Les «souhaits» du Premier ministre marocain pour l’Algérie et son peuple

PM Premier ministre
Saâdeddine El-Othmani, le Premier ministre marocain. D. R.

Par Karim B. – Le Premier ministre marocain a affirmé qu’il ne désespérait pas de voir l’Union maghrébine se réaliser. «L’espoir que je nourris depuis de longues années est toujours présent dans mon cœur», a-t-il souligné dans un entretien accordé à la version arabe de la chaîne d’information française France 24.

Interrogé sur les événements qui ont cours en Algérie, Saâdeddine El-Othmani ne s’est pas départi de son langage diplomatique, préférant ne pas commenter le mouvement de contestation et se contentant de souhaiter au «peuple algérien et nos frères en Algérie un avenir prospère» car, a-t-il argué, «la construction de l’Union maghrébine ne peut se faire qu’avec la participation de tous les Etats du Maghreb qui doivent se rapprocher les uns des autres».

«Nous insistons sur la nécessité de bâtir des relations fondées sur le dialogue, l’association et la coopération. Notre espoir est grand que l’Union maghrébine finira par se concrétiser et réussir», a ajouté le Premier ministre marocain qui n’a pas nié que le hirak algérien – dont le nom a été inspiré par les contestations du Rif –, sans le citer nommément, pouvait provoquer un effet d’entraînement et, ainsi, atteindre le Maroc voisin. El-Othamani a parlé d’«instabilité régionale» de manière générale pour éviter tout commentaire qui fâcherait d’un côté de la frontière comme de l’autre.

En mai dernier, les médias marocains s’étaient déchaînés contre le Premier ministre issu du parti islamiste du PJD, pour avoir affirmé qu’«avec la nouvelle équipe dirigeante de l’Algérie voisine, nous espérons au moins trouver avec elle des solutions et qu’elle n’adoptera pas la même attitude hostile à l’égard du Maroc», avant d’ajouter que «les relations avec le pays voisin ne seront pas pires qu’avant le renversement du régime d’Abdelaziz Bouteflika» et que «les anciens dirigeants de l’Algérie étaient très hostiles à l’égard du Maroc».

Le Makhzen avait paru extrêmement gêné par cet appel du pied d’El-Othmani qui avait été interprété comme une «supplique» à l’endroit du voisin de l’Est. «Le chef du gouvernement n’a fait aucune déclaration officielle sur l’Algérie voisine et n’a exprimé aucune position du gouvernement marocain», avait réagi le porte-parole du gouvernement marocain. «Le chef du gouvernement n’a lancé aucun appel mais a formulé un souhait pour l’ouverture des frontières entre les deux pays, et ce dans une discussion en privé», avait indiqué, pour sa part, un ministre marocain, dans ce qui s’apparentait à une mise au point officielle de Rabat.

K. B.

Comment (99)

    Anonyme
    16 juillet 2019 - 15 h 19 min

    Si on s’unit avec le Maroc, on est obligé de subir les effets de plusieurs pactes signés par ce pays, y compris le pacte de Marrakech sur les migrations qui implique l’accueillir de flux massifs de clandestins, et au final la submersion de l’Algérie. A travers cette éventuelle union maghrébine, je pense que le Maroc voudrait, entre autres, nous filer tous les clandestins qui se trouvent en grand nombre sur son territoire.

    10
    4
    amedbenamed
    15 juillet 2019 - 19 h 51 min

    en effet, cette union auquel rêve les peuple de cet espace maghrébin n’est pas celui qui va tenir compte des richesses (pétrole et gaz actuellement abondantes chez nous ) mais il ne tiendra compte que sur le facteur humain qui sera le principal locomoteur et catalyseur de cette union en apportant leur savoir faire pour faire évoluer les secteurs névralgiques à savoir l’éducation, l’agriculture et les technologies pointues et ciblés et entre autres, comme cela se fait ailleurs et auquel rêvent tout nos peuples.

    10
    29
    Anonyme
    15 juillet 2019 - 19 h 13 min

    à l’anonyme d’origine douteuse : tu peux toujours rêver de ton union. D’ailleurs, même en Europe il y a des pays qui songent à quitter l’UE, sans compter le Brexit …

    25
    14
    elMoudja
    15 juillet 2019 - 17 h 39 min

    Pour faire une union maghrébine, il faut d’abord que chacun des pays concernés, règle ses problèmes, on ne veut pas hériter en plus de nos problèmes ceux des autres. Mais voyez-vous, on ne pourra pas faire une union avec des régimes dictatures, cela voudra dire que nous sommes d’accord, or nous le sommes pas et nous le serons jamais nchalah. Ceux qui disent que cette unions se fera tôt ou tard et en plus à la sauce union européenne ?, nchalah jamais, vous pouvez rêver, on veut une vrai justice sociale et pas celle des intérêts comme à la sauce occidentale. Si ça se fera un jour, ça sera à la sauce algérienne, avec le Sahara indépendant, et surtout avec une république marocaine et jamais avec un royaume.
    Tahya el Dzair Hora sans dictature ni amis dictatures

