Les étudiants fortement mobilisés pour leur deuxième marche en plein ramadhan

etudiant-manif
Les étudiants manifestent pour le changement du système. New Press

Par Mounir Serraï Les étudiants ont, pour le deuxième mardi consécutif du mois sacré du ramadhan, marché dans plusieurs villes du pays. Très nombreux, ils ont investi la rue avec la même détermination de faire aboutir les revendications du Hirak qui ont trait au changement radical du système.

A Alger, ils ont marché jusqu’au siège de l’Assemblée populaire nationale, où ils se sont rassemblés. Tout au long de leur manifestation, les étudiants ont scandé «Djazaïr horra dimocratia (l’Algérie, libre et démocratique)», «Blad bladna ndirou rayena (le pays est le nôtre, on fera ce qu’on veut)» ou encore «Rana khardjine, fi ramdan sayemine (nous sortons durant le ramadhan)». Ils ont arboré des banderoles sur l’unité du mouvement et du peuple, appelant au départ de tout le système.

La mobilisation a été aussi forte dans d’autres villes universitaires, à l’instar de Béjaïa, Constantine, Oran, Sidi Bel-Abbès et Annaba. Les étudiants ont également réinvesti la rue à Adrar, à Batna et dans d’autres villes où il y a des campus universitaires. Les slogans sont tous centrés sur le départ de tous les symboles du système et la création de conditions favorables à une transition démocratique.

Les étudiants ont terminé leur manifestation en se donnant rendez-vous le 19 mai à la Grande Poste pour une marche nationale. C’est leur manière de célébrer le 19 Mai, journée nationale de l’Etudiant.

M. S.

Comment (7)

    Nasser
    15 mai 2019 - 19 h 20 min

    Certains et même beaucoup ne savent plus ce qu’ils font et ce qu’ils veulent !
    Les véritables « hirakistes » se retirent au fur et à mesure que les slogans contre l’Armée se multiplient! Ils ne restera d’ici peu que les bougres!
    Ces bougres ne savent pas que s’il n’y a pas l’aide de l’Armée personne ne fera absolument rien ?
    Ils suivent idiotement en exhibant (le temps d’une photo) des pancartes contre l’Armée ! L’inverse de ce que veut le « Hirak » !!!
    Ils ne veulent donc pas que ces ex-hauts responsables dont Said Bouteflika et ces « entrepreneurs », décriés par la foule « hirakiste », rendent des comptes à la justice ?
    Les voilà complètement abrutis par la propagande puisqu’ils suivent leurs maitres qui les poussent à attaquer l’Armée par des slogans malsains !
    Ces manipulateurs des pseudo-hirak, hors vendredi, font dans la subversion et la manipulation. Ils font tout pour casser le véritable « hirak » en multipliant les pseudo-hirak afin de pousser au désordre en s’évertuant à mettre dos à dos le Peuple et l’Armée. Ils savent que rien de positif ne se fera sans l’aide de l’Armée !
    Ils leurs font croire qu’une frange de l’Armée « protège le régime »! Quel raisonnement ! Quelle absurdité…
    Nous avons remarqué que « plus » la justice interpelle ou arrête les personnes décriées lors du «Hirak», plus ces manipulateurs accentuent les attaquent contre l’Armée ! Les changements n’arrangent pas les intérêts de leurs maîtres…
    Ne jamais leur faire confiance car ils vendent leur perfidie !
    N’est-ce pas absurde et anti-hirak?
    Bien-sûr il y aura toujours des abrutis qui ont du « cachir » à la place du cerveau pour suivre comme des veaux contents d’accompagner leur propriétaire à …l’abattoir !

      MELLO
      17 mai 2019 - 16 h 08 min

      Raisonnement dangereux que cette plaidoirie contre le mouvement populaire dont les objectifs ne sont pas encore atteints. Faux et archi-faux ce que vous insinuez, car le mouvement n’est pas du tout contre l’armée. Le slogan : « un seul Gaid , le peuple » est significatif de l’esprit du mouvement. Mais ne traitez pas les manifestants de tous les noms d’oiseaux. Les étudiants sont la force vive de la Nation.
      RESPECT POUR TOUS.

    Sid
    15 mai 2019 - 9 h 10 min

    Bravo nos étudiants! Tant que vous resterez mobilisés, l’avenir du pays ne peut être que lumineux!

    2
    1
    Anrisioniste
    14 mai 2019 - 18 h 31 min

    Soutient totale à nos Étudiants d’aujourd’hui, dirigeants et responsables de demain, je n’ai pas de conseille a vous donner sauf soyez vigilant.

    8
    2
    Anonyme
    14 mai 2019 - 16 h 56 min

    rien ne nous arrêtera s il le faut le ramadan prochain on sera la

    14
    4
    Anonyme
    14 mai 2019 - 14 h 52 min

    pour le deuxième MARDI, pas vendredi

    6
    2
    SaidZ
    14 mai 2019 - 14 h 48 min

    Fiers de nos jeunes étudiants, vous êtes la jeunesse et l’Algérie vous appartient et rien qu’à vous, il ne faut pas lâcher, continuez la lutte main dans la main.

    15
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.