Ce que l’ex-ambassadeur des Etats-Unis en Syrie pense de la situation en Algérie

ANP Ford
L’ex-ambassadeur américain en Algérie et en Syrie Robert Ford.

Par Houari A. L’ex-ambassadeur américain en Algérie et en Syrie Robert Ford considère que l’Algérie est à la croisée des chemins «mais il n’est pas encore clair, jusqu’à cet instant, quel chemin elle doit emprunter : l’évolution ou la révolution violente», affirme-t-il dans une contribution parue dans le quotidien panarabe Al-Charq Al-Awsat dans son édition du 12 août, et intitulée «L’Algérie entre le marteau et l’enclume».

Ce diplomate américain, qui dirige aussi un think thank dédié à la politique moyen-orientale des Etats-Unis, évoque le rôle de l’instance de dialogue et de médiation, conduite par Karim Younès, en considérant qu’elle est prise entre «le marteau de l’armée et l’enclume du mouvement populaire».

Pour l’auteur, le commandement de l’armée, par la voix du général Gaïd-Salah, avait vertement remis à l’ordre le panel de dialogue sur la question des préalables «mais lui-même sera désavoué par les manifestants lors du 25e vendredi de protestation où, sur une banderole, note le diplomate, on pouvait lire cette phrase sentencieuse : «Gaïd-Salah est le deuxième Bouteflika.» Par ailleurs, ladite instance de dialogue s’est vue rejeter par l’essentiel de l’opposition et des personnalités nationales.

Dans son diagnostic de la situation actuelle en Algérie, le diplomate notera que les deux camps (armée et hirak) ont leurs points de faiblesse. D’un côté, le mouvement populaire se sentant, selon lui, essoufflé, avec «le recul progressif» du nombre de manifestants dans les marches hebdomadaires et, en même temps, déçu par l’inaboutissement de ses revendications, après six mois de manifestations massives et ininterrompues, se trouve aujourd’hui dans l’obligation d’expérimenter d’autres méthodes, dont l’appel à la désobéissance civile lancé par certaines composantes du mouvement. Ce qui augure, d’après Robert Ford, d’un durcissement de la confrontation avec l’armée.

De son côté, l’institution militaire souffre, d’après l’analyse de l’ex-ambassadeur américain, de son isolement et de ses divergences avec le chef d’Etat intérimaire, Abdelkader Bensalah. Le commandement de l’armée est également handicapé par le manque de soutien de la classe politique à sa cause, en dehors des deux partis de l’ancienne majorité, honnis par le peuple.

Le diplomate se pose la question de savoir si, au vu de ce diagnostic, l’Algérie pourrait échapper aux scénarii libyen et syrien. Selon Robert Ford, tout dépendra des résultats des efforts déployés par l’instance de dialogue. Or, ces efforts sont eux-mêmes tributaires de l’attitude de l’armée. Puis, il faudrait aller convaincre le mouvement populaire «qui refuse jusqu’ici d’avoir un chef ou des représentants».

«En regardant bien la situation en Algérie, en cet été chaud, un vieux dicton arabe m’est venu à l’esrpit : toute précipitation engendre des remords, votre sécurité est dans la patience», conclut-il.

H. A.  

Comment (39)

    Al Maz
    17 août 2019 - 19 h 17 min

    Lyes Oukane..quel bel article, je suis époustouflé par votre article et par cette réalité occultée par les sous-fifres de l’oncle sam « créateur de démocratie »…de catastrophes OUI. Merci

    Maâza oualou taret
    14 août 2019 - 9 h 54 min

    Une analyse très juste et ça donne froid dans le dos.

    TOLGA - ZAÂTCHA
    13 août 2019 - 11 h 53 min

    Pour moi, c’est très clair. Les DEUX SEULES FORCES qui sont actuellement en présence sur le terrain, sont : L’ARMÉE et LE HIRAK !!! Un point c’est tout. Il faut être réaliste et très pragmatique.
    C’est pourquoi, il est TOUT A FAIT LOGIQUE que ces deux forces réelles DOIVENT se rencontrer IMMÉDIATEMENT et DIRECTEMENT pour entreprendre des négociations sur le champs sans l’aide aucune de tout autre partie tierce… INTERMÉDIAIRE. Que celle-ci se nomme le « panel » ou je ne sais quoi…
    Trêve de plaisanterie et de bouffonnerie. Nous avons dèjà perdu trop de temps. Cela suffit !
    Le pays est en danger et cela ne peut plus durer ainsi.
    Que ces deux parties se mettent autour d’une table pour discuter sérieusement en faisant des concessions réciproques majeures mais acceptables par chacune des deux parties afin de sortir notre pays RAPIDEMENT de ce guépier EXTRÊMEMENT DANGEREUX qui ne veut point dire son nom.
    Anaâlou chitane yal khawa !!!
    L’intérêt SÛPRÊME de l’ALGÉRIE est au-dessus de tout autre intérêt personnel…

    10
    6
      Vroum Vroum 😤..
      13 août 2019 - 17 h 38 min

      @Tolga Zaatcha..
      L’armée ANP c’est la Force du Peuple et il ne peut y avoir négociations qu’entre deux Forces qui s’opposent , se confrontent , or ici ce n’est pas le cas heureusement , dans ce cas en Algérie il s’agit de trouver un consensus entre le Peuple et certains Caderes de l’ANP , c’est une Armée Populaire , obligatoirement avec le Peuple . . Maintenant on change de Chef d’État Major Gaid Sallah et ces quelques Partisans et l’approche est complètement différente en fonction de la Personnalité et réceptivité du Chef … car c’est une crise sociétale , Politique interne au Pays , Une question de volonté politique .

