Foule nombreuse à l’enterrement de Kamel-Eddine Fekhar

enterrement Fekhar 2
Lors de l’enterrement de Kamel-Eddine Fekhar à Al-Alia. PPAgency

Par Mounir Serraï – Le défunt Kamel-Eddine Fekhar, militant des droits de l’Homme, a été enterré aujourd’hui au carré mozabite du cimetière d’El-Alia. Ses funérailles ont drainé la grande foule, entre personnalités politiques, animateurs de la société civile, militants des droits de l’Homme et simples citoyens.

Des cadres et des militants du FFS, dans lequel le défunt Fekhar militait, se sont déplacés au cimetière d’El-Alia. On compte également parmi les présents : des cadres du RCD, à leur tête Mohcine Belabbès ; ceux du Parti des travailleurs et d’autres formations telles que le PST et le MDS ; Saïd Sadi, fondateur du RCD, Mustapha Bouchachi, etc. Les funérailles de Kamel-Eddine Fekhar ont été ainsi un grand moment politique, regroupant des militants de diverses tendances politiques.

Le ministère de la Justice a affirmé, jeudi dernier dans un communiqué, avoir ordonné «une enquête approfondie pour éclaircir  les circonstances» de la mort de Kamel-Eddine Fekhar survenue le 28 mai à l’hôpital de Blida, après une longue grève de la faim observée dans sa cellule à la prison de Ghardaïa. Le ministère a aussi informé l’opinion publique avoir instruit ses services de diligenter une enquête approfondie sur les circonstances  du décès de ce militant des droits de l’Homme.

Le ministère semble ainsi répondre favorablement aux appels des partis politiques et des ONG, dont le FFS et la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme, pour faire la lumière sur les circonstances de la mort de Fekhar.

M. S.

Comment (35)

    The Patriot
    3 juin 2019 - 1 h 41 min

    Allah Yarahm Kamel-Eddine Fekhar. Seulement, il est de toute évidence que ses idées forment le contraire de l’Unité Nationale, Je dirais plutôt, que c’est un grand militant des droits des clans familiaux. Si notre pays suivait l’exemple ethnique des tribus libyennes ou du Kurdistan Irakien, Syrien et Turc.
    l’Algérie serait divisée comme un simple gâteau par ceux qui convoitent nos richesses.
    Ferhat Mhenni disait : Que la France devait savoir que ses intérêts étaient avec sa cause…. Et cela dans un meeting main dans la main avec Fekhar.
    Comment un Algérien lambda pourrait-t-il interpréter cette solidarité entre les deux hommes ?
    Une chose est sûre, un certain fonds de commerce du droit-de-l’hommisme fonctionne bien chez les Naifs.
    Entre le séparatisme tribaliste de Ferhat Mhenni, Vassal par la cérémonie de l’hommage à Israël…et entre les adeptes d’une vision moyenâgeuses et rétrograde de l’Islam… Nous courons le risque d’avoir une population Algérienne Désunie, Apatride et voire même Arriérée intellectuellement. Pour les ennemis de l’Algérie, le découpage territorial n’en sera que plus facile .

    ZORO
    2 juin 2019 - 13 h 25 min

    @ BIZELL 2 JUIN 6h 52
    J ai raconté une histoire sur ce site que j ai vecu a l age de onze ans ,a cette epoque le mot Amazigh (homme libre????) n existait pas nous etions tous aux yeux du colon, des arabes,des maures,des berberes des bicots ou des felagas .Par un matin du printemps de l annee 1961 on s est levé pour trouver planté au milieu de la rue sur une caisse de dattes en bois L EMBLEME NATIONAL qui presageait l approche de la liberation de L ALGERIE du joug du colon.Dans une emotion et une joie indescriptible les habitants de notre quartier qui regroupait,kabyles,mozabites,arabes, entouraient avec fierté notre seul et unique drapeau sans aucun autre concurent . Ayant su la presence du drapeau une patrouille arriva sur le lieu, leur chef se mit au garde a vous, salua le drapeau et l enleva pour le plier soigneusement avant de le remettre a un soldat .Ce comportement honorable d un soldat ennemi face a notre drapeau restera gravé dans ma memoire jusqu a la fin de mes jours.Que dire alors d un fils de chahid qui jncite ses sbires a jeter ce meme embleme a la poubelle ou de BIZELL qui voit en ZORO un patriotisme de facade?????
    SIGNEZORO…..Z……

