Les pirates de retour !

pétroliers
Pétrolier en feu en mer d'Oman. D. R.

Par R. Mahmoudi − Les nouvelles attaques contre deux pétroliers, aujourd’hui en mer d’Oman, portent les tensions à leur paroxysme dans la région. Donald Trump et ses deux principaux alliés régionaux, à savoir l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis, se sont empressés, comme à leur habitude, de pointer le doigt sur l’Iran, le montrant désormais comme une menace planétaire.

Sans même attendre les résultats des enquêtes recommandées par des instances internationales − comme l’Union européenne qui, pour une fois, se montre peu encline à marcher dans la combine − et sans écouter les appels à la raison et au dialogue émanant de Moscou ou de Pékin, Américains, Saoudiens et Emiratis tiennent la République islamique d’Iran comme responsable de toutes les attaques menées contre les pétroliers qui traversent les eaux internationales, et relancent la guerre psychologique qui ne finit pas de déstabiliser les pays de la région depuis plusieurs mois.

Si de nombreux observateurs de la scène internationale s’accordent à dire qu’une réaction violente des Etats-Unis contre l’Iran provoquerait inéluctablement une guerre mondiale dont nul ne mesure encore les conséquences dramatiques, beaucoup d’indices montrent qu’ils n’oseront jamais s’attaquer, à l’heure actuelle, à un pays de la taille de l’Iran. Ce ne sont que des mises en scènes destinées à rappeler à la «communauté internationale», et aux Etats-Unis en premier lieu, leur engagement d’enrayer ce «péril» qui guette à la fois les pétromonarchies du Golfe et Israël.

Dans la même optique, les Américains et leurs alliés cherchent surtout, à travers cette offensive, à contraindre les Iraniens à quitter le territoire syrien maintenant qu’il est presque entièrement évacué par les terroristes de Daech et leurs acolytes.

R. M.

 

Comment (12)

    lhadi
    17 juin 2019 - 3 h 13 min

    La manipulation est ancrée dans toutes les sociétés depuis des siècles.

    Si je me réfère au premier congrès international d’Eugénisme dont le discours d’ouverture fut assuré par l’ancien Premier ministre de la perfide Albion Arthur Balfour l’auteur de la déclaration Balfour de 1917 ainsi qu’à la conference de paris de 1919, préalable à la conference de San Remo en 1920 confirmée par le traité de Sèvres de la même année , je dirai que le danger ne peut provenir que de l’Eugénisme des sociétés secrètes qui planifient à long terme l’asservissement des nations.

    Il importe, à mon sens, de ne plus moutonner paisiblement dans les digressions. En d’autres termes, nous devons être dans l’action pour ne pas, à l’instar des Al Saoud, devenir le bétail des bergers qui se nourrissent de la culture de la destruction comme il est écrit dans le talmud et la tora.

    Pendant que nous dormons, l’ennemi est entrain de creuser notre tombe.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    karimdz
    16 juin 2019 - 21 h 10 min

    Il est clair que l amérique, les sionistes d une manière générale, cherchent à tout prix, le casus béli pour attaquer l Iran, car il est clair que l incident est un coup monté.

    Toutefois, les forces américano sionistes ne doivent pas sans ignorer que l Iran a les capacités de bloquer le détroit d ormuz, ce qui pourrait être catastrophique pour l approvisionnement de l occident.

    Je pense donc que c est plus une guerre des nerfs qui se joue actuellement, tout dérapage pourrait conduire à une véritable catastrophe mondiale, sinon la dernière. Mais on n est jamais à l abri d un fou, style, trump ou metenneyahou.