      1
      7
        TOLGA - ZAÂTCHA
        13 août 2019 - 20 h 06 min

        @Vroum Vroum 😤..
        Si tu n’a pas encore compris le postulat suivant :
        QUE L’A.N.P. EST LA SEULE – ne disons pas force (pour ne pas heurter ton intelligence…) – MAIS DISONS LA SEULE INSTITUTION QUI A DIRIGÉ, COMMANDÉ, DÉSIGNÉ voire FAIT ET DÉFAIT les « présidents », les « cadres supérieurs de la Nation etc… » et tout ce que tu voudras ET QUI EST DONC LA SEULE INSTITUTION CAPABLE DE NÉGOCIER AVEC LE HIRAK… ET C’EST LA RÉALITÉ !
        TOUT AUTRE VISION, A MOINS QUE JE ME TROMPE ET C’EST POSSIBLE….., NOUS MÈNERA DANS UNE IMPASSE EXTRÊMEMENT DANGEREUSE POUR L’AVENIR DU PAYS.
        ET LÀ, CE SERA LA ROULETTE RUSSE…

        7
        2
          Vroum Vroum 😤..
          14 août 2019 - 7 h 43 min

          @Tolga Zaatcha…j’avais compris tu as raison mais ce que je voulais dire est le problème est Gaid Sallah qui a effacé Mr Bensallah Président de la République alors que Gaid Sallah et juste Vice Ministre !!!..et pourtant il est à la fois Vice Ministre , Président et Chef d’État Major , il y a un problème en Haut . .Le Président Bensallah dit ok au Panel pour débloquer la situation , dialogue…et le Vice Ministre Gaid Sallah intervient pour contredire le Président de la République Bensallah … Le Vice Ministre commande le Président de la République !!!.. C’est pas sérieux !!.. Gaid Sallah dit de rester dans la constitution et en même temps court circuite le Président selon la Constitution.. c’est pas sérieux… pour ça je dis non le problème n’est pas pas entre ANP et le Peuple mais entre Gaid Sallah le Vice Ministre et le Mouvement Populaire Peuple . .Le Vice Ministre est devenu le problème face au Président Bensallah qui dit Ok au Panel et le Vice Ministre le lendemain fait la honte au Président en disant le contraire… Mr Gaid Sallah est un Bulldozer , non réceptif , met en Prison tout ceux qui pensent autrement que Lui , le Candidat Général Ali Ghediri , Le Commandant de la Wilaya 4ALN , Mandat d’arrêt international contre Le Général Nezzar ex Chef d’État Major qui a sauvé l’Algérie du Terrorisme islamiste Wahabite donc le Général Nezar est pour le Mouvement Populaire , ..ect . .Depuis 6 mois blocage !!.. Donc je dis le problème est entre le seul Gaid Sallah et le Mouvement Populaire Hirak et jamais notre ANP en opposition au Peuple.. Voilà mon avis , Ami Tolga Zaatcha , bien à toi et bon retour de vacances si tu es parti !!

          4
          2
        CHOUGUI Naïma
        13 août 2019 - 20 h 16 min

        Ces deux forces ne sont pas forcément contradictoires et donc, ne s’excluent pas et ne se combattent pas. Bien au contraire ! C’est ce que Tolga-zaâtcha nous a clairement fait comprendre. Son message est très clair.

    Thebest
    13 août 2019 - 9 h 25 min

    Non depuis 2017 il y a plus de marocains et de franco marocains que d’Algériens et de franco algériens. D’abord, l’immigration marocaine n’a pas commencé tardivement mais bien dans les années 70 qui avait atteint déjà un niveau semblable à celui des algériens, mais depuis les années 2010 il y avait plus de marocains qui rentraient en France que d’Algériens pour chaque année écoulée. Si on rajoute que les marocains font plus d’enfants que les algériens et obtiennent plus facilement la nationalité française, je pense que les choses sont claires. Et le pire avec les marocains c’est qu’ils vivent en communauté très soudées et ils se parlent entre eux. Ils ne s’intègrent pas comme les algériens qui sont plus civilisés et plus proches de la culture et les traditions françaises. Les marocains sont majoritaires dans toutes les villes françaises et certaines sont devenues quasiment marocaine comme Perpignan, Montpellier, Corse, mantes la jolie, les mureaux, trappes. Il n’y aucune ville en France où tu peux dire qu’elle est à majorité algérienne à part Marseille mais là aussi les marocains sont nombreux, et à part Amiens où vivent les descendants de harkis mais ne sont pas aussi nombreux qu’on lle pense. La France est envahi par la malédiction marocaine et la décadence de la France est devenue une réalité, visible et irréversible. La fameuse baraka algérienne a été chassé par la poisse marocaine et les français vont le découvrir bien tardivement du moment que des gens comme toi cherchent à cacher la réalité pour faire porter le chapeau de la décadence aux algériens. Les espagnoles, les belges et les néerlandais ne savent plus comment se débarrasser des marocains et le racisme envers les marocains est très visible et de plus en plus direct. En France c’est les algériens qui vont trinquer à l’image de Nadine morano qui accusé d’emblée les algériens pour des actes commis par des marocains. Les algériens vont avoir une image très négative en France à cause des marocains qui certains se trimbalent avec notre drapeau national quand ils commettent leurs méfaits (on l’a vu lors d’un cortège-mariage sur la A15, stade de France avec l’envahissement du terrain (sources policières) et bien d’autres affaire Julia, burkini, attentats terroristes, etc.)