    72
    52
      Anonyme
      2 juin 2019 - 13 h 46 min

      A ce jour,le même colon, les mêmes pratiques contre l’identité et l’histoire multi millénaire de cette terre et ce malgré le combat mené par les enfants de la Kabylie et des Aurès. Les véritables enfants de ce pays!!!
      A la seule différence, le colon a sous traité aux Arabes le travail et par l’intermédiaire de son agent Emilie Busquant, il leur a confectionné un emblème.
      Quant au véritable emblème de cette terre, il est chaque jour piétiné par les nervis de ce colon, toujours présent.

      21
      18
        Chaoui
        2 juin 2019 - 15 h 17 min

        A Monsieur « Anonyme » :
        Erreur ! Notre emblème national n’a JAMAIS été « confectionné » par la défunte Émilie Busquant, car aussi bien il existait déjà dans les années 1921…(porté notamment par nos scouts de l’époque).
        Qu’elle en ait dupliqué un à son époque en reprenant ses caractéristiques, ne fait aucunement d’elle l’inventeur de notre drapeau. Quant au drapeau Amazigh, il est vrai que ses caractéristiques son antérieurs et figuraient partout que ce soit en Kabylie comme dans les Aurès. On les retrouvait sur les objets, les vêtements notamment féminins et y compris sous forme de tatouages sur les bras/mains et visages…Si nombre d’entre nous, nous nous en revendiquons, nous n’en rejetons pas pour autant notre emblème national.

        11
        6
          Anonyme
          2 juin 2019 - 23 h 07 min

          A gma,
          Aujourd’hui encore, c’est le véritable emblème de cette terre bénie qui est rejeté et piétiné par les supplétif de la France coloniale qui cherchent à se venger des Amazighs de cette contrée et de leur emblème.
          Les Agents assermentés du colon, malheureusement fort nombreux car planqués et protégés pendant la mère des batailles ne cessent de tenter de l’effacer, voire même détourner les véritables enfants de cette terre de leur emblème. Il est temps de leur dire stop!!!
          Sinon, ces négationnistes, vont finir par nous faire croire que cette terre est Arabe, que c’est la leur, que la guerre, ce sont eux avec leurs frères des monarchies du Golfe et d’ Égypte.

          4
          3
      Bizell
      2 juin 2019 - 18 h 41 min

      Parfois, les gens préfèrent les histoires aux théories, les anecdotes aux concepts, les images aux idées ; mais il n’y a d’histoire digne d’attention que celle des peuples libres. Par contre, l’histoire des peuples soumis au despotisme et à l’oppression n’est qu’un recueil d’anecdotes, comme vous le faites si bien. Il faut savoir que la justice peut marcher toute seule ; l’injustice a besoins de béquilles et d’arguments, et quand ces derniers s’effritent, au fil du temps, les positions se durcissent. Par ailleurs, Sir W.Churchill disait: mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il vous ne nous prenne par la gorge. D’une manière explicite, l’ère exige un changement vers une Algérie algérienne LIBRE et démocratique où les grandes valeurs se substituent à la bigoterie et au patriotisme de façade, en vue de tromper et de profiter du système établi. Espérons que ces attitudes basses feront partie du passé.
      Hayak allah, cher compatriote!!!

      8
      2
    ZORO
    2 juin 2019 - 8 h 50 min

    Plus rien a dire de la bande qui incite a jeter notre embleme a la poubelle.
    SigneZORO. ..Z…..

    41
    49
    Soldat Schweik
    2 juin 2019 - 7 h 50 min

    Docteur Fekhar, Rebi iyrehmou et paix a son ame, MATE WAGUEF WA F’HEL et n’a jamais plié l’echine face a ses oppresseurs ou vendu son ame aux diables machiavéliques du pouvoir mafieux de la junte militaire.
    C’est un AMAZIGH fier et libre digne de ces ancêtres qui s’est battu pour les nobles idées de justice, de liberté et de democratie qui finiront par triompher face a toutes les manœuvres du pouvoir de serakines-heggarines-beggarines.
    Ni vos armes, ni votre argent, ni vos journaux, ni vos teles poubelles, ni vos coup bas; ni vos trolls et mouches électroniques, ni vos fausses rumeurs… etc… ne vous sauveront, le compte a rebours est lancé
    TETNEHAW GA3 et TETHASBOU GA3

    55
    63
    Anonyme
    2 juin 2019 - 6 h 31 min

    rabi yerhmou, même si je n’ai aucune sympathie pour cet extrémiste, qui a mené le même combat que l’autre raciste de
    mehenni;disloquer l’Algérie … Qu’il soit oublié et vite.

