Appel au meurtre

FIS islam
Le sens profond de l’islam a été dévoyé par les chantres du salafisme. New Press

Par M. Aït Amara – Il faut une sacrée dose de courage, voire de témérité pour affronter le fanatisme ambiant. Ce courage, le théologien Saïd Djabelkhir l’a. Le scientifique, qui a étudié l’islam, le Coran et le hadith, en long et en large, a osé dire ce que les extrémistes religieux ne supportent pas d’entendre. Il a brisé un tabou en corrigeant le concept du jeûne et en révélant qu’il arrivait même aux compagnons du Prophète Mohamed (QSSSL) de ne pas pratiquer ce que l’exégète estime être un rituel facultatif.

Blasphème ! Outrage ! Apostasie ! Impiété ! crient les intégristes qui ont lancé un appel au lynchage à travers les réseaux sociaux, en indiquant l’adresse de ce savant qui gêne les esprits sclérosés, coincés, givrés et suffisants, convaincus qu’ils détiennent la science infuse, et que ce qu’ils ont appris par cœur et qu’ils répètent comme un cacatoès sans même – souvent – en comprendre le sens est la seule règle qui doit s’imposer aux musulmans, par l’épée s’il le faut.

Saïd Djabelkhir a réveillé en nous le désir de saisir le sens profond de l’islam dévoyé par les chantres du salafisme, du wahhabisme et autres arguties de la secte des Frères musulmans, importées des pays du Golfe, amis de l’entité sioniste et de l’Egypte du sectateur Hassan El-Banna et du complexé Sayed Qotb.

Est-il interdit de réfléchir, de chercher la vérité, de corriger les erreurs, de revenir à l’islam des lumières, de la science et du savoir ? Qui les penseurs de la trempe de Saïd Djabelkhir dérangent-ils ? Qui cherche à nuire à cette voix discordante qui refuse de se fendre dans le magma des zélateurs du conservatisme rétrograde et du conformisme abêtissant ? Pourquoi ceux qui ont lancé l’appel au meurtre ont-ils réagi à la vitesse de l’éclair pour faire taire cette voix juste qui convoque l’intelligence essentielle, révoque le rigorisme suranné et secoue les esprits figés par l’immobilisme et le passéisme ?

Ce sont ceux-là mêmes que le bruit des manifestants pacifiques du vendredi a réveillés et qui tentent de nous cryogéniser pour nous ramener quatorze siècles en arrière.

M. A.-A.

Comment (71)

    Bouzorane
    18 mai 2019 - 11 h 43 min

    @Chelabi
    Moi aussi j’ai un verset pour toi et tes comparses les islamistes.
    Par votre arrogance, vous êtes semblables au Chitane qui se considérait supérieur à Adam et déclara à Dieu : «Je suis meilleur que lui ; Tu m’as créé à partir de feu, et Tu l’as créé à partir de boue».
    De la même façon, les islamistes s’estiment supérieurs et regardent tous ceux qui ne sont pas comme eux avec mépris.
    L’arrogance est sévèrement condamnée par l’islam et est assimilée à l’associationnisme (chirk).
    C’est bien l’arrogance qui causa l’expulsion du Chitane du paradis. Et il fut qualifié de «mécréant» bien qu’il reconnaissait Dieu.
    Les islamistes sont à la solde des puissances étrangères et à la solde du Chitane!

    10
    2
      Chelabi
      18 mai 2019 - 17 h 12 min

      Ce verset que tu cites est fort à propos. Il s’applique à vous communistes/ athées qui considérez que tout ce qui est islam est rétrogradé. Vous vous pensez évolués, modernes, in alors que vos ergots se plaident dans la f…. Vous avez le cœur tellement obscurci qu’en ce mois de piété vous n’avez pas la pudeur de vous astreindre au respect des croyants. Et vous voulez qu’on vous respecte? Donc, oui tu cites un verset majeur mais commence d’abord par t’en inspirer

      4
      11
        Bouzorane
        18 mai 2019 - 17 h 43 min

        Ton arrogance te joue encore des tours.
        Je ne suis ni communiste ni athée. Je suis Algérien musulman
        Et c’est toi qui n’a aucune pudeur en accusant les gens à tord et à travers
        Je sais faire la différence entre l’islam, qui veut dire paix et humilité, et l’islamiste qui n’est que arrogance
        Toi qui t’auto-proclame « croyant », sais-tu par exemple que hassan el basri, lorsqu’on lui posait la question s’il était croyant, disait : « nchallah je suis croyant »

        10
        1
          Chelabi
          18 mai 2019 - 19 h 57 min

          Il n’y a aucun musulman qui souhaiterait la fermeture de mosquées. Impossible!!! Au mieux tu serais un hypocrite (Mounafik)

          3
          9
          Bouzorane
          19 mai 2019 - 1 h 00 min

          Tu ne doutes de rien, toi!
          Tu n’as vraiment aucune éducation

          8
          3
          Chelabi
          19 mai 2019 - 11 h 03 min

          T’es bien placé pour parler d’éducation. Toi, en 3 lignes tu as insulté tous les intellectuels algériens et tu as offusqué tous les musulmans . L’éducation c’est de ne pas heurter les autre. C’est ce que l’Islam m’apprend mais l’islam me donne le droit de me défendre contre les tyrans et tu en es un. Moussa aalahy essalam disait Rabi la tadjaalni dhahiran lidhallimine.
          Les portes du repentir sont ouvertes si tu veux faire oeuvre de pénitence.

          2
          4
    Bouzorane
    17 mai 2019 - 23 h 55 min

    Nous avons les intellectuels les plus bêtes du monde.
    De Saint Augustin à aujourd’hui, l’Algérie n’a jamais connu d’intellectuels capables de guider le peuple. Nos intellectuels on toujours été déconnectés de la réalité Algérienne.
    Il faut le reconnaître, nos dirigeants politiques sont très médiocres, certes, mais nos « intellectuels » sont encore pires.
    Malek Bennabi a inventé un terme qui décrit nos intellectuels acculturés et complètement déphasés de la réalité Algérienne. Un terme qui s’applique à Bennabi lui-même : « intellectomane »!
    Cet « islamologue », Saïd Djabelkhir, au lieu de s’attaquer aux problèmes religieux propres à l’Algérie, préfère « ratisser large » en traitant des sujets généraux théoriques « standards », futiles mais vendeurs. Avec l’arrière pensée habituelle qui consiste, chez les larbins acculturés et internationalistes, à viser un public supra-national plus large, qui serait plus valorisant aux yeux de ces larbins. L’Algérie n’étant dans ce schéma larbiniste qu’une estrade!
    Le vrai problème en Algérie, se sont les mosquées. Et pour le régler, il faut réduire leur nombre astronomique.
    Depuis 1980, année de l’avènement de l’intégrisme en Algérie, du fait des frères musulmans egyptiens et suite à la révolution iranienne de 1979, le nombre de mosquées a soudainement augmenté, d’une manière exponentielle.
    Dans les grandes ville Algériennes où les mosquées se comptaient sur les doigts des 2 mains en 1980, on se retrouve aujourd’hui avec des centaines, voire des milliers de mosquées.
    De plus, les mosquées d’avant 1980 portaient toutes des noms Algériens. Aujourd’hui, c’est 99,99% de noms étrangers.
    Une bid3a (innovation condamnable) instaurée par les intégristes, veut que toutes nos mosquées portent des noms de sahabas (compagnons du prophète). Chose qui n’existait pas du tout avant 1980.
    Et on ne s’est pas arrêté aux sahabas, vu la nature traîtresse et anti-nationale des intégristes : à Batna par exemple, une mosquée porte le nom du terroriste fondateur de la secte des frères musulmans egyptions, «hassan el banna». Dans la wilaya de Sétif, j’ai vu une mosquée baptisée «mouhamed abdou», encore un egyptien!!
    Il faut s’attaquer donc à la racine du problème et revenir à l’Algérie d’avant 1980.
    Plus de la moitié des mosquées doivent être fermées. Les transformer pour des activités utiles à la société, notamment pour nos enfants : école, bibliothèque, salle de sport, aire de jeux, piscine,…
    Les mosquées restantes, elles, doivent être rebaptisées, pour des noms Algériens bien de chez nous. L’Algérie, c’est le pays des Saints et des Martyrs! … des noms pour des mosquées, ce n’est pas ça qui manque!

