Gaïd-Salah : «Ceux qui refusent le dialogue sérieux en supporteront les conséquences»

AGS troisième jour
Le chef d'état-major de l'ANP, Ahmed Gaïd- Salah. New Press

Par Mounir Serrai Le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd-Salah, revient dans un nouveau discours prononcé au troisième jour de sa visite sur le dialogue sérieux auquel il a appelé. Il estime ainsi que «ceux qui tendent à exacerber la situation et faire perdurer cette crise sont ceux-là mêmes qui œuvrent sciemment à répandre continuellement les rumeurs, les informations erronées et les mensonges à travers de nombreux médias, et ils ne peuvent, en aucun cas, contribuer à créer un climat d’entente mutuelle propice, voire un dialogue calme et serein et cela induit que ceux qui recourent à de telles pratiques sont contre le dialogue sérieux et pondéré».

Pour lui, «ce sont des objectifs qui ne sont nullement innocents, dont les instigateurs supporteront les conséquences devant Allah, le peuple et l’histoire». «Ils empruntent délibérément cette voie, même s’il était en leur capacité d’acquérir davantage de crédibilité, en mettant l’accent sur la transmission des faits réels au lieu de s’adonner à la désinformation de l’opinion publique par des mensonges et des scénarios fabriqués de toutes pièces et erronés, qu’ils imputent à des personnalités et des centres de décision, tout cela sur la base de plans étudiés et élaborés avec une grande ruse afin de discréditer tout acte visant l’apaisement de la population et la recherche de solutions idoines à la crise actuelle que traverse le pays, leur but évident étant d’entraver toute solution et obstruer toute bonne démarche nationale de dialogue et de concertation entre les différentes parties», ajoute-t-il.

Le chef d’état-major estime que «ce dialogue doit œuvrer à rechercher tous les moyens permettant de rester dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, dans l’impératif de revenir au plus tôt aux urnes afin d’élire un président de la République conformément à la volonté populaire souveraine». «Il est certain que ceux qui veulent entraver ces efforts nationalistes salutaires sont des individus et des parties qui agissent selon la logique de la bande, et qui marchent sur les traces de ses porte-voix et ses complices visant toujours davantage de manipulation et de désinformation», poursuit le vice-ministre de la Défense. Et afin de mettre en échec toutes ces entreprises non constructives et décourageantes, le chef d’état-major mise sur le peuple algérien qui «doit avancer aujourd’hui, aux côtés de son Armée, relevant tous les défis, et faisant preuve d’une loyauté totale à la nation».

Une loyauté qui, selon lui, «requiert la mobilisation de tous, chacun dans son domaine de compétences et dans la limite de ses responsabilités, notamment dans le secteur de l’information à travers toutes ses branches, au service de l’Algérie, car l’information se doit d’être le miroir qui reflète les revendications réelles du peuple algérien, et sa voix sincère qui relate les vérités et communique ses revendications, sans déformation ni falsification, et sans instrumentalisation à des fins autres que les intérêts du pays car les intérêts matériels ne peuvent, en aucun cas, se substituer à la nation, puisqu’ils finiront par disparaître, tandis que l’Algérie demeure».

M. S

Comment (39)

    Argentroi
    30 mai 2019 - 23 h 39 min

    Quel nihilisme dans certains commentaires ! Toujours du nihilisme comme si on avait besoin que de cela pour comprendre !
    Je me demande quelle est la force de ceux qui veulent le changement pour dire non à toute proposition ? S’ils tirent leur force du hirak, c’est alors en bons tacticiens que d’user de ses atouts et des faiblesses de son vis-à-vis pour négocier. On peut aussi faire semblant de négocier pour prouver que son interlocuteur est de mauvaise foi et cela sera d’un grand impact politique qui ramènera beaucoup d’indécis dans le camp du changement radical , dans le camp démocratique.
    Mais puisque la décantation ne s’est pas encore faite du moment qu’il y toujours une crainte que les islamistes, de connivence avec les infiltrés, impriment une certaine direction au hirak, cela nous ramène donc à nier la supposition que ceux qui veulent le changement tirent leur force du hirak. Et il est alors logique, si on sent qu’on a pas la force ou les atouts nécessaires, de ne pas s’asseoir à la table de négociations ! Gaïd Salah peut-il alors prendre le risque de ne voir autour de la table de négociation que les forces du statu-quo, les islamistes et les affidés du système décadent ? Oui, de guerre lasse Gaïd Salah peut démissionner et l’ANP se dotera d’un nouveau chef où toute la donne changera et avec ce choc, une nouvelle ère d’incertitudes commencera ! C’est peut-être là le message de Gaïd salah quand il alerte qu’il faut supporter les conséquences de l’impasse politique car lui et l’ANP ne se sentent pas capables d’avoir sur leurs épaules, cette fois-ci tout seuls, cette responsabilité politique ! Mais en conclusion, il faut admettre que l’Algérie est bien orpheline d’un large front démocratique et que personne, pour le moment, n’y œuvre à son émergence !