    26
    36
      NasserS
      2 juin 2019 - 6 h 59 min

      Celui dont la maison est de verre doit se garder de jeter des pierres aux autres, comme disent les allemands. En d’autres termes, ça n’appartient pas aux partisans des idéologies sectaires et aux gens qui ont voté à grande majorité pour un parti extrémiste de dénoncer le racisme dont ils sont victimes, soi-disant.

      25
      15
      A miss tmourth
      2 juin 2019 - 23 h 30 min

      Anonyme
      2 juin 2019 – 6 h 31 min
      Je vous mets au défi de trouver un un texte, un écrit, une parole ou un discours de Kamel Fekhar qui porte les germes de l’extrémisme.
      Chiche apportez nous ces éléments et liens pour les voir.
      Soyez un homme ou une femme digne, ne vous défilez pas.

    ZORO
    2 juin 2019 - 0 h 37 min

    MEHENNI a demandé aux siens de jeter l embleme national a la poubelle Fakhar s est solidarisé avec lui , la main dans la main ils ont leve les bras en signe de victoire ,contre qui ? Contre 40 millions d algeriens ou contre le drapeau du million et demi de chouhadas qu ils voulaient jeter a la poubelle????
    SIGNE.ZORO. …Z….

    35
    43
      Bizell
      2 juin 2019 - 6 h 52 min

      Faux patriotisme qu’on tu nous tiens. La ficelle est trop grosse et je ne crois pas à la magie des mots, surtout lorsque le magicien a perdu sa baguette.
      Le patriotisme a au moins ceci de bien : le héros ne sait jamais qu’il est mort pour rien. En outre, le vrai patriote s’inquiète, non du poste prestigieux qu’il doit occuper dans la patrie, mais du rang que la patrie doit atteindre parmi les nations. Par ailleurs, ce n’est pas en se conduisant avec bassesse et imposture à tous les égards qu’on peut compter sur l’enthousiasme de la nation.

      17
      11
      Anonyme
      2 juin 2019 - 23 h 36 min

      Manipulateur,
      Ferhat Mehenni a fait des déclarations qui n’engagent que lui et le MAK qu’il préside.
      Chiche, apportez nous un écrit ou parole de Fekhar se félicitant de jeter un drapeau à la poubelle.
      Soyez un homme digne et apportez les preuves de ce que vous avancez. Dans le cas contraire, la preuve sera apportée sur l(indignité dont vous faites preuve.

    Belo
    1 juin 2019 - 21 h 43 min

    Allah irahmou et l’accueil dans son vaste paradis. Au delà de tout, une fois de plus, il montre que nous vivons dans un pays injuste, un pays où les corrompus et les voleurs mettent en prison les honnêtes gens defenseurs des libertés. Donc, avant tout, il plus urgent de nettoyer la justice au karcher.

    15
    20
      Anonyme
      2 juin 2019 - 19 h 37 min

      il n’y a pas de place au paradis pour les partisans de la fitna..

    Tredouane
    1 juin 2019 - 21 h 37 min

    Qui de nous n’aime pas les droits de l’homme,mais certainement qu’instrumentalisé les droits de l’homme pour des fins obscure s’allier avec des entités destructrice de la Patrie voir mémé être un instrument au mains des ennemis cela s’appelle de la trahison sans plus;pourquoi ceux qui prônent les droits de l’homme ne font aucune bataille contre les crimes odieux de la france coloniale,pour quoi ils ne défendent pas le droit humain du peuple palestiniens bien au contraire nous les avons vu s’allier avec le sionisme,donc restons non sentimentale quant des individus et/ou groupe d’individus trahissent les valeurs de principes de la nation.

