La lecture d’un proche de Boumediene sur l’affaire du drapeau amazigh

drapeau amazigh
La dimension amazighe de notre culture mise en avant par les manifestants. PPAgency

Par Saïd N. – La polémique suscitée par les mises en garde sévères du chef d’état-major de l’ANP contre ceux qui brandissent des emblèmes autres que le drapeau national dans les manifestations populaires, suivies d’une campagne de répression, puisqu’au moins 19 personnes ont été placées sous mandat de dépôt, risque de dominer le débat pour encore plusieurs semaines.

Les avis sont partagés entre ceux qui pensent que le vice-ministre de la Défense nationale a commis un «dérapage» dont il n’a pas mesuré les conséquences et ceux qui estiment que c’était, au contraire, un «coup bien calculé» à travers lequel il visait un objectif précis. C’est l’avis, notamment, de l’ancien conseiller de Houari Boumediene et ex-ministre de la Culture, Mahieddine Amimour, qui compare les protestations provoquées par le dernier oukase du général Ahmed Gaïd-Salah à un «référendum populaire» voulu par ce dernier pour estimer la popularité de ses adversaires politiques qu’Amimour circonscrit dans la catégorie des «laïco-francophones».

Selon lui, il s’agit du «deuxième référendum» du genre, après celui du 18e vendredi, où les manifestants auraient, d’après lui, brandi «massivement» le drapeau national et des portraits du fondateur de l’association d’Abdelhamid Ben Badis, devenu symbole de l’identité arabo-islamique, en réaction à un message de Gaïd-Salah où il appelait à une Algérie «novembriste et badisséenne», écrit-il dans une longue tribune parue dans le quotidien panarabe Raï Al-Yawm.

Amimour tente-t-il de manipuler l’opinion, puisque le chef d’état-major avait seulement parlé, dans son discours en question, de l’«Algérie novembriste», ce qualificatif – «badisséenne» – ayant été utilisé par Ahmed-Taleb Ibrahimi dans une de ses récentes déclarations ?

Selon l’analyse de Mahieddine Amimour, la supériorité en nombre du drapeau national dans les manifestations, comparé à celui de l’emblème amazigh, «sonne comme un verdict final» d’une étrange compétition qui se joue dans la rue face à un pouvoir qui, lui-même, se cherche.

S. N.

Comment (144)

    karimdz
    25 juin 2019 - 19 h 40 min

    Je respecte la diversité culturelle du peuple algérien, de toute manière nous sommes tous issus du meme creuset, pour autant, contrairement à ce que dit un intervenant, le drapeau a une dimension non pas culturelle, mais politique.

    L Algérie a un seul drapeau vert blanc, un drapeau qui a été réalisé par un arabe et un kabyle, il a été l étendard de la lutte pour la libération de notre pays, imprégné du sang de plus d’un million et demi de martyrs.

    Il n y aura qu un drapeau, une armée, un état en Algérie. Ces éléments fédérateurs sont non négociables.

    Cela n empeche pas de promouvoir notre diversité qui fait partie de notre patrimoine commun. De toute manière, nous sommes tous des algériens, du nord au sud, et d est en ouest. Comme dirait, le chanteur Rabah Driassa, anta tgouli 3arbi, chergui, kbayeli, chaoui…, ouana goulik, ana djazaïri.

    22
    11
    Mohieddine Amimour
    25 juin 2019 - 11 h 20 min

    C’est très claire . Faut il conclure objectivement. Ce n’est pas une question culturelle mais plutôt une revendication d’identité.