    Vroum Vroum 😤..
    30 mai 2019 - 23 h 30 min

    Dialogue en d’autres termes il s’agit de négociations pour un mode de Gouvernance qui veut dire proposer une feuille de route , pour un autre Système , une négociation (Dialogue )…Refuser c’est offenser l’ANP qui reconnaît le mouvement Populaire et propose de l’accompagner !!.. Ceux qui refusent le dialogue (Négociation ) doivent en supporter les conséquences , et ceux là y voyent soit un intérêt stratégique de pourrissement nuisible ou comme sur les réseaux sociaux , intoxiquer….Personnellement j’ai mon opinion et solution compatible avec l’appel au Dialogue (Négociation ) par le Chef d’État Major /ANP qui eux ne voient que l’intérêt et stabilité de l’Algérie contrairement aux « Degagistes » en mission intox ..c’est mon avis . .L’ANP appelle et ouvre la porte des négociations , dialogue..que demander de plus !!.. Alors venez , dialogue en négociations constructive , sinon vous allez droit au mur .

    MELLO
    30 mai 2019 - 17 h 54 min

    Ceux qui refusent et qui ont refuse’ le dialogue sont a chercher dans la sphere etatique . Que de propositions ont ete faites du temps de Hocine Ait Ahmed – Allah irrahmou- que ces caciques ont refuse’ dans le fond et dans la forme.
    Quant a la proposition du General Major, qui dit «  chacun dans son domaine de competence … » Effectivement,les competences sont a rechercher du cote des partis d’opposition, sans les satellites du pouvoir/ du genre FLN – RND et leurs suppos .. .desole’itnahaw gaa » » . On appelle les cadres de la societe civile , Pratiquement la majorite presente une couleur politique.
    Si c’est pour faire appel a ceux qu’on recupere wali ,chef de daira ou secretaires genraux, on ne risque pas d’avoir un dialogue serieux. Mais, en fait , le serieux comment le quantifier ?.

    DIALOGUE
    30 mai 2019 - 13 h 11 min

    IL NE SE REND MÊME PAS COMPTE QU’IL SE CONDAMNE DE LUI MÊME.
    LE PEUPLE DEMANDE UN VRAI DIALOGUE DEPUIS 62 ET LE RENOUVELLE ENCORE UNE FOIS DEPUIS LE 22 FEVRIER.
    UN VRAI DIALOGUE, PAS CARNAVAL FI DACHRA AVEC BENSALAH ET BEDOUI COMME STARS.

    Lghoul
    30 mai 2019 - 12 h 52 min

    Il est en train de mélanger tout. A cet age on perd la tête. Chez les anglo-saxons ils disent que les gens sont devenus « headless chickens » ou des poulets vivants mais sans tête qui vont dans tous les sens.

    Anonyme
    30 mai 2019 - 11 h 35 min

    un discours puis il va éclater quelques pétards dans le sur et revient a la charge avec une feuille de route a taux variable

    Anonyme
    30 mai 2019 - 10 h 02 min

    il est drôle lui, il est le premier a refuser d écouter les revendications du peuple et imposer ses 4 volontés mais quant ça marche pas i accuse les autres , tu a échouer sur ta feuille de route retire toi parce que la tu ne te rend pas compte mais tu devient un véritable boulet ,,par contre on veut bien que tu continuer a jouer au justicier ça tu le fait a souhait

    Anonyme
    30 mai 2019 - 1 h 02 min

    Ma mère disait allah yarhamah :  » serres tes dents , tu desseraras les dents de ton adversaire  » ; plus les jeunes révolutionnaires persistent et s engagent avec volonté ;plus Gaid Salah recule et tergiverse ! le monde a changè et nos dirigeants militaires ne veulent pas changer ; alors que face à une jeunesse determinèe à en découdre et plus soutenue par la majorité du peuple algérien ! soyez sages et pragmatiques et prenez votre retraite ! leurs leurs temps est passè ; il ne peuvent avoir un bain de jouvence au cœur du hirak à part ceux qui ont l esprit du changement ! et puis il n y a que les idiots qui ne changent pas !

