Pourquoi le Tunisien Moncef Marzouki règle ses comptes avec Bouteflika

Tunisie Marzouki
L’ancien président tunisien Moncef Marzouki. D. R.

Par Kamel M. – Les médias marocains n’ont pas raté l’occasion que leur a offerte l’ancien président tunisien Moncef Marzouki. Son appel à la réouverture de la frontière avec le Maroc a été applaudi des deux mains à Rabat où les propos de l’ancien locataire du palais de Carthage sont considérés comme étant «en phase avec les déclarations d’El-Othmani (le Premier ministre marocain, ndlr) de la semaine dernière». «Moncef Marzouki parie beaucoup sur le hirak en Algérie pour une réouverture des frontières avec le Maroc et une relance du projet maghrébin», commente-t-on, sur un ton jubilatoire, chez nos voisins de l’Ouest.

Mais, dans leur euphorie, les médias marocains font une révélation de taille. Ils expliquent pourquoi Moncef Marzouki qui, pourtant, ne tarissait pas d’éloges sur l’Algérie – la «grande sœur», comme il aimait à le répéter –, dont le soutien à la Tunisie exsangue sous son règne éphémère a sauvé ce pays de la faillite, en veut à mort à Abdelaziz Bouteflika qui lui aurait tourné le dos et aurait soutenu son rival, Béji Caïd Essebsi. Il y fait allusion en accusant le président démissionnaire d’avoir «téléguidé» une «contre-révolution» à partir d’Alger. «Peu de Tunisiens savent à quel point le régime algérien déchu a contribué à la victoire de la contre-révolution en 2014», ressasse Moncef Marzouki.

Les médias marocains explicitent la pensée de l’allié invétéré du Makhzen, estimant que ce dernier «fait allusion aux nouvelles ayant circulé il y a cinq années faisant état d’un éventuel soutien financier de Bouteflika à son adversaire, Béji Caïd Essebsi, lors de l’élection présidentielle de décembre 2014». Les médias marocains confirment, par là même, la collusion entre l’ancien président tunisien et le roi du Maroc, en affirmant que Bouteflika «ne voyait guère d’un bon œil la proximité entre Moncef Marzouki et le roi Mohammed VI», en justifiant cette «animosité» algérienne par le fait que Moncef Marzouki eût «réservé son premier voyage officiel au Maroc» en 2012 et qu’«une semaine auparavant, à Addis-Abeba, il plaidait pour un retour du Maroc à l’Union africaine».

On comprend mieux l’engouement de Moncef Marzouki qui exulte depuis la chute de son «ennemi» à Alger et chérit l’espoir que le nouvel establishment qui naîtra du hirak algérien revoie sa copie et l’aide, sans doute, à reconquérir le pouvoir dont Bouteflika l’a «privé».

K. M.

Comment (48)

    Anonyme
    24 mai 2019 - 19 h 28 min

    Tirer sur des ambulances, et leurs morts, ce n’est pas de l’éthique politique
    La modération, la retenue, et la sagesse seraient meilleures pour certaines personnalités

    7
    6
    Patriote
    24 mai 2019 - 10 h 39 min

    Ce truculent personnage au service des officines étrangères nuisible à notre pays se permet d’accuser notre chère patrie l’Algerie de son échec à la tête de l’état tunisien. Si vs avez eu des soucis avec le trublion Bouteflika, de grâce ne citez pas l’Algerie . Concernant notre frontière avec notre voisin de l’ouest , en quoi ça vs intéresse, ? La frontière sera ouverte lorsque notre voisin aura le pouvoir de nous vouloir du bien . Pour l’instant ce pays est une marionnette au service des officines nocives à notre chère patrie . Notre armée et nos services de sécurité de concert avec le peuple sont les seuls à décider de l’ouverture de notre frontière de l’ouest. Gloire à notre armée et services de sécurité et à nos valeureux chouhadas .