    11
    10
    Aguellidh
    25 juin 2019 - 8 h 50 min

    Je n’ai jamais aimé le racisne, le segregationnisme, l’apartheid mais je défends les principes de justice. L’Algerie est le théâtre ces derniers temps des échanges raciales abjectes qui donnent des nausées et des hontes car je ne vois pas comment ils arrivent à transformer la diversité culturelle en monoculture. L’arabe, Tamazight, les langues étrangères véhiculent une civilisation et un espace de convivialité entre les humains. Je ne vois pas en quoi cela dérange non plus un étendard Amazigh qui est exhibé en Lybie, en Tunisie, au Maroc, en Algérie, aux Îles de Canaries même au Japon, aux USA. Oui il existe bel et bien des humains Amazigh qui réclament leurs amazighites sur leurs propres terres. Ou est le problème ? Laissons les choses murirent naturellement et s’apercevra qu’il n’existe aucune nuisance .Nchallah cette langue et ce peuple Amazigh apporteront du développement et du bonheur pour le pays. Alors laissez les tranquilles. Ils n’ont pris ni les armes, ni égorgé des gens… Civilisons nous en étant fiers d’avoir un pied en Afrique du Nord, méditerranée, en Arabie, amazighophone, arabophone, francophone, anglophone, Amirouche, Ben Mehidi, lotfi, fadhma NSoumer, Dhihia, Kateb Yacine, tahar djaout, Dib, Feraoun, Saint Augustin, tarek Ibn Ziad. C’est beau non ?

    24
    8
    Hamid
    25 juin 2019 - 7 h 59 min

    As we’ve seen it lately , it’s all about that flag and what it stands for .I wonder what Hassiba Benbouali and Colonel Amirouche – Allah bless them- make of it if they are still alive today .For me , these separatist hotheads are playing out race , ethnicity and identity politics , a pointless exercise .This is a despicable , irresponsible behaviour that has fuelled my desire for prompt response .This groupuscule have to understand that our country’s future is on a knife-hedge at the moment , there’s no need to exacerbate the problem .We need each other more than we need status symbols .Our sworn enemies are watching us closely .Together , we are stronger , united , nothing in the world can separate us .We are ONE people , ONE nation under ONE flag bearing a star and a crescent .This is our flag for all.Tahia ElDzair as always always !

    17
    8
    kassamen
    25 juin 2019 - 6 h 39 min

    Un drapeau un peuple un etat

    65
    14
    Anonyme
    25 juin 2019 - 2 h 56 min

    « …Une lecture des pancartes des manifestants fait ressortir les demandes suivantes :
    1. Dissolution de la police politique (DRS) et renforcement des capacités de l’espionnage et du contre-espionnage pour protéger le pays des velléités étrangères
    2. Mise à la retraite automatique de tous les officiers supérieurs âgés de plus de 65 ans
    3. Démission de tous les officiers possédant en leur nom ou sous prête-nom des affaires commerciales
    4. Acceptation du principe que le ministre des gouvernements futurs de la défense soit un civil ou un militaire à la retraite depuis au moins 3 ans
    5. Transfert de la gendarmerie sous l’autorité du ministère de l’intérieur comme dans tous les Etats de droit
    6. Permettre aux policiers d’avoir un syndicat pour garantir l’autonomie institutionnelle de la DGSN
    7. Libération du champ médiatique privé et public
    8. Libération de tous les détenus politiques
    9. Nomination d’un journaliste respecté par l’opinion et ses pairs à la tête de l’Agence Nationale de Publicité
    10. Fermeture des chaînes de télévision privées qui incitent à la haine et à l’intolérance religieuse
    11. Dissolution du FLN avec une cérémonie symbolique où les responsables de ce parti demandent pardon pour avoir terni l’image du FLN de Larbi Ben M’Hidi
    12. Dissolution de l’UGTA avec la même cérémonie de pardon
    13. Dissolution du RND et enquêtes sur l’enrichissement de ses membres dirigeants
    14. Dissolution de l’APN et du Sénat et enquêtes judiciaires à l’encontre de députés et sénateurs qui se sont enrichis après leur « élection ».
    15. Révocation de tous les magistrats et juges dont les noms sont cités dans des affaires de corruption
    Comme le montrent les slogans scandés lors des vendredis, les Algériens n’ont aucun problème avec leur armée qui continue de jouir d’un capital symbolique très grand. Le hirak ne s’arrêtera pas jusqu’à ce que sa principale revendication soit satisfaite : l’annonce d’une transition sincère et réelle. C’est dans l’intérêt du pays, des générations futures et de l’armée, partie inséparable de la nation. »
    Par Lahouari Addi

