu. À moin que vous essayé de les aider à occupé la scène médiatique. Il faut les renfermer et les rendre inaudibles.

    11
    4
    Anonyme
    5 mai 2019 - 13 h 33 min

    basta au regionalisme ….

    9
    7
    Bouzorane
    5 mai 2019 - 13 h 02 min

    Pour une 2ème République Algérienne Algérianiste Ultra-Nationaliste.
    Nous n’avons autre choix que de nous préparer à la guerre.
    Si nous n’intervenons pas à l’étranger, c’est l’étranger qui s’invitera chez nous!
    La meilleure défense, c’est l’attaque.
    L’Algérie doit virer les français et annexer tout le pays touareg.
    Après la guerre de décolonisation de 54-62, il y aura inévitablement une nouvelle guerre pour consolider notre indépendance et nous imposer.
    Les terres Touarègues (aujourd’hui éparpillées entre le mali, le niger, le burkina et la libye) sont des terres Algériennes
    Il faut rétablir une réalité historique et civilisationnelle : les touaregs sont Algériens. Et les frontières façonnées par les puissances coloniales sont une ignominie.
    Mobilisons notre armée. Mobilisons notre Nation. Les civils doivent eux-aussi participer à la défense de la Nation.
    Sur la base du volontariat et au nom des intérêts suprêmes de notre Nation, travailleurs, étudiants, chômeurs, émigrés, hommes, femmes, jeunes, moins jeunes… consacreront une partie de leur temps ou leurs vacances à défendre leur Patrie. Quelques jours, quelques semaines, quelques mois.
    La russie a bien annexé la crimée. Et cette même russie a bien vendu l’alaska aux américains !
    Ce sera pareil pour le pays Touareg. L’Algérie pourra racheter ces terres auprès des pays concernés.
    Au delà de la compensation financière, cette cession sera un soulagement sécuritaire pour des pays aujourd’hui confrontés au terrorisme et à l’instabilité
    Les américains ont vécu leur « conquête de l’ouest ». Les Algériens doivent vivre leur « conquête du sud »
    Il ne s’agit donc pas d’une simple action militaire mais c’est le début de l’Histoire avec un grand « H ». C’est l’avènement d’une nouvelle civilisation qui rétablira paix et justice dans un monde devenu fou.

    9
    34
      Anonyme
      6 mai 2019 - 13 h 30 min

      vous avez surement fumé votre moquette mon ami…..ou sinon vous avez un problème de santé mentale …. Comme si nos problèmes ne nous suffisent pas ..on doit aller chercher les problèmes ailleurs ….Pourquoi ne pas aller combattre Aftar en Libye….

    UMERI
    5 mai 2019 - 12 h 46 min

    Mr Bensalah est un paravent, il ne décide rien, s’il reçoit l’ordre d’ en Haut, il partira, comme il est venu, si on lui dit de rester, il obéira. La solution consiste a confier la transition à des personnalités intègres, pour sortir de cette crise constitutionnelle, afin de convaincre la majorité du peuple algérien. Ce qui se passe actuellement, ne présage a rien de bon, pour le pays. La justice, ayant servi que pour juger les affaires mineures, pendant 20 ans est de nouveau actionnée en quelques jours, pour ouvrir les dossier de la corruption, ne parviendra jamais a mettre de l’ordre dans la maison Algérie, minée par le clan Bouteflika. En procédant de la sorte, elle ne fait que retarder l’avènement d’une justice réellement indépendante.

    32
    6
    Sindra
    5 mai 2019 - 12 h 28 min

    Bensalah « annoncera son intention de démissionner… » n’est pas la même chose que « Bensalah annoncera sa démission… ». Comme toujours c’est « paroles paroles paroles » car on n’en a que faire de ses intentions. De plus, Il a moins de 2 mois restant dans ce rôle intérimaire et puis c’est le vide constitutionnel. Donc la constitution ne pourrait plus être utilisée comme excuse pour sauver le système. Alors, ils devancent en essayant encore une fois de gagner du temps avec ces soi-disant offres de dialogue. Le même scénario (cette fois c’était l’article 102) a été utilise avec Bouteflika qui n’avait que 20 jours restant jusqu’au 28 Avril pour aussi rentrer dans le vide constitutionnel. Que de déceptions!