    10
    2
      Chelabi
      18 mai 2019 - 2 h 09 min

      Ya bla zourane la sourate 96 Al ALAQ parle de gens comme toi et tes comparses. Médite sur les versets 9 et subséquents et sache que la prière doit être conduite dans les mosquées. Je pourrai te citer les versets qui en parlent . En attendant lis bien ce que la sourate Al Alaq (adhérence) dis à ton propos surtout du verset 9 en descendant:

      Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
      1. Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,
      2. qui a créé l’homme d’une adhérence.
      3. Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble,
      4. qui a enseigné par la plume,
      5. a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas.
      6. Prenez-garde ! Vraiment l’homme devient rebelle,
      7. dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui même.
      8. Mais, c’est vers ton Seigneur qu’est le retour.

      9. As-tu vu celui qui interdit
      10. à un serviteur d’Allah de célébrer la Salat ?
      11. Vois-tu s’il est sur la bonne voie,
      12. ou s’il ordonne la piété ?
      13. Vois-tu s’il dément et tourne le dos ?
      14. Ne sait-il pas que vraiment Allah voit ?
      15. Mais non ! S’il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet,
      16. le toupet d’un menteur, d’un pécheur.
      17. Qu’il appelle donc son assemblée.
      18. Nous appellerons les gardiens (de l’Enfer).

      2
      12
        Zaatar
        18 mai 2019 - 4 h 20 min

        Et le seigneur n’est pas capable de corriger l’homme qui se rebelle contre lui? Pourquoi doit il attendre son retour a lui pour le juger? S’il a la possibilité de le corriger pourquoi alors ne le fait il pas? Pourquoi châtier sa créature en enfer alors qu’il a la possibilité de le créer pour lui réserver le paradis ? En fait pourquoi avoir créé tout cela dans la plus différences des un et des autres pourqu’a la fin il y ait un jugement ? Si la grandeur du seigneur est telle qu’on la décrit, il aurait en sorte que tout le monde soit destiné au paradis et on ne serait pas la a en débattre du sujet, pas vrai?

        11
        5
          Chelabi
          18 mai 2019 - 6 h 17 min

          Tu poses des questions bêtes que même mon enfant ne posait pas quand il avait 5 ans. Le repentir est toujours possible …

          4
          12
          Zaatar
          18 mai 2019 - 7 h 24 min

          La bêtise première vient toujours de celui qui manque de respect à autrui. Je constate alors que votre éducation n’a pas fait ce qu’il fallait pour que votre conduite soit respectable, pourtant la religion dont vous vous êtes imprégné prêche plutôt le contraire. Preuve qu’il est difficile pour vous malgré vos convocations d’être en accord avec vous-même. Par conséquent s’il y a bien quelqu’un de nous deux qui dit des bêtises c’est bien vous. Je ne crois pas que votre enfant de 5 ans dise des choses qu’on qualifierai de bêtises car à cet âge on est encore innocent. C’est plutôt vous qui l’êtes dans votre subconscient. Comme quoi, il y a des personnes pour qui la religion ne sert à rien. Bonne journée l’ami

          12
          4
        Abou Stroff
        18 mai 2019 - 11 h 26 min

        je pense que, dans cette sourate, le prophète (QSSL) ne fait que défendre son statut de prophète, ni plus, ni moins.
        quant à l’attribuer au créateur, il y a un pas que je ne franchirai pas!

        4
        4
          Chelabi
          18 mai 2019 - 20 h 09 min

          Ça veut dire quoi défendre son statut de prophète?
          Le prophète parle sur inspiration de Dieu. Il n’avait rien à vendre ni à acheter.
          Contente-toi de te masturber les méninges en triturant les concepts éculés sur les rapports de productions et les contradictions sociales. Tu es loin de l’Islam coco et l’islam s’en lave les mains.
          Le pire c’est qu’en même temps que tu te moques du prophète (QssL), tu ajoutes en parlant de lui (QssL) qui est l’acronyme de Que le Salut Soit Sur Lui. Soit tu n’as rien dans la caboche et tu parles à l’emporte-pièce, soit tu ne sais pas ce que voulait dire QssL. Dans les 2 cas, c’est grave pour quelqu’un qui convoque Marx et Gramsci même pour parler de la pollution de Oued El Harrach.

          3
          6
      Zaatar
      18 mai 2019 - 3 h 38 min

      Mon ami je ne peux être que d’accord avec vous pour cette idée.

      5
      2
    UMERI
    17 mai 2019 - 23 h 23 min

    Ecoutez mes chers compatriotes, l’islam, tel qu’il a été prescrit par Dieu à travers le livre sacré, est beau, juste, il nous fait grâce, de la propreté physique et mentale et de piété. Dommage, parc-qu’il a été dénaturé, par les faux prophètes, les objecteurs de conscience, par leur incompétence et leur volonté de détruire, tous les principes fondamentaux et recommandations du prophète Mohamed. Ce ne sont ni les menaces, les agressions, les provocations, les assassinats d’intellectuels musulmans intègres, qui rehausseront les valeurs d’un islam véritable, dont les percepts sont respecté par plus d’un milliard d’êtres à travers le monde. Assez de tueries, assez de mensonges, assez de menaces, vous n’êtes. pas détenteurs de la vérité.

    5
    1
    Chelabi
    17 mai 2019 - 17 h 11 min

    En général sur les thèmes religieux je ne réponds pas aux gens dont les cœurs sont scellés pour avoir donné dans le communisme, l’hédonisme et la négation du sacré. Aujourd’hui ils font les intéressants avec quelques notions mal assimilées de marxisme et de matérialisme historique. Demain, ils pleureront beaucoup.
    Ils pensent, comme tous les idiots du reste, qu’avoir lu le Capital, cela fait d’eux des hommes de savoir. Le savoir c’est autre chose gugus. C’est une vie d’études et de souffrances pour arriver à d’infimes connaissances, toujours questionnables et toujours remises en cause.
    Qu’en est-il alors de ceux qui se mesurent au Créateur du monde et de Qui est à l’origine tout savoir ? Ce sont des fous . Tout simplement. Et maintenant je ne réponds plus….

    8
    19
      Zaatar
      18 mai 2019 - 4 h 50 min

      L’ami chelabi, vous pouvez raconter ce que vous voulez mais en respectant les personnes ici. Personne ne vous a traité de quoi que ce soit d’inconvenant , je ne vous permettrai pas donc d’assimiler les autres à des idiots faisant les intéressants. Si vous pensez que c’est vous qui êtes un homme de savoir à la bonheur. Mais je vous rappellerai quand même qu’un homme de savoir a toujours tenu des propos élégants à l’égard des autres plus particulièrement à ses contradicteurs. Ce qui semble loin d’être votre cas.