    [email protected]
    30 mai 2019 - 0 h 31 min

    c,est un appel du coeur de la part de gaid salah il faut se mefier des pourris qu,ils le discriminent par des pancartes ils veulent le retour de la isabah

      A miss tmourth
      30 mai 2019 - 9 h 17 min

      Le retour de la Issaba?
      Elle n’est jamais partie!!!
      Gaid est la Issaba au même titre que les Bouteflika,Ouyahia, Sellal, Ghoul, Saidani, Tliba, Amara Ben younes, Khalida, Ould Abbes, Bouchareb, Bouchouareb, Chakib Khellil, le Fln, Rnd, le MPA, Taj etc…
      Gaid Salah, Abdelaziz Bouteflika, Ahmed Ouyahia et Sellal étaient les parrains.
      De grâce, arrêtez de tenter encore de nous faire avaler des couleuvres encore plus grosses.
      Gaïd Salah est chef d’état major et vice MDN nommé par Abdelaziz Bouteflika depuis 2004.

        Assayi Athenssayes
        30 mai 2019 - 16 h 09 min

        Quelq un qui a fait parti d un systeme pourri pendant tres longtemps et qui a defendu ce meme systeme corps et ame; Peut il tout d un coup devenir un Ange?
        Nous n avons pas besoin de ces generaux … pour construire notre avenir.
        Nous ne sommes pas presses l Algerie Tiens devout.
        Les menaces et le chantages be servent a rien. Une ou Deux annexes de transition Dans la vie d une nation ce n est rien et c est meme utile pour initier in rassemblement nde tous Les sages afin d amorcer un dialogue n excluant aucun parameter pour d abord changer la constitution laquelle Sera soumise a referendum et c est cela qui permettra d organiser vraiment de vraies elections. Oui il faut des instruments neufs et performents pour preparer la gouvernance de demain.
        Les charlatants et leur chimeres n ont plus de place en Algerie tous ce systeme doit etre deracine

    AG
    29 mai 2019 - 20 h 56 min

    Tant que l’esprit de « la3ab H’mida ou erracham H’mida » règne encore, il ne pourra pas y avoir de dialogue sérieux. C’est à ce genre de dialogue auquel AGS invite certaines personnalités politiques et de la société civile… et certainement l’ensemble des partis politiques qui ont conduit le pays à cette faillite. La preuve, dès qu’il avait terminé son dernier discours, les « souteneurs » habituels s’étaient manifesté illico presto. Non, Mr AGS, nous ne sommes pas dupes, le PEUPLE, n’est pas dupe. Il ne tombera pas dans ce piège qui consiste à donner une chance inespérée au système de perdurer.

    Anonyme
    29 mai 2019 - 19 h 32 min

    Gaïd-Salah : «Ceux qui refusent le dialogue sérieux en supporteront les conséquences»
    Les modérés, les nationalistes, les sages, les vieux, et les visionnaires sont connus du peuple
    (Ahmed Taleb El Ibrahimi, Liamine Zeroual, Yahya Abdennour, Ahmed Ben Bitour, Mostafa Bouchachi, ……)
    Ils n’ont pas refusé le dialogue constructif, réaliste,et responsable, qui préserve les interets du peuple
    Les hommes, et les solutions existent à la crise institutionnelle algérienne
    Seules,…… la volonté, et les bonnes intentions n’arrivent pas,toujours, à trouver le bon chemin,
    Et écho favorable auprès des officiers supérieurs, de l’A.N.P
    Jouer ……sur l’usure du temps, et de l’essoufflement progressif du Hirak s’avérera
    Une stratégie trop risquée, et trop couteuse pour le pays, et pour son économie, déjà, très affaiblis

    Chelabi
    29 mai 2019 - 19 h 29 min

    Gaid Salah, vous nous fatiguez avec vos discours creux! Y en a maaaaaaaare!
    Vous parlez de manipulation pour que vous ne vous rendiez pas à l’évidence. Sortez les vendredis dans les rues des grandes villes d’algerie, au lieu de vous empiffrer dans les casernes, et vous entendrez ce peuple, que vous dites manipulé, ce qu’il a à vous dire. Si vous n’avez pas le temps ou vous n’y êtes pas intéressé, parlez à vos collègues du gouvernement, ils vous diront comment ils sont reçus par les citoyens lors de leurs déplacements.
    Le peuple ya cheikh Salah vous dit Partez, on ne veut pas de vous. On ne vous demandera aucun compte. On ne veut juste pas que vous continuez à massacrer ce pays et à démoraliser son peuple. Partez , par la grâce de Dieu . Ce Dieu que vous invoquez sans cesse vous regarde et vous entend. Cragnezvsa terrible colère, le jour où vous vous présenterez devant lui.
    Oudjouh tbahdayal.

