Pourquoi les islamistes soutiennent l’idée d’un «candidat consensuel»

Mokri Tactique politique
Abderrazak Mokri, président du MSP. New Press.

Par R. Mahmoudi Tactique politique ou évolution dans les positions de son parti ? Le chef du MSP, Abderrazak Mokri, dit comprendre les appréhensions de l’institution militaire face aux demandes d’ouverture d’une éventuelle transition qui se justifient, selon lui, par un certain nombre de périls qui risqueraient de peser sur le pays si jamais l’Algérie s’engageait dans une période de transition trop longue. Il affirme que plusieurs pays occidentaux tentent d’entraîner l’ANP dans un conflit avec le hirak pour l’internationaliser ensuite.

Pour ces raisons, le leader islamiste annonce sa disponibilité et celle de son parti à renoncer à leur participation à la prochaine présidentielle et accepter de soutenir «un candidat consensuel» sur lequel devraient s’entendre toutes les forces de l’opposition.

S’exprimant lors d’un point de presse, dimanche, à Oued Souf, Abderrazak Mokri explique que son parti accepterait de cautionner un candidat de consensus national pour une courte période, «à condition, dit-il, qu’il ne soit impliqué dans des affaires de corruption, qu’il n’ait pas comme projet de créer ultérieurement un parti politique et qu’il garantisse, enfin, la tenue d’élections législatives et locales régulières».

Dans la même optique, Abderrazak Mokri a estimé que «des solutions constitutionnelles existent», et que son parti les acceptait pour remplacer les figures représentant l’ancien régime par «des personnalités acceptées par le peuple conformément à la Constitution».

Sur ce point, Mokri propose la nomination d’un nouveau président du Conseil constitutionnel par l’actuel chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, suite à quoi, ce dernier annoncera sa démission pour être remplacé par le nouveau président du Conseil constitutionnel. Une autre solution préconisée par Mokri, dans le cas où l’éventuel successeur de Bensalah ne ferait pas consensus : celui-ci attendra l’élection d’un nouveau président du Conseil de la nation pour démissionner, lui aussi à son tour, et lui permettre d’accéder ainsi à la magistrature suprême.

R. M.

Comment (12)

    Djamel
    3 juin 2019 - 21 h 51 min

    Les islamistes soutiennent un candidature consensuelle dans l’ espérances qu’un d’eux puisse sortir vainqueur. Le plus acharne dans cette compagne est bien sur Mokri.

    1
    1
    kad
    3 juin 2019 - 15 h 16 min

    Lors des présidentielles françaises, avez vous remarqué l’attitude pour le poins bizarre de marine Lepen ? Elle était complètement décontenancée, elle riait comme une niaise, elle tenait des propos totalement décousus. C’était déconcertant, lorsqu’on sait qu’elle était dans le débat final et de ce débat dépendait l’accès ou non à la présidence. A ce moment là, cette dame avait paniqué devant la perspective d’être confronté à la présidence réelle de la France. C’est une espèce d’autodéfense naturel car, à ce moment elle pouvait à tout moment gagner contre Macron. C’est ce qui arrive à ceux qui prennent la politique pour une récréation qui rapporte mais n’intègre pas depuis le début de leur parcours le poids de la responsabilité immense à la quelle ils seront éventuellement confronté. Mais plus l’échéance approche et plus la peur panique les envahi. C’est le syndrome dont souffre Mokri et pour ne par perdre au change, il s’érige en magnanime courageux envers la patrie menacée. Et c’est tant mieux comme ça, un opportuniste en moins.

    6
    3
    brahim
    3 juin 2019 - 15 h 07 min

    Il n y a pas plus perfide traître que ce « moquerie », il est le digne héritier des oulémas du temps du colonialisme français.Toujours à la recherche d’un strapontin avec les puissants du moment.
    L’opposition doit s’en méfier,il fera n’importe quoi pour plaire au pouvoir.C’est un Harki de pur souche

    12
    2
    Anonyme
    3 juin 2019 - 14 h 47 min

    Mettez le RCD a la Présidence, nous serons vendu pour un plat de couscous a la Mamounia par cette secte quand a Tabou que l’on désigne comme un homme d’État (je rigole !) Il aurait des difficultés à gérer une classe de 6em alors le mettre a la Présidence c’est signer l’arrêt de mort de notre pays. 1% de représentativité pour l’UDS et le RCD et quelques supporters acharnés sur les réseaux ne font pas un projet politique, un homme d’État, un Présidentiable et une vision pour le pays. On a donné avec Boutef et son Gang, Boumedienne et la décennie noire !!! Ne survendez pas des produits de propagandes a capacité limitée !