    10
    13
      Thebest
      13 août 2019 - 11 h 58 min

      Au faut c’était une réponse @TOUT BAIGNE ici plus bas

    Alfa
    12 août 2019 - 23 h 49 min

    C’est ce qui s’appelle prêcher le faux pour avoir le vrai. C’est dans leurs natures ils pensent qu’ils sont le cerveau et le nombril du monde et tout ce qu’ils disent relève de la logique mais c’est tout autre ça a été prouvé depuis longtemps que leurs visions est autre et que ce qui les intéressent c’est uniquement faire main basse sur les richesses du pays d’ailleurs G. Bush l’avait lui même déclaré les USA n’ont pas d’amis ils ont des intérêts. Tout le reste c’est de la poudre aux yeux.

    14
    1
    Lyes Oukane
    12 août 2019 - 18 h 06 min

    @ Klima . Pour illustrer ton commentaire ,je me permets quelques chiffres indiscutables concernant l’histoire des USA depuis sa création en 1776 .
    Depuis cette date jusqu’en 2015 ,soit 239 années ,les USA on fait la guerre pendant 222 ans . Toujours eux les agresseurs jamais les agressés .
    Aucuns de leurs présidents n’a connu la paix ,tous étaient et sont des va t’en guerre . Quatre de leurs présidents ont été assassinés sur le sol américain par des Américains

    Dans cette arithmétique de l’horreur , il y a eu le plus grand génocide de toute l’humanité . Plus de 50 millions d’Amérindiens massacrés . Les survivants végètent ,aujourd’hui encore ,dans des réserves qui leurs sont louées pour 99 ans maxi . Adolf , Pol Pot , Napoléon ou Staline peuvent aller se rhabiller.

    Justement ,avant 1776 ,les américains ont passé plus de 100 ans à trucider les amérindiens et ça ,ce n’est pas comptabilisé
    dans les 222 ans …
    Les guerres par Proxi ne sont pas décomptées non plus ( Ukraine ,Ex Yougoslavie ,etc ) ,ni les guerres commerciales ,embargos …
    Enfin ,nous sommes mi 2019 et les Usa continuent leurs pacifications et leurs largages de démocratie par avions et autres missiles chirurgicaux quand ils ne s’entre tuent pas entre eux une fois par semaine été comme hiver ….et ça veut nous donner des leçons !

    39
    9
    Anonyme
    12 août 2019 - 18 h 01 min

    La révolution algérienne est naissante pacifique, l État est stable. Les deux parties hirak et ANP se rapprochent et on s achemine vers une sortie de crise par le dialogue.Malheureusement tant que Gaied Salah tient les ficelles en mains il est difficile de sortir avec un resultat qui permette au pays de voir la lumiere ..Ce meme Gaied Salah a imposer l article 102 pour faire demissionner Bouteflika mais a tout fait pour maintenir le systeme Bouteflika au pouvoir..en imposant a Abdelkader Bensalah d ignorer le reste de l article 102 d assumer la charge de chef de l Etat pour une duree MAXIMALE de 90 jours au cours de laquelle des elections presidentielles seront organisees..
    En ne respectant pas completement l article 102…Gaied Salah veut peut etre tout simplement imposer l application de l article 104 qui stipule que « le gouvernement en fonction au moment de la demission du president ne peut etre demis ou remanie jusqu a l entree en fonction du nouveau president de la republique..Tout ceci a ete possible grace a une cooperation sous la table avec Abdelkader Bensalah qui joue un veritable jeu tres dangeureux au lieu de prouver un courage politique et de demettre le chef d Etat major en nommant un ministre civil de la defense et un nouveau chef d Etat major des armees…..c est la seule issue pour sortir le pays de la crise fabriquee et maintenue par Gaied Salah dans le non respect de la constitution qui dans son application integrale apres la demission de Bouteflika nous aurait eviter toute cette misere et des pertes en plusieurs milliards pour notre economie .Ces elections auraient dues se derouler au cours des 90 jours depuis la date de demission de Bouteflika le 2 Avril 2019…c est a dire entre le 2 Avril et le 2 Juillet 2019 et on est aujourd hui le 12 Aout 2019 et rien a l horizon…Quand aux medias et aux Ambassadeurs etrangers ..il peuvent disserter a leur guise on s en balance..Le peuple Algerien doit faire usage de ses prerogatives que lui octroie la constitution dans ses articles 7 et 8.. »Le peuple est la source de tout pouvoir et la souverainete nationale appartient exclusivement au peuple Algerien….etc. » c est noir sur blanc dans la constitution…Donc il faut exiger sans tarder 1-la constitution de la haute instance independante des elections
    2-la fixation definitive des dates des elections
    et Surtout le president Abdelkrim Bensalah doit aller vite en prouvant un courage politique et prendre les decisions historiques qui s imposent de se liberer en premier lieu des pressions de Gaied Salah en le destituant et en nommant un ministre civil de la defense et un nouveau chef d Etat major parmi nos jeunes cadres de notre armee et de foncer vers l organisations des elections presidentielles..une fois le nouveau president elu ..dissoudre l assemblee populaire et proceder aux nouvelles elections legislatives..le nouveau Parlement procera aux multiples reformes indispensables pour la realisation d une veritable democratie populaire Algerienne et la naissance veritable de la 2 eme republique Algerienne…Le peuple Algerien doit imposer cette demarche..il n y a aucune autre voie pour sortir de ce piege construit par Gaied Salah
    TAHYA AL JAZAIER

