Face au scepticisme de l’opposition : l’étrange optimisme d’Abderrazak Mokri

Mokri opposition
Abderrazak Mokri, chef de file du MSP. New Press

Par R. Mahmoudi – Le président du MSP est l’un des rares chefs de l’opposition à continuer à afficher une satisfaction presque totale des réponses et des décisions qui ont été prises jusque-là par les autorités depuis la chute d’Abdelaziz Bouteflika.

Au moment où la quasi-totalité des partis de l’opposition radicalisent leur position par rapport à l’état-major de l’ANP, en l’accusant ouvertement de vouloir instaurer une «nouvelle dictature» à la place de celle incarnée par Bouteflika et son clan, Mokri multiplie les messages allant entièrement dans le sens inverse.

Après s’être félicité de l’arrestation du trio Saïd Bouteflika-Tartag-Toufik, il vient de se distinguer par un commentaire pour le moins étonnant sur l’annonce de l’incarcération de Louisa Hanoune. «Je n’ai pas toutes les données sur ce dossier mais je sais que les chefs de partis politiques ne sont pas au-dessus de la loi», a-t-il déclaré, jeudi, à la chaîne El-Bilad TV. Et d’enchaîner, placide : «Si certains d’entre eux sont cités dans des affaires, il est tout à fait normal qu’ils soient convoqués pour être entendus.»

Affichant un optimisme en contraste total avec le scepticisme et l’alarmisme des autres segments de l’opposition, le leader islamiste estime que le mois de Ramadhan pourrait marquer «la naissance d’une Algérie nouvelle telle que décrite, avec détermination et créativité, par les Algériens à travers leurs banderoles et leurs slogans», écrit-il dans un nouveau tweet pour commenter le 12e vendredi des manifestations populaires. «Le hirak durant ce début du mois de Ramadhan a été un grand succès, affirme-t-il. C’est la preuve irréfutable que la marche de la liberté se poursuit jusqu’à la chute des ‘’3 B’’ et la mise en place d’une transition démocratique qui puisse concrétiser la volonté populaire. La messe est dite. Ne perdons pas de temps !»

Remarquons qu’à la différence de certains opposants radicaux, lui se contente du départ des «3 B» (Bedoui-Bouchareb-Bensalah) pour espérer l’avènement rapide d’«une nouvelle Algérie» et ne pose, à aucun moment, le départ ou le retrait de Gaïd-Salah, tel qu’exprimé en force par les manifestants lors de la marche de ce vendredi, comme condition préalable pour voir «une transition démocratique» s’enclencher.

R. M.

Comment (31)

    Moquerie
    13 mai 2019 - 4 h 19 min

    Mokri c’est de la moquerie! Il ne faut rien attendre de ce type de personnage bien au contraire, il faudra s’en méfier comme s’il s’agissait de la peste.
    A l’instar des autres « islamistes », il a été tenté par l’entrisme et a joué toutes les symphonies du pouvoir en place.
    Mokrie comme les autres » islamistes » qui ont opté pour l’entrisme en tant stratégie de la prise du pouvoir ont accepté à dessein des miettes de la part du régime en attendant mieux.
    Les algériens n’ont rien à attendre de bon de ce genre d’individus au langage mielleux et bcg mais au demeurant ils peuvent être que nuisibles et dangereux.
    J’espère qu’ils n’auront même pas droit à des strapontins dans l’Algérie de l’espoir à venir.

    Anonyme
    12 mai 2019 - 15 h 29 min

    MOKRI SAIT CE QU IL DIT ET IL A FAIT SON DEAL AVEC UN CLAN SUR LE DOS DE L’ALGÉRIE LIBRE ET LE DOS DU PEUPLE ET DE L’ARMÉE …toute leur propagande et tout leur baratin hystérique sur Zaama la France et le bla bla habituel ON LE CONNAIT et ça vise une tentation du Diable : la repression ETHNIQUE d’un clan du pouvoir pour régler des comptes et assouvir la haine anti-kabyle mais derrière ça , la tentation antikabyle flagrante et délibérée et anti-berbère dans laquelle trempe Mokri et les frères musulmans pour donner une assise idéologique au régime de repression ethnique de CERTAINS AVENTURIERS QUI VEULENT ENTRAÎNER L’ARMÉE ALGÉRIENNE DANS LA PLUS GRANDE AVENTURE DE GUERRE CIVILE DEPUIS 1963 …. Mais ce que Gaid et les militaires qui veulent assouvir cette haine ETHNIQUE des kabyles et de la Berberité et versent dans cette aventure ne savent pas c’est que le moment voulu les frères musulmans seront leurs pires bourreaux, le jour de la Slikha au poteau par les pieds … Cette dangereuse tentation antinationale fondée sur la haine ethnique CA NE MARCHERA PAS et il ne faut pas compter sur nous , sur les autres algériens pour assouvir la haine des kabyles , les règlements de compte et les appétits impériaux des frérots qui veulent monter sur la vague du Hirak et installer le sultan ottoman .. . on ne peut pas EXTERMINER les KABYLES Ya Si Mokri tu es entrain de rêver dans ton Chourouk qatarien et on ne peut pas effacer les Berbères DE L’HISTOIRE ALGERIENNE Ya si Gaid