    21
    6
    salim31_spiderman
    24 juin 2019 - 22 h 27 min

    Meme si j etais indecis contre le levage de drapeau amazighe eh bien je me dis puisque des types comme amimour est deranger par ce drapeau lui le gourou du ouroubisme qui a detruit l identite algerienne par :
    # un complot de la rearabisation et la machrakisation de la race algerienne sous couvert de l arabisation (langue) _ si les jeunes ont perdu leur identitee algerienne millenaire ( chant populaire malhoun _ poesie _histoire et mythe compte et legende _ fantazia _ habilement algerien _ et mme cuisine ……)
    eh bien parceque des types comme ca leur ont dis que votre culture algerienne et meme votre langue ne valait rien se ne sont des sous culture et des sous langues ( amazigh _ou darja ) et qu il fallait par consequent se prosterne et accepte la domination culturel du machrek puisque nous les algerien nous n avons pas de culture digne ni de race digne qui se mesure au machrek _
    Ce sont eux le berceau de l islamisme eux qui ont construit les egares d aujourd hui qui attaquent tout ce que symbolise la culture langue ou meme l islam de leur parents et arriere parents _ voila ou on est les « docteur  » van ibrahimi et amimour voulaient creer des clones machrekiste sur des corps algerien dans leur sinistre laboratoire des annees 70.. » et maintenant les zombie rapelle leur maitres leur createurs de labos .. mais ils ne pourrons pas ; parceque l algerie a a des superman et qui passent comme des eclaire  » >>>>yetnahaw ga33.>>>…. » en pure algerien _
    + seriesement ce type est un traitre a la nation algerienne il l a fait volontairement , il merite largement la prison de blida pour haute trahison au peuple algerien et la nation algerienne ils ont voulu acheve ce que la france n a pas reussi en 130 annees _ …

    24
    7
    mohend
    24 juin 2019 - 22 h 06 min

    Il faut que les millions d’ Amazighs se retirent en même temps que le drapeau Amazigh et laissons ces hirakistes arabes fils de naima salhi continuer leur hirak seul et ainsi voir leur nombre ! Retirons nous !

    107
    16
      Djazaïri
      25 juin 2019 - 8 h 22 min

      @Mohand le problème c’est que même Naima Salhi n’est pas arabe mais une berbère arabisée. Si elle a des doutes une simple analyse ADN, disponible sur internet (échantillon à envoyer et paiement par carte bancaire) l’aidera sûrement à connaître ses origines, même si cette raciste risque d’accuser la Maroc, Israël, la France, les États-Unis etc… d’avoir trafiqué les résultats. Ce n’est pas un problème entre kabyles ou « arabes. Beaucoup d’arabophones comme moi revendiquent leur amazighité, mais ça prendra du temps. Il faut des années pour effacer des esprits la propagande arabisante. La tâche est difficile car le lobby arabiste est toujours actif (on le voit encore sur ces commentaires). La meilleure façon de lutter contre eux, c’est les livres d’histoire. Les tunisiens sont en avance sur nous (alors qu’ils sont arabisés à 95%) car leurs historiens, même arabophones revendiquent leur amazighité. Ils faut dire qu’au niveau vestiges berbères (inscription lybiques, stèles, mausolées) c’est les plus riches du maghreb

      15
      5
    Azazga AÏT IKHLEF
    24 juin 2019 - 21 h 55 min

    Arrêtez yal khawa ! Vous ne voyez pas que ce sont des marocains et des israëliens qui sont entrain de vous manipuler ? Bon dieu de bon dieu ! Mais vous êtes devenus des tarés ma parole, ou quoi ? C’est pour tuer dans l’oeuf le mouvement du HIRAK qu’ils nous sortent le faux problème du torchon « amazigh »…
    LES ALGÉRIENS : KHAWA ! KHAWA !
    C’est de cela qu’ils ont le plus peur…. Vous n’avez pas encore saisi cela ?