    40
    8
    Makanch Menha
    12 août 2019 - 15 h 20 min

    L’analyse de cet ex ambassadeur est totalement fausse, elle est destinée juste à une catégorie de gens qui ignorent tout de l’Algérie et prête à tout gober. ce n’est pas la 1ere fois que que des diplomates américains se trompent, les américains se sont embourbés au Viet-nam car leur ambassadeur leur fournissait de fausses informations. Ce qui est certain est que les américains et leurs alliés voudraient que l’Algérie connaissent le même sort que la Syrie et la Libye, ils leur manque juste une force politique sur le terrain algérien, pouvant faire le job comme en Syrie et en Libye, et mener le projet de destruction qui provoquerait le « droit d’ingérence » des occidentaux. En 2011, le terroriste Larbi Zitout a appelé pour un hirak violent en Algérie (printemps arabe, comme ils disent) pour engendrer une répression violente, puis une scission dans l’armée algérienne comme en Syrie ce qui aurait abouti à une intervention étrangère en Algérie, mais cela n’est jamais arrivé au grand regret des occidentaux et du diable Zitout.

    21
    9
    R.I.P BOMEDIENE ET BOUDIAF
    12 août 2019 - 14 h 32 min

    Tout dépends si les USA et leur toutous ne nous organisent pas des groupes qu’ils vont armées comme en Syrie. Mais je pense qu’ils vont comprendre à leur dépends que l’Algérie n’est pas la Syrie, et on rêglera de vieux comptes pour l’indépendance total et économique de tout nos territoires et richesses !

    24
    5
    Vroum Vroum ..
    12 août 2019 - 14 h 30 min

    Un dicton dit : ne jamais devenir une graine pour être mangé pal des Poules !!.. A nous Algériens de ne pas devenir cette Graine , car c’est bien les capacités Militaires de notre ANP et Services Sécurité qui tiennent à distance les Vautours qui ameraient une Algérie faible , une proie !.. On veut des Dirigeants de la Trempe du Général Nezar , Smain , Lamari , Mediene , ect , de l’Algérie qui a vaincu le Terrorisme … en 2019 toutes ces figures d’une Algérie forte sont soit décédés ou certains en Prison injustement , ou comme Khaled Nezzar vendu à la Justice Suisse par Gaid Sallah pour le neutraliser , du jamais vu , des Généraux ayant combattus le Terrorisme islamiste Wahabite sont en Prison , un Général Candidat à la présidentielle Ali Ghediri en Prison , une Figure de la Valereuse ALN le Commandant de la Wilaya 4 en Prison , Louisa Hanoun en Prison , il ne reste que Gaid Sallah seul ayant fait le vide autour de lui , après avoir avec Bouteflika et le soldat Saadani attaqué et discréditer le Chef du DRS Général Toufic qui a travers Lui c’est le Service DRS qui était visé, disloqué , beaucoup de Pays ennemis en rêvaient et le Trio Gaid Sallah et Bouteflika et Saadani l’ont fait , affaiblit l’Algérie sans DRS !!.. Sans nôtre ANP on serait déstabilisé depuis des Mois… C’est l’ONG TRIAL , qui Zaama , traque les crimes Internationaux , et grâce à Mr Gaid Sallah , le Général Nezzar ex Ministre de la Défense , ayant sauvé l’Algérie du Terrorisme islamiste Wahabite , est donné en pâture à cette ONG TRIAL sioniste pour l’attaquer en Justice en Suisse , pour le compte du Sionisme /Wahabisme Fis/Ais dont l’organisation Rachad de Dhina ex FIS basé en Suisse et Zitout et Al Maghribya Ben Chenouf basé à Londres et protège par ces Pays occidentaux vont tout faire pour détruire Le Général Nezzar , une Figure Patriotique emblématique du Contre Terrorisme islamiste en Algérie… Même sous le regne Bouteflika l’Etat Algérien a protégé le Général Nezar des griffe de l’ONG TRIAL sioniste , cette Ong qui ferme les Yeux sur les veritables Commanditaires du Terrorisme islamiste Wahabite international , qui sevissent en Libye et Syrie et Yémen ou Irak.. cette ONG TRIAL sioniste ne s’attaquera jamais à Bush criminel de guerre , ou Sarkozy destructeur de la Libye , ni Erdogan Turquie Frères islamiste , ni Qatar , ni Gb , ni Saouds Wahabisme..voila les coupables de soutient au Crimes internationaux que sont Daesh Al nosra Terrorisme islamiste Wahabite , Al-Qaïda , qui ont fait des Millions de victimes du Terrorisme… Mais Bizarrement c’Notre Général Patriote Nezzar qui intéresse l’ONG TRIAL , la même que Canvas , OPTOR , .. Mr Gaid Sallah a lancé un Mandat d’arrêt international contre Le Général Nezzar au même moment où arrive l’ONG TRIAL qui relance des poursuites contre notre Général Nezzar ???… Quel Timing !!.. Même Bouteflika ne l’a jamais fait , au contraire l’Etat Algérien a protégé le Général Nezar des griffe de l’ONG TRIAL sioniste qui joue à deux poids deux mesures , pour des intérêts Occidentaux Anglo-saxons Sionisme/Wahabisme.. Normalement c’est le FIS /Ais qui devrait être poursuivit en Suisse , mais ils préfèrent notre Général Nezzar qui a combattu le Terrorisme islamiste Wahabite du FIS /Ais .. .Mr Gaid Sallah vous n’allez tout de même pas leurs livrer le Patriote Général Nezzar , non !!? . Ça c’est une trahison !