    5
    1
    Anonyme
    12 mai 2019 - 11 h 40 min

    Ni état islamique,ni état militaire !!!!
    Y’a El khawa laissez nous vivre librement !!!!!
    Que chacun s occupe de sa foi et que chacun jouisse de sa liberté !!!
    On le mérite quand même après plus de 50 ans de muselage par le FLN ….
    Tant que les partis du FLN,RND et tous les partis basés sur la religions ne sont pas dissous, la révolution du 22 février sera caduque car c est à partir de cette base que le système perdure et se régénère….

    Anonyme
    12 mai 2019 - 10 h 14 min

    ENTRISME ET MA3 AL WAQEFisme OBLIGENT.

    Ali benaissa
    12 mai 2019 - 8 h 12 min

    Ils partis d’obédience Islamiste doivent impérativement être interdits et leurs responsables mis hors d’état de nuire après interrogation sur leurs parcours et liens avec l’étranger, notamment les perfides monarchies du Golf et de certains états occidentaux sionistes tels la France et les USA

    Anonyme
    11 mai 2019 - 21 h 50 min

    N’importe quoi !je n’apprecie pas Gaid Salah certes ,mais de la à dire qu’il aurait des accointances avec la racaille salafiste ou les frères Musulmans d’ailleurs c’est du pareil au même vous exagérez .

    5
    3
    Anonyme
    11 mai 2019 - 21 h 13 min

    Les funérailles de la vermine Madani lui a donné des ailes à Mokri depuis que le poste est devenu vacant pour occuper le leadership de la racaille salafiste .

    Clovis
    11 mai 2019 - 19 h 45 min

    Vos commentaires montrent que Tout le monde est d’accord. Aussi nul besoin de disserter plus longtemps : Mokri et ses semblables sont des traitres au pays et complices des assassins de la decennie noire. Il faut donc exiger leur incarceration et leur jugement. Et interdire toute expression politique a tous les sinistres personnages qui leur ressemblent.

    Anonyme
    11 mai 2019 - 19 h 02 min

    Il pense à juste titre que des élections sans fraude dans les pays arabes finissent tjrs en faveur des islamistes … Lui et jdaballah se voient deja président… mais c’est une utopie des élections libres et des arabes

    Tourqui
    11 mai 2019 - 18 h 07 min

    toujours avec le plus fort les FM(frères Musulmans) ils ont toujours été les complices du pouvoir en place.De plus leur mentors sont très riches (pays du golf)bien que les séoudiens et les quataris sony soient en guerre. Attention.

    11
    Kenza
    11 mai 2019 - 15 h 14 min

    Face à ce mouvement populaire inédit, la mafia au pouvoir qui veut faire perdurer le système et les islamistes qui sont une partie du système et veulent arriver au pouvoir sont prêts à toutes les compromissions pour empêcher cette révolution pacifique d’aboutir.

    20
    1
    Red
    11 mai 2019 - 13 h 55 min

    Gais salah persiste sur les élection du 4 juillet .Les 40 millions d algérien ont dis non au élection qui va participer les fantômes de nuit car ceux du jours refusent .gaid salah vit entre le ciel et l au-delà

    17
    4
    Daro
    11 mai 2019 - 11 h 24 min

    Il était en contact avec Said pour prolonger le mandat de Bouteflika,…Pourquoi on l’a pas convoqué??
    Le Msp est un parti d’hypocrites et tout le monde le sait, ils sont avec ‘El Waguif’, et les Boudjerra &Co ont touts participé au pillage du pays!!! Donc ce parti de misère ne mérite aucun respect, c’est à bannir et bannir leur idéologie étrangère, d’ailleurs ils sont en mèche avec l’étranger (frères musulmans et Turquie)

    49
    6
      med
      11 mai 2019 - 15 h 52 min

      Il vas être convoque bientôt avec son ami Ouyahia et Amar Ghoul. Patience

      12
      2
    HIRAK
    11 mai 2019 - 11 h 20 min

    C’est un suppôt du pouvoir, et un satellite du FLN, comme le MPA et bien d’autres. L’avenir de l’Algérie c’est le dernier de ses soucis. Ce qui l’intéresse en priorité, c’est le pouvoir et les privilèges qui lui sont associés. Que Dieu nous en préserve.