    17
    81
      Hakim
      25 juin 2019 - 16 h 39 min

      Saïd Salah qui a interdit le drapeau est marocain ? Merci pour l’info
      Les flics aussi alors ?

      6
      1
    Haha
    24 juin 2019 - 21 h 34 min

    A tous les négationnistes, les racistes, les baathistes, les islamistes, les petits dictateurs en culotte courte : l’Algérie ne sera jamais arabo-islamique, ni baddissia. T’habou wella t’karhou. les faits historiques sont têtus.
    Les imazighen ont survécu aux Romains, aux Byzantins, aux Arabes , aux Turcs, aux Français, et à tous les envahisseurs.
    Ce n’est pas un petit général analphabète qui changera le cours de l’histoire.
    L’Algérie et l’Afrique du Nord resteront Amazigh pour l’éternité.

    112
    110
    anonyme
    24 juin 2019 - 21 h 23 min

    si vous voulez pas de drapeau amazigh nous aussi on veut pas de vous et laisser nous tranquille et chacun dans ce pays et voila tout est dit si vous êtes des hommes

    56
    62
    karimdz
    24 juin 2019 - 19 h 39 min

    Pour clore ou pas le débat, le General Gaïd Salah a bien fait de rappeler qu il ne pouvait y avoir du un seul drapeau.

    Il fallait crever l abcès maintenant pour que les choses soient bien claires. L Algérie va devenir réellement démocratique mais il n y aura ni fédéralisme ni régionalisme. L Algérie reposera toujours sur un socle fédérateur et sur une triple dimension arabo berbèro musulmane.

    130
    66
      AMMI MOU
      25 juin 2019 - 8 h 03 min

      @KarimDZ, il y aura une démocratie avec du kachirisme uniquement. Dans un mariage, quand le couple ne s’aime plus, il faut un divorce, dans un club de football, quand l’équipe ne veut plus d’un joueur, on le laisse partir, en Europe les anglais ne veulent plus des autres européens, il y a eu le Brexit, en URSS les soviétiques ne voulaient plus de communisme des républiques et il y a eu chute de l’union, quand tu as un ami qui te trahit, il n’ ya plus d’amitié, en Inde les musulmans du Pakistan ne voulaient plus rester avec l’Inde , il y a eu deux pays, quand tu as un voisin qui est source de problèmes pour toi, tu ne le piffes pas, pourquoi vouloir le retenir de force? Est-ce pour mieux le châtier et déverser toutes les colères et les malheurs du monde sur lui?

      14
      11
        Anonyme
        25 juin 2019 - 9 h 55 min

        A bien reflechir, Ammi mou,tu as finalement raison. Maintenir par la force dans une même unité deux élements fondamentalement contradictoires et inconciliables, se terminera enivitablement par une explosion qui mettra fin à cette même unité , ou finira par l´extermination d´une entité par l´autre.
        Dans les deux cas sauvegarder coûte que côute une unité pareille va à l´encontre du bon sens et de l ´intelligence…La decennie noire n´est rien devant un tel scenario.Mais, lire les pensées d´un énergumene tel que ce Amimour présagerait sûrement du pire, à moins de divorcer, avant qu´il ne soit trop tard et que chacun vive son projet et ses rêves tels qu´il les concoit….Mais , encore un mais! Si une telle issue venait à se concretiser, il y a à parier que l´ecrasante majorité porteuse de ce projet badissien prefererait vivre dans la partie des laicos-francophones…J´en suis même sûr!

        12
        11
        karimdz
        25 juin 2019 - 21 h 20 min

        Tes exemples de mariage inde pakistan, brexit, n’ont rien à voir avec l Algérie.