    22
    3
    SaidZ
    5 mai 2019 - 11 h 56 min

    Alah yerhem nos martyrs,mon père parmi eux, lequel après la guerre de libération a enchaîné avec celle de 1963.. et… par une carrière d’ouvrier au pays de l’ex-colon, quel destin !!!
    Je persiste à dire que nos responsables sont NÉS AVANT LA HONTE, ils n’ont aucun respect pour notre peuple. ils sont inertes et agissent comme des drogués.
    Avez-vous remarquer que les grosses pointures sur la seine politique ne font pas les plateaux de télévision?

    52
    4
    Mus
    5 mai 2019 - 11 h 38 min

    Si tel est le processus (décrit dans l’article ci-dessus) de l’institution militaire et plus précieusement du Chef d’état-major, l’Algérie prendra note et pour des générations encore de l’engagement éminemment patriotique de l’ANP en faveur du sauvetage démocratique du pays. Et si ce processus aboutit à une 2 ième république démocratique telle que demandée par les millions de citoyens et de citoyennes sortis chaque jour et davantage chaque vendredi dans des marches pacifiques et empreintes de civisme et de patriotisme, l’Algérie et l’ANP à travers le Général-major Ahmed Gaid Salah mériteront sincèrement le Prix Nobel de la Paix dont parle PPDA, comme ce fut les cas pour la Tunisie de l(après Ben Ali. Le moudjahid Gaid Salah aura son nom parmi ceux des martyrs de la révolution et de la résistance anti-terroriste ayant dédié leur vie à l’Algérie…Pourvu que ce soit bien le cas et que notre rêve de voir l’Algérie fière et forte du génie et de l’effort de ses enfants, comme dans le « hirak », soit une réalité dans un très proche avenir.L’Histoire témoignera.

    27
    8
      Mus
      5 mai 2019 - 20 h 52 min

      Après le « discours » du Chef d’Etat décrié par le peuple (Bensalah figure toujours parmi les 3 B dont ne veut pas la protesta), imposé par une constitution obsolète et un chef d’état-major qui outrepasse ses prérogatives, je fais mon mea culpa. Je reconnais avoir prêché par un excès de naïveté et une vision édulcorée de la triste réalité que continuent à imposer à mon peuple les vestiges de l’ancien régime. Je demande pardon à ceux qui ont gratifié mon commentaire d’un « j’aime » lorsque j’ai parlé de Prix Nobel de la Paix que seul mon peuple mérite et personne d’autre. Le dernier discours du président intérimaire a, une fois encore, versé de l’acide sur mon cœur et me fait craindre, une fois encore, pour l’avenir de l’Algérie. L’histoire ne retient que les noms prestigieux de ceux qui apportent ou contribuent grandement au bonheur de leurs peuples. Pas les autres. Dieu protège l’Algérie!

    Anonimaoui
    5 mai 2019 - 11 h 19 min

    Si Bensalah est poussé vers la démission pour laisser sa place à l’islamiste Taleb Ibrahimi ce n’est pas un pas vers la solution mais plutôt un boulevard vers les ténèbres du salafisme conjugué au baathisme. Avec ce nouveau clan au pouvoir l’Algérie va droit vers un chaos irréversible.

    43
    19
      Digage!
      5 mai 2019 - 12 h 47 min

      Il est clair qu’une vaste alliance cachiriste-islamiste-baathiste conservatrice est entrain de rafler la mise.
      Les démocrates modernistes vont en faire les frais, comme toujours.
      Si c’est cette voie que le peuple veut prendre, pourquoi pas. La fameuse théorie de la Régression Féconde.