      6
      1
      Abou Stroff
      18 mai 2019 - 11 h 16 min

      vos propos déplacés montrent clairement que vous êtes envahi par une frustration incommensurable qui vous empêche de voir la réalité telle qu’elle est.
      j’ajoute, pour ma part, que je ne discute pas de l’existence ou de la non existence du créateur car, mon cerveau est trop petit pour me poser une telle question (Marx, n’a t il pas avancé que « l’humanité ne se posait que les problèmes qu’elle pouvait résoudre? »).
      par contre, je m’octroie le droit de défendre l’hypothèse que toutes les religions ont été créées par les hommes pour solutionner des « problèmes » qu’ils ont eu à affronter.
      quant à parler de fou, je vous rappelle que dans la terminologie marxiste (chez Hegel aussi) la folie ou l’aliénation est le processus par lequel un individu est dépossédé de ce qui le constitue au profit d’un autre. ne seriez vous pas cet individu?

    Antisioniste
    17 mai 2019 - 15 h 41 min

    Personnellement je me demande ce que fait la police alors que des vidéo de cette centaine de voyou qui sont sortie de nulle part et qui on manifester leur haine de la volonté du peuple devant la grande poste il y’a quelques jours tout en faisant clairement des menaces claires de meurtres envers le peuple ?

    5
    1
      ben
      18 mai 2019 - 9 h 52 min

      LES VOYOUS SONT DU FLN ET RND + LES ISLAMISTES QUI REVIENNENT EN FORCE AVEC LA BÉNÉDICTION DU GOUVERNEMENT FANTOCHE

    Anonyme
    17 mai 2019 - 11 h 47 min

    les salafistes et leurs satellites islamistes,ils ont réussi,une chose ,;;;;;c’est faire détester l’islam partout et meme dans les coins les plus reculés de la planete,là ou des populations n’avaient aucun contact avec cette religion ,ou le musulman lambda est vu comme un térroriste potentiel !!!

    13
    Karamazov
    17 mai 2019 - 11 h 27 min

    Cher Abou Stroff, Zaaatar, et Zombretto,

    Iskizi moua d’entrer en effraction dans vos pieux échanges à propos de notre Divin Créateur.

    L’hadj Feuerbach a été le premier des Sohaba à avoir interprété la formule:  » Inna Lillahi wa illayhi radji3oun » en l’inversant.

    Je pense que Chikh Abou Karl El Marxi Radhia Allahou 3enhou est le seul à avoir matérialisé non seulement l’idée de Dieu Soubhanou mais toute autre idée. A savoir que rien n’existe en dehors de la matière . Rien n’interdit de penser que la production de l’idée puisse être influencée par les conditions de sa production: environnement matériel, ou mode de production si vous préférez une plus pieuse expression.

    Comment peut-on imaginer qu’une idée puisse exister sans substrat matériel ? De nos jours les neurosciences essaient de lire nos pensées dans notre cerveau à travers l’imagerie médicale, rien n’interdit n’interdit de penser que plus tard nous puissions communiquer par télépathie en implantant juste quelques nano-transmetteurs et récepteurs dans nos cervelles d’abrutis.

    Je pense aussi qu’il est fort possible que beaucoup de gens ne faisait pas le ramadhan ( le jeun qui a toujours existé avant l’islam dans la région) au temps du Prophète QSSL et que c’était un rituel anté-islamique qui n’était pratiqué que par certaines tribus. Et qui a été intégré dans la compilation du Coran par Athmane bessif. Sek qui explique que tout le monde ne le faisait pas comme le postule ce chercheur.

    Hassoun , Saha Ramdhankoum !

    9
    3
      Abou Stroff
      17 mai 2019 - 15 h 31 min

      Komrad Karamazov, je te salue!
      tu viens de poser un problème quasi-insoluble à la cervelle d’oiseau qui occupe une infime partie de mon crâne.
      en effet, supposons que des kouffars implantent quelques nano-transmetteurs et récepteurs dans nos cervelles d’abrutis.
      qu’allons nous transmettre et réceptionner? des réflexions hautement substantielles sur le sexe des anges? sur les bienfaits du ramadan sur les finances des abrutis que nous sommes? sur la longueur impressionnante du grand minaret de la grande mosquée de l’ex-fakhamatouhou? etc?

        Zaatar
        17 mai 2019 - 15 h 58 min

        Cher Abou Stroff je te salue,
        Mais ta réponse a pour ainsi dire répondu à la question et solutionné le problème. Tout est dans le minaret qui servira d’ascenseur spatial pour aller au paradis.

        1
        1
      Zaatar
      17 mai 2019 - 15 h 55 min

      Cher Karamazov je te salue,
      Rien n’existe en dehors de la matière. C’est du moins le constat scientifique affirmé dans tout notre univers. Même le vide possède une énergie ou, par la formulation quantique, des particules et antiparticules se créent et s’annihilent sans cesse et donc de la matière existe dans le vide puisqu’il y a équivalence entre matière et énergie.
      De ce fait, et pour l’idée, ça devrait être un corollaire trivial. Et pour ce cas particulier, le principe de cause a effet en découle en ce sens que non seulement elle est matérielle mais est totalement impactée par son environnement comme tu dis ou sa source de production. Tout est régi (dans notre univers) par les forces de la nature aux intensités fixées (point angulaire à la question de l’existence de Dieu) en rapport constant avec toutes les particules de matière et conditionnées par les paramètres de l’environnement ou du milieu de l’endroit de l’univers.

    Sidi
    17 mai 2019 - 9 h 44 min

    Pourquoi ramené tout au wahabisme ?
    La religion est simple et le prophète Mohamed nous a transmis la religion et à fait son devoir de messager et sceller la prophétie.
    Allah dit dans le coran qu’il a facilité la religion, il faut se référé au coran et la sunna.
    Ni plus ni moins, il faut avancé et retenir toute la religion et pas celle qui nous plaît et ont évite les textes qui nous déplaît.
    C’est ça la plus grande hypocrisie, faire les 5 pilier mais ont ne coupe pas la main du voleur et ont tue l’assassin.
    Pour moi le wahabisme c’est vous, vous parler de l’islam et de la démocratie occidentale….
    Vous prenez que les choses qui vous intéresse.
    Lorsque vous faite la chaada il faut accepter tout de l islam.
    Qui n aspire pas au partage, à la bonne entente, et à la justice, éradiquer les pauvres. Condamné le blâmable.
    Il y a que justice et équité avec les mois d’Allah mais pas celle de l homme.
    Ont l’as vu avec Bouteflika et depuis 62…ont a tout essayé, communisme, socialisme et aujourd’hui vous voulez continuer à suivre vos ennemis dans cette fausse idées de la démocratie.
    Il faut un président connaissant le coran par cœur qui soit juste et ayant la crainte d’Allah.
    Sinon ça marchera jamais pour nos peuple.
    Ont à de grand savant en Algérie, ont pourrait créé nous même nos livres et les distribuer dans nos pays et dans les pays musulmans qui nous suivront.
    Et stopper toute transaction et contrat avec les émirat quatar et Arabie.

    Les exiter du cerveau qui crient au scandale il faut juste les éveiller au lieu de les insulter.
    Et surtout il ne faut plus donner de l’importance à ces nouveau savant venu de je ne sais où qui balivernes à longueur d’année… Dire que le ramadan n’est pas obligatoire… Rappelez vous que bhl c’est un érudit et intellectuelle en France.
    Ils ont le statut qu’on veut bien leurs donné pour moi ce bhl est une grosse … ni plus ni moins.