    27
    33
      Bizell
      2 juin 2019 - 0 h 49 min

      C’est quoi le lien entre la Palestine et la mort tragique de K.E.Fekhar, SVP??? Par contre, au sujet du sionisme, voulez-vous que, les algériens auxquels vous faites allusion, fassent plus que les égyptiens, les jordaniens, les marocains et les royautés du Golfe (en catimini) pour la cause palestinienne. Par ailleurs, ce qui fait la grandeur d’une nation, ce sont les valeurs telles que l’amour du travail, la civilité et le civisme et non la bigoterie et le patriotisme de façade.

      41
      18
    Arezki HAMOUDI
    1 juin 2019 - 21 h 26 min

    Il est claire que Kamel-Edine Fekhar est mort suite à l’arbitraire d’une justice inique. Sinon comment qualifié sa détention pour un délit d’opinion ?… Cet homme n’est coupable ni de vole, ni de crime, ni d’abut de bien public, ni d’aucun chef d’inculpation en rapport aux droits communs… Sont seul tort est de vouloir exprimer son avis sur la situation que vit l’Algérie en ces moments de bouleversement, bien-sure un avis certes qui dérange les tenants du pouvoir .
    Es ce pour autant qu’il est passible d’emprisonnement ? … Un emprisonnement préventif de longue durée, d’où gréve de la faim,et sa volonté de se laisser dépérir (seule arme en vérité qui lui reste pour faire entendre sa voix), afin d’ interpeler l’autorité judiciaire, et l’exigence d’un procès équitable, son appel ne fut gère entendu … si ce n’est qu’après que la mort ait accomplit son œuvre …
    Trop tard! … tous les regrets, toutes les larmes que l’on pourrait versées, toutes les douleurs que l’on pourrait ressentir … ne peuvent hélas combler le vide que ressentent aujourd’hui ses enfants …

    22
    11
    Anonyme
    1 juin 2019 - 20 h 51 min

    Kamel Fekhar s’est reuni avec les hommes et les femmes animés d’un amour eternel pour l’Algérie Algérienne, Africaine et Méditerranéenne. Loin des tartufferies Moyen-Orientales qui lui sont étrangères et aux quelles ses ennemis veulent la céder.
    Fekhar est un Amazigh fier et amoureux de cette terre de ses ancêtres Amazighs. Tout le contraire des rais étrangers à cette terre bénie.

    29
    15
    Chelabi
    1 juin 2019 - 20 h 41 min

    Défendre sa culture, c’est le premier des droits de l’homme. Certains semblent l’ignorer. Et pour cause, quand on a le cerveau formatté par le système maffieux qui nous gouverne depuis 57 ans, on pense que parler identité c’est secondaire.
    Les indiens d’Amérique se battent pour leur identité. Les francophones du Québec se battent pour leur identité. Les corses, les bretons, les catalans….., tous ces gens là se font entendre, dans leurs pays et dans tous les forums du monde, pour clamer haut et fort leur droit d’être ce que Dieu les a créés. Chez nous, certains, élevés dans un sectarisme bestial, trouvent que le militantisme de Mr Fekhar est suspect. À tous ceux là, je dirai: ne plongez pas la tête dans le sable comme le ferait l’autruche en présence d’un danger. Un Fekhar mort, ce sont 10 autres qui reprendront le flambeau pour que nos frères du Mzab vivent dignement, dans une Algérie démocratique , apaisée, qui offre à tout algérien le droit de protéger sa culture, sa religion et de défendre ses idées et droits imprescriptibles.

    28
    16
    Awniri
    1 juin 2019 - 19 h 45 min

    L homme est parti, mais son combat pour une Algérie algérienne ni orientale ni occidentale reste.

    20
    14
    Moh
    1 juin 2019 - 19 h 37 min

    Allah yarhmou mais il n’ a jamais été défenseur des droits de l’homme.

    16
    18
      Tsikam
      3 juin 2019 - 1 h 22 min

      … mais peut-être des « Droits des agneaux » comme vous Monsieur. Tout peuple a les gouverneurs qu’il se donne, lLes agneaux aussi.

      1
      1
    moh_blida
    1 juin 2019 - 19 h 25 min

    Hommage a ce grand homme Kamal Fekhar. RIP. juste une remarque: pourquoi toute la racaille islamsite n est pas venu a son enterrement ? ou est l’ agent de la Turquie qui a comploté avec said ?

    Tout mon soutien a sa femme et a ses enfants.