      18
      4
    kad
    5 mai 2019 - 11 h 13 min

    Probablement pour annoncer sa démission puisque ses mentors sont dans la tourmente, il n’a plus d’être.

    14
    2
    BEN
    5 mai 2019 - 10 h 22 min

    Gaid est entrain d’installer une république d’islamistes. L’ arrestation de toufik, le retour des quataris, l’appel à Taleb. Grace a ca il se maintiendra au pouvoir. Alors que le problème c est d’abord lui.

    31
    16
      Anonyme
      5 mai 2019 - 12 h 31 min

      Chaque fois vos commentaires parlent de l’islam !!. N’oubliez pas que l’Algérie c’est un pays islamique et respecte toutes les religions du monde, l’islam n’oblige personne de le pratiquer et n’interdit à personne une telle ou telle religions, chacun est libre de son choix.
      Parlant politiquement, soyez mâture et académique dans vos analyses et commentaires.

      22
      19
      [email protected]
      5 mai 2019 - 12 h 45 min

      Il et tent que les chose soit c l’air pour les algérien la force du peuple vencra les parasite qui devort l’économie du paye jesper que des vre homme prendront le pouvoir et que laper revienne ichala

      3
      3
    Maysar
    5 mai 2019 - 10 h 20 min

    Et bien évidemment , la démission de Ben Salah en tant que chef d’état , et de Noureddine Bedoui en tant que chef de gouvernement intérimaire doit entraîner obligatoirement la démission de Gaid Salah en tant que vis ministre de la défense , qui fait partie de ce gouvernement !

    22
    7
    Anonyme
    5 mai 2019 - 10 h 16 min

    Je suis sûr que son discour n’apportera pas une vraie solution de sortie de crise, au pire, il va proposer des nouveaux noms qui appartiennent toujours au même système.
    Il faut se remettre à l’évidence, il est quasiment impossible qu’ils lachent le pouvoir aussi facilement, ils auront toujours peur d’un règlement de comptes, in suffit juste de voir ce qui se passe ces derniers jours, on parle de soit disant de l’indépendance de la justice, ce qui est très loin de l’être.

    20
    2
    Anonyme
    5 mai 2019 - 10 h 11 min

    peut être qu il décider de démissionner je ne voit pas de ce qu il t a de plus important ; ce serait courageux de sa par

    6
    2
    Anonyme
    5 mai 2019 - 9 h 52 min

    Dégagez Bensalah ! L’Algérie ne veut plus de vous. Pareil pour tous le clan d’Oujda qui a siphonné notre pays.

    23
    6
    Kamel
    5 mai 2019 - 9 h 41 min

    C’est certainement pas l’homme qu’il faut pour cette mission

    20
    4
    Anonyme
    5 mai 2019 - 9 h 39 min

    C’est certainement pas cet homme qui trouvera une issue

    14
    4
    La Viriti
    5 mai 2019 - 9 h 28 min

    L ANP doit garder la main sur la poursuite de la demarocanisation du pays et la sécurité. C’est vital quel que soit la transaction

    24
    13
    dal G ri
    5 mai 2019 - 9 h 19 min

    je ne peut pas l empêcher de faire son spitch je m en fou de qu il dit et fait puisque je ne le reconnais pas comme tell

    20
    10
    Ali LEULMI
    5 mai 2019 - 8 h 42 min

    En un seul mot: dégage!

    23
    7
    Zaatar
    5 mai 2019 - 8 h 35 min

    ki izid nssemiouah bouzid. En attendant, je demande à voir. Toutes les propositions de H’mida sont à prendre avec des pincettes… on aurait été plus tranquille si ça venait de personnes n’ayant jamais été concernées ni de près ni de loin par le pouvoir… il en existe pourtant, et ils sont nombreux, il suffit de remuer un tout petit peu et vous verrez ils en sortira de partout.

