Saïd Sadi parle de «rumeurs» concernant son «arrestation imminente»

sadi Gaïd-Salah
Saïd Sadi. New Press

Par Mounir Serraï L’ancien président du RCD Saïd Sadi parle de «rumeurs» sur son arrestation imminente. Dans une nouvelle tribune commentant l’évolution de la situation politique mais aussi le dernier éditorial du journal public El-Moudjahid, Saïd Sadi affirme que «des rumeurs faisant état de mon arrestation ont circulé à plusieurs reprises».

«Sur ma page facebook, des mouches électroniques, à l’évidence inspirées par des officines spécialisées, délivrent des messages à connotation mafieuse, annonçant que mon arrestation imminente est programmée par le chef d’état-major», ajoute Saïd Sadi pour lequel «ces procédés obliques sont propres à tous les systèmes autoritaires et ce n’est pas la première fois qu’ils sont utilisés contre moi ou d’autres militants».

Saïd Sadi rappelle dans ce sillage qu’«en 2004 déjà, j’expliquais devant la presse que la dissolution de la police politique était un préalable à toute entreprise visant à libérer le pays de l’oligarchie militaire».

«Une campagne d’allusions agressives et autres sous-entendus diffamatoires, relayés par les médias aux ordres, a suivi ma déclaration», précise-t-il. La réaction de Saïd Sadi intervient quelques jours après l’éditorial de la revue El-Djeïch au ton martial dont certains observateurs estimaient qu’il lui était destiné.

L’éditorial ciblait «les voix» qui s’attaquent à l’état-major de l’ANP, par l’entremise de «lettres ouvertes», de «débats» et d’«opinions». Dans un autre article, la revue El-Djeïch s’attaquait aussi à ces «mêmes voix qui avaient sollicité l’intervention de l’armée dans le champ politique durant les précédentes décennies qui tentent aujourd’hui, sournoisement, de l’entraîner sur cette voie en cette étape cruciale».

Saïd Sadi s’est, en effet, distingué, depuis quelques semaines, par une série de contributions plus virulentes les unes que les autres dont une «lettre ouverte au général Gaïd-Salah», à travers laquelle il demandait au chef d’état-major de quitter ses fonctions, et accusait le commandement de l’ANP d’entraver la mise en place d’une transition politique sérieuse.

M. S.

Comment (79)

    karimdz
    13 mai 2019 - 17 h 45 min

    Des nouvelles de votre arrestation, monsieur sadi hl ?

    7
    4
    ZORO
    13 mai 2019 - 14 h 52 min

    Ceux de ce monde qui ont marqué la politique , l ont fait durant leur jeunesse . Se tromper a cet age sur son peuple n augure rien de bon quand on est vieux.
    SIGNEZORO….Z…..

    7
    4
    Zaatar
    13 mai 2019 - 10 h 49 min

    Je pense qu’il soit inutile de débattre ou d’échanger avec des têtes en cercles carrées. Chacun voit midi à sa porte et même l’argumentation non objective devient objective pour les têtes carrées. C’est ce qui désole en fait. car enfin, comment dire qu’une personne est ami d’une autre personne par le fait de s’être trouvé au même endroit au même moment et s’être échangé quelques phrases? Mais les termes perdent tous leurs sens avec ces têtes carrées, car leurs esprits sont plutôt obnubilés par le vouloir dire ce dont ils sont convaincus pour ne pas à avoir à changer car trop déshonorant. ça devient du maaza wa law tarret.

    6
    7
    Anonyme
    13 mai 2019 - 8 h 43 min

    Certains aigris et revanchards règlent leurs comptes personnels avec le Dr Sadi ce grand homme qu’ils accusent de tous les maux par jalousie et lâcheté.A ce que je sais il n’a jamais été au pouvoir mais a toujours été un opposant loyal qui a dénoncé les dérives dictatoriales du pouvoir mafieux qui sévit en Algérie depuis 1962.Cet homme de la trempe d’un Abane et d’un Boudiaf est honnête et sincère jusqu’au bout des ongles.Il s’est mis à l’écriture pour dénoncer ceux qui ont falsifié l’Histoire pour se donner les premiers rôles qu’ils n’ont jamais eu.Et maintenant une escouade d’individus anonymes et douteux le placardent comme ami de BHL comme si s’être trouvé à côté de ce philosophe au festival de Cannes est un crime.BHL malgré son rôle dans la déconfiture du monde arabo-musulman est un personnage public qui vaut ce qu’il vaut mais qui est à l’opposé d’un Saïd Sadi connu pour sa modernité,sa lutte contre les idées rétrogrades dont raffolent certains zombies qui rêvent de nous faire revenir au 7°siècle et à la loi du talion ou du plus fort mais pas du plus juste malheureusement.

    9
    9
    karimdz
    13 mai 2019 - 7 h 47 min

    Sadi saadi c est effectivement une girouette, il a été tantot un agent de la drs, tantot un proche de la benne hl.