    28
    14
      Khali
      16 juillet 2019 - 10 h 32 min

      Tu peux rêver. Le rêve se produit dans un instant de perte de la lucidité, dans un moment d’inconscience et de soleil. Encore une fois tu peux rêver, en maintenant le production du hashish qui est la cause du ravagé des jeunes garçons et filles de l’Afrique du Nord dont tu veux en faire une union. Le premier critère auquel ton pays doit répondre: c’est l’abandon de la culture de la drogue. S’ensuit l’interdiction de la prostitution et en troisième position la décolonisation du SAHARA OCCIDENTAL QUI PRÉCÈDE Lexpultion des sionistes de ton pays

    ElMoudja
    15 juillet 2019 - 16 h 17 min

    Pour faire une union maghrébine, il faut d’abord que chacun des pays concernés, règle ses problèmes, on veut pas hériter en plus de nos problèmes ceux des autres. Mais voyez-vous, on pourra pas faire une union avec des régimes dictatures, cela voudra dire que nous somme d’accord, or nous le sommes pas et nous le serons jamais nchalah. Ceux qui disent que cette unions se fera tôt ou tard et en plus à la sauce union europien ?, nchalah jamais, vous pouvez rêver. Si ça se fera un jour, ça sera à la sauce algérienne, avec le Sahara indépendant, et surtout avec une république marocaine et jamais avec un royaume.
    Tahya el Dzair Hora sans dictature ni amis dictatures

    8
    15
    Maghreb = La fin de l'Algérie
    15 juillet 2019 - 13 h 39 min

    Pourquoi le gouvernement Marocain (Ou les pays qui leur donnent des ordres) ont une vue sur notre territoire ? On apel cela de l’opsession maladive !

    44
    17
    chaouipur
    15 juillet 2019 - 0 h 30 min

    Oui, pour une « Tamazghra » qui engloberait le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, la Mauritanie et l’Azawad … avoir un passeport commun AMAZIGH. Non, pour tout le reste !

    44
    82
      Aurès
      15 juillet 2019 - 8 h 14 min

      Tu n’est pas Chaoui espèce de traitre, chez nous il n’ y a et il n’ y aura qu’un seul drapeau national vert rouge blanc et notre hymne national Kassaman.
      Ne mêlez pas notre région a vos traitrises car nous sommes d’abord ALGERIENS ensuite ALGERIENS et enfin ALGERIENS.

      Notre peuple c’est le peuple Algérien et notre pays c’est l’Algérie avec ses frontières héritées de nos martyrs de la Révolution du premier novembre 1954.
      Vive l’Algérie, gloire a nos martyrs et vive le veillant peuple Sahraoui le seul voisin digne de notre confiance et soutien jusqu’à son indépendance.
      Merci au Président Liamine Zeroual pour avoir fermé les frontières avec le Maroc.

      79
      46
        Anonyme
        15 juillet 2019 - 11 h 59 min

        Faux, les frontières nous les avons hérités du colonialisme comme tous les pays africains.

        26
        18
          Sprinkler
          15 juillet 2019 - 12 h 21 min

          Faux, si vous permettez, ce n’est pas l’effet d’un  » héritage  » mais d’une guerre de libération…

          34
          22
        DJURDJURA
        15 juillet 2019 - 13 h 36 min

        JE SUIS ENTIEREMENT D’ACCORD AVEC TOI AGGMA AURES, ce prétendu chaouipur doit être un maroki, un résidu du mak ou un autre ennemi de l’Algérie. MAIS TAMAZGHA ou Afrique du Nord est une réalité historique, ethnique et culturelle qui n’a rien contre notre ALGERIANITE. C’est un espace géographique et culturel dans lequel s’inscrivent tous les pays de la région, un peu comme l’union européenne ou tout autre ensemble régional.
        Ne tombes pas dans le piège stupide des arabo-baathistes qui veulent présenter ce référant comme antagoniste avec notre algérianité, alors qu’eux qui représente 4°/° du peuple (voir ibn-khaldoun, etude du national geographic institude et étude de professeurs en medecine et spécialement biologistes nord africain etc.) nous impose un monde arabe très loin de nous et qui est un sac de crabes et de traitres envers leurs propres frères.

        36
        13
          Aurès
          16 juillet 2019 - 14 h 36 min

          Nous n’avons rien a voir avec les Berbères Marocains ces colonialistes comme le reste de leurs compatriotes Arabes et Juifs.

          Nous sommes Algériens et tout Algérien d’origine Arabe ou autre et notre frère et compatriotes.