    24
    25
      zartel
      24 mai 2019 - 14 h 16 min

      Non mon ami, l’ ANP, n’a rien avoir avec la politique, le peuple algérien est souverain, lui seul peut décider de l’ouverture ou de la fermeture des frontières avec nos voisins. L’ armée est là, juste pour mettre en pratique la décision prise par le peuple Algérien (l’armée au service du peuple et non l’inverse).
      Personnellement, je suis pour la fermeture des frontières avec la Tunisie et surtout avec le Maroc, car c’est deux pays sont de nature à mettre en péril au profit de l’Europe sioniste. Moncef Marzouki et le roi Mohu 6 c’est du pareil au même.

      15
      8
    Mme CH
    24 mai 2019 - 2 h 15 min

    Ah! Ces dirigeants marocains et tunisiens sont tous des ingrats, des hypocrites, des vauriens et des caméléons qui ne savent pas de quelle couleur ils sont lorsqu’ils se regardent dans une glace…..!!! Ils ont toujours mordu la main qui les nourrit et qui les a sauvés de la grande vadrouille…! Les prochains dirigeants élus par le peuple respecteront le choix du peuple: les frontières doivent rester hermétiquement fermées avec le Maroc de Azoulay et bien surveillées avec la Tunisie protectorat de FaFa et base militaire des USA….!!! Ils ont chassé les hirondelles lors d’un printemps zarabe et voilà le résultat, c’est l’hiver pendant toute l’année…!

    20
    10
    Attention douteuse !!!!!
    24 mai 2019 - 1 h 45 min

    Pourquoi cette acharnement de l’ouverture forcé de nos frontières sachant que les premiers à les avoir fermé était le Maroc et ils le sont encore ! Ils y cherchent quoi ?!!! Je rappel que le Maroc n’est pas le seul à le vouloir cette ouverture rusé et forcé qui nous coutera très cher !!

    34
    10
      Algerien Pur Et Dur
      24 mai 2019 - 20 h 54 min

      A ma connaissance, c’est Zeroual qui a ferme la frontiere suite au mauvais traitement des touristes algeriens au maroc pas H2.

      5
      7
    El Wifak
    23 mai 2019 - 21 h 25 min

    L’ingratitude de nos voisins on leurs offres tout monde et merveille, en reconnaissance ils nous offrent les des traîtres et les escrocs, les Bouteflika Louh Belaiz Ould abbés Chakib Ould Kaddour et les Saidani Tliba Ould Khelifa Djemai, bientôt nous aurons notre vraie république dirigée par nos propres enfants Amine

    29
    10
    amirouche
    23 mai 2019 - 21 h 18 min

    ya Monsieur le clochard essoukarji taa Merzouri y aura ni grand maghreb ni petit Maghreb, la frontière restera fermée, laissez nous tranquille hamna yakfina ya wahd les suceurs de sang. y a plus de lait chez la vache d’Algérie circuler y a rien a cirer.