    11
    25
    Med
    12 août 2019 - 13 h 16 min

    L’analyste se trompe sur l’essoufflement du Hirak, ça se voit qu’il n’a pas les vraies informations, il ne se fie qu’à la presse. On est en plein été et c’est tout à fait normal que le nombre de participants aux marches diminue. La rentrée sera explosive, personnellement je ne pense pas qu’il serait nécessaire d »avoir recours à d’autres formes de revendications, la stratégie adoptée actuellement par le Hirak est très bonne, il faut seulement avoir de la patience. Par contre l’entêtement actuel du régime finira par le faire trébucher. Il ne peut y avoir de début de solutions qu’à partir du départ du gouvernement Bedoui!

    28
    9
    MELLO
    12 août 2019 - 13 h 16 min

    Du moment qu’il pose la problématique d’une dualité entre le peuple et l’Etat Major , cet ex-ambassadeur s’est fourvoyé dans une position purement a l’américaine , en évitant de designer celui qui mène le combat. Ce qui veut dire , que l’Algérie s’enlise dans un combat sans vainqueur ou seuls les américains viendraient en « sauveurs ». Non , Monsieur, les Algériens sont assez immunisés de toutes ces situations vis a vis de leurs gouvernants . Aujourd’hui l’Algérien a grandi et maitrise mieux ses nerfs en se gardant de rentrer dans le seul jeu malsain du pouvoir qu’est la violence. Apres six mois de lutte PACIFIQUE , la muraille du pouvoir commence a se fissurer , il ne subsiste qu’un pas a franchir pour que l’Algérie revienne a ses enfants , tous ceux qui battent le pavé face a toute sorte d’obstacles qui se dresse devant eux , s’en sortiront grandis.

    19
    7
      Anonyme
      12 août 2019 - 19 h 19 min

      Je subodore que cette déclaration de l’ex Ambassadeur américain n’est certainement pas anodine au regard de la visite récente de quelques officiers de haut rang yankee à Alger.Algérie patriotique a effectivement rapporté cette visite mais aucune information n’a filtré quant à la teneur des discussions qui se sont tenu entre le pouvoir Algérien et ces dits officiers supérieurs .

      8
      1
    La Vérité Si Je Mens 6
    12 août 2019 - 13 h 01 min

    Les vautours et les rapaces guèttent leur proie en difficulté et à moindre faux geste elle est dévorée;priez de ne pas tombé dans le piège de nos chasseurs

    31
    4
    Thebest
    12 août 2019 - 12 h 50 min

    Je rappelle la fétide raciste Morano qu’en France il y a plus de marocains que d’Algériens depuis le début des années 2010. Et un message très important à la communauté algérienne et aux étrangers, les marocains sont détestés dans le monde entier où la communauté algérienne est inexistante ou très faible, car ils sont visibles et ne peuvent pas renvoyer leurs tares sur les Algériens. Faites vos recherches sur les marocains en Espagne, aux Pays-Bas, Italie, corse, Allemagne, pays scandinaves, Canada, etc. Et maintenant qu’ils sont majoritaires en France ils vont se cacher derrière les algériens pour nous coller leurs fourberies, vices, mensonges, trahison , tromperies, etc. La haine des Français envers les algériens, malgré nous, va aller crescendo à cause des saloperies marocaines, et attendez vous à des réactions très hostile des français envers les algériens, du fait de l’absence de l’État algérien pour nous défendre et mettre les choses bien au clair à chaque événement. Rien qu’avant hier, RMC sport dit que les joueurs algériens étaient dopés durant la CAN et ce mensonge faut déjà boule de neige relayé par des marocains sur le net qui parlent de « fennecs dopés ». Ils n’utilisent jamais guerriers du Sahara car ça leur rappelle leur triste histoire face aux guerriers qui ont façonné le Maroc.

    34
    17
      Tout baigne
      12 août 2019 - 14 h 25 min

      Bonjour, je pense que vous faites erreur. Les algériens et les algériens d’origine est beaucoup plus nombreux que les marocains (et origine).
      Ce qui est vrai, c’est que la France, accorde plus de visas au marocains depuis un certain temps. Mais ce n’est pas suffisant pour rattraper le retard accumulé depuis 100 ans. N’ayez crainte on domine encore. Bien à vous.

      13
      10
    baraa
    12 août 2019 - 12 h 39 min

    Les USA veulent prendre le contrôle de l’Algérie, en au mieux la scinder en petits émirats, et la France de Macron n’est plus qu’une sous-colonie du Deep State US (l’Etat profond, notion bien connue des Algériens !), lui-même en conflit avec le petit Trump. Les tendances anti-françaises sont utilisées par le torreador de Wall street pour diriger les Algériens vers le chiffon rouge qu’il agite afin de pouvoir amener le glaive USraélien dans le dos des Algériens. Ne soyez pas naïf. L’économie française n’est plus qu’une succursale des entreprises cotées à Wall street, parfois à Francfort. Et le petit Micron qui fait face depuis novembre 2014 à son Hirak gilet jaune n’a plus aucune véritable marge de manoeuvre. Le monde unipolaire est en train de s’effriter et l’Algérie doit regarder vers le grand large et les puissances émergentes ayant des monnaies solides et pas vers les monnaies virtuelles comme le dollar ou l’euro. L’idée kadhafienne d’une monnaie pan-africaine pourrait être reprise …pourquoi pas par une Algérie réellement indépendante, productiviste, nationaliste, sociale et révolutionnaire ?