    2
    15
    Chelabi
    17 mai 2019 - 0 h 52 min

    Quand on ne connait pas l’Islam et qu’on n’a jamais lu le Coran, il est fortement recommandé de faire des articles sur Kalb Ellouz. C’est en plus de circonstance. Quant à ce Djabelkheir, il ne connait des textes coraniques et de la sunna que ce que les orientalistes lui ont enseigné. Pas davantage!
    Ils sont légions de nos jours ceux qui comme lui travaillent d’arrache-pied pour dénigrer l’Islam et les musulmans tout en se disant musulmans. Une façon puérile de faire passer la pilule. Ce faisant, ces hâbleurs ne font que se leurrer car Dieu a révélé cette religion et Il en est le garant. Donc les jérémiades de DjabEchar (un nom qui lui va comme un gant) et le journaleux qui lui fait écho, c’est du pipi de chat. Ni plus ni moins. Wassalamu aala mani tabaa al houda.

    5
    21
      Le Berbère
      17 mai 2019 - 4 h 44 min

      Le Nom Chalabi, n’a à rien avoir avec les patronymes typiquement algériens et votre commentaire me le confirme. Personnellement, je ne connais pas ce chercheur en théologie de nom Saïd Djabelkhir mais les expériences qui ont déroulés dans le passé ont prouvé que les islamistes apprentis sorciers et incultes se comporte de la même manière comme des incultes sauvages à chaque ils sont affronté à des critiques qui touchent la foi islamique . Le déclin de la civilisation arabo musulmane ( malgré que les kharabes n’ont contribué) à été en grand parti causé par l’absence de l’esprit de la critique dans le sphère de la foi et les normes et règles doctrinales .A chaque fois un individu se dresse contre les idolâtres de wahabisme et de salafisme on le taxe par tous les noms de oiseaux..C’était pareil avec Malek Binnabi, et le très renommé Mohamed Arkoun qui à été inculpé d’apostasie par les fanatiques incultes qui squattent les mosquées de matin au soir à incriminé les gens qui ne pensent pas comme eux . Ps: je Dédié ce commentaire à la mémoire de Mohamed Arkoun Allah yerhmou.

      11
      2
      Zaatar
      17 mai 2019 - 5 h 45 min

      Dieu aurait pu tout faire sur mesure et a la mesure de l’islam et il n y aurait point eu de débat. Etant lui même le garant de cette religion, le tout-puissant, l’omnipotent et l’omniscient rien ne lui interdisait de faire en sorte que l’humanité se différencie par la religion d’une manière générale et que dans chaque religion il y ait des dissensions. Si le résultat que nous constatons est ainsi c’est que Dieu l’a voulu, sinon il aurait fait pour que ça ne soit pas ainsi.

      11
      2
        Chelabi
        17 mai 2019 - 10 h 56 min

        Je vais te répondre simplement. Dieu a créé le monde et dans ce monde, il y a l’homme qui est au centre de la création. Dieu lui a montré ses devoirs et l’a doté en même temps de la faculté de choisir : accepter de se soumettre à son ordre souverains et à ses prescriptions ou se rebeller.
        En effet, il aurait pu nous faire tous musulmans mais il ne l’a pas fait, laissant aux uns et aux autres leur libre arbitre. Le jour du jugement dernier chacun répondra de ses actes et nul ne peut dire je ne savais pas.

        6
        8
          Abou Stroff
          17 mai 2019 - 15 h 16 min

          votre rhétorique pourrait, certainement, être qualifiée de lapalissade.
          et la lapalissade est tellement évidente qu’elle manque de clarté.

          7
          1
          Zaatar
          17 mai 2019 - 15 h 30 min

          @Chelabi, je vous répond aussi simplement.
          Vous dites Dieu a créé d’homme , il lui a montré ses devoirs et en même l’a doté d’une faculté de choisir. Accepter de se soumettre à lui ou se rebeller.
          Donc par voie de conséquence Dieu ignore si l’homme va se soumettre ou va se rebeller.
          Il aurait pu nous faire tous musulmans mais il ne l’a pas fait. En d’autres Termes il a fait un choix de ne pas nous faire tous musulmans et de décréter par la suite dans la religion musulmane que les mécréants iront en enfer. C’est un peu injuste vis à vis de l’homme vous ne trouvez pas?

          8
          2
          Anonyme
          17 mai 2019 - 22 h 27 min

          Personellement je crois au jugement dernier et c’est une question de foi personelle. Puisqu’il y a un jugement dernier pourquoi les wahabistes et les salafistes veulent ils faire passer le leur avant celui de dieu? Charkou donc maa rabi soubhanou comme on dit chez nous. Chez nous en algerie on dit aussi “koul ouahad ou qabrou.” Comment expliques tu ya si chalabi la mort horrible de 200,000 algeriens aux mains de gens qui se disent pourtant musulmans. Le sont ils?

      Abou Stroff
      17 mai 2019 - 9 h 53 min

      je pense que le jeûne a un rapport direct avec l’idéologie d’une société archaïque où les couches sociales dominantes imposent leur domination par ………………………… la « magie » ou la religion.
      en effet, à partir du moment où le musulman lambda accepte, sans rechigner, de s’auto-infliger une punition (le jeune), il est psychologiquement enclin, encouragé et entrainé à accepter qu’autrui lui inflige des punitions (comme, par exemple trimer comme un esclave au profit d’autrui ou observer que la richesse qu’il (le musulman lambda) qu’il produit enrichit le patron au lieu d’améliorer son propre niveau de vie, etc.).
      moralité de l’histoire: il n’y en a aucune à part le fait indéniable que toutes les sociétés musulmanes sont des sociétés arriérées et que tout porte à croire que le processus d’arriération est toujours en marche.
      PS: qu’on ne nous raconte pas que les kouffars jalousent l’islam et les musulmans, car les kouffars sont trop pragmatiques pour jalouser une chimères et des peuples hors-histoire.

      10
      3
    Zombretto
    16 mai 2019 - 16 h 18 min

    Le fait est que les réponse aux questions religieuses ne se trouven pas dans les livres sacrés. Les réponses se trouvent dans les cervelles des croyants et de la société. Les croyants peuvent donner aux textes sacrés n’importe quel sens. Même si une phrase est très simple et claire comme de l’eau de roche, la cervelle humaine est capable de lui faire prendre un sens diamétralement opposé. Et l’islam n’est ni une exception ni le pire exemple. Aujourd’hui par exemple, il y a des centaines de millions de chrétiens qui disent que Dieu n’a rien contre les homosexuels et qu’il les aime autant qu’il aime ses autres « enfants ». On a donc des églises avec des prêtres ouvertement homosexuels et acceptés par des fidèles qui se disent chrétiens dévoués. Pourtant dans la Bible il y a plusieurs passages aussi bien dans l’Ancien que dans le Nouveau Testaments qui disent très clairement que l’homosexuel doit être éxécuté par l’épée. Aucun autre passage ne vient tempérer cette injonction. Chaque fois que la Bible mentionne les homosexuels c’est pour dire qu’il faut les tuer. Aucune exception, aucune pitié, rien ! Il faut les passer au fil de l’épée, point barre !
    Les chrétiens d’aujourd’hui acceptent l’homosexualité parce que la religion leur appartient et ils lui font dire ce qu’ils veulent. Ce n’est pas leur religion qui forme leurs esprits, ce sont leurs esprits qui forment leur religion. Et c’est la même chose avec l’islam : ils choisissent l’islam qu’ils veulent selon les époques et les lieux, et surtout selon le mode de vie matérielle dont ils jouissent ou dont ils sont affligés.

    13
    1
      Anonyme
      16 mai 2019 - 18 h 39 min

      Les livres sacrés ont été écrits il y a des centaines d’années et reflètent la mentalité de l’époque, bien sur qu’il faut évoluer et remettre les écritures dans leur contexte.