        L Algérie n’est mariée à personne, sinon avec son peuple.

        8
        8
    Algerois
    24 juin 2019 - 19 h 38 min

    Une blague purement algeroise des annees 70 :
    1/- Achawiya halfou ma yatelkou arriyassa (les Chaouis ont jure de ne jamais lache la presidence)
    2/- El kbayel idalou yabkou wa hakmine gaa lakrassa (les kabyles ne font que plurer Mais ils occupent tous les postes de responsabilte)
    3/- S’hab el Gharb atilou el kass wa tassa (les gens de l’Ouest donne lui l verre et la bouteille)
    4/- wa ahna eli idji ihoube idirna h’lassi ( Et pour nous tous ceux qui viennent veulent nous utiliser comme paillasson). MAIS CA N’ARRIVERA JAMAIS

    8
    9
    Chaoui Ou Zien
    24 juin 2019 - 19 h 35 min

    Il y’a une grande difference entre un drapeau et un etendard. Le drapeau est un emblème collectif qui unit un pays. Un etendard n’est qu’un signe de ralliement. C’est de cette maniere qu’il faut voir ces etendards amazigh lors de ces manifestations pacifiques. C’est une facon de dire que les amazighs existent aussi et que la deuxieme republique ne peut pas se construire sans eux. Je ne crois pas, a aucun moment, que ceux qui les exhibent en font un signe de division et ceux qui le pensent ont surement quelque chose sur la conscience. Peut etre la peur de perdre controle d’une situation qui a perdure depuis 1962 et dans laquelle ils ont finalement trouve leur comfort, a savoir une Algerie arabo-baathiste. En sorte, ces gens la devenues la majorite ont fait progressivement leur paix avec leur nouvelle identite et ne veulent pas changer cette prise de vue devenue profondement et peut etre aussi comfortablement ancree dans leur subconscient quite a devenir verbalement abusif a l’egard de l’autre groupe qui est demeure fidele a ses origines et racines. Devenu a leur yeux un penible remueur de conscience, ils considerent ce groupe ou groupes (les chaouis ont leur embleme aussi qui est different de celui des kabyles mais portent la meme lettre en noir sur fond jaunatre qui tire sur le marron) comme etant un trouble fete, un empecheur de tourner en rond. Ils experiment ainsi leur aggression a l’egard de ce groupe de diverses manières y compris en montrant un total manque de respect pour ses symboles les plus chers tel que comparer son embleme a une “fourchette du diable” un drapeau gay ou meme minimizer son apport civilisationel et structurel a la societe. Certains peuvent meme verser dans l’absurde en allant aussi loin que les traiter d’instrus sur leur propre terre. Quand au general Gaid Salah, avec tout le respect que je lui dois en tant que simple sous officier de reserve ayant passe 2 ans dans notre armee nationale, je lui dis qu’il n’y aucune raison pour s’en offusquer. Dans beaucoup d’armees du monde, il y’a un drapeau national et des emblemes qui representent leurs differentes divisions. Pensez a l’Algerie de la meme maniere. Imaginez la marine avec son embleme qui flotte juste au dessous du drapeau national et idem pour l’armee de terre et de l’air. Cela ne veut pas pour autant dire que les differents corps d’armee sont divises. A peur quelques brebis egarees qu’on connait tous et ceux qui veulent mettre de l’huile sur le feu, personne ne veut d’une Algerie divisee ou pire eclatee. Elle a ete arosee du sang sacre de ses martyrs du nord au sud et de l’ouest a l’est pour qu’elle puisse rester indivisible. On aurait pu avoir notre independence bien avant 1962 si nos aines avaient accepte l’offre de la france de lui laisser le sahara. Tout un chacun sait aussi que les ennemis de l‘Algerie n’attendent que ca pour lui prendre des territoires comme des hyenes qui n’attendent qu’un moment d’inattention de la part de lion.

    17
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.