    32
    8
    Moha
    23 mai 2019 - 18 h 50 min

    Salam yal khawa,
    Comme lu dans un des commentaires plus bas, ce clown de Mouncef se contredit, car dans une de ses déclarations il dit que l’Algérie est le seul pays et de loin qui lui a fait le moins du mal, et maintenant que son Boutesrika est parti, il le critique (quand le chat n’est pas là, les souris dansent). Vous savez, que ce soit la Tunisie ou le Maroc, ils sombrent dans des crises économiques sans précédent, donc ils se tournent vers l’Algérie de Boutekhriba pour payer les pots cassés, vous savez pourquoi ? c’est simple, parce que ce trio de président (Algérie, Maroc, Tunis) a le même maitre, l’OTAN et USA veulent mondialiser ces pays, ils veulent une union Maghrébine à la sauce ROYALE, pourquoi, parce que à date le royaume de Mekhzen fait tout ce qu’ils veulent sans même poser de questions et que tous ses sujets lui baise la main et les babouches et ils nous veulent tous de même. Ainsi le Maroc pourra dominer le Polisario qu’il pourra offrir sur un plateau d’argent à ses maitres les américains. Ça va de soi, il va donc sans manquement, rendre l’Algérie et ce qui reste de la Tunisie des nouveaux horizons pour la drogue et la prostitution tout azimut, bref la distruction total de nif, el horma wa redjla dyalna.
    Voici mon message à ces 2 pays voisins, DZAIR BLADNA WANDIROU FIHA RAINA, et par la suite, on viendra pour libérer nos frères et sœurs de Tunis et du Maroc nchalah. Si vous voulez un Maghreb unis alors ça sera à la sauce algérienne (NIF WAL HORMA), ona rien contre les peuple du Maroc et de la Tunisie, mais il faut absolument que les peuples de ces deux pays fassent comme nous (Dir ki djarek wala hawel bab darek), il faut qu’ils se libèrent eux aussi, car ces 2 pays, n’ont ni démocratie ni liberté et el horma est quasi absente.
    Alors peuple d’HOMMES LIBRES DE L’ALGÉRIE, IL FAUT CONTINUER EL HIRAK, VOUS VOYEZ QUE L’ENNEMI N’EST PAS LOIN ET ABOI QUAND SON MAITRE LE LUI ORDONNE, il ne faut pas nier nos voisins, ils sont très importants pour nous, mais voyez-vous, ils sont actuellement enchainés et abattus, la nuisance, leurs nuisances, viennent de leur gouvernement, c’est pour cela qu’il faudrait faire une différence, les frontières seront ouvertes lorsque le Maroc devient une république.
    Tahya dzair ga3 khawa, tahya el Hirak, tahya cha3b,
    Saha ftourkoum

    44
    26
    amirouche
    23 mai 2019 - 16 h 25 min

    Le hirak dit:
    la frontière doit rester fermée pour les beaux yeux du clochard Merzouki.

    66
    10
      Anonyme
      23 mai 2019 - 17 h 22 min

      Le hirak dit aussi Gaid Salah dégage !

      46
      64
        farid
        24 mai 2019 - 0 h 22 min

        Monsieur Anonyme c’est toi qui doit dégager et tous ceux qui sont derrière toi , tous ces opportunistes . Quand à Gaid Salah il vous a sauver l’honneur que vous avez perdu depuis 1999, il vous a relever la tete et je souhaite qu’il ira jusqu’au bout et que la justice fera son boulot et que vous trouverez tous au cachot.
        Gaid Salah est l’homme de la situation pour le moment afin de préserver la stabilité du pays et protéger le peuple dans son intégrité.

        20
        89
        Karam
        25 mai 2019 - 8 h 09 min

        Quand allez vous faire travailler votre petit cerveau pour ne pas être un suiviste de ces manipulés qui répètent des slogans malintentionnés de ceux qui veulent irakiniser notre pays. Soyez vigilants mon dieu et discerner entre les infos de la presse achetés et virussées par des lobby et celle celle dont les journalistes respectent leur éthique.

        2
        1
        Anonyme
        26 mai 2019 - 1 h 13 min

        Que viennent faire les affaire interne à l’Algérie dans les affaires externes ?!

      le niveau
      23 mai 2019 - 18 h 30 min

      le hirak dit aussi
      laisser les vrais algeriens vivre en paix dans leur pays
      li machi mena issamehna

      52
      21
    IhawHaw
    23 mai 2019 - 15 h 12 min

    Pour la relation Bouteflika-Marzouki….une seule remarque affirmée par un dicton bien de chez nous : »MatKhalate Rouhak ma3a Noukhala ma YangBouk el Jaj »….(Ne te mélange pas aux déchets issus du blé …les poules ne te picoreront pas. Le reste importe peu que ce triste personnage ait reçu l’assentiment du Makhzen ou celui de Belzébuth !!! frontière fermée à perpette…

    54
    10
      Tsikam
      23 mai 2019 - 17 h 33 min

      J’adore ces expressions!

