Le FFS dénonce les «manœuvres autoritaristes du régime»

Belahcel FFS
Hakim Belahcel, premier secrétaire national du FFS. PPAgency

«Un pouvoir de fait vient de dévoiler une liste de six membres chargés de mener un pseudo-dialogue en vue d’imposer un scrutin présidentiel au seul profit du régime», a dénoncé le Front des forces socialistes (FFS) dans un communiqué rendu public ce vendredi. «Le FFS considère que cette commission n’a de mandat que celui que les décideurs lui ont attribué afin d’encadrer un dialogue imposé au pas de charge», indique le parti.

«Les demandes de mesures de détente annoncées sont largement insuffisantes. Elles ne peuvent en aucun cas cacher les manœuvres autoritaristes du régime à travers lesquelles il vise à duper l’opinion publique nationale et internationale», souligne encore le FFS dans un communiqué signé par son premier secrétaire, Hakim Belahcel.

Le FFS, qui «réaffirme l’exigence de la libération inconditionnelle de tous les détenus politiques et d’opinion» rappelle que «seul un climat de confiance effectif ouvrirait la voie à un dialogue global, sérieux et transparent qui prend en compte les revendications du mouvement révolutionnaire populaire».

«Par ce simulacre de dialogue annoncé, accuse le FFS, les tenants du pouvoir essayent encore une fois de gagner du temps pour détourner la population de sa revendication principale qu’est son autodétermination».

R. N.

Comment (8)

    MELLO
    28 juillet 2019 - 14 h 15 min

    « Rien n’est plus terrible que la colère des innocents » citation de memoire de Mouloud Mammeri. Reflexion sur les manoeuvres autoritaristes du pouvoir , car pensant réformer lui même le régime. Si le nazisme a été réformé par les nazis et le stalinisme réformé par les staliniens , cela donnerait des sujets de theses aux chercheurs sociologiques , or il n’en fut rien .
    Aujourd’hui, nous assistons a la mise en place du projet de Bouteflika , avant son éviction, a savoir mettre fin au système politique actuel par l’organisation d’une conférence nationale inclusive , sous son contrôle . C’est du Bouteflikisme sans Bouteflika.
    Les paroles de nos sages sont plus que jamais d’actualité pour alerter chacun de nous : «  lorsque trop de sécheresse brule les coeurs , quand la faim tord trop d’entrailles , quand on rentre trop de larmes , quand on bâillonne trop de rêves , c’est comme on ajoute bois dur sur le bucher , a la fin , il suffit du bout de bois d’un esclave , pour faire dans le ciel de Dieu et dans les coeurs des hommes le plus énorme incendie » l’intarissable Mouloud Mammeri.

    226
    27 juillet 2019 - 22 h 01 min

    Comme toujours R A S.Ce qu’il ya de nouveau juste la Photo.

    sarsi
    27 juillet 2019 - 17 h 20 min

    hhh un pouvoir de fait mais n empêche que vous avez cautionne tous ses derives en acceptant de siéger dans les deux chambres (APN et SENAT )
    alors de grace taisez vous monsieur

    elhadj
    27 juillet 2019 - 16 h 55 min

    ce qui est vraiment révoltant c est le fait que certains pseudo partis politiques sans crédit majeur ni assise populaire importante rejettent systématiquement toutes les tentatives de trouver une solution au bourbier dans lequel est empêtré le pays .
    se complaisant comme toujours dans la critique pour faire perdurer le désordre et l anarchie qui leur conviennent ils ne cessent par des interventions improductives de critiquer les bonnes initiatives .
    qu ils participent effectivement pour débattre et proposer des solutions que le peuple attend avec impatience .
    la critique est aisée mais l art est difficile

    FFS un parti "has been"
    27 juillet 2019 - 16 h 12 min

    Il fut un temps où se parti méritait le respect, maintenant il fait peine a voir. Il faut régénérer le système politique en Algérie dans leur totalité. L’idéologie et les hommes de tout ces partis sont obsolètes composés d’incompetents, de médiocres, de tordus, de corrompus, sans vision, sans stratégie a moyen / long terme pour notre pays. Ils n’ont aucune ambition patriotique, nationale. Ils ont sous estimé les Algériens d’où leurs déconnexions totales du mouvement qui les ont pris de court. Bien sur, je parle du FLN, rnd, taj et mpa mais aussi du FFS, RCD, PT et des partis islamistes : GAH3!

    MELLO
    27 juillet 2019 - 9 h 15 min

    La faillite de l’Etat Algérien est programmée a partir de ces dynasties arabo baathistes du moyen orient . La programmation est en cours avec la dissipation de la rente . C’est pourquoi le pouvoir ne cédera pas aussi facilement et ne responsabilisera pas le peuple dans le destin de leur propre pays, avant qu’il n’ait dissipé totalement la rente et C’est pourquoi il s’empresse ,aujourd’hui, d’executer son plan diabolique qui lui servira d’avoir leur president afin de légaliser toute cette machination.
    Ne pas l’affronter , c’est ne pas se donner les moyens de triompher de ce pouvoir maffieux qui usera de toutes les « ruses » et les moyens , même les plus violents, pour garder les rênes du pays. Si le FFS propose une période de transition menée par des hommes et des femmes intègres, c’est bien pour aboutir a ce changement tant souhaité par le mouvement populaire.
    De toute evidence , une élection présidentielle en l’état actuelle ne servirait que ce pouvoir , puisque le peuple dans son écrasante majorité rejette cette agenda.

    57
    27 juillet 2019 - 8 h 32 min

    moi je fait parti des 20 millions qui font le hyrak et je m en fou royalement de tes souffrances c est trop tard c était avant qu il fallait bouger maintenant la manif est au peuple et le restera , il est inutile de gigoter dans tout les sens et si vous pretzndez aime votre pays fait vous dissoudre et venir faire le hyrak avec les citoyens

      Je ne suis pas militant du FFS
      27 juillet 2019 - 14 h 48 min

      [email protected]….vous tirez sur tout ce qui bouge. Ne vous trompez pas de cible à moins que vous le faites intentionnellement. Le combat du peuple rejoint celui du FFS depuis 57ans. On va pas quand même importer des oartis politiques ! On travaillera avec ce qu’on a. Ecxeption faites des partis qui ont ruiné L’Algérie. L’union fait la force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.