    40
    3
      Erid
      11 mai 2019 - 13 h 33 min

      Gais salah aurait-il l intention de léguer le pouvoir aux salafistes (mokri et la clique)??? yarrebbi estar

      16
      2
    صالح/ الجزائر
    11 mai 2019 - 11 h 16 min

    Il se peut qu’il se contente seulement du départ des «3 B» , car on observe et costate , que les exigences de départ ou le retrait du vice-ministre de la Défense et chef de l’état-major de l’ANP, comme condition préalable pour voir «une transition démocratique» s’enclencher, n’ont commencé à fleurir, en force , parmi les «manifestants?!» qu’après l’arrestation du trio faisant partie de la «Issaba», et surtout depuis la détention du propriétaire du groupe «Cevital» .
    Qui va, dans ces conditions , «accompagner» le Hirak et le départ des «3 B» , si le vice-ministre de la Défense et chef de l’état-major de l’ANP , seule institution restée crédible , serait dans l’obligation de quitter son poste? .
    Et puis, le médecin doit savoir que l’appétit vient en mangeant, c’est à dire si le plus haut chef de l’ANP partirait , les «manifestants?!» vont exiger le départs d’autres têtes parmi ses remplaçants et ainsi de suite , car les (Canvas, NDI, NED, Freedom House etc ) , les faiseurs de «Révolution Facebook» («révolutions colorées» … et «printemps arabe ») ne cesseront leurs manipulations que si l’Algérie tombe dans le «Chaos créateur» programmé , comme s’est passé avec les autres pays latino-américains , européens de l’ancien bloc socialiste , et arabo musulmans .
    L’Algérie peut s’en passer des mouvements comme le MAK qui exploite le hirak pour des visées non démocratiques , et des Chalabi , Karzai .. et Guaidó algériens .
    l’Interview d’AP d’hier sous le titre : ( Interview – Ahmed Bensaada : «Le lobby sioniste est très actif en Algérie» ) a révélé des informations dangereuses et très inquiétantes .
    les instances algériennes concernées doivent révéler , à leur tour , les ONG «locales» qui reçoivent des «aides» étrangères .

    20
    18
      Anonyme
      12 mai 2019 - 2 h 11 min

      Pour prétendre faire face à l’ennemi extérieur, il faut ABSOLUMENT rester uni, toutes tendances, idéologies, langues, couleurs, religions et origines confondues! En dehors de cette conditions, point de salut!

    Kenza
    11 mai 2019 - 11 h 05 min

    « Dans les révolutions, il y a deux sortes de gens : ceux qui les font et ceux qui en profitent ».
    Napoléon Bonaparte.

    Mokri, comme tous les islamistes, ne fait pas la révolution, il essaye juste d’en profiter. Ce sont d’ailleurs eux qui ont profité des émeutes d’octobre 88 pour mettre en avant leur projet politique d’une dawla islamiya. Aujourd’hui ils profitent du mouvement populaire pour revenir sur le devant de la scène de façon plus sournoise mais, au final, avec toujours le même projet…si ça n’a pas réussi hier ça réussira aujourd’hui, et si ça ne réussit pas aujourd’hui ça réussira demain….

    32
    3
    Abou Stroff
    11 mai 2019 - 11 h 04 min

    je l’ai dit et je le répète: il y a une convergence d’intérêts entre la marabunta qui nous gouverne (dont le parrain du moment est gaïd salah), c’est à dire un ramassis de rentiers-prédateurs qui prennent l’Algérie et les algériens pour leur propriété privée et la vermine islamiste.
    en effet, la marabunta gère (en s’enrichissant) la rente grâce à sa privatisation des structures de l’Etat algérien tandis que la vermine récupère une partie de la rente grâce à son quasi-monopole sur le commerce formel et informel.
    en outre, la vermine couvre de son idéologie la rapine organisée qu’opère la marabunta sur la rente (n’est ce pas Dieu qui enrichit qui il veut, selon le texte sacré?).
    en d’autres termes, la marabunta et la vermine ne sont que deux facettes d’une même chapelle. car, tous les algériens lambda remarquent que les dirigeants de la marabunta d’une part et les dirigeants de la vermine se ressemblent comme deux gouttes d’eau et s’entendent comme deux larrons en foire sur le dos des algériens lambda.ils s’enrichissent sans travailler, profitent et font profiter leurs proches des bienfaits de la rente et s’acoquinent souvent ensemble.
    moralité de l’histoire: toutes les télés qui font, d’une manière ou d’une autre, l’apologie de l’idéologie intégriste sont aux mains de pontes de la marabunta et servent, en servant la cause de la vermine islamiste, la cause de la marabunta en endormant les algériens lambda.
    PS: jusqu’à preuve du contraire et à moins d’un miracle miraculeux, gaîd salah traine toujours un nombre incalculable de casseroles…