          22
          10
      Anonyme
      15 juillet 2019 - 14 h 06 min

      @ChaouiPur et @ Djurdjura vos avis concernant le maghreb sont partagés par la majorité des algériens, n’en déplaise à la douzaine (si vous comptez 5 à 6 messages par personne, il n’y en a pas plus je vous le garantit) de personnes xénophobes de ce site. Je dis xénophobes et non pas anti-marocains car ils sont contre toutes les nationalités sans aucune exception, ils sont même très virulents envers même les algériens qui ne sont pas de leur avis. L’union du Maghreb est inéluctable, dans 5 ans, 10 ans, 100ans elle se fera tôt ou tard. Ni le roi, ni l’armée algérienne n’y pourront rien si les 2 peuples veulent.

      40
      11
        Aurès
        16 juillet 2019 - 14 h 17 min

        Vive l’Algérie dans ses frontières actuelles ni UMA ni TAMAZGHA ni AFRIQUE DU NORD ni ORIENT ni OCCIDENT.

        11
        12
    BERET VERT.
    14 juillet 2019 - 18 h 42 min

    Le maroc est une fourberie du scapin francais , c’est LA REPUBLIQUE ARABE SAHRAOUI DEMOCRATIQUE … D’EL-AYOUN , jusqu’a TANGER . la partie EST , Oujda , Nador c’est L’ALGERIE. nous remettrons les choses en lieu et place . ce n’est qu’une question de temps.

    30
    44
      Selecto
      15 juillet 2019 - 8 h 17 min

      Je suis d’accord pour OUJDA et NADOR mais sans leurs habitants, uniquement les territoires..gardons notre ADN pure..

      13
      15
        Orange field
        15 juillet 2019 - 10 h 04 min

        tous le territoire nord marocain a été peuplé par les tribus Zenatas d’Algérie Oujda et Nador comme des centaines de villes et villages ont été fondés par les Zenatas de l’Awrès d’Algérie, ce sont les Zenats qui ont façonné le Maroc, les marocains du nord sont donc génétiquement algérien. les berbères marocains sont les Masmoudas ils sont historiquement localisés dans le centre ouest du Maroc

        10
        10
        Anonyme
        15 juillet 2019 - 14 h 05 min

        Goebbels sors de ce corps !!

        5
        3
    TOLGA - ZAÂTCHA
    14 juillet 2019 - 18 h 20 min

    HYPOCRITE ! Comme le sont et l’ont toujours été les ESCLAVES de l’Ouest. Ce microbe veut réserver à sa « monarchie » pédophile le beau rôle d’un pays « pacifique » qui veut la « paix » et surtout la réouverture de la frontière pour éviter l’étouffement économique de toute la région ouest du pays des esclaves. Eh bien, NON ! La frontière Ouest restera fermée AD VITAM AETERNAM….. Voua payerez CASH votre traitrise pour votre alliance avec les SATANISTES…..

    41
    18
    Brahms
    14 juillet 2019 - 17 h 53 min

    C’est l’histoire d’une prostituée qui voudrait se marier avec son client. Elle lui dit, tu viens mon chéri adoré, je t’aime, on va se marier. Le client éberlué, lui dit ok, un jour, tu seras ma femme mais la prostituée ne l’aime pas en vérité, elle veut que son argent. Elle lui propose alors ses charmes moyennant finance et le client pense que ce sera sa femme un jour.
    Les mauvaises habitudes se gardent toujours, le Maroc à éviter.

    29
    21
    Walou
    14 juillet 2019 - 17 h 36 min

    Depuis la fermeture des frontières, plus aucun attentat à l’explosif que dieu laisse cette frontière fermé à l’éternité , en plus que pouvons nous gagner avec un pays traitre et inferieur au Maroc ? Walou

    42
    17
    amedbenamed
    14 juillet 2019 - 17 h 17 min

    le souhait de ce ministre, est aussi le désir des peuples qui constitue le grand Maghreb. Reste maintenant la façon avec laquelle on constitue cet grand espace tout en gardant la spécificité et l’intérêt de chaque pays dans cet ensemble. Il me semble qu’on le veuille ou pas , cette union verra certainement le jour soit c’est nous qui vont la faire soit c’est nos enfants qui vont la concrétiser à l’image de l’union européenne avec son espace Schengen.

    14
    101
    Vangelis
    14 juillet 2019 - 17 h 01 min

    Ce qu’il y a lieu de relever dans l’un de ses souhaits : « peuple algérien et nos frères en Algérie un avenir prospère » est qu’il exprime bien le distinguo qu’il fait entre le peuple algérien est les sujets (ses frères) de la narco-terro-monarchie qui se trouvent en Algérie y compris la smala de Oujda.

    Ce que je regrette est que les manifestants algériens continuent à utiliser ce terme impropre qu’est le hirak et que tout le monde dit qu’il a été emprunté au manifestants du Rif. En Algérie, il s’agit d’une révolution et d’ailleurs la demande première est une 2ème république et yetna7w ga3, au contraire du Rif qui ne demande que du pain, du travail et accessoirement le développement de la région.

    31
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.