Forte mobilisation des Algériens pour exiger le départ des symboles du régime Bouteflika

hirak symboles système
Les citoyens résolus à faire dégager les derniers symboles du régime Bouteflika. PPAgency

Par Mounir Serraï – La mobilisation ne faiblit pas. Les Algériens continuent de sortir massivement manifester contre le système autoritaire. Déterminés et plus que jamais engagés, les manifestants ont scandé les slogans habituels antisystème et pour un changement total et radical du mode de gouvernement.

«Echaâb yourid istiklal (le peuple veut l’indépendance)», «Manhabsouch, nenehimw el-isaaba», «Bled bledna n’dirou rayna (le pays est le nôtre, on fera ce qui nous plaît)», «Libérez l’Algérie», «Y en a marre des généraux» ou encore «Dawla madania machi askariya» sont autant de slogans entonnés à Alger où des milliers de manifestants occupent déjà les principales artères de la capitale.

Bien que les services de sécurité aient déployé un dispositif visant à bloquer les manifestants au niveau de la périphérie d’Alger et d’alourdir le déplacement des manifestants, en plus de l’occupation en partie par des fourgons de l’itinéraire habituel des marches, les manifestants se montrent combatifs et déterminés à poursuivre la mobilisation. «Ya h’na ya n’touma (soit nous, soit vous…)», ont également scandé les manifestants, affichant clairement leur total rejet du pouvoir militaire. Les manifestants ont aussi scandé des slogans contre le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd-Salah, réclamant son départ.

Des bus ont été mobilisés pour transporter les manifestants vers le stade du 5-Juillet dans le but de suivre la finale de la Coupe d’Afrique. Mais les manifestants ont refusé d’y aller, préférant rester marcher pour «libérer le pays de la bande», affirment-ils aux policiers qui les invitaient à y monter.

Même topo dans les autres wilayas. Même détermination et mêmes slogans. Ils ont dénoncé les arrestations de manifestants et exigé leur libération.

M. S.

Comment (9)

    Lghoul
    22 juillet 2019 - 7 h 18 min

    Tous les symboles de bouteflika sont liés a une corruption chronique généralisée qui pourra mettre le pays en ruine et en banqueroute dans quelques années si un coup de frein sérieux n’est pas donné aux géniteurs de ces pratiques institutionalisées. Donc le seul et unique traitement de cette maladie grave est de déraciner une bonne fois pour toute, tout ce qui a un lien avec l’ancien régime. Du FLN au RND, l’APN a l’UGTA de sidi said; tout doit être dissout. Doit on avoir une preuve plus plausible quand tous les responsables de ces formations, des premiers ministres aux membres de ces partis sont soit en prison ou en train d’être audités par la justice ?
    Alors comment le peuple va croire un gramme de ce qui sort de ces pseudo-organisations de corruption ?
    Déracinons comme on déracine l’oignon de mauvaise qualité.

    57
    20 juillet 2019 - 14 h 10 min

    mieux que Algérie Sénégal ,,,peuple 3 gaid 0

    3
    5
    Réseau 16
    19 juillet 2019 - 22 h 27 min

    La lutte jusqu’à la victoire finale, il faut chasser coûte que coûte les alliés et les commis de l’ancien colonialisme,

    9
    4
    anonyme
    19 juillet 2019 - 18 h 03 min

    Le problème c’est que maintenant dans ces marches, on trouve partout les partisans du clans de Toufik, Bouteflika, Ouyahia, Haddad et autres responsables ou hommes d’affaires richissime et corrompus inquiétés par la justice ainsi que tous les amis de BHL.
    Lorsqu’on crie des slogans contre l’armée ou l’État, ce sont les clans des hommes d’affaires et politiciens véreux, emprisonnés ou qui vont l’être, qui s’exprime pour essayer d’échapper à la rigueur de la loi et poursuivre leur prédation de plus belle.

    21
    24
      Blakel
      19 juillet 2019 - 23 h 39 min

      Arrêtez d’insulter l’intelligence des algériens avec vos grosses ficelles. Le peuple veut le départ de toute la 3issaba, pas l’éviction d’une partie seulement pour faire plus de place à l’autre. On ne se décarcasse pas depuis des mois, pour offrir le pays à la 3issaba d’Annaba. Ni Saïd, ni Gaïd.

      13
      10
      Non au régionalistes
      21 juillet 2019 - 20 h 54 min

      Surtout qu’on vient de nOUS sortir du chapeau, comme un lapin,le fantasque Karim Younès un gran pilier du Bouteflikisme, envoyé aux oubliettes pàr Bouteflika après 5 années de chita intense.
      Personne ne s’offusque de ce retour parce que c’est Kabyle.
      La machination contre l’intégrité du territoire se déroule lentement et inexorablement.

    MELLO
    19 juillet 2019 - 16 h 29 min

    Plus que jamais déterminé a arracher son indépendance , le peuple n’a plus rien a perdre , ni a craindre de l’interdiction de rentrer sur Alger. Le peuple Algérien a muri et près a déjouer toutes les tentatives de séparation ou de récupération de leur mouvement. Le peuple sera toujours présent en force pour revendiquer son droit a l’AUTODETERMINATION . Le pouvoir a beau fermer les accès , mais comme de la grêle , il tombe du ciel pour alimenter les principales avenues d’Alger. Le pouvoir a usé et abusé de tous ses stratagèmes a l’effet d’affaiblir le mouvement , mais c’est méconnaître le caractère hargneux – h’nna immout kaci – de l’Algerien .
    Muri , le peuple fait la part des choses, d’abord se faire entendre par ces caciques du pouvoir et ensuite aller au stade pour soutenir l’équipe nationale qui est a des milliers de kilomètres, mais présente dans les coeurs. Coupe ou pas coupe , ils nous ont abreuvé de joie.

    19
    17
    Chelabi
    19 juillet 2019 - 14 h 54 min

    Avec toutes ces foules en marche pour le 22e vendredi de suite, ne soyez pas étonnés si vous tombez sur des commentaires de L’hadi ou de Nasser. Ils jureront leur grands dieux ( ils doivent être paiens ces Gus pour mentir comme ils respirent) qu’il n’y avait presque personne dans les rues d’Algerie ou encore mieux que le hirak est avec le haut commandement de l’armée.
    Je ne sais pas ce qu’un régime de kachir fait à un organisme. Mais je soupçonne que cela crée une certaine addiction . J’invite donc ces 2 lascars à abandonner ce régime. Régime pris dans tous les sens du terme.

    27
    31
    Zoubir
    19 juillet 2019 - 14 h 29 min

    Les manifs du vendredi devraient etre institutionalisees .c est une autre forme d activite sociale un autre media de la routine democratique

    19
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.