      10
      6
        Zaatar
        16 mai 2019 - 20 h 47 min

        Donc les idées de Dieu sont à mettre à jour par l’être au fur et à mesure des époques. C’est une drôle de façon d’adorer son dieu.

        7
        4
          Abou Stroff
          17 mai 2019 - 9 h 35 min

          je pense que toutes les religions sont des créations humaines qui répondent à deux objectifs clairement définis:
          1- dans une première étape, l’homme étant le seul être vivant à savoir qu’il va mourir, a créé la religion pour atténuer son angoisse existentielle. les hommes ont ainsi inventé un monde virtuel (meilleur, bien entendu) pour meubler leur après-mort. ainsi, toutes les religions ont leur paradis (d’autres religions ont, semble t il remplacé le paradis par la réincarnation) pour récompenser les plus « dociles » et leur enfer pour récompenser les plus « réfractaires ».
          2- – dans une deuxième étape, la religion est devenue, à cause de l’émergence d’un surplus économique (résultat du développement des forces de la production), une idéologie au service des couches sociales dominantes (celles qui ne sont pas impliquées dans les processus de production). c’est ainsi que les religions justifient et garantissent l’existence de l' »ordre existant » où des couches sociales « stériles » dominent les couches sociales qui triment.
          moralité de l’histoire: puisque dans chacune des religions, on peut toujours trouver la chose et son contraire, la seule attitude sensée est de confiner la religion dans la sphère privée et d’éviter qu’elle embrasse la sphère publique.

          5
          2
        Zombretto
        16 mai 2019 - 22 h 01 min

        Si les religions venaient de Dieu, elles ne changeraient pas. Elles seraient immuables, car Dieu est censé tout savoir et tout pouvoir, donc il n’est pas censé changer d’avis selon les époques et les lieux.

        8
        5
        Chelabi
        17 mai 2019 - 1 h 07 min

        Parce que selon toi, Dieu le tout puissant ne savait pas ce qui allait se passer le 16 mai 2019 ou ce qui se passera le 30 juin 5555? Il a donné procuration aux gens comme toi pour légiférer en fonction de leur ère ou en fonction de leur bon vouloir. Hada houa al djahl bi aaynih.

        7
        7
          Zaatar
          17 mai 2019 - 3 h 45 min

          Il a donné aux gens procuration pour légiférer en fonction de leur ère ou de leur bon vouloir? Ah bon!!! Je pensais que Dieu n’avait besoin de personne. Et puis ce qui s’est passé en 2019, c’est au bon vouloir de Dieu. Et ce qui se passera en 5555 c’est aussi au bon vouloir de Dieu. Personne ne pourra rien changer. S’il va y avoir de mauvaises choses Dieu l’aura voulu ainsi. Et de bonnes également.

          8
          1
          Anonyme
          17 mai 2019 - 15 h 16 min

          La question est pertinente et je n’ai pas la possibilité d’y répondre mais tentons de donner une réponse avec nos acquis actuels.
          La science, avec son savoir actuel, laisse ouverte la possibilité que l’univers puisse être là de lui-même sans intervention d’un créateur mais laisse aussi la possibilité ouverte que l’univers soit l’oeuvre d’un créateur, ce qui est par contre sur et certain, c’est que ce créateur n’a jamais chercher à se faire connaître auprès d’un élu, si créateur il y a, il est l’origine de tout et la fin de tout, ni plus ni moins.

          1
          1
          Zaatar
          17 mai 2019 - 18 h 20 min

          @anonyme
          17 mai 2019 – 15h16
          Dieu peut exister comme il peut ne pas exister. La théorie des multivers engendrant des univers comme le nôtre est tout à fait plausible. Et elle stipule que ça tout le temps été ainsi depuis la nuit des temps et ça le sera encore jusqu’à l’infini. Donc il n’est pas certain qu’il y ait une fin, des univers s’entend, et il est très probable qu’il n y ait pas eu de commencement, des multivers s’entend.

      Abou Stroff
      17 mai 2019 - 9 h 19 min

      Zombretto, je te salue!
      tu viens de disséquer, entre autres les VIème et VII thèses sur Feuerbach de Marx qui disent ceci:
      VI. Feuerbach résout l’essence religieuse en l’essence humaine. Mais l’essence de l’homme n’est pas une abstraction inhérente à l’individu isolé. Dans sa réalité, elle est l’ensemble des rapports sociaux.
      Feuerbach, qui n’entreprend pas la critique de cet être réel, est par conséquent obligé :
      1- De faire abstraction du cours de l’histoire et de faire de l’esprit religieux une chose immuable, existant pour elle-même, en supposant l’existence d’un individu humain abstrait, isolé.
      2- De considérer, par conséquent, l’être humain uniquement en tant que « genre », en tant qu’universalité interne, muette, liant d’une façon purement naturelle les nombreux individus.

      VII. C’est pourquoi Feuerbach ne voit pas que l’  » esprit religieux  » est lui-même un produit social et que l’individu abstrait qu’il analyse appartient en réalité à une forme sociale déterminée.
      ce serait indécent de mon auguste personne d’ajouter quoi que ce soit à ce qui vient d’être lu, n’est ce pas?

        Zombretto
        17 mai 2019 - 12 h 27 min

        Salut Abou Stroff !… En effet, que peut-on dire de plus ?
        Je pourrais ajouter ceci, qui est mon opinion et analyse personnelle : dans les époques passées, depuis les premiers balbutiements de la société humaine, les membres de la classe dominante qui inventaient les esprits et les dieux y croyaient eux-mêmes. Le sorcier qui exorcisait les esprits maléfiques et adorait les esprits bénéfiques et puissants ne faisait pas que tromper son audience avec des sornettes qu’il avait imaginées de toutes pièces. Il croyait réellement à leur existence et croyait réellement avoir été investi par eux de certains pouvoirs. Souvent aidé par des hallucinogènes différents connus par l’homme depuis des millénaires, il voyait physiquement ces esprits et en avait peur comme tout le monde autour de lui. On peut dire que le shaman lui-même et la classe dominante au service de laquelle il officiait étaient victimes en même temps que créateurs de l’idéologie qu’ils avaient créee plus ou moins inconsciemment. Je suis sûr qu’il y a toujours eu des individus plus futés que les autres et qui ont toujours su que tout ça n’était que de la supercherie, mais en général toute la société, toutes les classes y croyaient.
        Aujourd’hui par contre, la vaste majorité des membres des classes dominantes ne croient plus à ces superstitions. Ils redoublent d’efforts pour maintenir ces croyances vivantes dans les esprits de la populace, afin bien sûr de perpétuer les rapports de production en leur faveur, mais eux-mêmes savent que ce sont des sornettes. Comme ces cheikhs saoudiens qui vont se souler et s’adonner à toutes les débauches en dehors de leur pays, ou ces grands capitalistes américains qui créent des « musées » bibliques à coups de centaines de millions de dollars.

    DYHIA-DZ
    16 mai 2019 - 14 h 51 min

    Il y’a un appel au meurtre.
    Où est la justice ????????????????