    24
    7
    Med
    12 août 2019 - 12 h 19 min

    L’analyste se trompe sur l’essoufflement du Hirak, ça se voit qu’il n’a pas les vraies informations, ils ne se fie qu’à la presse. On est en plein été et c’est tout à fait normal que le nombre de participants aux marches diminue. La rentrée sera explosive, personnellement je ne pense pas qu’il serait nécessaire d »avoir recours à d’autres formes de revendications, la stratégie adoptée actuellement par le Hirak est très bonne, il faut seulement avoir de la patience. Par contre l’entêtement actuel du régime finira par le faire trébucher. Il ne peut y avoir de début de solutions qu’à partir du départ du gouvernement Bedoui!

    10
    6
    Antisioniste
    12 août 2019 - 12 h 01 min

    Loin de moi l’idée de faire un procès d’intention à se journal ou à l’ex ambassadeur des usa en Algérie, mais ce n’est pas l’Algérie qui est entre le marteau et l’enclume, mais uniquement les résidus de «la 3issaba » dont le chef actuel n’est autre que gaid salah et ses copains.

    Dire et pensé que la révolution « pacifique » de son Excellence le Peuple Algérien est essoufflé, c’est vraiment méconnaitre se valeureux peuple, et sous-estimer son intelligence autant que ses ressources, mais surtout sa détermination inébranlable à en finir une bonne fois pour toute avec cette dépendance d’un système exogène représenté par « la 3issaba » local depuis au moins 30 ans tel un cache sexe au nom de tout et de rien, et au dépend de l’avenir de toute une nation, qui n’est au mieux considérer que comme des chiffres soumis au additions et au soustraction selon le bon vouloir des vrais marionnettistes de ce monde fait à leur hideuse image.

    J’ignore les détails des vrais dessins des marionnettistes dans ce monde, j’ignore aussi à quel point ils tiennent à leur pantins dans notre pays, tout comme j’ignore les appuis qu’ils peuvent leur fournir dans le but de casser ou corrompre cette belle révolution « pacifique et intelligente » d’un peuple résolument déterminer à arracher sa réelle indépendance dans tous les sens du terme. Mais je sais que si jamais une telle chose venait à se produire alors la violence dont parle monsieur Robert Ford ne sera pas limiter par les frontières, elle ne pourra être ni anticiper ni endiguer, encore moins stopper. Car si nous somme dans la rue depuis le 22 février ce n’est pas pour nous amuser alors que nous avons plus de 1000 kilomètre de plage pour cela, mais pour gagner sur tous les plans politique économique et culturel ce qui est notre « DROIT LE PLUS LÉGITIME » et nous « L’OBTIENDRONT ».

    30
    7
    Thebest
    12 août 2019 - 11 h 17 min

    Pendant que les américains, première puissance mondiale et gendarme du monde, respectent grandement l’Algérie, la France officielle continue d’insultrt, d’humilier, de salir les algériens auprès de la communauté internationale avec un silence assourdissant de nos autorités, ce silence est passé maintenant carrément de traître. Après les insultes suite à l’agression du transgenre « Julia » par un marocain place de la République que la France attribue aux algériens, après les accusations de sauvagerie des algériens après les victoires en coupe d’Afrique et suite aux actes de voyous où on voyait des gens de toutes espèces commettre des délits en notre nom, un travail très minutieux des services français, après la fêtes de l’Aïd qui devient la fête monstrueuse des « algériens » en France, voici les dernières déclarations de la stupide et femmes aux … Nadine Morano qui est la ch… attitrée de Sarkozy qui lui même est au service du roi du Maroc, jugés vous : « A la catégorie de femmes qui viennent imposer leur culture en France, prenez un avion et retournez en Algérie ». voilà comment la France officielle salit et accuse injustement les algériens car si vous faites vos recherches sur le Burkini en france, il est l’oeuvre que de marocaines et aucune algérienne n’a été impliqué ni de près ni de loin de cette histoire Franco marocaine du burkini créée en toute pièces pour salir les algériens. ENCORE UNE FOIS OU SONT NOS AUTORITÉS POUR DÉFENDRE L’HONNEUR DES ALGÉRIENS ET DE METTRE UN TERME AVEC UNE RÉPONSE TOUT AUSSI HUMILIANTE AUX ATTAQUES DE LA FRANCE SUR NOTRE COMMUNAUTÉ CAR A FORCE DE DÉNIGRER LA DIASPORA ALGERIENNE EN FRANCE ET SANS LE MONDE CAR TOUS LES ALGÉRIENS DE L’ÉTRANGER SONT CONCERNÉS, LES AUTORITÉS ALGERIENNES VONT NON SEULEMENT PERDRE LE SOUTIEN DE LA DIASPORA ALGERIENNE MAIS PIRE ENCORE ILS FONT CROIRE A LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE QUE NOUS SOMMES UNE SOUS RACE PAR RAPPORT AUX FRANÇAIS ET AVONS UN COMPLEXE D’INFÉRIORITÉ