      Ma ṭxelleṭ ruḥ-k mεa nnexala, ma ineqbu-k lğağ!
      Ne |mélange| toi | avec | l’ivrait|, ne |te |„picore“|pas| la volaille.
      Pour éviter des coups de bec, tiens-toi loin de la mangeoire à volaille.

      En kabyle on dit:
      Ur ggareγ γer tanexxalt, ur iyi-neqben iyuẓaṭ.
      Manger du son c’est risquer des coups de bec.

      Tanexxalt / Nnexala: son, ivraie travaillé en masse.

      19
      7
      Bônois
      23 mai 2019 - 18 h 01 min

      Juste une petite mise au point : « Ce déchet issu du blé » s’appelle le son de blé et possède beaucoup de vertus sur la santé.

      20
      3
        Anonyme
        23 mai 2019 - 21 h 47 min

        En tout cas, le Marzouki lui, il a largement dépassé le mur du çon . Et arrivé à ce stade là, c’est franchement indigeste !!

        4
        4
      Siam el 3ame
      23 mai 2019 - 18 h 55 min

      En effet le son « remoulage » est un résidu de blé, avec lequel on nourrit les gallinacés.

      3
      2
    Anonyme
    23 mai 2019 - 14 h 40 min

    Non mais regardez- les toutes langues dehors piaffant d’impatience le pied sur le starter à l’idée de pouvoir enfin piller à ciel ouvert la vache à lait Algérie car l’Algérie pétrolière c’est beau, c’est grand, c’est généreux et il y a six frontières à pourvoir en carburant, lait, farine etc…subventionnés contre drogue, prostituées, miséreux ( maroc), migrants clandestins (Niger) insultes ( Mali ), RIEN ( Tunisie et Mauritanie )
    Le Grand Maghreb dont ils rêvent, c’est l’Algérie réceptacle de toute leur misère et de leur camelote, tout bénef pour eux et rien pour l’Algérie, Algérie devant à la peine trainant les boulets du Maghreb derrière elle.

    62
    8
    Anonyme
    23 mai 2019 - 14 h 15 min

    A! le butor, il a très vite oublié les 2 chèques que Fakhamatouhou lui avait glissé pour lui permettre de redorer son blason, je dirai plutôt le fu…, oui bel et bien le fu…

    32
    5
    El Vérité
    23 mai 2019 - 14 h 02 min

    Monsieur Merzouki est un Tuniso-Marocain, il essaie avec sa politique de soumis cireur de babouches ‘influencer les autorités Algérienne d’ouvrir les frontières aux trafiquants de drogue et de la prostitution, depuis quand les Tunisiens donnent les ordres à leur maîtres, pourquoi ne pas ouvrir ses frontières à ses frères Marocains et combien de tunisiens qui vivent en Algérie, on a plus de place aux traîtres ingrats lâche et soumis

    57
    8
    Dadi
    23 mai 2019 - 13 h 03 min

    Si demain l’Algérie se dote d’une deuxième République, démocratique donc un vrai état de droit, il n’acceptera sûrement pas de négocier avec un royaume féodal dirigé par un dictateur beaucoup plus pire que bouteflika.donc Mr marzouki circulait n’ya rien à voir

    59
    10
    Felfel Har
    23 mai 2019 - 12 h 51 min

    Quand Allah a créé le monde, il a pris soin de limiter les serpents à ramper pour ne pas pouvoir prendre de la hauteur et Il les a dotés d’une langue fourchue pour cracher du venin. Il a condamné ces reptiles à vivre retirés et cachés en raison de leurs capacités de nuisance. Nous avons appris depuis qu’un bon moyen de se débarrasser de ces empoisonneurs est de leur écraser la tête.
    Marzouki- le serpent à sonnettes et ses congénères, aussi lâches que lui, ne méritent que cela!