    20
    1
      Mohamed
      19 mai 2019 - 5 h 06 min

      Bientôt un autre éclairé et progressite et moderne
      qui à tout compris sur tout .
      Bien rasé avec un beau costume européen va nous expliquer que la prière n’est pas obligatoire et que les 5 pilliers de l’islam sont inutile ainsi que la shaadda
      et que nous pouvons boire de l’alcool ect ……
      On n’y est on vit actuellement les signes annoncés par notre Prophète .
      Qu’Allah nous guident et nous protègent

    Kahina-DZ
    16 mai 2019 - 14 h 30 min

    La tradition patriarcale obscurantiste de l’Arabie Wahhabite est devenue une religion en Algérie et ailleurs.
    Réciter le coran comme des perroquets sans réfléchir, est l’emblème de la religion de Abassi et ses adeptes ou ses afghans de la décennie noire.
    Et pourtant réfléchir est un devoir en islam. Mais dans une dictature religieuse bien ficelée par des charlatans ignares, se poser des questions et réfléchir c’est Haram. Il y’a un risque d’un éveil…Il faut faire patienter la misère jusqu’à la rencontre des 70 Houris. Quelle misère intellectuelle !!! Quelle stérilité !!

    21
    2
    Zombretto
    16 mai 2019 - 12 h 31 min

    La religion fait partie de la culture (de l’idéologie plus exactement) d’une société, pas l’inverse. Elle en est une des facettes et elle en dépend. Quand la cutlure change, la religion change. Et c’est pour ça que les sociétés font des interprétations de leur Ecritures sacrées qui changent de siècle en siècle, de génération en génération. Aujourd’hui, à cause des conditions matérielles dans lesquelles vivent les musulmans, la culture pousse à une interprétation rigoureuse de la religion. Concernant le jeûne, les musulmans d’aujourd’hui croient qu’il vaut mieux crever de faim que de bouffer ou boire pendant la journée de Ramadan. Ils n’acceptent aucune exception. Pourtant il suffit de lire le Coran pour voir que ce n’est pas du tout le cas. Pas besoin d’éxégète avec une longue barbe blanche et des décennies d’étude, il suffit de lire et de se faire confiance à soi-même qu’on est capable de comprendre une phrase en arabe : le Coran dit que si on est malade ou en voyage on peut bouffer et compenser plus tard, mais il dit aussi qu’Allah ne veut pas rendre la vie difficile au croyant et que si on ne supporte pas on n’a pas besoin de le faire. Et il va plus loin, en disant وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ . Wa 3ala elladhina youtiqounahou… c’est à dire que pour ceux qui peuvent le supporter, ils peuvent nourrir un pauvre au lieu de jeûner. C’est bien clair : si vous êtes capables de supporter le jeûne mais que vous décidez de ne pas jeûner, nourrissez un pauvre et Allah ne vous en voudra pas. Le Coran ajoute qu’il est préférable de jeûner quand-même, mais il n’en fait pas un crime ou un péché si on ne le fait pas. On peut même interpréter wa 3ala elladhina youtiqounahou comme signifiant ceux qui peuvent se permettre de nourrir un pauvre, et non pas ceux qui peuvent supporter le jeûne, auquel cas le jeûne lui-même deviendrait complétement facultatif dans le Coran.
    C’est comme la consommation de viande de porc aussi. Les musulmans aujourd’hui veulent que le simple fait de toucher un cochon vous achète un billet aller-simple en enfer, alors que le Coran dit que si vous êtes dans une situation où vous devez en bouffer, allez-y, remplissez-vous la panse et Allah comprendra.

    11
    1
    Abou Stroff
    16 mai 2019 - 12 h 01 min

    je pense que la vermine islamiste est une partie intégrante du monde ancien qui ne veut pas mourir.
    ce monde ancien est le monde dont la reconduction repose, essentiellement, sur la distribution de la rente et non sur le travail. or, il s’avère que le TRAVAIL est ce qui permet à l’être de l’homme de connaitre la tridimensionnalité du temps et d’envisager un futur qui ne soit pas la répétition du présent, lui même, répétition du passé. le « travailleur » (prolétaire ou serf ou esclave) saisit, que le système qui l’avilit peut être dépassé à partir du moment où il réalise que le mode de fonctionnement du dit système repose sur sa propre exploitation et que son « maitre » n’est maître que parce qu’il s’approprie une partie de son travail (sous la forme de l’appropriation du surtravail).
    par contre, dans un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation, le travail n’est point une catégorie centrale puisque cette dernière est, essentiellement, occupée par la rente. les couches rentières monopolisant la distribution de cette dernière, peuvent, ainsi, dominer la formation sociale grâce à une distribution judicieuse de la rente, distribution qui favorise l’émergence de clients, êtres amorphes et incapables de se prendre en charge.
    or, le client qui ne travaille pas mais reçoit des miettes de rente de la part d’autrui (un démiurge?), est totalement hermétique à l' »innovation », saisit son vécu comme un processus répétitif sans fin et est incapable de remettre en cause son statut de proto-humain ou d’être humain incomplet. ce statut ne peut, objectivement et subjectivement, que favoriser la reconduction et la pérennisation du monde ancien qui ne veut pas mourir.
    PS: si nous admettons que « la critique de la religion est la condition préliminaire de toute critique » (K. Marx), alors il nous faut admettre que Saïd Djabelkhir, entre autres penseurs, est en train de mettre en place, notre sortie de la pré-histoire (le monde ancien qui ne veut pas mourir) dans laquelle veut nous enfermer la vermine islamiste à travers toutes ses composantes.

    16
    5
    Tin-Hinane
    16 mai 2019 - 11 h 26 min

    Si seulement ils nous ramenaient 14 siècles en arrière! c’est qu’ils nous mènent vers le chaos, ils nous plongent dans la médiocrité et la bêtise, ils nous imposent leur indigence intellectuelle et leur absence de pensée, ils nous font subir leur brutalité et leur violence. Ils pratiquent un islam concocté par la Grande bretagne et les juifs qui ont installé les félons saoud sur le trône d’Arabie et tant que cette secte maudite gardera les lieux saints de l’islam nous aurons affaire à cette engeance. L’occident judéo-chrétien n’a qu’un seul but détruire l’islam et ils ont trouvé preneurs dans tous les pays musulmans hélas! tous les ignorants, les paresseux, les ignares, les abrutis ont été recrutés par les anglo-saxons et leurs sbires les saoud et sont venus grossir la secte salafiste. C’est sans hésitation qu’ils se sont mis au services de l’occident et des juifs, c’est sans hésitations qu’ils ont été jusqu’à égorger les propres membres de leurs familles pour obéir aux ordres de l’internationale sioniste. Tant que nous ne les aurons pas jugés ils continueront à se pavaner et c’est juste insupportable. De toutes façons il n’y a aucune polémique à avoir avec eux, ils sont inintelligibles pour les gens intelligents, ils sont dans le crime et ou on les arrête et on les juge ou on se tait et on les laisse continuer dans la politique de la « Rahma » qui leur permis de continuer à sévir. Il serait peut-être temps de remettre les choses à l’endroit.

    18
    3
      Elephant Man
      16 mai 2019 - 12 h 30 min

      @Tin-Hinane
      Excellent commentaire et analyse.
      Je prends également l’exemple de la France où le fameux Islam « de France » (qui ne veut rien dire) est géré exclusivement par les judéosonistes d’ailleurs Attali au congrès juif mondial 2014 a déclaré il est fondamental pour la survie d’IsRatHell ….d’aider à la création d’une bourgeoisie musulmane.
      Dans les faits les imams qui passent dans les meRdias dont un ancien intégriste repéré par les RG et devenu le chantre de l’entité sioniste qui parle français comme une vache espagnole la caricature de l’immigré illettré. Autant qu’ils ne représentent qu’eux-mêmes et celui qui les a créés l’Etat français et pas les français musulmans, ils s’illustrent dans les meRdias que pour de la propagande antisémitisme VIRTUEL, terrorisme non pas sioniste mais islamiste ….. C’est Sarkozy cet islamophobe notoire qui est à l’origine du CFCM (conseil français du culte musulman) dont le CRIF a validé le new bosd qui rejette le terme islamophobie quant aux structures CCIF « les musulmans » financement Soros.