    34
    23
      Thebest
      12 août 2019 - 11 h 35 min

      Petite précision sur la déclaration de l’imbécile Morano elle concerne le Burkini qui surgit chaque été depuis 2016 et qui est le œuvre exclusivement de marocaines du makhzen

      31
      16
        Anonyme
        12 août 2019 - 12 h 15 min

        Exact !!!
        Les marocains sont payés pour se faire passer pour des algériens et attiser la haine envers eux.
        Les français devraient comprendre que ceux qui ont ancré cette salafisation de l islam sont les marocains soumis à leur roi et dont l émigration est plus récente que celle des algériens,les algériens ont toujours pratiqué leur foi sans comportement ostentatoire.
        N oublions pas que les plus grands attentats en France et ailleurs ont été commis par des marocains et tunisiens et pourtant personne ne le souligne autant !!!

        20
        12
      Inconnu
      12 août 2019 - 19 h 11 min

      @The best
      Je pense ( je me trompes peut être) que la droite française profite du vide politique actuel en Algérie pour combler le sien en nous diffamant , peut être aussi que ceci est orchestré par le pouvoir français voyant ses intérêts en Algérie menacés par la grande purge de corrompus.

      10
      2
      sid ahmed
      17 août 2019 - 7 h 08 min

      Bonjour,

      Que la France nous aime ou nous aime pas, ce qui est important c’est ce que nous ressentons pour nous même d’abord. Nous sommes nombreux en Europe, nous devons exercer une forte pression sur l’Union europèenne pour soutenir le peuple Algérien dans ces moments décisifs. Il faudrait qu’on organise une manifestation à devant le parlement Européen pour dire aux décideurs  » regardez la jeunesse Algérienne, qui veut prendre son avenir en mains, et hélas aucun d’entre vous ne l’ose l’ouvrir N’ayez pas peur entrez dans l’espérance !  » Moi, j’en rêvé d’un million de manifestants à la place de la concorde en soutenant ‘ yatnahaw gâa ! La Grande Algérie va naitre maintenant !

    Massinissa
    12 août 2019 - 10 h 43 min

    Bonjour,

    L’analyse de l’ambassadeur US manque de souligner le nœud Gordien de la situation en Algérie. ce noeud Gordien s’appelle Ahmed GAID SALAH, qui est mal conseillé sur toute la ligne. Il n’arrive pas à immerger de sa situation de monarque absolu qu’il s’est gaillardement attribuée depuis 2013, avec l’AVC de Bouteflika. En effet, il aisé de comprendre qu’a coté de la mafia constituée des proches de Bouteflika, Ahmed GAID SALAH s’est taillé la part du lion, en apparaissant plus puissant que Bouteflika lui-même. Cette forme d’exercice du pouvoir par les éléments de l’Armée Des Frontières ( Oujda ou Tunisie) est ancrée profondément dans leur ADN dictatoriale. Ils sont emprisonnés par le désir de diriger ou s’approprier l’Algérie en évitant de se compromettre au yeux du peuple. Cette formule ambivalente de pouvoir inscrite dans l’ADN de l’ex armée des frontières peut tenir si une des conditions suivantes est remplie lorsque le locataire d’EL Mouradia :
    1° n’est pas ambitieux ( Chadli)
    2° issu directement des rang de cette ex armée des frontières ( Boumedienne)
    3° président de compromis et sans envergure qui s’est cassé au moindre obstacle ( Zeroual)

    Mais dès qu’un président veut exercer pleinement sa mission, les résidus de l’ex armée des frontières paniquent et secrètent le venin de la dictature sous prétexte de ramener ou de mettre de l’ordre dans le pays. Cette ex armée des frontières s’est permise d’éliminer Boudiaf et d’affaiblir ( salir) Bouteflika, car eux ils étaient ambitieux et même charismatique. Bien sur d’autres personnalités plus intelligentes n’ont pas voulu composer avec l’armée des frontières ni de près ni de loin, c’est l’exemple des feux Ait Ahmed et Réda Malek.

    Aujourd’hui Ahmed GAID SALAH pose plus de problèmes à l’Algérie qu’il en apporte de solutions pour répondre au désidérata du peuple. D’abord, par son niveau trop bas, qui l’empêche de décider pour un pays de près de 8 millions d’universitaires. Ensuite, comme la plupart des officiers de la région de Batna, il a gravi les échelons en dehors des règles de la méritocratie, et il s’estime intouchable. Aussi, Ahmed GAID SALAH s’est entouré d’officiers de sa génération donc de son niveau et de sa région et, ce qui est un facteur aggravant .

    L’ambassadeur US souligne un risque sans le dire, il s’agit du risque réel de confrontation entre le peuple et son armée comme en 1988. Si confrontation il y a ça serait par la faute de Ahmed GAID SALAH, qui n’est pas en phase avec l’Algérie profonde. Ahmed GAID SALAH se contredit à tour de bras, il exige le respect de la constitution, mais il est le premier à ne pas la respecter. Sa dernière entorse à la constitution est l’endroit de Bensallah, ce dernier avait donné des gages au panel YOUNES, gages que Ahmed GAID SALAH rejette dans un discours autoritaire mais fébrile. il est pathétique d’entendre un discours du chef de l’armée qui balai les décisions du chef de l’état ! Au passage, si le panel YOUNES veut réussir sa mission, et que la population lui accorde un peu de crédit, il doit exiger du chef de l’état d’ordonner à Ahmed GAID SALAH de ne plus discourir sur la situation politique du pays, car comme l’avait souligné Benbitour ; à problème politique une solution politique. En outre, il doit observer les règles du secret défense et ne pas communiquer à outrance et divulguer ses activités de militaire chef d’état major. Il est à souligner que l’Algérie souffre d’une overdose Ahmed GAID SALAH.