    66
    7
    kad
    23 mai 2019 - 11 h 32 min

    Eh ben! Les tunisiens ont de tout temps étaient très « courageux ». Vous ne le saviez pas?

    42
    17
    zina
    23 mai 2019 - 11 h 14 min

    Sincèrement, je ne vois pas le rapport entre le Hirak algérien, l’ouverture des frontières avec le Maroc et le projet Maghrébin prôné par l’ex Président tunisien cité dans l’article. La « grande sœur » ayant suffisamment fait de concessions à ses pays voisins au nom de « El oukhouya », il est grand temps d’envisager des relations d’échanges basées plutôt sur les intérêts mutuels si intérêts il y a. En tout état de cause, l’Etat algérien ne cédera devant aucun forcing pour concéder à l’ouverture de ses frontières avec le Maroc qui resteront donc encore fermées.

    83
    8
    صالح/ الجزائر
    23 mai 2019 - 10 h 42 min

    L’ex. président de la Tunisie , Moncef Marzouki , se donne plus d’importance que sa vraie valeur . La preuve ? L’extradition en catimini de l’ex-premier ministre libyen , Al-Baghdadi al-Mahmoudi , aux nouvelles autorités libyennes , par le gouvernement tunisien , sans se référer au président de la République , Moncef Marzouki , malgré son opposition «Je reste opposé à l’extradition. Je ne peux pas signer l’extradition de quelqu’un qui risque d’être torturé ou exécuté.» , est très significative .
    Plus on parle, plus on commet des erreurs.
    Les personnes qui n’ont pas de poids , sont qualifiés , dans certains régions algériennes , de khodhra foq t’am (des légumes au-dessus du couscous) .
    Cette dernière sortie de l’ancien président contraste avec ce qu’il a déclaré dans une interview accordée au quotidien El-Khabar du 14 janvier 2019 , où il a textuellement dit : « علاقتنا مع الجزائر هي أوثق علاقة بين بلدين،…، بكل صراحة الإخوة الجزائريون لم يضرونا مثلما تضررنا من إخوة آخرين،…، وكنت أتمنى تحريك الاتحاد المغاربي لأنه لو يفتح هذا الفضاء المغاربي ستحل الكثير من مشاكلنا الاقتصادية في تونس ،… ، البعض يتصور أنه لكون والدي مدفون في المغرب ولدي إخوة مغاربة فإني قريب من المغرب أكثر مني إلى الجزائر » (Nos relations avec l’Algérie sont les plus étroites entre deux pays ,…, Franchement, les frères algériens ne nous ont pas fait de mal, comme nous avons souffert d’autres frères, …,et je souhaitais faire bouger l’Union du Maghreb, car l’ouverture de cet espace maghrébin résoudrait nombre de nos problèmes économiques en Tunisie , … , Certains imaginent que parce que mon père est enterré au Maroc et que j’ai des frères marocains, je suis plus proche du Maroc que de l’Algérie ) .
    Il n y a plus de secrets relatifs aux attaches particulières , qui lient l’ex. président tunisien au royaume chérifien , où il avait passé une partie de sa vie et obtenu son baccalauréat au lycée Regnault en 1964, car son père, opposant au président Habib Bourguiba , était venu se réfugier au Maroc où il avait obtenu la nationalité marocaine .
    Il ne critique pas le pays (ou son pays) d’accueil , la France , ses financiers , comme Qatar et Emirats , et la monarchie alaouite où il a des frères biologiques et son père est enterré .

    41
    9
    Anonyme
    23 mai 2019 - 10 h 08 min

    si j’ai bonne mémoire, moncef merzouki avait été refoulé de l’aéroport houari boumedienne, en 2011….