      9
      4
        Anonyme
        17 mai 2019 - 8 h 36 min

        Est-ce Dieu qui t’inspire à rabâcher à longueur de posts les mêmes litanies qui trahissent de ta part une certaine haine, pour ne pas dire une haine certaine?
        Prends-tu les quelques millions de musulmans de France pour des abrutis manipulés par des sionistes intelligents.
        Etre musulmans en France signifierait-il qu’on soit débiles, fanatiques
        Ce que veulent les Musulmans en/de France c’est qu’on leur foute la paix et qu’on ne mêle pas la politique avec la religion et inversement.
        Les imams dont tu parles sans citer leur nom; évidemment, ont un langage mesuré et raisonnable car ils sont les gardiens et animateurs de la seconde religion de France. Maintenant, il coexiste dans ce pays des religions qui proviennent de tous les horizons du fait de la constitution de la population française.
        En outre, les musulmans en France vivent dans un pays laïque, il n’y a pas de religion d’état et tu n’es pas rejeté ni fustigé à cause de ta croyance comme en Pologne, Hongrie, Tchéquie, …
        Oui, il faut que les musulmans de France s’organisent et cessent de mettre en avant leur origine nationale qui n’ a rien à voir avec le fait de croire en Dieu (qui est le même pour toutes les religions d’ailleurs, mais ceci est une autre histoire)
        Le débat sur la perception de l’Islam à la lumière des évolutions sociologiques et scientifiques du monde se posent aussi pour les musulmans de/en France.

        1
        5
    Anonyme
    16 mai 2019 - 10 h 37 min

    Merci pour cet article-
    Je vais encore plus loin en disant:
    Je ne veux pas aller au paradis, kech wahed ysselni!
    Je jeune parfois quand et comme je veux pour des raisons de santé, c´est tout!
    Je refuse d´etre impuissant ainsi que la soumission à qui que ce soit, sauf à ma raison!
    Dieu ne m a pas crée pour que je ne compte pas!

    25
    3
    Abou Langi
    16 mai 2019 - 10 h 36 min

    Pourquoi fanatisme et pas cultualisme ? Ou religion pratique ? Peut-il exister un islam sans islamisme.ou une religion purement théorique ou abstraite?

    Bon, On ne saurait dire qu’effectivement le problème effectif de toutes les religions réside justement dans le culte. D’où la question principale : est-il nécessaire de vouer un culte personnifié a la déité à laquelle on croit ? Mais dans ce cas nul besoin de religion et on devient déiste si l’on croit à l’existence d’un démiurge à l’origine du monde.

    Enfin, je crois que l’approche rationnelle qui consiste à fonder la critique de la religion sur l’exégèse ,l’interprétation, de la religion comme vérité divine et non sur la véracité de la divinité n’a aucune chance d’aboutir à une rationnalisation de la religion. Car le spiritualisme consiste plutôt à en sortir quand on est arrivé aux limites de l’approche scientifique.

    Qu’est-ce qu’il y avait avant le Big- Bang  ?

    10
    4
      benchikh
      16 mai 2019 - 22 h 43 min

      le « Big Bang  » est un terme qui utilisait pour décrire un phénomène d’un désordre .Mais la nature vit dans ordre parfaitement organisé .On a parlé du réchauffement climatique ,on est au mois de mai ,il neige partout.???

      Zaatar
      17 mai 2019 - 4 h 10 min

      Cher Abou Langi je te salue,

      Qu’est ce qu’il y avait avant le big bang?
      Question d’actualité en ce moment à laquelle la science ne répond pas, pour l’instant, mais propose des pistes tout à fait plausibles au gré des theories qui s’écrivent notamment les super cordes.
      Pour tracer un contour adjacent au religieux, je dirais si les theories scientifiques arrivent à unifier la quatrième force qu’est la gravité aux 3 autres, cela sous tendrait à dire que l’univers découle d’une seule force ou d’un seul événement, et on penserait alors à Dieu. Même si la transformation, dans les deux sens, entre la matière et l’énergie, on ne sait pas du tout comment ça se passe et qu’est ce qui se passe, ni ce qu’est l’énergie noire ainsi que la matière noire, cela est du au fait qu’à l’échelle de la particule tout est régi dans le quantique.
      La seconde suggestion repose sur l’existence de multivers. Comme tout est régi par le quantique, la probabilité pour qu’un univers comme le nôtre avec tous ses paramètres mesurés et nécessaires pour donner naissance à la vie, n’étant pas nulle, suggère l’existence de multiples univers, chacun ayant ses propres paramètres. La mise en évidence des trous de vers, dont la théorie d’Einstein suppose l’existence, la connaissance des trous noirs, dont on vient de prendre pour la première fois une photo pourraient conduire à une telle affirmation. Par conséquent on en déduira que ça tout le temps été ainsi depuis la nuit des temps et que ça évoluera ainsi indéfiniment.

    faynet
    16 mai 2019 - 9 h 16 min

    Ils se comporte en donneur d’ordre, même au temps des FOUTOUHATES, les musulmans n’étaient pas aussi dur envers ceux qui débattaient en matière de théologie, ils argumentaient en se référant au coran et sunna comme seul source avec les 4 imams et n’inventaient rien. Alors je me demande pourquoi écouter ces gens et ignorer les autres imam. L’inintelligence de ce type d’expression = « je vous recommande de lire les versets relatifs au jeûne, qui sont très très simples à lire et à comprendre » est caractéristique des discours que nous renvoi les salafistes car ils nous prennent pour des attardés mentaux et qu’eux seuls détiennent la vérité et que nous sommes incapables de comprendre et eux seul ont cette capacité. En somme quand je les entend parler je n’entend que = JE VOUS ORDONNE dans tout leurs discours. En finit par écouter ce que dit l’homme qui se sert de la religion pour imposer sa loi, une sorte de pharaon des temps moderne.

    11
    2
    Djazaïri
    16 mai 2019 - 8 h 35 min

    Ce que dit Said Djabelkhir n’est pas nouveau. Cela fait des années que l’islamologue Mohamed Chahrour dit la même chose avec plus de détails (consultable sur youtube) . D’après ce dernier, cette non obligation est liée au fait que dans certaines contrées et dans certaines professions il est très difficile à une personne même en bonne santé de faire le ramadan. C’est une question de bon sens et surtout strictement individuelle, mais laisser le croyant pratiquer comme il veut n’est pas du goût des obscurantistes…

    21
    1
      Anonyme
      16 mai 2019 - 11 h 36 min

      Suivez l islamologue Mohammed Talbi ..il a des explications tres modernes et exactes du Salafisme…de la Sunna…de la Charia…et de leur
      influence sur le monde musulman depuis la naissance de l Islam….tres interressant..

      6
      1
    Merci
    16 mai 2019 - 8 h 17 min

    Regardez les vieux films de l’Algérie des années 60-70, vous ne verrez aucun quidam en barbe et qamis dans les rues, aucune femme en hidjab ou dejbab qui traine par terre.
    L’Algérie était algérienne, moderne et tournée vers l’avenir. La coopération industrielle et scientifique se faisait avec des Belges, des suisses, des allemands, des russes etc..
    Merci à Chadli, Taleb Ibrahimi et à tous les importateurs de « professeurs » analphabètes d’Egypte, d’irak, de palestine et de syrie pour bien nous arabiser et nous islamiser.
    Maintenant nous sommes devenus de bons arabes musulmans.
    Merci !