    Il est souhaitable que notre pays se dote rapidement d’institutions fortes et démocratiques. Dans l’hypothèse d’une telle heureuse issue, au premier conseil des ministres, il faudra nommer un jeune général compétent en remplacement de Ahmed GAID SALAH, en inscrivant dans la nouvelle constitution le principe de la Soummam : la primauté des élus civils sur les militaires. Il est aisé aujourd’hui de constater que le comportement de Bensallah est de loin meilleur que celui de GAID SALAH.

    Pour conclure, le comportement ces dernières semaines de Ahmed GAID SALAH résume tous les problèmes de l’Algérie à cause des résidus de l’armée des frontières, problèmes qui datent depuis 1956 …… Comme l’a dit récemment Karim YOUNES, président du panel du dialogue; la place des militaires est dans les casernes, Ahmed GAID SALAH doit le comprendre pour en finir avec l’armée des frontières qui prend en otage notre pays.

    166
    16
    Inconnu
    12 août 2019 - 10 h 01 min

    Vu l’état de l’économie algérienne, le prix du baril qui dégringole, l’inflation forte, la planche à billets qui montre ses limites, la dévaluation du dinar qui pointe son nez et qui va engendrer une inflation record, et par dessus le marché une situation politique instable et unique au monde ! Franchement, je suis à la fois inquiet et très optimiste ! Inquiet pour l’avenir mais très optimiste car un peuple qui arrive à rester pacifique et patient dans une telle situation ne peut être que très fort ! Donc oui ça va être dur, mais le peuple algérien fera face, encore une fois !

    31
    9
      Sid Houm
      14 août 2019 - 11 h 32 min

      C’est vrai que GAID SALAH empêche l’Algérie de trouver la solution. C’est fou, il fait trop d’ombre à Bensallah qui, lui est disposé à être en phase avec la population. Pourquoi ne pas remplacer immédiatement GAID SALAH, car le problème actuel de l’Algérie est avant tout politique mais pas militaire. Avec un nouveau chef de l’armée, compétent, instruit et démocrate, l’Algérie saura se projeter vite dans le positif !

      1
      2
    Brahim MALKI
    12 août 2019 - 9 h 19 min

    Rien de cirer de cet allumeur de feu.

    23
    14
    Anonyme
    12 août 2019 - 8 h 16 min

    Il a simplement dit ce que les journalistes d’AP ou des autres médias ont déjà dit. Américain ou pas il faut juste écouter ce qu’il dit…

    18
    16
    Brahms
    12 août 2019 - 8 h 00 min

    C’est une suite du Printemps arabe. Pour sortir de la crise, il faut lâcher de l’argent en augmentant les salaires, les retraites, les aides sociales, pour calmer et donner de l’espoir aux citoyens.

    – Par exemple, un salaire minimum à 75 000 dinars par mois donnera envie de travailler ou de chercher un travail pour construire sa vie.

    Seulement, il y a trop de retard en Algérie et ce, dans beaucoup de domaines, le gouvernement précédent faisant n’importe quoi de sorte qu’il est impossible de combler un fossé sur 25 ans.

    C’est donc le choc et les gens n’ont pas conscience des enjeux, ils pensent que tout va bien, qu’il suffit de changer 02 ou 03 bonhommes et ça y est, cela va repartir.

    33
    25
      Ahmed
      12 août 2019 - 11 h 15 min

      @Brahms
      12 août 2019 – 8 h 00 min

      L’agent ne fait pas le bonheur dans les années 70 /80 les salaires étaient très bas mais on était heureux et presque tout le monde était à pied d’égalité
      C’est depuis que l’état a commencé à acheter la paix sociale avec du flous que nos problèmes ont commencé
      L’Algérie est malade , gravement malade et je ne vois pas sincèrement de miracle

      26
      8
      amirouche
      12 août 2019 - 15 h 16 min

      désolé monsieur, je n’aime pas dire Printemps arabe mais revolution Algérienne-Merci

      48
      5
    HANNIBAL
    12 août 2019 - 7 h 49 min

    Le complice de la destruction de la Syrie ferait mieux de garder ses conseil de fomentateur de crises !
    Venant d’un quotidien arabe qui fleurte avec le $ionisme ya pas de quoi etre étonné qu’il garde sa théorie ,
    et ses distances avec l’Algerie on ne s’en portera que mieux ,c’est un appel aux hirakistes de la 25èm heure qui lancé
    les barbus et autres qui sont dans l’ombre d’une revanche , oui après tout dasch lave plus blanc
    sauf que le linge sale se lave en famille !! maintenant celui qui a pas compris qu’il faut agir vite et arreter de faire le dos rond!

    37
    10
    Kilma
    12 août 2019 - 7 h 20 min

    Moi personnellement et vous AP,devrions rien attendre d’un pays criminel qui a exterminé les indiens,detruit l’irak,la Syrie, la Libye,participé à tous les coups d’états et toujours été un soutien inconditionnel de l’entité sioniste occupante et criminelle.

    56
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.