    27
    2
    SI EL HAWESS
    5 mai 2019 - 8 h 29 min

    S’était temps on a le plus le temps pour redresser le pays de vingt ans de destruction et de pillages;Messieurs Bensalah;Bédoui;Bouchareb;soyez digne est partaient honorablement,votre maitre est aux mains de notre armée et il a pour longtemps;qu’attendez vous bientot ils n’auraient plus de crapules à dirigé notre belle nation;dégagez,dégagez est le plus loin possible

    38
    7
      AmiAhmed
      5 mai 2019 - 9 h 23 min

      La sagesse voudrait que Bensalah annonce la décision attendue par le peuple pour lui permettre de se retourner à l »adoration d’Allah pendant ce mois béni et laisser à ceux à qui elle appartient

      8
      5
    nectar
    5 mai 2019 - 8 h 11 min

    Khali izid nsamou Bouzid! Le pouvoir de la mafia est difficile à comprendre, ni il lâchera le morceau, quitte à mettre en péril, le pays et ce qui reste de ses institutions. Ce Bensallah est le pure produit du système; il a été de tous les gouvernements qui se sont succédés depuis plus d’une quarantaine d’années. Moi, ça fait longtemps que j’ai arrêté de rêver d’un pays démocratique ou chaque algérienne et algérien trouvera sa place dans le respect et la tolérance..Nous avons deux maux majeurs, qui ne permettront jamais à ce pays de trouver la voie de la paix et de la prospérité. Le généraux affairistes, qui ont toujours la force de leur coté et la nébuleuse islamiste, qui guette le moment opportun pour instaurer son califat ténébreux et faire du pays un champ de guerre…

    29
    8
      Anaya
      5 mai 2019 - 19 h 41 min

      il n’a jamais été dans un gouvernement…vous devez être jeune 🙂

        nectar
        5 mai 2019 - 21 h 02 min

        @Anya, J’aurais bien aimé être jeune. Revenons à ce dinosaure, il n’était pas ministre, mais il était député dans les années 1978..Sachant que les députés n’ont jamais été élu mais coopté par le système mafieux.Donc, c’est un élément clé du pouvoir et en 1992, il se fait remarquer…Ce soir, il n’a rien annoncé de nouveau, il tient à sa feuille de route dictée par le géninal. Je ne suis pas étonné, ni surpris..

    Anonyme
    5 mai 2019 - 7 h 52 min

    Un panel de sages ramenerait la sérénité et la quietude , lancerait l’amorce d’un décollage économique sain ,remettrait la jeunesse au boulot , ferait renaitre l’espoir et le grand rêve Algérien.

    56
    1
    ALEM
    5 mai 2019 - 7 h 49 min

    Ce serait une bonne chose, écarter de tout le système les proches de Bouteflika et reconstruire le pays sur de bonnes bases avec des hommes et des femmes honnêtes avec ceux qui aiment leur pays. Et chacun doit déclarer ses biens et sa fortune

    55
    3
    Anonyme
    5 mai 2019 - 7 h 05 min

    Démission et foutre le camp, juste sa presence donne la nausée

    19
    10
    Brahms
    5 mai 2019 - 7 h 04 min

    C’est le clan des Oujdas, des marocains qui pillent nos richesses, vident nos accords bilatéraux signés avec des grandes puissances afin d’en faire un copier – coller, à l’avantage du Maroc. Ce clan a croqué la moelle des algériens. Regardez ce Bensalah, quand il marche, on voit bien que c’est un Marocain et quand il discute avec une personnalité étrangère comme Macron, on voit vite qu’il n’a pas la carrure, la prestance, l’intellect pour engager une conversation. Il indique juste la direction des couloirs, de la salle, c’est par ici, par là, je vous en prie, venez. Puis, après, il sort son discours qui avait été préparé sur une feuille l’avant veille et commence son bla bla bla pendant 20 minutes et ça y est, le boulot est fini. A la fin, il raccompagnera, l’invité vers l’avion, parlera de la pluie et du beau temps . …

    22
    9
    Apache
    5 mai 2019 - 7 h 02 min

    Les partis politiques sont hors jeu. Ils font partie du système que le peuple cherche à faire dégager.

    22
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.