    30
    4
    Anonyme
    11 mai 2019 - 10 h 14 min

    Comme tous les islamistes,Mokri est rusé et fourbe.Les entourloupes ça les connait pour arriver sournoisement au pouvoir en se servant de la religion.

    43
    2
    Anonyme
    11 mai 2019 - 9 h 55 min

    il est prêt a dire n importe quoi histoire de se distinguer et être admis dans nouvelle la république ,,il rêve ,ce n est pas interdit

    29
    2
    Ayweel
    11 mai 2019 - 9 h 39 min

    Un gargotier politique du coin, ce qui l’intéresse c’est pas ce qu’il vend mais plutôt ce qu’il reçoit et son objectif final c’est de devenir le seul gargotier du quartier et que tous les autres disparaissent. Ainsi on ne retrouvera dans le quartier que le chiche kabab du bayazi.

    24
    2
    bilel
    11 mai 2019 - 8 h 57 min

    C’est normal il voit les signes de la concrétisation de la feuille de route qu’il avait proposée du temps où il était seulement question du report des élections. En ce temps il se voyait chef du gouvernement et son mentor futur président.

    27
    2
    Anonyme
    11 mai 2019 - 8 h 54 min

    Il a du recevoir des garantis de la dictature militaire qui se prépare. Les islamistes « modérés » sont prêt à bouffer à n’importe quelle gamelle pourvu qu’on leur offre un strapontin qui leur permettra d’accéder plus tard au pouvoir. Ce qui les différencie des islamistes radicaux qui eux veulent tout le pouvoir immédiatement. Seule la stratégie diffère, l’objectif est le même. Gaïd Salah a du leur assurer un tel strapontin.

    24
    7
    Anonyme
    11 mai 2019 - 8 h 48 min

    Ils se disent opposants, moi je dis ils sont des traîtres et des opportunistes à la guètes du koursi.

    39
    3
    Anonyme
    11 mai 2019 - 8 h 42 min

    Il a certainement la recette d’erdogan a passer mais le probleme est que nous ne sommes pas turques.

    37
    3
    Karim 15
    11 mai 2019 - 7 h 42 min

    Ce n’est pas étonnant qu’il soit satisfait de l’incarcération de Louisa Hanoune, c’est un islamiste Erdoganiste et Louisa Hanoune est communiste et comme vous le savez tous, les ennemis juré des islamiste c’est les communistes, et puis une petite brosse « chitta » pour l’armé va peut être le protéger, parce que il ne va pas beaucoup sourire quand le tribunal militaire va le convoquer et l’inculpé pour intelligence avec une puissance étrangère avec son tonton Erdogan.

    M.Mokri vous être peut être le prochain sur la liste du tribunal militaire, honnêtement je ne veux pas être a votre place.

    42
    6
    BEN
    11 mai 2019 - 7 h 36 min

    ATTENTION ATTENTION LES ISLAMISTES SONT DE RETOURS A L’AFFUT ILS SONT DE MÈCHE AVEC CERTAIN GÉNÉRAUX QUI VEULENT GARDER LEURS PRIVILÈGES

    41
    8
      Anonyme
      11 mai 2019 - 12 h 03 min

      Entièrement d’accord avec toi Ben.Je dirai même que Gaid fait partie de la secte des frères musulmans.

      8
      11
    BRUXELLES
    11 mai 2019 - 7 h 35 min

    Beaucoup d’Algeriens ont la mémoire courte, rappeler vous du comportement des Islamistes avec le défunt président Chadli, Oui chef, d’accord chef résultat des années de galère et des milliers d’innocents morts pour rien, et on ‘est entrain de le payer jusqu’à ce jour, pour avoir le cœur net et comprendre ces islamistes qui n’ont rien d’islam que le nom pour tromper les fidèles et les respectueux, aller enquêter en Europe et ailleurs leurs fonctions favorites (Balance) collaboré avec les ennemis de l’Islam

    41
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.