Des citoyens alertent : il faut sauver les dolmens de Bou Nouara

dolmen
Dolmen de la région de Bou Nouara. D. R.

Les dolmens du site archéologique de Bou Nouara, dans la région de Constantine, sont  menacés de destruction.

Des engins de travaux publics ont investi le site et entrepris de réduire ces mégalithes en… gravier.

Ces monuments mégalithiques, qui définissent des lieux de sépultures collectives, datent du au Ve millénaire avant notre ère. Ils font l’objet, dans la culture populaire, de «légendes qui font intervenir le merveilleux et le surnaturel» pour expliquer leur présence, leur conférant «des vertus bénéfiques ou diaboliques selon les endroits» liées à la probable présence de trésors cachés.

A l’origine de cette opération de destruction, un projet minier entrepris par la direction des mines et des industries de Constantine, qui a chargé des opérateurs privés de la triste besogne.

Espérons que l’appel des citoyens de la région trouvera un écho. Le ministère de la Culture a été saisi, mais n’a pas encore réagi…

R. C.

Comment (8)

    Anonyme
    5 juin 2019 - 15 h 07 min

    « Le ministère de la Culture a été saisi, mais n’a pas encore réagi… »
    justement tout ce beau monde appelé gouvernement n’est là que pour deculturer, agresser, vassaliser l’Algérie et effcet toute trace de l’algérianité
    sale race d’incompétents-traitres !

    4
    2
    Dolmen
    4 juin 2019 - 16 h 30 min

    Sauver des dolmens, et puis quoi encore?
    Si au moins on sait ce que veut dire un Dolmen, pour les moutons c’est juste une vulgaire pierre bonne à écraser pour en faire du gravier et bitumer leur ruelle.
    On nous apprend à l’école que la Vie sur terre a commencé avec l’islam. Il n’y a jamais eu de dinosaures ni d’homosapiens. Et toout ce que les archéologues racontent c’est juste un complot contre nos constantes nationales des ennemis de l’islam.
    Rappelez vous la destruction des statues boudhistes millénaires par des islamistes shootés aux cris de Allahou Akbar.

    Anonyme
    3 juin 2019 - 7 h 11 min

    Ce sont encore des actes inqualifiables de PLOUCS qui considèrent que l’HISTOIRE de l’Algérie, telle qu’elle est encore enseignée dans nos écoles, commence avec l’avènement de l’Islam dans notre pays. Quelle honte cette destruction programmée de notre mémoire collective et d’une partie du patrimoine de l’humanité dans toute sa convivialité !

    9
    2
    Le Berbère
    3 juin 2019 - 0 h 57 min

    Encore un projet qui s’inscrit dans le cadre de la destruction de l’histoire millénaire de notre pays ..Je ne suis pas étonné de ce massacre culturel vu qu’une partie de la population de Constantine se croit arabes..Depuis l’indépendance les sinistres ministres de la culture et de patrimoine se ressemblent tous ..Des bons à rien ! ..ps : Dans la wilaya de Bouira , le tombeau funéraire de Takfarinas est complètement à l’abandon sous les regards des responsables de l’incouture Algériens…

    8
    2
    Droits Humains
    2 juin 2019 - 22 h 23 min

    Ils sont tous dans les manifs, ils ne peuvent pas tout faire.
    Quel désastre.

    Azulaman
    2 juin 2019 - 21 h 46 min

    Une autre preuve que l Algérie est algérienne.

    4
    2
    Amiral
    2 juin 2019 - 19 h 25 min

    Chez nous le verbe détruire se conjugue à tous les temps. On détruit les idées, on détruit les hommes, on détruit la nature, l’innocence, notre mémoire… Etc. La seule chose qu’on n’a pas réussi à détruire c’est bien notre penchant presque inné pour la laideur. Sahara ftourkoum.

    11
    Algérien
    2 juin 2019 - 18 h 46 min

    Des personnes « éclairées » veulent effacer notre mémoire pour continuer à réécrire l’histoire.

    20
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.