    3
    1
    RAYES EL BAHRIYA
    15 juin 2019 - 16 h 29 min

    MEME SI TU VOLES LE DIABLE ET SON EXCREMENT LE PETROL .
    LA GEHENNE VOUS CONSUMERA
    VIVE AL QARASSINA

    5
    2
    صالح/ الجزائر
    15 juin 2019 - 15 h 31 min

    Tout le monde sait que l’arrogance des Al saoud vient de leur rente pétrolière , mais ils devraient savoir que là ou il y a le pétrole il faudrait qu’il y ait des grandes installations pour l’extraire .
    Les Iraniens , et leurs pros et protégés , connaissent assurément cette réalité , comme ils sont surement au courant que la monarchie saoudite est largement tributaire , dans sa consommation en eau potable , du dessalement de l’eau de mer , qui impliquent aussi des installations de pointe , qui nécessitent , en cas d’endommagement accidentel , des mois de réparation ou rénovation , et par conséquent des mois de soif insupportables pour les autochtones .
    Comme l’Arabie ne se limite pas à Riyad et à Taïf, les sages du bled devraient une issue pour se débarrasser une fois pour toute de la «Issaba» avant qu’il soit trop tard .
    Les mauvaises langues avance que même la source miraculeuse de Zamzam , qui ne suffisent plus à la demande , qui est en augmentation constante , est alimentée à partir de l’eau traitée ci-dessus évoquée .
    Comme les États-Unis ne comptent plus sur le pétrole du Golfe , les présidents américains , actuel ou prochains , vont renouer , sans aucun doute , des relations , d’égales à égales , avec la République islamique d’Iran , car les relations , contre nature , de chèques en pétrodollars contre une pseudo-protection contre un pseudo-ennemi ne suffiraient plus , et car le traître , quelque soit son utilité immédiat , est méprisé , et il est à la fin de compte abandonné à son sort après la fin de sa mission.
    Le pseudo « serviteur des Deux Saintes Mosquées» , le vrai serviteur du tuteur américain et du sionisme mondial , et son héritier fanfaron , doivent méditer sur le sort réservé au « Roi du Zaïre » , à l’agent de la CIA et dictateur de Panama , à l’ex. dictateur d’Abidjan , à l’ex. dictateur de Bagdad , à l’ex. « roi des rois d’Afrique » et dictateur de tripoli … .

    4
    2
    Le Matheux
    15 juin 2019 - 14 h 32 min

    C’est un coup de Daesh-sur-mer .
    Les américains ne laissent rien au ha hasard :
    CIA + IS = FRERES MUSULMANS
    CIA + MOSSAD DGSE = HAMAS + Al QAÏDA
    DGSE + MOSSAD + MAROC = FIS + AIS + GIA + AQMI
    MARIC + MOSSAD+ DGDE = MUJAO + MAK + RPK + RCD + FFS
    CIA IS = AN-NORA+ SHEBAB – BOKOHARAM

    6
    1
    bozscags
    15 juin 2019 - 7 h 53 min

    encore un coup des yankees l’axe du mal .

    6
    2
    Rayah
    15 juin 2019 - 7 h 32 min

    Un autre incident a la ‘ Golfe du Tonquin ‘. Decidement les imperialistes sont de mauvais eleves, ils repetent les memes betises avec un cocktail d’arrogance et d’ignorance.

    7
    1
    Kiko
    14 juin 2019 - 22 h 29 min

    A quand le tour de si amar

    Zaatar
    14 juin 2019 - 22 h 11 min

    Probablement Jonhy Deep est dans les parages.

    11
    Elephant Man
    14 juin 2019 - 21 h 51 min

    À qui profite le crime comme toujours….
    La version japonaise diverge de celle des USA et alliés : les US arguent que les pétroliers ont été visés par des torpilles, le chef de la société de transport maritime japonaise Yutaka Katada assure que ce sont 2 objets volants qui ont endommagé le pétrolier japonais. Comme par hasard au moment même où le prime minister japonais Shinzo Abe était en visite en Iran.

    34
    3
    Bof
    14 juin 2019 - 20 h 34 min

    Posons nous la question du Pourquoi de la présence américaine sur tous les fronts chauds du monde musulman.
    Ils ont été chassés de l’Amérique Latine car ces pays ont enfin pu accéder à la démocratie et aboli la dictature.
    Alors, pouruoi ils se concentrent juste sur les pays musulmans?
    parce qu’il y a un vivier d’islamistes manipulables à merci . c’est le nouvel Eldorado des amerloques.
    Quand vous croisez un barbu islamiste qui prône la chariaa, posez vous la question 2 fois avant de l’écouter.

    7
    6
      Elephant Man
      15 juin 2019 - 5 h 47 min

      @Bof
      Tout ce qui se passe dans la région (MO) pour reprendre Sayed Hassan Nasrallah est lié à l’entité sioniste et moi je rajoute et en Afrique du Nord : le makhNazi sioniste annexe de l’entité sioniste, la Tunisie dont les bases américaines pullulent sans parler de sa normalisation avec l’entité sioniste où la chaîne 12 israélienne a récemment fait un reportage avec des israéliens en pèlerinage à Jerba aux cris de Vive IsRatHell Vive la Tunisie et même à Sidi Bousaíd où un dirigeant Palestinien du Fatah Khalil al-Wazir alias Abou Jihad a été assassiné dans les années 80 par le mossad avec présent dans la délégation si si sans rire les membres du commando qui ont participé à l’assassinat, le Soudan, la Libye et ….

      6
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.