Le PT ignore les motifs du placement de sa SG en détention provisoire

PT placement
Louisa Hanoune. PPAgency

Le PT ignore les motifs du placement de sa secrétaire générale, Mme Louisa Hanoune, en détention provisoire, ni les accusations retenues contre elle, décidant de lancer «une campagne de solidarité» pour réclamer sa libération.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Ramdane Taazibt, dirigeant au PT, a indiqué qu’il «ignore toujours les motifs du placement de Mme Hanoune en détention provisoire ainsi que les accusations retenues contre elle». Il a exprimé, en outre, son «refus d’incriminer» l’action politique menée par des milliers d’Algériens depuis le 22 février en vue de réclamer le départ de tous les symboles du régime actuel.

Taazibt a fait état du lancement, à partir de ce samedi, d’une «campagne de solidarité» avec la secrétaire générale, placée, depuis jeudi dernier, en détention provisoire dans une prison civile à Blida, et ce pour demander «sa libération».

Pour rappel, Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), avait été placée jeudi en «détention provisoire» par le tribunal militaire de Blida dans une prison civile de cette wilaya. Mme Hanoune avait été convoquée auparavant par le juge d’instruction près le tribunal militaire de Blida pour être entendue dans le cadre de l’enquête ouverte contre Athmane Tartag, Mohamed Mediène et Saïd Bouteflika, poursuivis pour «atteinte à l’autorité de l’Armée et complot contre l’autorité de l’Etat».

Le PT avait, rappelle-t-on, annulé la réunion de son bureau de la wilaya d’Alger, prévue samedi, en raison des derniers développements suite à la détention de sa secrétaire générale.

R. N.

Comment (8)

    Felfel Har
    12 mai 2019 - 16 h 39 min

    Louisa Hanoune, cette députée imposée par l’ex-Maître, serait-elle intouchable? Avons-nous oublié ses multiples volte-faces pour sauver son siège et ses privilèges? Pourquoi n’a-t-elle pas répliqué à l’écervelée Naïma quand elle insultait, dans le même souffle, Kabyles, démocrates et autres apparatchik du pouvoir?
    Et si ce dont on l’accuse s’avèrait vrai? Laissons la justice militaire faire son travail! Cessons d’applaudir quand elle incarcère ceux qu’on n’aiment pas et de rouspéter dans le cas contraire!
    Et devinez qui vient à son secours? L’incendiaire Khalida qui se faisait toute petite dans sa villa cossue
    de Grasse, pas loin de Nice, villa qu’elle a faite construire avec ses « petites économies » du temps où elle était ministre de la Culture, elle la transfuge du RCD dans un gouvernement Bouteflika. Certains (dont la ministre qui lui a succédé et qui este en justice son « amie Louisa ») ont dénoncé sa gestion des budgets alloués aux nombreux festivals organisés sous sa houlette quand elle était aux affaires. Nos fins limiers devraient s’intéresser à son cas.

    kad
    12 mai 2019 - 14 h 54 min

    Voyons le Peuple algérien n’est pas naïf à ce point là. Ce n’est pas en poussant des cris d’orfraie que vous nous impressionnez. Mme Hanoun a bien participé à une réunion secrète avec les trois prévenus, on ne connait ni l’objet de leur réunion ni le verbatim des discussions, mais ils ne se sont pas rencontré pour une partie de bridge. Dommage qu’il n’est pas dans la culture de notre justice de faire des points de presse, c’est une vraie tare qui laisse le champ libre aux supputations.

    Anonyme
    12 mai 2019 - 9 h 47 min

    de la transparence , c est toujours la politique opaque du système des messes basses en coulisse rien n a changer sauf que c est le roi gaid qui fait la loi

    1
    4
    mus
    12 mai 2019 - 1 h 29 min

    Si le PT déclare ignorer les motifs de l’incarcération de sa S.G, cette dernière le sait. C’est son adjoint qui déclare qu’elle se préparait à cela et qu’elle avait même préparé ses médicaments avant l’arrestation. Rappelez vous, durant la présidentielle de 2014 , elle avait fait campagne non pas pour remporter la course, ce qu’elle savait impossible, mais contre un autre candidat farouche opposant à Bouteflika, M. Benflis. Elle s’était trouvée à battre les pavés des villes algériennes pour soutenir…Bouteflika! Son alignement à ce dernier lui a bien valu d’être chahutée par les manifestants du hirak. Par ailleurs, il est normal de s’opposer fermement à l’arrestation ou même l’empêchement par quelque moyen non prévu par la loi, de tout homme ou femme politique qui tente d’exprimer librement son opinion sur un sujet d’actualité nationale ou internationale et qui n’enfreint pas la loi notamment sur l’ordre public. Si Mme Hanoune est poursuivie pour avoir eu des contacts avec les autorités politiques légales de l’époque (Bouteflika encore Président de la République et son frère conseiller) qui l’auraient sollicitée pour donner son avis voire de contribuer activement à un projet politique, elle devrait être défendue par tous les algériens et les algériennes au nom de la liberté de l’activité politique afin qu’elle soit relâchée sans condition. Se taire serait admettre une entorse dangereuse à la liberté d’expression dans le pays et pourrait présager d’un sombre avenir pour la démocratie en Algérie.

    5
    5
    Anonyme
    11 mai 2019 - 20 h 29 min

    Mais si, mais si il y a un motif. Rebrab est accusé de vouloir industrialiser son pays , Toufik de vouloir le sauver et Louisa Hanoun de s’y intéresser.
    Impardonnable.

    10
    12
    226
    11 mai 2019 - 20 h 15 min

    Et voila,on essaye de se demarquer,si elle est coupable vous et les responsables de ce partie sont coupables,et personnelement je crois que vous avez comfirmer les accusations,on jouant sur l’ignorance des motifs.Deux seront interpeller sous peux.Ensuite on passe au Turco Quatari filiale,responsable de Tigantourine.

    9
    3
    IMZOUGHENE
    11 mai 2019 - 19 h 01 min

    « Le PT ignore les motifs du placement de sa SG en détention provisoire ».
    Mon oeil, ouais !!! Allez raconter çà, à d’autres…

    21
    5
      Boualem
      12 mai 2019 - 23 h 39 min

      Certains partis n’ont vraiment pas grand chose à offrir pour en être réduit a défendre un personnage aussi sordide que louisa hanoune. Une responsable politique qui se dit démocrate et dont le héros est le chef de la police politique. Du jamais vu. Quelle pitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.