    Anonyme
    29 mai 2019 - 19 h 26 min

    C’est simple, Ceux qui complotent contre l’Algérie sont connus. Ceux qui sont contre l’ANP sont connus. Tous les trolls marocains, chaînes youtube, les plateaux télé du makhzen ne font pas de la mauvaise propagande pour nos beaux yeux, et sûrement les trolls sionistes, aussi, les déserteurs, les qui-tu-qui, sont contre Gaïd Salah. Donc, mathématiquement parlant on ne devrait pas être contre Gaïd Salah, on devrait être plutôt pour lui.C’est purement logique. Pas de blabla, il faut aller voter avec un objectif patriote, dénué de toute idéologie partisane ou égotique. On a tout le temps pour ça, après l’élection d’un nouveau Président élu par le peuple.

      Anonyme
      30 mai 2019 - 9 h 22 min

      Je dirais plutôt, un nouveau président de paille coopté par Gaid Salah et l’état major.
      On est plus proche de la réalité avec ça!!!

    Anonyme
    29 mai 2019 - 18 h 10 min

    Bouteflika a débarqué avec ses francs maçons, et voilà où nous en sommes.
    Le peuple doit soutenir l’ANP.

      Anonyme
      30 mai 2019 - 9 h 59 min

      Qui a fait venir et imposé Bouteflika au peuple Algérien?
      Les sionistes? Non
      Le Makhzen? Non
      La main de l’étranger? Non
      C’est cette ANP qui refuse de retourner dans les casernes.

        Anonyme
        30 mai 2019 - 16 h 17 min

        Anonyme @
        OUI, effectivement, Bouteflika a été imposé à l’Algérie par des forces étrangères, les pays du Golf y compris.
        Nezzar était contre, mais Toufik était pour.

    Kahina-DZ
    29 mai 2019 - 17 h 37 min

    J’ai relu le discours plusieurs fois.
    Peut-être que je me trompe, mais on dirait que Gaid Salah pointe le doigt sur une partie qui agit dans l’ombre.
    Peut-être qu’au lieu de dire  »ceux », il serait préférable de les nommer.
    Il faut reconnaitre que la désinformation a dépassé les limites.

      SaidZ
      29 mai 2019 - 21 h 57 min

      Soit il ne sait pas communiquer soit il parle comme si il est dans une caserne.
      Le sérieux ne tombera pas du ciel. Joindre le geste à la parole et on va faire un effort pour essayer de te prendre au sérieux.
      Écartés les b par exemple et ou dissoudre apn … ça le sérieux !

    Anonyme
    29 mai 2019 - 17 h 25 min

    Ceux qui est une évidence certaine avec Gaid Salah c’est qu’il prononce plus de discours que tout les sinistres du gouvernement réuni.

    y
    29 mai 2019 - 17 h 12 min

     » mensonges et des scénarios fabriqués de toutes pièces et erronés, qu’ils imputent à des personnalités et des centres de décision, tout cela sur la base de plans étudiés et élaborés avec une grande ruse afin de discréditer tout acte visant l’apaisement de la population et la recherche de solutions idoines à la crise actuelle que traverse le pays, »
    Lesquels ?!!

    Zaatar
    29 mai 2019 - 17 h 07 min

    C’est quoi un dialogue sérieux mon général ? Pardonnez ma question innocente. Qui est sérieux dans tout ça et qui ne l’est pas? Ou est la référence en la matière pour dire qu’on peut dialoguer et comment et sur quoi? Mon général rak ettaba3 bark…our tha3limedh hamza anda thenza….

      Antisioniste
      30 mai 2019 - 0 h 03 min

      Bonsoir Zaatar, je pense que tes questions ont été faussé par une erreur d’interpretation, c’est vrais que ça parle de dialogue, mais en fait c’est d’un monologue dont il s’agit, et que hmida, à travers el gaidator, voudrait qu’on accepte gentiment cette fois, mais avec foi…encore.