    18
    14
    Alatriste
    1 juin 2019 - 18 h 05 min

    Sans vouloir anticiper les conclusions de l’enquête que le parquet d’Alger a ordonné, il est d’ors et déjà clair que le constat de  » non assistance à personne en danger » est manifestement établi. La responsabilité délictuelle des autorités pénitentiaires, y compris celle du juge près de la Cour de la wilaya de Ghardaïa, est pleinement engagée et les fautifs de cette ignominie devront répondre de leur crimes. Les Mozabites sont une communauté intègre et pacifique, Kamel-Eddine Fekhar ne méritait pas une mort aussi atroce. Des têtes doivent tomber, quelle que puisse être l’issue de cette affaire sordide.

    40
    21
    Azulaman
    1 juin 2019 - 17 h 59 min

    L homme est parti, mais son combat pour une Algérie algérienne ni orientale ni occidentale reste.

    34
    26
    Nazar Khalida
    1 juin 2019 - 17 h 39 min

    Mais qui va faire cette enquête? Ses membres sont-ils épris par la justice ou bien font partie de ceux qui ont reçu des ordres de mission afin d’arriver à des conclusions favorables aux vrais assassins? Si l’enquête est bâclée et qu’aucune personne n’est incriminée dans cet assassinat politique, nous ferons tout pour que les ONG et autres instances internationales se saisissent du dossier et après on s’en foue que vous appelez cela main étrangère ou immixtion dans les affaires internes d’un pays. On ne va pas se taire et on fera tout pour que notre pays sort du ghetto de SILENCE ON TUE.

    36
    23
    Fa Kou
    1 juin 2019 - 17 h 30 min

    Quel intérêt de l’avoir laissé mourir ??? Enquête dites vous , laissez moi rire .A t’on déjà vu des Enquêtes aboutir par l’inculpation des vrais coupables ? Le résultat sera bien évidemment un R.A.S

    28
    19
    Rais
    1 juin 2019 - 16 h 59 min

    Moi je demanded de faire la lumiere de ce separite avec qui IL a travaille.

    31
    39
    Droits Humains
    1 juin 2019 - 16 h 53 min

    Bien que la mort d’une personne est toujours un moment de douleur pour sa famille et ses proches, et il n’est pas utile d’envenimer la situation déjà très tendu, en revanche par rapport à l’article et d’ailleurs à toute la presse, je m’interroge de l’usage abusif du qualificatif « militant des droits de l’Homme », à moins de rajouter « militant des droits de l’Homme tribaux ».
    Le tribalisme est fêté par ceux qui se rassemblent autour de sa dépouille ???? Il est quand même extraordinaire de faire le parallèle entre le tribalisme et les Droits de l’Homme. Le premier est de nature raciste, puisqu’il tend à identifier les personnes en fonction de leur appartenance ethnique, et les Droits de l’Homme sont universalistes sans distinction aucune entre les individus. Vous voyez bien qu’il y a incompatibilité des thèses avancées. Mais bon les journalistes commercent des idées rentables.

    94
    97
      NasserS
      1 juin 2019 - 18 h 16 min

      C’est depuis l’été 1962 que les algériens qui scandent  » Algérie algérienne » sont écrasés, invectivés et traités de tous les quolibets par l’autre ethnie, majoritaire, dont tu n’oses pas dénoncer les pratiques discriminatoires, par partialité. Par ailleurs, quand l’Algérie de demain jettera les bases d’un État de droit où la citoyenneté prendra tout son sens ; là, toutes les voies, les politiques tribales et les idéologies sectaires ou ethniques, sans exception, cesseront d’entonner.
      h’llal alina oua h’ram alikoum. Fakou.

      50
      27
    Anonyme
    1 juin 2019 - 16 h 43 min

    Et moi je demande qu’on fasse la lumière sur le procureur qui s’est acharné sur Kamel Eddine Fekkar au point de le mettre par deux fois en prison. Le nom de ce tortionnaire -cadi doit être connu de tous.

    42
    30
    Algerian
    1 juin 2019 - 16 h 38 min

    Qui se ressemble,s assemble.

    28
    45
      Bof
      1 juin 2019 - 17 h 59 min

      Toi tu a préféré sans doute aller à l’enterrement de Abasdi Madani. C’est ton droit. Chacun ses valeurs.

      56
      27

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.