    7
    11
    SARSI
    3 juin 2019 - 12 h 46 min

    et toi aussi tu fais partie de la ISSABA
    il vaut mieux pour toi et ton parti de se faire tout petit et DÉGAGER

    10
    3
    Mokri a raison
    3 juin 2019 - 6 h 55 min

    Certaine parti essaie d’internationaliser la situation du Hirak Algérien comme le RCD et l’UDS de TAbbou. C’est un fait! Ils jouent la carte Régionaliste et Francophone. Ils sont les chevaux de Troie de la France afin de permettre la préservation des intérêts de ce pays. D’ailleurs, il suffit d’être à Paris dans leurs quartiers de prédilections afin de les rencontrer faire leurs courses ou attabler à la terrasse d’une brasserie. Ces micro parti surfe sur la vague du Hirak dont le mouvement est du pain béni pour eux leurs permettant d’exister, de se faire entendre car leurs représentations est inférieur à 1% de la population . Le vrai et seul parti d’opposition qui est au demeurant Patriote, Nationaliste avec la légitimité historique est le FFS mais dommage qu’il se laisse polluer par des guerres fratricides. Ce parti a une vrai assise politique avec un potentiel pour élargir sa base au niveau national contrairement à ces partis traîtres que sont le RCD de Sadi, Behabbes et l’UDS de TAbou. Pour conclure Mokri ne fait que dire une vérité dont les Algériens sont bien conscients.

    20
    45
      massi
      3 juin 2019 - 7 h 52 min

      Gros débile si tu as en vie d’une république islamiste tu n’a qu’a aller en Arabie saoudite ….quand a moi et mes compatriote nous voulons la démocratie pas comme ton Makri qui n’est pas un démocrate c’est un vendus un planquer d’opportuniste qui attend dans l’ombre ce type et ces amies ne sont pas pour la démocratie mais pour une dictature islamique…entre dictateur qui se ressemble s’assemble ….le peuple Algérien n’a pas oublier la décennie noire et ce qu’on fait l’armée et les islamistes on a pas la mémoire courte …..quand a Tabou ils sont Algerien que ça te plaise ou pas et démocrate comme la majorité ….ce sont les gens comme toi qui défende l’étranger …oublie pas que tes amies au pouvoir ce sont eux qui nous ont conduit dans ce cul de sac …imbécile réfléchie avant de dire des conneries….qui bloque le pays contre 20 millions d’algériens….Les Chaoui les Kabyles les Berbères ont autant de droit que les autres sur ce pays que ça te plaise ou pas ……et le droit de penser et de reconstruire ce pays ne t’appartient pas …si tu préfère vivre sous la dictature Arabiste islamique l’Arabie t’ouvre grand ses portes….

      31
      17
        Oui on voit le démocrate !
        3 juin 2019 - 14 h 29 min

        Tu perds tes nerfs! On voit le fachisant qui se cache derrière le concept de démocrate. Inculte va apprendre l’histoire de ton pays, les Algériens sont tous des Berbères. Idiot que tu es mais je ne te blâme pas car idiot tu es , idiot tu le resterais! Le RCD et l’UDS sont là voix de France comme Mairie est la voix des Frères Musulmans par le biais de la Turquie et du Qatar ! C’est une vérité ni plus ni moins. Mais sur l’article d’AP, Makrik un a raison,

        7
        5
      Avraham
      3 juin 2019 - 12 h 19 min

      Et pourtant c’est bien sur la caboche de ton idole et gourou Bouguera Soltani qu’on a versée de la biere et non pas sur celle de S.Sadi.Tu essayes de semer la zizanie entre Kabyles Hein? Dés 6 H du matin,tu déverses ton venin,drole de gagne pain(tu as surement la pastille sur le front comme preuve de piété). Va te battre au Yemen avec tes fréres et l’Algerie ne se portera que mieux.

      21
      9
      HIRAK
      3 juin 2019 - 13 h 41 min

      DES GUS DE TON ACCABIT NE PEUVENT ETRE QUE DES CACHIRISTES. D’abord mokri avec ses différents flirts avec le système est difficilement crédible, il vient de confirmer avec ses appels du pieds à gaid salah, alors qu’il était avec said et toufik il y a quelques semaines.
      Quant à Tabou, le hirak le connait et, il est, avec Bouchachi parmi les figures les plus respectées et digne de confiance.
      Non seulement t’es un harki de cachiriste mais tu veut semer la fitna en presentons Tabou et le rcd comme hazb frança: tu n »as même pas l’intelligence d’inventer un autre mensonge, ce mensonge a été créé par le drs dans les années 80 et il est périmé. Plus que ça le hizb frança existe bel et bien et il est très puissant, il est à El-mouradia et au palais du gouvernement.
      A CHAAB YAREF A CHAAB et les béni-oui oui et les mangeurs de cachir sont reconnaissables à leurs slogans. Ils soutiennent de façon vicieuse le puissant du moment (actuellement a rangers) et essaient toujours de salir les hommes honnêtes et intégres. Ils ne reculent devant aucun mensonge et comme leurs amis de fafa et d’israêl ils vont jusqu’à essayer de susciter le régionalisme. C’est une bataille perdue yal harka LES ALGERIENS KHAWA KHAWA.

      13
      5
      Med
      3 juin 2019 - 15 h 49 min

      Mokri complotait avec Said B contre le peuple et l’ANP???C’est grave. Mokri est un homme sans conviction. L’algérie a besoin d’un Novembrist comme BenMhidi, Boudiaf, Chaabani, Boubnider, Abane ou Hassiba. malheureusement ils ne sont plus avec nous.

      7
      3
    Anonyme
    3 juin 2019 - 6 h 35 min

    Une solution à la Mokri, des démissions et des nominations sans arrêt. Quel génie.
    Mokri s’agite un peu trop, il défend bien les intérêts de son camp.

    65
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.