        Zaatar
        30 mai 2019 - 3 h 31 min

        Salut à toi Antisioniste,
        Oui, les choses sont on ne peut plus claires. Très honnêtement à un moment donné depuis le 22 février il y a eu en moi un début d’espoir. Et il a duré un moment. Je lisais mes amis ici Abou Stroff et Karamazov avec raison sans pour autant me convaincre pendant ces moments. Puis ça a basculé radicalement et suis revenu à ce que j’ai toujours pensé depuis maintenant des dizaines d’années. El Gaidator comme tu l’appelles m’a encore donné raison. Je suis peiné pour mon pays, mais c’est ainsi. Gardons espoir, aussi minime soit il, mais soyons raisonnables aussi, objectifs et lucides, c’est ce qui manque à beaucoup d’entre-nous malheureusement.

    M.S
    29 mai 2019 - 16 h 58 min

    Gaid Salah lâche du lest mais à petite dose homéopathique.Après avoir refusé tout dialogue, il accepte de dialoguer mais sans les partis politiques. Comme si le dialogue se fera avec les généraux de l’armée entre eux mais pas avec des politiciens civils.Pour dialoguer il faut être au moins deux.Gaid Salah est un homme du passé qui a oublié qu’on est au 21ème siècle et qu’un civil n’a aucun ordre à recevoir d’un militaire.L’histoire retiendra que le chef d’état major a fait perdre 3 précieux mois à notre pays.Il est un grand problème et non une solution à la crise que connaît le pays actuellement.Il fait tout pour faire perdurer la crise et perdre du temps tout en accusant les autres de vouloir faire perdurer la crise.C’est un personnage très ubuesque!!!! M.S( Amnesty International Belgique)

    Avant le dialogue ...,
    29 mai 2019 - 16 h 51 min

    …Il y’a un préalable que l’armée doit franchir pour éviter de tourner en rond.
    Est-ce que l’armée et prête à admettre enfin la primauté du CIVIL sur LE MILITAIRE ?
    Si c’est oui, il faut laisser le temps au Hirak de désigner ses représentants sans contraintes.

      Numi
      29 mai 2019 - 17 h 57 min

      Du temps, vous en aviez. Et il y en a encore. Alors dépêchez vous été organisez vous.
      En deux mois Saïd Bouteflika, Haddad, et les autres sont mis en examen ou emprisonné.

      Le Hirak avait des revendications légitimes qu’en j’ai soutenu.

      Mais là stop…. faut faire de la politique et pas jouer la montre en demandant l’an libération de certains d’entre eux, dont louisa

    Anonyme
    29 mai 2019 - 16 h 46 min

    La Liste des cachiristes est ouverte !
    FLN, RND,MPA, MPS, Benflis
    On attend la suite des invités au Monologue.

      Sid
      29 mai 2019 - 17 h 43 min

      Un magnifique monologue de Si Gaid en présence de ces chères parties politiques compétents et honnêtes, au garde à vous biensûr car c’est le grand général moudjahid qui parle! Menu: Cachir ou Cornd beef, au choix!

      Conclusion du voyage: Organiser des élections avec commission de surveillance présidé par des juges honnêtes et indépendents (style Taib Louh, comme d’hab). Alliance du FLN, RND et compagnie derrière un valeureux candidat et hop: 99,99% des voix!

      Pour finir: la voix du peuple a parlé!

      anti khafafich
      29 mai 2019 - 18 h 14 min

      le seul discours monologue qui existe est celui de votre mongolien P6
      vous n’êtes que des esclaves d’une famille prédatrice et vous venez tout le temps déverser votre fiel sur un pays qui ne veut plus entendre de vous. plus rou…que cela tu meurs, incroyable mais vrai

    Anonyme
    29 mai 2019 - 16 h 42 min

    Gaïd-Salah : «Ceux qui refusent le dialogue sérieux en supporteront les conséquences».
    ———————————————————————————————————————————————-
    Et qu’en sera-t-il donc pour ceux qui s’obstinent à refuser d’écouter la voix de la raison et celle du peuple algérien ?
    Va-t-on déférer le peuple devant le tribunal militaire de Blida ?