    Je vous fais partager un extrait d’un article qui en dit long sur ses relations avec la benne hl :

    « Bernard-Henri Lévy a souvent dit que ce qu’il regrettait le plus, quand il fait un reportage, c’est de perdre de vue les personnages du reportage. Ainsi Saïd Sadi, patron du RCD algérien, qui avait beaucoup aidé Bernard-Henri Lévy au moment de son grand reportage du 8 janvier 1998 pour Le Monde. Bernard-Henri Lévy et Sadi sont restés amis. Et on les voit, ici, dans une circonstance très particulière puisqu’il s’agit de la présentation à Cannes, en mai 2008, du film de Daniel Leconte et Philippe Val sur l’affaire des caricatures de Mahomet. Val était, alors, directeur de l’hebdo satirique Charlie-Hebdo. Sadi et Lévy l’avaient beaucoup soutenu.
    Lliane Lazar. »

    12
    18
      Anonyme
      13 mai 2019 - 8 h 55 min

      @Karimdz 13 mai 2019 – 7 h 47 min,je te pose la question:as-tu un compte personnel à régler avec le Dr Saïd Sadi? D’après tes nombreux commentaires sur ce site souvent incohérents et pleins de fautes d’orthographe on devine pour qui tu roules et surtout ton niveau lamentable.

      19
      9
        karimdz
        13 mai 2019 - 9 h 15 min

        Très franchement l orthographe je m en contrebalance, il ya pour ta culture, un correcteur, et je ne m en sers meme pas…

        C est un argument qu utilise les adversaires quand ils n ont aucun argument crédible.

        Pour ce qui est de mes commentaires, preuve en est qu ils sont pertinents, puisque qu ils te font réagir.

        Et comme cela excite ton dépit, je continuerai.

        S’agissant de sadi said, c est comme mehenni, un néo harki, je les vomis CQFD.

        10
        12
        Passager
        13 mai 2019 - 10 h 03 min

        je trouve plutôt que les commentaires de ce monsieur sont cohérents , il est contre les amis de BHL (on connait son oeuvre en libye ) , contre l’incohérent Saadi , l’homme qui s’est trompé de peuple en 90 , s’est trompé de président en 99 , s’est trompé de DRS en 2004 …un homme douteux quoi , …et quoi encore , karimdz est contre les serviteurs des intérêts de la France en Algerie , contre les amara , ghoul, et consorts…ce n’est pas pour le défendre , je vois qu’il le fait magistralement , mais si ce monsieur est dans ce camp, vous , vous defendez qui et quoi finalement.

        6
        8
      SoyonsLogiques
      13 mai 2019 - 19 h 18 min

      Ne vous en déplaise KarimDz ,Said Saadi est un grand homme dont l’Algérie libre et democratique en a vraiment besoin.

      2
      3
    Anonyme
    13 mai 2019 - 6 h 57 min

    Saïd Sadi restera pour moi un mystère. On l’a tellement accusé de choses différentes et contradictoires, que je ne sais plus quoi penser de lui. On l’a en effet accusé tour à tour d’être un agent du DRS, d’être un agent des ennemis de l’Algérie, ou d’être au service du clan présidentiel.
    Comment a-t-on pu l’accuser ces dernières années d’être en même temps un agent de Mediene, et en même temps d’être un faux opposant fictif au service de Bouteflika, sachant que depuis l’AVC de 2013 de Bouteflika, le fossé entre Mediene et le clan présidentiel n’a cessé de croître.
    Plus surprenant est le fait que certains l’accusaient d’être un pseudo-opposant au service de Mediene ou Bouteflika, de façon plus général un lièvre au service du système (donc au service de la « stabilité de l’Algérie »), tandis que d’autres l’accusaient au contraire d’être un opposant harki, au service de puissances étrangères cherchant à nuire, à « déstabiliser » l’ Algérie (BHL, Hizb frança et je ne sais quoi d’autres). Comment peut-on être à la fois un pseudo-opposant au service de la stabilité du système, et un méchant opposant harki qui cherche à déstabiliser l’Algérie ??
    N’est ce pas un peu beaucoup pour un seul homme ?
    Je ne sais qui sont derrières ces accusations, mais s’il s’agit de cachiristes, je voudrai leur dire à l’avenir, concertez vous bien, avec vos chefs, pour parler d’une seule voix, et ne pas vous contredire.

    14
    8
      Zaatar
      13 mai 2019 - 7 h 58 min

      Said Saadi a toujours eu bon dos en multiples circonstances. Et il est démontré chez nous que ce sont les plus compétents,les plus intelligents et les plus instruits qui sont mis de côté et à qui on a attribué tous les malheurs du pays. Preuve en est en premier l’état lamentable du pays. Said Saadi a toujours subi ce déluge, mais il a toujours dit le fond de ses pensées en toute objectivité. C’est ce qui a fait son malheur.

      16
      8
    ABC
    13 mai 2019 - 6 h 32 min

    Mr Saadi est un malade mental qui veut devenir un héro malgré lui, Dr allez voir un psychiatre vous êtes dans un état grave, vous soutenez toutes les personnes influentes et puis quelques jours vous faites le contraire, si l’Algérie est parmi les derniers pays où existent bien des raisons

    13
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.