    48
    11
    ali
    23 mai 2019 - 9 h 46 min

    La frontière avec le Maroc restera fermé, le futur président fera regretter au makhzen Bouteflika car il défendra réellement le bien de l’Algérie

    83
    21
    RAYES EL BAHRIYA
    23 mai 2019 - 9 h 43 min

    primo ; le mghreb c un euphemisme savemment entretenu par les maitres penseurs de ce terme bateau ,
    la france.
    non ; l algerie fait partie de l afrique du nord; aui s etend du maghreb a l egypte.
    le maghreb est un pseudo ; et je ne me sent pas mqghrebin : mais nord africain
    halte au complot
    moncef marzouki vivait du RMI en france quand il etait persona non grata dans son pays la tunisie
    il quemende son viatique chez son mec le roi M 106 ; fils de h-Assassin 2…
    Vive la revolution du Jasmin

    54
    16
    Apache
    23 mai 2019 - 9 h 39 min

    Pourquoi empêcher ce vieux clown de rêver sur l’ouverture de la frontière algéro-marocaine? Il faut plutôt entretenir ce rêve chez lui et chez son maître Momo Escobar. Au réveil, la déception ne sera que très grande car les frontières resteront à jamais hermétiquement fermées jusqu’à l’indépendance du Sahara Occidental, de l’instauration d’une République du Maroc et du réglement de tous les litiges entre l’Algérie et le Maroc.

    70
    27
      C'est permis
      23 mai 2019 - 10 h 47 min

      Doigt dans l’œil , tu peux tjrs rêver , comme à la création de ta deuxième re-poux-blique démocratique, le soldat Gaid Salah y veuille

      27
      44
        Jean-Boucane
        23 mai 2019 - 11 h 10 min

        Tu verras que l’Algerie aura se deuxieme republique cela va dans le sens de l’histoire… tout comme la frontiere restera toujours fermés cela va aussi dans le sens de l’histoire

        60
        13
          Daccord
          23 mai 2019 - 15 h 38 min

          D’accord avec toi, mais dis Nchalah pour que Dieu nous aide Nchalah.

          15
          5
    Izouker
    23 mai 2019 - 9 h 27 min

    Sans animosite envers. Nos deux voisins notre futur president agira comme tout president, dans l’interet de l’Algerie et des Algeriens .

    80
    8
    Tin-Hinane
    23 mai 2019 - 9 h 24 min

    C’est du charabia tout ça, je ne sais pas dans quelle mesure Bouteflika a donné son soutien à Esebssi, ce qui est sûr c’est que Esebssi était venu en Algérie demander de l’argent parce que la Tunisie était exsangue et crevait de faim, on se souvient bien de ça, de l’argent et des touristes. L’Algérie leur avait donné de l’argent et leur a envoyé des des touristes algériens, touristes que les tunisiens se sont empressés de maltraiter, voilà. La seule chose à faire c’est les laisser parler et radoter, on ne peut rien faire avec eux et on peut rien faire pour eux, aussi bien les tunisiens que les marocains, ils sont dominés par l’entité sioniste, et ce sont les juifs qui veulent absolument que l’Algérie ouvre ses frontières avec le Maroc, je me demande bien pourquoi qu’est ce qu’ils cherchent à faire rentrer en Algérie? pourquoi cette insistance qui tourne à l’obsession pour l’ouverture des frontières avec le Maroc? en fait ce que l’on devrait faire c’est fermer aussi notre frontière avec les Tunisie comme ça on sera tranquille. Nos voisins de l’est et de l’ouest se sont dans une situations très grave en laissant les juifs les dominer, seul Dieu peut leur venir en aide nous on ne peut pas.