    Anonyme
    29 mai 2019 - 16 h 39 min

    Le ton, et la pression montent d’un cran ?!,…..
    La modération, le réalisme, la sagesse, et la vision stratégique à long terme des interets supremes
    Du pays dans la paix, et dans la stabilité de notre pays, et de notre peuple doivent prendre le dessus
    Sur l’aventurisme, et la saut irréfléchi, et non calculé, dans l’inconnu tragiques, sanglants,
    Et destructeurs, pour le peuple, et pour l’économie du pays,…..
    L’Algérie, et son peuple ne peuvent plus supporter une nouvelle aventure désastreuse, pour les institutions
    Et l’économie-finances du pays
    Reculer tactiquement, pour bien manoeuvrer, stratégiquement, il faut y aller tout doucement,
    Et progressivement, étape, par étape, il ne pas faut brusquer, et non plus, brutaliser les choses
    Notre respecté Général Major A. Gaid Salah, chef d’état major de l’A.N.P
    En dialoguant, et en négociant avec les représentants compétents, honnetes, intègres, modérés,
    Et sages du peuple algérien

    Felfel Har
    29 mai 2019 - 16 h 29 min

    Mais avec qui veut-il dialoguer? Le FLN, le RND, le MSP, Le MPA, le TAJ et tous ceux qui se sont laissés rouler dans la farine par Bouteflika. Ceux-là sont disqualifiés ad vitam aeternam. Ils ne nous ont jamais représentés.
    Annoncez votre disponibilité à discuter et le peuple désignera ses vrais représentants! Cela ne suffira pas pour garantir un succès à ces pourparlers, il faut afficher une véritable ouverture d’esprit pour négocier et s’interdire d’imposer son diktat, sinon les perspectives d’un débat réel et productif seront nulles.
    Il faut y aller avec la ferme détermination de solutionner, et pour longtemps les dysfonctionnements de la première république, et de mettre en place des structures et des règles de fonctionnement dignes d’une république démocratique et populaire, celle dont ont rêvé nos frères martyrs de la révolution, nos authentiques héros.
    Glorifions-les! Restons fidèles à leur idéal de paix sociale, de justice, de sécurité et d’indépendance! Garantissons au peuple dont ils sont issus les fruits du progrès et de la prospérité et ce, de manière équitable!
    C’es la seule façon de redonner espoir au peuple et de le mobiliser pour relever les défis de la reconstruction du pays et de la nation. Un chantier titanesque! Mais « à coeur vaillant, rien d’impossible! »
    Le peuple est prêt, l’êtes-vous Général?

    Anonyme
    29 mai 2019 - 16 h 12 min

    le répresentant de la grande muette parle beaucoup pour ne rien dire !!! il n’a pas encore compris que le peuple veut une rupture totale avec ce systeme qui a ruiné le pays !! a PLUS DE 80 ANS,il ferait mieux de partir, !!

    Qui cherche les poux sur ...???
    29 mai 2019 - 15 h 56 min

    Celui qui cherche à exacerber la situation et faire perdurer cette crise , c’est Gaid Salah qui s’accroche à imposer sa solution et rien d’autre : allez très vite à la Présidentielle avec Bedoui, Bensalah and Co avec une simple désignation d’une instance d’organisation et de contrôle des élections !

    Il refuse toute période de transition et tout dialogue tant que le hirak n’obtempère pas en sa faveur, en faveur de son option qui refuse la modification de la Constitution et de la loi électorale et qui veut laisser au prochain président élu par avec une mauvaise constitution, le soin de le faire ! Qui cherche les poux sur la tête d’un chauve lui ou le karak ??? Gaid Salah est dangereux pour le pays s’il continue dans son entêtement !

    Bof
    29 mai 2019 - 15 h 36 min

    J’ai l’impression qu’il y a 2 Gaid Salah.
    Un Gaid Salah du Mardi et un autre du Mercredi.
    Ils ne disent pas exactement la même chose.
    Un souci de réglage sans doute.

    Digage!
    29 mai 2019 - 15 h 30 min

    Et voilà, la nature militariste et autoritaire reprend le dessus.
    J’appelle à un Dialogue mais je commence déjà à dénigrer et éliminer tous ceux qui ne sont pas d’accord avec moi.
    Il restera les cachiristes du FLN RND TAJ MSP pour nous construire une belle République démocratique en conformité avec nos constantes nationales, sous l’autorité de Fakhamatouhou II le Fariq Gaid Salah Chef de toutes les Forces Armées et Non Armées, vice-ministre de la défense d’un Ministre qui n’existe plus.
    Tahya El Djazair !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.