Ahmed Ouyahia devant le juge enquêteur près la Cour suprême

Ouyahia
Ahmed Ouyahia face à ses juges. PPAgency

L’ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia comparaît jeudi devant le juge enquêteur près la Cour suprême dans le cadre d’enquêtes sur des affaires de corruption.

Pour rappel, le Parquet général près la Cour suprême a reçu mardi, de la part du Procureur général près la Cour d’Alger, le dossier des procédures suivies dans l’affaire Mazouz Ahmed contre les deux anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, et trois anciens ministres pour des faits punis par la loi.

Ahmed Ouyahia, placé le 12 juin dernier en détention provisoire à la prison d’El-Harrach, fait face à plusieurs chefs d’accusation liés essentiellement à l’octroi d’indus avantages au titre de l’octroi de marchés publics et de contrats en violation des dispositions législatives de dilapidation de deniers publics, d’abus de pouvoir et de fonction.

Le parquet général près la Cour suprême a engagé des procédures de poursuite judiciaire à l’encontre de plusieurs anciens ministres et hauts responsables conformément aux formes et dispositions prévues dans le code de procédure pénale pour des faits punis par la loi.

R. N.

Comment (15)

    SI EL WALI
    13 juillet 2019 - 7 h 11 min

    Pas de pitié pour les crapules et surtout l’abus de confiance;la prison jusqu’a la mort

    Le Parrain
    12 juillet 2019 - 19 h 31 min

    Gaïd-Salah ne peut pas envoyer Bouteflika en prison. Même s’il a perdu sa tête, il doit bien lui rester quelques dossiers sur le Général.
    C’est lui qui l’a nommé et protégé pendant 15 ans. Ça crée des liens.

    bozscags
    12 juillet 2019 - 1 h 15 min

    alors j’aimerais savoir combien il a pris hmimed ça commence à faire long tout cela je me pose mes questions.

    salah khiar
    11 juillet 2019 - 23 h 52 min

    Une vie heureuse est impossible sans la sagesse, l’honnêteté et la justice,

    12
      Vraijustice
      13 juillet 2019 - 9 h 45 min

      Ya aucune enquête l’affaire et déjà régler il rend tout ces bien mal acquit tout tout ensuite direction prison au Sahara sa lui feras réfléchir pendant des années ce qu’il a fait aux peuple brave qui et les Algériens

    EL KHOU
    11 juillet 2019 - 21 h 45 min

    Et le grand manie -tout c’est pour quand?, Le parrain de la bande doit être arrêté et interrogé en vertu du principe de l »égalité devant la loi .

    Ghanine
    11 juillet 2019 - 20 h 36 min

    Ou est le reste de la pègre et qui la protège?
    Il y a encore un tas d’anciens caïds qui restent en liberté
    Je ne crois pas à la justice indépendante

    Anonyme
    11 juillet 2019 - 15 h 20 min

    Bien alors…
    En fait sortir le cabot, pour une petite balade… au tribunal… pas pour faire un petit … mais pour se mettre à table… il a beaucoup de choses à raconter… faut voir ce qu’il a… A nous vendre…en échange de quelques meilleurs conditions, sur sa future perpétuité en camp de travail…
    Ou est, à l’étranger, l’argent de l’Algérie, on parle de dizaines de milliards…
    Il doit en savoir des kilomètres
    d’informations, ce premier ministre…

    18
    1
    SaidZ
    11 juillet 2019 - 15 h 01 min

    Si j’étais juge…..je ne le mettrais pas en prison!
    voilà ce que je vais décider:
    – récupérer tout « ses biens » , retrait du passeport, interdiction de travailler pour l’état.
    – casier judiciaire CRIMINEL.
    – le faire retourner à LIBOUT
    …….qu’il se trouve un boulot à 18000 da sans assurance.

    23
    4
    Nassim
    11 juillet 2019 - 14 h 48 min

    Mabih walou …
    Le journal « jeune Afrique » disait que son etat de sante se degradait ?????
    Qu’il paie pour ce qu’il a fait, lui et ses proches…
    Ps. Mazal le grand hissab !

    26
    3
    Anonimaoui
    11 juillet 2019 - 14 h 39 min

    Toutes ces arrestations suivies de va-et-vients incessants aux tribunaux rendent ces mises en examen plus des attractions folkloriques que des actions de salubrité publique qui vont rapporter de l’argent au trésor public. Peut-on connaître avec précision la valeur des biens saisis à titre conservatoire ? Ne parlons pas de l’argent transféré à l’étranger dont la récupération est plus ardue et nécessite des compétences et des expertises peut-être introuvables chez nos magistrats . Mais les avoirs en argent et en biens physiques détenus par ces accusés ici en Algérie peuvent facilement être localisés puis saisis. Il suffit de vouloir le faire ou d’être instruit pour le faire.

    20
    2
    Anonyme
    11 juillet 2019 - 14 h 11 min

    Sur la photo et à travers le grillage, il paraît bien nourri, puisque toujours joufflu.

    15
    1
    PAS DE PITIÉ POUR LES CHAROGNARDS
    11 juillet 2019 - 14 h 04 min

    Condamnés le à 1 siècle de prison c’est ce qu’il mérite.
    Et saisissez tout tout toit 《ces biens en algérie et à l’étranger à lui et tout les autres HARKIS en prison et en liberté pour l’instant. …………..

    23
    3
    mouatène
    11 juillet 2019 - 13 h 55 min

    qui mange la  » viande  » devra penser à rendre certainement la  » peau « , un jour ou l’autre.

    12
    1
      Anonyme
      11 juillet 2019 - 21 h 22 min

      Bonsoir :
      Laissez le parler il aura beaucoup de choses à dire et j’en suis sûr qu’il y aura beaucoup de gens qui mériteraient sa place que lui .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.