    72
    16
      Said Chekri
      23 mai 2019 - 12 h 19 min

      Comme tout président? On a vu comment Boutef a travaillé « pour l’intérêt des Algériens et de l’Algérie »…

      15
      4
    Anonyme
    23 mai 2019 - 9 h 05 min

    Avec ou sans Merzouki, la politique étrangère de l’Algérie a ses constantes. Il a choisi M6, nous avons choisi Béji Caïd Essebsi et il n’y a aucune raison pour que ça change. Quant à la frontière avec le Maroc, il peut continuer à aboyer au diapason du makhzen, c’est une décision souveraine de l’Algérie qu’elle n’envisage pas car plus nocive que bénéfique pour l’Algérie. Le grand Maghreb ne se fera pas sur le dos des Sahraouis; ce n’est donc pas la peine de ressortir ce sujet tant que le Sahara Occidental sera occupé par le Makhzen pour son propre compte et pour le compte de pays étrangers, la France et de l’Espagne en particulier.

    65
    19
    Norebi
    23 mai 2019 - 8 h 55 min

    C’est quoi le grand Maghreb? Rien d’autre qu’un soucis de plus en plus, la Tunisie et le Maroc, n’ont jamais voulu du bien à l’Algérie, je pense que nos frontières est et ouest fermées calmeront nos deux voisins.

    64
    13
    icialG
    23 mai 2019 - 8 h 51 min

    SOIT il veut régler ses comptes avec boutef qu il aille le voir mais la il s en pend au peuple algérien et il s ingère dans notre politique mais il ne n évoque pas le problème des Sahraoui ,tout le monde sait que momo soudoie tout le monde,, on ne va pas fermer la frontière avec la Tunisie par contre on peut boycotter le tourisme jusqu a ce qu il ferme son clapé

    63
    12
    Antisioniste
    23 mai 2019 - 6 h 54 min

    Les frontières avec le Maroc resteront fermer, et les conditions de leurs réouvertures sont toujours les même, pas besoin de les répéter, et ce guignol de marzouki peut aboyer et braire autant qu’il veut à ce sujet là ou il est, c’est plus prudent pour lui.

    95
    20
    Ali-Vison
    23 mai 2019 - 6 h 34 min

    Pas besoin de rappeler la biographie de Mr Merzouki et ses origines Marocaine, la même que de celui qu’il critique, il oublie de mentionner tout qui vient de cette monarchie à des gènes de trahison et d’ingratitude, ce bouffon de Merzouki il a oublié les milliards de dollars offerte par notre traître Bouteflika,

    86
    28
    anonyme
    23 mai 2019 - 6 h 25 min

    Il est tuniso-marocain. Ses parents et sa famille vivent ou ont vécu au Maroc. Il roule pour la makhzen.

    89
    18
    Elephant Man
    23 mai 2019 - 6 h 17 min

    Makane walou diplomatie du mégaphone.
    Du grand n’importe quoi, ni UMA ni quoi que ce soit dans ses et leurs rêves.
    FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES DE TOUTE PART BLINDAGE MAXIMUM
    VIVE L’ANP QU’ALLAH PROTÈGE LA MÈRE PATRIE ALGÉRIE SON PEUPLE ET SON ANP

    101
    22
    Anonyme
    23 mai 2019 - 5 h 58 min

    les arabes et ke koursi un vieux feuilleton a 10000 episodes

    46
    17
    TARZAN
    23 mai 2019 - 5 h 06 min

    c’est connu de tous marzouki est un agent du makhzen!

    77
    23
    Jean-Boucane
    23 mai 2019 - 4 h 39 min

    C’est un megalo ce Moncef Marzouki… il pense que sa defaite c’est une contre révolution alors que c’est les tunisiens qui on voté pour ne pas le voir président… donc comme tous despote, il met sa defaite sur le dos des autres!!!!

    Les tunisiens ne veulent pas de toi et ils vont encore te le prouver si tu te représentes…

    Pour les marocains, cela ne sert de s’exiter dans tous les sens car pour nous la frontière est le dernier des soucis… d’ailleurs, la frontière n’est pas une prérogative de Bouteflika sinon Bouteflika l’aurait ouvere dés 2002… donc cela ne sert à rien de sufer sur la vague du hirak et d’insulter notre intelligence… les algériens ne sont pas si naïfs que vous pouvez le penser!!!

    100
    31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.