    34
    3
    Salim
    16 mai 2019 - 8 h 08 min

    Bonjour a tous!
    ENFIN ! Le nœud se dénoue, il etait tant.
    Je salut le courage du journaliste qui soutient ouvertement Saïd Djabelkhir, cette interprétation de la religion ecrite de la main de l homme, nous a plongé dans les ténèbres est le moten moyen-âge depuis trop longtemps, pendant que les émiratie avance ! Eux construises des universités, des ecoles ,qui sont l’essence même d’un peuple tourné vers l’avenir, et nous nous parlons a longeur de journée de femme vierge de paradis et d’enfer !! Et nous construisons la plus grande Mosquée du monde ! Ouin rai hinn !! Nous sommes devenus, nous les Andalous la risée du monde « arabe ».
    @Saïd Djabelkhir, je vous dit bravo, et je vous suggère de postuler pour le poste de ministre des cultes, contre Mohamed Aissa, je vous soutiendrai de toute mes forces, j’espère qu’il y aurra des courageuses et courageux Algeriens qu’il le soutiendront publiquement, Y’en a marre mèn ces charlatans et imposteurs.
    Mr Saïd Djabelkhir, Au nom de l’Algerie, je vous decerne la médaille du courage.
    Merci

    24
    Soldat Schweik
    16 mai 2019 - 7 h 05 min

    C’est ce régime mafieux de gininars serakines- heggarines- beggarines issu du putch de 1962 qui a fait le lit de ces intégristes obscurantistes afin de consolider son pouvoir illégitime tout en muselant toutes les voix progressistes algeriannistes.
    Totale et inconditionnelle solidarité a M Djabelkhir face a tout ces chevaliers de l’apocalypse et des tenebres

    24
    2
    Yes
    16 mai 2019 - 6 h 04 min

    On est en train d’endoctriner les gens effectivement par du par cœurisme même à l’école qui n’invulque pas l’esprit d’analyse, l’esprit critique… Pour la religion ya qu’à voir les concours de récitation du Coran fi ramadhan,des enfants à qui on fait réciter des versets mais sans peut être les comprendre; genre  » je connais l’air mais pas les paroles » . Idem pour les concours de l’adan,au lieu d’expliquer aux enfants le sens de ce qu’ils récitent,au moins les versets relatifs à la vie en société.

    25
    4
    Zaatar
    16 mai 2019 - 3 h 56 min

    La diversité de la compréhension ainsi que celle de l’interprétation des textes religieux ne pose t’elle pas de véritables questions à la société, notamment l’exercice effectif du culte?

    24
    2
    UMERI
    15 mai 2019 - 23 h 13 min

    En Australie, un imam a déclaré, que le ramadan, a été prescrit par Dieu, aux nantis, afin qu’ils sentent ce que c’est d’avoir faim, car les pauvres, les plus démunis, font le jeune, chaque jour, puisque la faim les torture quotidiennement. Ces illuminés, ne sont mandaté, ni par Dieu,ni par son prophète, pour s’attaquer à un homme plein de sagesse, qui cherche à faire progresser l’islam, décrié dans le monde, à cause de l’attitude néfaste des intégristes, lesquels, loin de renforcer l’islam des humbles, ne font que le discréditer, en contribuant a l’humiliation des musulmans sains de corps et d’esprit.

    37
    7
    el mehdi Bellamine
    15 mai 2019 - 23 h 08 min

    Je ne n’ai pas vu l’intervention de ce monsieur, mais j’ai lu votre commentaire. Sans être extrémiste, intégriste ou autre quidam de cet acabit, je suis musulman pratiquant et fier de pratiquer ma religion depuis une soixantaine d’année. Sans être également un théologien ou un exégète des Livres Saints, je vous recommande de lire les versets relatifs au jeûne, qui sont très très simples à lire et à comprendre pour qui veut bien se donner la peine de se documenter sur le sujet qu’il traite avant de prendre parti. Alors une seule recommandation monsieur Ait Amara, pour être crédible consacrez-vous aux thèmes que vous maîtrisez le mieux si tant est que vous excellez dans un domaine quelconque, avant d’entreprendre des voyages dans des domaines où l’issue est incertaine pour vos pérégrinations.

    16
    90
      Anonyme
      16 mai 2019 - 5 h 54 min

      Me el Mehdi bellamine,ait Amara ne fait que dire ce que ce théologien djabelkhir a déclaré. Djabelkhir est un théologien connu et reconnu,ceux qui l’attaquent devraient débattre avec lui au lieu de le condamner comme vous faites. C un débat d’opinion c pas par les menaces et lynchages qu’on défend son point de vue. Si non a défaut d’argument ça devient du fanatisme,et on est en plein dedans,Allah yester.

      53
      4
    benchikh
    15 mai 2019 - 22 h 21 min

    moi je pense ce truc de déformation islamique contre une perfection divine dans le Coran sacré n’a abouti à rien au contraire, il s’est rendu contre eux .Les révélations de Selman ,l’attaque d’un cargo navire qui appartient à Emirate ,le sabotage d’une base pétrolière en Saudi pour ne pas dire Arabie parce qu’ils ne sont pas des Arabes se royaume Juif-Turque, l’envoi de 12000 yankee pour protéger pétrole et les serfs juifs avec leur robe toute blanche.

    4
    17
    Clovis
    15 mai 2019 - 21 h 21 min

    Bravo pour votre article. Il faut avoir le courage de soutenir le theologien Said Djabelkhir contre les retrogrades obscurantistes qui se pretendent musulmans alors qu’ils ne sont que de minables incultes religieux. Que penser aussi de la volte face saoudienne a propos du voile il y a quelques mois : apres avoir presente le port du voile comme etant un dogme intangible pendant des decennies, ne voila t il pas, que pour plaire a l’occident et vouloir montrer hypocritement un visage moderne, leurs religieux declarent que ce n’etait pas une obligation religieuse mais societale. Que doit on penser alors de ces soit disant religieux qui ne respectent plus leur credo d’hier. Cela confirme donc qu’il ne faut leur accorder aucun credit. Et toutes nos soeurs a qui on a impose cette regle, ou qui se l’ont impose elles meme croyant obeir a une regle divine, devraient se rendre compte que c’est une tromperie et une manipulation par les obscurantistes voulant avilir la femme et voulant montrer par la la croissance de leur ideologie. Cela peut etre aussi au minimum une erreur d’intrepretation par ceux qui croyaient bien faire. En islam on ne doit rien imposer. La croyance et la pratique religieuse est une affaire individuelle qui ne doit etre soumise a aucune pression ou aucun jugement par des tiers incultes qui se prennent pour la main de Dieu sur terre, ce qui est un peche. Et ce comportement infividuel sera juge par Dieu et lui seul. C’est une affaire entre Dieu et le croyant, sans aucun intermediaire. L’islam de nos aieux est humaniste tolerant et ouvert. Et revenir a l’islam des lumieres de la science et du savoir devrait etre une priorite. Le salafisme, le wahabisme et autres versions devoyees de l’islam n’ont pas de place chez nous.

    51
    3
      Anonyme
      16 mai 2019 - 12 h 00 min

      @ Clovis  » Que penser aussi de la volte face saoudienne a propos du voile il y a quelques mois : apres avoir presente le port du voile comme etant un dogme intangible pendant des decennies, ne voila t il pas, que pour plaire a l’occident et vouloir montrer hypocritement un visage moderne, leurs religieux declarent que ce n’etait pas une obligation religieuse mais societale. »
      Oui ils ont parfaitement raison…aucun mot dans le coran n impose le voile…ne parle des cheveux de la femme…D ailleurs le celebre Islamologue Mohammed TALBI l a bien explique il y a plusieurs annees…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.